Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

Le 21 octobre 2018, le professeur Robert Faurisson nous quittait à l’âge de 89 ans, au retour d’une conférence donnée en Grande-Bretagne. L’anniversaire de sa mort est une nouvelle occasion de rendre hommage à l’un des plus éminents représentants de l’École du Révisionnisme historique.

 

*

Robert Faurisson le chercheur nécessaire

Par Maria Poumier

 

Comme chacun sait, tant qu’il reste un homme sur terre pour mentionner leur nom, les défunts ne sont pas morts. Il est important de le faire savoir, pour chaque mort. Robert Faurisson dit « Fofo », disparu le 21 octobre 2018, nous le reverrons encore longtemps dévaler le grand escalier extérieur du Palais de justice à Paris, après une audience épuisante et vaine, d’un pas sûr de jeune homme, de cycliste, de joueur de tennis, sans tituber ni s’essouffler, avec son sourire mordant. Et aussi, tel qu’a su le capter notre Dieudo bien aimé, cahotant dans une guimbarde surannée dans une nuit de carton, échangeant avec son chauffeur : « J’aime pas les juifs ». « T’inquiète pas, lui répond son fidèle comparse : ils t’aiment pas non plus ». C’est dans la comédie L’Antisémite, de 2011.

 

Un an après sa dernière crise cardiaque sur le seuil de sa maison, au retour d’un hommage sur son lieu de naissance, comme une mort de prophète, sur le seuil de la Terre promise, une mort élégante comme un simple point à la ligne, c’est à nous de renouveler nos vœux de fidélité, et de poursuivre le combat de Robert Faurisson. Les choses ont beaucoup avancé pendant cette année. Nombreux sont les historiens à continuer leur travail dans l’ombre, et d’autres sont sortis de l’ombre pour dire leur respect pour la vérité.

Le CRIF et la LICRA se sont jetés sur le principal porteur du message : Alain Soral, condamné (pour la énième fois) en représailles quelques mois plus tard ; le prétexte trouvé était d’avoir relayé une fugace image où l’on voyait BHL brûlé en effigie. Nous avons tous appris de Dieudo son rire homérique, et nous le renvoyons de tout cœur au patibulaire BHL : ainsi donc BHL est descendu personnellement, une fois de plus, de son piédestal imaginaire pour casser la gueule à Soral, qui n’avait pourtant rien fait dans l’histoire, puisque les Gilets jaunes prudents se gardent bien de proclamer la moindre reconnaissance envers Soral, envers Faurisson, envers Dieudonné ou envers le Christ (sauf exceptions). Et Soral lui-même n’apporte qu’un soutien très critique aux Gilets jaunes, voyant là une jacquerie héroïque certes, mais manquant de pensée directrice et de Général.

Mais il avait vu rouge, le BHL, devant Soral allongé sur son divan en pyjama, ignorant le courroux du grand BHL qui nous surveille tous, en haut de son échelle (des valeurs). En fait, Soral avait donc agité la muleta sous son profil d’aigle, avec son émission d’hommage à Faurisson. Et ça a marché : il a foncé, le bestiau, dans le panneau, et le voilà qui sévit, comme d’habitude.

Lire la suite de l’article sur plumenclume.org

 

À revoir : « Alain Soral – Mon hommage à Robert Faurisson »

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2303617
    Le 22 octobre à 02:10 par SCATT CAT
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    . Gaccio, sur Thinkerview à 1h41, prétend que les résultats d’investigations de Faurisson, aurait été "démontés"...
    Peut être A.Soral pourrait-il lui demander par qui et avec quelles éléments contradictoires... Non ?...
    Je serait curieux de les connaitre... Pas vous ?... ;)

     

    Répondre à ce message

    • #2304095
      Le 22 octobre à 19:00 par A...
      Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

      Gaccio... une référence...

