Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Israël et les Émirats signent les "Accords d’Abraham"

Le traité israélo-émirati bouleverse la rhétorique à propos du Moyen-Orient et rend possible une paix israélo-arabe. Elle interrompt l’inexorable grignotage des territoires arabes par Israël et établit des relations diplomatiques entre Israël et le leader du monde arabe. Si l’on veut bien examiner sans préjugés une situation où la peur, la violence et la haine provoquent des injustices manifestes, force est de constater que l’initiative du président Trump débloque un conflit crispé depuis vingt-sept ans. La candidature de celui-ci a immédiatement été présentée au prix Nobel de la paix.

 

La situation au Moyen-Orient est bloquée depuis les accords d’Oslo signés par Yitzhak Rabin et Yasser Arafat, en 1993. Ils ont été complétés par l’Accord de Jéricho-Gaza qui reconnait certaines prérogatives à l’Autorité palestinienne et les accords de Wadi Araba qui concluent la paix entre Israël et la Jordanie.

À l’époque le gouvernement israélien entendait se séparer définitivement des Palestiniens. Il était prêt pour cela à créer un pseudo-État palestinien, dénué de plusieurs attributs de souveraineté, notamment une armée et des finances indépendantes. Le travailliste Yitzhak Rabin avait expérimenté préalablement des bantoustans en Afrique du Sud où Israël conseillait le régime d’apartheid. Une autre expérimentation avait eu lieu au Guatemala avec une tribu maya, sous les ordres du général Efraín Ríos Montt.

Yasser Arafat accepta les accords d’Oslo pour faire capoter le processus de la Conférence de Madrid (1991). Les présidents George W. Bush et Mikhaïl Gorbatchev avaient tenté d’imposer la paix à Israël en évacuant Arafat de la scène internationale avec le soutien des dirigeants arabes.

Malgré tout cela, de nombreux commentateurs croient pouvoir affirmer que les accords d’Oslo pouvaient apporter la paix.

Quoi qu’il en soit, 27 ans plus tard, rien de positif n’a limité les souffrances du Peuple palestinien, mais l’État d’Israël s’est progressivement transformé de l’intérieur. Aujourd’hui ce pays est divisé en deux camps antagonistes ainsi que l’atteste son gouvernement, le seul au monde à avoir deux Premiers ministres en même temps. D’un côté les partisans du colonialisme britannique derrière le premier Premier ministre, Benyamin Netanhyahou, de l’autre les partisans d’une normalisation du pays et de ses relations avec ses voisins, derrière le second Premier ministre, Benny Gantz [1]. Ce système bicéphale reflète l’incompatibilité de ces deux projets. Chaque camp paralyse son rival. Seul le temps viendra à bout du projet colonial de conquête du Grand Israël des rives du Nil à celles de l’Euphrate, queue de comète d’une époque surannée.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis ont mis en œuvre la stratégie Rumsfeld/Cebrowski visant à adapter l’armée US aux besoins d’une nouvelle forme de capitalisme fondée non plus sur la production de biens et de services, mais sur l’ingénierie financière. Pour cela, ils ont commencé une « guerre sans fin » de destruction des structures étatiques de tout le « Moyen-Orient élargi » sans plus tenir compte de leurs amis et de leurs ennemis. En deux décennies, la région est devenue maudite pour ses habitants. L’Afghanistan, puis l’Irak, la Libye, la Syrie, le Yémen sont le théâtre de guerres présentées comme devant durer quelques semaines, mais qui durent indéfiniment, sans perspective.

En se faisant élire président, Donald Trump avait promis d’en finir avec les « guerres sans fin » et de faire revenir les soldats US à la maison. Dans cet état d’esprit, il a donné carte blanche à son conseiller spécial et néanmoins gendre, Jared Kushner. Le fait que le président Trump soit soutenu dans son pays par des chrétiens sionistes et que Jared Kushner soit juif orthodoxe a conduit de nombreux commentateurs à les présenter comme des amis d’Israël. S’ils ont effectivement un intérêt électoral à le laisser croire, ce n’est pas du tout leur mode d’approche du Moyen-Orient. Ils entendent défendre les intérêts du peuple états-unien, et pas ceux des Israéliens, en substituant à la guerre des relations commerciales sur le modèle du président Andrew Jackson (1829-37). Celui-ci parvint à empêcher la disparition des indiens qu’il avait combattus en tant que général, bien que seuls les Cherokees aient signé l’accord qu’il proposait. Aujourd’hui ils sont devenus la plus importante tribu amérindienne, malgré le tristement célèbre épisode de la « Piste des larmes ».

Durant trois ans, Jared Kushner a sillonné la région. Il a pu constater par lui-même combien la peur et la haine s’y étaient développées. Israël persiste depuis 75 ans à violer toutes les résolutions des Nations unies qui le concernent et poursuit son lent et inexorable grignotage du territoire arabe. Le négociateur est parvenu à une seule conclusion : le droit international est impuissant car presque personne – à l’exception notable de Bush père et de Gorbatchev – n’a voulu l’appliquer réellement depuis le plan de partage de la Palestine, en 1947. Du fait de l’inaction de la communauté internationale, son application, si elle devait survenir aujourd’hui, ajouterait de l’injustice à l’injustice.

Kushner a travaillé sur de nombreuses hypothèses [2], dont celle de l’unification du peuple palestinien autour de la Jordanie ou celle du rattachement de Gaza à l’Égypte. En juin 2019, il présenta des propositions de développement économique des territoires palestiniens lors d’une conférence au Bahreïn (le « deal du siècle »). Plutôt que de négocier quoi que ce soit, il s’agissait de quantifier ce que chacun aurait à gagner à la paix. En définitive, il est parvenu, le 13 septembre 2020, à faire signer à Washington un accord secret entre les Émirats arabes unis et Israël. Ceux-ci ont été officialisés deux jours plus tard, le 15 septembre, dans une version édulcorée [3].

 

JPEG - 124.2 ko
« The National » (Émirats) : « Israël gèle l’annexion des territoires palestiniens pour nouer des liens avec les Émirats arabes unis ». La presse des Émirats n’a pas la même version des événements que celle d’Israël. Aucune n’a intérêt à s’exprimer franchement.

 

Comme toujours, le plus important est la partie secrète : Israël a été contraint de renoncer par écrit à ses projets d’annexion (y compris les territoires prétendument « offerts » par Donald Trump dans le projet de « deal du siècle ») et de laisser Dubai Ports World (dit « DP World ») reprendre le port d’Haïfa dont les Chinois viennent d’être éjectés.

Cet accord va dans le sens des idées du second Premier ministre israélien Benny Gantz, mais représente un désastre pour le camp du premier Premier ministre, Benyamin Netanhyahou.

N’ayant pas lu moi-même la partie secrète des accords, je ne sais pas si elle indique clairement le renoncement à annexer le plateau syrien du Golan, occupé depuis 1967, et celui des Fermes de Chebaa libanaises, occupées depuis 1982. De même j’ignore si une compensation est prévue pour le port de Beyrouth dans la mesure où il est clair que sa reconstruction éventuelle porterait préjudice à la fois à Israël et aux investissements des Émirats à Haïfa. Cependant, le président libanais, Michel Aoun, a déjà publiquement évoqué un projet de construction immobilière en lieu et place du port de Beyrouth.

Pour rendre ce traité acceptable par toutes les parties, il a été dénommé « Accords d’Abraham », du nom du père commun du judaïsme et de l’islam. La paternité en a été attribuée, pour la plus grande joie de Benny Gantz, à la « main tendue » (sic !) de Benyamin Netanhyahou, pourtant son plus dur adversaire. Enfin, le Bahreïn y a été associé.

Ce dernier point vise à montrer le nouveau rôle régional que Washington a accordé aux Émirats en remplacement de l’Arabie saoudite. Comme nous l’avions annoncé, c’est désormais Abu Dhabi et non plus Riyad qui représente les intérêts US dans le monde arabe [4]. Les autres États arabes sont invités à suivre l’exemple du Bahreïn.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, n’a pas eu de mots assez durs contre la « trahison » émiratie. Il a été repris à la fois par ceux qui restent hostiles à la paix (les ayatollahs iraniens) et par ceux qui restent attachés aux accords d’Oslo et à la solution à deux États. En effet, en officialisant les relations diplomatiques entre Israël et le nouveau leader arabe, les Émirats, les Accords d’Abraham tournent la page de ceux d’Oslo. La palme de l’hypocrisie revient à l’Union européenne qui persiste à défendre en théorie le droit international et à le violer en pratique.

Si le président Trump est réélu et que Jared Kushner poursuit son action, les accords israélo-émiratis resteront dans les mémoires comme le moment où les Israéliens et les Arabes ont retrouvé le droit de se parler, comme le renversement du mur de Berlin avait marqué le moment où les Allemands de l’Est avaient retrouvé le droit de parler à leurs parents de l’Ouest. Au contraire, si Joe Biden est élu, le grignotage des territoires arabes par Israël et la « guerre sans fin » reprendront dans toute la région.

Il y a déjà bien longtemps que les relations entre Israël et les Émirats s’étaient stabilisées sans traité de paix vu qu’il n’y avait jamais de guerre déclarée entre eux. Les Émirats achètent secrètement des armes à l’État juif depuis une dizaine d’années [5]. Avec le temps ce commerce s’est renforcé, notamment en termes d’interceptions téléphoniques et de surveillance internet. En outre, une ambassade israélienne fonctionnait déjà sous couverture d’une délégation auprès d’un obscur organisme de l’ONU aux Émirats. Pourtant, les « Accords d’Abraham » remettent en cause le discours dominant israélo-arabe et bousculent les relations internes de toute la région.

Thierry Meyssan

 

Notes

[1] « La décolonisation d’Israël a commencé », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 26 mai 2020.

[2] « Jared Kushner réordonne le Moyen-Orient » et « Jared Kushner et le "droit au bonheur" des Palestiniens », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 19 décembre 2017 et 26 juin 2018.

[3] « Abraham Accords Peace Agreement », Voltaire Network, 15 September 2020. « Le président Donald J. Trump œuvre en faveur de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient », États-Unis (White House) , Réseau Voltaire, 15 septembre 2020.

[4] « La première guerre de l’OTAN-MO renverse l’ordre régional », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 24 mars 2020.

[5] « L’Algérie, l’Égypte, les Émirats, le Maroc et le Pakistan auraient acheté des armes à Israël », Réseau Voltaire, 12 juin 2013.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les israeliens renonceraient à Eretz Israel pour "parler avec les arabes"...Bien sûr. Même des arabes aussi peu belliqueux que de braves paysans tunisiens n’ont aucune envie de parler avec les israeliens. Si beaucoup de citoyens israeliens (juifs) avaient une véritable volonté de paix en 1993, ce n’étaient pas le cas de leurs dirigeants qui étaient acculés, l’image d’Israel ayant été considérablement ternie par la répression de l’Intifada. Ils ont vite repris la main pour de nouveau ravager, par yankee interposés cette fois, les pays voisins. Oslo égale temporisation. L’épisode actuel semble du même tonneau. Mais ce que dit monsieur Meyssan des positions américaines et des frictions au sein du pouvoir israelien est très intéressant.


  • #2552448

    Et ba voilà entre cousin c’est normal. Bravo les gars.


  • Pour info :
    Israël et toutes les têtes gouvernementales vont sauter.
    Myriam a été ensevelie et mise en cage ainsi que Jésus (mort cérébrale, possession totale de leur être, de leur âme et de leur corps, envoyer en enfer, ils sont à nouveau en vie grâce à leur descendante (fille aînée de l’église en France ou Myriam dite Marie). Corps, cœur, Âme/cerveau/esprit. Une ligne de conduite, une ligne divine.

    La trinité Yahweh/Christ, Myriam et son fils Jésus de (Yahweh/Christ), la Sainte Trinité se trouvant en terre Sainte ensevelie mais sauvés et vivants... à l’est.

    C’est la fin de ce putain de monde sous l’égide de Satan (Joseph et sa tribu ainsi que tous les êtres dit de lumières au sol).

    Toute la communauté dite céleste est contre ces monstres depuis l’Antiquité et justice va être rendu à la vie et donc l’humanité entre autres !

    Un monstre ne se définie pas par ce qu’il est extérieurement mais avant tout ce qu’il est intérieurement...

    Joseph est le traite usurpateur et il est au Vatican et c’est rendu sur le lieu de travail d’une simple humaine dont la filiation est Myriam et Jésus. Il s’est fait passer pour lui. Ordure puante.

    Je n’ai pas morflé pour rien... personne ne me dicte ma conduite et encore moins des tas de merde.

    Et certains d’entre vous non plus même si il y a beaucoup à dire sur votre égalité et réconciliation nationale ou "internationale"...

    Une simple phrase qui s’étend à tout...
    Ne fait pas à l’autre ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi-même.

    Ton royaume est ton corps, cerveau et ton esprit.

    La possession est démoniaque, toutes les sectes usant de rites par des moyens occultes... briser, brûler (entre autres) le corps et le cerveau (âme/esprits) détruire des humains et des animaux est tout sauf un châtiment divin.

     

  • Il est là, vous ne voyez donc pas que la chronologie est circulaire, comme au moyen orient ? Et pas forcément linéaire comme dans la bible, ces événements peuvent se produire, de façon non chronologique mais circulaire, ça fonctionne aussi.

    - "L’antichrist conclura une alliance de paix de sept ans avec les nations du Moyen-Orient"

    - 666 : Il établira un système de contrôle absolu, pour un pouvoir totalitaire.

    Il est déjà adulé comme un sauveur par les derniers qui sont bons, il vous trompera tous, tous ceux qui croient en lui de façon aveuglée alors qu’ils ne sont même pas de son fief, il emportera dans sa tromperie de faux prophète se présentant comme un homme de dieu, le blasphémant en secret, les coeurs honnêtes, bons, les êtres ayant encore de l’âme, et tous les chrétiens vers la marque de la bête.

    Tous ceux qui placent sottement en lui leurs espoirs de délivrance, de sauveur du monde, qui lui vouent l’idiotie d’un culte de la personnalité en le comparant au christ, où a quelconque sauveur, seront les premiers à être sacrifiés.


  • #2552471

    Les emiratis sont des qatanites et ne descendent pas d’Abraham, les arabes de la péninsule éxistaient déja avant Abraham,

    Abraham est juste le père d’une lignée parmis les saoudiens celles des Ismaëlites.

     

    • En effet, il y a des Arabes de la branche sémitique (Ismaël était circoncis à l’âge de 16 ans) et ceux de la branche non sémitique, les Chamites.
      Les premiers sont des descendants d’Abraham, les autres, non, dont les japhétiques pour élargir au delà du contexte purement sémito-chamique.


    • @goy band

      Japhet n’a rien à voir dans cette histoire les japhétique sont les perses, les perses ont pointé leur nez au 1er millenaire avant J.C dans l’iran ancien, et comme la précisé Sumer Akkad , les arabes semito-shamitique éxistaient bien avant Abraham, puisque les Qhatanites sont les descendants de Yoktan qui était un des fils de Sem.


    • @Seth, merci pour ces précisions, mais ma digression sur Japhet (indo-Européens) était pour souligner la non lignée sémitique à l’instar des chamitiques.
      Effectivement, à la relecture, ce n’était pas clair.


  • Mayssan exprime une opinion fort optimiste. La soit disant paix conclue entre le régime émirati et en sous le manteau saoudien n’a de visée que la préparation à la guerre tant souhaitée par les sionistes contre le régime révolutionnaire chiite iranien. Les peuples de la région ne se font aucune illusion sur le danger sioniste. Un danger pour le moins létal. Il est tout à fait curieux que Monsieur Mayssan soit aveugle à ce point en ignorant le caractère messianique du sionisme dont l’ADN s’accroche à l’ubris d’un territoire impérial couvrant la vaste étendue allant de l’Euphrate au Nil.


