Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : un menteur nommé Macron

C’est devenu une habitude : le godelureau de l’Élysée fait le paon au château de Versailles. Brasseur d’air inusable, le freluquet fait des phrases, il pérore dans le vide. Comme un télévangéliste, il brandit de grands mots tout en agitant ses petits bras. Une presse servile l’a tellement encensé qu’il a sans doute fini par croire à son destin planétaire.

 

« Macron sauve le monde », titrait Challenges en mai 2017 au sujet d’un sommet européen que son insignifiance a condamné à l’oubli. Mais ce n’était que le hors d’œuvre. On eut droit, par la suite, à un véritable morceau d’anthologie. « Macron : naissance d’un chef de guerre », osait Le Point à propos du bombardement punitif de l’armée syrienne perpétré par les forces aéronavales françaises le 14 avril 2018.

Cet audacieux hebdomadaire oubliait de préciser, au passage, que la moitié des missiles français avaient raté leur envol et que les autres avaient manqué leur cible. Quant au prétexte de cette agression militaire contre un État souverain, on sait désormais ce qu’il vaut. L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) vient de publier son premier rapport consacré à l’attaque chimique présumée contre la Ghouta orientale du 7 avril 2018. Résumant le résultat de plusieurs mois d’investigations, ce document constate « l’absence de gaz à effet innervant » et la « présence possible de chlorine » sur les sites concernés. Pas de gaz sarin, donc, et peut-être un peu de chlorine. Bref, la montagne a accouché d’une souris.

Ajouté aux 17 témoignages oculaires présentés par la diplomatie russe lors d’une conférence de presse boycottée par les pays bellicistes, ce rapport, implicitement, tord le cou aux accusations occidentales proférées contre Damas. À sa façon, il accrédite la thèse d’une grossière manipulation organisée par les White Helmets, ces petites mains si promptes à exécuter les basses besognes de l’ingérence occidentale. La chlorine est une substance que l’on peut trouver à peu près partout, et il a suffi d’en arroser les patients de l’hôpital de Douma pour faire croire à une monstrueuse « attaque chimique ». C’est cette supercherie que relatent, très précisément, ces nombreux témoins – syriens – que les dirigeants occidentaux n’ont pas voulu entendre.

Que les experts de l’OIAC eux-mêmes aient refusé de rencontrer ces témoins en dit long sur les efforts de leurs parrains occidentaux pour amener ces experts aux conclusions voulues. Mais on ne peut pas toujours nier les faits, et l’opération a fait chou blanc. Occulté par les médias aux ordres du monde libre, cet effondrement de la thèse occidentale sur les événements de la Ghouta est un événement capital. Les Français ont la mémoire courte, mais ils se souviennent d’un président qui affirmait détenir les preuves irréfutables d’une attaque chimique perpétrée par l’armée syrienne contre les civils de Douma. Alors, si ces preuves existent, où sont-elles ? Si l’OIAC – dûment chapitrée – n’a pas su les trouver, c’est qu’il n’y en a pas. M. Macron ayant affirmé qu’il avait de telles preuves en sa possession, il n’y a qu’une conclusion possible : M. Macron est un menteur.

En clair, la France de Macron a bombardé la Syrie en prétextant une attaque chimique fabriquée pour les besoins de la cause. Son gouvernement a sciemment violé le droit international. Il s’est rendu coupable d’un crime que même Hollande n’avait pas commis. À vouloir calquer la politique française sur l’agenda américain, le Young Leader élyséen a fait pire que son prédécesseur. Macron est une sorte de Bush au petit pied : il fait de gros mensonges pour justifier ses crimes. Satrape de l’empire, il est fier de recevoir les honneurs d’une presse larbinisée qui le proclame « chef de guerre ». Ce qu’on retiendra de ce vaniteux décidé à briller en faisant le malheur des autres ? Qu’il aura combattu deux peuples courageux – le peuple syrien et le peuple yéménite – au côté des criminels wahhabites, fourriers de l’impérialisme et banquiers du terrorisme.

Bruno Guigue

Bruno Guigue, sur E&R :

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

 
 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2003383
    Le 12 juillet à 09:39 par dixi
    Syrie : un menteur nommé Macron

    La France n’a plus de président depuis 15 ans, mais des représentants en marmelade , des "va comme je te pousse", incapable de gouverner un pays, à peine leur propre vie, c’est dire .Et quelques Français ont osé mettre un bulletin pour ces gens-là dans une urne, là, c’est de l’inconscience, un suicide collectif qui mettent la vie en danger des autres, voir la France entière . Cet homme n’est pas là pour gouverner, mais pour détruire un pays afin de le dissoudre dans un magma informe, une prison à ciel ouvert .L’avenir de la France est entre les mains de ce fossoyeur complètement soumis à ses maitres pour obtempérer sur le programme qui lui a été confié .Dans les 4 années qui restent, le terrain sera tellement miné qu’il faudra des années pour s’en remettre,sa tache aura été accomplie , à moins qu’une réaction du peuple ne se fasse pas attendre, mais j’en doute .

     

    Répondre à ce message

  • #2003385
    Le 12 juillet à 09:43 par Domino
    Syrie : un menteur nommé Macron

    Un jeune homme, Padrig Baugen, raconte dans un petit livre la campagne présidentielle vue de l’intérieur du QG de Fillon, avec humour et bon sens.
    Extraits de la pensée complexe présidentielle...
    « Vous avez envie de vivre dans une boîte, vous ? Moi non. »
    « On est tous des enracinés. Et donc, parce que nous sommes enracinés, il y a des arbres à côté de nous, il y a des rivières, il y a des poissons, il y a des frères et des soeurs. »
    « Ce qui constitue l’esprit français, c’est une aspiration constante à l’universel, c’est-à-dire cette tension entre ce qui a été et la part d’identité, cette ipséité stricte, et l’aspiration à un universel, c’est-à-dire à ce qui nous échappe. »
    « Il faut penser printemps. » [allusion aux printemps arabes ?]
    « L’identité c’est a=a. Mais il n’y a pas que des a dans une société. Il y a au moins des a et des b et je n’ai pas envie que a=b. »
    Et P. Baugen note : "L’auteur de ces phrases dispose désormais de la bombe nucléaire."
    ("Oiseaux, voyance et prostitution)

     

    Répondre à ce message

  • #2003405
    Le 12 juillet à 10:47 par Fandor
    Syrie : un menteur nommé Macron

    EM président auto-désigné puis auto-proclamé par les Loges et ensuite imposé aux Français ! EM président élu Démoncratiquement !

     

    Répondre à ce message

  • #2003521
    Le 12 juillet à 15:39 par Marcel et son maillot de corps
    Syrie : un menteur nommé Macron

    la politique en général et la politique en France en particulier et c’est ce qui en fait une spécificité et une spécialité Française est qu’un bon président qui se respecte (lui mais pas les Français) puisse dire aux Français les yeux dans les yeux qu’il dit le contraire de ce qu’il pense , qu’il ne fait pas ce qu’il dit et qu’il va faire l’inverse de ce qu’il a bien pu dire .

     

    Répondre à ce message

  • #2003528
    Le 12 juillet à 16:08 par Maréchal Dubol
    Syrie : un menteur nommé Macron

    et dire que ce monsieur Mc Ron se prend pour le général Patton ou pour Bonaparte dans un remake d’Abel Gance ! Mc Ron vas donc faire ton service militaire ! déserteur !

     

    Répondre à ce message

  • #2003633
    Le 12 juillet à 19:51 par JPP
    Syrie : un menteur nommé Macron

    il est vrai qu’à bien regarder et de plus près . un observateur averti fera le constat suivant : le nez du président s’est allongé (et pas qu’un peu) quand il disait qu’il avait des preuves irréfutables concernant la Syrie pour justifier les frappes traitresses et injustifiées contre l’armée régulière et le peuple Syrien libre . (et de fausses preuves ça se fabrique aussi au cas ou)

     

    Répondre à ce message

  • #2003666
    Le 12 juillet à 21:03 par Pimpote
    Syrie : un menteur nommé Macron

    Macron est a l image des gens qui l ont elus. On a que les dirigeants qu on merite. Tout est dit.

     

    Répondre à ce message

  • #2003667
    Le 12 juillet à 21:07 par MAX
    Syrie : un menteur nommé Macron

    la politique ! c’est un vrai panier de crabes avariés ou tout le monde se tire dans le cul ! c’est pour cela que ces messieurs les politiciens marchent à reculons !

     

    Répondre à ce message

  • #2004041
    Le 13 juillet à 18:54 par Joker
    Syrie : un menteur nommé Macron

    président Girouette qui ne voit pas que le vent est en train de tourner et que les mouches vont bientôt changer d’ane !

     

    Répondre à ce message

  • #2004560
    Le 14 juillet à 13:39 par Hugo Prout
    Syrie : un menteur nommé Macron

    comme disait notre gouteur national préféré et regretté Mr JP Coffe ! "C’est D’la Merde"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents