Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’enfant, grand oublié de la loi Taubira – Conférence de Béatrice Bourges à Briant

Conférence prononcée par Béatrice Bourges à Briant le 5 juin 2015, à l’invitation de Terre et Famille, sur le thème « L’enfant, grand oublié de la loi Taubira ».

 

Partie 1 (début de son intervention à 9’12) :

 

Partie 2 :

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Grand grand grand merci à Béatrice Bourges qui impulse une ardeur sans faille et qui nous invite à devenir acteurs concrets de cette transformation sociale que nous appelons tous de nos voeux. Courage et coeur ont la même racine étymologique, et ces deux mots sont la parure de cette Grande Dame qui nous invite à faire comme elle à notre petit niveau, ce qu’elle exprime en parlant de sortir de nos zones de confort. Nous avons besoin de modèle, nous avons besoin de pierre d’angle pour soutenir l’édifice que nous avons le devoir de construire, tous, et chacun à notre niveau, tous sont nécessaires.Merci


  • En rapport avec ce que dit Béatrice Bourges dans cette conférence, l’intérêt du sens des mots qui sont véhiculés aujourd’hui et qui sont loin d’être anodins tellement ils construisent un espace idéologique chargé, je reprends ici, ce que Victor Klemperer dans son LTI écrit : " Les mots peuvent être comme de minuscules doses d’arsenic ; on les avale sans y prendre garde, ils semblent ne faire aucun effet, et voilà qu’après quelques temps, l’effet toxique se fait sentir" c’est exactement ce que nous vivons avec toutes les proclamations qui sont faites au nom de l’égalitarisme qui est érigé comme la nouvelle religion dogmatique d’aujourd’hui !


  • Encore une autre illustration de cette dérive marchande qui réifie l’humain, une citation de Monsieur Peguy que relève Monsieur Alain de Benoist dont voici le lien, à partir de la minute 29. L’illusion libérale. You tube. Le lien :https://www.youtube.com/watch?v=S4O...

    La citation est celle-ci : » Tout l’avilissement du monde moderne, c’est à dire toute la mise à bas prix du monde moderne vient de ce que le monde moderne a considéré comme négociable des valeurs que le monde antique et chrétien considéraient comme étant de l’ordre du non-négociable »


  • Je comprends tout à fait ce qu’exprime Mme Bourges dans la notion de verticalité et dans sa recherche de naître dans un milieu parental équilibré d’un couple (père + mère). Autour de moi, j’ai deux exemples de déstructuration sociale. Le premier exemple, celui d’une avocate ayant adopté deux chiliens à 5 ans d’intervalle : une fille, un garçon. La fille s’est épanouie jusqu’à ses 18 ans mais a vrillé post 18 dans la zone. Un jour, elle partit pour le Chili souhaitant retrouver ses racines et y vit désormais. Elle a fin à sa relation avec ses adoptants, le garçon quant à lui, un délinquant en puissance ne se reconnaît pas en France, ce n’est pas sa culture : il est déstructuré à vie. Dans ce cas, l’adoption fut le caprice émis par une avocate en manque de ne pas savoir donner la vie. Quand le couple a adopté ces 2 chiliens, il s’en occupait que très peu, gardés par une nounou à plein temps car l’avocate absorbée par son travail n’avait pas le temps de les suivre dans leur chemin de vie respectifs => 2 étrangers étranger de leur vie, de leur culture, de leur racine.

    Le deuxième, mon ami d’enfance. Lui, naquit puis fut abandonné par sa génitrice. Toute son adolescence puis une partie de sa vie d’adulte, il a voulu savoir qui il était. Il savait que ses parents d’adoption n’étaient pas ses parents biologiques quand le doute s’est installé en lui puisque rongé de l’intérieur. Né en France, il retrouva trace de son père et de sa mère, après de longues années de recherche. Il n’a pas été déçu du voyage car il comprit pourquoi dans un premier temps il fut mis à l’assistance publique puis abandonné. Quand il découvrit ses origines surtout il comprit le pourquoi / comment de son rejet (suite à une coucherie sans lendemain), il a pu faire son deuil et retourner vers ses vrais parents d’adoption aimant qui sont ses véritables parents de cœur.

    Tous les individus ont besoin de ce socle parental (père + mère) puisque à la naissance l’enfant est lié par sa mère par le cordon ombilical qui le relie à ses parents biologiques. Ce que je veux exprimer c’est que tout être-humain a besoin de connaître son passé pour construire son avenir dans les meilleurs conditions. Merci Mme Bourges de prendre l’exemple du dessin de l’arbre avec ses racines. A travers cette belle image, nous sommes tous capables de comprendre d’où l’on vient, qui l’on est, où l’on va.


  • Est-ce que vous imaginez les nouvelles pathologies criminelles que ces manipulations sont en train de mettre en place ?


  • Peut-être faut-il en passer par là, par la commercialisation totale de tout le vivant, humains compris, avant d’abattre le Capitalisme et de revenir à des temps plus heureux, où le vivant n’était pas achetable, ou le temps lui-même n’était pas sécable...sinon, pour l’heure, je crois que le système n’est pas réformable et ne s’effondrera que lorsqu’il régnera sans partage sur le monde ; alors, victime de ses propres contradictions, il s’effondrera tout seul...


  • Excellente conférence.

    Un grand merci - teinté d’admiration - à Béatrice Bourges pour sa foi et sa morale véritables (c’est-à-dire traduites en actes), son sens de l’essentiel, ses talents de pédagogues et son ardeur au combat communicative.

    Que Dieu la préserve et la soutienne. Et qu’Il nous donne la force d’emprunter ce chemin. Amen...


  • J’aimerais juste témoigner d’une chose ici : ce n’est pas parce qu’on ne croit pas en Dieu qu’on a aucun sens des valeurs ou de la "morale". Personnellement je suis agnostique et je me fous de savoir si "les lois d’en haut" sont une réalité ou un fantasme. Ce que je vois c’est simplement qu’il faut respecter la logique. L’homosexualité par définition prive de descendance, il ne devrait donc y avoir aucun recours légal possible pour y remédier. A la limite les lesbiennes qui se font sauter par un copain ou un inconnu pour tomber enceintes, ça c’est "la nature", on y peut rien, mais pour tous les autres cas, ça ne devrait jamais passer. Ils ont autorisé "l’enregistrement" en France d’enfants nés à l’étranger par GPA, et bien les parents ne devraient pas avoir le droit de revenir sur le territoire Français. Pareil pour ceux qui achètent des enfants à l’étranger. Je pense que des mesures de ce genre pourraient être dissuasives. Puisque à priori les gens ne sont pas assez adultes pour vivre avec leurs frustrations...


  • L’idéologie en question est à placer dans une perspective plus large correspondant à la volonté de rupture des filiations, des racines et des identités, qui dans le cadre de la logique néolibérale post-moderne ne sont que des rigidité économiquement inefficientes et des archaïsmes.