Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’immigration en débat chez Hanouna : Éric Naulleau ou le gauchiste utile du national-sionisme

Parler immigration n’est plus un tabou, ou plus le tabou que c’était, que la gauche culturelle avait fabriqué, histoire de ne jamais se remettre en question. L’argument selon lequel la France s’est construite avec des vagues d’immigrations successives est vrai, mais jusqu’à une période récente (les années 50), on venait en France parce qu’elle était le pays de la liberté. Puis on y est venu parce qu’elle était un pays de travail. Et enfin, on y vient parce que c’est un pays de subventions.

 

On est passé de l’amour à l’intérêt en passant par le besoin. Ces trois formes d’immigration supposent trois mentalités et trois assimilations bien différentes : celle du paysan italien ou du mineur polonais des années 20 (besoin drastique de travailleurs après la saignée de 14-18), celle du Maghrébin des années 60 (après les indépendances africaines et pour soutenir le boom économique), et celle de l’Africain des années 2000, ce migrant mû par le mondialisme, plus difficile à assimiler que les deux vagues précédentes, et qui a fait éclater le débat.

Nous avons choisi l’émission d’Hanouna et Naulleau, Balance ton post !, qui évoque le problème de l’immigration, c’est-à-dire l’immigration comme problème. Il est clair que l’animateur populaire relaye une demande de la faction nationale-sioniste, d’ailleurs Bercoff et Del Valle font partie du dispositif accusateur. C’est aussi la raison pour laquelle Hanouna avait été chez Le Pen en lui trouvant bien des aspects positifs, une opération nationale-sioniste dirigée contre la gauche immigrationniste. Le thème du débat diffusé sur Internet le 21 avril 2019 ne laisse aucun doute quant à la réponse : « Faut-il réduire l’immigration en France ? »
Heureusement, il y a le gauchiste de service...

Éric Naulleau à 32’18 : « La théorie du grand remplacement que vous prônez c’est du pipeau ! C’est une théorie complotiste, mais oui je le rappelle, y aurait un complot, alors ça devrait être les Illuminatis et la famille Rothschild, normalement y a les Rothschild dedans, qui organisent le remplacement des populations locales par les populations immigrées ! »

 

Ne nous y trompons pas : le discours immigrationniste de Naulleau, l’idiot utile d’Hanouna et des nationaux sionistes, ne compte pas. Ces éléments de langage mille fois entendus et mille fois contrés par le réel n’a plus d’effet sur le peuple français.

On imagine bien que Cyril a fait assaut de tolérance et de migrantophilie avec la sénatrice Esther Benbassa et le Naulleau pour se protéger des attaques inévitables de la gauche culturelle antiraciste bâtie par le CRIF, mais le fait est là : poser la question c’est y répondre. C’est offrir à la droite nationale un espace où ses idées ont enfin, après quatre décennies d’interdiction, droit de cité. On notera avec intérêt que l’émission a été mise en ligne un mois avant les élections européennes, qui ont vu le RN passer devant tous les partis immigrationnistes : LREM, PS, LFi et compagnie.

Pendant ce temps, de l’autre côté de la barrière politique, la revue Krisis, dans l’ombre du géant médiatique Hanouna, fait son petit débat sur la question de l’intégration de ces mêmes immigrés. Pour les jeunes qui n’étaient pas nés en 1988, Krisis est un espace de débats créé par Alain de Benoist, désormais incontournable à droite. Mais surtout un espace d’ouverture dans l’esprit de L’Idiot international (sans le souffre), qui permet et à la vraie droite et à la vraie gauche de se rencontrer sur le terrain des idées, sans se faire la guerre. Mélenchon, Debray et Bauer ont ainsi écrit dans Krisis.

Comme souvent avec ADB, le coup de barre à droite est compensé par un coup de barre à gauche, un calcul pour ne pas effrayer la dominance et pour rester dans le champ républicain. C’est ainsi qu’en bas de l’interview de Dominique Schnapper, on retrouve pour approfondir [sa] réflexion ce bon vieux Taguieff, passé de la critique du sionisme à la critique de l’antisionisme.

Thibault Isabel  : « Sur quelles bases concrètes peut-on espérer reconsolider la cohésion civique ? Le sentiment d’appartenance à une nation repose habituellement sur une histoire, des mœurs ou une religion communes. Or, bon nombre de Français d’immigration récente viennent précisément de pays à l’histoire, aux mœurs et à la religion très différentes des nôtres. Comment refaire communauté avec eux ? Quelles perspectives envisager pour l’avenir ?

Dominique Schnapper : Il importe de partager un certain nombre de valeurs communes, celles de la citoyenneté. La liberté et l’égalité des êtres humains, la séparation du politique et du religieux doivent rester des principes fondateurs de l’ordre démocratique, même si les formes de l’application de ces principes évoluent. Mais on peut penser qu’avec le temps et les échanges, l’intégration progressive des populations descendant des migrants leur permettra d’élaborer une culture qui, sans nier leurs origines, leur permettra de participer à la vie commune. La culture n’est pas fixée une fois pour toutes. Toutes les populations évoluent, même s’il faut du temps, du travail et de la patience. »

Hanouna et BFM TV qui font du national-sionisme sur le dos de Naulleau, Krisis d’Alain de Benoist qui fait dans la patience assimilationniste de gauche, c’est les mondes à l’envers !

La fonction réelle d’Hanouna, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les plus éveillés auront compris pourquoi l’inénarrable Naulleau s’est bien installé partout dans le PAF. Meilleur défenseur aux allures rondes et gentilles de l’envahissement massif, on ne trouve pas. Est-ce parce qu’il est marié à une Bulgare ? C’est probable.
    Quant à Hannouna, il envisage de se saper en mac systématiquement ? Remarquez, ça lui va comme un gant... de mac.

     


  • Il importe de partager un certain nombre de valeurs communes, celles de la citoyenneté. La liberté et l’égalité des êtres humains, la séparation du politique et du religieux doivent rester des principes fondateurs de l’ordre démocratique, même si les formes de l’application de ces principes évoluent.



    OK, donc Israël n’est pas une démocratie, on le savait déjà, mais c’est encore mieux de le rappeler, merci.

     

  • « des valeurs communes, celles de la citoyenneté » : la République quoi...

    « l’ordre démocratique » : y’a pas de démocratie encore moins de peuple, c’est l’ordre républicain, donc le désordre, le mulculturalisme etc.

    Un peuple c’est comme un arbre avec ses racines, le blond aux yeux bleus n’a rien à voir culturellement avec l’africain sub-saharien, qui en plus est déraciné.
    Ces migrations artificielles et accélérées c’est le chaos assuré - et assumé par Édouard Philippe :
    - https://vk.com/video471294992_45623...

     

  • De toutes façons on reste loin du compte, les vrais Français rêvent de remigration massive pendant qu’à la télé sioniste on nous parle de peut-être penser à réduire l’immigration ...


  • Cette dame est insupportable (Esther Benbassa) sénatrice ??, on voit bien ici, la différence entre une personne intégrée ( Jean Messiha), qui défend l’idée du nationalisme, contre une hystérique de base qui ne comprend rien à la notion d’ultralibéralisme. c’est une fois de plus in débat stérile sans aucune vocation véritable à élever le débat de quelque manière que ce soit.


  • ils n’arrivent pas à partager leurs impots avec leurs compatriotes mais culpabilisent leurs compatriotes en les obligeant à "accueillir" des migrants . d’un coté ils dumpent leurs compatriotes et de l’autres ils ramassent les profits des actionnaires.

    nolo tjrs avec son air de désolé de service, d’incompris .il s’est fait censurer son livre en collaboration avec soral , mais n’a pas bronché d’un millimétre . il a du encore une fois prendre son air désolé comme un petit nenfant qui flottant au grés des courants de l’histoire assiste à la barbarie et dans un ultime éffort , écarquille les yeux pour passer un message intelectuelle.

    tout cela sur un bruit de fond à base de jingles matignonés au petit pognon.


  • Je relève une petite erreur logique dans l’article, le fait de commencer en citant trois formes d’immigrations et en disant que celle de 2000 est plus problématique, puis de dire qu’après quatre décennies le débat à droit de cité.

    Mais il y a 40 ans ce n’était pas la même immigration, du moins selon le début du texte. Ce qui rend légitime l’interdiction du débat avant celle de 2000 ?


