Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’officine de mouchards sionistes StreetPress se réjouit de la censure qui s’abat sur Soral et E&R

La liberté d’expression recule en France et le moins qu’on puisse dire, c’est que les confrères ne sont pas très confraternels. C’est même le contraire : le lion a un genou à terre, les ânes viennent lui donner un petit coup de sabot mais avec prudence, car on ne sait jamais de quoi demain sera fait.

Joint par StreetPress, Facebook confirme la fermeture définitive des pages dont le contenu contrevenait à la charte du réseau social. L’entreprise rappelle que « les organisations ou les personnes qui prêchent la haine n’ont pas leur place sur Facebook » sans qu’on puisse savoir si un contenu en particulier a attiré son attention ou si c’est pour l’ensemble de l’œuvre du dissident autoproclamé. Seul précision :

« Un seul signalement peut suffire, ce n’est pas parce qu’un contenu est signalé à de très nombreuses reprises qu’il a plus de chance d’être retiré. »

Une semaine plus tôt, c’est youtube qui décidait de restreindre drastiquement la visibilité de l’une des vidéos du cyber-activiste. Ne reste plus qu’à Alain Soral son propre site internet pour faire la promotion de ses obsessions haineuses et… des produits dérivés dont il fait commerce.

 

Les agents sionistes de StreetPress, élevés au biberon de la haine antifrançaise, ne connaissent probablement pas cette maxime du Christ, qui se vérifie depuis 2 000 ans, et sur la durée :

« Celui qui vit par l’épée meurt par l’épée »

Idem avec la haine sioniste. On peut donc imaginer que les petits lascars de StreetPress, qui sont protégés par l’Intérieur mais qui sont objectivement en terrain étranger en France, s’étoufferont un jour avec leur incroyable ressentiment. A-t-on idée, nous, de débarquer dans l’entité israélienne pour donner des consignes aux habitants et tenter d’étouffer leur liberté d’expression ?

Cependant, car nous sommes chrétiens, nous pardonnons à Molard et à ses sponsors leur morgue de provocateurs haziziens planqués derrière l’arsenal répressif qui se tient prêt à cogner au moindre mouvement de notre part. C’est bien simple, on ne peut pas répliquer : ni sur le champ du droit, ni sur le champ de la rue, pardon, de la street.

 

 

La haine dont nous faisons l’objet prouve deux choses : un, que nous sommes sur la bonne voie en termes de révélations sur le pouvoir profond, deux, que nos adversaires n’ont pas d’arguments valables à nous opposer. De l’indifférence forcée des grands médias au « bien fait » puéril de StreetPress, c’est toute la gamme des larbins du Système qui sentent que la situation leur échappe.

Mais ils ne doivent pas oublier une chose : ils sont en France en terrain hostile, et trop tirer sur la corde peut la faire craquer. Ensuite, que va devenir la Bête immonde, une fois lâchée dans la nature ? Va-t-elle lécher les pieds de ses maîtres, ou bien les mordre ?

Ceux qui aiment les chiens savent qu’on ne doit pas les battre.

Pour comprendre comment un StreetPress peut être possible en France,
lire sur Kontre Kulture

 

La petite officine socialo-sioniste StreetPress, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un peu comme le môme Bernanos (Antonin) qui n’en finit pas de jouer le gamin antifa de contrebande, le grand roux de l’inquisition actuelle se donne simplement bonne conscience à peu de frais puisqu’il se sait soutenu par tout un système de mafieux.

    Tôt ou tard, une telle vilenie doublée d’une haine de soi affichée (par le rejet de ses réelles origines) sera punie. Il y a bien une justice immanente ; souvent les gens ne le croient pas parce qu’elle surgit toujours tardivement, loin des faits mauvais et toujours sous une forme détournée... mais elle se manifeste.


  • Un coup de sabot. De quoi auraient-ils peur, d’une autre vidéo ? Alain Soral l’a bien dit, le combat ne va pas se gagner en restant dans un canapé. Et il a presque toujours raison.


