Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arabie saoudite va réviser les recueils de hadiths et Sahih Al Boukhari

Vœu pieux ou manœuvre politique, l’avenir nous le dira.

La nouvelle tectonique politique saoudienne prend les commentateurs de vitesse : en moins de deux mois, un changement de régime, une purge intérieure, un renversement d’alliances dans le triangle USA-Russie-Israël, un abandon progressif du soutien au terrorisme, mais aussi une guerre désastreuse (au Yémen), un conflit de moins en moins larvé avec l’Iran, une crise économique intérieure, bref, le jeune roi a du pain sur la planche.

Sa réforme des hadiths en cours est-elle pilotée de l’extérieur ? Effet trumpien ou tentative de sauvetage de la monarchie ? La remise en cause du wahhabisme du régime va-t-elle le faire vaciller ?

Et n’oublions pas l’Iran : l’évolution saoudienne vers un islam dit modéré (ou tempéré) est-elle le moyen de faire de l’Iran le pays en pointe de l’islam non modéré ? Pour le faire basculer mécaniquement dans la liste des pays dangereux pour l’Empire (la fameuse liste du département d’État US) et donc, « terroriste » ?

- La rédaction d’E&R -

 


 

C’est un événement considérable et peut-être historique. L’Arabie saoudite a annoncé en octobre, sans trop de tapage, la création d’un Centre des hadiths du Prophète. Ce centre devra « expurger les compilations des faux hadiths, de ceux qui sont en contradiction avec le Coran ou de ceux qui sont utilisés pour justifier et alimenter le terrorisme ».

 

Cette décision a pris la forme d’un décret du Roi Salmane. Pour en saisir la portée, il faut savoir :

- que l’Arabie saoudite est la gardienne de l’Islam sunnite le plus orthodoxe ;

- qu’elle est la gardienne des Lieux saints ;

- que de nombreux hadiths sont le fondement du wahhabisme ;

- que le wahhabisme et le pacte de Najd sont le fondement de l’État saoudien actuel, depuis environ trois siècles ;

- que les hadiths et ce qu’on appelle plus largement la Tradition, sont la seconde source de législation chez la majorité des musulmans orthodoxes, après le Coran et avant l’analogie et le consensus de « ceux qui lient et délient ».

Pour tout résumer, les recueils des hadiths (paroles ou actes du Prophète, collectés plus de deux siècles après sa mort) sont souvent sacralisés au point que de nombreux critiques ont subi les foudres de leurs contemporains.

Comme le disait Mohamed Arkoune, « la charia est œuvre humaine », et elle a utilisé pour cela des hadiths dont l’authenticité n’est pas toujours garantie, loin de là, ainsi que le consensus des théologiens (ceux qui lient et délient, اهل الحل و العقد) et l’analogie, de sorte à fermer toute porte à l’Ijtihad (effort d’interprétation).

Le nouveau Centre sera basé à Médine. Sa direction a été confiée à un membre connu de la famille Al Cheikh, descendant de Mohamed Ibn Abdelwahab, fondateur du wahhabisme. Un « conseil scientifique international » sera constitué pour mener ce travail de purge.

Le décret royal saoudien est daté du 18 octobre. Il a été peu médiatisé. L’objectif assigné au centre est de « contribuer à diffuser la pensée modérée, l’Islam modéré ».

Depuis deux ans et de plus en plus fort, MbS annonce un retour au « vrai Islam » en Arabie saoudite et une ouverture de la société vers le monde et vers la culture. Il autorise les femmes à conduire.

Des cinémas, festivals, concerts de musique sont organisés publiquement. Un séisme, accueilli favorablement par la jeunesse saoudienne et une grande partie de la société, selon les témoignages concordants rapportés de sources médiatiques crédibles. Un séisme qui referme la parenthèse de la Sahwa (littéralement l’éveil), qui a duré plus de trente ans à partir de 1979, date de la « révolution iranienne », et qui avait redonné les clés de la société aux théologiens les plus conservateurs.

« Nous allons détruire immédiatement les pensées extrémistes »

Lire l’article entier sur medias24.com

Comprendre l’islam en toute sérénité,
avec Kontre Kulture

 

Une Arabie de plus en plus instable, voir sur E&R :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1852229

    Quel changement de régime ? Ca restera toujours une monarchie théocratique.... Quant à ces changements annoncés (les hadiths etc) méfiance. Entre ce qui est dit et fait, il y a une marge. Si on touche au wahabisme, je ne suis pas certain que cette monarchie tiennent très longtemps. Et je ne parle pas de son armée d’opérette...

     

    Répondre à ce message

  • #1852345

    "... paroles ou actes du Prophète, collectés plus de deux siècles après sa mort..."

    Les musulmans prennent vraiment les gens pour des imbéciles. Pour être crédibles les hadiths auraient dû être collectés tout au long de la vie du prophète. De toute façon, l’islam demeurera une hérésie qui a réussi, comme le protestantisme.

     

    Répondre à ce message

    • #1852436
      Le 1er décembre à 21:40 par Emilien Chaussure
      L’Arabie saoudite va réviser les recueils de hadiths et Sahih Al (...)

      Collectés, cher Eric, ne veut pas dire recueillis mais réunis dans une collection écrite. En l’occurrence, la tradition orale n’est pas moins fiable que des écrits. Pensez-vous que la rédaction des évangiles canoniques date de la prophétie de Jésus ?
      Quant à votre jugement sur "l’hérésie musulmane", il ne fait que manifester votre incompétence et votre étroitesse d’esprit. Quel peut être l’intérêt d’une réconciliation avec des hérétiques ? Assez d’hypocrisie.

       
    • Ils ont effectivement été collecté oralement depuis le vivant du Prophète, L’histoire est que après sa mort, certains de ses ennemis (et encore aujourd’hui) se faisait passer pour "musulman" pour colporter de fausse parole, ou faux hadiths, en disant que cela venait du Prophète. À tel point que dans les premières université de l’islam il y avait un cursus "comment reconnaitre les faux hadiths" (je me souvient pas de l’intitulé exacte) même si certains sont difficiles à reconnaitre. Le Boukhari est le plus connu simplement à cause de l’exigence qu’il s’est personnellement obliger pour essayer de s’en écarter le plus possible. Mais ça reste un homme comme vous et moi, il peut s’être trompé sur certains. Donc inutile de s’insurger de cette façon surtout après avoir lu un article et pas "l’histoire des hadith" (des livres existe sur la science des hadiths).

       
  • #1852665
    Le 2 décembre à 10:12 par Moutruche Leveau
    L’Arabie saoudite va réviser les recueils de hadiths et Sahih Al (...)

    "Demain Jerusalem capital du monde"
    Suivez mon regard

     

    Répondre à ce message

  • Le wahabisme ne nous représente pas. Al boukhari est l’un des livres les plus complets. Ce qu’ils veulent c’est un islam à la trump et bien nous les peuples on n’en veux pas. Qu’ils commencent par rèviser les fondements de leur doctrine d’ibn wahab et nous laisse tranquilles. Ce qu’ils veulent c’est un Vatican islamique. Nous résistons.

     

    Répondre à ce message

  • #1852924

    Parmi les hadiths qui vont être occultés dans la nouvelle édition réduite et revue du sahih Al boukhari par les Saoud, il y a ce hadith où le Prophète dit : « Ô, mon Dieu, bénis pour nous Al-Châm (la Syrie) ! Ô, mon Dieu, bénis pour nous le Yémen ! » Les gens (présents) dirent alors : « Et le Nejd ? » Le Prophète reprit : « Ô, mon Dieu, bénis pour nous Al-Châm (la Syrie) ! Ô, mon Dieu, bénis pour nous le Yémen ! » Ils dirent encore une fois : « Et le Nejd ? » Et à la troisième fois, le messager d’Allah dit : « Dans cet endroit, il y a des tremblements de terre, des séditions, et c’est à cet endroit que se lèvera la corne du diable (qarn al-chaytan) ».

    Dans leur interprétation, les prédicateurs du palais saoudiens estiment que le Prophète faisait allusion à la région ouest de l’Irak – pour endosser cette malédiction aux chiites. Or, le hadith ne parle que de Nejd, province connue à l’est du Hidjaz, d’où sont sortis ces maudits SAOUD.

    Personne ne cite ce hadith dans ce royaume crée par les anglo-saxons.

    Le Meilleur DK

     

    Répondre à ce message

  • #1852927

    @ Juju



    pourquoi ne pas chercher Dieu avec notre propre intelligence ?



    De quelle intelligence tu fais allusion ? L’intelligence intuitive ou l’intelligence discursive (ou rationnelle) ?
    "La raison, en effet, qui n’est qu’une faculté de connaissance médiate, est le mode proprement humain de l’intelligence ; l’intuition intellectuelle peut être dite supra-humaine, puisqu’elle est une participation directe de l’intelligence universelle, qui, résidant dans le cœur, c’est-à-dire au centre même de l’être, là où est son point de contact avec le Divin, pénètre cet être de l’intérieur et l’illumine de son rayonnement."

    Ni la spiritualité encore moins la religion, au vu de la légèreté de tes commentaires, ne peuvent être accessibles à tes habitudes mentales.

    Le Pire DK

     

    Répondre à ce message

    • #1853113

      Chercher Dieu est en soi un signe de spiritualité - on peut discuter des moyens à l’infini ; et s’il y avait une recette universelle, cela se saurait.

      Enfoncer quelqu’un qui pose une question de bonne foi, même si on juge cette question stupide et mal posée, n’autorise pas les commentaires méprisants, avec tutoiement de rigueur, que vous avez eus.
      Je cherche en vain, à travers vos formules pompeuses et ampoulées, la "spiritualité". Je ne la trouverai sûrement pas dans votre absence d’empathie et votre auto-satisfaction affichée.

      Et, on dit plutôt : "À quelle intelligence fais-tu allusion ?" (cf. l’introduction de votre post).

      In illo tempore (ambulabat Jesus ...)

