Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jacqueline, 74 ans, a programmé sa mort : "Je me bats pour l’IVV, l’interruption volontaire de vieillesse"

Jacqueline Jencquel est une Française âgée de 74 ans, qui milite pour le droit de mourir dans la dignité. Dans ce cadre, elle a accompagné des dizaines de Français en Suisse pour leur permettre d’ obtenir un suicide assisté. Mais pour elle, elle a décidé d’aller plus loin : Jacqueline Jencquel souhaite tout simplement décider de la date de sa mort.

 

L’effarante interview de Jacqueline la libérale libertaire qui rêve de « sucer toute l’éternité » :

 

C’est ainsi qu’elle annonce dans une vidéo qu’elle mettra fin à ses jours en Suisse, en janvier 2020. « J’ai fait tout ce que j’ai voulu faire, c’est pour ça que je vous dis que maintenant, bon, maintenant quoi ? C’est du rab », estime-t-elle. « J’ai milité toute ma vie pour l’IVG, l’Interruption Volontaire de Grossesse, aujourd’hui, je milite pour l’IVV, l’Interruption Volontaire de vieillesse ».

Sur son blog, elle avait annoncé : « Je ne veux pas vivre au-delà de 75 ou 76 ans. C’est mon choix. Il faut le respecter et ne pas m’obliger à me justifier par des pathologies qui ne regardent que moi et mon médecin. J’ai de la chance. Je connais un médecin qui partage mes idées et m’aidera, le moment venu ».

 

 

Dans la vidéo, elle précise : elle ne veut pas vivre dans la souffrance et la maladie. « Quand on est vieux, on n’est jamais en pleine forme. Jamais. On est plus ou moins bien, mais on a des trucs. J’ai la trouille, parce que j’ai un AVC, j’ai un truc, j’atterris dans un hôpital en France, tout ce qu’on me propose, c’est la sédation profonde et terminale jusqu’à la mort. Ça veut dire que je serai là, comme un légume pendant quatre semaines jusqu’à ce que j’ai le droit de mourir ? Bah non ! »

Depuis dix ans, elle milite pour que la législation française change et autorise le suicide assisté. Elle dit désormais « profiter de chaque instant », « d’autant plus intense » maintenant qu’elle a choisi la date où elle souhaite mettre fin à ses jours : « Si vous ne pensez pas à la mort, alors la vie est monotone. »

 

À réécouter : Alain Soral sur l’euthanasie en 2008

Demain, l’euthanasie pour tous ? Voir sur E&R :

Logique de mort et libéralisme,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

176 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vite qu’elle envoie sa vidéo à Attali, sa date de péremption est dépassée... Incroyable ce qu’il peut y avoir comme idiot(e) utile dans ce pays.


  • Le libéralisme fait fondre le cerveau.
    « Je ne veux pas vivre au-delà de 75 ou 76 ans. C’est mon choix. "
    Sauf qu’elle assume tellement pas de se faire sauter le caisson seule qu’elle a besoin qu’un gars l’aide.
    Et à tous les attardés sur Youtube qu glapisse du "laissez-là partir en paix", le penchant mortifère de "c’est mon corps" : c’est cette buse qui vient nous les briser avec son exhibitionnisme.

     

    • C’est ça. Un calibre .500 en plein cœur, et le problème serait réglé sans faire chier tout le monde. Bon si, l’équipe de nettoyage aurait quand même du pain sur la planche, à moins que cette momie ne décide de faire ça dans la nature...


    • Réfléchissez un peu, vous ferez grandir la perception de ce site.

      La vie est quelque chose dont le début n’est déjà pas choisi... qui aime ne pas choisir ?

      Bon enfin bref, c’est comme ça, admettons, le cycle de la vie blabla, passons.

      Mais au moins pouvoir en choisir la fin, proprement, c’est tout à fait entendable.

      Bien mieux en tout cas que se jeter sous un train et paralyser tout un trafic de gens paisibles, ou traumatiser tout un quartier en se jetant du toit d’un immeuble.

      Quant aux armes, cessez de jouer les cow-boys, personne ici n’a un 9MM chez lui.


    • Damien P. ...Il existe de nombreux autres moyens ..Pharmacopée abondante, somnifère noyade pendaison etc etc Alors ayez le courage de faire ce que vous désirez faire mais n’obligez pas l’humanité à subir vos caprices.


  • D’un côté , ça se défend : à quoi bon continuer à vieillir, dépérir , entrer en sénescence quand on ne sert plus à grand chose, que vos meilleurs amis sont morts et que là famille vous visite de moins en moins ? Si la vie se résume alors prendre des Médocs à heure fixe puis à végéter devant la télé 8 heures/jour... encore faut-il que la vie vaille la peine d’être vécue !!! On est en pleine forme, selon les cas, jusqu’à 60/65 ans, ensuite l’on meurt à petit feu, faut le reconnaître ...

     

    • Non ça ne se défend pas ! Comme pour l’IVG, il y aura des abus. Si tu veux mourir (c’est ton choix effectivement) alors assumes et suicides toi dans ton coin.
      Arrêtons de quémander des lois à Papa-Etat comme des sales gosses !


    • C’est pas faux ... et j’y pense


    • C’est simplement ça la vie.. elle va decider de mourrir artificiellement par peur d’avoir à affronter la mort naturelle.. en plus c’est completement en adequation avec l’avancée du monde capitaliste.. en bref plus idiote utile tu meurs..


    • Ben qu’elle le fasse sans casser les pieds aux autres !
      Et puis à 65 ans, tu peux être en bonne santé en choisissant un mode de vie adapté...tu manges moins et tu bouges plus et tu arrêtes les visites chez le médecin pour un oui ou pour un non...
      Il faut cesser de noircir le tableau dés que l’on parle de l’âge..il y a aujourd’hui maintes informations pour celui qui le veut, de s’informer davantage sur les traitements médicamenteux...
      Responsabiliser certaines personnes agées du mal que peut leur faire la médecine traditionnelle reste pour le coup, un travaille de longue haleine, il faut l’avouer, mais nécéssaire.


    • Parfaitement d’accord avec ceux qui veulent se suicider avant l’heure : qu’ils laissent la place et dégagent le planché avec leurs soucis, votre morale égoïste est en parfaite adéquation avec la société actuelle. Et je dirai même que bien avant 65 ans, certains devraient être euthanasiés aussi ... par exemple les ultra-libéraux partisans de l’austérité à l’allemande qui sont clairement dangereux pour la société. Oui, la finalité de ce nouveau combat sociétaliste à la mode : c’est au final de justifier "l’euthanasie forcé".

      Le système libéral avance toujours par petits pas, de petites victoires en petites victoires jusqu’à la grande victoire.
      On commence par faire passer le pacs au motif que jamais on ne fera jamais passer le mariage gay ... et puis après on fait passer celui-ci en disant que, néanmoins, jamais au grand jamais on ne permettra aux homosexuels d’adopter, etc.
      Les tenants de l’ultralibéralisme se foutent comme de leur premier milliard de deutschemark que les vieux souffrent ou non : en revanche, si euthanasier ceux que souffrent le plus peut conduire la société euthanasier ceux qui ne souffrent pas ... pour qu’à la fin on puisse juste euthanasier ceux qui vous décrivez très bien comme étant des "inutiles" ... le système aura gagné encore une fois.

      Pour ma part, la seule chose positive avec l’euthanasie obligatoire pour les personnes de plus de 65 ans (ce qui est l’objectif visé par le système) ce sera de voir les partisans de cet euthanasie forcé à être eux-mêmes piqués comme des chiens. Leur adhésion au système impactera l’existence de ceux qui auraient aimé devenir centenaires ou rester le plus longtemps possible avec ceux qu’ils aiment ... mais au moins les partisans du système goutteront enfin à la cuisine qu’ils ont laissé être préparé pour tous, eux compris.


    • D’accord Greg...On y va pour abolir l’anésthésie ?
      bon courage, allez y sans moi...Tous les hommes ne sont pas égaux face a la mort naturelle, certain meurt de facon relativement douce, d’autre souffrent de facon dégueulasse pendant des années et sont un poids pour l’univers entier et dans tous les sens du terme.


    • @ Le King
      ma maman a bientôt 70 ans. Depuis 5 ans elle est tiraillée par une hernie discale, plusieurs fois opérée, qui lui laisse des douleurs persistantes dans la jambe.
      Elle a du arrêter ses activités, recevoir moins de monde et se résigner à vivre aux rythmes des élancements et des effets secondaires de la morphine.
      Ma maman est catholique pratiquante, ce qui lui donne la force de continuer à vivre et à sourire, mais moi je ne pense pas que j’aurais son courage.


    • En suivant votre logique, déjà que l’IVV est possible dans certains pays, si on le souhaite absolument, l’état va légiférer (certainement en faveur de l’IVV d’ailleurs) et dans 20 ans, comme les vieux coûteront chers à la communauté, on arrivera au fait que quelqu’un un jour, décidera pour nous le jour de notre IVV. Bon courage mais ce sera trop tard.


    • Tout de même, quand on voit se qui se passe en Ehpad, des vieilles femmes incapables d’aller aux toilettes toutes seules, séniles, on peut se demander si il faut les maintenir artificiellement en vie. Bizarrement les vieux de la campagne vont chercher l’eau tous les matins, et jusqu’à 85 ans. Tandis que les ehpadiens ne peuvent marcher seuls.
      C’est très bien de vivre longtemps, mais est-ce vraiment vivre si on doit être assisté par une personne tous les jours pour faire les tâches les plus basiques ?


    • Le problème est qu’en ouvrant cette porte, un jour, une loi autorisera des médecins à décréter qu’il faut interrompre votre vie du fait des pathologies dont vous souffrez, pathologies dont les soins coûtent de l’argent à la société.

      Vous n’aurez plus votre mot à dire.


    • Pour anny,
      Ben non pas d’accord, il faut se rendre compte que ce sera la normes, dès que nous serons un poids pour la société on sera euthanasié, en gros dès qu’on est devznu inutile.. c’est le même problème avec pma et gpa mais dans l’autre sens.. bientôt il faudra un permis pour faire des enfants (être sain), et les gens ne saccouplerons plus, ce sera un contrat commercial et l’uterus artificiel fera naître les futurs esclaves de cette dictature démocratique.. mais ça arrive deja, on pourra pas lutter..


    • Évidemment le point négatif est qu’un beau jour, c’est l’Etat qui décrétera qui doit vivre et qui doit mourir...


    • Mes grands-parents ont été en bonne santé jusqu’à 85 ans. S’ils avaient subi une IVV à 65 je n’aurais jamais eu la joie de les connaître et eux n’auraient jamais pu avoir le bonheur de me connaître, de me transmettre leur expérience de la vie, leurs valeurs, bien plus conséquentes que celles de mes parents car ils avaient plus de vécu, forcément. Le contact avec les anciens fait partie de l’éducation d’un enfant et des joies de la vie.

      De grâce, si vous voulez vous suicider à 65 ans, je vous le déconseillerais car c’est une folie, mais si vous y tenez vraiment, faites-le en votre âme et conscience sans chercher à partager le fardeau de ce péché avec quelqu’un d’autre qui ferait la sale besogne. Votre ego ne vaut pas que l’on prive le monde de ses anciens.


    • Merci Alpaski pour ce commentaire plein de bon sens !
      Quand les gens disent que les anciens "ne servent plus à rien" ou "sont un poids pour la société", c’est une vision drôlement étriquée de l’humain ! Et la sagesse ? Et le partage de l’expérience ? Et le soutien à leurs petits-enfants, petits-neveux, etc ? S’ils ont vécu leur vie pleinement, leur simple présence dans la famille sera précieuse !... encore faut-il que la famille signifie quelque chose pour ses membres...


    • @alpaski
      Deux de mes grands parents ont vécu jusqu’à 96 ans, Ieur état s’est dégradé vers 94 ans.
      Une société qui s’interroge sur l’utilité de garder ses vieux, de faire naître ses enfants et de se battre pour exister est une société de mort.


    • @Bayinnaung : certains réduisent tous les problèmes au libéralisme, comme d’autres les réduisent à la "Haine" et au fascisme. Je comprends pas.... Le marché n’a pas intérêt à ce que les vieux meurent. Il a intérêt à ce qu’ils vivent longtemps, à ce qu’ils se gavent de médicaments et de suppléments. Les premières pilules anti-vieillissement viennent d’être mises sur le marché au US. L’antivieillissement est un secteur en plein boom.
      Ce qui m’interpelle le plus, c’est que vous traitez cette femme d’égoïste. C’est égoïste de vouloir mourir ? de ne pas vouloir être un poids ? Vous pouvez trouver ça immorale, par pure morale religieuse, mais pas égoïste. Ce qui est égoïste, c’est ce que fait notre société. Gaver les vielles personnes de médicaments, prolonger une vie artificiellement pour imposer parfois plusieurs décennies de souffrance physique et mentale. La plupart des vieilles personnes vivantes aujourd’hui ne seraient pas en vie sans les progrès de la science et du libéralisme. Alors pointez du doigt le libéralisme (qui a bien des torts, j’avoue), mais n’oubliez pas ce détail.


    • « Évidemment le point négatif est qu’un beau jour, c’est l’Etat qui décrétera qui doit vivre et qui doit mourir... »
      Lol ! Si peu de chose finalement, juste un « point négatif » !
      Le commentaire de @Georges 4bitbol est très juste.


    • @Elisa c’était vrai et cela le sera encore un peu et pour quelques uns qui ont les moyens de se payer une maison de retraite et des soins...Mais je crois que le système a prévu que nous arrivons en fin de cycle et que bientôt tous les vieux seront à la charge de la société...Donc hop là ! Un nouveau droit :)


    • Et voilà, le king, quand on ne réfléchit pas, on se prend une volée de bois vert.
      Il faudrait réfléchir un peu moins en allemand et un peu plus en français à l’avenir.


  • Bonne idée, bon débarras.

     

    • Il n’y aura aucune difficulté à vous oublier .... bon débarras vous-mêmes !
      .
      Plus loin... je ne regrette pas l’IVG. Sinon qu’elle n’est plus un choix pour une femme occidentale, comme n’est pas un choix pour une femme africaine de faire quinze enfants.
      .
      J’aurais espérer que le chiffre des interruptions de grossesses soient moindre et que les femmes soient encouragées à donner naissance.
      .
      Une femme peut avoir eu dix enfants sans regretter de les avoir mis au monde et souhaiter quitter ce même monde car devenue de trop.
      .
      Dans notre société c’est facile de devenir de trop.


  • Et bah vas t’’acheter une corde et un tabouret à Leroy Merlin Jacqueline ! Pas besoin de loi pour mettre fin à ces jours !

     

  • Au début un choix, ensuite un droit... Pourvu que çà ne devienne pas une obligation !

     

    • La limite entre droit et devoir est tenue.

      Imaginons demain la légalisation de "l’augmentation de l’homme" par des implants électroniques.
      Vous auriez sans aucun doute le droit de vous augmentez ou non mais dans les faits pour rester compétitif par rapport à votre voisin qui le fera vous serez obligé de le faire.

      Une fois la loi passé et le droit autorisé, il suffira simplement de régler correctement quelques curseurs sociaux pour que ce droit devienne un devoir... par exemple en passant des lois durcissant la dépendance financière des enfants vis à vis des parents. De fait, avec le coût des maisons de retraite l’ancien aura vite fait de faire son devoir de sacrifice pour sa famille.


  • Cette dame ne conçoit pas de vieillir par peur .Quand je vois des jeunes qui se battent pour vivre à cause d’une maladie,eux ne demandent qu’à vivre alors que cette femme veut décider de sa mort parce qu’elle ne peut plus séduire, à cause de son cul qui tombe et ses seins comme des gants de toilette quelle injustice .

     

    • Quand t’es cuit ....t’es cuit


    • @dixi...........c’est la première pensée que j’ai eue, quelle égoïste que cette société du " moi je " !...des jeunes, des vieux ( j’en ai connus de très très très près ) qui veulent vivre malgré une pathologie ou des dégradations physiques dont ils se seraient bien passées nous portent vers la vie et non le contraire !!...que cette " chanceuse " sans maladie invalidante ou pire, à part ces petits trucs de l’âge qui semblent l’empêcher de dormir du sommeil de l’immortel au point de vouloir devancer l’appel en bonne santé, se ravise, parce qu’à ce stade de pensée mortifère irresponsable, on est en droit de se demander si certains et certaines ont bien fait de naître .


  • Cohérent. Je suis pour mais il faudrait que ce soit un devoir universel.
    L’économie réalisée en terme de ressources et de limitation démographique en seraient monumentals. Comme elle j’éspere bien ne plus etre de ce monde a 80 ans.

     

  • Terrible une vie sans Dieu.

     

  • Konbini, le journalisme autorisé par le système. Une sorte de Vice bis, putassier jusqu’à la moelle et bien inoffensif.
    A vomir.


  • Les fans ( abréviation de fanatiques ) du Gauchisme ( Antifas, MPA, Femen, ... ) commencent par interrompre la vie des foetus, puis ils s’attaquent à d’autres boucs émissaires ( les hommes, les blancs, les patriotes, les catholiques, les chiites, les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner, qui ne veulent pas que leurs enfants soient endoctrinés par des pervers sexuels,... ) puis ils parviennent à la conclusion qu’ils trouveront la paix intérieure le jour où ils se seront suicidés.

    Ils ont besoin d’aide...


  • Elle dit qu’elle a toujours été Militante IVG...Déjà il y a une certaine cohérence.
    La vie pour elle, est comme un mouchoir : à jeter une fois utilisé.

    Le besoin d’être vu, entendu, faire du bruit médiatique et faire des adeptes éventuellement, indissociable de ce genre de "show" sociétal n’étonne plus de nos jours.

    Elle aurait peut-être apprécié de vivre longuement et mourir naturellement si la télé et autres médias de masse n’avait pas existé.


  • Je considère que c’est à elle de décider. Point final.

     

    • Et bien qu’elle aille se pendre si bon lui semble, mais qu’elle ne vienne pas nous demander de transformer le suicide en buisness !


    • Si ce business prend forme, ça ne regarde personne d’autre que ceux qui y prennent part et, il n’aura besoin de l’accord que de ces derniers. Point final. Je ne comprend pas pourquoi des gens s’interpose dans ce sujet alors que ça ne regarde que des adultes consentants. C’est à eux de décider, point final.


    • Nous nous interposons parce Jacqueline se donne en spectacle à des fins de promotion d’une généralisation de son cas.

      Encore une fois : que Jacqueline s’autodessoude ou le fasse par l’intermédiaire d’un Petiot moderne, soit. Mais on a tout de même le droit de rouspéter quand madame vient présenter ça en public comme une évidence et considère que la société doit se mettre à son niveau avec de surcroît des arguments aussi creux.

      On a encore le droit de trouver des comportements minables, non ?


    • Meho point final :) Une fois que la loi sera votée il deviendra politiquement correct d’y adhérer puis
      très mal vu de ne pas la demander...Etc etc


  • Et ça porte une croix autour du cou par dessus le marché !

     

    • Ça c’est pour duper le challand... C’est un message subliminal assez grossier, de la bonne grosse Com quoi ! pour dire aux Cathos, « oyez oyez, voyez comme je suis comme vous, oui oui je suis baptisée dans la foi catholique... (mais enfin pas trop vu ce qu’elle dit de la foi dans la 1ere vidéo et puis en l’occurence c’est une croix arménienne : donc a priori ce n’est pas sa croix de baptême...ceci étant, Madame qui est encore elle-même si belle et si parfaite goûte ‘le beau’ et le parfait : beaux gosses, belles croix pendentives, vêtements subtilment chics qui disent tout son train de vie passé présent futur ... mais sans ostentation !) ... bref j’appartiens à l’idéal de votre univers idéal, donc vous pouvez vous identifier à moi et demain ... pourquoi pas ? ... penser comme moi ! »
      Au passage on notera la pommade très bon teint passé en douce sur la joue des Musulmans avec la petite saillie sur la religion à ses yeux la plus fun qui fait aux Hommes passer l’éternite à baiser des vierges...
      Comment elle est payée pour faire l’actrice ? En chochotteries de ses cop’copains.copines du tout Bordeaux ou du tout TOUQUET ou du tout Saint-Mandé Lol ...
      Combien de temps l’agence a passé pour élaborer ce message avec un tel soin ?


    • Hahaha, Jencquel ça ne sonne pas très chrétien entre nous. Plutôt un nom de l’"Est" francisé... :)


    • Trop stylisé pour être une croix catholique. C’est sûrement son stérilet porté en souvenir...


  • Une fois de plus, il faut remonter plus en amont, dans la déliquescence de notre société "moderne" pour comprendre pourquoi l’on peut en effet être tenté, voire défendre, une telle position.

    Tout le discours de cette femme se justifie, malheureusement, parce qu’effectivement le sort réservé aux personnes devenues âgées et dépendantes est bien celui qu’elle décrit dans la plupart des Ehpad... ma mère y séjourne, je confirme que ce sont des mouroirs plus ou moins décorés façon Hôtel Campanille !

    C’est bien la destruction voulue du groupe familial, du village, des valeurs collectives qui permet de trouver qu’une telle issue devienne presque normale. Difficile, par ailleurs, de ne pas justement y voir le dessein de fabriquer ce type de comportement de décision faussement "libre" et de déprime occultée par un "a-quoi-bonisme" palpable.

    Les divers plans pour contenir la démographie galopante (lire ou relire B. Lugan dans "Il faut dire la vérité aux africains" !), pour faire croire à une supposée immortalité possible à terme (cf. les délirants qui se font cryogénisés aux USA), pour convaincre que l’IA sera demain notre armée d’aides à domicile ou les campagnes iniques de vaccinations à issues mortifères sous forme de stérilisation de plus en plus patente, tout ça n’empêche vraisemblablement pas l’augmentation constante de la population mondiale pour un monde aux ressources en mode limite.

    Dans un monde comme ça, oui, on peut facilement se dire "ben oui, elle n’a pas complètement tort cette femme". Cela dit, elle est effectivement une idiote utile précisément au Système qui liquide, dans tous les sens du mot, les fondements de toute civilisation noble, brillante et puissante : les piliers de la solidarité familiale et les valeurs collectives.

    Ce n’est en réalité pas elle qu’il faut maudire d’un tel discours mais les dépeceurs de civilisations qui avancent étape par étape vers l’homme isolé, frileux, fragile, sans racine, sans filiation, sans passé et... sans autre futur que celui noté dans un agenda de disponibilité vacancière. C’est ça le véritable scandale, l’horreur absolue qui émane de ce visage vieilli, de ces cheveux blonds teinture, de ce langage qui se veut à l’évidence "jeune" et "branché". Une fausse authenticité que le choix de mots vulgaires tente de faire passer.

    Dans 20 ans, madame, nous serions curieux de connaître l’état de votre pouls à l’approche de la dose létale... l’esprit change au fur et à qu’il s’approche de la mort... tout est là !

     

  • Le petit coup de pouce contre la grande frousse. Mwarf.


  • dans la manière de cette femme de s’habiller et de se coiffer, je retrouve la quête d’une jeunesse éternelle que l’on ne supporte pas d’abandonner.


  • Je vote l’obligation du suicide assisté pour les trabans de Lucifer !...


  • Elle tape dans les gamelles la mamie.
    Il suffit de la regarder : sa quête perpétuelle pour garder la jeunesse est tellement usante qu’elle a enfin compris enfin qu’elle ne pouvait plus lutter contre la nature.
    Je ne pense pas que les mamies de pays de l’Est soient autant niquées du cerveau, notre monde occidental est vraiment malade.


  • Qu’elle se fasse péter le caisson dans son coin sans nous les briser, ça fera une perverse narcissique avec le désir de tout contrôler en moins.

     

  • interrompre la grossesse, interrompre la vieillesse...

    En définitive cette femme aura passer sa vie à militer pour la Mort. Ce qui explique peut-être que son visage soit autant désincarné... pauvre femme.

     

  • Et qui sait qui va récolter le marché de l’IVV,
    en collaboration avec celui des pompes funèbres ?
    Les mêmes marchands de mort.


  • Bah ! bon débarras !