  • Quelle tristesse lorsque comme moi par exemple on a un "âge certain", et que l’on ne peut éviter de comparer les débats épouvantables que nous subissons aujourd’hui avec les "délicieux" débats des années 60’s ...
    Il fût un temps où dans les émissions TV on n’invitait QUE des gens habilités à donner leur avis et donc exclusivement des professionnels, dont l’urbanité de surcroît n’avait d’égale que la connaissance !..
    " Ô TEMPORA Ô MORES "
    Aujourd’hui, nous sommes affublés d’apédeutes qui, comme l’indique ce vocable précis, cumulent la vulgarité, l’impolitesse, l’inculture, la grossiéret voire l’insulte, le bavardage incessant, faisant subir à l’auditeur un insupportable tumulte terpsichoréen ...
    Ce qui est incompréhensible, c’est que les gens qui comme moi pourraient s’intéresser à ce type d’émission abandonnent cet enfer après quelques minutes ...
    Quant aux autres, j’ai du mal à croire que ce type d’échange puisse les intéresser ... et pourtant, il est clair que le "niveau Hanouna" séduit hélas des millions de téléspectateurs ...
    J’en déduis avec tristesse qu’aujourd’hui, SEUL les disputes et autres algarades permettent le "BUZZ" sans lequel l’audimat n’aurait aucune chance de monter ni même de se maintenir à respectable niveau ?..
    Quand même ?.. qu’est-ce que cette habitude "moderne" consistant à inviter un ambigu de gens aussi différents que Del vade, un identidaire, un économiste de Monoprix, un ex entraineur de foot, un Zeribi, une députée franco-israélienne et deux où trois pétasses, histoire de respecter la parité hommes/femmes ?.. (Au demeurant, 100% de gens sans aucune éducation !..)
    Mais heureusement que - in fine - que nous avons la chance de pouvoir éviter le petit écran et rendre grâce à Internet !..

     

    • Dans les années 60 l’on vous promenait mieux qu’ici parce que, comme vous le soulignez, vous accordiez légitimité aux débatteurs que vous prenez aujourd’hui pour des clowns (ce qui n’est pas faux). Cependant vous négligez un point de chance manifeste et inouïe : le type qui avait autorité sur tout ça, la tête dans ses deux étoiles, avait une haute idée de la France : tandis qu’aujourd’hui...


  • La constitution de 1982 au Canada
    La première phrase

    Partie I
    Charte canadienne des droits et libertés

    "Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent
    la suprématie de Dieu et la primauté du droit "

    Et je vous assure que beaucoup de gens veulent émigrer là-bas...
    Les diplômés, les entrepreneurs...
    Les lois sont très sélectives

    Si nous pouvions écrire ceci dans une nouvelle constitution Française nous élèverions notre pays...
    Au lieu de cela nous sommes gavés de discours d’athées matérialistes
    sans aucune transcendance d’esprit qui sont ignorants des lois spirituelles qui existent pour chacun de nous sans aucune exception

    Le projet d’une nation ne peut pas être horizontal
    C’est la verticalité qui rend fier un peuple
    On ne sépare pas le politique et le religieux car RELIGARE est ce qui nous relie

    Voter pour quelqu’un qui fait allégeance à Satan n’est pas sans incidence pour le votant
    En ce sens les gens qui ne votent plus peuvent aussi le faire dans cette conscience là
    Et le diable est dans beaucoup de détails dans notre pays

     

    • Le premier projet d’une nation horizontale est déjà de ne voter pour personne, pour n’élire personne de substitution au-dessus de soi et des autres, chacun étant (ou devant être) responsable de lui même et des autres à la fois : la verticalité étant pour le coup personnelle, qu’elle s’établisse sur telle ou telle croyance (religieuse pour religare et relegere) ou autres concepts : dans l’intérêt de son propre bonheur et celui du groupe, conjugués.

