Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France abandonne-t-elle l’Afrique pour des objectifs européens ?

Une rencontre secrète s’est tenue entre le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kholer et son homologue camerounais Ferdinand Ngoh Ngho.

 

Le 19 août dernier, Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Élysée et plus proche conseiller du président Macron, à l’occasion d’un voyage d’agrément de 48 heures en Suisse, a rencontré dans un hôtel son homologue camerounais Ferdinand Ngoh Ngoh.

La rencontre aurait été organisée par l’un des amis et conseiller du secrétaire général de la présidence camerounaise le député européen Jean-Luc Schaffhauser. Ce dernier lors des élections présidentielles françaises était intervenu pour l’obtention des prêts russes en faveur de la candidate Marine le Pen.

Il serait surprenant que le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ait été informé d’une telle rencontre au préalable. Très impliqué depuis des mois dans les méandres de la diplomatie africaine, le ministre tente de trouver au sein de la famille présidentielle camerounaise ou dans l’entourage proche de celle-ci un successeur acceptable au président Biya et à son épouse Chantale qui paraît régir le pays de fait depuis des mois à travers Ferdinand Ngho Ngho.

 

Affaires de famille

Au cours de ce discret entretien, la discussion aurait porté sur la succession du président camerounais en cas de décès de ce dernier ainsi que sur la prise de contrôle du port de Douala par la Mediterranean Shipping Company (MSC) et sa filiale, le TIL.

La MSC est la propriété du milliardaire italo-suisse Gianluigi Aponte, dont on dit qu’il fait partie des 200 personnes les plus riches du monde. Sa femme Rafaela, la fille d’un riche banquier suisse, est la cousine germaine de la mère d’Alexis Kohler. Discrets et distants quant à leurs négociations avec le public, les Aponte sont très fiers de l’aspect familial de leurs affaires. Mais se pourrait-il que leurs « valeurs familiales » cachent une connexion de relations plus sinistre ?

Peu de temps après la rencontre entre Kohler et Ferdinand Ngoh Ngoh, le choix porté et la désignation officiélle du groupe MSC/TIL comme gestionnaire du port de Douala est annoncée.

La MSC soutenait pourtant de longue date le candidat de l’opposition anglophone au président Paul Biya, Maurice Kamto, un ancien officiel de l’ONU. Le Cameroon Renaissance Movement (MRC) (Mouvement de Renaissance au Cameroun – NDT) de Kamto a lancé des protestations violentes affirmant qu’il y avait eu des fraudes du gouvernement après avoir perdu les élections présidentielles face à Biya en 2018.

William Bourdon et Éric Dupont-Moretti, les avocats de Kamto, ont rédigé et fait publier avec un groupe d’autres avocats un courrier à l’intention du président Macron demandant la libération immédiate de Kamto et des opposant emprisonnés.

William Bourdon d’ordinaire publiquement plutôt scrupuleux sur les procédures dites « BMA » ne semble pas avoir montré le moindre intérêt pour la corruption de Ferdinand Ngoh Ngoh dont il est avéré qu’il a amassé des fortunes dans des tractations douteuses et fait l’objet de nombreuses enquêtes.

En se référent à des marches de protestations soutenues par les États-Unis, les auteurs de la lettre disent notamment que les intérêts à long terme de la France ne doivent pas aller contre la « marche de l’histoire ».

Que veulent dire les avocats précisément lorsqu’ils parlent d’intérêts français ? La lettre sera publiée peu de temps après l’entrevue entre Alexis Kohler et Ferdinand Ngoh Ngoh. Les avocats français ont-ils sans en avoir conscience influé sur les décisions qui ont modifié les rapports de force au Cameroun après l’arrivée de la MSC favorable à Kambo et aux Anglo-Saxons ?

Fin juillet, à la suite de l’audience accordé par le président Paul Biya malade convalescent à l’ambassadeur de France, le diplomate français sera rapatrié et remplacé sur instruction discrète de l’Élysée car jugé comme trop proche ou favorable aux positions de la famille Biya. Dès lors, un axe et une stratégie semblent se dessiner dans le contexte de cette fin de régime considérée comme imminente au Cameroun. C’est dans cet environnement manifestement très particulier que l’Élysée paraît avoir validé le remplacement de l’exploitant français du port stratégique de Douala Vincent Bolloré.

Le 16 Septembre 2019 soit trois jours après l’attribution officielle du port de Douala à la compagnie italienne MSC, hasard du calendrier, Emmanuel Macron relance la diplomatie européenne par un voyage largement médiatisé en Italie pour établir de nouvelles relations de partenariat dans la construction européenne avec le nouveau gouvernement italien...

 

Un empire fragilisé ? Des intérêts stratégiques sacrifiés ?

La prise de contrôle par la MSC écarte le milliardaire français Vincent Bolloré du port de Douala, lui faisant perdre son monopole sur le commerce africain dans un contexte international très agressif, ce qui ne paraît pas poser de problème à la présidence française... MSC ne cache pas son ambition de s’emparer de tous les ports africains et communique de façon permanente ses intentions et les pays ciblés comme les 16 ports aujourd’hui en exploitation par le groupe français.

Ce n’est pas la première fois qu’Alexis Kohler utilise sa position publique pour ses intérêts privés. Il a déjà été sanctionné par la commission de déontologie pour avoir conseillé STX France dans ses négociations avec la MSC.

Une grande partie de l’économie française étant liée aux intérêts africains, la chute de l’empire Bolloré pourrait avoir des effets catastrophiques à long terme sur l’économie française et son influence géopolitique en Afrique.

Lire la suite de l’article sur gearoidocolmain.org

Retrouvez Gearóid Ó Colmáin sur E&R et ERFM :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une grande partie de l’économie française étant liée aux intérêts africains, la chute de l’empire Bolloré pourrait avoir des effets catastrophiques à long terme sur l’économie française et son influence géopolitique en Afrique. Justement c’est de ça qu’on ne veut plus ici.

     

    • Pourquoi ?
      Quel intérêt de se réjouir de conséquences catastrophiques sur l’économie française, et de pertes d’influence géopolitique de la France ? (Quelle que soit la région du monde concernée)


    • Il confond "économie française" avec " compte en banque d’un oligarque" quand il s’agit de pleurnicher sur les pertes de la dite oligarchie.

      C’est du national socialisme bien compris. :-) Je dirais même plus , c’est de la " socialologie " profonde, comme dirait l’autre, du nationalisme dans le bon sens, celui qui défend les intérêts des puissants.

      Sinon, petite question : a quoi ça sert d’avoir des ports en Afrique puisque les Africains sont déjà en France et que, à ce qu’il parait, la terre se réchauffe. L’Afrique est en France. Plus besoin de ports en Afrique.


    • Alexis Kohler "le frère jumeau de Macron", secrétaire général de l’Elysée, est le fils de Sola Hakim, israélite "sabra" née en Palestine, elle même cousine de l’israélite italo-suisse Rafaela Aponte (MSC) . Comme Macron a donné le feu vert pour le bradage d’Alstom, Kohler va donner le feu vert pour le début du démantèlement de Bolloré-Afrique au profit de MSC . Macron a du lui donner des conseils à propos du montant de la commission .


    • Bolloré n’a peut-être pas été assez généreux quand on l’a tapé pour financer la campagne du freluquet . Il est possible que MSC l’ai été davantage .


  • De la part de Vincent Bollore, mettre Hanouna sur ces chaînes et des programmes d’abrutissement 24H/24H n’a peut-être pas suffi.

    Je crois très sincèrement que la France est quasiment liquidée (il manque la fin des privatisations des aéroports, de Enerdis et des barrages électriques, l’Office National des Forêts, le reste est trop déficitaire), que les Français ne sont que des singlarités dans un marché, que tout est à refaire et que donc tout est possible.


  • C’est même la raison profonde de la décolonisation - outre qu’elle coûtait un pognon de dingue.

     

    • @u roitelet

      Sauf que les Africains sont bien moins dangereux pour la France que l’Allemagne.

      Il vaut mieux faire affaire avec des gens qui ont montré que, malgré la décolonisation, ils continuent à parler le français (quitte à constituer la francophonie sans nous) et avec qui on a plus en commun qu’avec certains "frères blancs" (qui ont massacré nos arrières-grands-parents à Verdun ou au chemin des dames) et dont les principales réussites consistent surtout à faire des voitures pour riches, assemblées par des immigrés turcs ou roumains, tout en pillant l’Europe du sud pour accomplir une petite vengeance mesquine par rapport à une défaite en 1945 qu’ils avaient un peu cherché en déclarant la guerre à tout le monde.


    • En 1960 on a largué l’Afrique parce que c’était devenu un BOULET pour la France, elle nous coûtait plus cher qu’elle ne nous rapportait . Et comment décemment rester dans des pays où les blancs gagnaient 20 fois plus que les autochtones ? Elever le niveau de vie des Africains eut été ruineux pour la métropole . On les a largué et ils ont merdé, aucune des anciennes colonies françaises n’a réussi à progresser et s’en sortir . Aujourd’hui presque tous les Africains rêvent de quitter le merdier africain . Et arrivés chez nous ils nous font la leçon ! La perte de ses colonies n’a été en aucun cas une catastrophe économique pour la France : la croissance a continué (5% par an), comme si de rien n’était .


    • @ Gursin



      En 1960 on a largué l’Afrique parce que c’était devenu un BOULET pour la France elle nous coûtait plus cher qu’elle ne nous rapportait



      Contrairement à l’UE qui ne nous coûte rien du tout. (ironie)



      Et comment décemment rester dans des pays où les blancs gagnaient 20 fois plus que les autochtones ? Elever le niveau de vie des Africains eut été ruineux pour la métropole . On les a largué et ils ont merdé,



      Ils ont merdé...ou on les a aidé. Non, l’arme de la dette que détiennent les banques occidentales sur les pays du tiers-monde n’existe pas.



      aucune des anciennes colonies françaises n’a réussi à progresser et s’en sortir .



      Hum ... le Vietnam, le Sénégal...
      A l’heure actuelle : la dette de l’Algérie est bien plus basse que celle de la France.



      Aujourd’hui presque tous les Africains rêvent de quitter le merdier africain . Et arrivés chez nous ils nous font la leçon !



      Hélas, on leur donne des billes pour : on forme des élites de ces pays-là et on les laisse rester en France. Il y a actuellement plus de médecins Béninois dans Paris que dans tout le Bénin ... et on s’étonne qu’ils viennent se faire soigner en France ?
      Quant aux discours moralistes : ils sont surtout le fait de bobo blancs et des non-blancs qui essaient de leur ressembler.



      La perte de ses colonies n’a été en aucun cas une catastrophe économique pour la France : la croissance a continué (5% par an),



      Là, je suis d’accord. Il n’y a jamais eu de décolonisation en fait. Il y a eu subordination internationale (ce qui est pire car bien moins visible).
      C’est comme quand on a remplacé l’esclavage par le salariat. Se révolter contre l’esclavagiste était un acte noble. Se révolter contre le salariat provoque le rire trop souvent.



  • La France abandonne-t-elle l’Afrique pour des objectifs européens ?



    Pour certaines parties, les fonds structurels de l’ue sont très bonnes & rentables, malgré leur diminution. L’Afrique est un sujet anxiogène.


  • L.’immigration est un sujet bouillant & très anxiogène.


  • Quoi on m’apprend à travers ce journal que la France n’est pas encore partie ? Bolloré et toute la clique, bon ba on va rester encore un peu alors.


  • Bolloré nous a infligé Hanouna.

    Il est donc bon de savoir qu’il se fait démonter par des concurrents. C’est même jouissif.

     

    • "Bolloré nous a infligé Hanouna" : c’est qui ce "nous" ? La guilde des téléspectateurs mécontents ?L’association des amis de TéléPoche ?
      Bolloré n’inflige rien à ceux qui ont été mettre leur télé à la décharge, le seul endroit où la télé trouve son utilité.
      L’effondrement de ce système viendra quand les êtres humains balanceront leur télé et leur smartphone ; pas demain la veille...vu l’addiction des masses à ces saloperies.


    • #2287880

      Oui, bien sûr que oui, Bolloré inflige Hanouna à tous, même à ceux qui n’ont pas de TV, car on est malheureusement au contact de ceux qui le regarde.

      Combien ça coûte à votre avis ? Oui, de nous pourrir l’existence avec la téloche ...Combien ça coûte ? Ça mérite quoi ? Une légion d’honneur ? Une flagellation avec des rameaux d’olivier ? Combien ? Un stage au goulag dans le 93, tous frais compris, pour 20 piges ?


  • Bolloré est implanté en Afrique depuis des décennies avec la bénédiction des instances politiques au plus haut niveau. Lui rafler la gestion juteuse & stratégique des ports est justifié par la volonté de réduire l’influence française. Le profil politique (et personnel) de Kohler parle pour lui. Il était en service commandé pour le coucou-LGBT+ qui niche à l’Elysée dans le cadre de la politique de destruction de la France qui est le fondement de sa "désignation" au poste de Président par l’oligarchie transnationale.


  • Si la France abandonne l’Afrique, en tout cas il est sûr qu’elle abandonne les Français et toutes ses entreprises en les délocalisant ,ou les vendant à la découpe comme d’ailleurs son patrimoine ,pour ensuite déraciné une population Africaine et la faire venir en Europe .Voilà le projet Européiste mondialiste .Une véritable horreur que nous voyons défiler devant nous, pendant que des gens revendiquent tous les samedis de cette situation ubuesque en les jetant dans la misère .
    Voilà le projet emmené par macron et sa clique, sacrifier son peuple pour le compte des plus riches .Et pour finir le travail, verrouiller la justice afin de fermer le paquet cadeau .
    CES NOTRE PROJET ! disait-il .Effectivement il ne s’était pas trompé, mais certains ignorants n’avaient pas vu de quel projet il parlait .


  • C’est vrai que c’est important le "prestige" de la France en Afrique quand tous les africains réclame un visa en dansant et chantant !


  • Dans le texte il est dit : "Une grande partie de l’économie française est liée aux intérêts Africains". Oui mais il faut distinguer 2 économies. 1) le PIB richesse produite sur le sol en France. 2) Le PNB richesse produite à l’étranger. Il est évident que comme Bolloré ne verse aucune taxe en France pour ses entreprises implantées en Afrique, on n’a rien à foutre qu’il perde tous ses contrats en Afrique. Que cela soit bien clair.

     

  • Les sociétés de Bolloré en Afrique sont des sociétés de droit Africain. Et non pas des société de droit Français. Donc, le chiffre d’affaire généré par les sociétés de Bolloré en Afrique sont à compter dans le PIB de l’afrique. Sans compter le fait qu une bonne partie de cette argent est détournée dans les paradis fiscaux. Donc, que Bolloré soit dans la merde, personnellement ça me plait, parce qu’il ne reverse rien à la France sur le pognon qu’il fait en Afrique. Après certains me diront : Oui mais l’influence de la France en Afrique c’est important. Bande de bouffons, qu’est-ce que vous en avez à foutre puisque cela ne vous rapporte rien ! Ce qui compte c’est uniquement de développer la France, mais c’est pas le projet !

     

  • Si la France n’est pas capable de s’occuper " de ses objectifs africains" ... les objectifs dits "européens" ne vont pas aller de soi peut être ... plus tard.
    En ce qui concerne déjà les objectifs en France de la gouvernance actuelle ... et bien déjà bien des constats. D’échecs et de souffrances populaires.
    L’avenir ?
    Enfin serein ? Sans tous ces trucs un peu mystères ... et hyperélaborés et hyper confidentiels voire secrets made in France et tout son fatras médiatique pour faire sérieux justement alors que dans l’hexagone ..


  • msc n’est pas impliqué dans l’idéologique & le médiatique, c’est à dire actionnaire des médias, conflits d’intérêts.


  • Macron va encaisser combien s’il permet la transaction - au détriment d’intérêts français ?


  • La France a absolument tout abandonner pour la "déconstruction européenne" dans l’intérêt de l’atlantisme : sa souveraineté nationale, politique extérieure et réseaux diplomatiques (on se fait bouffer en Afrique par la Chine, la Russie et les USA), son industrie, son patrimoine nationale dépecé morceau par morceau et vendu à l’encan à des intérêts étrangers, ses services publiques, fleurons industriels...tout doit y passer ! De la France il ne restera plus rien à part musées, restos et quelques monuments prestigieux qui sont difficilement déplaçables (toutefois ils peuvent être détruits (Notre-Dame) ou vendu/loués à des intérêts étrangers...)


  • Si seulement cela pouvait être vrai... Malheureusement ce que l’on remarque c’est que bien au contraire la France se détache de plus en plus de l’Europe pour se rapprocher de l’Afrique à presque tout les niveaux.


Commentaires suivants