Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trafic d’esclaves et prostitution, la triste réalité du bois de Vincennes

À l’est de Paris, un superbe parc où l’on oublierait presque le tumulte de la ville recèle l’un des secrets les mieux gardés de la capitale. Le bois de Vincennes cache une sombre réalité. C’est là que travaillent 150 esclaves.

 

C’est en effet l’estimation donnée par le service de police de Paris chargé de lutter contre le trafic d’êtres humains, nommé la Brigade de répression du proxénétisme (BRP). Malgré tous les efforts déployés par la police, la marge de manœuvre reste trop limitée pour pouvoir enrayer ce phénomène de manière réellement efficace, regrette le chef de la brigade, Jean-Paul Mégret. Selon lui, l’application de la loi n’est pas en cause : le problème provient avant tout de l’offre et de la demande.

Si l’offre fleurit, c’est d’une part à cause des réseaux sans scrupules de traite des êtres humains basés au Nigeria, pour lesquels la crise des migrants a constitué une opportunité en or, et d’autre part du fait de ce qu’il décrit comme une vague apparemment sans fin de jeunes Nigérianes tentant désespérément de parvenir en Europe.

Quant à la demande, continue le commissaire Mégret, il existe un nombre apparemment inépuisable d’hommes disposés à fermer les yeux sur la réalité pour profiter de rapports sexuels à bas prix.

« Pour répondre à cette forte demande, jour et nuit, de services sexuels extrêmement bon marché, ces femmes sont réduites en esclavage, conclut-il. Autrefois, les services sexuels étaient vendus 20 à 40 euros, mais les tarifs sont aujourd’hui tombés à moins de 10 euros. Ces jeunes femmes sont donc forcées de multiplier les passes pour payer les réseaux de proxénètes. »

[...]

« Une jeune femme qui se prostitue à Turin devra d’abord passer par Naples et Rome, puis vendre ses services à Paris, avant de s’établir à Grenoble, pour finir à Amsterdam… Comme tout esclave, elles passent de main en main, sont revendues d’une mère maquerelle et d’un réseau à l’autre. Elles sont constamment déplacées ».

Lire l’article entier sur courrierinternational.com

 

Un reportage de 2014 sur la prostitution au bois de Vincennes :

 

Le parc « créé sous Napoléon III pour la détente des Parisiens et de leurs familles » a un peu changé de fonction (reportage de 2011)...

Voir aussi, sur E&R :

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voilà donc à quoi servent les Cédric Herrou, ONG & Aquarius, Médias et autres réseaux qui font croire aux migrant/es qu’on les attend à bras ouvert (ou plutôt braguette ouverte) en Europe.

    Honte à eux.

     

  • Commissaire Mégret...ça ne s’invente pas. Sinon quel misérable monde.

     

  • Les discours de la jeune prostituée blanche et de la prostituée noire ne se ressemblent pas. L’une s’est fait promettre un véritable emploi et ne doit pas pouvoir s’évader, tenue par des menaces sur sa famille et un tas de surveillants, l’autre est assez satisfaite d’un sort choisi, qu’elle préfère au travail, car on y gagne tout de suite. La jeune Blanche gagne les restes qu’on lui laisse, donc peu, et ne peut aider personne ; elle n’a donc aucune motivation et ne "travaille" que sous la contrainte et la menace. La jeune Noire gagne la subsistance de toute sa famille africaine, ce qui la rend très fière d’elle. Dans la mentalité africaine, si on la suit, elle est même plus épousable (!) un jour (qu’elle attend) qu’une jeune vierge sans le sou. La femme qui a fait fortune en Europe en vendant son corps, puis en passant maquerelle, est un modèle enviable et respecté, au fin fond de son village.
    Pas chez nous.
    Si on tente de sauver la jeune Blanche, on obtiendra des résultats. Pour la seconde, c’est peine perdue.
    Conclusion : rendons à l’Afrique ses femmes sculpturales, ses hommes vigoureux. S’ils aiment l’argent facile, qu’ils se débrouillent entre eux. S’ils ne veulent pas travailler au pays, qui le fera pour eux ? Pas nous quand même.
    Parce que si on s’y met, c’est pour gagner quelque chose, non madame ?

