Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les obstacles au mondialisme – Conférence de Béatrice Bourges et Jean-Michel Vernochet

L’équipe d’E&R Rhône-Alpes recevait Béatrice Bourges et Jean-Michel Vernochet le 25 mars 2017 aux alentours de Genève pour une conférence sur le mondialisme et les moyens d’y résister.

 

L’intervention de Jean-Michel Vernochet :

 

L’intervention de Béatrice Bourges :

 

Pour suivre les prochains événements dans la région,
abonnez-vous à la page Facebook d’E&R Rhône-Alpes :

De Jean-Michel Vernochet, chez Kontre Kulture :

Qui fait la promotion du mondialisme ?
Des réponses, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • petite remarque pour ceux qui croiraient que l’origine de l’individualisme contemporain aurait son origine théorique chez Leibniz. rien de plus faux, la monade leibnizienne est une unité spirituelle et non matérielle (comme l’atome) . si l’homme a une réalité c’est par sa spiritualité et non sa matérialité car l’atome n’est pas stable, il fluctue selon des forces extérieures.Leibniz ne fait que continuer la logique de descartes au delà de la raison (je pense donc je suis). la monade n’est que l’essence ultime et incorruptible de l’homme (son âme ?)

    quant au solve coagula alchimique là aussi il y a contre sens : car en fait l’opération est double, on dissout ce qui est coagulé mais on coagule ce qui est dissous, les deux opérations ne sont pas séparables c’est comme les deux phases de la respiration (inspiration/expiration).

     

    • Toute forme d’énergie (et la monade en est une) se matérialise sous certaines conditions. En physique il semble que ce soit le boson de Higgs qui confère aux particules une masse et le regard de l’observateur qui les fige.
      A l’échelle de l’homme nos élans spirituels s’incarnent dans nos actions qui leur donnent sens.
      Sans cela qu’en faisons nous ? Sans l’action, ils s’étiolent dans une âme-nésie du coeur.


    • la monade Leibnizienne n’est pas une énergie mais une conscience. quant à l’énergie elle est, selon lui, substance ( Leibniz réfute l’atomisme, il considère que toute matière n’est qu’énergie, ce qui est d’ailleurs en phase avec la physique quantique).
      Je sais Leibniz est difficilement compréhensible car il casse le code esprit/matière pour le remplacer par un code conscience/énergie (il rejoint par là les philosophies indiennes).
      comment communiquent les monades ? grâce à une harmonie qu’il nomme la musique des sphères, un langage "mathématique" il rejoint par là Spinoza quand il affirme que les astres physiques communiquent entre eux par les mathématiques.
      Pour Leibniz, harmonie, musique des sphères, mathématiques, c’est cela l’essence du divin.

      les mathématiques tels que les considéraient les grecs et les indiens n’ont rien à voir avec notre conception moderne des mathématiques.
      pour eux c’est le langage divin dans sa perfection (l’harmonie) pour nous ce n’est qu’un outil de connaissance.
      Leibniz renoue avec cette tradition, on est bien loin de l’individualisme contemporain


    • ne croyez pas que je fais de l’intellectualisme en défendant la pensée de Leibniz . Non je défends le seul penseur européen qui aurait pu réussir à sortir la scholastique (philosophie, pensée) chrétienne de son combat stérile contre la raison qui a amèné aux lumières et à l’idéologie contemporaine qui accouche du mondialisme.
      le mondialisme c’est la raison au service de l’homme et sa corollaire : le progressisme.
      c’est un Kabalisme qui prétend qu’à partir du moment où l’homme comprend les mécanismes de la création, il en devient le maître et peut agir en fonction de ses propres intérêts. c’est hyper simple, encore faut-il mettre le doigt dessus.
      Je dis bien un kabalisme et non tous les kabalismes car il y a un kabalisme mystique où la compréhension des mécanismes de l’oeuvre "divine" nous amène à la contemplation de sa magnificence (comprendre où est sa place) et non à un pouvoir de la transformer selon nos intérêts. (c’est, entre autres, l’idée maîtresse de Leibniz).
      je vous en cite d’autres autres : Pythagore et les présocratiques et toutes les pensées traditionnelles à commencer par les plus abouties les pensées indiennes et chinoises (le tao et pas Confucius qui fait partie des nouvelles religions progressistes).
      Le mondialisme est donc en germe depuis fort longtemps, le problème est que l’ingéniérie sociale traditionnelle qui est agglutinante (elle ne trie pas mais ne fait que compiler) n’a pas pu ôter le ver du fruit tant qu’il en était encore temps.
      le résultat est que nous considérons la corruption comme un progrès.


