Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

À l’heure ou le Front national se « normalise » au point d’exclure son président d’honneur et fondateur Jean-Marie Le Pen, il apparaît judicieux de (re)lire ce qu’écrivait Alain Soral en 2008 sur l’avenir de ce mouvement et sur la ligne qu’il devrait conserver pour demeurer le parti de l’insoumission.

 

Ce texte est la retranscription de l’intervention d’Alain Soral à l’Université de rentrée du Parti populiste (disparu depuis) de Christian Perez et Franck Timmermans, tenue les 20 et 21 septembre 2008 à Six-Fours (Var).

 

Le politiquement incorrect comme idéologie de résistance au mondialisme

Cet intitulé implique de répondre à deux questions préalables :

1) Qu’est-ce que le mondialisme ?
2) Qu’est-ce que le politiquement correct ?

Commençons par le mondialisme.

Le mondialisme n’est pas la mondialisation.

La mondialisation est un processus inéluctable d’échanges matériels et immatériels dus au progrès technique.
Nous ne pouvons pas aller contre et ce n’est pas souhaitable.
Le rejet de la mondialisation n’est pas le désir d’un retour en arrière civilisationnel.
Pas plus que la décroissance n’est un désir de récession…
Il est assez pratique de pouvoir se rendre à Six-Fours en quelques heures par le TGV et réjouissant de constater qu’un grand nombre de militants du Parti populiste ont eu les moyens financiers de s’y rendre !
Non !
Ce qui est en question c’est le mondialisme.

Le mondialisme est un projet idéologique, une sorte de religion laïque qui travaille à la mise en place d’un gouvernement mondial et à la dissolution de toutes les nations du globe en une seule humanité.
À la dissolution des nations sous prétexte de paix universelle.
La diversité des Nations et des peuples étant considérée comme la cause des guerres qui ensanglantent le globe depuis l’aube de l’humanité…

Ce processus a été logiquement très présent après la guerre de 14,
à travers la Société des nations.
Il a logiquement reflué avec la montée des périls qui ont conduit à la Seconde Guerre mondiale.
Il est revenu très fort sur les décombres des Nations après 45, avec l’ONU et la Déclaration universelle des droits de l’homme.
Déclaration, petite parenthèse, que nous ne devons pas confondre avec
la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui pensait ces droits dans le cadre concret d’une nation enracinée : la nation française, au nom d’un modèle civilisationnel, dont parle souvent Jean-Claude Martinez : l’universalisme français. Une civilisation au destin planétaire, alternative à la fois à l’islam de l’Oumma et au libéralisme anglo-saxon…

Nous avons donc, en lutte contre les nations et les peuples considérés comme intrinsèquement belliqueux, deux systèmes idéologiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale :
Le socialisme russe, aujourd’hui décédé.
Je ne m’acharnerai donc pas dessus inutilement !
Et le capitalisme américain, grand vainqueur, jusqu’à aujourd’hui, de la Guerre froide.

Le mondialisme actuel est donc double :

À la fois projet idéologique des Lumières dévoyé :
Un projet où la paix universelle, l’humanité réconciliée par la Raison de Kant,
sensée dépasser l’obscurantisme de la scolastique qui avait débouché sur les guerres de religions d’Europe,
a finalement tourné à l’obscurantisme des droits de l’homme…
Obsurantisme des droits de l’homme…
Soit l’interdiction, au nom du blasphème et de l’hérésie, d’utiliser désormais sa Raison pour critiquer tout les méfaits concrets, de ce processus totalitaire, sur l’humanité concrète...

Un mondialisme qui est aussi, dans le même temps,
la pente inéluctable de la société marchande :
Passée de la libre entreprise de l’entrepreneur libre, au capitalisme financier orwellien, où chaque homme est désormais réduit au rôle de salarié-consommateur esclave par ce que nous appelons dans le marxisme : la loi de concentration du Capital imposée par la baisse tendancielle du taux de profit…

Nous avons donc là, la convergence de deux processus unificateurs :
l’un idéologique, pensé :
les droits de l’homme universels,
l’autre économique, subi :
la marchandisation intégrale sous la religion du profit.
Deux processus qui se fondent aujourd’hui dans un même projet :
celui de la gouvernance mondiale sous l’égide du capitalisme anglo-saxon, au nom de l’idéologie des droits de l’homme abstrait…

En résumé
 :

Les droits de l’homme sont donc, aujourd’hui, le catéchisme de la dissolution des peuples et des nations enracinées, au service de l’abstraction généralisée du capitalisme financier mondialisé, en vue de sa domination mondiale et intégrale.
Domination sur nos porte-monnaie comme sur nos âmes…



(Le politiquement incorrect)

Cette rapide présentation faite, il est assez facile d’en venir à notre deuxième définition :
Qu’est ce que le politiquement correct ?
Et, partant :
qu’est ce que le politiquement incorrect ?
Le politiquement correct, c’est tout ce qui accepte de se soumettre, consciemment ou inconsciemment, au catéchisme des droits de l’homme.
Le politiquement incorrect c’est tout ce qui lui résiste et s’y oppose !

Le droit-de-l’hommisme
n’a donc plus rien à voir avec les droits réels des hommes réels,
attachés à leur culture locale, à leur nation (comme l’engouement pour les jeux Olympiques ou les championnats de football continuent d’en témoigner, puisque ce sont bien là des luttes entre nations et entre villes qui sont plébiscitées…)
Le droit de l’hommisme est, aujourd’hui, le bras armé idéologique du mondialisme, le baratin qui accompagne désormais toute mise au pas, tout écrasement de tout mouvement de résistance au mondialisme économico-idéologique, qu’il soit militaire, politique ou culturel…

Ainsi, c’est au nom des droits de l’homme, entraînant, bien sûr,
droit d’ingérence humanitaire, puis devoir d’ingérence militaire de monsieur Kouchner,
qu’on bombarde aujourd’hui la petite nation serbe, parce qu’elle résiste, au nom de sa culture et de son histoire, au rouleau compresseur mondialiste sous pilotage américain…
C’est au nom de l’idéologie totalitaire et belliqueuse des droits de l’homme qu’on bafoue aujourd’hui les droits réels des hommes réels, partout sur la planète.
Que ce soit le droit des Serbes à rester serbes, mais aussi bien le droit des musulmans a rester musulmans en Iran ou en Afghanistan…


Mais c’est aussi au nom des droits de l’homme…
qu’on détruit, à l’intérieur des nations et des peuples, les solidarité sociales traditionnelles contre le capitalisme mondialiste, en substituant aux acquis sociaux, notamment ceux des ouvriers et des classes moyennes,
les droits sociétaux des pseudo-minorités opprimées – en réalité minorités agissantes… :
droits des homosexuels, droits des femmes, droits des jeunes, droits des Noirs…
qui sont autant de segments de marché au service du mondialisme idéologico-marchand, comme avait très bien su l’illustrer d’ailleurs, l’excellente publicité « United Colors of Benetton » de l’ex-trotskiste devenu publicitaire monsieur Toscani…

Dés lors, toute résistance à cette mise en coupe réglée :
refus de considérer les Serbes comme les ennemis de l’humanité,
alors qu’ils essaient de préserver leur mode de vie et leur indépendance.
Refus de considérer les gays comme une catégorie sociale,
la diversité des homosexuels ne se réduisant pas à un lobby gay autoproclamé, et la sodomie restant, de toute façon, une activité de loisir privée…
Bref, tout refus de se soumettre à l’escroquerie de ses pseudo-droits de l’homme,
qui consiste, en réalité, à soumettre les hommes à la domination mondialiste marchande,
est considéré par ce même pouvoir,
comme autant de crimes contre l’humanité  !
Nous y sommes !

Sentence du « crime contre l’humanité » qui permet, dans les faits, de chasser celui qui en est accusé, hors humanité,
ravalé au rang de sous-homme ne bénéficiant plus de ces fameux droits de l’homme : peuple allemand et japonais après guerre, peuple palestinien aujourd’hui, iranien demain, militants et électeurs du Front national en France, depuis 30 ans…

Parlons maintenant justement
Du Front national



Cette implacable mécanique rapidement démontée,
Rapprochons-nous maintenant de la France et de la mouvance nationale…
De cette mouvance nationale
que j’ai rejointe par esprit de résistance au mondialisme…
et qui s’est incarnée, ces 30 dernières années, dans le Front national, ce mouvement de la résistance nationale unifiée, grâce au génie politique de son Président, Jean-Marie Le Pen. Un Jean-Marie Le Pen que j’en profite pour saluer chaleureusement…

Première remarque,
Compris comme ça, et j’oserais dire : bien compris !
le Front national n’est ni un mouvement de droite ni un mouvement de gauche…
puisque la droite renvoie au Marché, donc au mondialisme,
tout autant que la gauche renvoie à l’internationalisme, ce qui revient au même…
Le FN bien compris est donc essentiellement un mouvement, trans-courants, de résistance au mondialisme, à la fois opposé à son économie, de droite libérale et à son idéologie, de gauche droit-de-l’hommiste…
le catéchisme de gauche étant l’alibi humaniste du processus économique de concentration du Capital et de domination par les Maîtres du Marché…

De cette analyse, on doit donc logiquement déduire que ; si le FN,
en tant que mouvement d’opposition nationale au mondialisme,
veut être cohérent, il doit à la fois lutter contre le mondialisme marchand,
et lutter contre le politiquement correct qui en est l’idéologie…

Or, et c’est là que je me permettrai une critique à la fois sur les imprécisions d’hier et les tentations d’aujourd’hui…

Pendant des années,
le FN a été politiquement incorrect sur le plan idéologique – je fais là référence aux délicieux et utiles dérapages de notre Président –… mais malheureusement beaucoup trop libéral sur le plan économique, ce qui n’était faire le travail d’insoumission qu’à moitié…
Je fais remarquer au passage que le national-libéralisme est un oxymore, puisque libéral veut dire « privatisé » et que quand tout est privatisé : banque centrale, services publics, armée… le politique, fût-il FN, perd tout contrôle sur la nation !

Dans ce rapport Politiquement correct et libéralisme, aujourd’hui au FN la tendance est plutôt inversée
 :
grande rigueur critique sur le mondialisme économique,
mais abandon du politiquement incorrect au nom de la dédiabolisation,
ce qui revient à la même incohérence et à la même impuissance politique : puisque se soumettre à la dictature des droits de l’homme et au chantage du crime contre l’humanité, c’est se retrouver, à terme et au final, à poil et en rase campagne face à l’idéologie mondialiste !
Le slogan résumant le mieux ce que je veux dire, slogan qui nous est asséné en permanence, partout sous-jacent et sur lequel nous ne devons rien lâcher étant le fameux « plus jamais ça ! » sous entendu : « le mondialisme ou Auschwitz »
avec, pour les récalcitrant, la non moins fameuse reductio ad hitlerum !


En résumé de ce court exposé :
Le politiquement incorrect n’est en rien un inutile jeu de provocation.
C’est, même s’il ne se comprend pas toujours comme ça :
LA doctrine de résistance au mondialisme.
Doctrine d’insoumission sans laquelle la critique limitée au mondialisme économique est insuffisante, impuissante et même incohérente, tout comme le politiquement incorrect, non étendu à la doctrine libérale…
Incohérence économique d’hier aujourd’hui dépassée au FN grâce à l’excellent travail de Marine Le Pen !

Donc, non seulement la pensée politiquement incorrecte ne doit pas être abandonnée, mais,
à l’heure où la gauche,
qui tenait jadis le haut du pavé avec le marxisme,
a abandonné toute pensée, en s’abandonnant à l’obscurantisme des droits de l’homme...
À l’heure où plus personne ne pense, ni à gauche ni à droite, puisqu’il y a longtemps que la droite d’affaires se contente de faire des affaires…
nous pouvons, nous nationaux, en tant que seuls critiques efficients du Système,
reprendre la main sur le plan des idées,
devenir, dans ce désert, LES maîtres à penser de demain
et incarner, nous et nous seuls, le renouveau du Génie Français !


Vive l’insoumission, donc !
Et longue vie à la France insoumise !

Alain Soral, 21 septembre 2008

Retrouvez Alain Soral chez Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je caresse l’espoir que cette exclusion de Jean-Marie Le Pen et la blessure à son égo le pousse à se lâcher et fonder ce mouvement d’insoumission si bien décrit dans cet exposé. Puisse-t-il en avoir les forces.

    Reynouard, dans un récente vidéo vient de lui faire un appel en ce sens. E&R aussi par cet article. (Et moi aussi par ce commentaire.). Que Holeindre et la vieille garde du FN fasse de même !


  • Ce que Soral disait en 2008 est devenu "mainstream" dans la dissidence. A l’epoque personne d’autre le disait.

    A savoir pour tous les jeunes qui se branchent sur la dissidence en 2015 et qui croient que Soral c’est l affaire binti et les engueulades avec quelques guignols de la dissidence qui aujourd’hui disent la meme chose que Soral et pensent qu’ils ont invente’ alors que c’est lui qui a fait le boulot via ses livres, ER et KK pour que tous aient acces a cette contre culture au mondialisme.

    Soral n’a parfois pas la patience que certains aimeraient parce qu’il a deja fait tout le boulot ideologique, il a ecrit Comprendre L’empire, et maintenant il est dans le combat politique.

     

  • #1251834
    le 24/08/2015 par Magnus MARTEL, auteur de Plaidoyer pour l’armée française
    L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

    C’est exactement ça !!!


  • Le rôle dévolu au FN sera de scinder le pays en ethnies antagonistes les unes des autres ; le modèle républicain ayant dégouté les Français, le FN sera naturellement entraîné sur cette pente : les ethnies en lieu et place des républicains...

     

    • #1252455
      le 25/08/2015 par Magnus MARTEL, auteur de Plaidoyer pour l’armée française
      L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

      Les ethnies s’opposent déjà les unes aux autres et, que ce soit ici ou ailleurs, ce n’est pas près de changer.

      En outre, je ne vois pas trop ce que le Système, qui cherche précisément à fondre les peuples dans un magma cosmopolite, gagnerait à pousser les ethnies les unes contre les autres par partis nationalistes interposés...


    • @Magnus MARTEL, auteur de Plaidoyer pour l’armée française

      pour creer le chaos, culpabiliser la difference ethnique et justifiier plus d’universalisme et mondialisme qui profite a qui on sait.


  • Les hommes de caractère comme le Pen, Céline ou AS, ont la même devise que celle de Guillaume d’Orange : " Je Maintiendrai " .


  • C’est cette insoumission incarnée par JMLP , qui avant tout , m’avait attiré dans ce courant , j’avais à l’époque 26 ans ; né d’une famille catho, mais sans plus , les errements des prélats post soixante huitards avaient tôt fait de me rallier au gauchisme ambiant de l’époque , ne serait ce que pour contrer un père gaulliste et moderniste lui aussi . puis s’est adjoint plus de dix ans après , un remise en cause de mes croyances pour découvrir ou redécouvrir la saine doctrine de la véritable église catholique de nos aïeux , que j’avais épousé tres jeune , en milieu rural , mais mal assimilé vu mon âge . Eux egalement sont de véritables insoumis , et rejoignent le premier !
    Toutefois , ce n’est qu’un des multiples pans de découvertes revivifiantes qui font , qu’à partir du moment où on touche la " vie" par ces personnes, notre monde , pourtant régnant en maître paraît futile et mortifère ! ( nos pseudo élites traînent péniblement sur leur dos l’ombre de la mort ) . Donc Oui à cette insoumission là !


  • ce qui se passe au front national est insignifiant comparé au reste : invasion de migrants et généralisation de la menace terroriste..l’histoire est en train de s’accélérer


  • #1251873
    le 24/08/2015 par Yéti_déporté_au_Benêtland
    L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

    A rajouter une sauvegarde de la Planète comme 2e alibi au mondialisme.

    La première minorité .... c’est les riches.

    Dénoncer négativement est insuffisant, il faut la raison positive ad hominem  :-) qui demande de sortir du système.

    "Les guerres de l’opium, la destruction de l’état chinois, pillages, famines, massacres. 100 millions de morts au 19e siècle (et 50 millions au XXe avec en plus les japonais). En 1839, l’opium représente 1/3 des revenus que les anglais ont dans Indes et Chine réunies. La balance commerciale chinoise devenait déficitaire. Mais le journaliste juif n’en parle pas."
    Droits du Riche


  • Le politiquement incorrect c’est aussi et surtout le refus d’un ordre social donné et du contrôle de ce dernier, que ce soit le droit-de-l’hommisme ou autre n’est fondamentalement pas si important.
    Ce refus n’est pas une volonté de nuire mais plutôt un acte d’évolution qualitative dans le sens de l’avancement des personnes qui subissent malgré elles de manière verticale et vers le bas l’ordre en question.
    C’est un acte d’émancipation de soi et d’autrui dans un contexte social donné.
    La vie sociale est mouvement, une dynamique à sens unique dans la direction du cycle de vie. Ce qui n’est plus ne sera plus jamais.
    Cordiales salutations,


  • Le problème de JMLP c’est qu’il a donné le pouvoir à sa fille plutôt que de le donné à Gollnisch ou à d’autres qui auraient été de meilleurs successeurs...

