Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

J’ai fait un rêve : que chaque contribuable puisse affecter ses impôts au média de son choix

Alors que le gouvernement a décidé la suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages, il envisage d’élargir en 2019 l’assiette de la redevance télé. Au motif que de plus en plus de Français regardent la télévision sur des ordinateurs, des tablettes ou des smartphones. Un moyen parmi d’autres de reprendre d’une main ce qu’il a donné de l’autre.

 

Si, encore, la télévision publique était un modèle dans sa programmation et montrait une objectivité exemplaire dans l’information, on pourrait admettre que chacun, qu’il soit ou non téléspectateur, contribuât à un service d’intérêt général. Las ! Se poser la question de sa qualité ou de son impartialité, c’est déjà y répondre : force est de constater que rares sont les chaînes publiques qui se démarquent de la doxa bien-pensante.

C’est malheureusement une évidence : parmi leurs journalistes, une majorité penche naturellement vers l’uniformité de la pensée. Même s’ils ne sont pas des militants politiques. Cela tient sans doute à leur formation, mais aussi à une forme de snobisme intellectuel et à la nécessité d’être dans le bon camp pour faire carrière. Ils sont persuadés de faire preuve d’une grande largesse d’esprit quand il leur arrive de recevoir une personnalité atypique mais, dans cette circonstance, ils peinent à cacher leurs préférences.

Voyez comme ils traitent avec plus d’égards un agitateur d’extrême gauche qu’un membre du Front national ! Voyez comme ils ont une vision manichéenne de l’immigration, des conflits dans le monde, de Donald Trump ou des questions sociétales !

Sans doute les chaînes d’information continue ne valent-elles guère mieux : au moins sont-elles financées par la publicité et non par les contribuables. Quand les médias publics se vantent de garantir le sérieux contre les fausses nouvelles, on reste pantois devant une telle vanité ou une telle mauvaise foi. À moins qu’on n’estime que la vérité ne prend sa source que dans la pensée unique.

[...]

Rêvons d’une République où chaque contribuable pourrait affecter une part de ses impôts au média de son choix. Où la télévision serait vraiment pluraliste. Où chaque Français pourrait se dire, à un moment ou à un autre, que son point de vue est exprimé. Mais on n’en prend pas le chemin ! Tout comme le système électoral est fait pour fausser la représentation nationale, les médias publics sont payés pour patauger dans le confort de la bien-pensance.

Lire l’article entier sur bvoltaire.fr

Quelle est l’idéologie des médias dominants ?
Lire sur Kontre Kulture

 

La chaîne unique de désinformation continue, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai fait un rêve :

    qu’aucun média ne soit détenu ou subventionné par l’État ou une collectivité publique.

    L’Etat qui détient une parcelle de l’information détient toute la propagande.

     

    • j’ai connue l’époque ou aucune radio n’était pas d’état et ce n’était pas la chienlit comme aujourd’hui du temps de l’O R T F les dossiers de l’écran valaient bien un on n’est pas couché et disco-rama était d’un niveau bien supérieur aux émissions on l’on ne parle que de la non présence de la petite culotte de Nabilla et ou écouter Alain Decaux valait bien les tronches d’abrutis qu’invite Ardison lui compris dans le lot alors vos télé ou radio libre je veux bien mais depuis qu’elles sont la c’est propagande puissance 10 comparré à avant en plus il n’y avait même pas de pub à la télé


    • On prélève un impôt X pour les chaînes de télé et de radio. Supposons qu’il y ait un média public et trois autres médias privés. Quatre médias en tout. On garde un média d’Etat avec subvention publique et tenue irréprochable, et on lui oppose les médias privés, qui ont droit chacun au 1/4 du total des subventions (donc à la même somme que le média d’Etat) et sont subventionnés quant au reste, librement, par les cotisations de leurs auditeurs, JAMAIS par la publicité.
      La cotisation qui s’ajoute à la subvention doit être une sorte de luxe, un désir d’amélioration, pas une nécessité absolue, sur laquelle tout l’édifice repose. Sinon, trop facile de couler une radio en l’accablant d’amendes.
      A signaler : Radio Courtoisie "qui ne vit que grâce à ses auditeurs" vient d’être mise à l’amende (Une vingtaine de milliers d’euros) : l’argent des auditeurs est détourné vers les poches du CSA sur le premier prétexte idéologique, et sans qu’il y ait corruption ou autre fait grave motivant cette arnaque.
      Il importe donc que tous les médias soient subventionnés, et qu’ils ne puissent être condamnés pour propos déplaisant à tel ou tel groupe (non diffamatoires envers quelqu’un de précis et non méprisants/dangereux pour la patrie, l’armée, la culture françaises).


    • @quidam

      C’est celui qui paye l’orchestre qui choisit le morceau, et toute usine a gaz est la nurserie des parasites.

      Que la parole soit libre, le CSA dissout,
      Que les chaines soient libres et l’Etat exclu.

      Que seuls les auditeurs soutiennent leurs médias.
      Et que les medias choisissent seuls leur mode d’exploitation à but caritatif ou à but lucratif, donc non imposables ou imposés.

      Car en démocratie, le gouvernant, executif, legislatif ou judiciaire, n’a pas de vocation tutélaire, en décidant ce qui pour nous est bien ou mal, néfaste ou bénéfique..
      Le gouvernant n’a qu’une compétence déléguée et spéciale celle de n’intervenir que dans les domaines qu’on lui autorise.

      Seul le peuple est souverain et a plénitude de compétence.
      Après Dieu.


  • Et quoi ? Y a plus de Jean Michelle Vernocher-Hyndi, plus d’heure sombre, plus de nettoyage d’infos...Vous voulez que je rallume ma télé ?


  • Faites un test, prenez ces sujets ; migrants, féminisme, réchauffement climatique,anti-Trump, sans oublier un constat toujours positif sur le petit macron...et comptez combien de fois par jour, tous merdias confondus, ces sujets sont traités...


  • La mainmise sur les médias par l’idéologie dominante est le SEUL barrage efficace au basculement de l’opinion publique. Certains médias sont en fait des murs-porteurs de l’édifice. Par exemple, tant que France-Intox a le monopole quasi total de l’info radio permanente, RIEN ne peut changer en France. Cette radio a un poids stratégique vital dans la propagande d’Etat.
    Un séisme culturel serait une transfusion massive de personnel, remplaçant les journalopes par des journalistes professionnels. Ceux-ci auraient mission de ne jamais laisser deviner leur opinion politique personnelle aussi peu que ce soit, et l’obligation de documenter toutes les facettes importantes de chaque sujet chaud.
    Un tel événement mènerait à un bouleversement immédiat et massif de l’opinion publique. Ce serait aussi rapide que pour le cri " le roi est nu" du petit garçon d’Andersen.
    On comprend bien que les journalopes soient des chouchous surprotégés, surpayés et parfois semi-déifiés par le pouvoir.


  • Mais c’est tout bonnement du rackette ! Qu’est ce qui te prouve que je regarde des chaines françaises, Ben je vais te dire franchement qu’en ce moment je regarde plus les sites et chaînes iranienne pour m’informer de ce qui se passe réellement en Syrie, que le journal de Pujadas.


  • "Rêvons d’une République où chaque contribuable pourrait affecter une part de ses impôts au média de son choix."

    C’est impossible car la République française est par essence maçonnique. Ce souhait ne pourra se réaliser que si la France redevient une monarchie absolue de droit divin.


  • Puisque tu payes des impôts (en effet tu souhaites les diriger vers un media)... c’est déjà ce qu’il est possible de faire en faisant un don... défiscalisé...


  • La télé péage, voilà ce qu’ils devraient instaurer, avec un compteur, comme pour l’eau ou l’électricité, et le problème serait réglé .Je regarde, je paye, je ne regarde pas, je ne paye pas . Je ne vois pas pourquoi je paye une redevance qui m’est imposée, qui est en fait une taxe,(appelons un chat un chat) alors qu’on est agressé de pubs ridicules, que pratiquement personne regarde et qui rapporte grassement .Vu le nombre de fois que je regarde la télé, je ferais de sacrées économies, puisque je ne la regarde pratiquement jamais .À quoi bon regarder des émissions débiles, avec des présentateurs débiles, des débats partiaux qui n’ont aucun intérêt, présenté par des journalopes léchant les culs de la bien-pensante .Et pour finir des films, et des feuilletons revus pour la 500ème fois,pour s’étonner par la suite que plus personne ne regarde la télé, et ne regarde plus que leurs PC. Je pense qu’ils devraient raccrocher leur ego aux vestiaires ,et faire de la télévision .