    • Si la monade est la conscience alors elle constitue notre capacité à connaitre et comprendre le monde, collective et individuelle. La partie vivace de la psyché qui depuis Adam et Eve emerge de l’inconscient : l’homme conscient de lui-même commence par maitriser son animalité (en maitrisant son intimité physique et mentale).
      Le terme très générique d’energie me semblait comprendre cette réalité non substancielle mais de toute autre nature.
      Les physiciens quantiques cherchant un modèle unique de représentation des forces et des energies demeurent peut-être sur une vision restricitve qui bride l’imagination et la créativité nécessaire à une telle démarche.
      C’est alors que j’écoutais une émission radiophonique sur l’atome que j’ai pris connaissance de votre premier post. Le concept de synchronicité cher à Jung (en partie appuyé par le Pauli philosophe) aurait-il avoir avec cette coïncidence ? Qui n’en est peut-être pas une.
      La conscience en tant qu’elle emerge du subconscient en dépend. Nous avons donc tous en commun ce fond diffus qui nous relie les uns aux autres. De ce point de vue l’individualisme est bien une abérration crée de toutes pièces par les pseudo-progressistes dont vous parlez.
      Qui raisonnablement pourrait cracher sur le progrès compris comme une amélioration du destin collectif de l’humanité ? Si la somme des intérêts de chacun est découplé de l’intérêt collectif il y a forcément péril en la demeure. Après, avoir un peu de science permet d’en prendre conscience avec plus d’acuité.



    • Qui raisonnablement pourrait cracher sur le progrès compris comme une amélioration du destin collectif de l’humanité ? Si la somme des intérêts de chacun est découplé de l’intérêt collectif il y a forcément péril en la demeure.




      Leibniz et les hindous vous diraient que que cette brisure entre intérêt collectif et individualiste est du domaine du phénomène et non de la réalité.
      l’ego n’est qu’une conscience corrompue par l’illusion du phénoménal donc l’ego est illusion,
      l’intérêt collectif n’est que la manifestation sociale de la musique des sphères (du plan divin).

      Ce n’est pas pour rien que la phénoménologie (Husserl) puis l’existentialisme (Kierkegaard, Sartre) ont été les deux courants les plus puissants de la philosophie libérale de deux derniers siècles . ces deux écoles ont placé l’homme (l’individu) au coeur de leur système philosophique.
      le dernier réactionnaire en philosophie restant Heiddeger qui retourne lui sur les fondamentaux présocratiques (l’être et le non être) . Sartre est un progressiste dont la contradiction est qu’il qu’il est à la fois progressiste individualiste (existentialisme) et progressiste collectiviste (marxiste) d’où ses contresens sur Heiddeger.
      dans l’histoire des idées, on commence par donner le primat à la raison puis on recentre tout sur l’homme en oubliant que la raison est un langage (parmi d’autres) donc un outil de communication et qu’il faut deux parties pour communiquer on aboutit donc à un rationalisme réductionniste, humaniste, matérialiste progressiste et masturbateur. l’idéologie idéale du mondialisme : l’orgasme qui procède de cette masturbation étant la consommation de la marchandise (un bien petit orgasme)


    • Leibniz et les hindous vous diraient que que cette brisure entre intérêt collectif et individualiste est du domaine du phénomène et non de la réalité.

      Il est possible que Voltaire ait dénigré Leibniz parce qu’il voyait dans l’intégrité intellectuelle du savant allemand l’exact contraire de son penchant pour la tromperie.
      Mais c’est une simple hypothèse, parfois l’ego des croyants les mène vers une compréhension biaisée des choses. Les passerelles entre réalité et représentation sont trop souvent pratiques à emprunter pour celui qui aime jouir de sa propre raison.
      En tout cas je relis votre post avec intérêt, il me mène vers des horizons qu’il me reste à explorer. Je vous en sais gré.


  • J’ai bien aimé la petite anecdote de M.Vernochet en Algérie ou le fait d’entendre des mots en français dans la rue l’a amusé, je n’y vois rien de perfide, mais plutôt amusant. Ceci dit, certains disent à juste titre que le remplacement est une des armes pour assouvir les peuples et notamment par le biais de l’immigration dont l’objectif est la destruction de la civilisation française, voire européenne. Soit, je rappelle à ceux dont la mémoire est sélective sur ces phénomènes d’ingénierie sociale qu’en Afrique du nord jusqu’au sud, le remplacement a eu lieu, les Africains en général vivent à la mode européenne sous la domination des monnaies étrangères. Voilà ce qu’est un vrai remplacement, il est vivant. Le remplacement civilisationnelle prédit par Zemour, dans sa bouche, il s’écarte du bon sens. En vérité, il n’est pas question de remplacement en Europe, mais d’un moyen de pression social et politique. Social pour assouvir les peuples avec une pression sur l’emploi et politique si au cas qu’il faille déclencher une guerre de n’importe quelle sorte.


  • Je tenais juste à dire que la programmation musicale sur ERFM est juste géniale !
    J’avais peur que vous passiez du rap qui à tendance me faire saigner des oreilles mais la c’est parfait !


  • Merci pour cette magnifique conférence je connais peu JM Vernochet mais j admire Béatrice Bourges femme combatante qui a tout compris additionnee a Marion Sigault ca nous fait beaucoup de Jeanne continuez le combat la Vérité est déjà en train de triompher ce qui explique tant de persécutions


  • Félicitations à Mme Bourges pour cette excellente conférence. J’ai beaucoup d’admiration pour vous.


  • Conférence très très intéressante de Béatrice Bourges et de Jean-Michel Vernochet. Je voudrais amener un point très intéressant, véritable et authentique après avoir écouté Béatrice Bourges. C’est la notion acquisition/souffle de vie ou avoir/être. C’est quoi ça ? Sur quoi cela se base ? D’où me vient cette idée ? Faite un copié/collé s’il le faut ! Dans le film « La bible » de John Huston de 1966(ma source et très très bon film), la signification du nom du personnage biblique Caïn qui tua son frère Abel est Acquisition et Abel est souffle de vie. Caïn cultive la terre et Abel élève du bétail. En cultivant la terre qui lui donne des fruits, de la nourriture, des richesses et en voyant de la terre, l’acquisition se développe chez Caïn. En s’occupant de bétails, devant le protéger des prédateurs, veiller sur lui, l’amour et l’humanité vis-à-vis de son troupeau et de ce qui est vivant se développa chez Abel. À la fin des moissons, les 2 doivent construire un hôtel et faire une offrande à Dieu. Abel offre un premier né de son troupeau et offre tout à Dieu dont la graisse. C’est une offrande venant du coeur et il offre tout à Dieu avec amour sans rien attendre. Caïn, lui, offre une offrande venant des produits du sol. Il offre une offrande de manière avare(il enlève certains grains de l’offrande), mais c’est surtout une offrande offerte sans amour, manquant d’authenticité, de véritable et avec des attentes(acquisitions). L’offrande d’Abel est accepté par Dieu, celle de Caïn refusé. On ne peut acheter Dieu avec des avoirs, ce qui compte pour Dieu est le coeur et non le présent. Caïn est fou de rage vis-à-vis son frère et il le tue. Il est non seulement cupide par les acquis de la terre, mais devenu égoiste et orgueilleux. Il maudit Dieu de ne pas avoir accepté son offrande. Renvois à Matthieu chapitre 6, verset 24 où on ne peut servir Dieu et Mamon(démon de l’argent, de la cupidité et de l’avarice, démon ambassadeur de Grande-Bretagne aussi). Alain Soral à mentionné ce passage de la Bible à certains moments. Renvois à Satan, maître de la terre qui représente l’acquisition(avoirs, possessions) ou le verbe avoir pour acquisition. Il voulait dès la création de l’homme par Dieu que les hommes servent les anges et non le contraire. Saint Michel Archange est le premier ange qui s’oppose à sa rébellion en lui disant que ce qui le dérange vraiment est de perdre sa place(le porteur de lumière, le plus grand ange au Ciel) au détriment des hommes qu’il devra servir.


  • Pour finir, prier Saint Michel archange, prince des milices céleste et saint patron de la France qui a aidé Sainte Jeanne d’Arc. Respectez-le, aimer le aussi. Si vous le priez, il va vous aider. Priez-le pour vous protéger du mal visible, invisible, humain et infernal ou diabolique. Vous avez un démon chez vous, priez-le et il va lui botter le cul. Priez-le aussi pour chasser la merde visible, invisible, humaine, infernale ou diabolique qui a pris d’assaut la France et qui la déstabilise. Vous en avez assez de Macron par exemple. Vous prier Saint Michel Archange comme Marie, la mère de Jésus comme Jésus ou Dieu pour vous aider face à ce problème qui est Macron. Saint Michel Archange apportera sa contribution personnelle comme Marie(il faut les prier, ils ne restent pas au Paradis à rien faire, ils travaille aussi avec tout leurs coeurs) et Jésus aussi et c’est Dieu qui décide à la fin. Bref, vous devez prier pour votre pays, pour vous, pour le monde, pour votre famille, vous pouvez prier pour pleins de demande. Introduisez le verbe être propre à Dieu régnant au Cieux dans votre coeur ou votre âme qui nourrira votre esprit et votre corps(manger est important, mais on ne se nourrit pas que de pains).

     

    • S’il vous plait ne priez ni n’invoquez de saints et d’anges, la Bible est très claire la-dessus, c’est dangereux, c’est en fait du spiritisme, on peut bien sur aimer l’Armée Céleste de Dieux les anges et les archanges, mais les invoquer est autre chose, c’est factuel :
      Jésus lui dit : "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi".Jean 14-6.

      La Bible est absolument claire quant au fait que nous devons adorer Dieu seul. Les seuls cas où une personne a été adorée en dehors de Dieu dans la Bible ont trait aux faux dieux, c’est-à-dire Satan et ses démons. Tous ceux qui servent le Seigneur Dieu refusent l’adoration. Pierre et les Apôtres ont refusé d’être adorés (Actes 10.25-26, 14.13-14). Les saints anges refusent d’être adorés (Apocalypse 19.10, 22.9). La réponse est toujours la même : « Adore Dieu ! »


    • Leïla, lorsqu’on prie un saint, on ne l’adore pas mais on lui demande d’interceder auprès de Dieu pour qu’il puisse entendre notre demande. On le fait auprès des saints car, par définition, les saints sont auprès de Dieu (et non au purgatoire par exemple).
      C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Église, dans sa grande sagesse, attends qu’il y ait eu un miracle (réalisé par Dieu) après que quelqu’un ait prié un mort pour qu’il intercède auprès de Dieu : si miracle, le mort est bien auprès de Dieu, donc saint, si pas de miracle, bah il est encore en train de réparer les pots cassés au purgatoire...
      On peut donc sans problème prier un saint (pour qu’il intercède..)


  • Béatrice, je vous adore, vous êtes géniale mais soyez plus précise dans vous sources ou références, ce n’est pas David Rockefeller qui parlait de taxer les femmes grâce au féminisme, mais le cinéaste Aaron Russo citant Nicholas Rockefeller, un cousin éloigné de la famille.

    La foi + la rigueur c’est la victoire garantie !


  • Bonjour,

    Je comprend l’idée sur la mondialisation et la destruction de la famille mais, disons que le seul point qui me dérange concernant ER c’est leur attachement au Christianisme et plus précisément au Catholicisme. J’écoutais cette vidéo et, au moment ou la dame dit « Je suis pleine d’espérance parce que d’abord j’ai la foi... » (à 3:44) C’est là que je débarque et c’est là que j’ai un doute sur ER.

    Bon cela n’empêche pas que je fasse des dons mensuels et que je partage le contenu de ER car dans 99% des cas l’analyse fait ici est impeccable. mais bon... pourquoi en revenir toujours à la religion ? Une phrase me revient toujours en tête et elle est : « ...une bonne compréhension de la splendeur du monde réel peut, sans jamais devenir une religion, jouer le rôle de stimulant qu’a usurpé la religion tout au long de l’histoire » et ER possède cette bonne compréhension du monde réel. Merci.

     

  • Ce dont parle Béatrice Bourges (sur l’individu, l’eugénisme, la fragilité) me rappelle les analyses de Miguel Benasayag. C’est par sa rencontre que je suis venu à E&R il y a plusieurs années.
    L’ironie du sort, c’est que Miguel Benasayag (au parcours fort et très respectable) doit sûrement être un opposant radical à E&R (au Front National en tout cas, c’est sûr).

    Comme quoi, tous les chemins mènent à Rome...
    C’est un peu dommage, il propose des analyses tellement proches de celle de Béatrice Bourges, de Lucien Cerise (contre le transhumanisme), d’Alain Soral aussi, j’aurais pu rêver d’une alliance à la "Cercle Proudhon".