    C’est avec des dingues pareilles que le système crée des précédents, fait sa promotion, puisqu’Attali a déjà préparé le terrain, semer l’idée... qui ensuite fait son chemin, autant dire jurisprudence pour instaurer légalement cette IVV laquelle dans un régime de type Soleit vert deviendra IVV pour tous à partir de 75 piges !

    C’est-y pas du cousu main ...invisible !

    Qu’elle crève et ce sera tout de même son suicide à elle à la jacqueline


  • C’est sur qu’avec les 3000 ou 4000 euros par mois que coûte un EHPAD il vaut mieux garder les malades vivant !
    qui est le p’ys Libéral ? Celui qui souhaite garder en vie coûte que coûte pour le plaisir d’un capital (tous les héritages partent là dedans) ou celui qui comme les indiens ou les japonais envoyaient leurs séniles aux ours ?

    Allez dans un EHPAD c’est terrifiant. En cage devant une tv.


  • Elle ne dit pas que des conneries. Et elle fait bien ce qu elle veut, ne lui imposons pas nos idées comme nous ne voulons pas qu elle nous impose les siennes.
    Il faut juste que la légalisation ne devienne pas l’obligation. Mais ce n est pas inéluctable. De nombreux droits ne sont jamais devenus des obligations, heureusement.


  • On nous dit qu’elle est française, la bonne dame…. Pour ceux qui voudraient se renseigner sur son origine ethnique, ils pourront lire son blog qu’elle tient en Suisse, et dans lequel elle déballe sa vie et ses états d’âmes d’une manière totalement exhibitionniste et impudique :

    https://blogs.letemps.ch/jacqueline...
    https://blogs.letemps.ch/jacqueline...

    Dans ces deux textes elle nous explique de manière touchante son enfance et sa jeunesse.

    On découvre qu’elle est issue d’une famille de commissaires politiques communistes, d’abord en Russie, puis quand Staline a tourné antisémite, la famille a continué ses aventures en Chine.

    Ensuite elle a passé à Saïgon avec sa famille parce que ça sentait trop le roussi en Chine, mais son grand père est resté pour enseigner le marxisme-léninisme aux petits Chinois.

    Elle a ensuite émigré en France, puis épousé un richissime armateur allemand appelé Jencquel, d’une famille de Hambourg comme celle de Karl Lagerfeld probablement, ou comme la femme de Thomas Mann, c’est-à-dire ni catholique ni protestante.

    Donc elle a vécu la vie du jet set, puis s’est installée en Suisse sans doute pour des raisons fiscales.

    La Suisse tolère l’aide au décès et c’est pourquoi elle aime ce pays.

    Une bonne catholique berrichone quoi.

     

    • @ottamare le berrichon :)

      Un détail intéressant dans le récit de "la fuite de Russie" (2ème de vos liens) ...Pas d’opium pour soulager la grand mère souffrant le martyr...Mais de l’opium pour calmer à mort un bébé...Quelquefois un détail détruit la mythologie....L’excès de pathos est le pire ennemi :)


  • Elle porte une croix, mais semble ne pas du tout avoir compris sa signification, son approche est d’ailleurs matérialiste, basée sur la jouissance terrestre, c’est parce qu’elle croit ne plus pouvoir jouir et vivre normalement qu’elle veut en finir, elle veut garder d’elle une image précise, cette femme est païenne en réalité.

    Ce qu’elle ne comprend pas, c’est qu’il y a une dignité aussi dans la vieillesse, un apprentissage, un témoignage aussi envers les autres, il y a quelque chose de beau dans quelqu’un qui se sait proche de la fin et qui fait en sorte de se mettre en accord avec son créateur.

    Mieux vaut une bonne vieillesse que se taper des années en plus au purgatoire, mais cette femme songe-t-elle au purgatoire, l’idée même de souffrance semble en dehors de son logiciel personnel ...

    Comment a fini le Christ, comment ont fini les 12, nous ne sommes pas tous sereins devant la mort, on peut comprendre qu’elle débloque, même saint Pierre a lui aussi voulu se dérober et puis il a croisé le Christ portant sa croix sur son chemin et lui a lancé son célèbre "quo vadis Domine ?" avant justement de se raviser.

     

    • "Mieux vaut une bonne vieillesse que se taper des années en plus au purgatoire..."

      Heu... Perso, moi j’envie les personnes qui sont au purgatoire. Il ne faut pas en effet oublier que ces âmes si elles souffrent, au moins elles sont sauvées : Le Paradis n’est plus pour elles une possibilité, mais une promesse ferme.
      Ces âmes, même si elles en chient des briques le temps d’avoir payé pour leurs fautes ont cependant définitivement échappé à l’Enfer.

      Ici bas par contre aucun d’entre nous ne peut affirmer être en état de grâce... C’est déjà un peu moins rassurant.

      Mais concernant la brave dame dont on parle ici, j’ai de très très gros doutes quant à la probabilité qu’elle puisse même faire du purgatoire... Je vois arriver gros comme une maison le péché d’impénitence finale en ce qui la concerne.

      J’espère juste que le St Esprit lui ouvrira les yeux avant qu’il ne soit trop tard...


  • Moi, je milite pour l’interruption de la connerie.

     

  • Jacqueline qui sort directement des Particules élemetaires -1998-, avait 24 ans en 1968, année où elle a sûrement découvert comme des millions de francaises que son vagin avait pour fonction principale et unique fonction le plaisir, et qu´il fallait en user le plus possible.
    Elle a milité donc naturellement pour que les femmes puissent tuer les bébés, qui ´apportent pas de plaisir charnel.

    Elle n´a probablement pas eu d´enfant, et comme il est difficile de vivre sans une forme de spiritualité, elle continue le combat dans son héroïsme des droits de l´homme, de la liberté et du progrés ; celui de mourir quand elle le choisira, c´est-à-dire quand plus aucun phallus sera en erection devant elle. Je veux mourir car je ne suis plus un objet de plaisir. Et je veux qu´on grave cette vérité dans les tables de la Loi. Mesdames Schiappa et Buszin sont déjà probablement prêtes à soutenir ce courageux combat.

     

    • Merci Gilles,
      Un résumé parfait de la vision de la vie de cette dame, en visionnant la vidéo j’avais honte de ce qu’elle se permet de dire en public, à son âge. Une honte pour les siens ce langage tellement crache que le respect devant son âge s’estompe de lui même. Une sale sensation !


  • Encore une déjantée qui cherche la postérité à bon compte ou pire, sur le dos d’autrui. Car si la donzelle a envie de quitter prématurément, ce bas-monde, elle a à sa disposition une panoplie de moyens. Trains, trams, bus, gaz, médocs, poison, flingue, défenestration, viaduc de Millau, noyade, immolation, etc... Elle peut même se retenir de respirer. Et tout ça, à sa portée, sans pour autant casser les couilles aux autres, avec ses foutus problèmes d’ordre psychiatrique. De plus, elle doit savoir qu’une fois raide, personne ne la poursuivra et que l’action publique sera éteinte. Alors, qu’attend-elle ?

    Plus j’avance en âge et moins je suis sensible aux problèmes psycho-somatiques d’autrui. Du moins, ceux qui en font un fromage, alors que tous, nous avons peu ou prou, les mêmes emmerdes. Et le même accès à la... solution finale (sans horrible jeu de mots) le cas échéant...

    Qu’elle se foute en l’air si ça la chante. Mais avec discrétion à défaut de dignité !


  • Quand ma grand-mère avait 74 ans, elle n’a pas pensé ou dit une seule fois qu’elle faisait "chier" son entourage et qu’il valait mieux pour elle débarrasser le plancher, ou bien qu’elle voulait bien aller au paradis, mais seulement pour sucer des bites et se faire troncher jusqu’à l’os jusqu’à la fin des temps.
    Cette femme est juste pathétique en tant qu’elle est le pur produit de la société libérale-libertaire, ou plutôt libérale-mortifère post soixante-huitarde.
    Qu’elle crève le plus vite possible, pourquoi attendre 2020 ?


  • quelle tristesse encore plus grande depuis que j’ai vu la video, le soi-disant docteur qui va lui prêter main forte, son amie paraît-il, pour qui le fait de donner la mort est si naturel, si anodin qu’il peut-s’adapter à un agenda surbooké.....et évidemment on ramène tout au cul, hein, les vilains hommes et leurs gros ventre qui dégoûtent tant notre militante, non décidément aucune once d’amour là-dedans pas plus que dans le fait d’imposer çà à des gens sous prétexte qu’ils ne seraient plus des enfants, le seul amour que j’y vois c’est cet amour immodéré que ces gens ont d’eux-mêmes, se mirer, s’admirer encore et encore...t’as raison Jacqueline, va sucer des hommes selon ton goût si tu crois aux fables et autres billevesées qui font ressembler le Paradis à des lupanars à gang bang, quelle pitié d’avoir une vision aussi dépressive et aussi niaise de l’au delà...si elle savait que, aussi conne soit-elle, elle représente malgré tout quelque chose d’infiniment précieux aux yeux de Notre Seigneur .

     

  • #2031940
    le 28/08/2018 par The Médiavengers Zionist War
    Jacqueline, 74 ans, a programmé sa mort : "Je me bats pour l’IVV, (...)

    Entre ceuz’ et celles qui cherchent l’immortalité et ceuz’ et celles qui vont nous organiser prochainement l’Euthanasie Pride (avec sans doute un flash-mob de Thriller), on se sent vraiment bien entouré.
    Au delà de la pesanteur plutonique de ces perpétuelles revendications d’êtres vides, il faut bien accepter de constater que la vie moderne, la technologie et la médecine engendre un tas de désordres existentiels face auxquels les gens tentent d’apporter des réponses, malheureusement rarement constructives.
    Raison de plus pour abandonner sans regrets cette société pathogène qui génère plus de problèmes qu’elles ne prétend en résoudre.


  • Narcissique et criminelle. Elle peut se suicider sans se faire toute cette publicité, ni sans l’aide des médecins. Franchement si elle veut crever, il doit y avoir tous les médocs nécessaires dans sa pharmacie sans besoin de faire cracher la sécu ou l’assirance privée au bassinet. Cette vieille veule ferait mieux de se suicider tranquillement sans nous faire chier avec ses états d’âmes. L’euthanasie c’est pour les nazis, pour éliminer les gens non conformes au système tyrannique. Son problème relève du suicide, à moins que des ordures veuillent aussi commercialisé le suicide, décidemment il n’y a pas de petits profits pour certains !


  • Jacqueline, notre vie ne nous appartient pas : elle nous est prêtée, pour en faire bon usage. Vous avez joui de la vie, bien que n’ayant pas, comme chacun, décidé d’entrer dans le monde ; vous remerciez donc ce don inattendu. Hélas s’il était donné aux Hommes la décision préalable de venir ou pas au monde, beaucoup choisiraient de ne pas naître, en disant : vivre est trop un risque.

    Heureuse du don, vous avez cependant décidé que ce bonheur d’autres en soient privés. Ils vous remercieront de l’autre côté, soyez-en assurée. Vous avez jeté la pierre à chacun, chaque pierre vous sera rendue, alourdissant votre sac.

    Pour le trépas, l’humilité nous appelle à ne pas chercher à en maîtriser l’heure. La mort est une épreuve, mais un secours contre l’orgueil. Le naufrage du corps n’est pas beau ni agréable, ainsi est-il pour édifier l’esprit à la vérité que la chair n’est pas grand chose si ce n’est poussière, rien.
    Pas beau : pour tuer la concupiscence. Pas agréable : pour forger la volonté par le consentir de subir l’épreuve, autre chose que le plaisir. Le plaisir est facile, c’est une pente sucrée... mais le sucré est une saveur qui ne fait qu’éloigner de l’amertume qui caractérise l’amour, car il est sacrifice, et le sacrifice est amer...

    L’Homme peut bien dire 10 000 fois "je t’aime" à qui cela est destiné, s’il reste incapable de se jeter à l’eau pour sauver celui qui se noie, ou se jeter dans les flammes pour qui risque d’y périr, que vaut son amour ? Où est la preuve ?

    Ainsi, qui ne consent pas à savoir souffrir, ne sait pas aimer. Et qui, paradoxe, consent à la mort, aime la Vie.

