Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Importante découverte sur le début de l’évangélisation en Chine

« Un tremblement de terre », voilà comment le Quotidien du Peuple qualifiait l’authentification de bas-reliefs chrétiens en Chine, l’année des J.O. de Pékin ! Pourtant, cette découverte bouleversante est restée dans le silence…

Quiconque s’intéresse à l’historique de la présence chrétienne en Chine peut généralement citer trois grandes étapes. La première a été révélée par une stèle du VIIIème siècle, retrouvée près de l’ancienne capitale des empereurs Tang ; elle fait état (en caractères chinois et en quelques lignes syriaques) d’une « religion radieuse »… La seconde, sous la domination mongole des XIIIème et XIVème siècles, est attestée en latin par les écrits de franciscains de l’époque. Enfin, l’arrivée des missionnaires jésuites et notamment de Matteo Ricci, à partir de 1582, reste la plus connue. Il existait bien, dans les traditions orientales, des récits anciens concernant l’apôtre Thomas après son départ de Jérusalem mais, depuis plus d’un siècle, tout cela a été considéré comme légendaire.

Des moines bouddhistes qui… n’en sont pas

Le débat est relancé depuis peu par l’authentification, sur la paroi rocheuse de Kong Wang Shan, au sud-est de Beijing (Pékin), de sculptures chrétiennes (photo ci-dessus), datées de la fin des années 60 de notre ère par les archéologues chinois ! Ils y ont en effet reconnu l’illustration d’un épisode notoire : le songe de l’empereur Ming-di, relaté dans la « Chronique des Hans postérieurs ». Cette immense fresque de plus de cent personnages surplombe la route qui reliait un port du 1er siècle après J.C. aux capitales successives des empereurs Han (l’actuelle Xi’an).

L’analyse de l’ensemble de la falaise, comparée notamment avec la littérature de cette époque, a permis d’identifier la plupart des figures, sauf trois. Car ces dernières se font remarquer par leur origine visiblement étrangère à la culture locale (attitude du corps, vêtements, etc.) et les scientifiques les identifient d’abord aux tout-premiers moines bouddhistes venus apporter leur religion. Il aura fallu l’expertise d’un Européen, le chercheur français Pierre Perrier, pour parvenir à des conclusions bien différentes.

« Devant me rendre en Chine pour un congrès », nous explique-t-il, « j’ai pris rendez-vous avec le Département des religions populaires de l’université de Nankin, dont j’avais lu les premiers résultats d’études de ce bas-relief ». Mais les photos de la fresque qu’il découvre ce jour-là le font sursauter ! En effet, le premier « moine bouddhiste » porte une grande croix à la hauteur de sa poitrine. « Près de lui », reprend Pierre Perrier, « un 2ème personnage, figuré plus petit, présentait sa main droite, paume ouverte, dans un geste d’attestation de la vérité, et tenait, dans sa main gauche, un rouleau développé ! Il s’agissait clairement d’un prêtre chrétien accompagné de son acolyte, qui attestait de la main droite sa foi en la parole écrite sur le rouleau, déroulé selon l’iconographie de l’Église des origines… » Mais la plupart des symboles chrétiens étant méconnus des archéologues chinois, aucun d’entre eux ne pouvait faire ce rapprochement.

« De plus », poursuit le scientifique, « la date avancée pour les événements relatés sur la falaise, l’année 65, me rappelait mes récentes enquêtes chronologiques auprès de chrétiens malabars. Par un enchaînement de faits et de dates, elles aboutissaient à l’année 64, en tant que fin de la mission de Thomas dans le sud de l’Inde, avant son départ pour la Chine, comme le relatent à la fois les traditions indiennes et mésopotamiennes. »

Mais comment aboutir à une certitude ?

Un immense travail de recherches multidisciplinaires commence alors, croisant des éléments littéraires, archéologiques et historiques de l’Empire du Milieu. L’imagerie numérique s’avère ici particulièrement utile pour révéler des éléments altérés par l’érosion. Dix personnes apportent leur contribution à une publication très complète et passionnante, qui rassemble tous les éléments chrétiens désormais connus, dispersés dans ce pays. Car, « par la suite », nous précise l’auteur, « on a découvert, devant la paroi, les vestiges d’un ensemble de bâtiments, dont plusieurs sont orientés Est-Ouest, alors que tous les temples chinois sont orientés Nord-Sud ! L’un d’eux était très vraisemblablement la cathédrale de Thomas. »

Des universitaires de Taipei se sont intéressés au sujet puis des chercheurs de l’Académie des sciences de Pékin. Ainsi, une équipe franco-chinoise, en confrontant le contexte géopolitique des missions de l’apôtre Thomas et la culture chrétienne de l’époque aux données historiques locales, est parvenue à une conclusion révolutionnaire : il y a bien eu une 1ère annonce de l’Évangile en Chine en 67 après Jésus-Christ !

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • le christianisme est l’un des vecteurs historiques principaux de la mondialisation, du mondialisme, du métissage, etc,

    par sa vocation universelle, son intolérance envers les autres croyances, et sa non-reconnaissance des races et des peuples, il vise essentiellement à produire une humanité métissée, unique, ayant les mêmes croyances, les mêmes valeurs, etc.

    c’est pour ça que de mon point de vue, combattre le mondialisme et défendre l’enracinement au nom du christianisme ou de l’islam est un non-sens.

    c’est combattre une maladie en utilisant sa cause.

     

    • Ce que tu écris est simplement faux, nul besoin d’argumenter.
      Par contre, il est vrai qu’elle est la première religion universelle. De là à pratiquer l’anachronisme grossier et le mensonge, il s’agit soit de bêtise, soit de la…mauvaise foi.


    • Lettre à Diognète, (fin 2ème siècle) toujours d’actualité :
      Les chrétiens ne se distinguent des autres hommes ni par le pays ni par le langage ni par les vêtements. Ils
      n’habitent pas de villes qui leur soient propres, ils ne se servent pas de quelque dialecte extraordinaire, leur
      genre de vie n’a rien de singulier. Ce n’est pas à l’imagination ou aux rêveries d’esprits agités que leur
      doctrine doit sa découverte ; ils ne se font pas, comme tant d’autres les champions d’une doctrine
      humaine. Ils se répartissent dans les cités grecques et barbares suivant le lot échu à chacun. Ils se
      conforment aux usages locaux pour les vêtements, la nourriture et la manière de vivre, tout en manifestant
      les lois extraordinaires et vraiment paradoxales de leur république spirituelle.
      Ils résident chacun dans sa propre patrie, mais comme des étrangers domiciliés. Ils s’acquittent de tous leurs
      devoirs de citoyens et supportent toutes les charges comme des étrangers. Toute terre étrangère leur est une
      patrie et toute patrie une terre étrangère. Ils se marient comme tout le monde, ils ont des enfants, mais ils
      n’abandonnent pas leurs nouveau-nés. Ils partagent tous la même table, mais non la même couche.
      Ils sont dans la chair, mais ne vivent pas selon la chair. Ils passent leur vie sur la terre, mais sont au ciel. Ils
      obéissent aux lois établies et leur manière de vivre l’emporte en perfection sur les lois.
      Ils aiment tous les hommes et tous les persécutent. On les méconnaît, on les condamne ; on les tue et par
      là ils gagnent la vie. Ils sont pauvres et enrichissent un grand nombre. Ils manquent de tout et ils
      surabondent en toutes choses. On les méprise et dans ce mépris ils trouvent leur gloire. On les calomnie et
      ils sont justifiés. On les insulte et ils bénissent. On les outrage et ils honorent. Ne faisant que le bien, ils
      sont châtiés comme des scélérats. Châtiés, ils sont dans la joie comme s’ils naissaient à la vie. Les Juifs leur
      font la guerre comme à des étrangers ; ils sont persécutés par les Grecs et ceux qui les détestent ne sauraient
      dire la cause de leur haine.


    • Alors le judaïsme suprématisme racialiste a cette chose que le christiannisme n’a pas (non-reconnaissance des races et des peuples) ? Cela serait un moyen de combat contre le mondialisme ?


    • Le principe du catholicisme c’est la tolérance des cultures et des races unies sous une même bannière qui est celle du Christ et de ses principes, c’est transcender sa différence vers un idéal philosophique et idéologique, et pas que tout le monde se ressemble : les Philippins, Coréens du Sud, et il y a encore quelques années les Haïtiens sont par exemple tous des chrétiens fervents mais ont gardé leur identité culturelle, voire même raciale (puisque ça a l’air d’être votre credo). Le christianisme est un judaïsme réformé qui est une synthèse et donc un métissage culturel et cultuel de toutes les croyances de l’époque évoquées sous forme de symboles (la Galilée était d’ailleurs géographiquement au carrefour des mondes). Le Christ est à la fois Socrate, Ulysse, Osiris, Bouddha, Confucius, Lao Tseu, Samson, etc... c’est une synthèse idéologique et symbolique qui les transcende toutes. Cette tactique permettait de faciliter la conversion des païens. Il en va de même pour l’Islam qui est une religion de conquête culturelle arabe, qui a repris également des symboles ou principes chrétiens et juifs pour mieux conquérir et convertir les peuples berbères du Maghreb, en imposant une langue unique. Toutes les religions Abrahamiques, oserais-je même dire toutes les religions sont des outils de conquête pour servir un empire idéologique géographique et aussi dynastique (ou alors ont été détournées dans ce sens). Si le coté métissage racial ne vous convient pas, prenez le Talmud et le Zohar comme livre de chevet, mais je ne suis pas sur que beaucoup de la dissidence vous suivent sur cette lancée....


    • Intéressant point de vue contradictoire !
      Le "christianisme" : concernant le message, les enseignements de Jésus, quelles orientations idéologiques les apôtres, les premiers docteurs de l’Eglise ont-ils apporté et véhiculé ?
      "Sa vocation universelle" : au cours de mes différents voyages dans différentes cultures, j’ai fait l’expérience de valeurs positives communes à l’humanité.
      "Son intolérance envers les autres croyances, et sa non-reconnaissance des races et des peuples" : pouvez-vous citer des textes évangéliques dans ce sens ?


    • Il suffit de regarder l’Europe pour comprendre que les spécificités culturelles des peuples n’ont jamais été gommées par le christianisme, au contraire, c’est en Europe que les variations culturelles sont les plus nombreuses.
      Le Christianisme c’est la défense de la civilisation, il suffit pour s’en rendre compte de voir comment celui-ci s’est adapté dans les contrées les plus lointaines tout en ayant toujours soin de respecter les particularismes des peuples (vrai pour le catholicisme, déjà moins vrai pour le protestantisme).

      Le mondialisme, c’est au contraire la mise à mort de la civilisation, c’est le nivellement par le bas, l’uniformisation. Il y a donc effectivement plusieurs universalismes qui s’affrontent et qui progressent mais ces derniers n’ont pas forcément grand chose à voir entre eux.


    • Trop rare analyse et ô combien pertinente observation.
      Les méfaits de cette doctrine sont colossaux. Ne visant personne ad hominem permettons de respecter les croyants en général, tout en sachant qu’ils sont sous l’emprise d’une hypnose collective extrêmement puissante. Même en faisant de leur mieux il leur est infiniment difficile de s’extraire de cette glue létale qu’est le christianisme.


    • Merci pour ce commentaire particulièrement lucide.


    • il a une différence entre mondialisé un monde inconnue a une croyance en un dieu unique est mondialiser des peuple croyant en une laïcité républicaine luciférienne qui est baser sur l’argent est la destruction des état. La est tout la différence que tu na pas compris dans ton commentaire qui est intéressant mes vraiment incomplet je croix pas que le christianisme soi intolérant envers les autre religion appart le paganisme qui est vraiment barbare sanglante avec des sacrifice le christianisme a pour mots de tendre l’autre joue si on te frappe donc lie la bible avent de parler sa serai bien c’est la franc maçonnerie qui a pour but de mondialiser le monde sou la coup de satan pas l’église.


    • Joli tissu d’inepties.

      Non-reconnaissance des races et des peuples ? Produire une humanité métissée ? Vous n’avez jamais lu la bible.

      Comment expliquez-vous qu’en plus de 1500 ans d’ère chrétienne, jamais un projet mondialiste tel que nous le connaissons aujourd’hui, n’avait vu le jour si cela était le programme des évangiles ? Pourquoi les pays occidentaux comme la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre ect. (tous chrétiens) ont toujours conservés leur langue, leurs traditions, leurs frontières etc (c’est à dire tout ce qui les différenciaient) sans jamais se "métisser" ? Et comment expliquez-vous que le projet mondialiste ai fait son apparition à partir de la déchristianisation de l’occident ? Selon votre logique, c’est l’inverse qui aurait du se produire.


    • Effectivement, il y a bien un projet unificateur de l’humanité derrière l’Evangile.

      Mais ce n’est pas un projet tyrannique mais bien un projet d’Amour total puisque c’est Jésus-Christ lui-même qui a ordonné aux apôtre "d’aller de TOUTES les nations et de baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit".
      L’annonce de la vérité de ce monde, du plan que Dieu a sur nous, de la bonne nouvelle de la Rédemption est une chose que nous nous devons de faire car c’est Jésus lui-même qui nous le demande pour le bien et le salut des hommes de bonne volonté.

      N’oubliez pas ces paroles du Christ :
      "Père, qu’ils soient UN comme nous sommes UN"

      En gros si on accepte le Christ comme Dieu, on obéit forcément à ses DEUX commandements (qui accomplissent les 10 de l’ancienne alliance) :

      1) "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton corps de tout ton âme et de tout ton esprit"

      2) "Tu aimeras ton prochain comme toi-même"

      On serait unifiés par l’amour de Dieu et ça serait déjà le Ciel sur la Terre.

      Mais ça implique d’aimer ses pires ennemis, de prier pour BHL et Netanyahou, car Dieu nous l’ordonne : "Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous persécutent".

      C’est dur, mais le Seigneur nous a laissé toutes les armes pour devenir saint et aller au Ciel : la prière et les sacrements.


    • Vous dites que des gens qui prêchent "aimez Dieu de tout votre coeur / aimez-vous les uns les autres" sont des mondialistes...comme les noachiens ou Jacques Attali ça va pas non ?


    • "Trop rare analyse et ô combien pertinente observation.
      Les méfaits de cette doctrine sont colossaux."

      "Merci pour ce commentaire particulièrement lucide."

      L’argumentaire et l’auto-congratulation des "athées" (ou plutôt des bouffeurs de curés) est consternant de bassesse, d’auto-suffisance et de mépris. Je remarque de plus en plus la vacuité de ces personnes dont les deux derniers exemples en date consistent à argumenter par : "La religion ? PFFFF… !!!!".
      Effectivement, il y a de quoi rester sur le c… devant une si brillante démonstration. Personnellement, je la trouve très drôle.
      Au fait, quand on est un athée bien compris, on est de facto antisémite….A méditer chers esprits supérieurs.


    • Tout dépend du point de vue par rapport auquel on se place... Mais toutes les religions regorgent de chauvinistes qui pensent détenir la Vérité ; donc l’intolérance n’en n’est pas vraiment une si on s’en réfère aux textes...

      Nulle part l’Evangile prêche le métissage, mais la tolérance et l’amour gratuit (l’Agapé en grec) envers ses Frères humains, accompagné de l’enracinement profond à son Être. Le fait d’être une religion universelle en fait effectivement un outil du mondialisme, qui, une fois détourner discrètement de sa réelle substance, en fait une arme de contrôle des masses.

      Malheureusement...


    • c’est pas tout a fait faux je dirai la même chose pour l’islam mais je ne le prend absolument pas comme quelque chose de négatif mais plutôt comme une réussite voir des personnes issu d’origine,de race différente réunis autour d’une même cause qui est la foi,le sacré et la paix plutôt que la dominations de certaine civilisations sur d’autres .

      big boos ground zeroes


    • #868436
      le 23/06/2014 par L’apocalypse c’est maintenant
      Importante découverte sur le début de l’évangélisation en Chine

      @seber

      Mais... seber... A part tes insultes ("l’anachronisme grossier et le mensonge, il s’agit soit de bêtise, soit de la…mauvaise foi") on attend tes arguments... Vas-y, hésites pas... Fais nous part de ta "brillante démonstration" à toi, et démontres nous que c’est toi l’"esprit supérieur", car pour l’instant, ce sont tes commentaires qui forment un bel exemple de cette "vacuité" que tu reproches aux autres dont tu réduis de manière malhonnête l’argumentaire à : "La religion ? PFFFF… !!!!" On croirait plus un résumé de tes propres interventions (deux pour ne rien dire) : "nul besoin d’argumenter" dis-tu. Je constate moi, que "l’auto-congratulation", la "bassesse", l’"auto-suffisance", le "mépris", et tout le reste, dont le désespérant esprit de catalogage sont plutôt bien partagés chez les hommes...


    • @SERBER



      elle est la première religion universelle



      N’importe quoi...


    • Allez un petit coup de Sheik André Gernez !

      1 h 10, le darwinisme spirituel et le monothéisme la théotropie qui s’impose
      https://www.youtube.com/watch?featu...


  • #867962

    C’est impressionant !
    Il existe plusieurs traces chrétiennes très anciennes en Chine, d’avant l’arrivée des franciscains à la suite de Marco Polo, inconnues (non étudiées) ou passées sous silence, en raison de la chape de plomb du communisme.
    Il faut confronter ces données avec les visions d’Anne-Catherine Emmerich (dont le sécrétaire converti était Klemens Brentano).
    Dans les textes de ses visions, elle a parlé clairement des missions de l’apôtre Saint Thomas en Extrême-Orient, et qu’il serait arrivé trop tard à Éphèse, au moment de la mort de la Vierge Marie, en raison de son grand éloigement.
    Ses visions, concernant le domicile de la fin de la vie de la mère du Christ, se sont révélées être topographiquement exactes (La maison de Marie, appelé par la suite chapelle de Panaghia-Capouli d’Éphèse, fut redécouverte le 29 juillet 1891 par les Pères Lazaristes Français Poulin et Jung).
    cf. http://jesusmarie.free.fr/anne_cath...
    http://www.ac-emmerich.fr/MAISON%20...

    « Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n’en rêve votre philosophie. » Shakespeare dans Hamlet.

     

    • C’est le franc-maçon Clément Brentano qui fut l’auteur réel des visions d’Anne-Catherine Emmerich après sa mort ! Ses « visions » ont évidemment été rejetées par des ecclésiastiques sérieux, ce qui n’a pas empêché un Ernest Renan, par exemple, de les diffuser...


  • Des missionnaires chrétiens ont essayé d’apporter "la bonne parole" en Chine, à savoir que les Chinois "ont été sauvés par un Rabbin nommé Yéchoua", mais ça n’a pas collé, et ces imposteurs ont été le plus souvent éliminés par les Chinois .


  • #868111
    le 23/06/2014 par Béatrice Berthelage-Hervé
    Importante découverte sur le début de l’évangélisation en Chine

    Bonjour. Je pense qu’il y a plus de chrétiens en Chine, qu’en France en 2014. Quand la France, mon beau pays natal redeviendra-t-il un magnifique royaume chrétien ? Salut cordial. Béatrice


  • Christianisme et Bouddhisme.
    À ceux qui s’intéressent au sujet, que ce soit d’un point de vue théologique et/ou historique, je recommande vivement les travaux d’Etienne Couvert.
    Il y a l’histoire « officielle », admise, propagée et répétée machinalement, et il y a aussi, heureusement, l’histoire révisionnée, à contre-courant des idées reçues qui nous montre que le Christianisme est antérieur au Bouddhisme…
    http://www.salve-regina.com/salve/G...


  • Sur le sujet, j’ai un livre très intéressant le titre est :
    Sulle tracce di Gesù l’Esseno, de Fida M. Hassnaim. aux éditions Edizioni AMRITA.
    C’est une traduction en Italien car l’écrivain est du Cashmire de Srinagar.
    Dans un des chapitres l’auteur, qui est avant tout un historien, décrit le passage de Thomas dans cette région du monde. Un livre très intéressant même s’il peut choquer un chrétien car il apporte des informations sur la vie de Jésus pendant son enfance, mais aussi d’après la crucifixion. Il apporte aussi des informations sur la connexion du christianisme avec le Bouddhisme, et révèle l’existence d’évangiles en Sanscrit …
    Ce livre mérite une traduction en Français.

     

    • Je ne connais pas ce livre, mais puisque l’auteur se réfère à Saint-Thomas et à l’enfance du Christ, c’est l’apocryphe gnostique de Thomas qui en est la source.


    • #868928
      le 24/06/2014 par baron william de l herminé dit st thomas taquin
      Importante découverte sur le début de l’évangélisation en Chine

      je te sais gre jed pour cette reference de livre essentielle pour faire le lien entre bouddhas et chretiens
      la tribu juive de jesus croyait encore il y a 2000 ans a la reincarnation et jesus a ete reconnu par une partie des siens enfant deja au temple par exemple

      il est la reincarnation d elie et de bien d autres prophetes juifs antecedants

      la plupart des juifs ont refuse de reconnaitre jesus a son rang de messie d autant plus qu il leur conseillait s d abandonner leurs principes de vie deja trop mercantiles a l epoque d ou sa colere face au marchands du temple

      suivi par une minorite de juifs il est vendu au romains qui essayent en vain de le massacrer en public car sa purete lui donnait une vitalte hors norme

      laisse pour mort et soigne par les sien il survit d ou l idee de resurection sorte de mort clinique de laquelle il revient reincarne dans le meme corps

      ce apres quoi il quitte la palestine

      je tiens ces informations d un voyageur ayant vecu 20 ans en asie et qui a receuilli celle ci aupres d indiens du cashmire d ou sont partis les tribus juives marchands de la 3e caste donc pour s installer en palestine avec le succes assez malheureux dont l histoire a ete assez largement diffusee pour tous

      de la a ce que st thomas ou d autres apotres apres le lynchage de jesus reviennent au cashmire en inde ou aillent en chine cette hypothese semble plausible