  • "Au contraire, si Joe Biden est élu, le grignotage des territoires arabes par Israël et la « guerre sans fin » reprendront dans toute la région."
    Tout est dit à propos de la solidité d’un tel accord. Après tout, ils peuvent bien attendre 4 ans de plus. Histoire de communiquer sur leur bonne volonté et la mauvaise des autres. Ensuite tout reprendra dans les embrassades. Netanyahou et Gandz ne sont pas des ennemis irréductibles.
    J’aimerais que M. Meyssan ait raison, mais l’histoire récente et ancienne de cette région devrait le rendre plus prudent.


  • Donc si je suis M. Meyssan , kushner aurait fait du bon boulot ? ... et en même temps participé à la prochaine réélection de son beau père ? ... puis œuvré avec cet accord à la concorde entre palestiniens et israéliens ? ... Bon Ben , on verra !!!


  • #2552648

    C’est bon pour le Grand Israel, cette future très grande démocratie !

     

    • Pas sûr, cela pourrait aussi être synonyme d’un aveu de faiblesse d’Israël, comprenant que son projet messianique de Grand Israël est désormais impossible, voire comprenant que c’est une question de survie, surtout que cet état ne tiendrait pas après 2022 selon un analyste...


    • #2553026

      En effet j’ai dit une connerie, les Émirats ne se trouvent pas dans la zone délimitée du GI, je vais relire mon Talmud !


  • #2552655

    Pas mal comme futur base militaire pour Israël : À deux pas de l’ Iran ...


  • Dans le "plan de paix" pour le proche orient, Trump promet aux palestiniens 50 milliards de dollars . Macron s’est dit choqué par cette façon "d’acheter" les Palestiniens .


  • #2552703

    "Le loup et le renard se réconcilient toujours sur la carcasse d’un agneau" .
    (Proverbe juif)


  • Les monarchies du Golfe et la Jordanie sont des Etats factices, construits par l’impérialisme occidental à la faveur de la Première guerre mondiale. En cela, elles sont comme Israel. Et c’est en cela que tous s’assemblent ... Quant à l’Egypte, elle n’a jamais été arabe : elle est foncièrement copte ; donc neutre quelque part. Ses habitants arabes sont des "hilaliens" pour la majorité. Et les hilaliens sont venus de la péninsule arabique ! Les dirigeants égyptiens, hormis Nasser, sont tous veules : ils se vendent à la première minute au plus offrant (USA ou Arabes du Golfe). La Mauritanie, le Soudan et le Maroc pourraient pactiser avec le Diable, les deux premiers pays pour l’argent et le dernier pour l’ascendance (la famille royale marocaine dit faire partie de la famille du Prophète !). Mais je doute fort que Mohammed VI choisisse de lever les Marocains contre lui. La majorité des Marocains est comme les Algériens : de purs antisionistes (pour ne pas dire plus !).


  • Le fait que les emirats gagnent le tour de France, ca a un rapport ?
    Plus sérieusement, il est évident que la seule chose importante tout de suite pour israel est la destruction du seul concurrent régional à savoir l’Iran.
    Une fois l’Iran abattu, plus rien ne s’opposera au grand Israel.
    Alors comme Trump refusent d’attaquer l’Iran a leur place, alors on en profite pour isoler d’avantage l’Iran, en même temps qu’on mène des opérations secrètes de sabotages à grande échelle, et qu’on augmente les sanctions.
    Sans rire, je ne comprends pas meyssan. Comment pouvoir accorder la moindre confiance à l’entité sioniste car contrairement aux indiens d’amerique, le commerce même ne les intéressent pas, ils ont un projet messianique.


  • #2552872

    Le dogmatisme à pris le dessus sur la réflexion même dans le camps "dissident’

    Je suis atéré par grand nombres de commentaires... Entre ceux qui s acrochent à des textes religieux ou au messianisme hors de toute réalité concrète. Et ceux pour qui de toute façon parce qu il y a Israël dans l histoire ça peut que aller mal... Ou juste parce que ça va pas de le sens de l’Iran sont contre aussi.. Et qui nie que de la par de Trump, de certain israelien à, de certain arabes il y a une réelle volonté de passer à autre chose que la guerre faut preuve de peut d objectivité ! Et apliquebla même façon de penser que les sionistes !

