Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

"J’ai appelé la police pour qu’elle vienne l’arrêter"

C’est un double témoignage qui permet de mieux comprendre comment de jeunes Belges se radicalisent en Belgique. Le fils et la femme d’un imam radical qui prêche dans notre pays ont accepté de livrer leur récit à Vincent Jamoulle et Marc Evrard pour le RTLINFO 19H.

 

Après avoir pris leurs distances avec l’individu ils expliquent aujourd’hui le climat de violence qu’ils subissaient. Maltraitance corporelle, obligation d’héberger des imams radicaux venus notamment d’Arabie Saoudite, et solitude face aux appels à l’aide lancés aux autorités restés sans suites.

Pour comprendre le témoignage de cette femme et de son fils, il faut d’abord parler du père et de l’ex-époux. Abdelkader Chouaa, un imam, qui depuis de longues années un peu partout en Europe, prêche la violence, le djihad, la haine vis-à-vis des non-musulmans. « On nous a toujours manipulés, on nous a toujours bouffé le cerveau, le djihad, c’est une obligation, on est obligé de faire le djihad, mon propre père a commencé dans les conférences, il s’enfermait dans des maisons, il y avait des gens qui venaient qui donnaient des conférences », raconte le fils. « De nombreux imams, des prédicateurs venus de l’étranger sont venus loger à la maison. Je devais leur faire à manger, j’étais menacée. Si tu parles, on te coupe la gorge », témoigne la mère.

 

"J’ai souffert toute ma vie"

A Verviers, puis à Bruxelles, la famille compte 9 enfants. Les filles sont retirées de l’école à 14 ans. A la maison, la violence est quotidienne. « J’étais tout le temps battue. Un jour, j’étais enceinte, j’ai reçu des coups et j’ai perdu mon bébé. Mes enfants ne pouvaient pas sortir, j’ai souffert toute ma vie », explique la mère.

 

 

Lire la suite de l’article sur rtl.be

Belgique, terrain de jeu de l’européisme et des tensions intercommunautaires, voir sur E&R :

Analyser les conséquences d’une Europe sans frontières, avec
Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On dirait que les associations contre les violences domestiques ont beaucoup de boulot !!!!!


  • Le fils a fait de la prison pour avoir dénoncé son père, confirmation du rôle officieux que joue le Maroc dans l’aventure syrienne.

     

    • PADAMALGAM....Deux ministres du gouvernement français sont marocaines , pays gouverné avec mansuétude par le commandeur des croyants ....Et nombre de nos politiques, artistes , philosophes, journalistes, jouissent de l’hospitalité marocaine....une collusion entre le royaume cherifien et l’islam radical me semble impossible et tellement contraire aux valeurs de la république .... Comment appelait on déjà pendant les HLPSDNH ceux qui copinaient avec l’ennemi ( car nous sommes en guerre , )....ah oui , des collabos !.


    • VORONINE, vous avez tout faux. Lisez Bernard Lugan... Et renseignez-vous sur les années 1921-26, 1956-58-59, au Maroc et dans la République du Rif. Vous comprendrez mieux.


  • Ce procédé me gêne.

    Tout cela ressemble à un règlement de compte. Cette femme doit en vouloir à son mari pour de diverses raisons et prend pour excuse le radicalisme, en vogue dans les médias, pour l’attaquer.

    Ça me rappelle les médias qui ont invité le fils de Phillipe de Villiers, victime d’inceste, pour discréditer la politique du père. Ce procédé m’a dégoûté. Et Dieu sait que je ne suis pas sur la même ligne que Villiers.

    Par ailleurs, RTL-TVI est une chaîne poubelle du niveau de morandini et qui traite l’actualité sous l’aspect le plus débilitant qui soit.

    C’est donc insignifiant et à ne pas prendre trop au sérieux.

     

    • #1333693
      le 29/11/2015 par Pèpère Chouinchouin
      L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

      Moi c’est ta rhétorique qui me gêne ! Moi cette femme j’ai envie de la croire.
      Pourquoi tenter d’adosser tes impressions qui ne reposent sur rien (ou bien soit plus explicite) à Mr de Villiers, sinon c’est quoi ta religion ?