       
    • #2305119
      Le 23 octobre à 23:58 par nico
      Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

      « Gaccio, sur Thinkerview à 1h41,prétend que les résultats d’investigations de Faurisson, aurait été "démontés"... »
      C’est sur que quand tu sais que les valider c’est passible de prison ça doit bien aider pour rédiger tes conclusions.

       
  • #2303676
    Le 22 octobre à 10:21 par anonyme
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Il aurait sa place au Panthéon quand il sera mieux fréquenté.

     

    Répondre à ce message

  • #2303722
    Le 22 octobre à 11:26 par quidam
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Le courageux chercheur d’exactitude n’est pas mort, nul besoin de mausolée ou de Panthéon pour un tel Homme. Son oeuvre demeurera tant que naitront de dignes successeurs pour perpétuer son combat. Il devrait pourtant s’agir d’une bataille pacifique que celle des arguments contre la vérité décrétée , si elle ne se heurtait aux nervis d’un système clanique et corrompu, aux lois iniques et aux lobbys qui les fabriquent. Le Professeur, tel un héros a résisté à ces fléaux jusqu’à son dernier souffle. Paix à son âme !
    La justice des hommes serait bien impuissante à récompenser de telles qualités, Dieu s’en charge à présent, j’en suis convaincu !

     

    Répondre à ce message

  • #2303872
    Le 22 octobre à 14:21 par Nairod
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    A cet instant même je suis dans la fausse sceptique que l on apelle le tgi de bobigny
    Et c est de ce trou à rats que je te salut Professeur..

    Paix à ton âme

     

    Répondre à ce message

  • #2304169
    Le 22 octobre à 20:22 par François
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Saint Robert devrait être canonisé, il est mort en martyre pour défendre la vérité et l’honneur de ceux qui ont voulu préserver la pureté de cœur quelque part sur terre.

     

    Répondre à ce message

  • #2304242
    Le 22 octobre à 21:55 par fautqueçachange
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Homme, comme dit Mr Soral, à classer dans le patrimoine de la GRANDE FRANCE (actuellement malmenée) en dépit de son extrait de naissance. Il nous laisse un avant gout d’aspect de l’éternité, en continuant à exister chaleureusement chez les autres.

     

    Répondre à ce message

  • #2304268
    Le 22 octobre à 22:48 par MARC TANNEAU DE HAECK
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    SALUT !

    J’appelais Robert Faurisson Saint Titounet de meme que j’appelle Vincent Reynouard Saint Petit Loulou. Que leur nom soit sanctifié, à tous les deux. Amen !

    signé Marko le Gaulois

     

    Répondre à ce message

  • #2304293
    Le 22 octobre à 23:34 par bob8365
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Article remarquable à lire jusqu’au bout.

    Respect professeur Faurisson.

     

    Répondre à ce message

  • #2304358
    Le 23 octobre à 03:02 par dav
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    on pense a toi Robert ! tu avais l’air d’un petit grand pere si poli et si sympathique...je n’ai jamais compris pourquoi ils te detestaient autant car tu nous a donné a tous une lecon de vie et un exemple de courage a suivre dans tous les domaines

    longue vie a ta memoire

    et de la haut envoie nous un peu de bravoure jusqu’a ce qu’on te rejoigne fierement !

     

    Répondre à ce message

  • #2304388
    Le 23 octobre à 07:04 par Claire BERT
    Il y a un an, Robert Faurisson nous quittait

    Ce Monsieur est resté fidèle à lui-même et il n’a pas dévié d’un pouce. C’est à cela que l’on reconnait les véridiques.

    Malgré son âge avancé, il s’est tenu - avec force et courage - debout !

    N’oublions pas qu’ils ont essayé de le faire taire alors qu’il était dans le juste, le vrai.

    Précisons que M. Faurisson ne s’en est jamais pris à la communauté juive ni n’était antisémite, il a juste crié à l’arnaque et au mensonge !

    Puisse-t-il être récompensé pour ses actions.

    Paix à son âme tourmentée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents