Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France, attaquée par le mondialisme, peut-elle produire un autre Doriot ?

Jacques Doriot, l’enfant prodige du communisme d’avant-guerre devenu pro-hitlérien en 1940, illustre la grande peur chez les bien-pensants de la renaissance d’un axe rouge-brun et surtout de son incarnation dans une figure populaire.

 

Le documentaire de service public qui suit est évidemment encadré par tout ce qui se fait de plus politiquement correct en matière d’analyse historique, ce qui signe la peur du Système... que cela se reproduise.

L’originalité du PPF, le Parti populaire français, est la recherche d’une entente entre patronat et ouvriers sont le slogan est « ni droite ni gauche, français d’abord ».

 

Sommes-nous à nouveau entre deux guerres ?
Comprendre l’Histoire avec Kontre Kulture

 

Doriot, son époque et l’axe rouge-brun, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Céline approuvait le fait que Doriot se soit engagé dans l’armée allemande pour aller combattre le bolchévisme .

     

  • A propos de vulgarisation historique concernant l’Occupation, le dernier documentaire en date diffusé par France3 sur le police de Vichy contenait encore de nombreuses approximations (pour être gentil on ne dira pas erreurs). C’est quand même incroyable qu’avec le nombre de nouveaux documents à disposition (notamment le travail d’Alain Michel) on ne puisse proposer une vision plus adaptée à la vérité historique. C’est toujours le même discours : punir le sale flic français collabo.

     

  • "il faut aujourd’hui la regarder en face" [sa dérive] ... j’apprécie le niveau de foutage de gueule... :)


  • Quel est le pays du continent qui a porté haut les couleurs du mondialisme à partir de 1789 ? Quel est le pays le plus féru des idées abstraites ? Quel est le pays européen le plus porté à l’universel ?

     

    • 1789 fut précédé de 1689, la révolution anglaise, en Angleterre.
      Que la franc-maçonnerie fut d’abord crée en 1717 à Londres par des juifs et des protestants.
      Qu’elle fut importée en France en 1723 par ces mêmes "sayanim", c’est ensuite que la franc-maçonnerie devenue toute puissante s’est attelée à dispenser la propagande anti-royaliste dans tout le pays (français). Et je vous passe les détails économiques.

      D’autre part, les écrits des uns et des autres se sont influencés mutuelllement, des libéraux anglais aux rationnalistes français encyclopédistes (Voltaire, Diderot...), ce sont les moeurs de l’époque.

      Ces idées abstraites comme vous dites parviennent à la sphère publique à mesure que les dogmes chrétiens s’affaiblissent. Et pour çà il faut remonter encore avant à la Renaissance.

      C’est l’esprit libéral qui a contaminé la France, et qui par ses tournures sémantiques ont dupé le Peuple, qui ont fait croire que son désarroi se résoudrait dans la libéralisation des moeurs et du marché !
      C’était aussi oublier Notre Père, qui êtes aux cieux...

      Lire "L’enseignement de l’ignorance" de Michéa.


    • "1789 fut précédé de 1689, la révolution anglaise, en Angleterre"

      Euh… non, 1688 (88, pas 89) c’est la date de la révolution que les Anglais appellent "glorieuse". En Angleterre, 1688 est à 1642 ce qu’en France 1830 est à 1789 : une étape dans un processus lancé antérieurement.

      J’apporte donc ma correction :

      1789 fut précédé de 1773, la révolution américaine, qui fut précédée de 1642, la révolution anglaise, en Angleterre, qui elle fut précédée de 1568-1648, la révolution hollandaise ou guerre des 80 ans, fondatrice de la république des provinces unies, révolution qui elle fut précédée de quelques révoltes au Moyen Âge, révoltes cette fois non pas chouannes mais bourgeoises (dont Étienne Marcel en France est un bon exemple... mais pas que).

      Nous sommes d’accord sur l’essentiel de ces processus, mais je tenais à corriger les dates.


    • A France occupée...

      les idées françaises, « voltairiennes » n’ont guère influencé les pays anglo-saxon ; c’est l’inverse qui est vrai. Et puis en 1789, les idées républicaines étaient encore minoritaires en France ; elles furent imposées aux forceps ultérieurement...

      Tout ça pour dire que la France, par son amour des idées abstraites, est fort logiquement le berceau de la matrice comme elle a été le berceau du christianisme.


    • Le King, excuse-moi, mais tes doigts ont tapé sur ton clavier que la France a été le berceau du christianisme…

      Tu t’en es rendu compte, n’est-ce pas ?


    • A Pélagia...
      Oui, je sais ce que j’ai écrit. Mais je parle là de christianisme enraciné...Et puis, on parle bien de fille aînée de l’Eglise, non ?


    • À "Le king" :

      "Mais je parle là de christianisme enraciné"

      Il s’enracine avant en Orient, avant même le concile de Nicée (il me semble). Je crois que les églises copte et maronite ont précédé la christianisation officielle de la Gaule. Puis de toute façon, côté Europe occidentale, au VIe siècle c’est l’Irlande qui envoie des moines pour évangéliser la France… et pas l’inverse (ça veut dire ce que ça veut dire... eh oui).

      "Et puis, on parle bien de fille aînée de l’Eglise, non ?"

      Justement, je crois que cette appellation ne se réfère qu’aux royaumes ayant adhéré au concile de Nicée, le royaume chrétien de Clovis ayant été le premier (encore une fois : il me semble). Cette histoire de fille aînée de l’Église est donc trop vague puisque lorsque Rome domine encore la Gaule, sont déjà en grande partie convertis le Liban, la Palestine et la Syrie.

      Bref, la France n’est pas le berceau du christianisme...

      Puis Doriot est le sujet de base de cette entrée de É&R.

      De mon point de vue, "le nouveau Doriot" cela doit s’interpréter comme celui qui, en France, soutiendra Poutine et la Russie lors d’une éventuelle guerre continentale à venir...

      D’accord ?

      Pas d’accord ?


  • Le fascisme en toutes ses modalités fut la dernière nostalgie communautaire à vouloir se réincarner utopiquement dans le modernisme du Capital...Il était donc d’emblée condamné à être balayé par le progrès dictatorial de la modernité mercantile...Désormais entre le capitalisme totalitaire de la démocratie cosmopolite du mondialisme et la Commune internationaliste contre l’argent et l’Etat, il n’ y a plus rien d’autre que du rêve, des cauchemars et de l’impuissance...

     

  • Je ne crois pas à ce genre de scénario .La France peut très bien se sortir du bourbier Européen sans pour cela faire appel à un tel personnage .Tout peut partir de l’Italie .Il suffit qu’un pays comme l’Italie sorte de l’Europe pour déclencher le même effet ce qui éviterait peut-être de produire un autre Doriot, et qui donnerait malheureusement du grain à moudre aux mondialistes .

     

  • Quand un pays est sous occupation militaire il faut s’abstenir d’y faire de la politique .


  • A France occupée

    D’abord, ce n’est pas la France qui est occupée mais le monde...et par qui ? par la valeur d’échange qui, avant d’être un délire mental tribalo-religieux, est une pratique sociale aliénatoire concrète...

    Si la révolution capitaliste de 1789 n’a pas eu lieu sous Louis XIV - malgré la Fronde - c’est bien parce que les grands bouleversements du devenir sont, en premier lieu, des mouvements historiques réels dont les idées ne sont que des résultats...

    Les loges maçonniques du Capital ne pouvaient exister au XII ° siècle...Elles infestaient la Cour au XVIII ° parce que les conditions concrètes du fil du temps rendaient possibles les lumières déployées de la marchandise envahissante...

    Toujours remonter à la source...L’argent qui n’est pas un outil ré-aménageable mais une puissance de mort qui doit être détruite...

     

    • L’argent qui lui même (pour remonter encore plus loin que la source) n’est que la représentation (et quantification) des concept de propriété/posséssion/domination etc. que nous portons tous en nous. L’argent n’est rien sans ceux qui lui accordent de la "valeur" et qui l’utilisent...
      Bref, arrêtons de parler de l’argent pour nous interresser à ce qu’il y a dans le coeur et la tête des hommes... pensées, valeurs, désirs. Enfin, si nous voulons que certaines choses changent un peu.


