Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Bricmont sur BHL : "Tout le monde le déteste mais tout le monde le craint"

Accusé de négationnisme dans le Bloc note de Bernard-Henri Lévy du 20 juillet (le Point), le physicien et essayiste Jean Bricmont répond et explique sa vision de la liberté d’expression dans un entretien accordé à RT France.

Alors qu’il ripostait contre Le Monde Diplomatique dans son « Bloc-note » du 20 juillet publié dans Le Point, le philosophe Bernard-Henri Lévy a accusé le physicien et écrivain belge Jean Bricmont d’être un « négationniste [...] longtemps préposé dans le journal [Le Monde Diplomatique], au traitement de l’actualité éditoriale antiaméricaine et antisioniste ». Invité par RT France, Jean Bricmont a répondu aux propos de l’écrivain, qu’il qualifie de « diffamation ».

 

 

Jean Bricmont est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la liberté d’expression, son travail, proche de celui de Noam Chomsky aux États-Unis, traite de la censure et de la propagande en démocratie. Il est notamment opposé à la loi Gayssot, qui, en France, punit sévèrement toute remise en question historique des conclusions du Tribunal de Nuremberg en 1946. Plusieurs universitaires et intellectuels ont été condamnés en vertu de cette loi au cours de procès, souvent très médiatisés. On se souvient notamment de celui du philosophe et ancien député communiste Roger Garaudy en 1998 ou encore des nombreuses procédures lancées contre le professeur de lettres devenu farouche militant « révisionniste » Robert Faurisson.

Considérant qu’il n’est qu’une cible annexe dans ce qui est selon lui une « attaque hystérique contre Le Monde Diplomatique », Jean Bricmont nie avoir été préposé à une quelconque tâche dans ce journal, pour lequel il n’aurait écrit que quelques articles. Le plus grave dans cette affaire réside, pour l’essayiste, dans le fait que BHL l’accuse de négationnisme.

« Vous accusez quelqu’un sans preuve d’un délit, c’est de la diffamation et ce n’est couvert par la liberté d’expression dans aucun pays », s’est ainsi défendu le physicien qui dit ne pas vraiment croire à ses chances de victoire devant la justice contre BHL s’il décidait de le poursuivre.

 

 

Pour l’essayiste, les lois de restriction de la liberté d’expression comme la loi Gayssot produisent l’effet contraire de ce qu’elles prétendent combattre, surtout depuis l’essor d’internet : « Les gens ne croient plus en rien, ils croient qu’on n’a pas marché sur la Lune, ils ne croient pas aux vaccins, le 11 septembre je n’en parle même pas [...] ne croyez pas que, dans un climat de scepticisme généralisé face aux vérités officielles, les gens vont se dire "si c’est interdit par la loi, c’est que ça doit être vrai". »

Parlant de « BHLisation des esprits », Jean Bricmont décrit le style BHL comme emblématique de l’approche intellectuelle de sa génération, fondée sur l’amalgame entre toute pensée qui divergerait de la sienne et le nazisme ou tout autre idéologie totalitaire.

« Ce qui est typique chez lui, c’est d’abord son style, extrêmement agressif. Il vous renvoie toujours soit à Hitler soit au communisme. Il est impossible d’avoir la moindre nuance [...] Il a légitimé une certaine façon de penser qui vous ramène tout le temps aux heures les plus sombres de l’histoire [...] et qui empêche de penser le présent dans sa singularité », explique l’essayiste belge qui estime par ailleurs que cette approche « domine » et « perd l’Occident ».

Jean Bricmont s’étonne pour conclure, de la crainte que suscite le philosophe chez les intellectuels et les personnalités médiatiques françaises alors qu’il ne connaît « personne qui ne le déteste pas ». L’essayiste raconte qu’en 1997, lorsqu’il a rencontré physiquement le philosophe sur des plateaux télé, BHL était craint de tous en raison de son pouvoir, raison pour laquelle « personne n’osait l’affronter », mais était aussi détesté de tous : « Tout le monde le détestait, même les maquilleuses », se souvient l’essayiste.

« C’est une espèce de dictature intellectuelle, il a le pouvoir mais les gens ne l’aiment pas », conclut Jean Bricmont.

Comment BHL est-il possible ? Des réponses chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • mais quel pouvoir et comment tiendrait il les gens par les couilles ?

     

  • "Tout le monde le déteste mais tout le monde le craint"

    ...Et surtout trop de monde (dont E&R) parle de lui hélas ! Et c’est exactement l’une de ses raisons de vivre  : imaginez donc, être l’un des sujets de conversation favori de goyims auxquels on estime être supérieur, le pied !

    Nous sommes d’accord pour qualifier son œuvre et son être d’objectivement fécaux, jetons les alors définitivement à la poubelle ! BHL clic corbeille.

    Francis Cousin n’en parle pas souvent j’ai remarqué, il a tout compris.

     

  • Il est grand temps que "par crainte des juifs" (Evangile de St Jean) les Francais se resaisissent et se debarrassent definitivement des BHL, Finkelkraut et autres malades mentaux, paranoias, bellicistes assoiffes de sang ! On a bien vu leur travail en Lybie pour ne nommer que cela. La liste de leurs crimes qui datent de 3000 ans au moins est effrayante comme le disait feu Israel Shahack. Un livre pour KK ?


  • Desproges avait bien résumé le personnage, "c’est un cuistre"


  • Je ne suis pas d’accord, tout le monde ne le craint pas !

    Alain Soral ne veut que ça, l’affronter.

    BHL, comme tout sioniste, est lâche et fourbe, il a besoin face à lui des lâches soumis incultes car face à Alain Soral il serait KO !

     

  • J’aimerais beaucoup entendre BHL parler de philosophie... on rigolerait bien. Parce que bon, il a produit quoi le philosophe ?
    On notera aussi qu’il n’aime pas du tout la contradiction car il est toujours SEUL sur les plateaux TV.


  • Ce portrait me fait penser à quelqu’un, plus petit mais tout aussi bête et peut-être plus hargneux encore. Mais qui ? Mais qui ? :-)


  • Tout le monde crains les dictateurs, en général ,c’est pas nouveau.
    La dictature a plusieurs visages .


  • Dans notre civilisation gréco chrétienne, on dédaigne la crainte qu’on inspire à son ennemi si cette crainte est fondée sur la protection de plus fort que soi. Dans la civilisation judéo talmudique, au contraire, c’est à dire dans le judaïsme moderne en rupture avec celui de Moise (Bernard Lazare) on s’enorgueillit d’une telle crainte usurpée...

    Ces gens-là n’ont pas les mêmes valeurs que les nôtres, qu’ils partagent cependant avec la classe sociale efféminée dont ils sont l’archétype inconscient : la bourgeoisie (ÉdouardDrumont).


  • Toute le monde en a peur ??????
    Bah, il suffit d’organiser au journal de 20 heure sur TF1 une rencontre entre BHL et Alain Soral et on verra lequel des deux se débinera avant la fin de la rencontre de peur d’être ridicule....
    Et là, je parle uniquement de joute intellectuelle, on se comprend !!!!


  • Une petite consolation, concernant BHL : sa sœur s’est convertie au catholicisme. A l’ancienne : une de mes amies la croise à la messe du dimanche...à St Nicolas du Chardonnet, pas vraiment novus ordo...le frérot doit en avoir la chiasse...sa gueule lors de l’émission où il a évoqué la conversion de Véronique. A boire du petit lait...

     

  • Jean Bricmont,véritable analyste,libre penseur,plein de bon sens !


  • Il y en a quand même qui ont osé lui balancer des tartes dans la gueule... La gifle de Nolan à Vals était téméraire aussi, mais instinctive.
    Les entartreurs s’organisaient en commando et avaient préparé la crème lol
    Tous ne le craignent pas.
    Et parlons de Zemmour qui l’a humilié dernièrement à Z&N...

     

  • Le jour où ce cuistre mourra, les langues se délieront et bien sûr nos journalistes et politiques s’apercevront enfin de ce qu’était Béhachelle, et après un bref mais inévitable panégyrique médiatique, commencera la descente aux enfers (à tout points de vue) du philosophe qui aura contrarié des vocations et écrasé bien trop de pieds...
    Je préférerais que cela se passe du vivant de Sa Philosophitude, mais comme son carnet d’adresses et les dossiers croustillants doivent être trop nombreux et bien fournis pour que cela arrive, enfin quoi ! on ne peut pas demander aux employés du Ministère de Vérité de faire un travail de journaliste.
    Je ne souhaite pas la mort du plus Grand des Philosophes Pour Toujours et A Jamais, mais quand viendra le moment, je crois que je ferais comme Desproges : je reprendrais des moules...

     

  • #1778064
    le 03/08/2017 par Peter Töpfer (aka Eberhard Lemke)
    Jean Bricmont sur BHL : "Tout le monde le déteste mais tout le monde le (...)

    Jean Bricmont ressent comme diffamation d’être accusé de « négationisme ». On pourrait aussi se sentir honoré mais vu la situation légale en Europe il a certainement raison de dire qu’il soit diffamé par BHL. (En plus il n’est pas historien mais « seulement » défenseur de la liberté d’expression.) Une fois que la loi Gayssot existe et le « négationisme » est un crime, il faut se défendre contre cette qualification, c’est sûr.
    Peter Töpfer aka Eberhard Lemke, traducteur en allemend du livre « Les Mythes fondateurs de la politique israélienne » du mentioné Roger Garaudy


  • "BHL était craint de tous en raison de son pouvoir, raison pour laquelle « personne n’osait l’affronter », mais était aussi détesté de tous : « Tout le monde le détestait, même les maquilleuses », se souvient l’essayiste."

    Caligula disait « Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent ! »

    Comme quoi tout cela ne date pas d’hier.......

     

  • J’aime bien béchel moi, oui, je l’appelle béchel, ça le dérange pas, il est tellement plein d’amour.
    Mais je pense vraiment que, comme attali, il faut l’écouter scrupuleusement...et tout aussi scrupuleusement faire le contraire de ce qu’il ord...prescrit.
    Après tout, il est une boussole qui indiquerait constamment le sud, c’est largement aussi fiable...


  • Dans la pensée de BHL, tous ceux qui ne l’aime pas sont antisémites...et comme tout le monde le déteste, tout le monde est antisémite.
    Donc tout le monde est antisémite et pourtant pas de chambre à gaz ni de camps de concentration en perspective...

     

  • Il y a des gens qui sans trop de fortune et avec un petit talent tiennent des positions de contrôle importantes dans l’espace public. Alors imaginez quand vous avez 500 briques d’euros à papa sur votre compte. Quand vous êtes si ambitieux que vous vous prenez pour Montesquieu (avec une femme qui tapine aux Grosses Têtes !). Et quand vous faites du relationnel ça se passe dans votre palais, pas au bistrot du coin...

    Mais une chose est sûre. Sûre et certaine. Il ne restera rien de BHL. Rien de rien. Ses livres surnageront encore quelques temps dans les vide-greniers - et encore... Vus, les tirages restreints de ses chefs-d’œuvres, on trouve plus de Guy Descars (celui-là, qui s’en souvient ?). La postérité de BHL ? Le néant. Quand au début des années 80, il a pris conscience de son peu d’idées et de talent, il s’est lancé dans l’intervention sur le terrain et la défense des causes. Dans son délire, il se voyait en Voltaire et Malraux. Mais tout a foiré. Alors comme, il passait de massacres en carnages, il a mis en avant sa judéïté, le peuple de lumière dans l’ombre des nations barbares... Bref, il s’est fait chargé de communication pour Israël. Mais beaucoup de juifs n’en demandaient pas temps et stressent à chaque fois que cet histrion ouvre le bec.

    Il sera oublié. Qui se souvient de Vincent Voiture, au XVIIeme ? De Henri Troyat ? De Henri Bordeau ? BHL va se fondre dans une éternité que personne ne troublera par des hommages, des exégèses ou des conférences. Ah ! Si peut-être qu’un patissier donnera son nom à une tarte. Ou un pharmacien à une marque de vaseline.

     

    • Vous surestimez la fortune de BHL qui est un lointain souvenir. Je serai fort étonné qu’elle dépasse un centième du chiffre que vous donnez, prix des "mythiques" riads marocains inclus (me dit mon petit doigt surnommé Joy).


