Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"L’adieu aux armes" de Le Pen pour sa dernière séance au Parlement européen

Le fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen, achève ce mardi au Parlement européen le dernier mandat de sa vie politique.

 

 

25 janvier 1956. Un jeune homme de 27 ans monte à la tribune de la nouvelle Assemblée nationale. Nommé membre de la commission des Affaires étrangères, Jean Le Pen a choisi à l’ouverture de la session parlementaire de modifier son prénom, qui était aussi celui de son père, et d’y accoler l’un de ses seconds prénoms. C’est donc sous le nom de Jean-Marie Le Pen qu’il prend pour la première fois la parole, après le discours d’ouverture du président socialiste Le Troquer. Et déjà, il vitupère. Et conteste la composition du bureau de l’Assemblée.

« La politique est aussi un théâtre, comme la justice du prétoire », écrit Jean-Marie Le Pen dans ses Mémoires. Mais le rideau finit toujours par tomber. Ce mardi, le comédien joue sa dernière représentation. Ce sera en fin d’après-midi au Parlement européen dont il est le doyen. Pour l’occasion, il s’est inscrit à l’ordre du jour pour prendre la parole devant l’hémicycle strasbourgeois. Il en avait perdu l’habitude.

[...]

« Je vais porter un jugement sur cette assemblée que je quitte et que je trouve particulièrement inefficace », lâche-t-il, en guise de menu de ce qu’il appelle son « adieu aux armes ». « J’évoquerai aussi le scandaleux racket dont j’ai été victime », poursuit-il.

Une référence aux procédures de recouvrement pour des emplois présumés fictifs de ses assistants pour lesquelles il doit rembourser au Parlement 320 000 euros. Une « persécution très nette », grommelle-t-il, tout en rappelant que ses collègues ont levé six fois son immunité parlementaire pour permettre des poursuites judiciaires, souvent en raison de dérapages racistes.

Une ultime bravade dans un Parlement européen où il n’a pas beaucoup de bons souvenirs. « J’aurais l’occasion d’en avoir surtout de mauvais… » Puis, après une longue réflexion : « Ah si, mon élection en 1984 ! Libération avait titré : “le Choc Le Pen”. C’est agréable, ça…  »

[...]

Incontestablement, Jean-Marie Le Pen a préféré ses mandats au Palais-Bourbon plutôt qu’à Strasbourg. Même si, pour les premiers comme pour les seconds, il n’a jamais appartenu à une quelconque majorité. Il assume crânement : « J’ai toujours été dans l’opposition. Je suis un navigateur debout. »

Mais attention, prévient-il, « ma parole n’a pas besoin d’un mandat parlementaire pour être portée ». Le patriarche continuera à intervenir dans le débat public quand il le désire. Et pourquoi pas dès les européennes. « Je soutiens la liste conduite par monsieur Bardella pour le compte du RN, conclut-il, froidement. Même si, moi, je suis FN ! »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Le Pen, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et il nous laisse le National-sionisme en héritage.
    D’abord en favorisant sa bécassine de fille au dépend de Bruno Gollnisch- du pur népotisme. Ensuite en ne soutenant pas Alain Soral aux européennes afin qu’il soit en position éligible, ce qui a conduit le boss a quitter le FN.
    JM Le Pen met toujours marion Maréchal au pinacle en oubliant que son père travaillait pour le mossad. Tel père tel fils, pour être politiquement correct : tel père tel enfant.
    Ces deux femmes sont un grand danger pour la dissidence et donc pour la France.
    Si JM Le Pen était si courageux il se serait présenté contre sa fille lorsque cette dernière la fait cocu.

     

    • "il se serait présenté contre sa fille" : déjà qu’il est difficile d’obtenir des voix apparentées nationales, si en plus, vous les diviser...


    • Les anciens politiques laissent la place à la génération "des destructeurs" sans conscience ni culture. Ce qui me dérange, bien que j’aime bien JMLP, c’est d’une part saper les désirs de B. Gollnisch (lors de la présidence du FN, il ne le soutient pas ; lors il lui fait un appel du pied pour les européennes pour mieux le saborder) et d’autre part, soutenir la liste de sa tocarde de fille tout en lui lançant des piques à distance.

      Cependant, je reconnais, uniquement, un talent oratoire à Bardella mais je ne suivrais pas ce mouvement. J’ai la dent dure à savoir qu’elle s’est sabordée lors du débat du second tour en 2018 pour en retirer quelle contrepartie en retour. Donc NON aux européennes (la seule fois que j’ai voté FN, c’était lorsque le Menhir tenait les rênes du parti) ; cependant tant que nunuche sera à sa tête, ce sera abstention. D’autant plus que B. Monot, son conseiller économique, lui avait rédigé un document détaillé de 18 pages sur l’Euro (dérive, conséquence d’un changement monétaire, futur de l’EU si’ l’on conservait l’Euro). Sa réponse : elle le lui a jeté à la figure et en lui rétorquant qu’elle refusait de lire un pavé de 18 pages, seul un document de 8 pages était dans ses capacités, c’est dire la tocardise et la fainéantise de fifille le Pen. Ce n’est pas seulement Monot mais tous les gens ayant travaillé avec elle. Chevier la compare au bébé élyséen sur sa schizophrénie, ses colères non maîtrisées, son côté ambivalent et son manque d’attention pour connaître un sujet de A-Z, ce que confirme Philippot que je n’apprécie pas mais je lui reconnais sa constance.


    • @MPNF

      "Sa réponse : elle le lui a jeté à la figure et en lui rétorquant qu’elle refusait de lire un pavé de 18 pages, seul un document de 8 pages était dans ses capacités,".

      Vous êtes amusant, vous. Pendant qu’elle lit 18 pages, elle boit un coup quand ? Elle a souvent apéro, alors respectez ça au moins......
      D’ailleurs, si elle renvoyait tout ce qu’elle a bu depuis des années, l’incendie de Notre Dame était éteint en moins de 10 minutes.
      Elle a défendu des sans PQ (elle s’en vante d’ailleurs), alors une avocate, non merci !!!!


    • Ceux ne sont pas les sionistes qui vote en FRANCE ,et MARINE LE PEN contre Bruno Gollnisch-n’a pas était élu par les sionistes non plus .Mais bien pas les adhérents du FRONT NATIONAL EN 2011, Pour Marion elle ne porte pas le nom de son père génétique , mais de son beau père , elle n’est en rien responsable des galipettes de sa mère . Auque était un espion de la d g s e donc Un espion FRANÇAIS ,roger Auque, né le 11 janvier 1956 à Roubaix et mort le 8 septembre 2014, est un journaliste, espion et diplomate français.

      Ambassadeur de France en Érythrée de 2009 à 2012, il a mené une carrière dans le journalisme. Il fut détenu comme otage au Liban pendant près d’un an en 1987. La FRANCE à toujours été plus que moins pour ISRAEL ..CQFD .


    • mais non ! le FN, donc JMLP n’ a jamais eu vocation à être élu, et à chaque fois près du bord, il balançait un truc qui le desservirait.Idem les dernières élections de sa fille, d’où son comportement. Les extremes gauche ou droite ne sont là que pour râfler des voix de façon qu’au 2è tour, ce soit Gauche/FN ou Droite/FI, car c’est plus facile pour se faire élire, la France me mettra jamais des partis extrêmes aux manettes, car Droite/gauche traditionnelles, c’est du boulot à faire, tandis que les autres, ça donne des élections toutes cuites. N’oubliez pas, la politique, c’est de la stratégie. Etre dans l’opposition est toujours plus confortable. Mais il en faut, ça permet d’avancer quelques pions et de dire quelques vérités. Rappels-vous, De Gaulle a dit certaines de ces vérités, et ils l’ont eu.


  • Je ne puis m’empêcher d’y voir une corrélation avec l’incendie de notre cathédrale, la chair de la France, qui a eu lieu hier .Et puis regardez les ces journaleux, à peine Notre Dame en flamme, ils ne parlaient que de pognon ! C’est pas tout de débloquer une tonne de fric. L’âme de la France et des français a besoin de retrouver son humilité originelle .Le peuple français était intrinsèquement bon et gentil , ce n’est plus le cas . C’est pas pour rien que ce peuple se laisse aujourd’hui envahir sans rien dire. Le français est devenu nihiliste , incapable , moqueur et libertaire. Des ploucs qui poussent leur saint caddie, avec pour unique horizon le néon éclairé du Lidl. Des je-m’en-foutistes bobo-gauchisants qui pourrissent dans la médiocrité et le jus hanounesque ! Des abrutis qui mettent le Tam-Tam nègre au même niveau que la Joconde de Da Vinci ! Ben oui, désolée, je décris ce que je vois autour de moi … je vais pas me faire que des amis , mais la Fronce est dans un état lamentable et la situation y est sans doute pire que partout ailleurs avec ce marxisme culturel ambiant

    Ce qui me frappe en France c’est l’anti-mysticisme primaire. On ne peut plus jamais parler de religions et de croyances (fussent-t’elles païennes ) . Ça n’intéresse plus beaucoup les français tout ça, trop préoccupés par le prix du lait et du plein d’essence

    C’est l’âme de tout un pays qu’il faut reconstruire .

    Jean Marie, tu vas nous manquer . C’était un homme comme toi qu’il nous fallait pour sauver la France !

     

  • Des décennies au parlement européen pour au final, ne jamais remettre en question cette UE de malheur de façon radicale (racine).
    Une ou deux sorties délectables sur cohnbendit, à part ça, rien de radical.
    On additionne le salaire mensuel sur ces décennies et là, ça pique les yeux, on comprend aussi pourquoi on ne veut pas tuer la poule aux œufs d’or au FN et ailleurs, que ce soit lui ou les autres.

    Ce n’est pas le seul dans la "dissidence" a s’arrêter au pied de la critique radicale politique voir juridique (UE n’est qu’un contrat juridique) et d’être stoppé soit par avarice, idéologie ou dogmatisme, voir pour les cas les plus graves, par dissonance cognitive.

    Cela dit, sacré bonhomme !
    LEGIO PATRIA NOSTRA


  • J’ai eu la chance d’entendre sa toute dernière allocution... Magnifique, prophétique, voici ce qu’il a dit en substance : si certes il faut une union des peuples européens (il dit "boréaux"), elle doit se faire de Gibraltar à Vladivostok pour lutter contre l’invasion migratoire, dans le respect des Nations, dont l’histoire a prouvé que c’est la seule communauté à laquelle on puisse se sentir appartenir. Il dit que la passivité des députés en ces heures critiques de l’histoire de l’homme sera inoubliable à l’avenir. Pas un mot pour lui ou sa carrière, mais uniquement pour l’Europe.

    Alain Soral, Notre-Dame de Paris, Jean-Marie Le Pen. Voilà trois noms qui forgent notre identité française en ces jours funestes...


  • J’ai eu la chance d’assister à son tour dernier discours. Magnifique, prophétique. Très beau discours, il dit en substance que si certes il faut une union des peuples européens (il dit "boréaux"), elle doit se faire de Gibraltar à Vladivostok pour lutter contre l’invasion migratoire, dans le respect des Nations, dont l’histoire a prouvé que c’est la seule communauté à laquelle on puisse se sentir appartenir. Il dit que la passivité des députés en ces heures critiques de l’histoire de l’homme sera inoubliable à l’avenir. Pas un mot pour lui ou sa carrière, mais uniquement pour l’Europe.

    Alain Soral, Notre-Dame de Paris, Jean-Marie Le Pen. Voilà trois noms qui forgent notre culture française en ces jours funestes.


  • Le gouvernement n’est pas un fait, il n’est qu’une fiction. Le fait immuable et éternel, c’est le peuple.
    Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain. N.B


  • Le (magnifique) discours de JMLP est emblématique de la droite nationale DE la République :

    - de la droite nationale : en ce que l’analyse parfaitement juste n’a pas su rallier à elle une majorité AGISSANTE. La droite nationale c’est depuis le général Boulanger sous la III République, l’Ode d’un amoureux impuissant : les petites fleurs mais sans le coït.

    - DE la République : la république est aussi cynique que sa droite est naïve. La droite comprend tout mais ne peut rien ; la république qui peut tout fait semblant de ne rien comprendre ou tout à l’envers ... justement pour ne rien faire.

    La résistance passive est sa trade mark, la sclérose son idéal.

    Depuis qu’elle est maçonnée, donc au moins depuis la république des 3 Jules, elle prend toujours les décisions contraires aux intérêts de la France et quand elle ne peut faire autre chose que servir Celle qui l’emploie, toujours en retard et le plus tard possible donc à contretemps.

    Le FAIT seul : il ne faut pas tomber dans le piège du procès d’ intentions supposées ou réelles ou l’accuser d’avoir un QI indigne des mérites de la France.

    Il faut prendre le parti inverse : elle est très intelligente et très bien intentionnée.

    Simplement, aussi longtemps que nous choisirons notre domesticité dans ses rangs, du rose layette au bleu délavée, la France ne sera pas servie, seulement désservie.

    Nos votes "dans l’hémicycle" ne font que rallonger le martyr de la France et retarder la Libération du Monde.

    Absolument : il y a une relation directe de cause à effet entre notre vote (RN) et le mandat d’arrêt d’A.S.

    Et ce n’est ni de la faute d’AS qui n’en a commis aucune, ni du RN qui a tout voulu sauf ce résultat, ou de la Justice qui n’applique que les lois votées etc.

    C’est du au groupe sanguin de la République incompatible avec celui de la France :

    - la République est pour elle même contre Dieu
    - la France est pour le Christ et contre ses ennemis, donc contre la république

    Ne votez jamais pour quelqu’un qui penserait que le Christ n’a rien à voir DANS la Politique.
    Qui penserait que l’Homme est souverain et donc en creux que Dieu est un con.
    (Alors que la Vérité est exactement inverse).
    Ce type est contre vous.
    ( Combien pensez vous valoir à ses yeux, si, à ses yeux Dieu est un con ?)
    Vous le faites chier.
    Sinon aujourd’hui, forcément demain.
    Et demain au double d’aujourd’hui
    Plus il durera, plus il vous martyrisera
    Lui et son régime

    Nous souffrons depuis au moins 1873.


  • Très bon Jean-Marie ! Force et honneur à toi pour la suite !


  • En tout cas , respect , et merci , c’est l’homme courageux , qui m’a fait prendre conscience de tellement de choses , à une époque datant de presque trente ans . Et tout ce qu’il a défendu s’avère Vrai . Le reste est de la " tambouille " sauf le sort de sa fille qu’il aurait pu certainement éviter de mener de cette façon . Mais les liens familiaux restent " spéciaux " ( regardez Trump et son gendre . )


  • Tout est dans cette dernière phrase :
    « Députés, qui êtes restés aveugles, sourds et muets, la postérité vous maudira. »