Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jacques Sapir – Covid-19 et secteur bancaire, l’extension du domaine de la crise

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans l’échelle longue c.-à-d utilisée en France et en Suisse 10’000 milliards se dit 10 billions. 10 trillions est égal à 10 milliards de milliards. Attention aux chiffres. Merci


  • Je ne vois toujours pas en quoi la destruction de l’économie des pays arrange la dette bancaire ?
    Oui, en ruinant, on endette des gens moyens pour en faire des prolétaires pauvres, attachés à un espace limité, voire de complets esclaves. Et on s’empare des biens nationaux et privés, comme en ex-Rhodésie. Mais c’est un calcul à court terme.
    Si tout le monde plonge dans la misère, personne n’achètera rien, même si les spéculateurs richissimes achètent dix voitures et cinq cents paires de grolles par tête de salaud.
    Et puis vivre sur une île, c’est amusant deux mois. Ensuite Paris, Berlin, Moscou, c’est irremplaçable ; mais devenues des villes grises et bolchevico-décapitalistées, la vie des magnats sera monotone.
    Avec des populations mal nourries et pas instruites, donc pas très saines, pas très belles, ennuyeuses, infréquentables !
    Et à qui ces richards pourront-ils voler les idées, les inventions, les entreprises qui marchent, les jolies filles, les braves garçons et garçons braves ?
    Du calcul de cloporte qui fuit la lumière.
    Il faut penser le monde à leur place.

     

    • Il s’agit bel et bien d’une fuite en avant inexorable, d’une escroquerie qui échappe à ses promeuteurs eux-mêmes. La destructions de richesses par financiarisation de toutes richesses était contenu dors et déjà dans la marchandisation du premier stock de grain. C’est Marx qui l’a dit.
      Et l’on constate en effet, depuis l’invention puis la généralisation du fiduciaire comme monnaie d’échange, la lente décorrellation de celle-ci d’avec quelque valeur réelle que ce soit, ce qui a pour effet mécanique la concentration toujours plus forte du pouvoir d’achat entre quelques mains toujours moins nombreuses. Et ce jusqu’à ce que la concentration soit totale, mais il n’y ait plus de richesse à acheter.


    • J’ai regardé cette émission hier et ce qui m’a sauté aux yeux c’est 2 graphiques que j’ai immédiatement screené. Celui des dettes et celui de la croissance estimée par pays. Et au vue des annonces des politiques sur la scène internationale, on imagine bien qu’en coulisse les tensions sont à leurs combles, le choc est inévitable...
      Une Amérique endettée en dépression et dont l’empire s’écroule, une Chine que l’on menace de ne pas payer les dettes sous prétexte covid19 dont celle de l’Afrique, Afrique où les émeutes de la faim ne font que commencer, un Orient bien agité, des faiseurs de guerres et leurs propageande avec ministère de la vérité pour désinformer la foule, une technologie du futur et le peuple qui n’a pas d’armes...
      La première étape de la guerre est celle de l’information.
      Méfions nous de la propageande qui va s’intensifier en parallèle à la censure et surtout des Charlies qui vont se muter en agent Smith, car ce sont des programmes. Les yankees comme les chinois ne sont pas nos amis. Reprenons notre pays mais restons neutre.


    • Tu raisonnes comme un goy de la classe moyenne qui pense que le moteur des actions des dirigeants de ce monde est l’argent, or de l’argent ils en ont rien à foutre ! Ils le fabriquent à volonté puisque qu’ils détiennent les clés de la création monétaire, l’argent est pour eux un moyen et non une fin. La fin pour ces gens est l’appropriation et le contrôle des vrais richesses de la planète (terres agricoles, eau potable, ressources minérales, énergétique) et la réduction en esclavage de l’humanité. Faire en sorte à ce que la consommation s’effondre pourra éradiquer les PME qui encombrent l’économie mondiale afin de faire place nette aux transnationales. Tout ce dont a besoin l’humanité pour vivre devra être contrôlé et produit par une poignée de géants.


    • C’est un raisonnement de non riches...le riche ne réfléchit pas ainsi...il voit , il prend, il revend...
      Tu connais acheter vendre acheter vendre ????
      Ça marche pas qu’avec les pantalons à une guibolle
      Eux ils se fouttent que les peuples deviennent pauvre mal nourrit et ennuyeux....
      Et si ça arrive ils feront émerger de nouvelles nations de nouveaux riches...Ça s’appelle les pays émergeant
      L’Europe deviendra le tiers monde et le tiers monde le nouvel Eldorado
      Notre condition est le dernier de leur soucis


  • Faillites , PIB en repli , planche à billets . . . le tout imputable au seul covid 19 dit le très conventionnel Sapir ; mais on sait trop ce que recouvre "covid 19 " : une grippe ou autant vaut , ayant diaboliquement servi d ’alibi pour paralyser l ’économie à une oligarchie " mondialiste" communautairement homogène ; ceci à des fin d ’aggravation d ’emprise sur les peuples définitivement zombifiés par la peur .


  • Je me pose la question de savoir s’il n’est pas prévu parmi leurs plans machiavéliques, de demander de l’aide (esclavage) au FMI compte tenu de cette crise (bidon) ?

    Et par ce fait, de soumettre encore plus les peuples au diktat mondialiste de la finance.

     

  • Quel sérieux autour de ces porcheries... Oui, Samantha, c’est évident !

    Les problèmes des financiers déguisés en problèmes économiques. C’est laid.


  • "Crise bancaire induite directement par le confinement"
    Réflexion douteuse de la part de Jacques Sapir.
    Nous sommes légion à avoir compris que ce confinement poussé aux limites, n’a qu’un seul but : nous faire admettre une nouvelle chute des banques et ses conséquences...

     

    • On ne peut pas être sûr de ça.. Il y a aussi l’élection de Trump, la rébellion des peuples, le fait que les peuples s’interrogent de plus en plus à la pédophilie et les différentes enquêtes en cours et sûrement encore d’autres choses...

      Oui les banques et l’économie ne vont pas bien mais comme tu peux le voir actuellement les banques peuvent imprimer et imprimer à volonté ( tant que le peuple aporouve la démarche et garde sa confiance envers les banques ).

      Donner 1 seule raison pour le confinement c’est oublier toutes les autres


  • On descend par paliers.

    Avant la crise de 2008, "la classe moyenne" était toujours un peu moins riche et un peu plus imposée l’année suivante que l’année précédente : l’impôt était l’outil de sa paupérisation (et de sa culpabilisation) mais en pente douce.

    Après la crise de 2008, la tendance et la pente sont les mêmes, c’est la séquence qui change : chaque semestre ....

    Depuis et avec le Covid, la paupérisation de la classe moyenne va se continuer mais par paliers trimestriels : chaque trimestre, nous serons un peu moins riches, (parce qu’) un peu plus imposés et un peu moins libres que le trimestre précédent.

    Dans ce processus, "la faillite annoncée" (réelle) des banques n’est que le prétexte à de nouvelles spoliations par l’impôt ou autrement.

    Parler de la faillite (réelle) de la banque, est une autre manière d’éluder le but ou l’intérêt de sa faillite : notre ruine.

    La trame de tous leur échecs forcément prémédités tellement ils sont grossiers, c’est "la solution finale de la question de la classe moyenne" par sa paupérisation (d’abord financière, ensuite sociale, donc cullturelle et enfin spirituelle)

    Pas parce que la classe est "moyenne"
    Et donc facilement imposable.
    Contrairement aux apparences, ce n’est pas le sujet.

    Mais parce que la classe moyenne est chrétienne ou christanisante
    Et seulement pour cette raison.

    Parce qu’elle est le seul obstacle efficace à leur N.O.M. du fait de son logiciel chrétien incompatible.

    Vous verrez que lorsque vous serez tout à fait dévasté et ruiné par leur faute et leurs impôts, si vous êtes encore chrétien, ils diront que vous êtes un privilégié honteux, un scandale sur pattes à abattre urgemment au nom de leur "démocratie".

    Pourtant, vous ne serez plus que nu et sans doute incarcéré.
    Mais encore vivant.

    Leur répression va donc continuer à se déchainer sur nous.

    Selon le processus maintenant connu des totalitarismes d’Arendt :

    expropriation
    déportation
    concentration
    extermination

    Résistons à l’impôt
    Car là où la propriété disparait, la liberté est dépourvue de ses moyens.