Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vladimir Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine

Préoccupé par la détérioration des relations entre Washington et Téhéran, Vladimir Poutine estime que celle-ci pourrait nuire à plusieurs pays, dont certains voisins de la Russie, et déstabiliser la situation autour de l’Iran, a-t-il affirmé dans un entretien avec le réalisateur Oliver Stone.

 

Dans une interview accordée le 19 juin au cinéaste Oliver Stone, Vladimir Poutine a réagi aux tensions qui persistent entre Washington et Téhéran. Le texte de l’entretien avec le Président russe a été publié sur le site du Kremlin.

« Cela peut déstabiliser la situation autour de l’Iran, toucher certains pays avec lesquels nous avons des relations très proches, très étroites, provoquer de nouvelles vagues importantes d’immigrés, causer des dégâts essentiels à l’économie et l’énergie mondiales », a estimé Vladimir Poutine.

Il a tenu à souligner que cette situation soulevait des préoccupations en Russie, puisque « cela se poursuit à proximité de nos frontières ». Et de poursuivre :

« Voici pourquoi nous saluerions tout avancement de l’un vers l’autre entre les États-Unis et l’Iran. Une simple exacerbation de la situation ne profitera à personne. Ni même aux États-Unis, à mon avis. Ce n’est qu’au premier regard qu’il n’y a que des avantages, toutefois il y aura aussi des inconvénients. Ils faut [en] prendre compte », a conclu le chef de l’État russe.

Relations tendues depuis plus d’un an

Les relations entre Washington et Téhéran se sont tendues après la décision de Donald Trump de retirer son pays du Plan d’action global commun (JCPoA) en mai 2018 et la destruction par l’Iran en juin 2019 d’un drone américain RQ-4A Global Hawk. Selon Téhéran, le drone se trouvait dans son espace aérien, ce que Washington conteste.

La situation s’est aggravée sur fond d’attaques d’origine inconnue contre des pétroliers dans le détroit d’Ormuz, que les États-Unis imputent à l’Iran.

La guerre d’Ormuz, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Façon de dire, faites gaffe à vos tronches si nos intérêts étaient mis à mal.


  • Israël via ses supplétifs relâche le pétrolier iranien d’abord. Ensuite l’Iran libère le pétrolier britannique. C’est simple, pourtant. Celui qui ne respecte pas les lois maritimes menace l’ensemble de l’équilibre sur les mers, ainsi que l’économie mondiale. Arrêter des pétroliers en se les adjugeant pour un oui pour un non est, comme le souligne l’Iran, un acte de piraterie. La meilleure réponse aux pirates, c’est d’arrêter un bateau de leurs alliés (les pirates n’ont pas de bateau à eux).
    La liste des "menaces" de Vladimir manque quand même de précision. Que va-t-il faire, lui ? Il ne nous le dira pas.

     

  • Là, Donald Trump ressemble à un joueur de poker en sueur avec une paire de deux et Vladimir Poutine à un jouer d’échecs à sang froid.


  • Poutine dernier defenseur du droit des peuples a disposer d eux memes . Les autres "dirigeants" ne sont que des marionnettes manipulees par les sionistes et defendent le droit d Israel a disposer des peuples .


  • Et Bibi il en pense quoi ?


  • La première menace sur le Monde est l’incommensurable connerie humaine ex eaquo avec la surpopulation.

     

  • Le monde en danger à cause de la "confrontation irano-américaine". Pas très juste cette manière de loger à la même enseigne ces deux pays. D’un coté, une nation belliciste qui exige de la planète une soumission totale à sa volonté impérial et de l’autre un Etat attaché à sa souveraineté qui n’a jamais agressé aucun pays depuis plus de deux siècles. Ce n’est pas la même chose, Vladimir, merde, quand même ! On ne peut pas mettre sur le même plan un pays qui respecte sa signature et le droit international avec celui qui les piétine. L’Iran a raison de s’opposer aux prédateurs internationaux et autres pirates de sa Majesté.Il n’y a qu’un seul danger qui menace l’humanité, les Etats-Unis ou plus précisément l’axe américano-sioniste.


  • "La situation s’est aggravée sur fond d’attaques d’origine inconnue contre des pétroliers dans le détroit d’Ormuz, que les États-Unis imputent à l’Iran."

    En étant juste un lambda du dimanche je parviens à deviner de qui peuvent être ces "attaques"...parce que le bon sens me pousse à regarder à qui "profite le crime" et pour cela, pas besoin d’études poussées en géopolitique...