     

    • Chamfort : " Les femmes font avec les hommes une guerre où ceux-ci ont un grand avantage, parce qu’ils ont les FILLES de leur côté " . Les féministes veulent évidemment nous priver de cet avantage, de ce ballon d’oxygène pour les pauvres mecs qui étouffent dans le foyer conjugal . Seules les prostituées pourront vous donner à nouveau le goût de la LIBERTE .


    • E&R devrait organiser un stage (nocturne) "Prenons le maquis" au bois de Vincennes : Interview des "travailleuses", palpation des postérieurs (sans risquer une seule mandale), étude sociologique de l’habillement : % de collants résilles, %de shorts ras le bonbon, %de simples strings etc... Vous constateriez rapidement que 1° ce ne sont pas des monstres 2° ce sont pour la majorité d’entre elles des filles plutôt simples et plutôt sympathiques .


    • #2060525

      Pour connaitre l’Afrique, sans mépris aucun, et sans en avoir l’exclusivité, la vénalité est une tendance très répandue chez la gente féminine noire. Dans un contexte de pauvreté, ce comportement est très visible.


  • L’immigration, une chance... bla-bla...


  • Comme dit ma femme : "si t’as envie de te soulager, va au Bois"
    (mais avec condom, parce que bonjour les puces)

     

  • La mafia Nigériane est le cancer de l’Afrique.
    Ces gens là sont des sauvages d’ailleurs dans le sud de l’Italie les autres Africains en particulier les Sénégalais principalement, les méprisent et les locaux en ont peur.

    Toute la drogue toute la prostitution en Europe vient des Nigérians.
    Eux, le complexe du Negre gentil vertueux et naif ils connaissent pas mais ca débouche sur un manque de tout ! Savoir vivre, respect, dignité humaine.
    Tout les Nigérians ne sont évidemment pas comme ca mais ceux qui "gèrent" la misère d’en bas en Europe sont des merdes intégrales


  • #2058530

    Non, mais l’important, c’est de décorer les époux Klarsfeld.

    Là, on est dignes, là, on est bien.

    Le fils tape de la coke, c’est de la faute des autres.


  • On ne dénoncera jamais assez ces Nigérianes qui volent le travaille de nos journalistes.

     

  • Et comme la féminisation de la société l’exige, on est obligé de montrer un peu plus d’empathie parce que les victimes seraient des femelles dont un grand nombre seraient noires en plus. Ce ne sont pas des victimes ! Je suis fatigué de ces naïfs de blancs qui s’imaginent que toutes ces femmes seraient tout à fait ignorantes de ce qui les attendent ; et même si ce serait le cas, elles n’ont cas ne pas être si connes. De toute façon, bientôt les occidentaux n’auront plus le luxe de s’émouvoir pour ce genre de fait divers. Ce que l’homme Blanc ne comprends pas ce que à travers tout ça on cherche de nouveau à le culpabiliser de tous les maux de la société.

     

    • Les Nigérianes de Benin City savent parfaitement ce qui les attendent en Europe, où elle vont rejoindre qui une sœur qui une cousine ou copine… Elles se présententcomme des victimes pour obtenir le droit d’asile, il m’est même arrivé de relire le baratin de leur lettre de motivation ! Certaines se présentent comme des lesbiennes persécutées pour leur orientation sexuelle, d’autres comme ayant eté violé par leur oncle, d’autres comme ayant été trompées par une connaissance leur ayant promis un travail en Europe, bref que du pipeau pour apitoyer et culpabiliser le magistrat ou les journalistes . Et finalement elles parviennent, au bout de plusieurs années à obtenir les fameux "documents" qui les régularisent . Aucune d’entre elles ne souhaite retourner au Nigéria sinon pour aller visiter leurs mères - et revenir en Europe où malgré tout c’est bien mieux qu’au Nigéria (espérance de vie : 50 ans en moyenne…)


    • @Martin

      Je suis africain comme toi sans doute. Va raconter à des Blancs et leur virilité légendaire que ceux qui les exploitent le plus sont des maquerelles et non des maquereaux. Jamais ces êtres sensibles ne voudront accepter ça. En Belgique (je suis congo-belge) y a une maquerelle du Nigéria qui vient de se faire arrêter suite à un meurtre de l’une des ses esclaves dans l’un de ses établissements. C’était une véritable madame Claude qui possédait de nombreux établissements. Partie de rien cette ancienne prostituée était parvenue à se hisser comme une maquerelle craint et respectée de tous. On en aurait jamais rien su si il n’y avait pas eu un ce meurtre. Peu m’importe l’aspect glauque de cette histoire, mais cette femme force le respect.


  • #2058535

    Tellement de misère, et tellement de richesse...

    Y’a pas un client qui peut en adopter une, et lui offrir une vraie vie ?
    J’ai l’impression qu’il risquerait davantage de s’heurter à l’administration française qu’aux proxénètes...

     

    • Pour en adopter une il faut d’abord qu’il paye sa dette : des dizaines de milliers d’euros . Et la fille est souvent mariée et mère au Nigéria, elle se fout bien de son micheton blanc .


    • Tu dis :
      "Y’a pas un client qui peut en adopter une, et lui offrir une vraie vie ?"

      — -> non, pas du tout, ces mecs qui vont aux putes sont tous des vrais enfoirés, des cons taille XXXL, et les gens en général sont de plus en plus égoistes et pourris de toute façon...
      J’avais vu un reportage, il y a plus de 20 ans, quand j’avais encore une télé, où une prostituée française, jeune, la vingtaine, était passée de prostituée à SDF, elle pleurait, elle était toute mignonne, et racontait qu’aucun mec ne l’avait recueilli, soigné, marié, etc, ils n’avaient tous voulu que coucher, coucher, coucher. Des pourris, quoi.

      Après on s’étonne d’être dans un monde tarlouzien, mais ça vient de la fausse virilité antérieure, évidemment !
      Spiritualité élém !


    • Oubliez mon Ami. A peine sécurisée, c’est déjà les cornes ethniques, en « en même temps » le mariage suivi du divorce et de la pension et tout le bataclan. Et de surcroît, grâce à notre bonne justice, si vous échappez au délit de proxénitisme, vous avez du bol.


  • Là vous ne parlez que des femmes, mais il y a aussi de jeunes hommes dont la situation ne doit pas être meilleure.


  • Une réalité sur laquelle les immiga-sionistes (je préfère cette orthographe) de tous poils ferment les yeux. Pour eux, il faut ouvrir les frontières et laisser les migrants déferler.


  • Vive la république libérale, il n’y a pas un maire dans ce cloaque ?


  • Au bois de Vincennes ce sont des maghrébins qui insultent les filles, les traitant de "sales putes" de leurs voitures . Par contre les Africains se montrent corrects - sauf quand certains leur volent leurs portables . Ils se montrent même timides devant ces filles souvent deux fois plus petites qu’eux !

     

  • On cherche à intimider les clients du Bois de Vincennes mais pourquoi on autorise certains sites à relayer des centaines d’annonces d’escorts ? Ces sites n’appartiendraient-ils pas à des "élus" ?

     

  • On dit que le Paradis est un "jardin" . Pour les clients de Vincennes c’est un bois .


  • 10 euro la passe c’est à regretter de ne plus habiter Paris.
    c’est au fond moins cher que la traditionnel compagne,la qualité sans les inconvénients,si ça choque, il restera les poupée "gonflables".
    Qu’est ce qui est le plus sordide ?
    même en ayant répondu à toutes les exigences de madame,difficile d’avoir une "faveur" sexuelle...c’est devenu compliqué,chiant,et finallement cher si on y regarde bien.
    le pauvre mec qui tire un objet ? est moins glauque qu’une chèvre ?
    le pauvre mec obligé de payer une "prestation" ? finallement,je pense,que tout le monde s’y retrouve dans ce dernier exemple.
    je me suis payé les service d’une prostitué une fois,et vus la qualité,je comprends tout à fait qu"un un homme en couple aille voir les prostitués,j’ai eu beau connaître 23 femmes,finallement aucune n’a semblé en recherche ou en questionnement pour donner du plaisir de façon efficace.
    c’est triste,mais les vrais femmes sont des putes.
    pas de chichi la vie est cru,si vous en doutez assistez à un accouchement.

     

    • Jamais 10 euros la passe . 20 euros mini .


    • J’ai connu des "honnêtes femmes" et des prostituées : je peux dire sous serment que les soi-disant "honnêtes" sont beaucoup plus voleuses que les filles perdues, elles volent des pensions alimentaires, des rentes, des patrimoines, en jouant les gentillettes ! Les prostituées, même celles qui venaient chez moi, ne m’ont jamais rien volé . Je suis à 100% de l’opinion de Simenon : "Ce sont des femmes comme les autres" et il ajoutait à peu près que moralement elles étaient mieux !


    • #2060513

      Beaucoup de commentaires affligeants... Je comprend pourquoi vous n’arrivez pas à trouver de femme et encore moins à en garder une et à vous en satisfaire... Prenez le contre-pied de vos délires nombrilistes et vous obtiendrez la perle rare. Mettez-vous dans l’optique de vous sacrifier pour rendre votre femme heureuse (ce qui s’appelle la galanterie et la vraie virilité) plutôt que de vouloir se goinfrer de plaisir, et vous gagnerez tout : une femme qui vous rend heureux, qui vous respecte, et qui vous gâte dans tous les sens du terme. Les hommes actuels ont un manque total d’éducation concernant la psychologie féminine.
      Aucune prostituée ne me donnera jamais le millième de plaisir de ma femme. D’ailleurs, ce qui ne demande aucun effort ni aucune conquête n’a bien souvent aucune valeur ni aucune saveur et laisse un arrière gout de chiotte et de honte.


  • Les SDF sont toujours des gens habitué à la consommation et inapte à la production.

    Avec une machette, de l’huile de coude et une ou deux semaines tu peux déjà commencer à te faire un petit chalet rudimentaire et bien isolé.
    C’est triste de voir qu’ils vont dans la forêt avec des bâches pour vivre mal alors qu’ils pourraient au contraire se construire des abris rudimentaire et cultiver la terre à l’ancienne.

    Et ce qui me navre encore plus c’est qu’à la campagne, à 25 bornes de chez moi par exemple, on peut louer une maison pour 150 euro par mois. Les clodos pourraient faire le choix de retourner à la terre et par la même s’émanciper de leur misère.

     

    • Déjà faut savoir faire et c’est pas donné à tout le monde.
      Cultiver au bois de Vincennes ?? T’es serieux ??? Une baraque, même à 150 balles (j’imagine qu’il n’y a pas de transports ou ce genre de facilités à ce tarif, ni même de boulot au final) faut pouvoir se la payer, même à ce prix...
      Faut sortir de votre schémas "fabriqué ta bicoque et cultivé tes legumes". C’est tout simplement pas fait pour tout le monde et surtout pas partout


    • Vous ne devez pas connaître beaucoup de sdf pour la ramener de la sorte, encore un qui parle sans savoir. Et puisque vous avez des solutions toutes faites allez donc leur proposer, mettez tout ça en mouvement.


    • #2060521

      Consommateurs (souvent de drogues ou alcool) inaptes à la production et surtout asociaux et sans famille. Avec toujours des exceptions, bien sûr. Et ce qui n’empêche pas de les respecter et les aider, bien au contraire.


  • La prostitution est partout à Paris. Au nord, à l’est, à l’ouest, au centre, dans les centres commerciaux, les bureaux, les ministères, les médias, internet.