    De plus je pense que meyssan est plus objectif de la situation que ceux qui commente ici. Et on peut difficilement l accuser d être pro israéliens !

    Cette idolâtrie qui est portée aux figures anti empire (put in, chinoiss, Iran, etc) est ridicule. Cette des bonnes choses sont faites mais des très mauvaises aussi...

    Il faut stopper d être naïf et réfléchir plus loins... Sinon on est perdu car en face eux ils pensent.....

     

  • L’histoire d’Ab RA ham est l’histoire d’Akhenaton

    l’exode des hébreux d’égypte est l’exil des monothéistes fidèles à Akhenaton

    Akhenaton était pacifiste refusait la guerre et avait instauré le culte du Dieu Unique Aton Ra.

    Touthankamon son fils porte une kippa sous le masque d’or qui était l’usage chez les prêtres yahouds du dieu unique.

    Il y a suffisement de livre et de preuves de tout cela.

    Par exemple : Les secrets de l’éxode des freres Sabbah.

    Et le grand Israel est en fait l’Egypte. Les exilés étaient egyptiens.


  • Les Emeratis, les kataries, les Saoud et tous ces petits pays qui entourent l’Arabie sont des territoires perdus de l’Arabie et qui reviendront tôt ou tard dans le girons de la grande Arabie ancestrale ! Une amie musulmane qui est férue d histoire m’avait parlé de l’Arabie m’expliquant que les dirigeants de ces pays ce sont de faux Arabes puisque descendants d ismaél qui était de père hébreux et de mère égyptienne ( mélangé de noirs et de grec macédonien) ç ´est ce que sont les égyptiens quand aux Saoud ils sont en réalité descendants d une tribu juive d Arabie nommée ( les banoü nadir) : les pure Arabe ont été exterminés par Dieu pour le rejet de leurs prophètes et leur obstination dans la mécréance !! Ces tribus qui peuplaient l’Arabie avant l’arrivé d Ismaél s appelaient les Talmud et leur prophète salih ainsi que le prophète Hud et son peuple qui étaient des géants qui mesuraient entre 30 mètres pour les plus petits et 50 mètres pour les plus grands , ils étaient forts et construisaient des palais dans la roche bref y aurait tellement de chose à dire sur ces civilisations tellement belles hélas en France on veut pas les connaître on préfère les Saoud et les judéo sioniste !!

     

    • #2553582

      ben on a surtout pas mal de temps à consacrer à l’étude , des celtes, et de la civilisation mégalithique avant, notre histoire antique en France est suffisament riche , pour s’occuper de ce qui se passait à l’époque en Arabie...


  • Si vous voulez en savoir plus sur les accords secrets, il y a cette excellente Timeline de l’action de Trump depuis 2016. Faut y croire, mais tous les événements de ces derniers mois renforcent cette théorie : https://www.youtube.com/watch?v=Gzl...


  • Trump meilleur président pour les palestiniens, quelle bonne blague


  • Dernière info :

    Les petits gris et grands gris, les monstres à détruire vont l’être. Dit monde invisible ou reptiliens. Ils cherchent depuis longtemps à envahir ce monde et détruire l’humanité entre autres en l’hybridant. Leur projet pour toutes vie ici bas est immonde.

    Les gouvernements le savent et pour se préserver eux et leur proche, ils coopèrent.

    Il y a bien une communauté céleste Pacifique qui protège Céline et c’est par elle et avec elle que nous allons intervenir pour la pérennité de l’espèce humaine en détruisant cette espèce parasite qui sait qu’elle est sur sa fin.

    Le partage et l’entraide est un maître mot et ça se décline jusqu’en bas et à tous.

    Inversion véritable et durable de la dite pyramide pour l’espèce humaine et animale sans prédateurs.

    Il y a des moyens éthiques pour la réguler sans prédateurs.


  • Ces accords n’engagent que les têtes couronnées enturbannées du Golf , qui nous le voyons, ne sont préoccupés que par le maintien de leur pouvoir, le pétrole et l’argent à leur service. Je ne crois pas du tout que les émiratis ou saoudiens ou qataris de base aient demandé la paix ou tendu la main à un sioniste.


Commentaires suivants