  • Cette façon de faire des ricains est suicidaire pour leur nation, délirant pour l’électeur moyen de Trump. Finalement ils ne sont qu’un géant manipulé par un nain de l’intérieur. Poutine le sait, Trump le sait, l’Iran le sait, l’Onu le sait, le monde entier le sait et même nous petit commentateur sur E&R ou ailleurs le savons. Pourquoi Trump ne renverse pas la table au nain nuisible, il risque le sort de Kennedy, ce n’est pas certain. Nous sommes à une autre époque, je pense qu’à l’intérieur des renseignements américains de vrais patriotes sont encore en service et en ont aussi leur claque de cette soumission au nain manipulateur.


  • L’occident a besoin de la Russie, car on est plus proche d’eux historiquement, mais quel camp choisira-t-il ? L’iran ou pas ? Vu qu’il s’est dirigé vers la Chine, et autres pays pour contrer les Us sur le plan économique, si ça barde, de quel côté va-t-il pencher ? Et là, l’occident risque d’être anéanti car les autres ne feront pas de cadeaux ( depuis le temps que certains pays veulent se payer l’Europe ).

     

    • Quoique nous en disions, les « autres » ne sont pas au niveau de l’Occident (aussi factices soient certains pans de sa carrure) et ils le savent : auquel cas contraire le langage diplomatique serait d’une autre tenue. Par ailleurs Poutine sait que les pantins passent, seules restent les nations : aussi gagne-t-il du temps en plaçant les éléments visibles mais que peu ont aperçus, sur la table.
      Quant aux tactiques pour stratégies secrètes : que dalle. Partie d’échecs sur plusieurs niveaux et plusieurs plateaux...


    • Les autres ce sont surtout la Chine, la Turquie, le Pakistan, le Japon, l’Inde, l’Iran, Taiwan, La Corée.. ; qui ont la bombe pour certains, le nombre qui se chiffrent en milliards pour certains autres, un fanatisme religieux ou militaire lié à leur histoire de domination et de revanche sur le monde occidental pour d’autres encore et parmi ceux-là, l’Europe, la France est entièrement dépendante de leur main d’oeuvre puisqu’on a détruit toute notre industrie presque, dépendante énergiquement, nourriture on arrive encore un peu à être autosuffisant, etc ..donc si tout ce petit monde nous lâche ou nous attaquent, on est mal barré. La Russie est un atout important pour l’Europe, mais les Us ne laisseront pas faire, car l’Europe, c’est leur 51 è état, dirigé par Bruxelles aux ordres.


  • Les complotistes de tout poils sont dans l’attente d’une belle énumration de faits sanglants...
    Soit les services spéiaux sont bons et auquel cas, l’accalmie observable sur les attentats doit être portée à leur crédit, soit une vague d’attentats reprend ou même un seul marquant et se seront des chèvres incapables d’admettre qu’elles sont alimentées par un ennemi intérieur...

    Quoi qu’il arrive, le mainstream va se faire raboter le portrait par l’alternatif !
    La guerre d’inforation va se tendre entre mass-média et internet et, c’est là que l’on va voir que les outis de contrôle mis en place par le pouvoir pour limiter la liberté de parole sur les réseaux, comme la loi anti-haine ou anti-fake news sont les meilleures alliées de Madame et Monieur tout le monde, bref, un sacre du complotisme !

    L’anesthésie de l’opinion par les attentats sera sans effet ou radicalisera encore plus celle-ci.
    Il s’observe déjà que le simple fait pour une Nadine Morano (qui n’est pas nécessairement la mieux vue ici) puisse reprendre à son compte des propos largement partagés par les commentateurs de notre site concernant Sibeth Ndiaye, font beaucoup de buit, trop même, pour que la Sibeth n’aie pas conscience qu’il y a des alarmes allumées sur sa tête...

    Comme quoi, c’est la parole de l’adversaire qui se doit aujourd’hui de garder toute mesure.
    Or, Merkel est sur le départ, comme May, ça ne laisse pas à Trump un partenaire fort en la personne de Macron et son équipe de plus en élimée dans l’opinion pour nous vendre une attaque sur l’Iran.

    Cette naton vient de démontrer au monde qu’elle ne se cache pas pour attaquer des intérêts de puissants, soit on négocie avec elle et sera à son avantage puisqu’elle aura ramené les bellicistes à le faire, ou ce sera statu quo, or ni les israéliens et les saoudiens n’acceptront une telle humiliation puisque l’Iran continuera à enrichir son uranium...

    Difficile de croire en l’alliance de ces pays pour attaquer, donc, Bibi ira seul dans la vallée de la mort le plus probabement, mais, ça non plus faut pas y croire, il va mourir.

    Bon, comme c’est un peu bouché partout puisque dangereux pour tout le monde, il ne reste plus à Trump qu’à faire jouer son idée de plan de paix israélo-palestinien avec de fortes demandes de concession à Israël qui dit de lui qu’il est leur meilleur ami... ou pas.

    Ils sont piégés, vraiment, sinon, la guerre ! Et, ils ne veulent et ne peuvent pas la faire seuls.


Commentaires suivants