Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

Mort à l’art contemporain, vive l’art brut !

Il y a le chaos créateur, et le chaos destructeur. Ici nous avons affaire à un chaos créateur, mais pas pour tout le monde : les voisins de Thierry Ehrmann (le punk artiste) et le maire de cette petite commune des environs de Lyon (Saint-Romain-au-Mont-d’Or) ont tout tenté pour faire raser cette création multiforme insolente et insolite, qui ressemble, en plus contemporaine, au palais du facteur (Ferdinand) Cheval.

 

Il y a du Archaos, ce cirque de l’âge de fer, dans la casse du Chaos. Archaos, une bande de punks sortis des années 80, proposait un spectacle de feu, de fer et de fumée. On était dans la violence de Mad Max (le 1er), dans la poésie de Royal de Luxe, et dans la tradition aussi, celle de Pinder et Roger Lanzac au micro. Ces cirques se sont aujourd’hui assagis, Archaos s’est professionnalisé, Royal est devenu une institution à Nantes, et les tournées sont mondiales, avec bases arrières en France.

 

 

L’esprit punk, l’art très brut de ceux qui n’ont pas fait les Beaux-Arts (et encore moins d’études), ne s’est pas exercé que dans la musique, ou ce qui y ressemblait (les Sex Pistols, qui ne savaient pas jouer, ont été remplacés par des musiciens de studio pour enregistrer leur seul album).

 

 

Mais l’énergie farouche faisait oublier le manque de technique, et les idées abondaient. Du chaos naît toujours quelque chose, après élimination des scories, des moins tenaces ou des moins imaginatifs.

 

 

Thierry Erhmann résiste depuis 20 ans aux assauts de la justice, mais sa Demeure est classée en œuvre d’art, ce qui la protège théoriquement de la... justice, qui ne fait qu’appliquer les règles d’urbanisme. À propos, les agrandissements de la maison de Michel Drucker à Eygalières, avec ses appuis hauts placés, n’ont pas donné lieu au même acharnement...

 

 

Tous les amoureux de Mimi-le-Gentil seront heureux d’apprendre que son permis de construire a finalement été validé par le Conseil d’État, cette haute institution de « justice » qui avait jugé que Dieudonné ne pouvait pas jouer près de Nantes en janvier 2014...
Mais ne nous fâchons pas et poursuivons notre flânerie artistique au pays des artistes partis de rien et ignorés par les marchands d’art.

 

 

Devant l’extrême médiocrité de l’art dit contemporain, beaucoup d’amateurs se réfugient dans l’art brut, que la Halle Saint-Pierre, au pied de la Butte Montmartre, exhume depuis une trentaine d’années.

 

 

C’est la Halle qui a fait découvrir au public, entre autres talents, le travail de Jephan de Villiers, un Français qui a créé un univers onirique avec des bouts de bois ramassés dans les forêts de Belgique... Le talent pur, sans bruit ni frime ! Loin d’Hanouna, Ardisson, Moix et BHL !

 

 

Les grosses merdes pondues par les trous du cul de la grande spéculation pseudo-artistique n’intéressent plus personne, ce sont les artistes occultes de la seconde division (ou de l’underground) que les Français (et les touristes du monde entier) aiment désormais découvrir. On ne parle évidemment pas ici des grands anciens, qui déplacent toujours les foules. Ça, c’est du commerce industriel des grands morts ; ce qui nous intéresse, ce sont les vivants, qui ont besoin de nous, de notre regard et de notre appréciation.

 

 

L’art c’est comme le foot finalement : la Ligue des Champions est devenue une épreuve pourrie par le fric, les magouilles et la spéculation. Bientôt un club pourra acheter un jouer à l’équipe adverse à la mi-temps, tout devient absuuurde, comme chantait Bernie de Trust, avant de devenir bien-pensant.

Rien ne vaut un petit match de 4e division ou d’Honneur régional avec des joueurs trop pauvres pour tricher mais animés de passion, le feu sacré des humains !

