Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Journal antisémite de Yann Moix : les dessins non publiés par la presse française

La presse française n’a publié qu’une infime partie d’Ushohaia, journal amateur paru en 1989/1990, signé par Yann Moix. Scoop : la Dernière Heure a, en ce mois de novembre, pu consulter l’ensemble des abjections xénophobes, négationnistes et sexistes du jeune Moix. Et c’est encore pire que ce qu’on pensait : vomitif au dernier degré.

 

 

Nous ne publions, pour d’évidentes raisons, qu’une infîme partie des archives récupérées. Et posons ouvertement la question, en dépit de l’indéniable liberté d’expression : est-il normal que Yann Moix ait encore droit de cité après avoir commis de tels dessins, écrit de tels textes ?

 

 

Est-il encore pertinent d’inviter Yann Moix ?

Souvenons-nous de l’affaire Mehdi Meklat. Ce blogueur et écrivain français a fait l’objet d’une polémique en 2017 lors qu’on découvre qu’il a notamment diffusé des tweets, sous pseudo, ouvertement racistes, misogynes et homophobes. Indigné, Bernard-Henri Lévy part à l’offensive en condamnant le chroniqueur malgré ses excuses publiques. Depuis, Meklat est boycotté par les médias. On ne l’invite plus. Quid aujourd’hui de Yann Moix ? Qu’est-ce qui explique que Cyril Hanouna l’invite ce soir dans son émission ? Pourquoi BHL continue-t-il à le protéger ? En effet, il s’agit de s’interroger sainement face à ce deux poids, deux mesures manifeste. Pourquoi Yann Moix peut-il encore s’exprimer dans les médias quand d’autres personnages à l’origine de propos haineux sont totalement évincés du paysage médiatique ? C’est d’autant plus criant à la lecture des trois numéros d’Ushohaia : peut-on réellement pardonner à l’écrivain son fiel anti-juifs, anti-noirs, anti-femmes, anti-homosexuels et anti-handicapés ?

 

 

Exemple d’un des dessins nauséabonds de Yann Moix : l’Abbé Pierre dessiné en train de subir une fellation par un enfant sous-alimenté éthiopien déclarant « Allez, petit. Allez, mange à ta faim ». L’Éthiopie traversait une crise, une famine immense et Yann Moix trouvait cela « drôle ». « L’abbé Pierre, la pin-up des pauvres », écrit-il au-dessus d’un dessin représentant l’Abbé nu. La négrophobie et l’anti-générosité dans un même croquis.

Outre le dessin, par l’écrit aussi, Yann Moix s’est particulièrement défoulé. Un exemple parmi d’autres ici, avec ce texte ignoble écrit sous pseudo à patronyme juif (Elie Cradberg) adressé à Anne Sinclair, présentatrice vedette de l’émission 7 sur 7 sur TF1 dans les années quatre-vingt. Nous vous laissons juger.

 

 

On y notera le passage : « (…) tu es une pute et tu le resteras. (…) tous tes invités mâles t’enfourchent haut la bite ». La phallocratie pour saupoudrer le tout ! Yann Moix ne s’arrête devant rien pour alimenter ce qu’il présente comme un magazine de l’extrême. Enfin, il s’en prend aux juifs et à Auschwitz. Négationniste assumé, laissant entendre que la Shoah n’a pas eu lieu (« six millions de juifs soit-disant morts »), il dessine un prisonnier de camp de concentration en train de se masturber devant des os de cadavres. Écœurant.

 

Humour noir ?

L’humour noir, pourquoi pas ? Pierre Desproges a bien déclaré sur son lit de mort : « Plus cancéreux que moi, tumeur ». C’était drôle.

 

 

À la lecture des écrits qui se veulent satiriques de Yann Moix, une évidence apparaît : la haine ressort nettement plus que la drôlerie. Et cela nous interpelle même sur son psychisme... Yann Moix lui-même, après la révélation de sa dérangeante publication, n’a lui même pas caché le « dégoût de lui-même qu’il éprouvait à l’époque... »

Lire l’intégralité de l’article sur dhnet.be

 


 

Aller plus loin avec Alain Soral :

 

Soral répond sur Yann Moix à partir de 22’50 :

 

Extrait de l’Entretien du mois, juin 2012 :

(Addendum : depuis cet entretien de 2012, Paul-Eric Blanrue, afin de se protéger, a trahi plusieurs fois le Professeur Faurisson devant la cour - NDLR)  

Extrait de #NIPNIC épisode 2, avril 2016 :

 

Bonus :

 

Ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Délectation de voir ce petit accusateur public à son tour sous l’opprobre.

     

  • Ce qui est "nauséabond" ce sont ces tournures de phrases grandiloquente et bien-pensantes. Je n’aime pas les dessins de Yann Moix, ils sont moches et vulgaires (il n’y a pas de finesse), mais la rhétorique qui les dénonce l’est tout autant.

    "Nauséabond", "vomitif", "les heures les plus sombres", "l’indicible", "négationnistes", etc. On ne voit jamais les pleutres autant s’indigner devant des choses bien plus graves (guerres, révolutions, pédocriminalité, etc.).

     

    • D’où vient donc cette utilisation systématique de l’adjectif "nauséabond" pour ce qui est supposé devoir susciter le summum de l’indignation ?... Est-ce tellement aussi épouvantable que cela d’avoir envie de vomir si l’on a pas digéré quelque chose... Cela peut arriver à tout le monde et ce n’est quand même pas mortel !...


    • Donald, votre réponse à LB est glaçante.


    • @ Donald, aux Mickey et tous les Picsou,

      Il faut lire les trois opus : même Casimir ramasse ; au-delà de l’indignation, c’est une honte que de s’attaquer à l’imaginaire collectif.
      Apres les « sauvageons » et la « bande d’imbéciles », on se trouve avec un manque de vocabulaire face à de telles situations.
      Ce que je saisis moins, c’est OÙ ces magazines ont été distribués, quel était le but et pourquoi il n’y en a que trois alors qu’il semble qu’un quatrième était annoncé ?


  • Lorsque Charlie Hebdo « dessine » sur les chrétiens, les musulmans, sur les étrons ou autres, dont le trait est pour moi aussi crado que me paraissait Hara Kiri, ont-ils la HAINE ?
    On sait la satire virulente et qu’elle confine à l’outrage. Soit-on d’un camp ou l’autre, touché de plein fouet par le « sacrilège » (comme Jacques a dit*), doit-on trouver une pointe de haine chez l’auteur qui fait mouche : le tireur d’élite qui neutralise sa cible a-t-il la haine ? L’Empire qui apporte la démocratie à coup de bombes, a-t-il la haine ? Le sioniste qui conquiert ce qu’il entend par Terre Promise, par tous les moyens à sa portée et au mépris des lois internationales, a-t-il la haine ?
    Peut-être que, dans un autre monde, Moix aurait été un lanceur d’alerte : l’époque en a décidé autrement ; il est est ainsi depuis la nuit des temps de tous les satires et autres dériseurs. Transcendés le lundi, vilipendés le vendredi.
    Or par les temps qui courent, il faut s’indigner : aussi, je m’indigne...
    Là, le temps que s’égrènent les trois points de suspension parce que j’ai des trucs à faire : c’est l’heure du thé et il faut que je touille mon yaourt.

    * prosternez-vous

     

  • Ce qui est le plus choquant dans ces dessins, c’est la laideur et l’absence totale d’humour.

     

    • C’est de l’humour gras, c’est comme le gros rouge qui tâche, des trucs de comptoir, des blagues de cul... ça compte aussi, il faut bien partir de quelque chose ! Au début c’était pas censé être publié !

      Et puis tout le monde n’a pas l’humour à Gad Elmaleh ou Hanouna ou Arthur ou Semoun... j’arrête j’y suis encore demain sinon !


    • Absolument d’accord avec vous. Et je dirai même qu’on est à des années lumières de la satire, là... On est au-dessous de tout !

      Selon une certaine Christine Kelly (qui bosse à LCI et chez Hanouna), ses dessins sont liés à sa matraitance infantile... Snif snif...


    • il y a surtout trop de haine psychotique dedans pour qu’il en ressorte le moindre humour.
      son texte sur Anne sinclair est ordurier , gratuitement méchant, en un mot, malsain, alors que sur la "madam" au pull mohair de 7 sur 7 qui faisait fantasmer tous les français (propagande officielle de l’époque qui vantait ce frigo médiatique) il y avait vraiment de quoi balancer de l’hilarant.


  • #2319589

    On a le droit de rire ?? Par ce que j’avoue, y’en a une deux j’ai rigolé...
    (Je sais, c’est pas bien, mais bon.. on s’refait pas)


  • On faisait tous ces dessins à son âge... Très Hara Kiri dans le fond... Humour très Prout Bourre Pif politiquement pas correct ...Dessins d’ailleurs très lucides sur BHL...Franchement faut sortir l’album pour Noel, et faire assurer la pub par Ruquier : T’es trop fort Yannou ...J’ achete si c’est validé par ton frangin... !!


  • Un grand merci pour cet article sur Moix, je me suis rarement autant marré . Hénaurme ! Dommage qu’il n’ait pas persévéré dans cette voie, la vérité donne du talent, il serait devenu un sous-sous-Céline, il eut été l’alter ego de Nabe, celui de "Au régal des vermines" . Mais il n’aurait pas eu l’insigne honneur - et la jouissance ? - de lécher le cul de Béchamel .


  • Sacré Moix ! Dans " D’un château l’autre " Céline compare l’Abbé Pierre au pope Gapone…


  • Même si les dessins sont effectivement laids, je confesse m’avoir bien marrer avec le micro-onde et surtout l’aventure de Bernard Henri Levy LOL !


  • Ce qui me fait aussi rigoler ce sont les auteurs de l’article qui jouent les vierges effarouchées alors qu’ils ont dû se marrer en regardant les dessins et en lisant le morceau de bravoure : le portrait au caca fumant d’Anne "Sinclair" .


  • Si Moix devient triquard dans les médias et menacé de clochardisation il pourra toujours sonner au bureau de Rivarol, " il y aura toujours une assiette de spaghettis pour vous " .


  • Vincent Reynouard a fait de la prison pour moins que ça et qu’on voit Bhl pardonner à Moix ces horreurs,dans quel monde vit-on ?

     

  • Dans le dessin de AH et de Mickey on pourrait même distinguer son frérot (yeux, oreilles, nez...). Quel névrosé de compétition ce Moix. Finir chez Hanouna en remerciant ses maîtres à travers lui...quel échec éclatant...en public en plus...en dessous de la pitié il y a quoi ? Le Sable ?


  • Il serait intéressant de rappeler ce que M. Moix, sur les médias, a pu dire sur Dieudonné et ses spectacles. La roue tourne et les gens méchants finissent toujours par être rattrapés. L’arroseur arrosé.


  • le blogueur et ecrivain français : mehdi meklat ???...elle est drôle celle là ,elle est est de moix ?


  • Ce type n’est vraiment pas net….Il le porte sur sa tete , un faciès de malade .En plus , ses" œuvres " sont d’une affligeante nullité , c’est du niveau des gribouillis de marge de cahiers de maths , en attendant la sonnerie de fin de cours !pitoyable .


  • En fait ce mec devrait-être en prison...ah mais non il y a prescription !


  • Ben oui, c’est vrai ça ! J’avais cru comprendre que « ni pardon, ni oubli » à moins que Moix ne détienne des infos compromettantes !

    Je te tiens, tu me ...


  • « Écœurant » mouais bof ! La liberté d’expression a été honnêtement exprimée, qu’on n’aime ou pas !

    Au fait :
    Macron est plus dangereux que Yann Moix ! CQFD.

     

  • LLP a publié en exclusivité l’intégralité des carnets.
    C’est trash, je sais pas si machinvitch voir sa fenêtre d’Overton s’élargir là mais c’est violent. Faut vraiment n’avoir rien vécu et souffert de tout ça pour pouvoir regarder voire pouffer, je n’ose pas imaginer ce que ça fait à quelqu’un qui est vraiment concerné (un peu comme Charlie Hebdo, pour moi je ne vois pas de différence avec certains de leurs dessins se moquant de massacres).

     

    • Oh, mais LLP a donc le « droit » de publier, sans être emmerdé d’ailleurs. Là, ER reprend un article en faisant attention. Peut-être que la relativement faible audience de LLP entre en ligne de compte. Mais ça interpelle. Regardez Moualek qui a balancé sévère sur les Juifs. Lui son créneau c’est que c’est bien que la Choa enfin l’holocauste ait existé. Et, dixit, dommage que ça n’ait pas été plus efficace. C’est un point de vue...
      Qui en a parlé dans les médias ? Qui en a appelé à l’emmerder ? Soral, en revanche... Question d’audimat ou vrai combat contre la nauséabonde, glaçante, effroyable, immonde idéologie ?
      Bref...


    • Je pense que c’est une question d’audimat, si quelqu’un dit des horreurs en parfait inconnu, ils n’en parlent pas pour ne pas en faire un martyr et le rendre célèbre, par contre quelqu’un qui leur fait concurrence, là tous les prétextes sont bons (surtout si ça pouvait le faire "déraper"... un peu comme ceux qui se réjouissent de la nouvelle du boucher de l’école de Mme Maréchal parce qu’enfin, ils ont une vague confirmation de leur biais). Par contre, audimat sans angle d’attaque (Asselineau), là on continue la technique de l’édredon, surtout ne pas élargir la fenêtre d’Overton (décidément j’aime bien cette expression, enfin du jargonnage pour parler précisément de ce phénomène de pensée "unique", autorisée, de champ des possibles en politique...).


  • Je ne vais peut-être pas faire que des heureux en disant ça, mais je le dis quand même : Yann Moix possède un talent immense...pour le dessin.

    Bravo ER, un excellent travail de finition !

     

  • Mennel Ibtissema été lynchée pour beaucoup moins que ça...

    Tant mieux pour elle, le show-biz c’est de la merde.

    C’est vrai qu’elle respirait le "terrorisme" : https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/vi...

     

  • Il envoyait du lourd le gars :D


  • Yann Moix ,Une pathologie Freudienne ?

    Ce type a de gros problèmes .Il oscille en régime transitoire
    et entre en résonance destructrice avec les impulsions
    en oppositions de phase,qu’il subit de ses manipulateurs .
    Les organes médiatiques du système,à l’image de la Religion
    qu’on veut nous imposer,diffusent une liturgie macabre .
    Yann Moix ,est un exemple de cette tragi-comédie cabalistique !


  • Quelle quincaillerie ! Y a d’la casserole, y a du fait-tout, y en a pour tous les goûts !


  • L’équipe d’E&R, c’est pas sympa de votre part, yann va devoir sucer un par un les poils du cul de bernard henry si il veut être de nouveau pardonné.


  • Yann Moix est un grand dépressif. Un cas pour la psychiatrie. Est-on obligé de le promouvoir en le sortant à chaque fois du conduit des chiottes ? Je propose un moratoire publicitaire de 50 ans sur ce type, histoire de continuer à vivre sans plus jamais en entendre parler.
    À part ça, a t-on des nouvelles du valeureux Vincent Raynouard ? À Moix le téchouviste, je préfère Raynouard l’intéchouvable.


  • Alors qu’il persiste à ramper, gluant et dégoulinant de servilité devant ses maitres, autrefois haïs et aujourd’hui adulés , Yann Moix restera un étron fumant !


  • Il l’a annoncé chez Hanouna : il s’est mis à la guitare. Après le dessin nazi, l’écriture de collégien, le cinéma lourdingue et la chronique mondaine judéo-homosexuelle, Yann tente une nouvelle expérience artistique.
    Sans doute inspiré par son père qui dans son domaine (la rallonge électrique) était un virtuose.


  • Tout ce qui est excessif est insignifiant

    C’est valable pour la post-carrière de ce dessinateur incompris !
    En tout cas,ses adjectifs préférés feront sourire quand il les balancera dans la face d’un interlocuteur dissident... !!!


  • C’est quand même FABULEUX que Moix ait à mendier sa survie auprès d’un homme qu’il a autant détesté.
    La punition des traîtres.
    L’inverse est remarquablement fascinant aussi.

     

  • J’ai réécouté l’extrait de 2016 de NipNic ci-haut, avec Alain Soral à propos de Moix. Quel fantastique don de la satire, du portrait et de l’improvisation (au moins apparente) ce Monsieur Soral. Cela tient du prodige ! Quel plaisir pour l’intelligence ! Yann Moix y est atomisé, rien de moins. Et l’on voit qu’il n’a pas eu à attendre les dernières révélations sur le passé révisionniste de Moix, pour en cerner parfaitement le personnage. Mais c’est aussi comme toujours, d’abord et avant tout, une réflexion politique percutante, ici sur des notions comme la duplicité, la compromission, le courage.


  • Un petit côté Vuillemin bien crade mâtiné d’antisémitisme virulent.
    Par quel miracle l’auteur de tels dessins peut-il être pardonné et repêché par la communauté de diamants si portée sur le "ni pardon ni oubli" ? On se frotte les yeux pour y croire.
    Sinon, plus sérieusement quelqu’un a-t-il des nouvelles du porté disparu Vincent Reynouard ? Pas de son ni d’image depuis un mois et demi, c’est inquiétant.

     

  • Il était plutôt drôle finalement moix quand il était jeune.
    Il a mal tourné en vieillissant.


  • Je suis bien content de ne pas etre dans le tête de Y. Moix, ça doit pas être facile a vivre


  • Dans le monde tel qu’il va, Y.Moix devrait normalement s’auto-dissoudre, perclus pas la honte et l’humiliation. Ou alors je propose une arrestation menottée en direct. C’est peut-être ce qui est prévu. Pour l’exemple. Affaire à suivre.


  • Et oui, la vengeance est un plat qui se mange froid !

    Fallait que Yann soit plus respectueux envers Alain

    quand il faisait le groniqueur chez la Ruquier.

    La visibilité sur ER est énorme.

    Maintenant va falloir qu’il rampe pour expliquer que lui

    aussi a le droit au blasphème et à la caricature.

    Il peut même postuler à Charlie Hebdo.

    À mon avis c’est cuit, c’est même cramé.


  • Intéressant, je viens d’apprendre un peu interloqué qu’Amazon vendait, directement, la réédition de l’ouvrage moixien... Le commentaire à la jubilation à peine voilée du vendeur laisse planer un doute : y aurait-il des ennemis de Moix chez Amazon, des quenellistes de l’ombre qui jouissent de voir la haine de Yanouche étalée au grand jour ?

    https://www.amazon.fr/Ushoahia-1-Ya...

     

  • Je pense qu’il n’est pas la peine de tergiverser longtemps concernant cet individu, qui est un malade mental , en mal de reconnaissance prêt à cracher sur ses proches comme il sait si bien le faire .Un pauvre type dont sa place est dans un asile psychiatrique .


  • noyé dans mon confusionnisme culturel, je ne vois pas vraiment de différence avec l’ esprit charlie ou les vannes de Vuillemin qui nous faisaient tellement rire à la même époque...
    ça devient sérieux l’ humour dans ce pays si, même rétroactivement, on peut avoir commis l’ irréparable moquerie à 19, 20 ans et être rattrapé par les agents de $ion 30ans plus tard...sic
    et encore merci à le république pour la démocratie, on y a vraiment gagné au change !


  • #2320114

    c’est dans l’esprit juif, de nécessiter du tourment nombriliste :

    donc, rien de choquant

    à part pour le goy, étranger à ces perversions


  • Moix a été biberonné à Charlie Hebdo, dont l’humour initial, bien qu’assez vulgaire, avait de la drôlerie, mais, détourné par le pouvwar, l’hebdo est devenu charlie, avec le style particulier au pouvwar : lourdingue, scato, sexxxxo, insultant, pas drôle en fin de compte, d’autant moins drôle que l’hebdo était adulé comme un sale gosse pourri-gâté, méchant avec ses camarades. Le véritable humour effleure, décoiffe, démystifie, on s’y reconnaît, le sourire est toujours là, un peu ou beaucoup de drame en arrière-plan aussi. L’intention blessante ou dégradante le détruit.
    Exemple : Bill Burr. Il se présente comme un beauf buveur de bière, amateur de foot, pas futé. Va-t-il faire rire aux dépens du gros macho ? Non, il nous fait rire sur sa douce moitié, tellement plus complexe, de façon très fine en fin de compte.
    L’arme Charlie Hebdo est retournée, par Moix, dans le flanc du lanceur de piques rouillées ; pas de quoi s’étonner. Ces dessins de jeunesse, c’est en quelque sorte les pointes récupérées du beau-fils contre le parâtre moissonneur-batteur, celui qui usurpe et dégrade le rôle normalement dévolu aux parents : la Répue ?
    Yann Moix reproche à ses père et mère des choses qu’ils n’ont pas commises. Qui les a commises alors dans son inconscient torturé ?


  • Le plus choquant c’est l’absence totale de talent ! Idées nulles illustrées de dessins nuls !... Affligeant !

     

  • Il voulait le Goncourt....il a une place de lèche fion d’Hanouna !
    Félicitations Môssieur Moix !


  • Salut !
    Soyons équitables...
    Le dessin sur BHL est plutôt réussi et frise la perfection.
    Marde


  • J’ai lu la moitié de son livre - première partie des deux parties.

    Avec une telle expérience de vie , rien d’étonnant qu’il se soit adonné à dégrader, moquer et ridiculiser tout ce qu’il pouvait. Mais tout celà n’est qu’un reflet de ce qu’il vivait.
    Il est actuellement un exemple qui prouve l’efficacité du développement personnel.

    S’il le peut, il pourrait faire une retraite d’"Ayahusca" avec les Amérindiens ( Perou) : celà lui permettra de commencer à comprendre la dimension spirituelle de son expérience d’enfance. Et ensuite, approfondir celà par d’autres approches spirituelles.

    Parfois, ce n’est qu’en connaissant les expériences d’enfance des gens que l’on peut réaliser comment l’être humain peut-être "programmé" vers des pensées "hors du commun".

    Avec son expérience de jeunesse, il a vraiment besoin de se focaliser sur son "nettoyage" spirituel. On ne peut que lui souhaiter bonne chance, car ce travail sur soi est extrêmement difficile.

     

    • Je peux comprendre ton point de vue étant passé par là case "nettoyage à l’ayahuasca" et ayant eu une enfance chaotique...

      Mais bon à 50 piges passée, il a intérêt à choisir le programme "immersion longue " en Amazonie, et pas chez des "chamans" encore trop pourris par l’argent roi (je ne sais pas si il en existe encore , si tu en connais donne nous des noms ) . Si les neo chamans veulent s’occuper du cas Moix , c’est magnifique. Il y a des retraites spirituelles à la limite du légal niveau derives sectaires dans certains coins de France qui coûtent un certain prix et un risque certain, mais pour Yann ça devrait être encore dans ses moyens et le risque de bon gros Bad miroir ne sera jamais aussi important que regagner son amour propre perdu quelque part dans son enfance.

      Attention on peut même revivre son stade foetus et des fois ce qu’on y découvre peut être douloureux à revivre, même si c’est parfois nécessaire pour les cas les plus difficiles, dont je fais partie.
      J’encourage malgrés tout cette expérience pour ceux a qui ça parle. Moix y compris.


  • Ça doit être ennuyant sciences po.


  • J’ai honte pour cet homme.
    J’ai honte de mon pays qui lui tend le micro sur le service public en le rémunérant avec l’argent de mes très chers impôts.
    J’ai honte de ne pas encore avoir trouvé le moyen de neutraliser ces cerveaux malades.


  • Bonjour, bonsssssooooîîîr !
    En fait avec Aurore Van Opstal, l’auteuresse de l’article dhnet. be, c’est le crépuscule de la pensée qui seul nous est proposé.


  • Le fait que dans ces dessins il s’en ait pris AUSSI à l’abbé Pierre est bien la preuve qu’il ne faisait que du Charlie Hebdo sauce Moix : rien qui vaille réellement la peine. Autrement dit, Moix n’a jamais de sa vie mené un vrai combat politique. La remise en lumière de ces feuilles de chou est intéressante pour un peu mieux connaître le personnage, certes, mais ce n’est qu’une manœuvre de ses maîtres pour le supprimer de la vie publique. Et ses maîtres, ne l’oublions pas, sont aussi les nôtres, la différence entre Moix et nous étant l’attitude que nous voulons avoir envers les maîtres : serons-nous dans la vraie révolte ou jouerons-nous ce petit jeu ridicule à la Charlie Hebdo ? C’est la seule question à se poser concernant ces dessins, car Moix, lui, n’existe plus.

    Pour rappel, les dessins de la semaine, chez É&R, sont l’antiMoix et l’anti Charlie Hebdo à la fois, ils sont à l’opposé même de toutes ces impostures.


  • Ces dessins indiquent tout de même un mal-être assez profond, un dégoût, il ne semble pas qu’on soit dans un réel antisémitisme, c’est vraiment du vomi sur tout : la bite de l’abbé, le cul de la dame, le caca du philosophe. C’est très scato il me semble, c’est surtout laid, empli de jalousie, d’envie. On a l’impression qu’un dessinateur raté a fait un cacaprice nerveux.


Commentaires suivants