    • @Solène,

      L’argent n’est qu’un outil d’échange, et du coup, tout dépend de comment il est perçu et avec quelle intention il est utilisé.
      S’il est un outil de richesse narcissique pour en avoir une plus grosse que son voisin, alors l’argent n’est pas utilisé à bon escient par les hommes, or s’il est considéré comme un simple outil d’échange sans usure faite dessus, alors sa fonction originel sera remise au goût du jour.


  • Énorme erreur historique à la toute fin. La voiture de Doriot n’a pas été mitraillée par un avion anglais mais allemand.

     

  • On est aujourd’hui dans une Europe allemande, alors...

     

  • Ce que ce documentaire ne dit pas..., d’ailleurs il ne dit pas grand chose de profond... C’est du "psychologisme" à tout va. Egocentrisme, mégalomanie, etc...

    Bref...

    Moi la question est la suivante... Ce M. Doriot a-t-il prit à un moment précis de son parcours, conscience de l’international communisme et de l’international financier... Deux faces de la même médaille... Si l’on s’appui sur l’interrogatoire de Rakowsky par J. Landowsky (lire -> La symphonie en Rouge)...

    [...]

    Le Financier est tout juste aussi international que le Communiste.

    [...]

    Sinon... L’originalité du PPF, le Parti populaire français, est la recherche d’une entente entre patronat et ouvriers sont le slogan est « ni droite ni gauche, français d’abord ».

    Sinon... L’originalité d’E&R, Egalité et Réconciliation, est la recherche d’une entente entre patronat et ouvriers sont le slogan est « droite des valeurs, gauche du travail, et français d’abord ».

    Voilà pourquoi le système craindrait M. Soral ? L’esprit E&R ?

    Comprendre comment l’Internationale financière est progressivement devenue à notre époque la maîtresse de l’argent, ce talisman magique...
    Les masses ne prirent pas garde que ce pouvoir avait été capturé par d’autres, qui très vite les soumirent à un esclavage plus impitoyable que celui où les tenait le Roi, car ce dernier, du fait de ses préjugés religieux et moraux, n’était pas apte à tirer avantage d’un tel pouvoir...

    Si E&R pouvait préciser sa pensée, du pourquoi du comment de son article... ?

     

    • @késako
      Nous y sommes ;La destruction de l’état nation par le cosmopolitisme financier et l’internationalisme marxiste.
      De plus, je suis surpris par votre référence, car elle dénote de votre part une grande curiosité historique...


    • @kantor

      Je suis curieux, certes. Puis disons qu’à travers E&R et les nombreux "post" de ses sympathisants, je prend le temps de noter et d’explorer leurs nouvelles pistes.

      Faut avouer que cette symphonie en rouge, vous donne un prisme de lecture différent pour ne pas dire exclusif... D’ailleurs c’est avec ces références là, que j’ai pu creuser sur Léon Trotski !

      Puis l’on découvre son vrai nom : Lev Davidovitch Bronstein... (?)
      Puis tout s’enchaîne, avec Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg... (on arrive en Allemagne...)
      La misère des années 20, traité de Versailles ; puis on affine avec les origines du DAP, puis par extension le NSDAP... Puis on revient en arrière avec le VRIL, l’Ahnenerbe, etc, etc... Bref toute la mystique de l’époque... Sans oublier un p’tit tour d’horizon de l’anthropologie allemande, cette dernière d’ailleurs s’appuyant sur les illustres Gobineau et De la Pouge... (Français d’ailleurs)
      C’est sans fin, mais faut avoir faim !

      J’entendais sur un plateau de Télé, qu’E&R était un site "Crypto-nazi"... Je dirais plutôt que c’est un lieu de concertation aussi historique. (L’histoire, sans histoire !)

      D’ailleurs dans le documentaire biaisé... On entend VEL-D’HIV, mais pas un mot sur l’UGIF...

      Toujours ces non-dits...

      Du coup je découvre Roger Holeindre avec "çà suffit" !

      C’est sans fin...