       
  • Je pense que le wahhabisme est de plus en plus remis en cause ouvertement, ce que les autorités saoudiennes ne peuvent ignorer.
    Par exemple le cheikh Imran Hossein, qui est publié par KK, a émis des critiques dures contre les saouds et le wahhabisme.
    En France il y a Islam Ben Ahmad qui était un ancien salafiste/wahhabite qui s’est retourné contre cette doctrine et qui fait désormais des vidéos où il dénonce l’idéologie wahhabite.
    En 2016 le président de Tchétchénie a organisé une conférence des oulémas du monde sunnite qui ont condamnés le wahhabisme.
    Bref l’idéologie wahhabite est de plus en plus décriée et les autorités saoudiennes se doivent de réagir afin de garder un semblant de légitimité.

     

    Répondre à ce message

  • Tiens tiens ! Ils ne rapportent plus politiquement ? Il laissera toujours les faux ou faibles hadiths encore utiles, ceux dont les al Saoud se servent pour abrutir les autres arabo-musulmans pour les dominer et en faire, si besoin, de la chair à canon !
    Ce sont des hadiths qui n’ont aucun lien avec les faits et gestes du prophète. Selon la règle (la règle des oulémas, savants religieux) un hadith est considéré comme "authentique" si la chaîne de transmission est parfaite ! ( Il doit obligatoirement être transmis par un ou plusieurs compagnons du Prophète à plusieurs de leurs adeptes et surtout suivi par l’une des mentions affirmatives directes : "le prophète m’a dit", "le prophète a dit" etc. les rapporteurs suivants doivent être reconnu d’une probité sans failles ! Ce qui n’est pas le cas de milliers de hadiths classés "faibles" "douteux" etc mais dont le monde musulman use et abuse parmi eux ceux dont s’inspirent les terroristes pour justifier leurs actes !

     

    Répondre à ce message

  • Les oulémas (savants religieux) avaient érigé presque une science pour étudier, analyser les hadiths (son origine, sa chaîne de transmission, la probité des rapporteurs, les conditions du hadiths, le texte lui-même etc etc ). Un labyrinthe ! Résultats : Un classement (avec sous-classes et sous-sous classes) des hadiths selon le degré d’authenticité !
    En fait on comprend qu’il n’y a que deux catégories : Les authentiques et les faibles !
    - L’ authentique (dit Al Moutawatir ; le récurrent) qui doit être transmis, tel que entendu du prophète par au moins 07 Compagnons, à plusieurs de leurs disciples ( probes) et ainsi de suite. Il ne doit souffrir d’aucune modification dans le texte ou dans le fond !
    - Le "simple" (dit Al Ahad qui est faible) qui ne répond pas à ces conditions ( récurrence, nombre de rapporteurs, probité, enchaînement, cohérence et justesse du texte)
    Ce qui est curieux, c’est comment ne pas avoir carrément éliminé les faibles sachant qu’il y a de forts doutes qu’ils ne sont pas du prophète !! (c’est des milliers de hadiths qui sont de surcroît les plus utilisés) !
    Ce qui est aussi curieux c’est que les authentiques, voire le Coran lui-même, sont les orphelins dans les faits et gestes des musulmans !
    D’où les catastrophes que traversent les musulmans !
    NB : Il faut préciser que tout se transmettait oralement .

     

    Répondre à ce message

    • #1853121

      Merci Nasser.
      Très instructif, les deux niveaux de crédibilité des hadiths.

      Comme quoi on apprend aussi qu’un vrai travail d’exégèse (approche critique des textes), apparemment comparable à celui mené à partir du XIXe siècle en Europe sur le Christianisme, a quand même été mené au sein de l’Islam - ce dont on doute à la fin tant il n’est jamais question que de "réformer l’Islam", "faire sortir l’Islam de sa crise d’adolescence", etc.

      J’imagine donc, que c’est plus une question de prédominance des différentes "écoles" (littéralistes/fondamentalistes contre interprétatifs/spiritualistes) ou "courants" et de leur influence au sein de la Umma, si diverse, qui est en jeu ici.

      Et sinon, je pense que MBS ne sauvera pas la propriété privée des Saoud en essayant de faire avaler en 2 ans à ses élites un wahhabisme édulcoré. Il se comporte comme un despote éclairé du XVIIIe siècle, mais, s’il a la soif du pouvoir, a-t-il l’intelligence et la vision à long terme (son projet Arabie à long terme vise ... 2020 ; il est embryonnaire et sera mort-né d’ici 25 mois). Par ailleurs, il a signé son auto-destruction à moyen terme en s’alliant avec Israël.
      34 ans, tant d’argent, tant de pouvoir, et tant de sang déjà sur les mains.

       
  • Les réformistes affirment que 80% des faits et gestes des musulmans s’inspirent des hadiths dits faibles, douteux ou carrément mensongers, qu’ils rejettent parce la transmission est rompue ou le rapporteur manque d’honnêteté ou que le hadith est contraire aux principes du Coran ou aux comportements du Prophète prescrit par le Coran. Ils disent qu’en aucun cas ils ne doivent considérés « hadiths » venant du Prophète - comme le font tous les « foukaha » depuis des siècles - et que tous les problèmes actuels du monde musulmans viennent de cela !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents