Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Budget Salvini en question : Pierre Moscovici se prend pour le roi d’Italie

 

 

La bataille se poursuit entre l’Italie et la Commission européenne. L’institution rejette toujours le projet de budget présenté par le gouvernement populiste italien car il s’éloigne des règles du Pacte de stabilité et de croissance.

 

Le Commissaire en charge des Affaires économique souligne les risques de ce plan.

« Qui va payer la facture pour ces dépenses supplémentaires ? Nous continuons de penser que ce budget comporte des risques pour l’économie italienne, pour ses entreprises, pour ses épargnants et pour ses contribuables, » assure Pierre Moscovici.

 

Le leader d’extrême droite et vice-Premier ministre italien Matteo Salvini préfère ironiser sur la lettre envoyée par la Commission européenne et dit attendre « aussi celle du Père Noël ».

Avec un déficit public évalué à 2,4% du Produit intérieur brut en 2019, Rome estime qu’il s’agit du meilleur projet pour relancer l’économie du pays. L’eurodéputé italien d’extrême-droite, Danilo Oscar Lancini, dénonce l’attitude de l’institution européenne.

« C’est la même Commission qui jusqu’à hier nous a forcés à faire des choix qui ont augmenté la dette italienne », insiste-t-il.

Lire l’article entier sur fr.euronews.com

 

La propagande de France 24 sur la dette italienne se résume en une émission de 57 secondes pour un sujet moins simple qu’il n’y paraît. Il n’y a qu’un expert, zéro débat, pas la moindre contradiction. Le service public audiovisuel français, quoi...

 

Au moins la chaîne Arte a-t-elle invité, sur ce sujet hautement explosif pour la France en 2019, un économiste qui défend un autre son de cloche.

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Comprendre pourquoi le nationalisme fait peur à Moscovici
en lisant sur Kontre Kulture

 

Le commissaire politique européiste, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • " dette publique : maximum 60% du PIB " . L’Italie serait à 127% mais attention ! Ce sont les italiens qui sont créditeurs à 60% de la dette italienne, alors que la France a une dette de 100% du PIB, mais dont les étrangers sont créditeurs à 60% ! Donc la majorité des intérets de la dette est payée à des Italiens, alors que la majorité des intérêts de la dette français est payée à des étrangers . Au Japon la dette est de 200%, mais l’INTEGRALITE des intérêts est versé à des Japonais : l’argent ne quitte pas l’archipel et le Japon ne s’appauvrit pas .


  • Il faudrait écrire un traité de droit dont le premier tome serait intitulé ; " de l’Europe comme moyen de contourner le populo et les malcontents".

    Le second serait intitulé : "de l’Europe comme un moyen de restaurer une haute aristocratie bien éduquée écrasant de sa morgue les manants tumultuaires qui ne sont rien".

    La devise de l’Europe : "Riches, enrichissez-vous encore dans la paresse et la corruption et videz le droit de vote des pauvres de toute substance".


  • Mosco-vite-chie joue parfaitement son rôle de bout en train. Il surjoue au delà de toutes mesures et doit combler d’aise les italiens qui préparent techniquement leur sortie de l’euroreich.

    Vraiment, avec des c... comme lui les dirigeants italiens n’ont plus qu’a persister, tout en louvoyant, pour obtenir ce qu’ils recherchent, et cerise sur le gâteau ils pourront même arguer que c’est la Commission qui a provoquée la sortie de l’Italie. Du grand art !


  • L’euro est devenu une religion. Impossible de discuter de ça et encore moins de débattre de ce sujet sans être traité de nazi.

    J’attends avec impatience le jour où tout ce merdier va s’effondrer. Je suis prêt pour ça.


  • hashtag# JE SUIS ITALIE
    Et je souhaite préciser que je suis français et fier de l’être mais j’avoue que l’Italie commence à porter ses couilles de manière virile comme tout français devraient le faire en valorisant ses ancêtres, sa religion et sa culture française.


  • ce triste sire donne des leçons économiques alors qu’il s’est fait virer pour incompétence
    il devrait faire profil bas mais non il faut qu’il ergote ce petit coq que l’on paye a dire des conneries


  • Salut à tous,

    Le non-chômeur du 7/9 hier sur France Q, disait que Bruxelles allait infliger des sanctions financières à l’Italie.....

    question,, si Salvini leur dit un truc du genre : " ton amende, tu peux te la carrer dans le fion, l’Italie ne paiera pas", ils fait quoi Mosco, il envoie l’arméé luxembourgeoise marcher sur Rome ?

    Pour que ces salopards de l’UE comprennent et reprennent leur place, il suffit qu’un état dise qu’il ne paiera pas !

    Ces parasites de l’UE n’ont aucun moyen de contraindre un état comme l’Italie à payer, si l’Italie décide de ne pas payer !

    Adishatz

    H/

     

  • Il va falloir dire stop au règne de Mammon les amis... nos vies ne valent pas leurs profits.
    Quand j’entends dire un camarade que non seulement ils n’économisent par pour le futur, mais qu’en plus ils ne peuvent pas "se faire de petits plaisirs", mais on est où là ???
    Vous travaillez pour vivre ? Au nom de quoi ?
    Libérons-nous.
    Nous sommes des millions (que dis-je...), ne nous soumettons plus.


  • ce roitelet pense, tel un nouveau César, " veni, vidi e moscovici "...

     

  • ce roitelet pense, tel un nouveau César, " veni, vidi e moscovici "...


  • L’Italie finira par choper la Moscovicisurdose.
    Remède : Va fan culo !


  • Si l’Italie avait choisi, un plan d’écrasement budgétaire social global de la population, une augmentation massive du chômage et un carcan de taxes tout azimut, elle aurait été dans les clous, et les marchés, se seraient arrachés les bons Italiens.
    Facile à comprendre !

     

    • Exactement, c’est ça : le déficit de ce budget n’est pas le point important, ce qui est impardonnable c’est que le gouvernement Salvini cherche à préserver au maximum LA VIE des Italiens, et refuse de les écraser, de les désespérer. C’est ça qui contrecarre le plan des prédateurs aux manettes de l’UE.


  • 100 milliards d’euros d’évaporation fiscale chaque année en France et cela depuis Chirac.
    Soit un septennat : 7x 100 = 700
    un quinquennat 5x 100 = 500

    Sarkosy un quinquennat 5x100 ( voir plus )

    Hollande un quinquennat soit 5x 100

    Moncon un quinquennat plus ISF 5x ?????

    Soit de Chirac à Hollande : 2 mille deux cent milliards dans notre cul.
    conclusion : les réunionnais sont plus que gentils et le Français de métropole sont plus que plus que plus de gros cons


  • Ah Moscovici...c’est sous sa houlette que la France a dépassé les 4% de déficit.
    Il craint pour l’Italie ? Pipeau... les craintes, ce sont celles des euromondialistes qui ont peur que le chârpteau de cartes de l’euro s’effondre et eux avec. Le plus fort dans l’histoire, c’est celui qui a le moins peur. Mais les Italiens doivent s’attendre à quelques turbulences... qui pourraient aussi nous atteindre d’ailleurs.


  • ...Pourquoi ce trou du cul de commissaire de l’UE s’exprime -t- il en Anglais ? Il y a vraiment de quoi pleurer ...
    Forza Italia !

     

  • J’en ai raz-le-bol de l’expression " gouvernement populiste italien" utilisée à tout va par les merdias.
    Est-ce qu’on dit "gouvernement oligarchique français" ?
    Le gouvernement italien a été élu démocratiquement que je sache !


  • Si j’étais Salvini, je lui dirais gentiment qu’elles ont été ces résultats lorsqu’il était ministre de l’économie et des finances sous la présidence de Hollande... Et bien, les résultats sont très très loin d’être élogieux, voir catastrophique, il a plombé la France et n’a jamais pu arriver à respecter le déficit imposait par Bruxelles ... Et ce monsieur se permet de donner des leçons en économie aux autres pays. Le monde à l’envers !


Commentaires suivants