      Quant au Canada, observez cependant comment, par Dieu, il se moque lui-même d’une certaine vision de sa Constitution par les progressismes que nous connaissons. Seul Dieu est évoqué : pas tel ou tel dogme. Pour vous le dire autrement, je ne suis pas sûr que « La Manif pour tous » soit à même d’entrendre une telle Constitution, quand bien même l’on cite Dieu en référence intiale, puisque ledit Dieu, entendu au sens progressiste du Canada (d’aujourd’hui et à juste titre ?) appelle à lui toutes les « créatures » pour leur offrir le même droit : saisissez-vous ?
      Par dessus le marché ce n’est pas une Constitution d’assimilation mais de communautarisation.
      Quant à son droit, il est d’essence anglo-saxone et n’est en rien romain, ni même latin.


  • Eric Naulleau fait semblant d’être de gauche. Ne pas perdre de vue que c’est un fils de flic... Mais il a bien raison car au royaume de chevaux aveugles les borgnes sont rois. Mitterrand l’avait très bien compris.

     

  • #2211181

    Passons le fait qu’un tel débat se tienne chez Hanouna. La position de ce dernier est un peu le cul entre deux chaises. Une partie de son public est composé du prolétariat français qui en chie. Lui-même n’aurait rien à gagner de vagues d’immigrations continues. D’ailleurs la façon dont la question est posée est intéressante car elle sous-entend que l’immigration est déjà trop importante, puisque qu’il serait raisonnable d’envisager de la réduire.
    Comme la majorité est d’accord là-dessus, le piège consiste à en parler le plus longtemps possible sans rien faire. Sachant que les seuls capables de s’attaquer au problème sont les nationalistes... Encore faut-il poser la question jusqu’au bout.


  • -  Tout binational perd sa nationalité française puisque la qualité de Français est exclusive : benzaza n’est pas française. Elle peut être francophile ou républicaine mais elle n’est pas française pour être trinationale.

    - Tout Français est chrétien sinon de religion de culture, car c’est l’Eglise qui a fait les rois et les rois qui ont fait la France : aucun juif aucun musulman n’est donc français. Ils peuvent être francophiles ou républicains mais ils ne sont pas français.

    - Si l’objet de l’immigration ce n’est plus que de donner à la France le sang jeune qui lui manque alors ce sang ne peut être que blanc, et en aucun cas noir ou caramel, parce que telle que nous avons reçu la France, telle nous devons la transmettre à nos descendants : il n’y a pas de celte noir. Ou présentez-nous un ivoirien esquimeau et un Cap vertien blanc, ministre de la cultu’e : l’Europe est blanche si l’Afrique est noire.

    Souvent, les républicains (donc collabos mondialisés antifrançais) disent que les Français de papier sont trop nombreux pour partir (une autre manière de nous dire que de notre avis, ils s’en tapent).

    Mais c’est faux : la question du départ/retour est certaine.
    C’est la seule chose certaine.
    Ou mars 1962 n’a jamais existé.

    La vraie question n’est pas celle du départ mais de ses modalités : avec ou sans épanchement de sang.

    Et tout retard, rajoute du sang inutile.

    Car si et puisque l’Afrique est noire, l’Europe est forcément blanche

    Et il faut que l’Europe et l’Afrique gardent leur couleur pour que le monde garde les siennes.

    Sorry pour les mondialistes.

     

    • C’est ça....bonne nuit..


    • @ François Desvignes,

      Votre deuxième affirmation semble comporter une boulette sur laquelle vos contradicteurs pourraient rebondir : en effet, le dernier Roi connu, Louis-Philippe Ier, portait le titre de « Roi des Français », ce qui n’est plus Roi de France : par ailleurs, les dates de règne du lascar se trouvent bien après les débuts de l’Empire colonial français (aujourd’hui son immense Z.E.E. qui intègre - et assimile - de nombreuses peuplades multicolores).
      Quant à la France et de ses Rois au regard de l’Église, elle repose sur le baptême du premier, Clovis Ier, l’Alaman mérovingien qui lui prête son nom francique. Ainsi donc, pour faire simple et court puisque c’est encore en débat chez les historiens, si les Français des origines - jusqu’aux Européens - ne sont pas noirs, ces Français, tels que vous les entendez, ne sont pas les Français « hexagonaux » des origines tels que vous nous le laissez supposer d’une entité typique, puisqu’ils sont plutôt Allemand-Belges (peut-être même Hongrois-Roumains), rapportés à ladite Europe d’aujourd’hui...
      La problématique ensuite c’est que vous entamez le propos au regard d’une qualité ayant trait à ce qui relève de national : or la nation française est désormais sa Z.E.E. : première et deuxième au monde selon quel type de plateau entre dans le calcul. Avec toutes ses composantes bigarrées.
      Je vous avoue que, pour ma conception des sujets, je préfère cent fois les gars comme vous, avec une idée bien arrêtée du nationalisme et des origines, permettant aux dissidents, eux aussi nationalistes et indépendantistes, de pouvoir retrouver leur(s) terre(s) rapidement, sur une conversation si vous étiez aux commandes : tout blanc qu’ils sont ; sauf pour la Kanaky et autres DOM-TOM. Aux dépens de votre Z.E.E. s’entend...


    • déjà arrêt d’envoyer des militaires en Afrique pour soutenir les dictateurs africains dont le peuple ne veulent plus, arrêt ta France Afrique et tu verra que l’Afrique commencera a se développé et les africains rentrerons chez eux. et là tu pourra nous sortir tes bobards a deux sous


    • @Sedetiam

      - Les DOM TOM sont une résurgence de l’empire colonial républicain car aucun de ses territoires n’est "français" et donc toute solution à la question identitaire en France passera par une cession et/ou indépendances des DOM TOM : la Calédonie, la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique ne sont pas françaises. Ce sont des territoires étrangers francisés.

      - L’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg sont Français et l’Europe est française depuis que le Roi franc allaman Charlemagne, descendant direct de Clovis, s’est fait sacrer Empereur à Rome en l’an 800 : l’émiettement de l’Empire au gré des successions qui donnera plus tard les guerres civiles de 1870, 1914, 1940 sont une preuve a contrario de son Unité.

      - Aucun roi n’est français qu’il ne fut sacrer à Reims ou à Rome : la monarchie de juillet est une république qui n’ose pas dire son nom dont le roi autoproclamé est le fils du régicide car Philippe Egalité a voté la mort du roi Louis XVI, lui sacré à Reims, mort en martyr donc en roi..

      - Dans la tradition française, supérieure en vérité et Intelligence aux vérités obscures de la République, c’est le baptême qui fait la race avant le sang. Et le territoire qui fait le sang : il faut d’abord être baptisé pour être français, sinon par l’eau, le sang ou l’esprit qui sont les trois baptêmes pour être "français" ; et il faut ensuite être de France en tout : y compris de sang. Les théories racialistes qui inversent cet ordre de préséance sont donc antifrançaises. C’est exactement ce que je vous dis : un républicain athée est moins français qu’un musulman qui ne l’est pas du tout.. Je n’ai donc trouvé que des étrangers sur le plateau, sauf un.

      - La nationalité n’est pas un droit mais une responsabilité depuis Bernanos mais la nationalité française est plus qu’une responsabilité c’est une mission : tout Français nait pour servir la Gloire de Dieu et le Salut du Monde (qui était sa devise avant que la république ne nous ait sorti la sienne). Si vous ne comprenez pas ou refusez la devise de la France "Pro Gloria Dei et mundi salutant" vous n’êtes pas ou plus français. Ce n’est pas grave en soi mais c’est ainsi.

      Et souvenons-nous ce que Jeanne disait de la part de Dieu :

      " Dieu aime bien les Anglais chez eux"

      Par et pour l’amour de Dieu, nous aimons donc bien les étrangers mais chez eux.


    • Toujours caricatural... Ah cela prêche pour sa paroisse on dirait... Le prosélytisme est ce que je trouve le plus navrant chez les croyants...


  • "Pour les gueulements et la connerie, je les trouve pareils..."
    Louis Ferdinand Céline
    mort à crédit


  • Il ne faut pas se moquer d’hanouna .C’est un concept et un placement marketing super efficace. Il influence toute une partie de la population qui semble intouchable par d’autres influenceurs ( sauf peut etre ER et Soral et encore parce que malgre les punchlines du patron,faut faire plus d’effort pour comprendre ER que hanouna donc moins efficace sur cette cible marketting precise) et en plus il leur soutire un max de pognon (+des impots de tous en plus surement)...


  • La turco-israélienne (française par opportunisme, fondamentalement illégitime) Benbassa est ici l’exemple même de la non intégration de l’Orientale infiltrée.
    Qu’a-t-elle de français ? Tassée, sans discipline de régime malgré son pognon (sénatrice par relations et autres revenus) c’est une Turque historique, consommatrice de loukoums.
    Question élégance, c’est une portière de sérail, il est d’ailleurs impossible d’habiller cet épouvantail. Question accent, une barbare qui vous casse les oreilles avec sa voix de tenancière de maison close. Les manières, la politesse ? La maîtrise de la langue française ? Médiocre, aucune subtilité. Le culot ? Monstre ! En rapport avec son arrière-train.
    Elle est là pour narguer la France. Inaudible. Sa présence fait qu’on éteint le poste dés qu’elle l’ouvre. Allergie printanière, rhume des foins, virus en vue ! Del Valle a été interrompu à chaque mot, dévié de son message, contraint de justifier sa nature de descendant d’Italien pied-noir.
    Hanouna en clown superviseur, cacophonie... Vivement qu’on dégage les amuseurs de foire ! Que font-ils à la télé FRANçAISE !

     

    • Oui, vous avez raison, je n’ai pas supporté longtemps cet échange de pourritures du système. La Benbassa qui n’arrête pas d’interrompre et quand vient son tour et qu’elle est interrompue, elle gueule. Si on parlait du refus d’immigration en terre israhélienne ?
      Merci à Del Valle et Messiha qui ont un peu relevé le débat mais plus la force d’aller plus loin.
      J’ai honte de ce qu’est ma France devenue.


  • Un débat politique chez anouna ? faut être sérieux .Il y a encore quelques années ce pitre se promenait à poil avec un micro à la main devant la porte des studios, pour venir faire rigoler la galerie, afin de faire le buzz pour se faire embaucher par la suite et maintenant ce rigolo vient faire des débats politiques dans son émission de merde .Moi je pensais que la politique c’était sérieux, et mettre cela dans les mains d’un guignol pareil, je trouve ça complètement déplacé et décalé .Qu’attendre d’un débat politique mené par anouna, sans déconner . Surtout sur un sujet comme l’immigration .
    Qu’il aille faire danser les sardines ce clown s’ il veut ,c’est tout juste ses compétences ,mais qu’il laisse les sujets sérieux aux personnes compétentes .

     

  • Ce qui est intéressant en matière d’immigration, c’est de voir que souvent les descendants d’immigrés ou partiellement d’origine étrangère sont souvent les plus anti-immigration. Je n’en tire pas la conclusion : "C’est super, c’est la grandeur de la France d’assimiler tout le monde" mais c’est plutôt révélateur du fait que l’immigration est fondamentalement un phénomène guidé par des considérations individuelles et individualistes. Pris sous cet angle, on comprend qu’elle s’inscrit dans la continuité de l’éclatement général : immigrés, LGBT, féminisme etc...
    Même si le corps qui reçoit la greffe a naturellement tendance, pour pouvoir la rejeter, à l’uniformiser. Toute tendance qu’il essaierait de monter une dichotomie : islam/Occident, tape au mieux à côté du problème, au pire est une instrumentalisation.

    L’autre problème que tout le monde feint de ne pas considérer c’est la question raciale dans son sens littérale : Le substrat d’un peuple est son appartenance raciale, même chez des peuples proches comme les Français et les Allemands on retrouve une âme différente inhérente à chaqu’un des peuples respectifs.
    La race ou la filiation ce n’est pas seulement une couleur de peau ou d’autres caractéristiques phenotypiques, c’est aussi un fonctionnement biologique propre, une cognition, un tempérament, une psychologie propre. L’ensemble de ces caractéristiques, propre à chaque groupe racial, determine l’âme d’un peuple et donc sa culture, sa religion, ses mœurs et coutumes.

     

    • Oui, exactement.
      Les humains explorent la vie de multiples manières et divergent les uns des autres.
      Cela crée la diversité qui s’harmonise aux lois naturelles.
      Grace à cette diversité et cette diversification, l’humanité trouve des opportunités de trouver des solutions inédites aux situations complexes qu’elle peut rencontrer.
      La vie, c’est cela, un élan de divergence vers l’inconnu. L’évolution est une arborescence où se séparent les êtres vivants pour enrichir la complétude du vivant et augmente le champ du possible.
      La convergence et le métissage ne va pas dans ce sens ; il y a atténuation des conquêtes physiologiques, émotionnelles, mentales, spirituelles. Bien évidemment, nous sommes tous métissés sur le plus ou moins long terme, le mythe de la race pure est une aberration et il faut un certains temps pour qu’une forme d’adaptation à un écosystème produise de la singularité : tout cela n’est pas incompatible mais il reste les lois de vie et de la nature. Quels choix faisons-nous ?
      Immigration, oui ; attention à la dose...


  • Je n’ai aucune sympathie pour aucun ou aucune de ces hurleurs payés pour hurler plus fort que son voisin, et pourtant un débat serein sur l’immigration doit avoir lieu dans notre pays, une évidence.
    Je ne comprends pas pourquoi le gars du RN dit que l’islam est incompatible avec la république, il s’engouffre en invitant les autres à lire le coran, faut le voir pour le croire, même Marine a laissé tomber ce piège à cons, y a plus que Zemour avec ce genre de ficelle, ça ne prend plus. Il trouve que la république a convenablement traité le christianisme ou quoi, sans déconner avec un niveau pareil le mondialisme et autres jolis multiculturalisme ont encore de beaux jours devant eux.

     

    • Si l’islam est compatible avec la république, alors donne tes arguments, ça m’intéresse.


    • @STEF de MARS
      Je ne vais pas rentrer dans un débat philosophique ou historique voire religieux, non, on va rester dans le droit. Après tout c’est la légitimité ou pas d’un parti, d’une association ou tout autre regroupement de personnes.
      Que dit la loi républicaine, aucune religion n’est d’état, c’est en gros la définition de la laicité en France, pour ou contre est un autre débat. Elle dit aussi que toute personne est libre de pratiquer sa religion, voire l’éduquer par le biais d’école privée, c’est déjà le cas.
      Aucune personne ne peut être stigmatisée à cause de sa religion, la liberté de croire ou ne pas croire et garanti par la loi. Voilà en gros comment l’islam est compatible avec la république . Maintenant analysons le politique envers l’islam, la plupart des intervenants de droite, pour faire court, ont cette tendance de rejet, les gauchistes eux font plutôt l’inverse, mais les duperies de part et d’autres sont entrain de s’amenuiser avec la génération montante, toute pas racaille. On ne nous laminera pas comme les chrétiens, de ça tu peux en être certain car notre croyance est forte, sans pour autant former forcément un communautarisme fantasmé souvent lié à la délinquance plus qu’à l’islam, la France ne s’arrête pas eu périf de Paris. Bonne journée


    • @STEF de MARS
      Moi je me moque de l’islam, je suis français et catholique
      Mais la ficelle zemmourienne, pour nous monter en guerre civile ,est trop grosse
      Quand on connait l’histoire de la raie publique sur le clergé, les Eglises , les chouans, les vendéens, la monarchie, je trouve fort de café d’essayer de se la jouer raie-publicain
      Surtout quand on voit aujourd’hui même l’interdiction des crèches, la destruction des Eglises et le traitement des catholiques en France



      https://www.youtube.com/watch?v=oIA...
      https://www.ledauphine.com/france-m...
      https://www.la-croix.com/France/jus...
      https://www.youtube.com/watch?v=nIO...




      Le vrai problème , ceux qui tiennent la France , le gouvernement , les banques , les lobbys ,les lois, c’est pas Hassen Chalgouhmi ou Dalil Boubakeur, si ?


    • Exactement !

      l’Islam est compatible
      mais l’Islam de France sous curatelle de la Franc-maçonnerie
      un Islam de France sous tutorat/tutelle
      de la Ripoublique Maçonnique Baphometane


    • @Paul Rosen
      L’islam est sous dominance maçonnique en France, c’est vrai pour les assoc officielles. Sauf qu’en islam le clergé ça n’existe pas, par conséquent aucune autorité ne peut se prévaloir au dessus du croyant, nous le savons tous, sauf Dieu.. On trouve comme partout des érudits, des prédicateurs plus au moins vendus, mais en grande majorité ces gens n’ont que peu de zouailes, le net est devenu un outil précieux dans la recherche du vrai comme du faux. Juste un rappel, le coran existe dans toutes les langues, évidement qu’une traduction n peut être fidèle à l’original, mais quand même on peut se faire son idée, croyez moi les musulmans sont en quête permanente. Voilà aussi pourquoi les saouds sont devenus maudits depuis un certain temps, ça n’a pas toujours été le cas.


    • @STEF de MARS
      Le catholicisme, la famille, les traditions, la normalité, le peuple ne sont pas compatible avec la RAIE-publique
      Sont compatible seulement l’homosexualité, le LGBTisme, le judaïsme, la finance apatride, l’IVG, le divorce, la PMA/GPA, les migrants, MacDo/Kebab, la LDJ, la LDNA, Booba/Kaaris, les travailleurs détachés, le MEDEF....etc .... rien d’autre ...... si, peut-être aussi Conversano et ses potes racialisto-neuneud comme Hassen Occident et Yann Merkado, mais pas nous !!


  • Selon Eric Naulleau le site officiel des Nations Unies est complotiste.

    Replacement Migration
    http://www.un.org/en/development/de...



  • L’argument selon lequel la France s’est construite avec des vagues d’immigrations successives est vrai, mais jusqu’à une période récente (les années 50), on venait en France parce qu’elle était le pays de la liberté. Puis on y est venu parce qu’elle était un pays de travail.




    C’est totalement faux bien au contraire, le grand historien Jacques Dupaquier spécialiste de la démographie historique a fait tout un travail à ce sujet et en a conclu autrement. Depuis la fin de la chute de l’Empire romain jusqu’aux années 70 le substrat ethnique de la France est quasiment resté inchangé. Le reste n’est que fable cosmopolite destiné a justifier l’idéologie officielle.

    Il y a avait d’ailleurs très peu d’immigration avant le début du 20éme siècle, et encore elle était essentiellement européenne et très limité.


  • méme dans une bodega à la feria de nimes on s’entend mieux parler et le niveau est nettement supérieur .

    hanouna qui fait son agent de la circulation des slogans , de mieux en mieux .


  • Christine Kelly a raison : c’est fatigant d’entendre ce genre de débat surtout lorsque les idéologies en présence sont irréconciliables. Un mondialiste ne pense pas comme un nationaliste, et en disant cela, je ne réinvente pas l’eau chaude.

    Elle dénonce aussi les conséquences de l’impérialisme (voire de l’universalisme) : on ne peut pas prétendre s’étendre, faire rayonner la France, unir des peuples etc et en même temps refuser qu’une fois unies les populations se mélangent ou se déplacent. Il y a derrière cette volonté d’uniformiser le monde un jeu de dupe mû par un simple désir de domination économique qui se fait au détriment des peuples.

    Dans une vidéo (plus ou moins récente) Alain Soral expliquait l’ "échec" de l’émigration des juifs vers Israël par le fait que selon lui on ne pouvait pas faire un pays uniquement avec des classes moyennes ; "il faut de toute façon compter sur les immigrés"... disait un promoteur israëlien dans l’extrait d’un documentaire.

    En effet, n’en déplaise à tous ceux qui ramènent tout à un nationalisme racial, et a défaut d’avoir la capacité de résilience des Japonais, l’immigration est à la base même du confort de certains par rapport à d’autres.

    Bref, l’immigration est un sujet intéressant, mais pour qu’un débat soit utile, il ne s’agirait pas seulement d’en parler de façon dépassionnée, il faudrait surtout arrêter de l’instrumentaliser dans le seul but de noyer le poisson ; exemple affligeant qu’a été cette émission. Dommage !


  • Donc c’est Hanouna qui anime un débat politique en France en 2019. Bossuet doit se retourner dans sa tombe.

     

    • @La Rochejaquelein
      « La véritéééé, Yahvé gol-ri des gadjos qui déplorent les effets dont ils kiffent les causes. »
      On a changé d’époque et de paradigme, on est passé de la famille Martin à la famille Gregory Chelli, Tristan Reese , ou Elfassi
      Qu’est-ce qu’on peut encore espérer si ce n’est attendre et prier pour que la providence nous envoie une Sainte Jehanne D’Arc


Commentaires suivants