Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’abbé Pierre : "Il n’y a pas de violence qu’avec des armes"

L’abbé Pierre fustige avec véhémence les bourgeois qui accumulent les richesses.

« Vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients que n’en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir ! »

Le combat du jour est social,
lire sur Kontre Kulture

 

Le virage immigrationniste de la Fondation, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grâce vous soit accordée pour l’éternité cher Abbé...pour les efforts et les batailles que vous avez menées avec abnégation.

    L’hiver 54 n’est plus derrière nous mais devant... ici ou ailleurs où c’est souvent l’hiver perpétuel et où les prédateurs, les idéologues délirants, les assoiffés de toute puissance, les pervers sans empathie, les calculateurs enchassés dans un égo bouffi, les racailles débulbés, les soldats sans conscience, les peureux planqués, les votants incultes, les conseilleurs manucurés, les stars sans talent véritable, les présidents ou autres chanceliers plein de chances calculées et de soumission pathétique... entretiennent une misère perpétuelle juste parce qu’ils n’ont plus d’âme, plus de cœur, plus de raison autre que celle de se croire vivants alors qu’ils sont tous déjà zombies.

    S’adresser à eux n’est plus d’actualité. Ces êtres abjectes n’ont plus d’oreille pour entendre, plus de tripe ni de testicules pour retrouver le chemin de l’humanité. Les interpeller ne sert plus à rien. Le bla bla de la vacuité fait fureur partout, occupe les écrans omniprésents, leurs mots creux sont dans les poches, les sacs, sur le papier poisseux de la presse qui, d’agenouillée s’est littéralement aplatie.

    De plus en plus de damnés se redressent, se lèvent, reprennent leur destin en main. Beaucoup autour tentent de récupérer, de s’infiltrer, de polluer, de surfer sur l’énergie colossale du premier mouvement national qui pourrait - peut-être... l’avenir nous le dira vite - fissurer l’édifice oppressif construit sur nos vies et qui se chauffe en pompant notre souffle vital.

    Cher Abbé, il nous faut attendre parfois longtemps avant que l’Esprit qui œuvre partout dans l’invisible par sa mystérieuse intelligence et son génie absolu fasse justice. Tôt ou tard, ils paieront, cher, très cher. Je le crois profondément.

     

  • Sacré abbé lui aussi il en avait...


  • Magnifique discours de l’abbé, paix à son âme, que j’espère apaisée.
    C’est ce que j’appelle un grand homme.


  • « Vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients que n’en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir ! »

    Cette phrase devrait être inscrite dans les palais de justice , sur les murs de l’assemblée nationale et du parlement Européen, pour leur rappeler de temps en temps ce pour quoi ils sont élus et à quoi ils servent.

     

    • elle y est, c’est strictement la pensée de la magistrature :
      "les pauvres racisés de banlieue n’auront jamais autant de sang sur les mains que les blancs occidentaux (équivalent de "riches" pour ces cervelles) c’est pourquoi nous relâchons tant que faire se peut ces pauvres archanges du désespoir et nous épinglons ces fachos de blancs sur nos murs."

      le désespoir est partout, et il est surtout ici, chez nous, chez ce peuple orphelin et athée. L’abbé Pierre était assez sensible pour sentir la violence concrète de la précarité mais peut-être pas assez spirituel pour sentir la violence du néant.

      La faim, ou plutôt la crainte de manquer, cela n’enlève pas la dignité d’un homme
      L’isolement et l’impuissance à aimer, à s’aimer, oui.

      le désespoir de l’assiette regroupe par gilets jaunes. La destruction de l’être social crée de la racaille, de l’antifa, du blacj blocks, etc et un peuple qui s’efface, se laisse dissoudre et maintenir dans un état de pourrissement et de peur.

      Nous sommes des peuples progressivement mis en esclavage afin d’engraisser les parasites d’en haut et nourrir les parasites d’en bas.
      Le problème des riches n’est pas celui de la redistribution, mais à quoi sert cet argent, cet investissement. Utile au Royaume ou à l’Argent lui-même ? C’est la seule question.


  • L’abbé Pierre, dont les représentants de quasiment toutes les religions ont rendu hommage lors de ses funérailles, sauf un et c’est interdit de le rappeler sur sa fiche Wikipedia.


  • L’avortement ... par exemple , est d’une cruauté et d’une violence inouïe !!!


  • #2101750

    Discours d’une rare vérité morale et éthique qu’on n’entend quasiment jamais dans les mass média, caisse de résonance du pouvoir légal oligarchique sevré de bonne conscience et de certitude.


  • Un vrai homme de gauche.....

     

  • ces mots sont de ceux qu’on n’entend plus...un vrai homme de Dieu, vraiment dans le Christ, et loin des manipulations que le Malin organise sur les vivants .


  • gloire a l’abbé pierre, qui a marché dans les pas du christ !!!


  • Au dessus de l’abbé Pierre...
    ...
    il n’y a que Dieu.

    Thémistoclès


  • Y paraît que la violence est le lot des faibles... donc les puissants...
    Que reste-t-il aux malheureux pour se défendre ?


  • ... Il n’a même pas une rue à son nom à Paris. juste un bout de square qu’il partage avec quelqu’un d’autre !


  • #2102317

    Quand la sincérité , l’intelligence, le courage , sont réunis dans un homme de Dieu... Il était providenciel forcément à son époque, et il a été touché par la grâce et l’élection divine pour créer Emmaüs et pour dénoncer ce qui devait l’être, comment c’est récupéré ensuite n’est plus de son ressort. La violence dont il parle on a bien compris le but caché de ces riches : augmenter leur richesses en appauvrissant toujours plus les pauvres et surtout en les rendant anesthésiés par les désirs matériels à cause des inégalités, de plus en plus loin de toute véritable éducation spirituelle. Cela dit pour la vivre je pense que la pire des violence aujourd’hui est la violence faite aux papas, je ne dis pas pères de familles car la famille n’existe plus. Les femmes sont devenues par la course au profit individuel et par leur absence de foi aux vertus des liens sacrés du mariage avant les liens sacrés aux aides sociales des femmes seules avec enfants, les pires ennemis des hommes, et selon moi les pires ennemis de l’humanité et de la vie, bien sûr chapotées par Satan... Je pense que si sœur Emmanuelle était là les femmes d’aujourd’hui en prendraient plein la gueule, bien plus violemment et directement que par l’ex géniteur de leurs enfants aux droits bafoués . Je ne vois pas pire violence que l’encouragement à la destruction de la
    Famille offerte aux femmes comme un droit inaliénable .La trahison de la femme a detruit la volonté des hommes de rester fidèle à leurs engagements pour l’humanité. Il ne leur reste plus qu’a faire vœux d’abstinence de relation maritales, à l’image de l’abbé Pierre...pour trouver une autre cause que leur propre famille ,déjà détruite, à défendre.


  • L’abbé Pierre est un antisémite qui a préfacé le grand ouvrage de Garaudy. Heureusement il a été aussitôt dénoncé et humilié par les organisations juives de France. Il est mort peu après dans l opprobre. Ouf !


Commentaires suivants