    • @Pèpère Chouinchouin



      « Sinon c’est quoi ta religion ? »



      Est-ce à dire que si j’étais d’une certaine religion plutôt qu’une autre, je trouverais justifiables, si elles s’avéraient, les maltraitances infligées à cette femme ?

      Concernant Villiers, je pense que j’ai eu raison de le citer et que tu as tort de ne pas saisir le lien.

      Finalement, j’ai eu totalement raison de me méfier de ce reportage de RTL-Tvi, les commentaires qui pointent la manipulation dans la traduction me confortent dans mon opinion. Connaissant cette chaîne, je ne suis pas surpris.

      Amicalement.


    • Des vies humaines sont en jeu, pas des voix aux élections ! Ca me semble donc incomparable avec votre exemple. De plus il s’agit au delà de cet imam en particulier, de montrer un problème de réseaux, de laxisme des autorités, etc.


  • #1333344

    J’aimerais poser deux questions peut-être naïves. A qui profite cette video ? Si la mère et le fils se sont séparés du père radical pourquoi ne témoignent-ils pas à visage découvert ?

     

  • #1333388

    Pour ce qui est de se raser la barbe je peux témoigner, j’en ai vu qui avaient hâte de se rafraichir le visage - de vrais barbouzes pas de ces imams de pacotille qui servent les médias sionistes que l’on voit ici.


  • Juste pour info : La femme ce n’est pas du tout ce qu’elle dit ... la traduction est bidon.


  • un imam radical c’est quoi ?????? :: : cela n’existe pas ou il est imam et n’a que de bonnes paroles et de bons conseils ou alors c’est une saloperie qu’il ne faut plus appeler imam et lui enlever tout droits et prérogatives de l’imamat

    un imam n’est pas un guide dans le sens de directeur de conscience je ne suis pas un grand philosophe alors je donne un exemple ::
    "si la religion était un musée il en serait un guide pour touristes il connait le chemin d’une salle à l’autre pour en faire voir les œuvres il fait attention que personne ne dégrade les pièces exposées , et il donne de petits renseignements noms d’ artistes ou des œuvres exposées , mais ce n’est pas lui qui décide si ces statues ou toiles sont moches , laides ou au contraire si elles sont belles et magnifique , et encore moins si elles doivent êtres exposées ou non ! ce n’est pas son job il n’est que "guide" et pas administrateur ou conservateur

    un imam dirige les prières et pas les consciences il peut sermonner les mauvais comportements ou les mauvaises paroles ou encourager les bonnes mais il ne doit pas dicter les choix de penser de chacun

    A t-on déjà vus une prostituée vierges ?? non !! pareil pour un imam soit c’est un imam tout court ou alors si on doit le qualifier de radical il n’est plus rien d’autre qu’un délinquant et il faut prendre les mesures nécessaires pour l’empêcher de prêcher au lieu de le regarder faire et de le nommer radical les bras croisés

     


    • A t-on déjà vus une prostituée vierges ?? non !!



      L’argumentaire est excellent et j’approuve entièrement mais il conviendrait mieux de dire :
      "A-t-on déjà vu une vierge prostituée".


  • Si ce que disent ces gens est avéré, ce soit disant imam est une honte ! C’est un meurtrier car il a tué son propre fils dans le ventre de sa mère. C’est inadmissible ! il est la honte de la communauté musulmane ; Un vrai imam, ce n’est pas ça, loin de la. Il est la honte de la communauté tout court car ce qu’il a fait ça s’appelle crime et délits.

     

    • #1333520
      le 28/11/2015 par Moi, Peter Sellers
      L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

      Rappelons qu’en moyenne trois femmes meurent par semaine sous les coups de leur conjoint... Bien souvent l’alcool est déterminant dans le passage à l’acte.. Comme quoi cet imam ivre de sa haine n’a pas besoin d’avoir l’alcool mauvais pour créer le chaos... Son poison à l’air vraiment puissant... Pauvre humanité..

      Et dire que dans une société réelle il subirait la bastonnade pour la moindre incartade.. qui seraient les chiens qui laisseraient une telle crapule battre leur sœurs ?
      La société souffre de l’anonymat dans lequel sont tombés les gens ? Il n’est même plus possible de dénoncer en publique les moins que rien ?!!
      Avant rien que la honte permettait aux gens de ne pas s’engager dans des chemins tortueux ?


    • #1333720

      L’alcool est sans aucun doute un facteur aggravant dans certains cas de violence conjugale. Toutefois, le Coran défend la consommation d’alcool aux fidèles musulmans mais les autorisent à battre leur femme dès qu’elle "désobéit".


    • @Jojo l’Affreux
      Petite correction : les gens qui n’aiment pas réfléchir ou qui aiment sélectionner des versets bien choisis (voire des fragments de versets dans le cas présent) pensent que le Coran "les autorisent à battre leur femme dès qu’elle "désobéit"". La réalité est beaucoup plus complexe. Pour plus d’informations, vous pouvez taper sur google "islam frapper sa femme" et sélectionner le premier lien, vous trouverez une explication complète de ce fragment de verset.


    • #1334273
      le 29/11/2015 par Moi, Peter Sellers
      L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

      @Stanley, c’est peine perdue... J’ai déjà prévenu l’Affreux Jojo qu’il y avait un hadith célèbre oú le bien aimé prophète (psl) indiquait qu’on pouvaient frapper sa femme avec une brosse à dent, et le prophète n’est-il pas une mise en application du Qur’an ? Le prophète n’a t’ils pas dit que le bon musulman se mesure de la façon dont il traite sa femme et qu’il était le meilleur des musulmans (l’exemple à émuler).
      Les musulmans ne boivent pas d’alcool comme le demande le Qur’an... si il demandait réellement de tabasser sa femme, les musulmans le feraient tout comme les cinq prières ? Quelle supercherie.. tout le monde est convaincus que les sociétés musulmanes ont toujours possédées des gens éduqués, raffinés ayant des mœurs tout à fait acceptable selon nos mœurs...


  • n’importe quel arabophone constatera que la traduction n’a absolument rien à voir avec le commentaire original de la dame. C’est effarant tellement c’est gros !!

     

    • #1333513
      le 28/11/2015 par Moi, Peter Sellers
      L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

      T’es gentil... tu pourrais au moins dire dans quelle mesure la traduction diffère de l’original... ou alors tu joue à la devinette ?


    • @ Peter Sellers :

      t’es gentil aussi..mais tu apprendras à changer de ton pour t’adresser à autrui.


    • #1334283
      le 29/11/2015 par Moi, Peter Sellers
      L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

      T’as pas l’impression d’abuser ?... Je critique ton inattention et tu le prend mal ? En plus le message ne te concerne même pas puisque je rappel juste que pour l’intérêt de tous, nos échanges doivent être basés sur une meilleur compréhension mutuelle. Quand on a une info, on la partage.. et quand c’est pas efficace... faut pouvoir se l’entendre dire. Rien de dramatique.


    • @ Peter Sellers

      L’efficacité passe aussi par un ton plus approprié et hors arrogance.

      L’arrogance n’est pas meilleure ni plus légitime si elle vient de ceux qui se prétendent de la dissidence.

      Quand on prétend combattre, ou même résister à l’arrogance qui opprime les peuples à travers le monde, on commence d’abord par combattre celle qu’on a en soi.

      En espérant que tu entendes ce message..


  • Elle est bien aimable cette femme, mais elle a oublié ce que nous a dit notre incompétent en chef, nanard Cazeneuve, disant "que ce n’est pas un délit de prôner le djihad", alors....

     

    • #1333722

      Ça c’est l’interprétation de départ du petit préfet en tenant compte de circonstances politiques particulières qui n’engage que le gouvernement Français. Dans la réalité, selon le code pénal, c’est association de malfaiteurs en vu de commettre des attaques terroristes, voir si ce crime existait encore, complot contre l’état. Des crimes qui n’ont même pas besoin d’avoir été mené à bien physiquement pour être juridiquement condamnables, il suffit d’avoir activement chercher à les mener à bien.
      Ça m’étonne qu’on puisse trouver des gens pour défendre ce type tout en condamnant les conséquences de ses enseignements. A moins que vous ne condamniez pas les conséquences (260 000 morts en Syrie) ?


  • Les arabophones qui nous disent que la traduction n’est pas la bonne,j’attends qu’ils nous donnent "la vraie" traduction pour la bonne compréhension de cette vidéo !Merci.

     

    • #1333540

      Elle disait qu’il était sévère avec les enfants ne les laisser pas sortir, c’est ce que j’ai compris, mais c’est dur de tout comprendre avec la voix de la traductrice.


    • Premier passage : ce n’est pas bien ce qui est arrivé c’est vraiment pas bien. Je ne m’entendais pas avec eux. Ils enregistraient des CD, ils demandaient aux enfants d’enregistrer des CD.

      Deuxième passage : il était toujours très dur avec eux, il leur disait tout le temps qu’il faut faire la prière, qu’il ne faut pas étudier (ou lire) le français.

      Troisième passage : je suis allé vers la police je leur ai dit de venir à la mosquée ( + une phrase peu audible que je ne peux traduire) et ils sont venues à la mosquée


    • Personnellement je me débrouille un peu en dialecte tunisien qui est différent du marocain. J’ai essayé de capter quelque chose par dessus le commentaire du journaliste. C’est pas facile. Mais j’ai pas entendu le "couper la tête" ou encore "partir faire le djihad". Il faudrait un marocain pour traduire et confirmer.


    • Je vous rejoins dans l’attente. Entre le site d’RTL et celui ci, j’ai dû lire 8 commentaires disant que la traduction était foireuse, et jusqu’ici, aucun ne nous a éclairé...


    • Bonjours A Tous !

      Voici la traduction .

      Premier passage : Je ne suis pas bien pour ce qui est arrivé, Je ne suis pas bien.
      Je ne m’entendais pas avec eux. Ils enregistraient des CD, ils demandaient aux enfants
      d’enregistrer des CD.

      Deuxième passage : il était toujours très dur avec eux, il leur disait tout le temps qu’il
      faut lire le Coran,et qu’il ne fallait pas toujours(lire, ou étudier)que le français.

      Troisième passage : je suis allé au masjid (mosqué) j’ai dit à la police de venir.
      Je leurs ai dit que ce n’était pas un terroriste, et la police est arrivé à Verviers.

      Quatrième passage : J’ai peur , j’ai vraiment peur pour mes enfants, Je leurs ai toujours dit
      de ne jamais faire de mal, et de ne pas fréquenter ce qui font du mal.

      Cordialement.


  • Traduction de la phrase du début : "Je ne sais pas ce qui s’est passé".
    Dernière phrase :"il enregistrait des CD"
    AU milieu je n’ai pas su entendre, bref, rien à voir avec la traduction du "journaliste"


  • #1333749

    A la maison, la violence est quotidienne. « J’étais tout le temps battue. Un jour, j’étais enceinte, j’ai reçu des coups et j’ai perdu mon bébé. Mes enfants ne pouvaient pas sortir, j’ai souffert toute ma vie », explique la mère.

    En France, les mêmes comportements sont souvent le résultat d’un marie alcoolique.

    Alors, l’islam radical c’est l’alcoolisme du musulman

    Je comprends mieux pourquoi il est interdit de boire pour un vrai musulman, car le mélange islam radical et alcool : boum ça explose.


  • Quand on sait la difficulté d’obtenir un visa pour venir du Maroc ou d’Algérie (on refuse des visas à des parents retraités désirant rendre visite à leurs enfants salariés de nationalité française et en situation "normale" !), c’est dur de croire que des prêcheurs étrangers mangeaient régulièrement la popote de cette dame. Sauf si les visas étaient délivrés par les services secrets ...

     

  • #1333766

    J ai l impression que la femme veut se venger et prendre sa revanche !
    C est plutôt une histoire de couple déchiré .


  • Je confirme je suis marocain et la traduction n’est que du mensonge, villet a bien résumé ce qui c’est dit.

     

    • Idem rien a voir avec ce qu’elle dit en arabe, la voix de la traductrice empêche de bien tout comprendre, mais elle ne parle pas de coupage de tète.
      Premier passage, elle parle d’enregistrement de cd.


  • #1333798

    La manipulation politique et médiatique, quant tu nous tiens, vous faites encore confiance à ces medias mondialistes,


  • Pourquoi l’institution ne fait rien contre les violences conjugales ? Pourquoi ne pas appréhender ce sujet tout bonnement sous cet angle ? Les 118 femmes tuées en 2014 en France étaient toutes liées à un iman radical ? Et pour les 146 en 2013 ?


  • C’est bizarre, le traducteur prend quelques libertés j’ai l’impression.
    Ex : Elle dit qu’il était sévère àvec elle et eux traduisent il me frappait.


  • #1333923
    le 29/11/2015 par Francois Desvignes
    L’ex-femme et le fils d’un imam radical témoignent

    1/ L’Empire a utilisé l’immigration de masse afro musulmane pour terminer de détruire et dissoudre le christianisme et les frontières

    2/ L’objectif est aujourd’hui atteint : d’une part le christianisme est devenue dans ses versions protestante et catholiques des ONG minoritaires acquises à la collaboration de l’Empire. D’autre part, l’État nation n’est plus souverain puisque sous la double tutelle de l’UE elle-même sous la tutelle de Washington.

    3/ Dans ces conditions, l’immigration musulmane ayant rempli son objet premier perd sa raison d’être.

    4/ Nous devons nous attendre à ce que l’Empire lui assigne une nouvelle mission, ou décide, sa mission accomplie, de la "dissoudre"

    5/ Le choix entre "la dissolution" et la "nouvelle mission" ne dépend de l’Empire, mais de nous.

    6/ Si nous rejetons la tutelle de l’Empire malgré la perte de notre souveraineté (neo insurrection proto anti coloniale) l’ Empire peut choisir la "nouvelle mission" : organiser Daesch en Europe pour coucher tous les récalcitrants, un bain de sang (si, si ils en sont capables)

    7/ Si nous acceptons ou nous nous désintéressons de la tutelle de l’Empire : l’Empire choisira "la fin de la mission" euphémisme pour désigner "la solution finale de la question afro musulmane en Europe". Dans sa version pacifique, cette solution impliquera une remigration de masse. Dans sa version "non pacifique" la guerre allogène. Ou l’une après l’autre ou l’une avec l’autre.

    8/ Voici comment cela pourrait se passer au regard des mobiles de L’Empire. L’Empire veut la paix dans ses colonies : il y préfèrera donc toujours la paix et à cette fin, fera tout pour vous apprendre à détester les afro musulmans pour fabriquer un consensus "à la remigration". Mais l’Empire veut surtout garder ses colonies. Si donc les colonisés jouent les Gandhi, ou ce qui reviendrait au même fraternisaient sur son dos avec les immigrés, avec le cynisme qui lui est coutumier, il armera les afro musulmans pour clairsemer les rangs des desouche colonisés.

    9/ Quel est l’état du pays ? Le pays réel se désintéresse de la tutelle de l’Empire. Le pays légal, y souscrit. Seuls 10% des européens, la dissidence européenne, refuse l’alternative et s’il doit y avoir une guerre, n’en conçoit qu’une , celle contre l’Empire.

    10/ On comprend donc que la répression contre la dissidence sera de plus en plus féroce et plus que féroce : prioritaire

    11/ La dissidence perd : remigration / la dissidence n’est pas vaincue : guerre allogène


  • Faut leur coller un procès pour incitation à la haine, la traduction est à mille lieux de ce que dit la femme, voici ce qu’elle dit :
    je complète le commentaire fait Le 28 novembre à 22:44 par villel :

    Premier passage : ce n’est pas bien ce qui est arrivé c’est vraiment pas bien. Je ne m’entendais pas avec eux. Je suis resté avec lui 45ans et j’ai souffert. Il enregistrait des CD, ils demandaient aux enfants d’enregistrer des CD.

    Deuxième passage : il était toujours très dur avec eux, il leur disait tout le temps qu’il faut faire la prière, qu’il faut lire le coran, ne pas lire le français.

    Troisième passage : je suis allé vers la police je leur ai dit de venir à la mosquée, je leurs ai dit c’est un terroriste (c’est un terroriste a été dit en français) et ils sont venues à la mosquée.


Commentaires suivants