     

    • C’est effectivement le fond du problème et le fin mot de l’histoire. Bruno Gollnish est une homme respectable à de nombreux égards, et sans basculer dans le sentimentalisme et l’idolatrie je me ferais un plaisir de lui marquer mon respect s’il m’est donné de le rencontrer tantôt. Je le respecte tout autant sinon plus que Jean Marie Le Pen. Son attitude est la marque d’un grand homme.

      Je maintiens mon analyse que de toute façon la conjoncture aurait été favorable au FN quel que soit l’héritier du parti. Que ceux qui pensent que c’est justement grace à MLP que le mouvement à gagné du terrain. Il n’y rien de plus faux. entre 2002 et 2015 la société s’est effrondrée et nous vivons en direct la chute de notre civilisation. Bruno Gollnish, s’il avait été autant appuyé par les médias que MLP (et tout ceux comme Philippot qui ont eu un accès aux médias comme jamais au paravant) aurait eu des résultats sensiblement identique à visibilité égale.

      Quoique l’allégeance au sionisme en moins, j’admet que ça aurait été plus difficile tout de même de se faire entendre.


  • J’ai bien ri en lisant que l’université de rentrée s’est déroulée à Six-Fours !
    M’étonne que le lobby n’ait pas encore fait interdire le nom de cette commune :)

     

  • petite piqure de rappel pour les tiédasses qui pensent ( naïvement ? ) qu’on peut impunément ou innocemment se soumettre sur la forme sans abdiquer inévitablement à terme sur le fond !...comprenons bien que c’est une question de survie .

     

  • Formidable résumé.

    Le politiquement incorrect est une nécessité. Les déclarations de JM Le Pen, que certains jugent néfastes et contreproductives, sont en vérité la marque d’un véritable esprit de résistance vis à vis de l’idéologie mondialiste.
    Perdre cet esprit d’insoumission, vouloir le mettre de côté, c’est à terme perdre de vue la volonté de s’opposer coûte que coûte à nos adversaires mortels. Coûte que coûte, car c’est bien une guerre que l’on nous mène qu’on le veuille ou non, et si nous avons peur de dire certains choses, à combien plus forte raison nous auront peur de faire le sacrifice ultime pour la cause.

    Celui qui a peur de dire sa cause, a peur de mourir pour sa cause. Hors il est évident que nos ennemis iront jusqu’au sang versé.


  • Texte percutant, abrasif, même.
    Entre les lignes, j’en retiens qu’une des lignes de force les plus dangereuses aujourd’hui reste les "trotsko-bobos" qui asservissent ce pays en nous faisant avaler cette odieuse pilule du mondialisme, alors qu’ils prétendent justement sempiternellement le combattre (ce qui représente concrètement un large panel qui va de Cohn-bendit à Besancenot, en passant par Plenel, EELV et consorts....)


  • Pas simple de demeurer humaniste au sens noble et farouche opposant à ces déplacements humains à marche forcée. C est pourtant la seule position tenable.


  • Tout est dit dans le résumé. Vous avez d’un côté Jean-Marie Le Pen et son insoumission verbale, de l’autre, Marine Le Pen et son insoumission programmatique. A vous de voir, moi je préfère la seconde solution...

     

  • Le politiquement incorrect n’est d’autre que ce que préconisait Georges Sorel, choquer le bourgeois. Mais dans notre société embourgeoisé, le quidam de la rue est lui même choqué par la pensée non-conformiste.


  • A partir du moment où l’on permet de bafouer l’intégrité des français alors il est impossible de se prétendre défenseur de la cause des français, d’où le mensonge gaulliste.


  • #1252251
    le 24/08/2015 par The Shoavengers à la plage
    L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

    Bien sûr j’adhère à ce texte.
    Seulement, vous trouvez le FN très politiquement correct vous ? J’ai beau relire son programme, je ne vois qu’enfer et damnation pour les Mondialistes.
    Par ailleurs, je signale à toute fin utile que Lucien Cerise, dans sa conférence présentée pour E&R prône exactement l’inverse de ce que vous présenter concernant le FN (sans l’évoquer mais en parlant de manière générale).

     

    • Tu peux expliciter stp ??


    • #1252658
      le 25/08/2015 par The Shoavengers à la plage
      L’avenir du Front national : ce qu’écrivait Alain Soral en 2008

      @ Florent

      Pour commencer, il faut écouter la deuxième partie de sa conférence intitulée "Comment faire ?". Lucien Cerise déconseille l’affrontement direct, mais en gros, plutôt de mentir ne serait-ce que pour survivre, car le vainqueur sera celui qui restera en vie. Une vraie Lapalissade mais il n’est pas mauvais de rappeler certaines évidences au lieu de se laisser emporter par je ne sais quel idéalisme.
      Franchement, vous trouvez que la stratégie de dédiabolisation de MLP arrangent les partis du Système ? Le trublion s’invite au banquet Républicain et bouscule l’ordre des places. Pourquoi diable Marine ne veut pas déraper comme son père et rester dans la nasse crée par Mitterrand ? Le FN Bleu Marine ne veut plus jouer les épouvantails. Merde, quand même ! Trop c’est trop. Il faut essayer de le normaliser. Laissons-les rêver. Le FN représente la Boîte de Pandore. On ne normalise pas le FN, ou toutes ses forces contestataires le fuieront et reformeront d’autres mouvements dissidents ailleurs. La vie trouve toujours un chemin.
      Voyez la panique de Valls et de toute la clique devant la montée du FN. Ne trouvez-vous pas ce spectacle réjouissant ?


  • Jean-Marie est soutenu par l’immense majorité des militants du FN


  • @shoavengers à la plage...........ne soyez pas désolé de me contredire, nous sommes là aussi pour çà !....sauf que : comparaison n’est pas raison ; MLP n’est pas Poutine et la Russie n’est pas la France, celle-ci étant un pays occupé jusqu’à la trogne, ce qui n’est pas le cas de la Russie où Poutine pouvait donner quelques gages à certains oligarques sans renier d’ailleurs son programme....je n’ai pas mais alors pas du tout la même assurance concernant le FN de MLP noyauté par des francs-macs, des sionistes décomplexés, des lgbto-compatibles mêmes et qui n’ont même plus chevillée au coeur cette simple notion traditionnelle : tu ne trahis pas les anciens à qui tu dois quasiment tout, et surtout de cette façon médiatique, théatrale et abjecte en se soumettant aux oukases du crif et consorts, tout çà pour un pouvoir ( de représentation nationale bien commode pour la finance apatride, afin que la Secte continue son oeuvre à l’abri du paravent national, futur cocu et coupable d’une histoire écrite par d’autres et qui finira mal ) qui n’en sera jamais que l’apparence...mais comprenez celà une fois pour toutes, de grâce .

     

    • Vous n’avez rien compris ce qui se passe au FN ce n’est pas une histoire
      de famille , en famille , là , il s’agit de politique MLP ne veut en aucun cas
      que qui que ce soit empêche la progression de son mouvement , c’est ce
      pourquoi elle se bat tous les jours avec son équipe , c’est aussi une façon pour elle ,
      de respecter leur travail et leur engagement .

      Quant aux idées pas d’inquiétude , ce n’est pas parce que il y a la provocation
      et les petites phrases en moins que les idées nationales du FN sont abandonnées ,
      il faut savoir nuancer .


    • karimbaud je suis d’accord...mais quelle farce ! jamais les tout puissants lobbies ne laisseront un pouvoir intégral a un authentique parti nationaliste..le fn restera ce qu’il a toujours été, un parti moyen qu’on agitera comme épouvantail pour exciter les communautarismes...et comme répulsif pour continuer faire la promotion de l’idéologie de marché (le plus jamais ca) ...le fn s’enlise de plus en plus dans ses contradictions ...et ca pourrais lui etre fatal mais je peux me tromper...amitiés monsieur


  • Le nouveau FN est antimondialiste ET politiquement incorrect.
    Articuler les phénomènes d’immigration ou les lois sociétales à la logique libérale me semblent bien plus incorrect et subversif que cibler les arabes ou les homos. Hors que prônent les adversaires de Marine sinon le retour à l’oxymore national-libéral, à la "droite nationale". A commencer par JMLP lui même (lisez bien l’interview à Rivarol ou ses déclarations contre la ligne "socialiste-gaulliste"). Il me semble que jusqu’à une période récente ER et Soral lui-même défendaient la nouvelle ligne du FN, non ?


Afficher les commentaires suivants