  • #868350
    le 23/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Importante découverte sur le début de l’évangélisation en Chine

    @ Ceux qui n’ont pas percuté

    Ne vous fatiguez pas à répondre aux imposteurs qui vous amusent avec leurs pseudos’ à coucher dehors.
    J’invite donc les curieux à lire des traductions complètes et honnêtes de la "Lettre à Diognète" et non expurgées de ce que juifs et FM ne veulent y trouver et qui lui donne un sens... très différent.

    Morceau choisi donc, pour celui qui douterait encore :

    “Te parlerais-je des précautions minutieuses que prennent les Juifs sur le choix des viandes, de leur superstition sur l’observance du sabbat, de leur jactance à cause de leur circoncision, de l’hypocrisie de leurs jeûnes et de leurs cérémonies au retour des nouvelles lunes ; tout cela est si absurde, si peu digne d’être raconté, que tu peux te dispenser de l’apprendre, et je crois pouvoir t’en faire grâce.”


  • On peut toujours voir ce qui nous arrange. Faire un voyage en Chine sans escorte armée, sans connaitre les différentes langues était chose impossible (Même Marco Polo a été pris en flagrant délit de mensonge dans son récit en utilisant les noms perses de lieux en Chine, au lieu des noms en mandarin).
    La croix était un symbole religeux déjà présent en Inde, sans aucun rapport avec le christianisme. D’ailleurs les chrétiens des deux premiers siècles utilisaient le poisson, la croix était vue comme infâmante et pratiquement jamais utilisée dans l’iconographie

     

    • L’hypothèse de Pierre Perrier est connue depuis plus de 6 ans par son premier livre.
      Cette hypothèse, si elle était vérifiée, aurait dû faire l’effet d’une bombe. Or qui en parle depuis 6 ans ? : une poignée de sympathisants de l’association Eecho qui soutient Pierre Perrier.
      Aucun historien renommé n’a commenté cette hypothèse, ni pour la confirmer, ni pour la critiquer.
      Comment expliquer cela ?
      Il suffit de lire un des livres de Pierre Perrier pour le comprendre.


    • L’hypothèse de Pierre Perrier est connue et publiée depuis plus de 6 ans.
      Le sujet est tel qu’il aurait dû faire l’effet d’une bombe. Or, depuis 2008, seule une poignée de sympathisants de l’association Eecho soutient cette hypothèse. Aucun historien ne s’y est intéressé, ni pour la soutenir, ni pour la réfuter.
      Comment expliquer cela ?
      Il suffit de lire un des livres de Pierre Perrier pour le comprendre.


    • La croix n’était pas seulement "pratiquement jamais utilisée" au 1er siècle (date présumée de la sculpture). Elle ne l’était pas du tout.
      Si Pierre Perrier a raison d’y voir une croix, ce ne peut donc pas être une sculpture chrétienne.
      Pierre Perrier fait également une erreur en argumentant sur le fait de voir aussi une auréole. L’auréole n’a été utilisée par les chrétiens qu’à partir de la fin du 3ème siècle.
      Ceci fait partie des nombreuses erreurs et falsifications de l’auteur qui décrédibilisent complètement son hypothèse.


  • La foi est autre chose qu’une idéologie. Ceux qui s’insurgent contre la mondialisation sont métissés. Le message qu’ont porté les premiers a avoir suivi jésus et ceux qui ont suivi mohammed est le meme. Dieu unifie les croyants contre tout système ou toute personne ayant des projets despotiques. Seule la divinité de dieu, l’unique, est reconnue. Rejetant le faux. Ce qui n’a pas de sens, c’ est de lire ça sur ER. Ne tiens pas ton Livre a l’enver... C’est peut être ça ! Sans rancune.


  • Je vous invite à écouter cette présentation passionnante de Laurence Tisdall en français sur la présence de la genèse au cœur même des idéogramme chinois !
    Découvertes incroyables concernant la Genèse et la Chine


  • Le Christianisme Nestorien a été celui qui s’est propagé le plus en Extrême et au Moyen Orient.

     

  • Afficher les commentaires suivants