      Il est vrai que j’en connais un peu plus sur le IIIe Reich que sur Staline... Pourtant à Katyn il n’y avait ni la werhmacht ni les waffen SS ! Pas facile à faire de la ré-information sans être soupçonné de nazi... C’est le mal français, le reductio ad hitlerum, le point godwin à tous les étages...

      On arrivera un soir chez Ardisson à faire d’un carnivore un digne représentant de la Fachosphère... D’où l’expression : les "sans-dent" - Le déracinement En Marche...
      Monsieur, on dévitalise la dernière incisive, alors avec ou sans anesthésie ? Vous avez une mutuelle ?


  • "L’Angleterre est vaincue... " erreur...


  • Ce n’est pas parce que les mondialistes sont nos ennemis que Doriot doit devenir un modèle. Sa dévotion sans faille envers l’Allemagne nazie est une trahison de la France.

     

    • @Gigi

      On peut trouver une certaine pertinence dans votre commentaire...

      Mais au fait, votre réponse, à qui est-elle adressée ?

      A E&R ? (sous entendu que ce documentaire serait un levier de propagande pour de prochaines élections...)

      Aux lecteurs du site ici présent ? (Mise en garde "d’une" moutonnerie)

      Moi il me vient à l’idée qu’E&R puisse quelquefois mettre se genre de sujet pour en mesurer la tournure d’esprit de ceux qui la visionnent et qui la commentent... Mais là c’est à E&R de répondre.


    • Trahison c’est vite dit surtout quand on voit la France actuelle... On pourrait même se demander si ce ne sont pas ceux qui ont contribué à mettre en place la situation actuelle(notamment les communards) qui ne sont pas les premiers des traîtres et surtout les pires d’entre eux...

      Parce que vous savez trahir notre sang est une chose bien pire que d’abandonner un état en pleine déliquescence, De Gaulle lui même qualifiait les communistes de traîtres à la race blanche ce qui est assez comique quand on connait les tenants et les aboutissants de l’affaire.

      Et d’ailleurs quel est votre problème avec le troisième Reich ? A moins avis si on devait vous demander quels sont vos arguments on retomberait très rapidement dans les réactions pavloviennes habituelles qui se résument à dire Adolf=pas bien sur la simple base de ce qu’on ingurgité comme étant la vérité officielle au service du régime en place pendant la plupart de son existence.


  • Pourquoi parler que de Doriot ? Et Déat, Laval etc ?

    La gauche du front populaire a voté la guerre et ensuite donné le

    pouvoir à Pétain .

    L’historien israelien Simon Epstein a démontré dans son livre,

    "Le paradoxe français" que la collaboration était surtout de gauche,

    livre dont Zemmour s’inspirera pour écrire Le suicide français.

    Liste non exhaustive des collabos de gauches=>https://www.egaliteetreconciliation...

    Zemmour présente le paradoxe français de Simon Epstein=> https://www.youtube.com/watch?v=WGm...


  • Il existe et s’appelle Hervé Lalin dit Ryssen

     

    • #2063646
      le 16/10/2018 par CHARLES BAUDELAIRE et son bouquet de fleurs du mal
      La France, attaquée par le mondialisme, peut-elle produire un autre Doriot (...)

      ni l’un ni l’autre, j’aime savoir que mes enfants ne vont pas grandir dans une société de salope, de pute, de faux cul, de collabos,et qu’il y ai une guerre civile : tout comme alain soral, je choisis l’alternative de réconcilier les immigrés les plus respectueux avec nous:les autres, ont les balancent dans leurs cher pays qu’ils n’ont de cesse a dire que c’est mieux qu’ici : qu’ils y aillent ou qu’ils y retrournent : les autres, qu’ils fassent don de respect pour la république,la France et tout roulera comme sur des roulettes sur les routes de notre nation.


  • Personnellement je préfère Léon Degrelle, lui a toujours été du bon côté et ne s’est jamais renié, toute sa vie pourrait être résumé par cette devise "Mon honneur s’appelle fidélité", en plus d’avoir été un écrivain de talent et un leader charismatique il a aussi été un soldat hors pair qui est passé de simple homme du rang au grade de général dans la SS de part ses actes de bravoure.


Commentaires suivants