  • Je ne vois pas de smile chez Mat 90 red chef.
    Tu peux mesurer 2m40, tu ne seras jamais à la hauteur de Soral...
    Au fait, la street, c’est pas là où on joue aux billes ?

     

  • De belles rimes : Molard / mouchards / sionards / tocards. Langue française, je t’aime toi, tu le sais ?


  • Confrères ? ces immondes larbins ? ces dégobilleurs de propagande impériale ?
    Non pas : nos ennemis !
    Nous aurions pu les considérer comme des adversaires mais la déloyauté, l’arrogance, la mesquinerie, la hargne dont ils font preuve à ce point les désignent tout bonnement comme nos ennemis.
    A la libération, gare à vos tifs les gars !

     

  • De toutes façons on se regroupera autrement. Leur soi-disant victoire nous fait grandir et attire encore plus de sympathisants. Ce sont les mêmes qui ont voulu interdire Dieudo et qui l’ont promu malgré eux. Qu’ils continuent.


  • Mais je ne comprend pas, AS et ER ont une nouvelle page facebook et tweeter....


  • Quand on se jouit de la censure, c’est qu’on y prend plaisir... C’est sado Maso ! Nous vous fouetterons bientôt, mais pas jusqu’à la jouissance, nous irons jusqu’à PEINE !


  • Molarder :
    Verbe signifiant (très familièrement) cracher


  • Traduction de Street Press : presse de caniveau.


  • J’adore le « crie à la censure ». Cri ou pas, c’est de la censure, bande de connards ! Et je dis ça sans méchanceté ni cri mais juste parce que vous êtes vraiment des connards :-)

     

  • Il n’y a qu’à voir les commentaires de ses lecteurs, quand il s’attaque à Soral, pour voir à quel point tout le monde est contre ses articles...
    C’est vraiment très drôle à voir !


  • j’ai pour la premiere fois été jeté un coup d’œil, c’est minable, pro-immigration, pro homoparentalité, une vraie propagande, j’ai été obligé de prendre des medicaments anti remonté gastrique


  • Ultime paradoxe, prétendant dénoncer l’infâme, ils ne réalisent pas qu’ils engendrent la haine contre eux-mêmes, par leurs agissements et petites phrases assassines, dans le coeur de gens qui n’en avaient même pas l’idée.
    Il faut se dire, cependant, que pareil patronyme ne pouvait prêter à autre chose que cracher : son venin y compris.
    Mais à force, serons-nous immunisés...
    D’autant que la pseudo censure prête - dans nos contrées - plus encore à la visibilité. C’est l’autre antagonisme : le parasite ayant toujours intérêt à ce que son hôte se porte bien s’il veut se goinfrer sur son dos.


  • Perso, je lis ER et ça me suffit, le reste c’est de la merde sioniste pour des petits narcissiques....
    Streetpress, Facebook, Le P(h)arisien, Tweetter, BFM TV, Youtube....Tout ça y’a rien à en tirer, allez tous vous faire enculer comme dit le dir pub de Dieudo !

     

  • Streetpress, ces moralisateurs qui, il y a encore 2 semaines utilisaient un script pour miner du bitcoin sur le dos de leur bon pigeons qui surfaient sur leur site, jusqu’à qu’ils se fassent prendre (c’est à croire qu’ils n’ont plus d’argent, cela sent la fin ). En tout cas il porte bien son nom le "redacteur en chef".

     

  • C’est un sacré coup de poignard contre Soral et E&R.
    Si les gens ne peuvent s’exprimer comme tout le monde sur le Net ils s’exprimeront dans la rue. Dommage car il est plus favorable pour tous de s’opposer sur le Net, support pacifique du débat d’idées, plutôt que de le faire à l’ancienne, dans la rue et la violence.


  • Le descriptif de sieur Mollard le bien nommé est une synthèse.

    Comment la France peut-elle enfanté de telle traitre ?

     

  • Mathieu Molard. Quel drôle de coïncidence patronymique pour un baveux cracheur !


  • Se tirer une balle dans le pied. Allégorie.

    Et quand le site E&R sera hébergé par un serveur russe ou nord-coréen, la boucle sera bouclée ? Les méchants auront été boutés hors de France ? Mais quelle France, au juste ? Celle qui vous déteste, vous les complices transparents du gouvernement.

    J’espère que leur projet d’abrutissement/asservissement de la population fonctionnera parfaitement. Parce que si le vent se met à tourner un jour, ça va chier. Et t’auras beau faire 1m90, mon petit Molard, tu ressentiras enfin la peur lorsque le peuple te poursuivra.

    Et il n’y aura, je pense, nul besoin de 49.3 pour faire rétablir l’usage de la guillotine pour les traîtres.

     

    • Regardez bien qu’un crachat ne se mesure jamais en terme de verticalité : c’est étalé sur les trottoirs de tout son long, au pire, si l’on est amateur de symbolisme, à genoux.
      Et puis, quant à l’apparence, c’est de l’ordre du mollusque inutile, si ce n’est à refiler quelques virus : ça n’a pas de colonne vertébrale ces machins-là.
      C’est d’ailleurs pour cela qu’il est obligé de spécifier ce qui devrait nous paraître être sa grandeur, par la taille : or vous savez, les apparences, chez la dissidence...


  • C’est pas très gentil ... tout ça !!!

    Et une censure sur la " Fistinière " ... jamais venu à l’idée ?!?


  • J’ai toujours affirmé que Facebook c’est de la merde ! Que c’est un truc pour fliquer et démanteler notre société. On n’est pas obligés d’aller se fourrer dans ce guet apens !


  • j’étais passé par StreetPress il y a un moment mais j’avais trouvé ce site tellement répugnant que je n’y étais jamais retourné. De toute façon, le sociétal branché comme arme idéologique, c’est du carton mâché face aux armes en acier de l’injustice sociale grandissante. C’est minorité agissante contre majorité dormante. Le temps joue contre la première qui va malheureusement finir broyée dans le sang par la seconde : "l’histoire ne se répète jamais mais elle bégaie." (Karl Marx)


  • Faudrait qu ils se mettent en risque, histoire de mesurer leur street credibility.
    Juste pour rigoler, et ça n’a rien à voir avec le fait d’être blancs.
    Il y a des blancs (ou des noirs,ou arabes,ou des juifs) dans tous les milieux.

    StreetPress ..


  • Croire que le net est censurable est d’une crétinerie abyssale. Ca fait rire tous les hackers de la planète. Les Chinois ont essayé, ils s’y sont cassé les dents. A moins de couper physiquement les cables sous-marins qui relient les serveurs entre les continents, ou le crash d’une météorite géante venue de l’espace qui atomise la planète, le net n’est pas censurable. L’architecture réseau et la couche OSI (protocole TCP/IP) ont été créées en fonction de cet impératif. Pour faire bref, l’objectif premier des ingénieurs de la university of California (1969) était de créer un réseau indestructible - en cas de guerre nucléaire - et totalement transparent afin de créer de multiples portes dérobées et assurer ainsi la continuité des communications, même dans les pires cas de sabotages. C’était l’impératif absolu et ils y sont brillament parvenu. Si le sujet vous intéresse, voir les sources suivantes : Stanford Research Institute, arpanet, protocole x-25, travaux de Tim Berners-Lee et Welden Clark, les travaux admirables de J.Licklider du Massachusetts Institute of Technology et "networking in outer space."

    Par ailleurs, censurer un website, un compte FB ou Youtube, est d’une lâcheté abyssale : cela se fait en 30 secondes sur trois clics de souris. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

     

    • @ fisics

      Croire que le net est censurable est d’une crétinerie abyssale. Ca fait rire tous les hackers de la planète. Et vous, vous faites rire tous les militaires de la planète (je suis un civil).

      Les militaires laissent les hackers CIVILS "tripatouiller" le software (la programmation) car ça n’a pas "d’importance", eux maîtrisent le hardware (micro-processeurs). Les "vraies" portes dérobées et chevaux de Troie sont mis en place dès la fabrication des micro-processeurs. Essayez donc de fabriquer votre propre micro-processeur et de le connnecter au réseau, on en reparlera si vous êtes toujours vivant. Les militaires ont des armes capables de modifier le climat, alors désactiver un réseau électronique qu’ils contrôlent en secret ne leur posera aucun problème le jour où il y aura péril dans la demeure.


    • Je vous trouve moqueur (plutot cool) un rien vindicatif mais en rien constructif. Et souvent, quand on est vindicatif on est aussi parfois stupide. Civil ne veut pas dire automatiquement civilisé. Ne jouons pas à la guerre des sources : les miennes sont celles du MIT et UCLA. Les votres me semble vous parvenir du professeur Mc Fly de retour vers le futur.

      Vous me parlez de l’armée : c’est le plus haut lieu de trahison au monde. Connaissez-vous la notion de transfuge ? Pour faire bref, l’armée américaine n’a pas les protections suffisantes pour blinder son propre matériel contre les IEMB (impulsif electromagnetic bomb) dommages collatéraux, raison pour laquelle on l’a pas encore utilisé. Voir IBST (Integrated Battlefield Simulation & Test department) où des essais ont encore lieu.

      Il y 2 possibilités pour créér des IEMB puisque vous m’en parlez :
      1. Soit l’effet secondaire d’une bombe nucléaire H (vous allez sibériser toute la France pour niquer Soral de facebook).
      2. Soit un HPM (générateur micro-ondes) à charge chimique. Vous allez péter 40 frigos, une centaine de lampadaires, la play station de Dieudonné et le pacemaker de Brigitte Macron. Reste le générateur cumulo-génératif.

      Les protections existent (voir tube à vide de l’armée russe et essai StarfishPrime à Hawaii) normes de protection TEMPEST, et la cage de Faraday. Le blindage (les satellites géo-orbitaux en sont équipés). La plus grosse bombe à IEM est au-dessus de votre tête, c’est le soleil. Et les satellites, pour l’instant (malgré quelques pannes) fonctionnent bien.

      Les militaires laissent les hackers CIVILS "tripatouiller" le software eux maîtrisent le hardware (micro-processeurs).

      J’ai bien compris que vous prenez les gens pour des cons. Je vous parle de vrais hackers, pas du script-kiddy qui nique un avatar sur WOW. Lisez l’histoire de Serge Humpich qui dans les années 90 réussi à pirater tous les DAB de France et faites un tour sur le site de Samy Kamkar. Les sources du DEFCON vous seront utiles. J’arrête ici car vous commencez à me fatiguer.


    • Commentaires intéressants. Par contre, j’ignorais que Dieudonné avait une PlayStation ! :-)


  • Maxime du Christ, qui se vérifie depuis 2 000 ans, et sur la durée :
    « Celui qui vit par l’épée meurt par l’épée
     »
    La mienne modestement
    « Celui qui vit sur les braises du Diable meurt en Enfer »
    Un agnostique.


  • Vous dites :

    "Cependant, car nous sommes chrétiens, nous pardonnons à Molard et à ses sponsors leur morgue de provocateurs haziziens"

    Dieu n’accorde son pardon au pécheur que si ce dernier confesse sa faute et se repent. Le chrétien serait-il plus vertueux que l’Être suprême ? Pardonner sans qu’il y ait repentir n’est que soumission au Mal.


  • Au fond, c’est rendre service à E&R que de lui opposer des critiques aussi faibles. Personne ne changera d’avis sur E&R après avoir lu ce livre, les antis resteront antis et les pros seront encore plus convaincus d’être dans le bon camp...


  • Hébergez vos propres serveurs Mastodon, Diaspora, Discourse .. Arrêtez de compter sur des réseaux sociaux centralisés et opaques comme Facebook, Twitter, VK et compagnie !


Commentaires suivants