Un peu d’art, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2269386

    Steve Jones est un incroyable guitariste et Paul Cook un remarquable batteur (Sid Vicious,par contre...)...comment pouvez vous dire qu’ils n’ont pas jouer sur "Never mind the bollocks".. ????
    Bernie Bonvoisin,comme Aristide Bruant,a commencé anar et finit châtelain et bien -pensant....manière inconsciente d’avouer son impuissance au renouvellement.. !!
    L’art brut,c’est une façon de découvrir la beauté n’importe où et surtout là où on ne la voit pas de première abord...Rechercher la vérité et non son interprétation souvent erronée....Quand le cerveau droit ose s’exprimer.. !!!

     

    • #2269409

      Musée de l’art brut à Lausanne... J’ai renoncé de visiter ce musée. Les trois fois que je suis venu faire une visite, j’ai ressenti des nausées, comme une envie de vomir... Incroyable ! L’art brut est une idée de Jean Dubuffet qui consistait à l’origine de réunir le travail des personnes considérées comme malades psychiques ou qui souffrent de troubles psychiques ou handicaps mentaux. Bref tous les tarés qui séjournaient dans les asiles ou hôpitaux psychiatriques ainsi que les établissements d’accueil pour les personnes atteintes de handicap mental (...)

      Aujourd’hui l’art brut c’est n’importe quoi ou une manière prétendument intelligente, scientifique et audacieuse de ressortir la merde de la poubelle ou des chiottes et de la revendre en nous faisant croire que c’est de l’art ou que c’est très important. L’art brut, c’est de la merde et il y a un musée à Lausanne qui en fait une exposition permanente. Entrée payanteeeeeuuuuuaaaarrrkh !

      Demeure du chaos, on dirait un squat ou une déchetterie. Du moment que ça reste punk, gothique, donc chaos créatif, super ! Si je passe un jour dans la région et que je peux visiter, ça m’intéresse. Par contre, je n’arrive pas à m’imaginer vivre dans un tel lieu. 15 boules l’entrée pour comprendre qu’on a marché dans une merde ?


    • #2269413

      Dans l’esprit général , C’est toujours mieux que le plug anal géant !!!


    • #2269449
      le 02/09/2019 par Mon Cult aussi !
      La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

      Steve Jones est un incroyable guitariste



      C’est possible... Dans ce cas, je suis aussi “un incroyable guitariste”...

      En faite, dans votre champ des possibles ;

      - nous sommes tous d’incroyables* guitaristes ;-)




      *Incroyable, mais faux.

      - Il n’y a pas d’Art sans la maîtrise technique (et sans forme de tradition...)

      Le mouvement punk n’est pas un art en soi, il est “un* mode anti-mode”. (masculin vs féminin)

      Le punk, comme de nombreux mouvements culturels post-modernes, est une sous-culture.
      Pour parler "Punk" > Un bouton de pus à la surface d’un corps malade (effet naturel)

      L’essence du Punk ne réside pas dans l’expression d’une évolution musicale, mais son contraire. Une rébellion politique des bas fonds contre un style populaire imposé (cf. fuck Go go Go Johnny go go...)

      En cela, il n’y a jamais eu d’incroyables "guitaristes punk". C’était du middle finger, sans mélodie (quasi sans inspiration)

      Par contre, les textes étaient plus que "divertissant"... (d’ou la récupération de cet embryon politique, par les professionnels de la mise en boîte artistique...)

      Les punks étaient à 2 doigts du néo-nationalisme, avant de se faire retournés contre leurs frères "plus propres sur eux"... ceux qui avaient garder un brin de conscience historique (et musicale...)


    • #2269457
      le 02/09/2019 par Mon Cult aussi !
      La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

      (part 2)

      Au sujet des DK (Dead Kennedys), encore une très belle illustration du syndrome "Moix"...

      - Du “punk engagé” aux “petites miettes du système”...


    • « Rechercher la vérité et non son interprétation souvent erronée »

      La Vérité étant inaccessible en son entièreté, il y a forcément interprétation (matérielle du spirituel).

      La vérité à l’échelle d’homme se retrouve plutôt dans la QUALITÉ : le beau, le bien, le vrai, le juste.
      C’est le maximum que nous puissions faire en tant que créatures limitées, et les Maîtres nous ont montré la voie, c’est dommage de les ignorer, au nom de cet art brut, qui lui aussi a son étiquette, son marché...

      Mais est-ce que ça touche les gens ? Y ressentent-ils une forme de vérité d’après les critères susmentionnés, et il faut reconnaître, universels.

      Je ne prétends pas définir mieux ces critères que les philosophes, mais reconnaître que ce sont les points cardinaux de toute création de qualité et humainement digne !

      Aujourd’hui l’art est accessible, l’hyper-visibilité permet à chacun de s’exprimer, il y a profusion d’"artistes", mais de véritable art c’est plus rare.
      D’ailleurs on classe la cuisine ou la BD dans l’art c’est dire la confusion.


    • #2270068

      J’aime bien le plug anal. Une manière de dire, par exemple : "Après moi le déluge" ?! Je dis toujours qu’on ne peut juger une oeuvre d’art sans connaître l’ensemble ou une bonne partie de l’oeuvre d’un artiste. Donc tu fermes ta gueule. Un artiste t’intéresse ? Tu commences par fermer ta gueule et tu creuses dans les cellules grises tout en suivant l’évolution de l’artiste. Si t’es sympa, tu vas lui dire bonjour lors d’une exposition. Tu verras, il est *sympa" aussi, sinon il exposerait pas au public.

      Les Sex Pistols, c’est pas un concept né d’abord de l’imagination de Malcolm McLaren ? Du Punk au Ska en passant par le Reggae, Dub, et ça explose avec l’apparition des nouveaux outils électroniques pour faire... tout et n’importe quoi. Chacun ses goûts. Le concept de la musique Punk est tellement simple que j’ose prétendre qu’elle imprègne encore aujourd’hui l’esprit de la plupart des musiciens du monde entier, que nous écoutons tous les jours à la radio ou sur Internet.


    • #2270250

      Le seul vrai musicien du groupe était Glen Matlock, le bassiste, qui a composé la plupart des morceaux de NMTB et dont on parle peu.

      Comme il n’avait pas le look, il a rapidement été remplacé par un pote de Johnny le Pourri : Sid Vicious.


  • #2269394

    J’avais pondu un commentaire "savant" affirmant que l’on ne pouvait pas comparer le tas de merde ressemblant à une déchetterie chaotique qu’est la Demeure du Chaos avec le tas de pierres du facteur Cheval en employant des grands mots comme quoi le machin de Cheval révélait malgré tout des caractéristiques anthropologique innée de l’homme comme la capacité de bâtir de manière intuitive une structure qui malgré tout tient debout...mais que la Demeure du Chaos c’était juste des merdouilles entassées à droite et à gauche et que n’importe quel con pouvait en faire autant et massacrer le paysage au nom de l’art et patati et patata...et puis une petite voix m’a soufflé à l’oreille de ne pas ramener ma fraise de façon arrogante sur un sujet que je ne connaissais pas...je suis donc allé chercher des infos complémentaires sur cette "Demeure du Chaos", des images plus précises des lieux, ce que Thierry Ehrmann avait à dire...et puis j’ai fini par me raviser ! Si ce lieu ne correspond pas aux canons antiques, traditionnels et naturels de l’esthétisme elle n’en est pas moins intéressant, singulier et probablement digne d’être préservé.


  • #2269422

    Dans la vie, avec comme souliers la Parabole du Talent et l’introduction à la Méthode de Descartes, on peut aller. Dans l’art, pour avancer ; avec ce qu’ont dit Joyce, Dali, Celibidace, et si on a compris qu’une œuvre d’art doit être belle ET avoir du sens pour être vraiment une œuvre d’art, on est sur la bonne voie si en plus on a un paysage mental comme source d’inspiration. Quand on est obligé de titrer ce qu’on fait de pictural c’est que ça n’a pas de sens, que c’est de l’esthétique(ce que souvent ça n’est même pas...) et de la littérature, tout sauf une ’’peinture’’. Portraitistes, paysagistes, peintres de nature morte, contemporains...pas peintres, pas artistes ; techniciens, décorateurs, professionnels. Art brut ? Pourquoi pas si c’est beau, que ça a du sens, que ça ne sort pas de ’’l’école’’(tout le monde sait à quoi sert vraiment une école).


  • #2269428

    Ici, punk ou "ska" russe : https://www.youtube.com/watch?v=a-C...
    Énergie pure, appartient à une tradition russe de la chanson qu’on braille tous ensemble. Me fait penser aux "danses de grange" des euro-américains en d’autres temps, issus des danses paysannes et urbaines de gens qui bossaient toute la semaine.
    Très intéressant, l’art dit brut, ou réactif contre l’absence de créativité du faux artiste issu d ela prétendue abstraction, si facile à plagier, qui n’exige pas de technique, d’effort, juste du blabla !
    Merci E&R. j’irai voir cette expo.


  • #2269440
    le 02/09/2019 par Lynx photo sensible
    La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

    L’intemporelle demeure du Chaos du Lyonnais avait sa petite sœur cadette dans le Bordelais à une époque pas si lointaine, et puis les ravages du temps et de l’urbanisme anihilateur des créations des ésprits plus lucides que la moyenne sont passés par là...

    À l’heure du grand lissage 2.0 , le parc d’attractions France pour touristes milliardaires du meilleur des mondes doit avant tout plaire à l’idée qu’il s’en font , continuant ainsi le dépeçage systèmatique de tout ce qui ne rentre pas dans le rang des ténèbres passant pour de la lumière - la demeure du Chaos c’est l’oeuvre d’une vie d’un esprit vif et brillant qui ne s’est pas résigné à finir sa course dans une geôle psychiatrique ou une autre ; Dans son oeuvre architecturale, photographique et "steampunk 2.0" avant tout le monde, il fut parmis les premiers à redonner matière à penser Internet en profondeur, surtout pour les enfants sacrifié de l’ordos ab chaos -

    E&R comme toujours au dessus du marasme ambiant -


  • #2269452
    le 02/09/2019 par neuf trois plus
    La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

    La demeure du chaos existant déjà aux abords des gares parisiennes, en chemin de fer vers les banlieues proches, à grandes coups de tags et démolitions, on ne voit pas bien l’intérêt de les exporter vers nos cambrousses, mais enfin bref, pourquoi pas. Cette demeure fourmille de messages antifas, ce qui explique la tolérance des pouvoirs publics. Sans doute une ruse, pour perdurer. Il faut bien flatter les riches.


  • #2269463
    le 02/09/2019 par Lynx photo sensible
    La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

    La Demeure du Chaos , qui mérite vraiment son D majuscule, patrimoine artistique majeure qui pousse réelement à la réflexion sur la place nécessaire de l’artiste contemporain véritable (et non les scatophilies subventionnées se faisant passer pour de l’art) , toujours en vie est bien dans le paysage malgrès tout ce que font les alentours depuis des années pour l’empêcher d’exister.

    Merci à Thierry Ehrmann , bel exemple de combativité artistique.


  • #2269482

    Votre article trouverait une belle synthèse dans l’évocation de Chomo : anarchiste, créateur- récupérateur retranché dans le jardin de ses rêves dès les années 60.


  • #2269502

    On devrait dire l’art contemporien. Pour les cirques oui aux cirques sans animaux, non aux cirques avec animaux ( souvent exploités par de puissantes familles de voyageurs) où les animaux condamnés aux travaux forcés à perpétuité,dans des conditions d’enfermement brutal non conforme à leurs besoins physiologiques vivent l’enfer.Animaux non partenaires respectés, mais victimes de la cruauté, de la cupidité de leurs geôliers, bêtise et ignorance du public.
    Macron ministre des finances instigateur de la loi Macron interdisant ou rendant encore plus difficile les constructions illégales.


  • La frontière est fine entre art brut et "art contemporain", on est dans le bricolage loin du savoir-faire traditionnel que d’autres heureusement, encore plus "underground" ont décidé de suivre, respectueux d’une certaine qualité (enlumineurs, maîtres verriers...).
    Ici on se rapproche du primitif et du tribal... j’irai néanmoins voir cette Halle aux monstruosités car il faut rester curieux, ne jamais s’enfermer...
    Pour moi l’art est d’abord artisanat, "normé" mais néanmoins fidèle à une culture, alors qu’ici, art brut : chacun fait ce qu’il veut selon sa sensibilité.
    Si les gens s’intéressent c’est parce que c’est moins pire que l’AC ou qu’ils aient fait le tour des Maîtres, mais pour autant, est-ce qu’ils sont emballés ?
    J’accorderais plus volontiers d’intérêt au graffiti avec un artiste comme Banksy.

     

    • #2270103
      le 02/09/2019 par Géraldine Piston
      La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

      Voir simple : Art brut de Jean Dubuffet qui est encore un artiste dit moderne, de l’époque Picasso, Magritte, Van Gogh, Klee... Duchamp et ses potes réfugiés aux Etats-Unis pendant la deuxième guerre... Ensuite arrive Andy Warhol qui au lieu de vendre 1 tableau 10’000$ vend 20 tableaux au prix de 500$ chacun (...) Art contemporain ou art d’aujourd’hui, pas un concept des marchands d’art dans les années 50-60 malheureusement récupéré par l’intelligentsia culturelle qui n’a aujourd’hui plus que 5 minutes pour faire comprendre "Non, ce n’est pas un arbre de Noël ni un senr-bon pour la voiture" ?! L’école se termine un jour mais la vie continue, très chers camarades !


  • #2269586

    accumulation esthétique de déchets, mais cela reste essentiellement de l’accumulation de marchandises (périmées , c’est la touche punk).
    moi j’y vivrais pas ( tanière glauque pour punk à chien à fort relent anti fa) mais cela a au moins l’avantage d’être une expression d’art populaire authentique car c’est une représentation carthartique cohérente de notre monde contemporain, et c’est donc légitime.


  • #2269687

    J’ai visité la demeure du chaos en 2014, le palais du facteur cheval pendant mon enfance.
    La demeure du chaos est tout ce qu’il y a d’art brut et contemporain avec cette possibilité de toucher l’oeuvre de vivre l’oeuvre et d’y faire sa propre performance cf. photographique ;-) contrairement au MAC de Lyon où les expos sont de pire en pire ...sans parler de la biennale d’art comptant pour rien où initialement des artistes mondiaux engagés politiquement etc où l’on pouvait passer dans l’oeuvre toucher l’oeuvre participer à l’oeuvre ...maintenant ne surtout pas toucher les "oeuvres" d’ailleurs dans les rares cas où c’est possible et même induit personne ne le fait hormis moi c’est instinctif.
    Je conseille la demeure du chaos à visiter et en plus c’est gratuit !!


  • #2269742

    Pendant plusieurs années j’ai suivi les expositions d’art brut de la halle St Pierre.
    L’art des fous, mais pas que.
    L’artiste le plus extraordinaire pour moi c’est Chomo.

    Personne le connait mais il vaut largement Picasso. iI refusait de participer à la grande arnaque de l’art moderne. Il se foutait de la célébrité. Pareil à La Demeure du Chaos il s’était installé près de Milly-la-Forêt je crois et avait plein d’installations sur son terrain. Le voisinage ne le supportait pas.
    Vrai peintre et sculpteur il a laissé une grande oeuvre à cet endroit mais que sa famille empêche de connaître.

     

    • #2270469
      le 03/09/2019 par George Piston
      La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

      Chomo, je le classerait dans l’Art Pauvre (Arte Povera). Depuis l’invention du terme art contemporain, terminé les étiquettes ! Ça parle de quoi ? Cela dépend de l’artiste mais aussi du visiteur. Donc lecture de l’oeuvre difficile selon le regard de l’artiste. Fermer sa gueule et suivre l’artiste pour pouvoir entrer dans son univers et éventuellement apprécier son imaginaire. L’Histoire de l’art se rapproche plus aujourd’hui d’une histoire d’objets antiques, des nommées antiquités. J’ai pu observer des paysages peints à la main qui m’ont presque terrifié quand j’étai enfant et pourtant c’ est la nature. Ça existe. Faut juste pas regarder les films de Tarzan avec Johnny Weissmuller. Marcel Ledun, le marionnettiste de Nounours dans "Bonne nuit les petits", il n’a pas terrifié non plus les enfants ? Pourtant les films de Charlie Chaplin restent encore aujourd’hui d’un modernisme inégalé, à mon avis, à mon avis. Les goûts et les couleurs...


  • #2269776

    Je recommande le Musée d’Art Brut de Lausanne. En plus d’être une ville magnifique,Lausanne accueille ce musée incroyable,des oeuvres méconnues et merveilleuses ouvrant sur le monde méconnu et très varié de l’Art Brut.


  • #2269784

    La demeure du chaos mais bordel... "Moi je conseille vraiment blabla...c’est trop mieux que l’art contempourien !!! Hahahaha !! Ha !"
    Nan mais les gars on dirait des bal...gues a petites moustaches devant les homards gonflables de je ne sais plus qui.
    En vrai la demeure du chaos, je la fais chez moi h24. Et puis le chaos, ça ne vient bien moins des gens qui le font que des gens qui ne font rien ! Alors un conseil te fatigue pas et arrête tout !
    Je n’ai pas besoin d’un truc immonde de plus pour savoir ce qu’est ce monde de merde. Je fais pas le ménage et j’ai pas vu la casba et j’irai pas la voir.
    Sa baraque du chaos, s’il veut un tuyau, elle serait vraiment idéale s’il faisait payer l’entrée. Parce que ce serait le monde tel qu’il est : on paye pour laisser un monde de merde derrière nous !
    En attendant, y a des types qui font un château comme en 1250.


  • #2269835

    rien que le nom devrait vous faire vous poser des questions


  • #2269873
    le 02/09/2019 par vanhonsebrouck
    La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

    Bonjour
    Sympa de parler de l’art brut
    Perso je nomme ma peinture tantôt art brut, outsider art , art cobra , ect...
    Mais en faite s’est pour donner une adresse sur internet
    Si on tape art brut sur google image je suis en premier dans les images et cela m’amène du traffic et peut être des ventes, bien sur à des prix dérisoire, mais l’essentiel pour moi est de continuer à peindre et pas à vivre de ma peinture
    Il est vrai que par exemple je ne peut pas donner de titre à mais peintures , alors j’ai trouvé le truc, j’appel mes peintures art brut avec un numéro , ou un prenom ou tantôt une plante en latin.
    Et j’arrive à me démarquer sur google.
    Mais comme j’explique s’est juste une adresse de reconnaissance.Sur le fond ce n’est pas important, disons que dans cette filliaire si demain j’étaits côté je ne vendrais plus aux collectionneurs , bon bien sur ce sont des rapaces et puis de toute façon la peinture tourne, mais ils sont fidèles , ils ont tout de même l’oeil lié en recherche d’ authentique hors marché de selon de leur regard .
    Après bien sur comme de l’asile appelons ça aujourd’hui la peinture du terroir , produit de marque .
    La première erreur de croire que l’art authentique est l’art des fous , ou alors s’est le même fou
    Le gars peins autour d’une epingle pendant 10 ans j’appel ça un récidiviste et qu’il reste a l’art de l’hôpital .
    Perso ce que je vie dans la peinture s’est que en faite nous sommes dans un dialogue, une sorte de dialogue avec un autre monde , s’est un peu comme si je cédais la place à l’autre côté du miroir de narcisse , il y à certes un coté shizo , mais qui n’est pas dénué de réalité quoique n’ayant aucune réalité existentiel comme nous le conceptualisons dans nos modèles de penser.
    Chomo à raison de dire qu’il laisse parler la pierre , après lui il adapte sa reconnaissance de langage pour rester dans le cognitif d’une adresse de reconnaissance et fait son truc quoiqu’il ne soi pas reconnu ,sa reconnaissance est inaudible , car en faite il n’y a rien à dire, d’où pas de titre sur l’oeuvre et pas de mouvement (Art brut et patati et patata
    S’est un art sans mouvement , très statique , juste une vision suivis d’une interprétation au travers de signes, un peut comme de balise dans le cerveau avec le cheminement de la mythologie grecque , leur mk ultra des écoles initiatique , comme des bergers d’arcadie
    Comme de la mythologie du langage , le rituel de l’homme ou la cérémonie du thé ou l’art du feu


  • #2269939

    Au contraire de @Pablo Piston,je recommande le musée d’Art Brut car Lausanne,en plus d’être une ville magnifique,abrite ce trésor d’un Art méconnu,visiblement ,et précieux.L’Art Brut n’est pas seulement "l’Art des Fous" et n’a absolument rien à voir avec l’Art contemporain,l’Art brut se cache,il est parfois découvert par hasard,il est l’Art de ceux qui n’ont pas reçu d’enseignement magistral et qui peuvent créer une oeuvre magistrale.


  • #2269948
    le 02/09/2019 par vanhonsebrouck
    La Demeure du Chaos, Archaos et Jephan de Villiers

    L’art était une expression avant un langage structuré comme de l’alphabet de l’écolage ce qui n’empêche que l’alphabet n’a pas oublié son adresse initial du premier langage dans sa structure car il reste dans la reconnaissance ou le cognitif ping pong , lieux de reconnaissance du langage.
    L’art est l’endroit ou après le chaotique il y une pose du regard de l’homme sur sa propre création.
    Je pourrais développer, mais l’art n’a nul besoin de se prostituer
    Ou on se souvient ou on ne se souvient pas de son adresse
    Alors là beaucoup de critiques sont sur le taquet du out., il n’y a rien a voir .
    L’art est une conceptualisation du langage .
    Pour être explicite , dali montre que la montre peut fondre , Magritte dit que ceci n’est pas une pipe , monet parle de lumière à en perdre la vue, van gogh montre le mouvement de la lumière ,modiglianine pouvais voir son visage sans se regarder , Seurat en montre la pixellisation un pointillisme avant les frères lumière de la photo , le fauvisme dans la violence des contrastes et picasso dans la fragmentation de la pensé , alors que la planète des cerveaux n’était même pas près à lire , d’où le retard du monde de la lecture, alors qu’il s’agit d’un langage très simple de la première école de lecture l’expression de communiquer.
    La peinture appartient au solitaire , beaucoup de ceux qui on vu l’art cobra était sous les drogue, Picasso à fui le bateau lavoir pour cela.
    Les autres s’étaient l’absinthe , perso s’est rien, s’est juste une lecture .
    Ceci dit l’expression authentique existe , mais s’est pas seul, perso je pense que de l’autre côté du miroir il y à du monde qui souhaite parler et puis nous reste la peinture et nos geste et les couleur pour parer de la mort
    Voir ce n’est pas n’importe qui , n’importe quoi, n’importe comment , ça s’est sur, mais ça tout le monde la reconnu .
    Le langage le plus simple pour que je soirecannaissable est par exemple d’écrire que la carte du ciel n’est pas dans l’espace comme nous le lisons , mais dans le cerveau et que chaque étoile est un neurone , et puis que par exemple une histoire de mythologie est simplement un jeu de piste nous indiquant des balises de reconnaissance pour retrouver notre adresse
    Concernant Descartes , il renvoie au doute de la singularité de la créations .
    ect...
    je peu développer
    L’art brut s’est l’art brut , s’est déjà une très bonne adresse , s’est effectivement de l’art cobra, il est singulier , il est outsider, ect...


  • #2269953

    Et précisons que le créateur de ce musée à ciel ouvert est milliardaire,franc-maçon et bigame...En effet sa demeure abrite une entreprise de données numériques sur l’Art... Ce n’est donc pas de l’Art Brut mais de l’Art contemporain selon moi.


Commentaires suivants