    Savoir souffrir pour qui ? Pour qui vous a donné la vie. C’est là que votre croix devrait prendre son sens, si ce n’est pas qu’un vulgaire bijou, ce que je crains.

    L’agonie est aussi un secours, car par la douleur est expiée une bonne part de fautes commises : le sage offre ses souffrances en réparation, et elles sont recueuillies précieusement. Vous vous y refusez. Le jouir : oui, la souffrance : non. Les plaisirs : volontiers, encore, toujours. La douleur : que nenni. La souffrance n’est inutile que dans une perspective matérialiste bornée. Offerte à rien, elle ne sert à rien. Mais offerte en réparation, là est toute sa valeur, c’est se vêtir de l’habit sacrificiel.

     

  • En voyant la photo de l’article, j’ai cru que c"était Brigitte...


  • Militante IVG et elle souhaite en plus se suicider pour ne pas avoir à affronter sa vieillesse ?...

    Humm... J’ai de très très trèèèès grosses craintes quant à ses perspectives de salut... On va même dire les choses clairement : C’est très mal barré pour elle.


  • Leni Riefenstahl parcourait l’Afrique à plus de 90 ans, se crashait même en hélico et en réchappait ! Visitait encore les Maldives à 100 ans.
    Elle ne s’en laissait pas compter....

     

  • Ben oui elle a raison, ne vous en déplaise, et je ferais pareil à ceci près que ce sera chez moi avec les moyens du bord...

    Croyez-moi, j’ai vu mes grands-parents se laisser mourir de maladies neurodégénératives sans rien faire et ce n’était pas beau. Moi je ne laisserai jamais personne me voir dans cet état...


  • J aimerais bien savoir la suite, dans un ou deux ans si j ai bien compris.


  • Fichtre, quelle chaudière avenante !

    En attendant, et bien que ne voyant pas très bien le rapport avec l’IVG, je salue celle qui réhabilite le rituel du carrousel évoqué dans l’âge de cristal !

    Et j’apprécie qu’elle évoque non seulement l’après vie, mais surtout, l’avant vie !


  • Qu’en pense Jacques Attali, futur résident permanent de l’embouchure du fleuve Maroni ?


  • Qu’elle se se suicide !! Et sans nous emmerder si possible.


  • Ni Jacqueline ni EHPAD !


  • cette Jacqueline a plus besoin d’un psy ou d’un coup de pied au c.. que d’un euthanasieur !


  • Un pur produit de la société de consommation, de l’indécence et du spectacle.
    Cette pauvre femme n’envisage pas de lutter pour des soins de qualités pour les personnes âgées dépendantes, pour l’arrêt de la destruction de la famille, pour que les Français puissent retrouver l’habitat et le mode de vie de leurs ancêtres où toutes les générations avaient leur place.
    Étant sensiblement de la même génération, son langage me choque autant que ses idées, tout en reconnaissant que les voyages ne forment visiblement pas un individu. Cette dame a perdu l’occasion de se conscientiser : une simplette embourgeoisée qui se serait plus épanouie dans une maison de " petite vertu".

     

    • Tout à fait d’accord avec vous.

      Dans son discours, extrêmement vulgaire mais qui s’explique par la personnalité égotique de cette femme, ce qu’on entend, c’est du "moi, je" ; "moi, je veux pas". Sans parler de la lubricité, qui fait rire cet abruti, crachant encore une fois sur l’Église catholique, au passage, ça rapporte des points !

      Cette femme est odieuse dans son narcissisme : effectivement, on se demande pourquoi elle n’a pas choisi de se taper des mecs jeunes ; crise de conscience insupportable pour elle ? Donc, la mort la délivrerait de ses envies lubriques ?

      En somme : un vrai produit de consommation. Du style : "j’ai [consommé] des mecs", "j’ai voyage", blabla => donc je sais tout (il n’y a pas plus subjectif que cette déclaration ; totalement péremptoire par ailleurs).

      Effectivement, que cette femme aille crever en Suisse si c’est ce qui l’a "fait bander" ; mais qu’elle ne légitime pas les discours de malthusiens, qui nous tuent chaque jour un peu plus !


  • j’ai plus de respect pour le mec ou la femme qui se suicide peinard tout seul sans prévenir , sans laisser de mot , qui simplement ne veulent plus vivre.
    ca c’est la classe.
    elle , c’est pitoyable et pathétique


  • Ça crève les yeux, cette femme est morte de trouille donc elle est déjà morte.

    Elle a soit-disant tout vécu, pour elle peut-être, mais donner un coup de main aux autres, c’est non ? les autres représentent quoi à ces yeux ? Rien ? C’est de l’égoïsme à l’état pur.

    Le problème en France, ce n’est pas les vieux qui meurent dans de soit-disant horribles conditions. Le problème en France c’est l’acharnement thérapeutique.

    Moi je suis pour que l’on ferme toutes les maisons de retraites, tous les EHPAD, toutes les pharmacies et que l’on brûle tous les laboratoires pharmaceutiques. Là, les gens mourraient selon la manière dont Dieu l’a décidé et ça ne coûterait pas un rond à la société. Le hic c’est que c’est un très, très, très gros bizness. Il est là le loup, c’est l’acharnement thérapeutique, la plupart de ceux qui bossent dans le milieu médical pensent qu’ils aident les patients alors que ce sont juste des gros sadiques qui les torturent en les gavant toujours plus de produits chimiques (cercle vicieux). Ils veulent défier Dieu. Le monde médical moderne est à vomir.

     

    • Bien vu, je souscris à votre réflexion, sur les dommages des abus thérapeutiques à tous les âges de la vie, la sélection naturelle permet la survie des « bons « pour le service de la vie. Et je me suis fait des réflexions semblables en écoutant ce matin même, sur les bénéfices des vaccins, était mis en vedette le vaccin anti rougeole, tout le blabla afférent visait à culpabiliser les réfractaires, mais plus personne ne doit mourir de ces maladies planches à billets pour les labos, chaque être vivant entre le système de production jusqu’a Sa mort en Rea. C’est satanique.


    • Et quand un être aimé (e)vieillissant perdra la tête ,ses repères,ne sera plus en mesure de s’assumer tous les jours au quotidien(=ne plus se laver,être dans l’incapacité de se faire à manger, être dans la perte de mémoire immédiate -pratique pour aller retirer de l’argent avec une bonne âme à ses côté,etc…)vous lui ferez une bonne injection venant des laboratoires dont vous dénoncez le bizness ou lui tirerez une balle ?
      Vous laisserez faire la nature ?
      A moins que vous ne vous transformiez en superman ou-superwoman- et que vous soyez en mesure d’assumer 24H/24,7js/7 en ayant bien conscience que votre vie ne vous appartiendra plus ?
      Une bombe dans tout ça et c’est réglé ?
      L’accompagnement de fin de vie,paradoxalement,peut-être bien vécu à partir du moment ou la prise en charge de la douleur -physique et psychique-est bien faite.Car oui,partir en paix malgré la maladie,c’est possible.
      Cela n’empêche pas les peines mais c’est la réalisation de cet accompagnement qui fait la noblesse de l’être humain .Et de la perte d’autonomie à la fin de vie,rien de se fait sous le signe de l’évidence.
      Quant à cette dame qui décide d’"arrêter "comme bon lui semble sous prétexte qu’elle encore toute sa tête et ses capacités,c’est bien dommage :cela frise le mépris de ce qui lui a été donné et de ce qu’elle pourrait encore apporter.
      Salutations


    • @ le gaulois

      Ne pas vouloir laisser partir un être aimé, ce n’est pas de l’amour, c’est de l’égoïsme.

      " vous lui ferez une bonne injection venant des laboratoires dont vous dénoncez le bizness ou lui tirerez une balle ?" Vous vous avez peur du sang. c’est symptomatique des gens de notre société moderne où tout doit être caché, lissé, froid, clinique, bien-pensant. Bref tout le contraire de la Vie, tout le contraire de l’Humain et du sang qui coule dans ses veines.

      Notre corps ne nous appartient pas, nous n’en sommes que les dépositaires mais ça un athée ne peut pas le comprendre alors il s’acharne. Il fait de l’acharnement thérapeutique. il refuse la mort de l’être aimé et se met à défier Dieu.


    • à jalon

      « Notre corps ne nous appartient pas, nous n’en sommes que les dépositaires mais ça un athée ne peut pas le comprendre alors il s’acharne. Il fait de l’acharnement thérapeutique. il refuse la mort de l’être aimé et se met à défier Dieu. »

      Tu laisses donc crever ton gamin de péritonite s’il fait une appendicite ?
      C’est bien ça ta logique ?
      Ou bien tu dis juste cela pour les vieux malades qu’il ne faut pas soigner parce que c’est la volonté de Dieu ?
      Il serait vraiment bon de préciser.

      Et puisque "tu es uniquement dépositaire de ton corps",
      quand tu as envie de chier et que tu dois te retenir parce qu’il y a du monde,
      tu n’as pas l’impression de "défier Dieu" ? (comme tu dis à deux reprises)

      Je n’aime pas ta condescendance mec, et je ne suis ni athée ni pharmacien.


    • @ Loulou72

      "Il serait vraiment bon de préciser." Entièrement d’accord avec vous. Mon raisonnement s’applique à tous les cas que vous me présenterez.

      Où se situe la limite entre la médecine (au bon sens du terme) et l’acharnement thérapeutique ? La question permet de faire la différence entre notre "désir" et celui du mourant.

      Qui doit/peut décider de "laisser partir" ou de "retenir" quelqu’un ?

      - Dieu ?
      - La personne elle-même ?
      - L’entourage ?
      - Le corps médical ?

      L’entourage qui "retient" une personne, le fait-il pour lui (amour égoïste) ou pour le bien de la personne au nom de la Vie (son corps lui appartient et pas à Dieu, gardons le encore un peu) ?

      Il faut commencer par démêler "l’intérêt" du mourant de "l’intérêt" de l’entourage et de "l’intérêt" du corps médical. Et si je vous demandais " êtes vous capable de faire ce démêlé ? " je suppose que je passerais encore pour un gros condescendant et pourtant la question mérite que chacun d’entre nous se la pose.


    • Jalon
      Vous affirmez que j’ai peur du sang...la bonne blague.
      Aide soignant depuis 20 ans,si j’avais eu peur du sang et de la mort,il aurait fallu que je fasse autre chose !
      Et vous,comment accueillez-vous seulement la souffrance des autres ?
      Elle a beaucoup à dire de la vôtre...
      Quant au corps médical,certes,pour la médecine,la mort est un accident à réparer mais de grâce,arrêtez de croire que personne ne réfléchit quand il s’agit de prise en charge.
      Des gens se dévouent chaque jour,à leur mesure, en déplorant l’impuissance à ne pas voir se traduire systématiquement en réalité ce qui est appris dans les centres de formations et l’affichage des" vitrines" de certaines institutions
      Puissiez vous ne jamais avoir besoin d’aide.
      Salutations


    • @ le gaulois

      "Et vous,comment accueillez-vous seulement la souffrance des autres ?". Mal, comme si c’était la mienne.

      "Puissiez vous ne jamais avoir besoin d’aide". A défaut d’humains, il y aura Dieu.

      Je sais bien que le corps médical n’est pas pourri à 100% mais ce qui me fait bondir c’est ça : "Quant au corps médical,certes,pour la médecine,la mort est un accident à réparer" Pourquoi vouloir défier Dieu ?

      Bon courage à vous aide-soignant.


  • Sujet fort intéressant, comme le rappelle Alain.
    Dans un autre genre, le mariage pour tous relevait d’ailleurs de la même dynamique : susciter l’empathie par des cas individuels et forts, pour imposer ce qui est en réalité une régression.....
    Cette dame belge (hystéro, selon toute évidence) demande à la loi de généraliser son cas (individuel, donc) selon ses désidératas narcissiques.
    (petit rappel, le suicide est simple, un sac plastique suffit, sans rentrer dans les détails..)
    Même un non-religieux a ce pressentiment que la vie a quelque chose à la fois d’unique, de mystérieux et d’insondable ; la ravaler au rang de "cas" législatifs serait proprement honteux.


  • amusant... ici on vilipende l’euthanasie,
    mais on plébiscite la peine de mort (cf la page sur Maélys).

    Donc, on a le droit de tuer, si la morale est ok (par exemple pour Patrick Dills ou Omar Raddad)
    mais on a pas le droit de se tuer en cas de vie de merde...

    Pourquoi pas... tout le monde à le droit à l’incohérence...

     

    • Il n’y a aucune incohérence à protéger les plus faibles (enfants, vieux, victimes potentielles). L’incohérence est plutôt de vouloir tuer les plus faibles (enfants, vieux) et de vouloir laisser vivre leurs assassins.



    • Il n’y a aucune incohérence à protéger les plus faibles (enfants, vieux, victimes potentielles). L’incohérence est plutôt de vouloir tuer les plus faibles (enfants, vieux) et de vouloir laisser vivre leurs assassins.



      ...Et pendant ce temps, les vrais responsables rigolent de votre petitesse d’esprit...

      Les vrais criminels ne seront jamais inquiétés par les bonnes gens, car le peuple préfère le divertissement de sang... C’est ainsi ! C’est écrit...




      « Si quelqu’un doit scandaliser l’un de ces petits qui croient en moi, il serait préférable pour lui de se voir suspendre autour du cou une de ces meules que tournent les ânes et d’être englouti en pleine mer. » (Matthieu, 18, 6)



      ainsi de suite...


    • Tuer LeLandais c’est peut être se priver dans quelques années d’attraper le commanditaire si commanditaire il y a.
      Parfois la science progresse et l’ADN peut changer le cours d’une enquête, des années après.

      Et bien sûr qu’il faut protéger ceux qui ont envie de vivre, mais un vieux qui demande à mourir pour abréger ses souffrances, eh bien je propose que la personne qui refuse de lui laisser cette possibilité s’en occupe, tout comme je propose que ceux qui veulent que la France accueille tous les migrants d’ouvrir les portes de sa maison ...
      Avez-vous vécu dans la même maison qu’une personne qui souffre horriblement pendant un an et qui se sait condamnée ?

      Ces sujets sont trop complexes pour les laisser à la Vox Populi et je me félicite que parfois
      le droit soit plus fin que le peuple toujours prompt à lyncher...


  • Comme quoi tout est lié ! Elle porte une croix ? Le sucide est pécher dans le Christianisme. Mais à sa décharge, il faut dire que depuis un certain Vatican II, l’Eglise est devenue relativiste.

    Je comprends sa crainte d’être malade, souffrir et peut être mourir seule, surtout si elle a eu la chance de vivre en bonne santé la majeure partie de sa vie. Et c’est bien là le danger : que le Système en profite pour mettre ça "à la mode" et hop vlà-ty-pas de bonnes économies !
    PS : avant les familles s’occupaient de leurs aînés mais avec l’éclatement familial, la tertiarisation des emplois concentrés dans les grandes villes, l’individualisme, c’est de moins en moins possible


  • On dirait une opération de com pour inciter les Français âgés à mourir avant de coûter trop cher à la sécu. Pourquoi cette dame, par exemple, porte-t-elle une croix autour du cou ? Le christianisme interdit le suicide.
    Réponse : pour que seuls les chrétiens soient incités à se faire hara-kiri. Même incitation que pour l’avortement. Les enfants bien français sont plus visés que les autres.
    Le suicide est rendu léger et raisonnable par la dame, assez avenante encore. Une bonne agent de communication. On l’imagine bien vendre des lunettes pour presbytes.
    Je suis d’accord avec elle pour des gens comme Attali, par exemple. Ce serait une opération de salubrité publique que la prise de conscience par eux-mêmes de leur inutilité absolue et du fardeau qu’est l’existence dans un corps diminué.
    Mais non. eux prêchent, via ce genre de personnes, mais vivent jusqu’à cent ans, à grand renfort ruineux de machines et rajouts, voire organes d’autrui.


  • D’après la première vidéo (avec Clément l’amant de la sorcière Argento me semble-t-il), cette vieille est immonde de A à Z et son passif de jouisseuse anti-vie ne la destine à aucune dignité. Mourir dans la """dignité""" ne vaut que pour ceux qui ont vécu dans la dignité. Les bonobos cosmopolites méritent leurs couches et de longues agonies dans la terreur de ce qu’ils ont passé leur vie à fuir dans les mondanités et les fluides corporels.

     

  • c’est une démarche très égoïste . A son âge , en pleine forme, elle peut apporter beaucoup à ses petits-enfants, non ?
    Bien sûr, si la nostalgie c’est "je suce plus de bites trentenaires", ben oui, crève !


  • Materialiste !


  • Elle veut se suicider ? Qu’elle se tire une balle, qu’elle se pende, qu’elle avale des somnifères puis des barbituriques, qu’elle se jette d’un pont, sous un train ou que sais-je ! C’est sûr, c’est glauque et sa dépouille ne sera pas belle à voir, mais in fine, ça revient exactement au même.


  • Il est amusant de porter sa croix (autour du cou) et d’être à la fois pour l’IVG et l’IVV.

    Chacun faisant bien ce qu’il veut de ce qu’il est, je ne formulerai aucun commentaire sur sa propre affaire, mais cependant, comme d’autres revendications personnelles que l’on étale dans des manifestations jusqu’aux passages cloutés, il serait bon d’en éviter le déballage général : parce que, au point où se trouve la société dans sa déliquescence à offrir des emplois tout en ramenant de plus en plus d’individus à la surface de la terre (voire de la mer) , il se pourrait que quelque fêlés du bocal aient l’idée de réinventer une forme d’eugénisme, les esprits ayant été préparés à une « date limite de péremption »...


  • Si cette dame veut mourir, c’est son droit et personne ne peut l’en empêcher mais qu’elle le le fasse tout de suite et sans chichi.
    Visiblement, cette dame veut autre chose :
    - contraindre la société à voter des lois qui obligeraient les plus de 75 ou 76 ans à être en infraction de la loi s’ils dépassent cet âge fatidique.
    A parier qu’en 2020, elle sera encore de ce monde, mais on ne pourra rien savoir sur elle.

     

  • Contra negantem principia non est disputandum.

    Contre celui qui nie les principes, nous ne devons pas contester.

     

    • L’ultime sacrifice des vieux pour ne pas être une charge envers leurs enfants sera presque de nature Christique ! Auront-ils seulement conscience de jouer une pièce de théâtre Luciférienne singeant la Rédemption ? En tout cas ils le découvriront plus rapidement que ce qui aurait dut être.


  • Une forme de fanatisme. Elle s’est battue pour l’IVG. Le destin l’aurait avortée elle aurait gagné du temps. Ceci dit, elle à un p’tit air de Brigitte non ?


  • Les commentaires sont d’une agressivité effarante. On parle de grande morale, mais on traite une vieille femme de "momie", comme c’était le cas avec Brigitte Macron (peut être que c’est pour ça qu’elle veut mourir...). Dès que que quelqu’un a une vision différente du monde, les pires méchancetés sont permises. Les fanatiques anti-IVG sont surement les plus fanatiques des conservateurs.
    Je rappelle que récemment, dans "Soral réponds", Alain Soral a déclaré ne pas vouloir vivre très vieux et éventuellement pratiqué un "suicide romain".
    A tous ceux qui ont peur d’offenser Dieu, j’espère qu’en cas d’urgence, de maladie, vous ne courez pas à l’hôpital, que vous ne prenez jamais de médicaments, et que quand un enfant se fait renverser par une voiture, vous êtes prêt à le laisser mourir parce que Dieu a décidé qu’il devait mourir. Si c’est pas du fanatisme !
    La famille permettait jadis d’affronter toute la douleur de la vie, toute sa difficulté. Vieillir avait un sens, celui d’accompagner ses enfants et petits-enfants. Aujourd’hui, en France encore plus qu’ailleurs, la famille ne sert plus qu’à faire des brochures de vacances et vendre des chocolats à Noel. Le vrai esprit de famille n’existe plus.
    Que ceux qui ont la force d’accepter ce lent et pénible naufrage qu’est la vieillesse le fassent. Bravo à eux... mais tout le monde n’est pas armé pour. Ce ne sont pas seulement les capacités physiques qui baissent.... ceux sont les capacités mentales aussi. Ma mère a passé une partie de mon enfance et toute mon adolescence à s’occuper de ses parents. Notre maison était devenu une maison de retraite. Je l’ai vu s’épuiser, sacrifier sa vie de femme, de mère pour s’occuper de deux personnes qui n’avaient plus qu’une envie, mourir. Je ne peux envisager imposer ça à mes enfants. Je préfère mourir, et oui, j’aimerais ne pas mourir seule et de manière douce.... et ceux qui pensent que je mérite les pires insultes et les pires souffrances pour ça, au moins ne parler pas de Dieu.

     

    • @ Elisa

      "ceux qui pensent que je mérite les pires insultes et les pires souffrances pour ça, au moins ne parler pas de Dieu." C’est contraignant comme demande mais je vais essayer, par contre je vous préviens, moi et la bien-pensance obligatoire, ça fait deux.

      Vous me traitez de fanatique anti-IVG, ça ne me pose aucun problème, ça s’appelle assumer. Vous par contre, vous n’assumez pas que les pro-IVG soit des meurtriers. 8 millions d’IVG en France depuis 40 ans, ça s’appelle un génocide. Faut assumer.

      "La vieillesse est un naufrage" uniquement pour ceux qui ont joui égoïstement de leur vie et ce n’est donc que justice. Je ne plaindrai pas ces vieux là. Faut assumer.

      "Le vrai esprit de famille n’existe plus.". La faute à qui ? Vous n’avez pas votre part de responsabilité ? Que des droits ? Aucuns devoirs ? Faut assumez.

      Je rappelle que récemment, dans "Soral réponds", Alain Soral a déclaré ne pas vouloir vivre très vieux et éventuellement pratiqué un "suicide romain". Si vous voulez suivre monsieur Soral dans cette voie, libre à vous mais si pour vous les paroles de monsieur Soral sont à prendre au pied de la lettre, alors c’est vous la fanatique. Monsieur Soral vous sert de caution morale ? Faut assumer.

      "j’aimerais ne pas mourir seule et de manière douce". Vous voulez reporter la responsabilité de votre mort sur quelqu’un d’autre car vous êtes trop lâche pour vous suicider toute seule. Faut assumer.

      Le passage qui va suivre va m’attirer votre haine la plus viscérale mais vous ne me laissez pas le choix : Vos grand-parents "souhaitez" mourir et votre mère s’est acharné à les maintenir en vie. Vous direz à votre mère que ça s’appelle de l’acharnement. Une sorte de maltraitance sous couvert d’Amour. Elle les a maintenu en vie pour elle-même, elle n’a pas écouté LEUR souffrances, uniquement la sienne, c’est de l’égoïsme. Faut assumer.

      Je ne vous souhaite aucunes souffrances particulières mais vous n’aurez pas la mort que vous souhaitez seulement la mort que vous méritez et ce n’est pas moi qui décide. "La peur n’évite pas le danger", vous n’étiez pas au courant ?

      L’Amour est "subordonnée" à la Mort ... sauf pour les croyants.


    • Elisa Ce qui est révoltant chez cette femme c’est ce besoin de transformer une décision intime et individuelle en nouveau ’’droit’’...Et ce droit deviendra ensuite une injonction puis un devoir....
      Ceux qui veulent quitter cette vie ont de nombreux moyens sans nous imposer une nouvelle loi (voulue par certains et promue via des cas frappant l’opinion).


    • @Elisa
      Bon c’est vrai que c’est pas sympa de traiter cette vieille biscotte de momie , mais on comprend aisément l’essor de l’homosexualité avec des pintades telle que cette gente-damoiselle d’un age certain (elle aurait pu être première dame de Frounse)
      Et puis elle maîtrise parfaitement la dialectique de la fellation, il est vrai que question morale, elle est exceptionnelle
      Du grand art , elle me fait presque envie de l’euthaNAZIer moi-même à coup de banane dans le fion , une mort lente mais agréable parait-il


    • "Les commentaires sont d’une agressivité effarante"

      en effet, je partage cet avis.
      Tout dans ces commentaires n’est que jugement et l’ironie est que tout ce petit monde s’en remet à la religion - catho pour préciser - qui normalement devrait se souvenir qu’à l’origine se trouvait un homme appelé Jésus
      de Nazareth - qui a d’ailleurs été superbement instrumentalisé - et qui prêchait

      "que le premier qui n’a jamais pèché jette la première pierre" donc demandait de ne pas
      JUGER son prochain.

      Ici chacun y va de sa bien pensance et condamne l’autre !!


    • @jalon : "assumer". Que ce terme est galvaudé à une époque ou assumer est devenu synonyme de vérité et de bien. A écouter les gens aujourd’hui, tout est permis, dans la mesure ou on l’assume. Assumer ou pas ne nous avance pas beaucoup dans un débat philosophique que je considère comme l’un des plus délicats.
      - Vous pensez que l’IVG est un meurtre ? Je n’ai aucun problème avec ça. Que ce soit pour l’IVG ou "l’IVV", la différence entre vous et moi, c’est que vous envisagez la mort comme le pire. Etant croyante justement, ce n’est pas mon cas. Vous voulez assumer ? Assumez que l’idée de croire que la pire des vies vaut le coup d’être vécue, que la pire des souffrances doit être stoïquement acceptée comme une épreuve de Dieu, sont des convictions religieuses. On peut démonter la théorie du genre par des arguments biologiques, par des statistiques, par des expériences scientifiques... ici, il n’y a rien de rationnel. Vous ne pouvez pas le prouver. C’est une croyance. Assumez le.
      C’est un génocide, si vous voulez.... ne comptez pas sur moi pour être bien pensante....et si les immigrés avaient pu plus y avoir recours, on serait pas dans cette merde. 8 millions de connards en plus ? et pas dans les couches de la population les plus intelligentes...Si ma mère avait avorté, et ben je ne serais pas né, et c’est pas très grave. Comme tous les dissidents, pour vous, la femme qui avorte est forcément une bourgeoise bobo, pute libérale qui collectionne les amants. Ce n’est qu’une petite partie de la réalité. Les femmes ont toujours avorté, l’humain a toujours essayé de contrôler les naissances. Arrêtez de tout analyser à traver le prisme du libéralisme.
      Encore aujourd’hui, contrairement à ce que vous pensez, la majorité des femmes n’avortent pas avec légèreté de coeur.

      La vieillesse est un naufrage pour tout le monde.... égoïste ou pas. C’est de Gaulle qui a dit que la vieillesse est un naufrage. Pas vraiment un pape du libéralisme... et la vie n’est pas une méritocratie.... bien au contraire. Les plus égoïstes nous enterrent tous.

      Non je n’ai pas ma part de responsabilité dans la destruction de la famille.... j’imagine que comme je suis pour l’IVG, je suis tout de suite catalogué "pute libérale". Si les gens pouvaient, à droite comme à gauche, être un peu moins binaire.

      Mr Soral ne me sert pas de caution morale, mais je pense que ses avis méritent d’être pris en compte. Je tenais juste à montrer qu’on peut avoir ce point de vue sans être ultra-libéral.


    • @jalon (suite) : c’est dans votre morale religieuse que donner la mort à quelqu’un ne peut être perçue que comme un abominable crime. Donner la mort peut être un geste d’empathie.... et énormément de professionnels de santé qui eux voient la réalité de la souffrance, de la maladie et de la vieillesse au quotidien partagent ce point de vue. C’est facile de dire tout le monde doit vivre et se battre quand on sait pas de quoi on parle. Peut être avez-vous connu certaines vieilles personnes qui ont eu une vieillesse heureuse.... mais même devant la vieillesse, tout le monde n’est pas égale. Comme vivre avec Alzheimer ? Dois-je vraiment imposer cette souffrance à ma famille ? ternir le souvenir qu’ils ont de moi en voyant une personne qui ne serait même plus moi ? Aucune morale ne justifie autant de souffrance pour TOUT LE MONDE. Personne ne gagne dans ce genre de situation.

      Par ailleurs, rien de ce que vous pouvez écrire n’attisera ma haine. Sur ce point, je suis peut être plus chrétienne que vous. J’écoute, j’approuve ou je désapprouve, mais je ne suis pas en mesure de ressentir de la haine parce que vous avez une opinion différente. J’ai pas bien compris si votre passage sur mes grand-parents était à prendre au premier ou au second degré. La question de fond qu’il faut se poser ici, c’est le fait que l’humain, par le progrès, a bouleversé la nature. Baisse de la mortalité infantile, donc l’autorégulation démographique ne se fait plus. Progrès médicale donc la longévité augmente, mais est-ce que l’humain est vraiment conçu pour affronter une vieillesse aussi longue ?
      Les gens comme vous ont oublié la cruauté et l’imperfection de la nature à l’état brute. Pas d’intervention de l’homme sur la vie, vous êtes donc d’accord pour laisser mourir les prématurés, arrêter les vaccins, arrêter la médecine en générale et revenir à une longévité de 40ans ? En fait, pour vous, le paradis, c’est l’Afrique, ou l’Inde (petit rappel sur ce qui se passe quand la nature domine et que l’homme ne la combat pas). On est loin du paradis d’Eden.

      J’aurai la mort que je mérite ? Si seulement c’était vrai.... si seulement la vie était une méritocratie.


    • @lobby de la pintade : comme disait AS, beaucoup de petits jeunes de la dissidence sont structurés par des valeurs de mai68. C’est quoi ce pseudo de débile ? c’est un sujet ultra-grave. C’est comme avec Brigitte Macron, d’après les mecs comme toi, une femme de plus de 50 ans qui a pas un chignon, un tablier et une robe à fleurs dégueulasse est une pute libérale, c’est ça ? Je comprends toujours pas, comment on peut donner des leçons d’éthique en insultant une vieille personne ? Sache que comme les pro-lgbt qui souhaite la mort à tous les hommes blancs, ce genre de propos dessert ta cause. Je suis loin d’être féministe, mais je laisserai pas les petits cons comme toi me dire que je ne dois plus être une femme après 40ans. J’imagine que ta mère ne serait pas fière de tes propos. Pas étonnant que les gens veuillent mourir quand on voit ce qu’est devenu la société, que ce soit à droite ou à gauche d’ailleurs.


    • @ veriteoblige

      "Jésus de Nazareth - qui a d’ailleurs été superbement instrumentalisé" donc le "que le premier qui n’a jamais pèché jette la première pierre" n’est peut-être pas de Lui.

      "Ici chacun y va de sa bien pensance et condamne l’autre !!" Bienvenue au club, j’espère que "au nom" de VOTRE "spiritualité" vous assumez.

      Visiblement vous n’aimez pas Jésus, ça le rend triste vous savez mais peut-être que vous souhaitez son malheur.


    • @ Elisa [1/2]

      Je vous réponds un peu dans le désordre et pas sur tout, désolé.

      Concernant votre situation personnelle (grand-parents), je vous ai répondu en l’état des éléments que vous m’avez fourni (je n’en demande pas plus) et il m’arrive de faire des réponses à l’emporte pièce. La chose sur laquelle je voulais vous amener c’est de savoir si vous, vous voyez votre mère comme une égoïste. Il faut démêler "l’intérêt" du mourant de "l’intérêt" de l’entourage et de "l’intérêt" du corps médical. (la réponse à cette question ne regarde que vous)

      "vous envisagez la mort comme le pire" Ah non, non, non, je suis même pour le rétablissement de la peine de mort (pour d’autres cas, on s’entend)

      J’assume ma croyance "irrationnelle", je vais même vous dire que le monde scientifique me saoule de plus en plus, il est trop rationnel, clinique, froid, la théorie de l’évolution, je n’y crois pas, le réchauffement climatique je n’y crois pas et pourtant j’en ai bouffé dans mon éducation.

      "Comme tous les dissidents, pour vous," Définition de dissident ? Je précise que je ne suis pas sur "la ligne" E&R et je n’en suis pas membre.

      "j’imagine que comme je suis pour l’IVG, je suis tout de suite catalogué "pute libérale"." Tout dépend des cas dans lesquels vous autorisez l’IVG. Moi je suis favorable à l’IVG uniquement dans des cas PRÉCIS, pas 200000 IVG/an (les religions ont un problème avec la sexualité, ça c’est évident)


    • @ Elisa [2/2]

      Je suis binaire, oui, je vois la vie comme une succession d’embranchements et pour avancer il faut faire un choix ou l’autre. Donc binaire. Le non-choix me laisserait ensablé au premier embranchement et j’ai envie de vivre, donc j’avance binairement (si c’est pas clair, c’est que ça sort de mon cerveau)

      "je suis peut être plus chrétienne que vous". J’ai 33 ans dont 30 d’athéisme et toujours pas baptisé, je n’en doute pas une seconde. La Foi est récente chez moi.

      "Si ma mère avait avorté, et ben je ne serais pas né, et c’est pas très grave." Ne dites pas des trucs pareils, je me serais retrouvé à parler qu’avec des bien-pensants.

      Vu que vous avez l’air d’être une femme (Elisa c’est bien "genré" féminin ?), je vous pose trois questions qui me taraude. J’entends régulièrement des femmes nous rappeler quels sont nos devoirs d’homme (protection, galanterie ...) mais selon vous :

      - Quels sont les devoirs des Femmes envers Dieu ?
      - Quels sont les devoirs des Femmes envers la société ?
      - Quels sont les devoirs des Femmes envers les Hommes ?

      PS : Souhaitez-vous que je passe à l’église demander à Dieu que lorsque votre heure sera venue, vous aillez une belle mort ?


  • La dégénérescence de notre civilisation continue à faire peur. Malheureusement, l’état d’apathie de la population ("chacun fait ce que je veux"), nous mènera tous in fine à l’esclavage et à la mort...


  • #2032280
    le 29/08/2018 par Brigitte Trogneux-gneux lolita de 69 ans
    Jacqueline, 74 ans, a programmé sa mort : "Je me bats pour l’IVV, (...)

    C’est la sœur à Brigitte Trogneugneux ou une meuf à Emmanuel , je vois pas d’autre possibilité


  • Pauvre femme...Arrivée à cet âge et avoir compris si peu de chose de la vie, c’est pathétique...Et comment une femme peut elle être aussi vulgaire ? J’en ai honte pour elle.


  • Je suis prêt à prendre les paris que cette femme ne se suicidera pas et que sa démarche n’est motivée que par l’envie d’avoir elle-aussi son petit quart d’heure de célébrité.

     

  • J’ai cru sur le moment qu’il s’agissait de la photo de mme la Présidente. Mouarf.


  • Ah c’est konbini news ! Mouais.
    Ces vidéos nous préparent des lendemains euthanasiesques. Pour les volontaires d’abord, pour tous ensuite.
    Dans un autre prétendu reportage de kombini, on lit :
    " L’impact [de l’air pollué que respirent 95 % de la population mondiale, selon Xi Chen, membre chinois d’une équipe de chercheurs, et le média The Guardian] est d’autant plus important sur les personnes âgées, surtout [celles[ qui ont plus de 64 ans, mais aussi sur les hommes et les personnes les moins éduquées. Si on calcule la perte de leur niveau d’éducation, on peut l’estimer à quelques années... Rien qu’à Paris, la pollution est responsable d’une réduction jusqu’à deux ans de l’espérance de vie de ses habitants. "
    Haro sur les vieillards ! La sécu n’en peut plus. Ce sont eux qui remplissent les lits d’hôpital. Place aux migrants, avec leurs pathologies tropicales et autres "sida" compliqués. La première vidéo est invraisemblable, à cause de sa vulgarité (donc c’est une pub et c’est signé). La "cougar" est un phénomène voulu, rare : une vieille dame est toujours exploitable (on lui pique facilement son sac). Mais c’est encore mieux si elle consent d’elle-même à vous faire une rente et vous obtient des papiers. La vraie cougar (celle à sans-papiers) est une rombière qui cherche l’illusion d’un amour partagé, rien d’autre.
    74 ans, c’est trop vieux, ça coûte au lieu de rapporter. A la poubelle. Le journaliste se tortille d’aise : soit il banque, soit il se débarrasse d’un fardeau, il gagne à tous les coups, en plus des compliments et regards appuyés. Ce n’est pas ce jeune homme qui se fit photographier dans les bras de Asia Argento ? Si c’est lui, sûr, la vidéo est un petit sketch déféqué. Car pourquoi vouloir que l’Etat se mêle de la mort des gens ? Mourir, c’est facile. la vulgarité de ses propos tend à nous faire considérer la mort de cette dame comme souhaitable. Fake news, les vieilles femmes encore valides ne s’expriment pas comme ça.


  • Si elle soufre d’une maladie ,cela doit être la dégénérescence !
    Elle a un manque de discernement c a d que son comportement ne suit pas la logique.
    A mon avis elle est soul.
    La reine de la saoul Arretha est morte d’un cancer à l’age de 78 ans.
    Alors que la reine de la soul veut Arrêter de vivre à l’age de 74 ans.
    Bah cela tombe bien le gouvernement veut réduire les retraites pour mieux rémunérer le travail.
    Quand je pense qu’il y a peu la Canicule avait rater son coup (Carramba encore rater ) ;la MAMIE SOUL sert sur un plateau le moyen de faire des économies.

    Et ces abrutis qui disent que la mort fait parti de la vie
    Bah non ,la vie c’est la vie la mort c’est la mort ;la vie a une durée la mort n’en a pas.
    Apres la mort il y a soit le paradis soit l’enfer ;à toi de choisir
    Durée courte - instantané -éternité ou court instant


  • Pourquoi les personnes âgées entourées de l’amour de leur famille ne veulent jamais de cette folie ?

     

    • Ils le veulent, mais ne le disent pas. Finir dans un hôpital ou dans une maison de retraite avec 15 minutes de visite par semaine de la famille qui ne peut pas faire plus à cause de sa vie infernale d’esclave, ça ne les enchantent pas du tout. C’est comme ça que j’ai vu mourir trois de mes grands parents dans la dégénérescence alimentée par la folie ambiante qui avaient clairement exprimé le souhait de ne pas vouloir finir dans un de ces lieux, mais qui n’ont pas eu le choix parce qu’on ne leur a pas laissé, et parce qu’ils n’avaient plus assez de force pour résister. Le Quatrième est mort de crise cardiaque chez lui, plus tôt que les autres. La fin idéale. Celle qui ne dure pas longtemps, qu’on ne voit pas venir, et qui vient où il faut.


  • En route pour "Soleil Vert"....Dans le film c’était pour 2022....

     

  • #2032424

    Selon ses dires, elle veut clamser par ce qu’elle ne peut plus sucer de jeunes mecs.
    Pourtant elle a encore quelques belles années devant elles.... si elle enlève ses dents le soir.

     

    • Elle a jamais dit ça.... et oui, le jour ou je pourrais plus sucer la bite de mon mari, ça me manquera énormément. Le jour ou il sera plus là, la vie aura beaucoup moins de sens. Les commentaires comme le tiens me donnent envie de me suicider à 35 ans. Vous êtes tous là à parler d’éthique, de Dieu, et vous osez parler d’un être humain comme ça ? Même si pour vous cette femme est immorale, rappelez-vous Marie-Madeleine, la première pierre.... le respect des vieilles personnes, c’est pas à la carte. C’est pas si elle a vécu selon ma morale. La grand-mère de mon copain est une 68arde de première, on est d’accord sur tien, ça m’empêche pas de l’aider, de la traiter comme je traiterais n’importe quel autre vieille personne. Avant de donner des leçons de vertus, commencez pas vous.


    • Jamais !
      Jamais sans les dents !
      C’est tout à fait l’inverse : vous prendriez des risques à tester puisque c’est justement les dents (enfin les nerfs qui les accompagnent et qui font que l’on a envie de buter le dentiste lorsqu’il y touche - par mégarde ou par sadisme -) qui parfont à la « fermeture » ou non, adaptée à ce qui s’insère, pas les gencives qui n’adapteraient en rien l’ouverture nécessaire et adéquate, à infime géométrie variable, laquelle transcende le phénomène.
      Il n’y a qu’à voir les nains de jardin avec leurs jouets de l’ordre des hochets ou leurs totottes...


  • Après avoir vu les vidéos de cette brave Mme Jencquel, j’ai bien réfléchi et j’en ai conclu que vu ce qu’elle pense de la religion et de ses possibles désirs érotiques post-mortem, le seul endroit où elle pourrait encore sucer des queues , c’est l’enfer...

    Viktor Von Berg


  • #2032482

    J’ai toujours anti I.V.G. mais pourquoi ne pas laisser mourir une personne qui le souhaite.
    Effectivement, la vieillesse doit apporter des maux bien pénibles à vivre mais personne ne demande à ce que les personnes âgées soient euthanasiées.
    Heureusement, cela reste un choix.
    Comme l’a dit Alain Soral, il y a la possibilité de se suicider mais au moment où une personne commence à devenir sénile, elle n’a pas le réflexe de se suicider et cela ne lui est plus possible même physiquement.
    Donc cette personne sera dans une maison de "retraite" où elle subira les pires humiliations (la toilette, les protections, l’infantilisation...) alors qu’en étant en possession de tous ses moyens ça lui serait inconcevable.
    Et à partir du moment où la personne n’est plus consciente, il n’est plus question d’euthanasie car elle ne l’aura pas choisie, sinon ce serait un assassinat.
    Une personne qui m’était très chère était atteinte de la maladie d’Alzeimer, elle a vécu dix ans sans reconnaître qui que ce soit, elle ne s’alimentait plus seule etc...
    elle ne ressentait plus le besoin de parler sinon parfois en émettant des gémissements puis la mort l’a emportée tellement elle avait dépéri.
    Je ne fais que supposer qu’elle souffrait moralement et physiquement et pour l’entourage c’était horrible à supporter.
    Ensuite pour ou contre l’euthanasie, je ne saurais quoi répondre.

     


    • J’ai toujours anti I.V.G. mais pourquoi ne pas laisser mourir une personne qui le souhaite.




      Là n’est pas la question. Si elle veut se suicider, elle est libre de le faire. Personne ne l’en empêche !
      Ce qu’elle veut, c’est légaliser le meurtre à l’hôpital. Ce qu’elle veut, c’est qu’un médecin puisse te faire une injection létale s’il juge que tu coûtes trop cher à la Sécu.


    • @ sylvie une française :
      Quelles humiliations ? Est-ce humiliant de perdre ses moyens ? Est-ce humiliant de finir sa vie ?
      Cette personne qui vous était chère avait-elle conscience de sa condition ou était-ce seulement vous qui souffriiez par comparaison et souvenir ?

      @Titus :
      Le médecin est payé par la sécurité sociale et ce n’est pas lui qui interdira une pratique qui lui fournit de l’emploi.
      Si quelqu’un cherche ici à faire des économies c’est la famille en charge de l’individu.


    • Sylvie vous n’avez apparemment pas compris le mécanisme....On met en exergue un soit-disant simple quidam qui revendique un nouveau """droit""" et ensuite ce droit devient une injonction de la société ...Jusqu’à devenir un nouvel usage voir une obligation....Réveillez vous Bon Sang
      Reliez toutes les infos, tout ce qui est dans l’air mélangez tout ça avec un peu d’intuition et de réflexion ...Vous verrez le cocktail est détonnant.Allez voir ou revoir ou lire "Soleil Vert" aussi ...


    • @Sylvie
      Voici un extrait du dialogue que j’ai entamé avec Mme JENCKEL sur son blog :" Madame, vous militez et vous vous êtes mis dans la lumière via les médias sur une cause essentielle pour l’humanité donc vous ne pouvez tout simplement pas décider d’en rester là dès qu’il y a opposition à votre cause. Puisque vous êtes d’accord que ce sujet est un débat d’idée et ne doit pas être embrumé par des histoires personnelles reprenons le débat d’idée. Cela fait des années que dans les médias on nous propose des cas particuliers sur quantité de sujets pour faire basculer par l’émotion les foules sentimentales (merci Souchon) et il est évident qu’interrompre la vie, soit disant à la demande des intéressés, sera une aubaine pour les comptables de ceux qui dirigent le monde. Moi je milite pour la liberté absolue personnelle et le respect du mystère de la vie. Je ne condamne absolument pas une personne qui choisi de se suicider. Si cette personne craint la vision qu’elle laissera il existe des moyens pas si compliqués. Et on ne peut de toute façon pas aplanir tous les sentiments humains, refuser tout choc pour éviter une souffrance créera d’autres souffrances plus insidieuses et plus dangereuses. Vos enfants auront une sorte d’obligation à demander la mort dès la moindre crainte de "mal vieillir". Si cette loi passe cela signifie une sorte d’obligation morale pour l’ensemble de la population. C’est comme cela que cela marche. Et à la prochaine """crise""" financière, cette obligation morale deviendra tout naturellement une pratique légalisée sur décision administrative...De glissements en glissements voila ce que deviendra notre humanité, notre part de mystère. Je ne veux pas de cette société mortifère qui n’accorde à la vie de valeur que tant que consommation et jouissance est possible et ignore l’intime d’une vie, sa spiritualité, la richesse humaine que les vieux peuvent apporter aux jeunes dans une société saine d’âme et d’esprit qui va au-delà de question d’image (et de gros sous). Vous voulez tout contrôler de ce qui vous concerne, c’est un but vain, triste et impossible mais libre à vous d’essayer. N’obligez pas l’humanité à subir votre vanité."A la décharge de Mme JJ elle semble être sincèrement inconsciente de ce qu’elle défend, et être plutôt une victime de notre société malade.Il ne semble pas y avoir de censure sur son blog. Je ne cautionne pas ce que j’ai pu lire ici et là sur son physique et SVP élevons le débat...Si vous voulez être crédibles EéR


  • mais tant mieux, tant mieux !
    (comme on dit en Suisse).

    achète toi un revolver et tu te flingues sans faire tout un fatras.
    sinon, une corde.


  • Et si elle est en bonne santé en 2020, elle change d’avis ? Au lieu de dire que les EPhad laissent vivre dans leurs excréments les personnes âgées, il faudrait mieux les surveiller et donner des moyens et des compétents. Car sinon ça veut dire : comme on ne peut pas s’en occuper, on peut les tuer puisque ce sera légal ! L’euthanasie doit se faire uniquement sur la volonté de l’intéressé, soit avant par écrit, soit pendant qu’il est encore conscient de sa demande. De toute manière, c’est déjà le cas et c’est très bien. Légaliser sera la porte ouverte à tous les abus.

     

    • En Suisse ça l’est
      Et il n’y a pas d’abus
      Un ami atteint de SLA (Charcot), un vrai fumeur, une bête physique
      Y a bu son dernier verre (il devait lui rester quelques semaines, la paralysie musculaire était quasi totale)
      Dans des conditions d’accueil exceptionnelles et sous des conditions d’admission drastiques
      Niet pour cette hurluberlue de Jacqueline
      Oui pour ceux qui souffrent trop, bien sûr
      Ne serait-ce que pour éviter des TS et des S malheureux
      (Qui vit à côté d’une ligne scnf comprend)

      Amitiés à tous. Je comprends vos arguments, vous craignez que l’encadrement de la loi cède


  • Tout résumé par Soral dès 2008 mais bon les zombies consuméristes d’aujourd’hui vous balance des merdes du genre ’’cette femme fait ce qu’elle veut, c’est son droit, foutez lui la paix etc... etc... alors que ces idiots utiles ne comprennent pas que cette femme travaille actuellement non pas pour elle même(car sinon elle garderait cela privé) mais pour faire la promotion de l’euthanasie qui au final n’à que pour but de mettre en place ’’la liquidation des vieux’’ dans une société capitaliste où l’humain devient géré comme une marchandise jetable avec date d’expiration et diminution progressive du rendement que ce soit en production ou consommation.
    Comme d’hab ces pauvres gauchistes sociétales aux cerveaux lavés ne vois pas plus loin que le bout de leur nez.

     

    • Les gauchistes y croient, même quand le système laisse délibérément transparaître les symboles de la manipulation : le journaliste qui tend le micro à cette dame s’appelle Hugo Clement et a été photographié par des paparazzi en compagnie de Asia Argento 2 semaines avant le "suicide" de son ancien compagnon Anthony Bourdain.
      Asia Argento qui aime également se faire photoshooter en exhibant des bébés difformes dans des bocaux de formol.
      Mais les gauchistes n’y verront ici que pure coïncidence, et continueront à trouver "cool" toute cette symbolique sataniste qui ne se cache même plus.
      Jusqu’au jour où un médecin arrivera avec sa piquouze mortelle dans leur chambre d’hosto, parce qu’ils coûteront trop cher à la sécu.


  • "But they told me, a man should be faithful, and work when not able, and fight till the end, but I’m only human." Petit hommage à Michael Jackson, qui aurait eu 60ans aujourd’hui. Extrait de la magnifique chanson "Will you be there ?". Ne devrions-nous pas avoir de l’empathie pour ceux qui n’ont plus la force de se battre ? qui doivent faire face à une adversité qu’ils n’arrivent pas à affronter ? Avons-nous le droit de les juger alors que nous ne savons pas ce qu’ils affrontent ?

     

    • Elisa...Vous le faites exprès ou vous avez un problème de surdité mentale ?

      Le choix de chacun est respectable, intime et totalement personnel. Imposer une loi à tous est de l’ordre du GENOCIDE n’ayons pas peur des mots.


    • J’imagine un jour, ses petits fils , dans leur chambre , un cadre de mamie pendu au mur , pianotant sur internet , et tombant sur cette vieille peau , racontant :
      « qu’elle veut sucer des trentenaires et se faire éclater la foufoune....  »
      Et tout ça dans un langage d’une mamie pour ses petits enfants à l’heure du goûter
      On est vraiment dans un monde décadent
      Plus-tard ils diront ,Jacqueline tu sais..... c’est ma douce & gentille mamie
      Avec un peu de chance ,elle leur aura laisser un panel de vidéos de mamie , sur Youporn, PornHub ou sur Jacquie & Michel
      Que c’est beau le progres
      En 2019 tu peux voir ta grand-mère en 3D, se faire défoncer dans un gang-bang dans le salon de tes parents, avec tes copains, en bouffant des chips et en buvant du soda sur internet
      A mon époque , on pouvait juste piquer un vieux « Lui » dans la chambre de nos grands frères, pour le feuilleter en cachette avec nos copains, dans le garage à l’abri de tous (mais je suis devenu un fasciste, père de famille,marié depuis avec la même femme et à l’Eglise en plus et qui échange avec vous sur E&R le site de la HAINNEEEEE)
      Alors que dans cette famille doit régner l’amour (le vrai celui que l’on pratique à plusieurs) le partage (celui de l’autre, celui du migrant) , la charité (avec les autres en votant Brigitte & Emmanuel) la culture (celle de B.Lahaie sur RMC) la liberté (celle d’avoir plusieurs amours et de sexe différent) l’ouverture d’esprit (comme Pipo & Pompo ) bref !
      Le monde est bien Charlie le progrès nous fait avancer à pas de géant
      Qui peut encore penser que c’était mieux sous Saint Louis depuis qu’on a Hollande ou Macron ,qui peut penser que les Eglises de nos petits villages sont plus belles que les maisons clefs en main de Bouygues, que les corporations c’est mieux que Sud Rail ou que la CGT, que les pèlerinages de Chartres c’est mieux que la Gay-Pride, que les fables de la Fontaine c’est plus beau que le guide de la turlutte pour les grosses de Marlène Schiappa, que les troubadours c’est mieux que Jamel Debouze, que les Cantiques c’est plus beau que Kaaris & Bouba, que nos patois local c’est mieux que le wesh-wesh, qui peut penser ça ,heiiin ??
      Je le dis tous les jours, quelle chance on a de vivre cette époque formidable


    • @Brut de conne : oh un autre pamphlet anti-libéral bien binaire et hors-sujet. Je partage votre point de vue sur beaucoup de choses, mais il faudrait que la dissidence arrête de radoter la même chose en boucle. Tout ça on le sait.... pas la peine de le répéter à chaque post. Je me considère nationale-socialiste.... juste pour vous rappeler qu’on peut être attaché aux valeurs traditionnelles sans être ultra-religieux, et qu’on peut être eugéniste sans être libéral. Au cas ou vous l’auriez pas remarqué, l’homme combat la nature depuis qu’il est sur Terre. Médecine, chirurgie, vaccin, prothèses, traitement des prématurés, peacemakers, transplantations, transfusions.....Nous ne serions pas 6 milliards sans tout ça. Chosir de mourir ne défie pas plus la nature que de mettre un prématuré sous 10 perfusions et respiration artificielle. Sans le progrès, plus de la moitié d’entre nous ne serions pas là.


    • @tatiebaba : génocide.... n’importe quoi. Même s’il y’avait 0,5% d’abus, on est loin du génocide. Il faut que la dissidence arrête avec les scénarios de fin du monde tout le temps, sur tous les sujets. Beaucoup d’anti-IVG sont pour la peine de mort.... il y’a pourtant le même problème d’abus. On sait tous que les erreurs judiciaires existent.


    • @Elisa...Si le chiffre choisi de 0,5 % pour rassure tant mieux pour vous , mais je n’y crois pas du tout...
      Si vous pensez que la pensée mortifère promue par cette dame via les médias ou le contraire, est un hasard, tant mieux pour vous...Mais je n’y crois pas du tout...

      Je ne vous ai pas parlé de la peine de mort donc pas de pirouettes merci.

      Je préfère les personnes qui militent pour une vie décente dans une société décente et pas pour la solution finale facile pour palier les problèmes liés au manque d’humanité de notre société.

      Cette idée est mortifère.


    • Sauf que c’est l’inverse... Il y a 99,5% d’abus et 0.5% d’IVG légitimes... En Argentine, on a fait tout un plat sur l’interdiction de l’IVG il y a peu, ce que personne ou presque ne sait, c’est que l’avortement est déjà autorisé pour les viols et les problèmes de santé de la mère....

      Quand au "cathos" ils ont bien raison de s’opposer à ce génocide de masse, certainement le pire crime organisé de toute l’histoire de l’humanité. Que certains visionnent la vidéo de De Lesquen à ce sujet, âmes sensibles, ne pas s’abstenir (justement) ;
      https://youtu.be/wDraint-ePs?t=75


  • Les génies aux commandes ont porté un coup de maitre, typiquement américain. Ils ont rendu par le système global la fin de vie désagréable pour les vieux (hôpital ou maison de retraite), et impossible à gérer pour leurs enfants coincés dans une vie infernale. De cette manière, nous demandons ce qui nous parait le plus simple, ce que les élites veulent pour profiter des dérives et des avantages économiques : mourir plus tôt. Un esclave vieux ne sert plus à rien. Soit on meurt plus tôt, soit on visite l’enfer avant. Voilà notre dilemme. On pourrait/aurait pu aussi défoncer ce système à la racine, mais j’ai arrêté de rêver depuis un moment.


  • Ben elle peut se suicider si elle le veut, pourquoi demander cette énorme responsabilité à quelqu’un d’autre ou à la société ?
    Je préférerais que mon pognon serve à autre chose, merci madame.


  • Trouvé, ce jour, sur le Salon Beige :

    "Euthanasie et désinformation : la Jacqueline qui veut mourir était vice-présidente de l’ADMD

    Dans une vidéo pour le site Konbini, une femme de 74 ans en pleine santé évoque son souhait de recourir au suicide assisté « parce qu’il faut bien fixer une date », en l’occurrence en janvier 2020. Elle est bien portante, n’a pas de maladie, n’est pas en « fin de vie ». Sur un canapé, elle discute avec Hugo Clément, du Petit journal puis du Quotidien. À la fin de l’entretien, elle dit faire un « geste militant ». En même temps que cet entretien, Jacqueline apparaît aussi sur un autre site (« Brut ») et accorde un entretien au Nouvel Obs. Le Point, RTL, 20 minutes… tous reprennent cette « nouvelle ».

    Or, cette « Jacqueline » fut (ce qui n’est jamais dit) pendant longtemps vice-présidente de l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité), aux côtés de Jean-Luc Romero : le plus actif lobby militant en faveur de l’euthanasie. Il s’agit donc bien d’une opération de lobbying en faveur du suicide assisté relayée par des médias complaisants. Elle a soutenu sans la moindre réserve le docteur Bonnemaison - celui qui, en 2010 et 2011, a donné la mort à sept vieilles personnes à l’hôpital de Bayonne, par injection de curare, sans concertation avec qui que ce soit et sans répondre le moins du monde à une demande des patients. Elle va même jusqu’à considérer qu’il faudrait pratiquer à grande échelle l’euthanasie dans les EPHAD sans demander l’avis des personnes concernées.

    L’ADMD met en scène régulièrement des cas particuliers. L’année dernière, il s’agissait de l’« affaire Anne Bert ». Maintenant c’est l’affaire « Jacqueline Jencquel ». De nombreux journalistes sont à la fois juges et parties. Par exemple, les deux parrains de « l’opération ADMD Tour 2018 » qui a fait la promotion de l’euthanasie cet été, étaient Wendy Bouchard (Europe 1) et Olivier Minne (France Télévision). Quand l’ADMD parle, tous les médias relaient sa propagande. Quand la SFAP (Société française d’accompagnement et de soins palliatifs) qui représente presque toutes les associations et tous les professionnels de la fin de vie en France, se prononce, peu de médias reprennent ce qu’elle dit. Il y a là une situation qui devrait attirer l’attention du CSA."

     

  • à Le 30 août à 08:43 par Tatiebaba

    Vous avez entièrement raison.
    Mais pas plus sur ce site que sur d’autres moins controversés, vous ne trouverez beaucoup d’écho. Celui qui "passe son temps" sur les sites de réinformation, ne peut trouver celui de lire. Or, il existe des milliers de livres, je dis bien des milliers, d’aujourd’hui, d’hier et d’avant-hier, et même beaucoup, beaucoup plus anciens encore, par exemple la Bible n’en déplaise peut-être à certains, où tout, sinon presque tout est écrit, annoncé, redouté, et dont ces vidéos qui s’enchainent ne sont que la concrétisation.

    Rappelons-nous cette parole : pour savoir où tu vas, apprends d’où tu viens.

     

    • @Incredule... Ne faisons pas de généralités...Chacun est différent sur ce site y compris, et même si il s’y trouve quelques "Bourins" et "Cervelles maléables" (ils peuvent encore s’améliorer... :) Il y a beaucoup de gens conscients aussi.
      Nul n’est parfait ...Même pas moi ... :) Je plaisante !!

      Enfin comme dirait Coluche : "certains sont plus différents que d’autres..."
      Bonne journée à tous dans la bonne humeur et la bonne volonté, arrêtez d’être à cran pour un mot et acceptez les discussions même très directes sans pour autant vous maudire !! ALLéLOUILLA :)


  • après son interview, je peux conseiller à Jacqueline Jencquel de prendre rdv avec jacquie&michel il recrute a tour de bras.


  • #2041919

    Si cette dame veut mourir, rien ne s’oppose a cela, un nombre considerable de possibilités, de la falaise au cachets....sauf que madame n’a aucune forme, meme embryonaire, de conscience, et veut que quelqu’un d’autre supporte la responsabilité de sa mort. Elle veut se faire tuer. Sans douleur naturellement. Lacheté puissance 20. Elle veut qu’un pauvre bougre, ou bougresse, qui a preté le serment d’Hyppocrate, soit contraint de le renier et de la mettre a mort. Et vive avec cela. Parce qu’elle est fondamentalement lache. Parce que, et pardonnez moi l’expression mais c’est un fait, elle est une merde. Eh bien, pauvre cloche, va te faire voir. Tu veux mourir ? Eh bien fais le. Jettes toi sous un train et cesses de nous les briser. Tu parles de dignité ? Et bien la dignité commence par la responsabilité. Tout reflechi, toi, et toute ta sale generation de collabos immigrationnistes et boursicoteurs, je vous invite a choisir la falaise. Bon debarras. C’est assez de supporter les consequences de vos votes irresponsables sur des decennies, sans en plus que vous pourrissiez notre quotidien d’avantage en genant les trains des travailleurs que nous sommes.


Commentaires suivants