Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

« Il y a des dizaines de pays africains où la France imprime une monnaie, le franc des colonies, et avec cette monnaie elle finance la dette publique française... Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la quinzième puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique. »

Tout n’est pas faux dans la charge de Di Maio contre la politique macronienne, à ceci près que le Franc CFA, dont nous ne sommes pas les avocats, confère une certaine stabilité aux pays africains qui y adhèrent, de gré ou de force.

On a bien compris que le numéro un italien à égalité avec Salvini attaquait en réalité la politique migratoire de la France qui elle est véritablement catastrophique, pour le côté européen comme pour le côté africain.

Pour enfoncer le clou, le M5S soutient le mouvement des Gilets jaunes. Le 7 janvier, le parti de Di Maio a publié une lettre ouverte intitulée « Gilets jaunes, ne faiblissez pas ! ». À l’intérieur comme à l’extérieur, Macron, ce petit prince qui devait enlever l’Europe à Merkel, est vraiment dans le dur.

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Le directeur de cabinet de Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes, a convoqué lundi 21 janvier, en fin d’après-midi, l’ambassadrice d’Italie, Teresa Castaldo, pour obtenir des éclaircissements sur la charge du vice-président du Conseil italien contre la France.

 

Luigi Di Maio, accuse Paris « d’appauvrir l’Afrique », via le franc CFA, et donc d’aggraver la crise migratoire en Europe. Dimanche, il a également appelé l’UE à adopter des sanctions contre la France et d’autres pays « qui exploitent l’Afrique ». Le cabinet de Nathalie Loiseau a dénoncé des « propos inacceptables ». Mais le chef de file du M5S a immédiatement relancé la charge.

Du haut de ses 32 ans, le vice-Premier ministre italien et chef politique du Mouvement 5 étoiles, n’exprime aucun regret. Au contraire, Luigi Di Maio continue de fustiger l’utilisation du franc CFA, héritage de la colonisation française en Afrique.

« Je ne pense pas que l’on puisse parler de différent diplomatique. Je pense que tout est vrai. En imprimant de la monnaie pour 14 États africains, la France est un pays qui empêche le développement de ces États et contribue au départ de migrants qui meurent en Méditerranée ou arrivent sur nos côtes. »

Des propos qui ne vont certainement pas apaiser les fortes tensions entre Rome et Paris. Luigi Di Maio, rappelons-le, a aussi officiellement soutenu les « gilets jaunes », tandis que son homologue au gouvernement, et patron de la Ligue d’extrême droite, Matteo Salvini, a accusé le président Emmanuel Macron de gouverner « contre son peuple ».

Lire l’article entier sur rfi.fr

 

 


 

France-Italie : le coup de boule de Luigi Di Maio

 

Pour le vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio, la France est toujours la métropole de colonies africaines. Le pays d’Emmanuel Macron serait même responsable des décès de migrants en Méditerranée.

L’Italie est le poil à gratter de la politique européenne, avec cette coalition présumée « rouge-brune » qui tendrait à démontrer la porosité entre l’extrême droite et l’extrême gauche. En réalité, si la Ligue du Nord de Matteo Salvini assume des racines régionalistes et des relents xénophobes qui fleurent la droite radicale, le Mouvement 5 étoiles est moins un parti de gauche traditionnelle qu’un « attrape-tout » idéologique, magma de populisme antisystème, d’euroscepticisme et de position antimondialiste.

Son dirigeant actuel déplore les arrivées méditerranéennes de migrants auxquelles l’Italie, il est vrai, est confrontée davantage et plus tôt que la plupart des autres pays de l’Union européenne. Ce week-end, Luigi Di Maio tentait tout à la fois de faire pleurer dans les chaumières euro-africaines et de mettre à l’index un coupable françafricain.

[...]

Selon le dirigeant du Mouvement 5 étoiles, c’est en « appauvrissant » des pays toujours colonisés que la France empêcherait les Africains de s’épanouir dans leurs propres pays, les condamnant ainsi au funeste destin de migrants. La motivation de l’Hexagone serait tout aussi financière que l’outil de la persistante coercition (néo)coloniale. La motivation : ne pas devenir la « 15e puissance économique mondiale ». L’outil : le « franc des colonies » de « dizaines de pays africains » qui financerait « la dette publique française ».

Lire la suite de la chronique sur jeuneafrique.com

Macron veut-il la disparition de la France ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Tension Salvini-Macron sur fond d’élections européennes, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2130197
    Le 23 janvier à 14:02 par Avion à réaction
    Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

    Vidéo que j’ai partagé allègrement ces jours ci.
    L’Italie est en première ligne dans l’arrivée des migrants et subit cette "invasion" (dans l’esprit de certains) bien plus que les autres pays.
    L’état Français y est pour beaucoup, que ce soit en Lybie, en Côté d’Ivoire au Tchad et plus récemment au Congo.
    Bref un discours plein de sincérité, on sent qu’il a étudié le sujet.

     

    Répondre à ce message

  • #2130219

    C’est du cinema pour occuper les esprits en France et en Italie pendant qu’il baise le peuple italien.

    Si Di Maio disait la vérité il ne passerait pas à la télé.

    Il devrait dire que les élites mondialistes qui dirigent la France depuis très longtemps profitent des africains francophones en même temps qu’ils profitent des français.

     

    Répondre à ce message

    • #2130291
      Le 23 janvier à 16:02 par Gilet Jaunâtre
      Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

      D’accord avec la seconde partie de votre propos. Mais ne total désaccord avec la première.

      Le fait qu’il "passe à la télé" (ou sur les sites internet des médias mainstream) signifierait qu’il soit dans l’erreur est totalement faux et relève soit de la caricature ou de l’ignorance puisque analyse incomplète.

      Très peu se sont attardés sur le fond (il y a RFI et quelques autres peut-être). La majorité des médias s’attarde sur la forme à savoir la gué guerre Macron vs Salvini à quelques mois des européennes.

       
  • #2130302
    Le 23 janvier à 16:09 par Aymard de Chartres
    Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

    Il suffit de se remémorer quelques citations célèbres témoignant de la vitalité majeure du contrôle de la monnaie ou de la finance : "Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation".

    Thomas Jefferson (troisième président des Etats-Unis).

    "Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois."

    Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

    "Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et, en un tour de mains, ils créeront assez d’argent pour la racheter. Ôtez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits."

    Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre 1928-1941,
    réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque

    "Messieurs, un certain M. John Sherman nous a écrit qu’il n’y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d’accumuler de la monnaie que par "un décret promulgué", selon le plan formulé par l’Association Britannique des Banquiers. Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (...) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(...) M. Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués."

    Signé : Rothschild frères, en 1865, dans une lettre envoyée par le banquier londonien à ses confrères de Wall Street à New York.

     

    Répondre à ce message

  • #2130357

    On aurait pu nous mettre les images sous titrés du ministre (elles sont disponibles sur le Net) comme ca les gens entendront d’eux même les paroles du ministre !!
    Ces gens qui expliquent les paroles des autres, c’est de la manipulation...

     

    Répondre à ce message

  • Le Franc CFA est un moyen d’avoir une monnaie stable dans ces pays.
    Elle les protègent contre l’inflation qui est très fréquente dans ce type d’économie et par ce même biais protège les plus faibles.
    La zone CFA est un ensemble plus solide. Il faudrait juste l’appeler autrement.

     

    Répondre à ce message

  • #2130535

    Forza italia !

     

    Répondre à ce message

  • Les pays d’afriques s’appauvrissent de leurs hommes et femmes qui quittent leur pays pour émigrer en Europe, il faut rendre l’Afrique aux africains et soutenir le retour bénéfique des africains afin qu’ils redressent leur pays et luttent contre leur gouvernement corrompu qui les volent et les exploitent !

     

    Répondre à ce message

    • #2130825

      oui, mais ont-ils réellement la volonté de construire ou de développer quelque chose chez eux ?
      ici, tout est déjà développé, ça demande donc moins d’efforts à fournir de leur part, y a même plus qu’à profiter
      ceci explique pourquoi ils ne veulent pas partir...
      bon, y a quand même parmi eux quelques lucides qui comprennent l’arnaque, mais la majorité elle adore pouvoir profiter des richesses que les occidentaux et leurs ancêtres ont bati au fil des générations
      en plus, le gouvernement mondial leur réserve la place d’honneur dans son grand marché aux esclaves, mais ça, ils l’ignorent, l’appât du gain et le confort offert leur faisant pour le moment trop tourner la tête

       
    • #2131463

      @Un français
      Apparemment vous devez avoir une sacrée connaissance historique des faits et gestes des peuples. Faudra être juste déclarer la guerre à ceux qui nous grugent, reconnaître nos erreurs malgré les responsabilités des gouvernants, mais c’est au nom de la France et donc des français que ces salopards agissent dans ce monde.
      Ils ont bâti quoi vos ancêtres directs dans ce pays ?
      Question simple, sans sous entendu, je sais ce qu’ont bâti mes ancêtres directs, je peux même vous faire visiter.

       
    • #2131768
      Le 25 janvier à 14:55 par Je suis sûr qu’on va gagner.
      Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

      L’Afrique a surtout besoin de paix et de stabilité or en ce moment les conséquences du terrorisme est une catastrophe pour l’Afrique.
      L’Afrique est à la base un continent non violent au 19eme siècle les Blancs pouvaient se rendre sans crainte dans n’importe quelle pays d’Afrique, qu’on soit un scientifique, un reporter, un ethnologue, chercheur, sans qu’on soit en danger de mort.
      Le Dakar c’est fini, le tourisme pareil, il est très risqué aujourd’hui de voyager en Afrique.
      Donc l’Afrique a besoin de la France pas celle de la manipulation mais la France de la rigueur et de la morale.

       
    • #2131802

      Pitchou,

      Oui, je connais un peu l’Afrique.
      Ce que mes ancêtres ont construit en France ?
      Bah... tout. Suffit de sortir dans la rue et d’ouvrir les yeux.

      Mais ne soyez pas aigris comme ça, car je veux bien croire au potentiel des africains pour développer leur propre pays. La question est : y croient-ils eux mêmes ?

      Et pas la peine de me sortir le couplet des gouvernements corrompus et des multinationales pilleuses, chaque pays a ses problèmes, regardez donc la ribambelle de mafieux qui se sont ici succédés au pouvoir ces dernières années et nous ont fait un à un les poches, les multinationales qui pillent nos ressources en douce et le gouvernement d’occupation à la tête de l’Etat... Hé oui, c’est pas très reluisant. Et faut se battre partout pour sa liberté. Fuir n’est jamais une solution, sinon temporaire, en temps de guerre. Mais ça ne fait toujours que reculer le problème, pas le résoudre.

       
    • #2132108

      Au XIXe Siècle, pour voyager en Afrique, un blanc devait :
      1- emporter une masse de capitaux
      2- passer par un comptoir esclavagiste, ou ex-esclavagiste en Afrique occidentale, pour :
      a- convertir son capital en objets échangeables à l’intérieur des terres et faciles à transporter (or, pierre précieuses, étoffes, thé...)
      b- recruter guides, porteurs et mercenaires
      Une fois à l’intérieur des terres il devait négocier des droits de passage auprès de chaque village/tribu avec ses pierreries ou le cas échéant tenir les autochtones en respect avec ses mercenaires.
      On parle évidemment des pionniers, d’avant que les armées coloniales se chargent de tenir en respect les différentes tribus locales.
      La quasi-totalité des aventuriers qui sont allés sur place avant que les indigènes ne soit définitivement corrompus par les méchants blancs ont été témoin d’au moins un conflit inter-ethnique ou inter-racial (noir contre colons Arabes qui nous avaient précédé de 1000 ans dans certaines régions).
      Le mythe du bon sauvage pacifique n’existe certainement pas en Afrique. Chaka Zulu a exterminé toutes les peuplades de l’Afrique du Sud orientale pour s’installer à leur place...

       
  • #2131480

    Quand je lis certains commentaires, qui traduisent une certaine suffisance et une morgue incroyable de la part de leurs auteurs, je me dis que la chute sera terrible pour la France ; les Français y compris. Tout ce pillage bénéficie bien évidemment à l’économie française, pas seulement aux élites de ce pays, comme je l’ai lu parfois.

     

    Répondre à ce message

    • #2131579
      Le 25 janvier à 08:06 par Avion à réaction
      Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

      Effectivement, certains ne se rendent pas compte que leur facture edf serait multipliée par 10 sans le pillage de l’Afrique

       
    • #2132115

      Puisqu’on vous dit que la facture d’électricité dépend du cours de l’uranium et que le cours de l’uranium dépend de l’offre et de la demande mondiale !
      Aréva fait actuellement 25 à 30% de sa production en Afrique, Niger compris ; 30% au Canada ; 30% en Australie, 10% ailleurs. L’uranium du Niger est important parce qu’il a le cout de production le plus bas du monde, et qu’étant encore pour le moment l’unique exploit (les Indiens et les Australiens s’implantent), ça permet à Areva mine d’être super-rentable par rapport aux autres sociétés concurrentes.
      Si la facture d’électricité augmente, cela signifie -hors grands travaux- que le cours de l’uranium augmente, et dans ce cas l’uranium du Niger devient en réalité moins important !

      A part l’Uranium on fait du pétrole et du gaz. Toutes les autres ressources naturelles de votre continent maudit sont pillées par quelqu’un d’autre que la France...

       
    • #2132996
      Le 27 janvier à 03:21 par envolees-des-incultes
      Immigration : Luigi Di Maio accuse la France "d’appauvrir l’Afrique"

      C’est faux.

      Le coût de l’électricité dépend uniquement des oligarchie qui en vivent, de l’extraction des matières premières, à la distribution / taxation du produit fini.

      On peut aisément réduire la facture par 10 en se passant de l’uranium. C’est plutôt un boulet qu’un cadeau cette matière première.

      Mais pour ça, il faudrait déjà avoir moins de frangins parasites à faire bouffer. Parce que dans le genre repère de glandeurs, ce secteur de l’énergie ne doit pas être en reste.

      Songez un instant aux déboires d’Areva et d’EDF en termes industriels et commerciaux, et vous aurez un tableau assez juste de la situation. Des mollusques pilotent des Ferrari formule 1.

      Nous, on attend qu’ils crèvent. Y a rien à faire d’autre. C’est seulement ainsi que la vérité se fait jour. Quand les gros lourds qui t’occultaient la vue et l’ouïe se désagrègent, une fenêtre s’ouvre. La mort fait plus pour la vérité que n’importe qui.

       
  • #2131775

    On va pas refaire l’histoire ici, la liaison de la France à l’Afrique est très vieille et ne date pas du siècle dernier.
    La colonisation n’a pas que des attributs négatifs elle est aussi marquée par l’apport du progrès, de la civilisation, et de la culture.
    Or il peut voir les choses telles quelles mais la vérité est tout autre.
    Déjà l’Italie c’est pas la France, donc il défend sa patrie, l’énorme communauté Italienne d’Amérique, et à travers sa déclaration finalement il cherche à déstabiliser la France pour servir l’allié Américain.
    Je suis sur qu’on va gagner car en dernière instance l’Afrique sait que son salut ne passera que par la France et non pas l’alliance Américano-saoudienne.
    La vérité est qu’il aimerait bien que son Italie ressemble à la France, que l’Italie possède la même histoire et la même ascension que la France.
    C’est une forme de jalousie mais c’est de bonne guerre.

     

    Répondre à ce message

  • Di Maio et Salvini vont s’en prendre plein la gueule lorsque nous auront repris les rênes de l’état, ici en France !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents