Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël "État-nation du peuple juif" : les Druzes dans la rue, Netanyahu persiste

La loi définissant Israël comme l’« État-nation du peuple juif » n’en finit pas de faire des vagues. Samedi [4 août 2018], une foule de druzes israéliens et leurs sympathisants ont manifesté à Tel-Aviv contre ce texte voté le 19 juillet avec le soutien du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Selon eux, elle fait d’eux des citoyens de seconde classe et porte atteinte aux droits des minorités.

 

Les quelque 50 000 personnes qui ont pris part à la manifestation ont demandé à la Cour suprême de statuer sur ce texte législatif. Celui-ci, adopté par 62 voix contre 55, stipule notamment que l’hébreu devient la seule langue officielle d’Israël, alors que l’arabe avait auparavant un statut identique à celui de l’hébreu. Par ailleurs, selon ce texte, les « implantations juives en Israël relèvent de l’intérêt national ».

[...]

« Malgré notre loyauté illimitée à l’État, celui-ci ne nous considère pas comme des citoyens égaux », a affirmé le chef spirituel de la communauté druze, cheikh Mouafak Tarif.

Les druzes, qui parlent l’arabe et professent une foi issue d’un islam très hétérodoxe, effectuent leur service militaire obligatoire et servent dans l’armée israélienne. Cette communauté regroupe 130 000 personnes vivant principalement dans le nord d’Israël.

[...]

Benjamin Netanyahu a par ailleurs affirmé que cette loi aiderait à empêcher les Palestiniens et les migrants illégaux de demander la nationalité israélienne :

« La loi État-nation empêche, par exemple, l’exploitation de la clause de regroupement familial, qui a permis à de nombreux, nombreux Palestiniens d’être absorbés par le pays. Elle nous permettra aussi de bloquer l’entrée future des travailleurs immigrés. »

Lire l’article entier sur explicite.info

En lien, sur E&R :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • S’il fallait une preuve de plus que les sionistes n’hésitent pas à planter leurs alliés dans le dos à la première occasion, voire même que c’est la raison d’être de cette entité.
    Leur but est de finir seuls contre tous en victimes éternelles de ce qu’ils auront commis, prétexte tout trouvé pour raser les autres pays comme ils le font déjà dés que l’occasion se présente, ou même en prenant les devants.
    Scélérats, c’est le mot adéquat, et pas le seul adjectif qui leur colle à la peau.
    Que les sions tournent leurs vestes, c’est ultra prévisible.
    Mais que les druzes aient pu y croire une demi-seconde, ca c’est franchement de la naïveté qui confine à la bêtise crasse.


  • Loi parfaitement en phase avec le talmud définissant deux types d’habitants:les juifs et les autres et reconnaissant aux premiers les titres de propriétés volés aux seconds !

    Logique peu surprenante quand on est informé !


  • Tous Palestiniens, y compris ceux qui ne suivent pas la politique raciste de Netanyahu à l’intérieur de ce "pays".

     

  • Un foyer nationale crée que pour les juifs infine et ils ne fallait pas sortir de St Cyr pour le deviner... Tous ces manifestants sont des naïfs de croire le contraire.....


  • je cite :
    « La loi État-nation empêche, par exemple, l’exploitation de la clause de regroupement familial, qui a permis à de nombreux, nombreux Palestiniens d’être absorbés par le pays. Elle nous permettra aussi de bloquer l’entrée future des travailleurs immigrés. »

    Où sont les BHL, Fourest, Goldnadel, Zemmour, Chelgoumi, Fincky, Salamé, SOS Baleine, Sos Racisme, La LICRA, Jakubowicz, UEJF, Merluchon, FG, PS, LREM, PR, etc la liste est plus longue que le mur des lamentations pour condamner inconditionnellement cette loi inique et raciste. On a jamais vu une loi comme ça dans aucun pays depuis Hitler....


  • « Malgré notre loyauté illimitée à l’État, celui-ci ne nous considère pas comme des citoyens égaux »
    Israël n’a jamais fonctionné suivant le principe de la méritocratie mais suivant des critères ethniques. Cela m’étonne que cheikh Mouafak Tarif n’ait compris cela que maintenant.


  • Il y a quelque chose de très interpellant dans la politique nationaliste du Bibi israëlien... ce que décide et fait appliquer cet homme omnipotent qui règne sur un état construit sur une falsification de l’Histoire, n’est-ce pas ce que tous les nationaliste français authentiques aimeraient voir appliqué en France, la violence criminelle en moins s’entend ?

    Des Druzes qui descendent en manifestation pour réclamer le droit de leur communauté à exister avec leurs spécificités culturelles et religieuses ne s’apparentent-ils pas à nos minorités qui, ici, n’ont de cesse d’imposer leurs spécificités avec le même poids que le pays d’accueil ?

    Soyons clairs : je vomis Netanyahou...mais n’agit-il pas comme un chef autoritaire qui défend, par tous les moyens, une nation et qui entend maintenir l’identité d’un peuple (mis à part les saloperies que ce type fait exécuter en Palestine) ?

    N’est-ce pas cela qu’un chef de nation, digne de ce nom, devrait (ou devra) faire tôt ou tard pour la France si l’on veut récupérer notre dignité, notre identité, notre histoire et... notre langue ? On sait par ailleurs que la France n’agirait (n’agira) jamais en criminelle envers des populations de migrants qui s’accrocheraient envers et contre tout...

    Je pose la question, n’s’pas ?

     

    • Ca n’est en rien comparable, il ne s’agit pas en france d’une "ethnie" présente depuis toujours et qui réclame des droits qu’ils n’ont pas.
      Les druzes comme les arabes de palestine sont autochtones, les juifs sionistes sont les immigrés ayant fait main basse sur le pays.
      Et pour ne PAS aller dans votre sens, RIEN n’est enviable dans le nationalisme sioniste, à mes yeux en tout cas.
      Je passe les détails, en quoi ca n’est pas ni une nation ni un peuple, qui renvoie à ma précédente phrase.


    • Mouais mouais mouais...
      @sev
      Vous avez déjà tenté de nous vendre ce concept, récemment dénoncé par Soral, dans l’article sur Steve Bannon et cette lettre "populistes d’Europe"... Et vous remettez ça, sournoisement.
      Vous nous prenez définitivement pour des lapins de six semaines en fait...
      Cessez donc d’insulter nos intelligences, vos propos indiquent clairement que vous n’êtes pas dans votre crèmerie habituelle et que vous êtes là pour gratter des partisans... On est pas dupes on vous a dit !


    • Merci pour votre question, n’est-ce pas. Erreur de constat : il ne s’agit pas d’une "politique nationaliste", mais d’un suprémacisme racial qui nous renvoie aux heures les plus sombres, appliqué à un territoire volé, en tout cas illégitime, sans cesse en expansion, et qu’on ne peut donc pas qualifier de "nation".
      Et quel rapport avec la France ?


    • la grosse différence c’est leur manque de légitimité sur cette terre car tous les juifs azkenaze sont des européens et les sépharades des africains dans leur immense majorité.
      les juifs autochtones de Palestine sont eux antisionistes à fond (les naturei karta) et ils refusent la nationalité israelienne


    • mais n’agit-il pas comme un chef autoritaire qui défend, par tous les moyens, une nation et qui entend maintenir l’identité d’un peuple (mis à part les saloperies que ce type fait exécuter en Palestine) ? N’est-ce pas cela qu’un chef de nation, digne de ce nom, devrait (ou devra) faire tôt ou tard pour la France si l’on veut récupérer notre dignité, notre identité, notre histoire et... notre langue ?

      Vous avez raison sur toute la ligne. Sauf que nous parlons ici de populations tribales qui n’ont jamais eu de Terre pendant des siècles et qui revendiquent maintenant la propriété d’un territoire sur lequel des autochtones ont toujours vécu. Le nationalisme israëlien est de ce fait un oxymore. Et ce n’est pas faire injure aux gens de confession juive de dire cela.

      Mine de rien, la France est la plus vieille nation du monde après la Chine. Que des nationalistes français affichent leur soutien à ce pays (comme c’est de plus en plus souvent le cas depuis quelques années) paraît aberrant à pas mal de monde ici car c’est ne rien comprendre à ce que le mot "nationalisme" signifie. Sans dire que c’est se tirer une balle dans le pied dans la mesure où les élites de ce "pays" ne veulent pas notre affranchissement.

      Vous paraissez peu informé sur les tenants et les aboutissants de la création d’Israël. Je me trompe ?


    • Oui.., et non ! En fait, il n’existe pas de race juive à proprement parler : il y a des Juifs de toutes les couleurs ( Caucasien d’Europe, Slave, Maghrébin, Noir...) , donc on ne pourrait pas faire exactement la même chose en France...


    • Bon, je m’attendais à ces réactions qui remettent en cause en totalité la question et la remarque que j’ai faite dans mon poste plus haut...
      En réalité, je cherche à "vendre" rien du tout, j’ai bien écrit en bas de mon commentaire "je pose la question". Ce qui signifie que je m’interroge. J’essaie de relever nos fréquentes contradictions qui consistent à soutenir ici et débiner là. Le monde n’est pas manichéen, même si beaucoup nous le présentent ainsi.
      J’ai également bien indiqué dans mon commentaire que je n’aimais pas du tout Netanyahou. Ce qui m’interpelle uniquement c’est le fait que ce type ne s’embarrasse pas de manière pour utiliser la force et bouter tous ceux qui le dérange dans son pseudo pays, effectivement, volé aux autochtones.
      Ce qui m’interpelle ce n’est pas Natanyahou en fait, mais tout simplement la mollesse de nos responsables vis-à-vis des envahisseurs avérés et destructeurs. Point. La violence insupportable de l’un renvoie, pour moi, à l’hyper léthargie de l’autre.
      Voilà, c’est tout.... et je ne cherche à vendre aucun concept ! Merci à ceux qui ne sont pas d’accord avec des commentaires d’entrer ponctuellement dans un échange argumenté et non dans l’anathème monoqualificatif.


  • "Israël est l’Etat-nation du peuple juif", l’affirmer est simplement constater un fait.
    Les petites manifestations savamment distillées (sincères ou non) sont juste une vitrine pour l’internationale goy : vous voyez, TOUS les juifs ne sont pas comme ça et nanani et nanana (en gros, si ça tourne mal, ça sera la faute des AUTRES) et pendant ce temps la colonisation de la Palestine et du monde) avance...


  • bref, ce qu’ils nous refusent, ils se l’accordent vonlontier...


  • Bah ouais ... voilà à quoi ça mène de collaborer au sionisme...

    Depuis le temps qu’on le dit.


  • Cette loi scélérate permet de passer à l’’étape suivante, le seul état "démocratique" ouvertement fasciste et raciste.

    Les peuples d’Occident auront à faire face à une contradiction encore plus manifeste pendant des années, jusqu’à devoir reconnaître le caractère néfaste du sionisme.

    Les Druzes devraient néanmoins obtenir quelques avantages, comme les juifs du décret Crémieux. Ils finiront donc exilés dans le meilleur des cas.

     

    • Loi scélérate je ne sais pas... Sur le principe de la mise en place d’un pareille règlement législative il n’y a rien d’anormal ou de malsain sinon cela voudrait dire qu’une peuple ne peut pas se doter d’un état ou d’une terre qui lui est propre, la loi fondamentale hongroise déclare que la Hongrie est la terre du peuple hongrois et la constitution de l’Estonie déclare que le but de l’Etat estonien est la préservation de la nation estonienne, de ce point de vue là les israéliens n’ont fait qu’entériner un état de fait et ont pris une décision logique...

      Vous pouvez critiquer la manière dont les juifs ont pris le contrôle de ce territoire que l’on appelle aujourd’hui Israël mais pas vraiment affirmer que cette tentative de consolider leurs pouvoir et de s’assurer de la continuité de leurs population serait quelque chose de criminel sinon vous remettez en cause le principe même de maintien d’une nation homogène pour lui substituer je ne sais quelle fraude cosmopolite à base d’égalitarisme qui mène au métissage et à la déliquescence.

      Personnellement je comprend très bien pourquoi les druzes ou les palestiniens sont opposés à cette loi puisque qu’il est évident qu’elle ne va pas dans leurs intérêts alors ils se sentent lésés soit parce qu’ils estiment s’être fait voler leurs pays ou alors car ils pouvoir profiter de certains privilèges d’égales à égales avec les juifs, mais fondamentalement cette affaire ne ne concerne pas vraiment nous occidentaux au contraire on devrait plutôt imposer l’instauration de législation de ce type dans nos pays.

      Le principal problème avec Israël c’est que d’un côté ils se proclameront nationalistes et ayant à cœur de protéger l’Occident mais que de l’autre ils n’hésiteront pas à nous poignarder dans le dos à la moindre occasion dès lors que leurs petits intérêts personnels sont en jeux ou qu’il s’agisse de dénoncer les agissements de certaines figures de leurs diaspora... En aucun cas Bibi ne peut être considéré comme digne de confiance et encore moins comme un allié.

      Sinon quel est réellement le problème avec le fascisme ou le racisme ? Je ne vois pas pourquoi vous utilisez ces termes comme des qualificatifs négatifs étant donné que la seule raison pour laquelle ces mots portent aujourd’hui une mauvaise connotation est justement le fait qu’ils s’agisse de la négation complète de la doxa antiraciste que que le régime met tout ce qui lui déplaît derrière ces mots valises à l’aide desquels il justifie sa politique


    • Ce n’est pas parce que ces mots, racisme en particulier, sont galvaudés actuellement que ca en fait des termes positifs simplement parce qu’ils s’opposent à la doxa, c’est un raisonnement fallacieux.
      Pour le reste, le problème est justement la création du sionistan qui n’aurait pas dû être, Le reste n’est que conséquences.
      Quand on génère un problème on le règle, et on ne règle pas un problème avec ceux qui l’ont créé.
      Le discours natio des sionistes n’est que de l’enfumage de goy, faites ce que je dis mais pas ce que je fais.


    • @reymans

      Je n’ai jamais dit que le fait que ces termes et les idées qu’ils véhicules sont par essence positif car ils entraient en oppositions avec la doxa dominante mais que je contestais absolument le fait qu’il s’agissait de concepts particulièrement négatifs, la seule raison pour laquelle on les ressort sans arrêt c’est uniquement parce que ces notion ont un jour formé un obstacle important aux projets des intellectuels subversif sémitiques, c’est pour cela que l’on diabolise ces idées et que l’on va mettre tout et n’importe quoi derrière car rien ne leurs ferait plus peur que l’émergence d’alternative basée sur ce type de projet car à chaque fois cela leurs a posé bien des problèmes dans l’avancement de leurs intérêts.

      Personnellement je ne vois même pas ce que l’on pourrait reprocher au racisme qui n’est qu’une espèce de solidarité communautaire, des membres appartenant à un groupe ethno-racial défini se réunissent pour faire en sorte de favoriser leurs auto préservation, idem pour le fascisme qui n’est rien d’autre qu’une version moderne de la cité parfaite de Platon


  • Lorsque les naïfs auront compris que c’est à la City of London qu’il faut manifester, ils auront accompli un grand pas.


  • Enfin un état bidon pour un peuple qui n’existe pas.... ouf !


  • À la fois démocratie ... et État-nation du peuple juif ...

    - Les contorsions que ces gens font avec la logique est terrifiante.

    ’faudra pas qu’ils s’étonnent si un jour toutes ces absurdités qu’ils ont créées leur pètent à la gueule ...


  • "Notre loyauté illimitée à l’État"....
    L’entité sioniste n’est pas chez elle. La Palestine est aux palestiniens donc loyauté aux palestiniens.
    Ils s’attendaient à quoi ces crétins en pactisant avec le diable, à un tapis rouge et les honneurs ?!!!



  • « La loi État-nation empêche, par exemple, l’exploitation de la clause de regroupement familial, qui a permis à de nombreux, nombreux Palestiniens d’être absorbés par le pays. Elle nous permettra aussi de bloquer l’entrée future des travailleurs immigrés. »



    Déjà que la loi israélienne était très restrictive en la matière, probablement une des plus restrictive au monde, donc c’est à se demander comment ils ont pu la rendre plus restrictive encore !


Commentaires suivants