    • @PMJLL
      Je ne suis que tres rarement en desaccord avec vous mais je suis sur que le BHL en croque un max.Cest la pire des ordure mais comme le dit Bricmont ; tout le monde la ferme. BHL est un Boss ; un Caid ca fait mal a entendre mais c est un fait.
      PS a l attention de E et R n hesitez pas a donne mon adresse IP si un de ces sbires venait a vous tenir rigueure de mes propos.


  • Plus on tombe de haut, plus la chute est bruyante !


  • On peut même, pour avoir osé gagner un procès devant la justice contre ces messieurs, vous envoyer impunément vous faire torturer à l’étranger.
    Cela sous des accusations complètement fabriquées.

    Pour peu que cela soit fait avec suffisamment de finesse, personne n’ira gratter ou regarder sous le tapis, pour la même raison qu’il décrit.

    Tout le monde les craints... Résultat, la justice et la loi aujourd’hui...

    C’est surtout bon pour les petites gens, eux pour être condamnés, il faut vraiment qu’ils fassent des choses complètement délirantes aux vues et aux sues de tous.

    Et encore...


  • c’est bien joli l’incessant sujet sur les sionistes anti-France et anti-occident, mais concrètement on fait comment pour dégager ces gens des commandes de notre pays, la France ????
    Parce que dans les faits ce sont des gens qui instrumentalisent la France pour des causes étrangères au pays et par conséquent juridiquement cela doit être facile a démontrer et à classer, que répond Maître Viguier à cela ?
    On nous fait croire qu’il n’y aurait que les extrémistes conscients du problème, mais c’est justement ça le piège, c’est que la question du problème des sionistes ne doit pas être la cause des seulement des partis extrémistes mais celle du peuple français !!!


  • BHL est un imposteur entarté à juste titre. Entre le monde diplomatique et BHL je vote le monde. BHL est un "philosophe" télévisuel mais rien d’autre. Il fait une fixation malsaine sur des problèmes dépassés et désuets Je lui mets un double 0 pointé !


  • Tout oppose les inconditionnels du BHL et de sa logorrhée en faveur de "la guerre sans l’aimer", et ceux qui voient en Bricmont un homme pas forcément brillant mais sérieux et avisé dans ses propos.
    Deux humanités en quelque sorte, sans compter que la première conduirait notre espèce à sa perte sans l’existence de la seconde.

     

  • Il raconte n’importe quoi, tous ces événements, les guerres de religions, le prosélytisme impérial, la colonisation, toutes les révolutions et et les applications doctrinaires,..., les guerres mondiales, et la mondialisation "libérale", sont indubitablement liés dans l’Histoire et à aujourd’hui, et, ont évidemment un dénominateur commun, c’est l’Europe auto proclamée chrétienne, on ne sait pas exactement pourquoi et comment ... par miracle, sûrement..

    Se focaliser sur des communautés, des cultes ou des mythes, des individus ou des clivages à droite et à gauche, c’est éviter de se focaliser sur la base... ou plus exactement la Tête, et ce n’est certainement pas bhl.


  • Ce sayan de BHL devrait être emprisonné pour "intelligence" avec un pays racialiste et colonialiste !!!...

    Code pénal de 1810

    Article 76 :

    « Quiconque aura pratiqué des machinations ou entretenu des intelligences avec les puissances étrangères ou leurs agents, pour les engager à commettre des hostilités ou à entreprendre la guerre contre la France, ou pour en procurer les moyens, sera puni de mort. Cette disposition aura lieu même dans le cas même où lesdites machinations ou intelligences n’auraient pas été suivies d’hostilités »


  • Pourquoi tout le monde le craint ? mais tout simplement parce qu’il a une bombe à fragmentation toujours prête à l’emploi : CRIF, SOS racisme, LICRA, MRAP, LDH + médias aux ordres qui peuvent vous ratiboiser en un rien de temps. BHL est un sayan aux ordres de Bibi et des maussades.


  • « BHL, tout le monde le déteste, même les maquilleuses. »

    Je crois qu’on mettra du temps à appréhender la profondeur de cette phrase toute simple en apparence.


  • Il y a un ecrivain americain qui avait eu cette phrase revelatrice :"que dire d’un pays qui considere bhl comme un philosophe..."


Commentaires suivants