  • La monogamie,c’est la branlette assurée,bien pris qui croyait prendre !
    le sexe tarifé...le bon sens originel,réécouter Delavier.
    l’homme s’est fait domestiqué par la femme,il en est réduit à se masturber sur du porno.
    n’oublions pas que la femme est la première responsable du porno ou de la prostitution.
    ce ne sont que les conséquences à des problèmes plus profond.
    finallement heureux le puceau et la pucelle qui sauront se satisfaire l’un l’autre,faute d’avoir connu mieux ailleurs....dans le même genre on fait des poulets génétiquement aveugles pour moins stresser dans les élevages conventionnels.

     

  • Le concept d’esclave et de consentement est hypocrite. Si on demande a tout le monde "qui n’a pas vraiment envie de faire le travail qu’il fait mais est obligé de le faire pour l’argent ?", la grande majorité lèverait la main.

    Depuis la revolution industrielle, il n’y a que des esclaves, des maitres et des esclaves en charge de brimer ceux qui tentent la liberté (travailleur indépendant).

     

  • Autre conséquence dramatique de cette immigration qui devient incontrôlable : http://www.leparisien.fr/faits-dive...


  • Dans la première entrevue l’argument récurrent consiste à affirmer que l’obtention de papiers permet d’exercer un travail autre, respectable, respecté, pas de discrimination, de l’inclusion bienveillante et tout le tintouin. Au passage cela égratigne sérieusement l’image de « travailleurs du sexe » qui exerceraient un métier comme un autre. C’est le vrai visage du capital. L’homme mercantilisé.

    Si l’obtention de « papiers » permettait la sortie de l’enfer, on se demande bien comment les industries pornographiques de Californie et de Floride trouvent leurs armées de filles avilies, venues de leurs cambrousses états-uniennes, sans que les « féministes » trouvent mot à piper. Voir Hot girls wanted.

    La pseudo-gauche, en réalité le libéralisme carnassier vêtus des oripeaux de l’humanitairerie, adore pousser cette litanie. La Nation est fasciste, la Nation est raciste. Papiers, papiers, papiers, l’exploitation cessera. Il n’en est rien. Elle s’amplifiera.


  • Pour gêner le travail des filles les flics embarquent parfois leurs camionnettes, ce qui ne les empêche pas parfois de revenir . Elle se retrouvent donc à pied ! Quant à la pénalisation du client c’est une absurdité juridique : c’est la première fois dans l’histoire du droit qu’un commerce LEGAL (comme la prostitution) entraîne un DELIT ! C’est comme si demain on décidait que la vente d’alcool était toujours autorisée mais que l’acheteur d’une bouteille de whisky devenait un délinquant !


  • Le client est devenu un délinquant mais la prostituée, forcément complice du délit et donc délinquante elle même, reste une blanche colombe ! Absurde !


  • L’emmerdant à Vincennes ce sont les voyeurs : le mec baise la fille mais à 10 m un autre mec regarde ! Gênant . Pour être peinard il faut s’enfoncer davantage dans le bois .


  • "Si l’offre fleurit, c’est d’une part à cause des réseaux sans scrupules de traite des êtres humains basés au Nigeria, pour lesquels la crise des migrants a constitué une opportunité en or,"
    Comme cela est bien écrit j’aurais plutôt dit : "L’immigration de chaos impose aux peuples de souches prostitution, violence et trafics variés. Et comme la nationalité est vite acquise ces fléaux sont à la charge définitive du peuple."


  • Ce que cache le Courrier International, je l’ignore, mais tout ça me paraît du blabla.

    Je cours chaque semaine au bois de Vincennes, et les prostituées Noires que je croise sont installées dans de petits camping-cars autour de l’hippodrome, tandis que des Asiatiques arpentent, un vélo à la main, les allées en terre battue (la terre, pas la femme).

    Pas le moindre policier à l’horizon, alors que s’ils voulaient réprimer, ce ne sont pas les camping-cars qui leur échapperaient.

     

  • Ce sont les soi-disant "honnêtes femmes" qui exigent la fin de la prostitution, car sans les prostituées nous serions totalement esclaves de nos femmes, elles pourraient nous faire chier au maximum . Seulement voilà il y a les jeunes et belles putes, suprême recours et consolation des grands malheureux !

     

  • Qu’en pense tante Marlène, elle qui passe son temps à littéralement casser les boules et la raccourcir chaque jour d’avantage à pas mal de monde ?

    Ah...j’oubliais...la maquerelle / le maquereau n’est pas cet ignoble mâle cis blanc, ça doit être des chances pour la France qui contribuent avec la sueur - et autres liquides corporels - de le dur labeur au PIB, tout le monde y gagne de ce petit commerce, même Paulo la brésilienne.

    Ne serait-ce pas, encore, un coup médiatique pour en remettre une couche sur l’occidental responsable de tout et pour toujours ? Certainement pour pondre une de ces lois iniques...c’est pas comme si ces prostituées étaient venues hier. Ça sent la merde.


  • Sans les prostituées nous n’aurions ni l’Aphrodite de Cnide, ni la Venus de Milo : les modèles des sculpteurs grecs étaient des prostituées exclusivement, la société grecque n’aurait pas toléré qu’une citoyenne posât nue . Le sculpteur Pradier lui-même, surnommé "le dernier des grecs", avait recours à ces dames . Maxime du Camp à son propos écrivit : " Tous les matins Pradier part pour Athènes mais il s’arrête à Notre Dame de Lorette ", le quartier étant celui des péripatéticiennes...


  • J’espère que ça vous plait car c’est votre avenir à tous.

    Bientôt, vous comprenez, il n’y aura pratiquement plus aucun travail réalisé par l’homme où il ne puisse être remplacé par un robot et son IA... Il ne restera plus qu’à vendre votre chaire humaine, la seule chose qui vous restera, et qui aura encore un peu de valeur, si peu... Tout cela n’est qu’une question de temps...


  • Malgré tous les efforts déployés par la police, la marge de manœuvre reste trop limitée pour pouvoir enrayer ce phénomène de manière réellement efficace, regrette le chef de la brigade, Jean-Paul Mégret.

    Faîtes venir Poutine, en 15 jours le problème est réglé. Idem pour les cités.

     

  • Revoir le débat avec Soral sur le sujet. https://www.youtube.com/watch?v=y4R...


  • #2058883

    @Balthazar

    Si vous vous "emmerdez" avec votre femme, il y a une solution, quittez la.
    Mais non, les enfants, la maison, le train train vous font rester.
    Vous trouvez normal que ces "migrantes" se prostituent pour votre plaisir mais elles n’ont rien à "foutre" en France !
    Il y a une autre solution, trouvez vous une maîtresse mais le problème est que "bobonne" s’apercevra vite que le compte en banque baisse mais 10 euros pour une passe, c’est dans vos prix. Elle est de plus en plus belle la France.
    Cordialement.



  • Comme tout esclave, elles passent de main en main, sont revendues d’une mère maquerelle et d’un réseau à l’autre.




    Ne serait-ce pas là la définition du salariat ?

     

    • Il ne faut pas confondre "emploi salarié" où c’est le poste qui est payé avec le "grade salarié" où c’est la qualification qui est payée. Un soldat a un salaire attaché à un grade. Le salaire du soldat est à vie car c’est un attribut de sa personne. L’humain entant que simple"ressource" ou non n’est pas défini par le salaire mais par le fait qu’il occupe un emploi où qu’on lui reconaisse une qualification.


  • « Malgré tous les efforts déployés par la police, la marge de manœuvre reste trop limitée pour pouvoir enrayer ce phénomène de manière réellement efficace, regrette le chef de la brigade, Jean-Paul Mégret. Selon lui, l’application de la loi n’est pas en cause : le problème provient avant tout de l’offre et de la demande. »
    La police est capable de nasser des centaines de manifestants ou d’interdire une manif’ de plusieurs milliers ! Comme avec les réseaux de drogue on nous fait croire qu’on ne peut rien faire : les politiques et sa Police = complices de cette buocherie !

     

  • "Les vraies femmes sont des prostituées"
    "10 euros la passe c’est à regretter Paris. C’est moins cher que la traditionnelle compagne, la qualité sans les inconvénients"
    "Les femmes, c’est comme les places de parking : les meilleures sont déjà prises, il ne reste que celles que l’on paie et les chiantes"
    Etc etc
    Plutôt intimidants comme commentaires pour la jeune (?) femme que je suis, sur un site où l’on s’attend à davantage de valeurs et de morale que dans notre monde moisi. Ce sont ces idées que vous transmettriez à vos garçons et à vos filles ? Avec de tels posts il y aurait de quoi tomber dans le piège "les hommes, tous des cons" mais je ne le crois pas. Comme l’a dit si justement Ceslaoui sous un autre article : "on vainc le vice par la vertu, le mensonge par la vérité, la haine par l’amour et l’obscurité par la lumière" on pourrait ajouter le laid par le beau non... ? Cordialement.

     

    • @mail
      Il faut mettre ces commentaires caricaturaux sur le compte d’internautes qui n’ont, visiblement, rencontré que le moins bon de la gent féminine. De quoi poser une introspection sur cette exclusive, celle d’avoir manqué le plaisir et l’honneur de la compagnie de tant de femmes attachantes, courageuses, intelligentes, dignes et dévouées. À l’âge qui est le mien, je constate que leur part est équivalente à celle des hommes qui leurs correspondent.


    • C’est très simple : passé 27ans, les femmes les plus appréciables dont déjà prises- sauf cas pathologique !
      Celles qui sont encore disponibles à cet âge -là sont les moins prisées- dans la plupart des cas. A l’appui de cette démonstration, revoir une vidéo de Stéphane Édouard à ce sujet...


    • Très simple... ou plutôt simpliste. Qu’entendez vous par les femmes les plus appréciables ?
      Sur un site où les hommes semblent déplorer le fait que les femmes perdent leur dignité, leur féminité, à vitesse grand V, je trouve dommageable d’en venir à vanter la prostitution, de migrantes qui plus est, voilà tout.


  • #2059208
    le 10/10/2018 par La Vérité est rien d’autre
    Trafic d’esclaves et prostitution, la triste réalité du bois de (...)

    j’ai une amie qui a travaillé dans les peep shows parisiens de la rue Saint Denis où la prostitution se fait mais l’on fait croire aux gens que c’est juste de la danse.
    Ces filles doivent faire du chiffre obligatoirement sinon elles ne sont pas payées et perdent leur place sur les plannings, ça aussi c’est de l’esclavage et on n’en parle pas ! elles bradent donc leurs services pour y arriver ou se mettent en danger en arnaquant et en racontant n’importe quoi aux clients ! Elles n’ont pas le choix !
    Par ailleurs, leurs macs vendent de la drogue dans leurs salons et utilisent des rabatteurs pour leurs ramener un maximum de clients. La Police est au courant et tout le monde s’en fout, les flics sont reçus en grande pompe par les macs (petite enveloppe sous la table, quelques sachets de drogue pour la consommation personnelle, passe gratuite avec une fille...).
    Beaucoup d’argent au black circule mais aucun contrôle des impôts là ! Comme par hasard !


  • Le bois d’ébène importé par nos gentils associatifs humanitaires comme aux grandes heures de la traite négrière pour le plus grand profit des passeurs, des intermédiaires, des réseaux, des proxénètes.... Les coûts sociaux restant eux à charge du contribuable et de la communauté nationale. Beau tour de passe-passe (le VIH à ton voisin) médiatique et belle escroquerie aux bons sentiments.


  • La nigériane, la ghanéene arrive en Europe avec une dette de 20 000 euros au bas mot, qu’elle devra rembourser à 20 euros la passe...

     

  • Ça devrait s’appeler désormais le Bois d’Ébène.


Commentaires suivants