Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’histoire des 800 bébés inhumés dans une tombe collective était un canular

Cette histoire est un canular répandu dans les médias grand public et était, pour eux, simplement trop bonne pour être vraie.

Il est révélateur que, maintenant qu’on a découvert que l’on brûlait des corps de bébés dans des incinérateurs pour récupérer de l’énergie, les médias ont ignoré le fait pendant longtemps, alors qu’une rumeur concernant des religieuses agissant il y a près d’un siècle a fait les choux gras de tous les médias grand public. Ils ont laissé percer le bout de l’oreille.

Admettons-le : ils ne se soucient aucunement des bébés, ils ne se soucient que d’attaquer l’Église et de faire apparaître les catholiques comme des hypocrites.

Il n’y a qu’un péché dans le monde des médias grand public, c’est l’hypocrisie. Mais, voyez-vous, la seule personne sans péché dans cette affaire, c’est le nihiliste. [...]

Bien que les médias attribuent l’allégation d’avoir « jeté les corps dans une fosse septique » à Catherine Corlesse, historienne amateur locale, elle le dément. Sa tentative de corriger cette affirmation erronée a été racontée par le journal Irish Times samedi, mais les médias grand public qui avaient si joyeusement répandu la suggestion d’origine l’ont presque totalement passé sous silence [...].

Finbar McCormick, professeur de géographie à l’Université Queen’s de Belfast, a sévèrement gourmandé les médias pour avoir décrit la dernière demeure de ces enfants comme une fosse septique. Il a ajouté « Cette structure peut être décrite de façon plus adéquate comme étant un puits servant de caveau, une méthode d’inhumation utilisée récemment encore aujourd’hui dans plusieurs régions d’Europe. »

« Au XIXème siècle, on a construit des puits chemisés de briques et couverts d’une grande dalle qui servaient souvent aussi de pierre tombale horizontale. Ce type de sépulture était commun dans les cimetières urbains au XIXème siècle et on en construit encore beaucoup dans les pays méditerranéens. J’en ai récemment vu en construction dans un cimetière croate. Le puits était maçonné par des blocs de béton, recouvert à l’intérieur de plâtre et avait une couverture faite de grandes dalles de béton. »

« De nombreuses maternités dans les hôpitaux irlandais disposaient d’une sépulture commune pour les enfants mort-nés ou morts peu après la naissance. Cette sépulture pouvait se trouver dans un cimetière voisin, mais aussi dans une zone réservée sur le terrain de l’hôpital. »

Pour quiconque est familier de l’Irlande (j’y ai été élevé pendant les années 50 et 60), l’histoire de religieuses qui auraient volontairement jeté des bébés dans une fosse septique n’a aucun sens. Bien que certaines de ces religieuses aient peut-être été des mégères du genre « Je suis bien meilleure que tout le monde », s’il y a quelque chose dont elles étaient imprégnées, c’était la crainte de Dieu et donc il est peu vraisemblable qu’elles aient pu traiter des restes humains de la façon outrageusement blasphématoire qu’implique l’histoire de la fosse septique.

Alors, que reste-t-il de cette histoire ? Un fait semble incontestable : les conditions de vie dans les orphelinats irlandais jusqu’aux années 60, et même plus tard, semblent sorties d’un roman de Dickens. Le taux de mortalité y était très élevé. Mais qui blâmer pour cela ? Une partie importante du problème semble avoir été la pauvreté générale de l’époque (l’institution au centre de ce scandale a fonctionné des années 20 jusqu’au début des années 60).

Les orphelinats irlandais manquaient désespérément d’argent, et ils étaient abominablement surpeuplés, ce qui signifiait que si un bébé attrapait une maladie contagieuse, tous allaient l’attraper. Un des dangers les plus importants était la tuberculose, maladie alors incurable qui se répandait comme un feu de brousse dans des locaux surpeuplés. [...]

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci de rétablir la vérité.
    Pas difficile de trouver qui est derrière ce mensonge.


  • En attendant , existera t’il un démenti ou rectificatif sur toutes les chaînes courantes et en radio , qui s’empressèrent de relater des boniments ( comme d’hab ) , en forçant le trait ( com d’hab ) sur les pratiques et dérives supposées de ... L’église Catholique : celle de l’époque évidemment , celle à diaboliser et terrasser bien sûr ! ... Si cela ne s’appelle pas une attaque en règle ( une de plus ) commise par la FM via les médias aux ordres ? ....


  • Cette "histoire" m’a tout de suite paru foireuse (en plus d’être répugnante et ultra-vicieuse mais bon... nous sommes habitués avec les ordures des médias-aux-ordres !).

    Bien obligés de faire un démenti - on n’a pas eu trop longtemps à attendre - encore faut-il qu’il atteîgne tous les dindons de le farce, qui ont avalé ça tout cru.


  • Si il y avait un taux de mortalité pareil encore à cette époque, il n est pas surprenant de retrouver des enchevêtrements de cadavres... Tiens y aurait-il-une explication similaire pour des résultats identiques en d’autres lieux dans les années 40 ???

     

  • J’avais vu un reportage sur des ruines romaines il me semble, avec une quantité importante d’ossements de fœtus/nouveaux-nés (fœtus si tenté qu’ils aient été assez gros pour qu’il en reste qqchose 2000 ans plus tard) retrouvés dans une partie d’égout, qui provenait visiblement d’une maison de prostitution. Le genre de métier qui ne souffre pas trop de prendre des congés maternité...
    Je suppose qu’on doit trouver le même genre de charnier dans des vieux hôpitaux où les enfant morts nés ont été légion pendant plusieurs centaines d’années...
    Quant aux couvents, ça me semble être une réalité aussi. Faut quand même rappeler qui allait au couvent, c’était pas uniquement les filles de rois francs qui étaient placées là pour s’éviter un peu de sang sur les mains. Quantités de femmes enceintes, prostituées, adultères qui entraient au couvent avec un cadeau dans le ventre, et ont préféré tuer leur enfant plutôt que de le mettre dans un orphelinat, quand ça n’était pas une règle de la maison.
    L’article mentionne bien la situation à la Dickens de l’Irlande jusqu’à pas si longtemps, si en plus le couvent faisait office d’hôpital de fortune, une fosse commune remplie de nouveaux-nés ne me semble pas un fait complètement absurde.


  • Un canular mais qui a ternis encore un peu plus l’image des "cathos"
    toujours les mêmes qu"on cible



  • maintenant qu’on a découvert que l’on brûlait des corps de bébés dans des incinérateurs pour récupérer de l’énergie



    Doux Jésus ! Et dire que ces bâtards derrière ce monde abominable sont les premiers à venir nous emmerder avec leur moralisme droit de l’hommiste à la mord moi le noeud ! Quand la sanction tombera contre cette époque de corruption elle sera terrible !


  • Et comme par hasard la campagne pour une facilitation de l’avortement en Irlande a été permise notamment grâce à ce canulard !
    Dégueulasse mais guère surprenant


  • Les pauvres petits avaient été inhumés dans un caveau conçu à cet effet et non pas une « fosse septique ».


  • Toujours les mêmes derrière tout cela !
    Ils discréditent avec mensonges et tromperie.
    Ils sont embusqués dans l’ombre, comme leur maître.
    Nous les connaissons !
    Leur fin approche et ils ne pourront rien faire contre.
    De terribles prophéties annoncent la destruction de leur règne.
    L’Église a la promesse de la pérennité.
    Il y a des nombreux saints qui ont laissé leur vie pour lutter contre le mal, le mensonge, la nuit...
    Ils sont leur accusation devant Dieu.
    L’heure de Dieu vient et vous disparaîtrez, définitivement !

    IC+XC
    NIKA

     

    • #868104

      Le jour de la colère de Dieu va arrivé, brûlant comme un four, tous les gens maudits vont être brûlés comme de la paille, car la colère de l’ Eternel va les réduire en cendres, ils n’auront plus de racine ni de rameau. Mais pour vous qui respectez l’ Eternel Dieu, le soleil de la justice va se lever pour vous guérir, vous sauterez de joie comme des veaux qui sont joyeux de sortir de l’étable. Vous marcherez sur les gens méchants car ils seront de la cendre sous vos pieds, au jour de la colère brûlante de l’ Eternel le chef de l’armée du ciel. Prophète Malachie dans la Bible


  • Quelqu’un avait indiqué cette histoire dans un commentaire récent, j’ai tout de suite trouvé que ça puait la merde.
    Mais les journalopes ont réussi leur coup : propager des sales rumeurs anticatholiques.


  • le nombre de viol d’enfants en Irlande ? le nombre de jeunes quittant le territoire a cause du chomage ? le taux de terrorisme qui bat les Corses ainsi que les Basques ? vous croyez franchement que le "cousin pauvre" des pays Anglophones n’a pas de serieux problemes sociaux qui ont ete tout simplement balaye’ sous la moquette tout ces annees car ce sont des problemes de campagnard. moi irlandais eleve’ dans le annees 80 et 90 peut-en dire beaucoup plus si vous voulez. par exemple le plus grand traffic de faux dollars fut dans les annees 90 entre un ancien de l’IRA et des anciens du KGB. mais ca on verra pas sur "rendez-vous avec X".


  • Je ne sais pas pourquoi mais à la lecture de cet article j’ai eu la vision de l’abominable film antichretien de "AMEN" on voit clairement une tentative de lier les nazis à l’église dans les esprits (l’histoire des bébés brulés ne vous rappèle t’elle rien ?). En faisait on des abats jours également ou du savon ?

    Finalement c’est comme le 11/09 plus c’est gros plus ça passe...


  • Difficile de savoir le vrai du faux dans ces histoires et le degré d’exagération (prêtres pédophiles, l’affaire Savita Hallapanava http://lesalonbeige.blogs.com/my_we..., ou cette "découverte" de sépultures de masse) mais une chose est sûre, le catholicisme doit être l’un des derniers remparts au consumérisme et à la loi de la jungle en Irlande et l’une des composantes majeures de l’identité irlandaise alors l’idéal serait de le détruire.... Pour que les irlandais deviennent "anglo-saxonnisés" et dociles comme des moutons...



  • maintenant qu’on a découvert que l’on brûlait des corps de bébés dans des incinérateurs pour récupérer de l’énergie




    Cela rappel furieusement le culte de Baal à Carthage où des enfants étaient sacrifier dans les flammes en l’honneur de cette divinité démoniaque païenne...
    Mais est-ce un hasard ?


Afficher les commentaires suivants