Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Corée du Nord : Washington et Séoul pèsent les "options militaires"

Et les médias mainstream paniquent

Pyongyang a procédé vendredi à un nouveau tir expérimental de missile balistique intercontinental, susceptible d’atteindre les États-Unis, déclenchant la condamnation de la Maison-Blanche et une réprimande de Pékin.

 

JPEG - 108.8 ko
L’image officielle de l’agence de presse KCNA du missile ICBM titré dans la nuit du vendredi 28 juillet 2017

 

« Tout le territoire américain est à notre portée », s’est félicité Kim Jong-un, après le nouveau tir de missile balistique qui a fini sa course vendredi en mer du Japon. L’agence de presse officielle KCNA assure samedi que le tir de l’ICBM avait été une réussite, supervisé en personne par le leader communiste nord-coréen. Elle précise qu’il s’agit d’une version améliorée du Hwasong-14 ICBM, qui a parcouru 998 kilomètres en 47 minutes à une altitude maximum de 3724 mètres. Ce lancement par Pyongyang survient après le premier test réussi le 4 juillet, jour de la fête d’indépendance des États-Unis, d’un premier missile balistique intercontinental susceptible d’atteindre le nord-ouest des États-Unis, en particulier l’Alaska.

Washington, Tokyo, Séoul, l’UE et Paris ont immédiatement condamné le second tir en un mois par Pyongyang d’un missile balistique intercontinental (ICBM). Le président américain Donald Trump a affirmé de son côté que « les États-Unis prendront les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du territoire national américain et pour protéger nos alliés de la région ».

 

 

La Chine a condamné samedi le tir nord-coréen, soulignant qu’elle « s’oppose aux violations par la Corée du Nord des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU ». Dans le même temps, Pékin « espère que toutes les parties concernées feront preuve de prudence et éviteront d’intensifier les tensions ». Peu après, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a lui estimé qu’« en tant que soutiens économiques du programme nucléaire balistique de la Corée du Nord, le Chine et la Russie portent une unique et spéciale responsabilité dans l’augmentation de la menace pour la stabilité régionale et globale ».

En réaction, les États-Unis et la Corée du Sud mènent un exercice militaire en utilisant des missiles tactiques (ATACMS) sol-sol américain et des missiles balistiques sud-coréens Hyunmoo II, a indiqué vendredi soir l’armée de terre américaine. L’exercice conjoint s’est déroulé tôt samedi matin, heure de Séoul, peu après l’annonce par le Pentagone que les chefs militaires américains et sud-coréens avaient discuté d’« options de réaction militaire ».

Le Pentagone prépare depuis longtemps l’éventualité d’un conflit avec la Corée du Nord, mais le langage tranchant utilisé marque une évolution par rapport aux précédentes réactions publiques ayant suivi des essais de missiles. Auparavant, il s’agissait de critiquer les tirs, mais sans mentionner d’options militaires de représailles.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

 


 

Et pour illustrer la perplexité des puissances occidentales et de leurs relais médiatiques, voici la réaction du journal de France Culture.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Jusqu’où ira la Corée du nord pour
défier la puissance militaire nord américaine ?

Pyongyang a lancé hier soir un nouveau tir expérimental de missile balistique intercontinental. Un essai susceptible d’atteindre les Etats-Unis. C’est le 2e de ce genre. Pour le dirigeant nord coréen Kim Jong-Un, c’est la preuve que le territoire américain est désormais à portée de tir.

 

 

Pour comprendre l’histoire de la péninsule asiatique,
lire sur Kontre Kulture :

Derrière la propagande occidentale, la réalité de la Corée du Nord,
sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si ça continu comme ça, le témoigne de Soral avec la verdoyante campagne et les gentilles maisonnettes fera parti du passé...

     

  • Ce tout petit pays, victime d’un blocus strangulateur et d’une diabolisation merdiatique internationale ( en même temps, c’est les mêmes qui tiennent tous les médias dominants), qui teste régulièrement, à des dates farceuses, des missiles peu probants, est surtout le " petit village Gaulois peuplé d’irréductibles". Le vrai, parce qu’en Gaule, le laminage et l’atomisation sont en cours d’achèvement.
    La Fronce " insoumise" d’Asterix devrait montrer en exemple la résistance à l’empire de la Corée du Nord, au lieu de se placer en 1ère ligne des tartarinades de va t-en guerre .Quand et comment arriverons-nous à sortir du régime d’occupation ?


  • C’est à qui fera le plus beau feu d’artifice ....mais c’est ballot car le feu se fera cette fois sans artifice !!!...


  • Décidément l’Etat US est impliqué dans tous les conflits du monde :
    Vénézuela, Colombie, Corée du Nord, Ukraine, Géorgie, Pays Baltes, Érythrée, Somalie, Yémen, Syrie, Irak, Iran, Azerbaïdjan, Palestine, Pakistan, Afghanistan, ...et bientôt encore de nouvelles sanctions contre la Russie avec un impact fort sur de grandes entreprises européennes.
    Imaginons qu’à la faveur d’un conflit localisé dans une région, les autres pays en conflit décident de faire bouger les lignes, se mettant à attaquer simultaément.
    Il n’y a pas pire pour une hyperpuissance quelconque que de devoir multiplier les fronts à divers endroits de la planète...Ça serait tout bonnement impossible à tenir pour les US, et cette fois-ci je ne pense pas que ses alliés suivront (OTAN).
    Il serait temps de résoudre pacifiquement tous ces conflits latents ou en cours qui n’ont que trop duré...

     

  • Si on lit "le grand echiquier" de Brzezinski, il apparait que les USA ont besoin de la coree du nord comme épouvantail afin de maintenir une coree du sud forte militairement, face au ...Japon. Un épouvantail ça se réactive de temps en temps, sinon ce n’est plus un épouvantail. Si mr B dit vrai, il n’y aura pas de nouvelle guerre de corée. Tout ceci est du theatre. Ce n’est pas moi qui le dit. Donc, please, avant de m’incendier ou d’en appeler à la sainte vierge, relisez "le grand echiquier".

     

    • Les USA ont des unités déployées au JAPON depuis 1945 , et en Corée du sud , de manière permanente depuis le début de la guerre en 1950.Dans ces deux pays , les militaires US sont notoirement hais et antiblairés , c’est encore pire que ce qu’ils inspiraient en Allemagne ! On peut constater que ces déploiements sont particulièrement efficaces car depuis près de 70 ans , la première puissance militaire mondiale, celle ou la seule chose qui marche , c’est l’armée, n’a pas été capable de faire évoluer une situation bloquée, ni par une victoire militaire , ni par la négociation .


    • La Corée du Nord sert aussi d’épouvantail à la Chine, ne pas oublier
      Du coup cette dernière se place toujours en médiatrice et en profite pour étendre son empire
      Sans la Chine il y a belle lurette que la Corée du Nord aurait été absorbée par les ricains via Corée du sud
      Mais il est vrai que la Corée du Nord de part son programme nucléaire oblige le Japon et la Corée du Sud à avoir en permanence des bases US mais même sans Corée du Nord, il y a ensuite l’ogre chinois et sournois qui de toute façon oblige le Japon à avoir des troupes US chez elle...
      Le seul moyen de s’en sortir c est que tout ce beau monde trouve un terrain d’entente pacifique mais pour l’instant c’est le statu quo...


    • @ahmed



      Mais il est vrai que la Corée du Nord de part son programme nucléaire oblige le Japon et la Corée du Sud à avoir en permanence des bases US...




      Heu.. ce serait plutôt l’inverse non.. ?? :
      « Mais il est vrai que l’occupation militaire américaine du Japon et de la Corée du sud oblige la Corée du nord à développer son programme nucléaire »


  • Depuis l invasion américaine en Irak, les états unis ont montré leur limite dans leur rôle de gendarme du monde.
    On emploie des mercenaires pour des guerres a distance. On en perd le contrôle.
    Les états unis, logiquement sont testés , économiquement ou militairement.
    Le partenariat des brics avec les accords pour les transactions en devise autre que le dollar.
    Petit a petit, il faut espérer que les états unis retrouve leur isolationnisme.

     

  • Tout ça c’est très bien que le chintok puisse enflammer une ville US, indienne, japonaise ou australienne. Moi ce qui m’intéresse, c’est de savoir s’il peut atteindre Tel Aviv avec ses ogives.


  • Dans un duel, le Ricain vous veut désarmé. C’est un homme.


  • Si l’Europe sortait quelques minutes de son syndrome de Stockholm elle se réjouirait de voir son ravisseur à portée de tir nucléaire....
    Maintenant j’ai envie de dire Kim Kim soit joueur, appuis donc sur le bouton...


  • L’Empire US n’est plus capable de la moindre guerre. Il ne lui reste plus que les organisations terroristes et ses mercenaires sur le terrain et les propagandistes dans les média qui essaient de vous faire prendre des vessies pour des lanternes. Jim Morrison avait chanté "This is the end" et je pense très sincèrement que c’est juste une question de temps avant de voir ce monstre apparaitre tel qu’il est devenu après toutes les défaites qu’il subit : qu’elles soient politiques, militaires, stratégiques..etc dont on voit très clairement les répercussions avec des "super" alliés menaçants (Turquie, Philippines...), des ennemis de plus en plus puissants (Iran, République de Corée...). Il lui reste très peu d’années encore à faire illusion grâce à la machine de propagande sophistiquée mais dans les faits le rétropédalage est impressionnant...
    Voir "Le compte à rebours a commencé pour Washington et Tel Aviv…"