Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Élysée renonce à l’augmentation des taxes sur le carburant pour l’année 2019

Selon une information de Reuters, confirmée par France 24, le gouvernement, en pleine vague de contestation, a décidé de renoncer à l’augmentation des taxes sur le carburant pour 2019. La hausse avait été précédemment suspendue pour six mois.

 

Selon l’agence de presse Reuters, l’Élysée a renoncé à l’augmentation des taxes sur le carburant pour l’année 2019, le soir du 5 décembre. L’information aurait été confirmée par l’Élysée à France 24. Le gouvernement français avait auparavant suspendu la hausse de ces taxes durant six mois.

Plus tôt, le gouvernement avait déclaré qu’il ne changerait pas la version du projet de loi budgétaire actuellement au Sénat, qui avait supprimé l’augmentation de la taxe sur l’essence.

À ne pas manquer, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Game over ou insert coin ?
    Nöel dans 19 jours, toute tentative des gilets jaunes à vouloir plus depuis cette annonce aura pour conséquence un délitement de l’adhésion de l’opinion.
    Le pouvoir agite l’ISF pour amplifier la division entre les bourgeois déçus du macronisme et les gilets jaunes.
    Et désormais, c’est le matraquage des masses sur la prochaine manifestation sur Paris que le pouvoir affirme ne pas vouloir par peur de la casse.
    En 1 semaine, nous sommes passés des gilets jaunes pacifiques à des casseurs ne valant pas mieux que des black blocks.

    Pire, des tueurs de flics et je ne serai pas étonné qu’in fine, le pouvoir décrète que c’est Soral et Dieudo qui en sont les responsables.
    D’ailleurs Goupil a bien déclaré hier que certains gilets jaunes avaient fait des quenelles place de l’étoile samedi dernier.

    De cette manière, après avoir taxé, à tord, le mouvement d’ultra droite, le pouvoir pourrait conclure qu’il avait, en définitive, bien raison.

    Echec et mat.

     

    Répondre à ce message

  • De 6 mois, on passe à 12 mois, quel effort !

    Le gouvernement se ridiculise de proposition en proposition.

    Et un "président" qui ne communique toujours pas...

     

    Répondre à ce message

  • Petit rappel historique au micron ignorant de l’Histoire d’une France qu’il déteste par ses déclarations en 2017 :« il n’y a pas UNE culture française » « d’art français, je ne l’ai jamais vu ».

    Vous êtes un président devenu légal à 16 % d’ingrédients torréfiés et 84 % sous vide.

    Où est votre légitimité ? Oui, où est-elle ?

    On descend pas au boulanger pour raconter sa vie, ni qu’il vous écoute, tels les médias bla, bla, bla, les experts, bla, bla, les sondages, bla bla, ....et pendant ce temps les “souchiens” aboient et la caravane passe direction Argentine, puis Maroc le 11 décembre : l’illégitime & immoral Président continue son programme mondialiste comme si de rien n’était !

    « Un parallèle s’impose en effet entre 2018 et 1788 : la dynamique révolutionnaire s’est enclenchée lorsque des éléments populaires ont décidé d’agir politiquement pour des questions d’impôts et de prix des produits de première nécessité. À l’injustice fiscale de l’Ancien Régime (impossible à réformer depuis l’échec de l’Assemblée des Notables en 1787) s’est ajoutée, dans l’hiver 1788-1789, la question vitale du prix du pain. »

    « 230 ans plus tard, les mêmes causes produisent les mêmes effets : un régime oligarchique sclérosé et aveugle se coupe du peuple sans même s’en rendre compte, et le prix de l’essence – qui s’est entre-temps substitué à celui du pain comme baromètre de l’humeur populaire – constitue l’élément déclencheur de la révolte. »

    « Quant au président Macron, il tient des trois rois chassés du pouvoir dans notre pays par une révolution populaire : comme Louis XVI, il va payer aussi pour ceux qui l’ont précédé ; de Charles X, il a l’arrogance hautaine et le mépris des gens ordinaires ; de Louis-Philippe, enfin, il tient la certitude d’être aimé par le peuple, une certitude alimentée depuis deux ans par le chœur des médias idéologiquement conformes qui ont alimenté sa tendance naturelle à l’autosatisfaction juvénile. Après 1789, 1830 et 1848…2018 ? »

    Extrait : « Gilets jaunes : Le sens d’une révolte » - Éric Juillot

    https://www.les-crises.fr/gilets-ja...

     

    Répondre à ce message

  • ces augmentations et ces nouvelles taxes sont la rançon que doit payer le petit roi aux ((( banquiers ))) qui l’ont soutenu pendant la campagne présidentielle.

     

    Répondre à ce message

  • Renoncez à vos fonctions. C’est trop tard, le mal (beaucoup de mal) a été fait. Foutez le camp.

     

    Répondre à ce message

  • Ils essaient désormais d’éteindre l’incendie qu’ils ont eux-même allumé. Aidons les avant que tout ne brûle :
    R e f e r e n d u m d. I n i t i a t i v e. C i t o y e n n e dans NOTRE constitution.

     

    Répondre à ce message

  • Quoiqu’ils disent ou fassent, la confiance a disparu ! Ils suppriment la taxe sur l’essence pour en fabriquer mille autres... C’est la logique du posticheur Macron ! Un vendu qui doit garder le cap (fixé par les GOPE) et ne peut démissionner puisqu’il est payé pour cette escroquerie ! Il faut donc déloger le coucou ! Pas le choix ...

     

    Répondre à ce message

  • Zut alors,.... et comment on va faire pour payer nos différentes ardoises, par exemple celle ci : "Pour financer leurs 40 projets de développement, le pays du G5 Sahel avaient besoin de 1,9 milliard d’euros, dont 13% sont pris à leur charge. Cette somme, dont l’essentiel sera donc apportée par la France et l’UE"...(source site info spécialisée du web)

     

    Répondre à ce message

  • C’est moi ou ...tout le monde semble avoir oublié que 1789 était l ’annee ou le loup a montré des cornes : je veux dire la franc-maçonnerie !!!

     

    Répondre à ce message

    • Les Constitutions d’Anderson datent de bien avant : 1721.
      La première Constitution démocratique par le peuple et pour le peuple, toujours avant : « Consulta generale di Corte », 1755 Issue elle aussi d’une Révolution.
      Vint celle des États-Unis ou les Loges sont prégnantes et peu discrètes sur le sujet. Même chose : issue de la guerre d’Indépendance.
      Puis celle de la France : mais c’est se monter la sègue pour le Franc-maçon contemporain de croire qu’il est pour quelque chose dans cette Révolution : si ce n’est à la marge parmi les bourgeois. Parce que ce sont bien ceux-là qui ont viré la royauté pour lui piquer le trône et l’occuper de pire façon encore : et ils le conservent bien.
      Parler de Troisième République en revanche...

       
  • Oui, pour l’année 2019, et après 2020 que se passera-t-il ? ils vont récupérer l’année perdue .Non mais c’est une plaisanterie .On ne peut plus faire confiance à ce gouvernement , faut qu’il parte, mais qu’ils n’essaient pas de gagner du temps, c’est ce qu’ils sont en train de faire, et surtout qu’ils nous parlent du pacte qu’ils vont signer à Marrakech, au lieu de se planquer sans rien dire en noyant le poisson ..
    Ce n’est plus possible, on ne peut pactiser avec le diable, qui veut tout simplement nous faire disparaitre .Tout cela suffit !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents