Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël a voté une loi controversée en faveur des colons

Légalisation du vol

L’OLP dénonce une «  entrave à la paix  ». Le Parlement israélien a voté lundi une loi qui permettra à l’État de s’approprier des centaines d’hectares de terres palestiniennes en Cisjordanie occupée. La loi, approuvée par 60 députés et rejetée par 52, a été adoptée en troisième et dernière lecture, après que le Premier ministre Benjamin Netanyahou a informé l’allié américain du débat sur cette question.

 

Un « vol légalisé » ?

L’Organisation de libération de la Palestine a accusé cette loi de « légaliser le vol » de terres palestiniennes, estimant dans un communiqué que «  l’entreprise de colonisation d’Israël est une entrave à la paix et à la possibilité d’une solution à deux États ».

S’exprimant après le vote, Bezalel Smotrich du Foyer juif, parti nationaliste religieux qui fut l’un des instigateurs du projet, s’est félicité de l’élection du président américain Donald Trump « sans lequel la loi ne serait pas probablement passée ».

Quelques heures plus tôt, le chef de l’opposition et du parti travailliste, Isaac Herzog, avait dénoncé une « loi abjecte » qui « annexerait des millions de Palestiniens » et exposerait selon lui les soldats et hommes politiques israéliens à des procès aux tribunaux criminels internationaux.

 

« Toute la terre d’Israël appartient au peuple juif  »

Le ministre des Sciences et de la Technologie, Ofir Akounis, du parti de droite Likoud de Benjamin Netanyahu, lui avait rétorqué que «  toute la terre d’Israël appartient au peuple juif. Ce droit est éternel et incontestable.  »

Le vote de ce texte, approuvé en première lecture en décembre, paraissait incertain compte tenu des dissensions qu’il suscite mais aussi du message adressé par la Maison Blanche après une rafale d’annonces d’Israël en faveur de la colonisation. À Londres, Benjamin Netanyahu a indiqué avoir informé l’administration de Donald Trump du projet et que le vote aurait bien lieu le jour même. « On ne prend pas ses amis par surprise, on les informe. C’est ce que j’ai fait  », a-t-il dit, cité par les médias locaux.

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

Sur la colonisation israélienne, lire chez Kontre Kulture :

Accélération des spoliations, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « Toute la terre d’Israël appartient au peuple juif »

    On imagine le tollé si les bretons tenaient le même discours à l’égard de la Grande Bretagne et militaient "pour récupérer leurs terres ancestrales dont ils ont été injustement chassés par ces enculés d’angles et de saxons" (pardonnez la formule, c’est juste pour illustrer le contexte).

    Remarquez, qu’une bande de bonnets rouges débarquent à Westminster avec des fourches et des torches pour expliquer à la reine d’Angleterre qu’il faut qu’elle dégage son cul de son trône parce qu’elle n’est rien de plus qu’une usurpatrice qui occupe la terre de quelqu’un d’autre aurait un côté rock’n’roll ! ^^


  • #1660102

    Qui s’étonne ? La solution a deux états était une imposture du départ. Les choses sont juste un peu plus clair. La prochaine étape sera peut-être une résolution définissant la terre d’Israël à ...la Terre.


  • Et les supporters de Trump qui espéraient une approche de la Palestine plus rationnelle qu’avec Clinton en seront pour leur frais pendant quatre ans, j’ai l’impression.

     

  • #1660118

    Si possible , pas de point d’interrogation mais un point d’exclamation , sur le titre " vol légalisé " ! ... et avec l’aval de Trump ! ( après la Crimée , c’est la 2eme bourde ) .


  • Ils ne vont pas voter en leur défaveur, bien sur, un sioniste va pas cracher sur ce qu’il va s’approprier sans payer ,surtout quand il s’agit d’expropriation ,sans rien demander à personne .


  • Et pourtant personne n aurait l idée de manifester contre la venue de BN comme certains l ont fait avec Trump.
    Un ami m a dit qu on s etait pris une belle quenelle avec Trump car il etait plutôt pro israélien. ...
    L hystérie autour Trump est incompréhensible même pourcertains de ses detracteurs. Etait elle identique pour GW Bush ?


  • ou sont les philosophes de service qui s’insurgent en direct au 20 heures à chaque fois qu’un état porte atteinte à l’intégrité d’un peuple,d’une nation ?


  • #1660371

    Le 18 janvier 2017 a eu lieu en France l’audition parlementaire, des deux états Juif et Palestiniens, rediffusé sur Public sénat : https://www.publicsenat.fr/emission... Elle est très révélatrice sur l’état d’esprit des deux belligérants (des trois avec la France) pour qui s’intéresse au sujet.


  • Tout est (presque) dit dans le sous-titre : cela sera vrai exclusivement pour israel.
    C’est pourquoi la solution à un état, validant de facto le vol, sera le tremplin pour s’étendre du nil à l’euphrate.