Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

Contrairement aux homosexuels, le lobby LGBT fait des petits

Réalisé par Beth Davis et Esteban Bravo, deux étudiants de l’université de Ringling en Floride, In a Heartbeat est un court métrage d’animation sur une histoire d’amour entre deux garçons au collège. À l’unisson, la presse s’enthousiasme pour la « popularité » du film, qui atteint les 10 millions de vues sur Internet. Et le Huffington Post d’espérer qu’il devienne « précurseur dans l’apparition de personnages LGBT dans les films à destination de la jeunesse ». On n’en doute pas une seconde : l’idéologie LGBT a suffisamment infusé dans les sociétés occidentales pour que les initiatives de ce genre se multiplient à foison. Le lobbying est désormais automoteur.

 

Sur l’idéologie LGBT, ses origines, ses réseaux,
lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1778258
    Le 3 août à 20:43 par mik ezdanitoff
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    Lisez les commentaires sur YT. Tous admiratifs évidemment, mais venant principalement de femelles. L’émotionnel a définitivement triomphé ; 95% des jeunes filles d’aujourd’hui trouvent en effet les gays "géniaux", et une bonne moitié d’entre elles sont par ailleurs "bi". L’ingénierie sociale triomphe sur ce sexe en particulier, et les quelques mâles gardant un esprit critique seront de fait conspués comme des criminels. Du reste, le nom des réalisateurs suffit à nous faire comprendre de quoi il s’agit.

     

    Répondre à ce message

    • #1778401
      Le 4 août à 03:00 par Karageorges
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      les co..es ! Elles ont aujour hui pratiquement toutes un ami gay, trainent avec les gays parce qu elles trouvent ca coule , car les gays les comprennent meiux dans leurs nevroses ! Et se reveillent un beau matin , seules, a 45 ans en se demandant ou est le prince charmant ? Pourquoi elles sont seules ? Il n y a plus d hommes, bla bla bla. Elles finissent rejettées non seulement par les hommes mais par les gays aussi qui s en lassent ! Alors elles achetent un chien ou un chat puis ca ne suffit plus et partent en Afrique ou dans les iles pour essayer de rattraper le temps sexuel perdu car au bout de 5 a dix ans de tourisme sexuel (qu elles ont condamné ferocement lorsque ce sont les hommes qui s y adonnait) , elles finissent a la casse sentimentale et sexuelle, rouillées et sans pieces detachées valables. Et je dirai : bien fait !

       
    • #1778851
      Le 4 août à 21:28 par The Médiavengers
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      On en reparlera dans quelques années. Il suffit d’attendre le contre-coup qui survient invariablement. Croire que tout ça peut se faire dans la joie et la bonne humeur relève du délire total. Les hôpitaux psychiatriques et autres seront bientôt remplis de cette population.

       
  • #1778265
    Le 3 août à 21:03 par Michelle
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    J’espère qu’ER fera prochainement un article sur le scandale d’AdopteunMec.

    Rien que le logo, considérer l’homme comme un objet, une marchandise ... imaginez un instant l’inverse ...

     

    Répondre à ce message

    • #1778569
      Le 4 août à 13:46 par Jousay
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      Je confirme : A Angers (ville test) nous avons une campane de pub avec pour unique symbole le logo du site adopteunmec (consumériste, cadie capitaliste). Cela me donne la nausée, comme la campagne macdo où on voit uniquement des frites sortir d’un cornet rouge : aucun nom de marque, juste de la malbouffe exposée. Objectif supposé : Ne pas choquer l’individu avec un nom de marque, juste lui souffler l’idée qu’il doit consommer (comme tout le monde) ce que la pub lui montre...

       
    • #1778680
      Le 4 août à 16:26 par mik ezdanitoff
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      Ce qui est plus dramatique, c’est de voir le nombre de types qui se foutent sur ce site. Quand il s’agit de (éventuellement) se vider les couilles, la plupart des mâles font fi de la moindre fierté ou du moindre honneur. Pour les femmes c’est plutôt avec l’argent (d’où le nombre ahurissant de nanas se faisant défoncer sur le net, se doigtant derrière des webcams, etc.)

       
  • #1778266

    diantre, il y aurait donc des films de propagande ?
    10 millions de vues c’est presque un échec aujourd’hui.

     

    Répondre à ce message

  • #1778402
    Le 4 août à 03:03 par Karageorges
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    10 millions de vues ? C est un echec car cela signifie que la majorité des homos ne l ont pas visionné...

     

    Répondre à ce message

  • #1778456
    Le 4 août à 09:10 par STEF de MARS
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    Je suppose que, dans le prochain épisode, il vont remplacer le petit cœur par une petite bite...

     

    Répondre à ce message

  • #1778589

    C’est ce qui arrive lorsque des concepts foireux dissocient la pensée humaine, de la Nature.

    C’est qui arrive lorsqu’on place irrationnellement l’ âme dans le coeur et l’esprit dans le cosmos.

    C’est ce qui arrive lorsque la foi rencontre la science, et que les chercheurs des Universités Catholiques jouent pour Dieu.

    Eh oui, faut se renseigner un peu, c’est ni les papous, ni les bédouins, ni les kogis, les khmers ou les aborigènes qui ont créé ce bordel apocalyptique.

     

    Répondre à ce message

    • #1778969
      Le 5 août à 00:18 par Unamed
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      Effectivement vous avez raison. Ce ne sont ni les papous ni les khmers ni les mayas qui ont créé l’homosexualité, elle existe depuis toujours et pas seulement chez l’Homme. On retrouve ce comportement par exemple chez les loups où il est bénéfique pour la meute, les mâles homosexuels ne la quittant pas comme les autres.

       
    • #1779235

      @unamed

      Je ne parle pas d’homosexualité ou de genre... ou de phobie des autres..

      Il faut distinguer les modes de vie naturels, des civilisations quelles qu’elles soient, de plus, je doute que les mayas (la civilisation) organisaient des "gay pride" ou que tu puisses simplement me prouver ce que tu avances, puisqu’il n’y a aucune bibliographie, aucun récit propre..

      Les aborigène, par exemple, ou les loups ne font pas de prosélytisme, de propagande, d’ingénierie sociale ou de PMA ou de transhumanisme, il ne peuvent pas se passer de la nature, de la communauté, du leurs femelles ou de leurs mâles. Tout est là.

       
    • #1779583
      Le 6 août à 00:52 par Unamed
      In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

      Non, je ne peux prouver que les Mayas organisaient des gay pride et ce n’était certainement pas le cas, comme sans doute, toutes les civilisations antiques. Car les manifestations homosexuelles d’une telle ampleur ont besoin de plusieurs choses pour exister. D’abord une légalisation de l’homosexualité qui n’était et n’est pas toujours acquise. Ensuite il faut une raison de manifester, dans ce cas ci, l’homophobie et l’oppression homosexuelles même si ces deux choses sont aujourd’hui moins fréquentes. Dans l’antiquité grecque et romaine, l’homosexualité était acceptée par tous. Dans le monde musulman, elle était et est dans la plupart des cas, prohibée. Voilà pourquoi de telles manifestations existent. Quand à parler de propagande dans le cas présent, le terme est sans doute exagéré. Il ne s’agit ici que d’un film d’animation innocent où il n’est jamais question de valoriser l’homosexualité par rapport à l’hétérosexualité. Concernant le dernier paragraphe, oui l’homme a commis des erreurs mais ces erreurs lui ont permis d’avancer. Les loups connaissent-t-il les secrets de l’Univers, les Mayas connaissaient-t-il la relativité. Non. Il ne faut juste pas qu’il continue dans l’erreur car si l’erreur est humaine, y persister est diabolique.

       
    • #1779786

      L’homosexualité n’était pas pratiquée par tous durant l’antiquité européenne, loin s’en faut, c’est la pédérastie qui était pratiquée par les citoyens (riches-armés).

      Cela était également valable dans les empires chrétiens et musulman (Ottoman).

      Personne ne connaît les secrets de l’Univers et personne ne les connaîtra jamais.

      Quant à la théorie de la relativité... elle est très... relative, et que change-t-elle à ton existence ?

      Ce petit film "innocent" est évidemment un film de propagande, comme tous les autres films. il n’a pas besoin de valoriser l’une par rapport à l’autre, il la valorise simplement.

       
  • #1778774
    Le 4 août à 19:39 par mohamed
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    c’est un court métrage et combien même ça influencerai les nouvelles générations à accepter les gens ayant des problèmes psychiques ,je ne vois pas le problème ! à part peut être pour les personnes qui ne sont pas sûr de leur sexualité et apparemment y’en a un paquet par ici !

     

    Répondre à ce message

  • #1778785
    Le 4 août à 19:53 par John Queneldy
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    Ils vont bientôt faire la même chose avec un pédophile et un enfant de 10 ans, si c’est bien tourné, et que les personnages sont suffisemment touchant, ça glissera tout seul (sans mauvais jeux de mots) : « Pauvres pédophiles, pauvres enfants, eux aussi ont droit à l’amour ! »

     

    Répondre à ce message

  • #1779879
    Le 6 août à 16:24 par Jacques
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    La descente continue....

     

    Répondre à ce message

  • #1780404
    Le 7 août à 16:08 par Yann Amar de Lachoa
    In a Heartbeat : film d’animation ou de propagande ?

    Quand on ne fixe pas de limite a la tolérance celle-ci finit par disparaître, et sans aucune moralité ni espérance spirituelle il ne reste que l’ animalité, encore que chez les animaux il demeure du bon sens éclairé par l’ instinct que Dieu leur donne , alors que les vices et les délires remontant des enfers submergent l’ esprit de l’ homme et semblent sans fin .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents