Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

 

Retrouvez les mémoires de Jean-Marie Le Pen chez Kontre Kulture :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2704352
    Le 11 avril à 11:48 par kila
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    "Que le Prince Philip repose en paix" ...mais qu’il soit jugé avant !
    Un rapport déclassifié du FBI dévoile la vérité sur ce prince criminel. Même d’après les révélations du tueur à gage de sa Majesté, Hopkins...
    “Elle ne pouvait accepter qu’un musulman égyptien devienne le beau-père du futur roi d’Angleterre", relayait Le Figaro dans un article paru le 19 août 2013.
    Selon le site yournewswire.com, M. Hopkins, qui a travaillé pour M15 pendant 38 ans en tant qu’opérateur, prétend qu’il a été souvent utilisé comme tueur à gages par l’Agence, pour assassiner discrètement des individus considérés comme une menace pour la sécurité intérieure du Royaume-Uni.
    Formé à la fois comme ingénieur en mécanique et expert en munitions, M. Hopkins affirme avoir une vaste expérience de méthodes moins conventionnelles pour infliger la mort et la destruction, y compris par les produits chimiques et les poisons.
    L’homme britannique de 80 ans déclare qu’il a été impliqué dans des assassinats du MI5 entre juin 1973 et décembre 1999, pendant laquelle "le MI5 s’occupait peu de surveillance externe".
    Hopkins dit qu’il faisait partie d’une cellule de sept agents qui étaient chargés d’exécuter des assassinats politiques à travers le Royaume-Uni. La plupart des victimes étaient des politiciens, des militants, des journalistes et des dirigeants syndicaux.
    M. Hopkins dit que la princesse Diana est unique parmi ses victimes, car elle est la seule femme qu’il n’ait jamais assassinée, ainsi que la seule de rang royal.
    Elle est également la seule victime que la famille royale elle-même a ordonné d’éliminer.

     

    Répondre à ce message

  • #2704358
    Le 11 avril à 12:02 par savoirpartir
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Le disque est rayé. La pythie fait pitié. Certains bergeroniens auront le plaisir d’entendre ce qu’ils ont envie d’entendre. Je ne pensais pas un jour pensez mal du Menhir mais ce n’est pas de notre faute s’il continue à se produire et même sans rappels.

     

    Répondre à ce message

  • #2704426
    Le 11 avril à 14:08 par bof
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Complètement à la masse le Jean-Ma, à mon avis il ne doit même pas savoir se servir de l’internet, il y a deux livres importants qui viennent de sortir et il n’en dit mot !
    Comme prévu, ça m’étonne pas. Ce type est une anguille et l’a toujours été.

     

    Répondre à ce message

  • #2704443
    Le 11 avril à 14:49 par bof bof
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Dernière chance, on compte sur Bruno Gollnisch pour inviter Youssef Hindi contre un mec de droite - n’importe lequel, sur TVLibertés...

     

    Répondre à ce message

  • #2704485
    Le 11 avril à 16:01 par France31
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    JMLP pro vaccin ? Tout est dit !

     

    Répondre à ce message

  • #2704486
    Le 11 avril à 16:02 par gardener
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Je ne sais pas vous, mais je le trouve légèrement gâteux notre LE PEN l’Ancien.
    Alors que, malgré ses graves problèmes pulmonaires, il a très bien récupéré de l’infection au couillonavirus, il en est encore à pleurer après un vaccin Russe.
    Il est passé totalement à coté de l’arnaque en cours et ressasse son vieux leitmotive de l’invasion migratoire.

     

    Répondre à ce message

    • #2704625
      Le 11 avril à 20:49 par anonyme
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

      Gâteux ? Un type qui à son âge, déroule le fil de sa pensée avec aisance pendant 16 minutes, reprend la discussion sans sourciller là ou il s’est arrêté après avoir été interrompue par ses compagnons canins, lit encore des livres et en fait des commentaires ?
      Respect au Menhir. Quand bien même nos avis divergeraient, il est encore droit dans ses pantoufles !

       
    • #2704686
      Le 12 avril à 00:09 par Nadia
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

      Anonyme,
      oui, j acheve de lire le second tome de ses mémoires, il est loin d’être gâteux, effectivement.

       
  • #2704614
    Le 11 avril à 20:30 par chasseur de cons
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Pour la promotion de quels intérêts (parfois très personnels) son entourage laisse-il Jean-Marie LE PEN, le "filou" devenu à présent très vieux, présenter au public l’eau de plus en plus attiédie de sa pensée de moins en moins lucide, donc de moins en moins courageuse ?
    Pour le reste, je comprends la fidélité d’E.R envers un ancien. Dans sa génération, ils n’étaient pas si nombreux à être dotés de ses qualités, même très imparfaites...

     

    Répondre à ce message

  • #2704647
    Le 11 avril à 21:48 par alain
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Un outil du système, peut-être le plus beau.

     

    Répondre à ce message

  • #2704701
    Le 12 avril à 01:25 par Pierre Locoal
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    Je lis des commentaires irrespectueux. Il y a maladie, il y aura vaccin. Le seul sujet est le suivant : hôpital réduit au maximum en monde spectaculaire marchand. Les capitalistes ont rentré les bénefs, il y a longtemps. Les peuples paient. Comme d’habitude.. Tout le reste est "storytelling", opposition scénarisée.
    L’ancien a raison.

     

    Répondre à ce message

    • #2704935
      Le 12 avril à 14:53 par iuhbafz
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

      Il y a faux résistants, il y a vrais collabos.
      Il y a filou qui a trouvé le moyen de se faire une place au soleil en éliminant ses rivaux par tous les moyens pour endosser à leur place le costume du "diable" en vue de l’échanger contre de l’or, il y a opposant incorruptible qui finit en taule, ruiné et oublié.
      Il y a opposant utile au système qui meurt très vieux dans son confortable lit de bourgeois, il y a révolutionnaire en guenilles qui met sa peau au bout de ses idées.

       
    • #2705095
      Le 12 avril à 19:55 par marcaugier
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

      Je suis d’accord avec iuhbafz.

      Si on remonte au début du FN, il y avait de sacrés gaillards comme Pierre Bousquet, Victor Barthélemy, François Brigneau, André Dufraisse, Léon Gaultier, Alain Robert et d’autres.
      JMLP a surfé sur une belle droite, fédéré tous les groupuscules. C’est boosté avec l’OAS et la situation algérienne. Et puis le FN a été une longue Nuit des Longs Couteaux. Tout ce qui avait un côté SA ou social-national a été écarté ou est parti de lui même. Jean-Pierre Stirbois, ancien Solidariste, votait Mitterrand contre Chirac.

      JMLP c’est embourgeoisé par ce qu’au fond de lui-même cela lui correspondait. Ayant peu à peu écarté toute opposition, il ne lui restait que les béni-oui-oui et les carriéristes. Mais comme il n’y avait pas d’offre plus à droite, alors nombreux ont suivi JMLP et les électeurs ont fait de même. Et il serait trop réducteur, maintenant qu’on connait la fin du film, de dire qu’ils avaient tors.

      En revanche, aujourd’hui garder les mêmes codes que JMLP et se zemmouriser ou bergeronniser est franchement un manque de travail, de réflexion.

       
  • #2706076
    Le 14 avril à 15:54 par Défourailleur
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°613

    J’interviens et je m’inscrits en faux quand quelque connard rejette « en bloc » JMLP (Patriotisme, France, et tout le bataclan) en rappelant que Soral a autorisé personnellement la rediffusion des journaux de bord à une époque « critique » (respect). Après, les analyses « ponctuelles », force est de constater..,
    Mais bon, vous savez ce que c’est, l’âge, l’éloignement de la vie politique de terrain... A la fin de sa vie, il se penche sur le reclassement de la Dinde... Alors, si c’est une oeuvre...

     

    Répondre à ce message