Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

L’affaire serait cocasse si elle n’était le révélateur du niveau d’abaissement de la France. Lors du sommet de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie) qui vient de se tenir en Arménie, le président Macron a, de son propre chef, fait élire une nouvelle présidente en la personne de Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, une habituée des virulentes et continuelles attaques contre la France.

 

Voilà donc cet organisme désormais présidé par la représentante d’un pays dont le gouvernement a rasé au bulldozer le centre culturel français à Kigali, un pays qui a déclassé le français au profit de l’anglais, un pays qui, si l’on en croit la presse, ne cotisait plus à l’OIF, un pays qui n’a cessé de traiter de génocidaires ou de complices de génocide, le président Mitterrand et ses ministres, ainsi que MM. Balladur et Juppé ; un pays enfin qui a menacé de traîner en justice plusieurs dizaines d’officiers et de hauts fonctionnaires français…

La raison d’État a certes ses impératifs, mais certainement pas au prix d’une nouvelle humiliation nationale.

D’autant plus qu’au même moment, un vice-procureur du Parquet anti-terroriste français signait une insolite réquisition aux fins de non-lieu dans l’affaire de l’assassinat, le 6 avril 1994, de deux chefs d’État en exercice, celui du Rwanda et celui du Burundi, assassinat qui fut le déclencheur du génocide du Rwanda.

Or, il est essentiel de savoir que cette réquisition fut prise trois mois après que les magistrats instructeurs eurent eu communication d’un document exclusif émanant du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Il s’agit d’un rapport jusque-là gardé secret par le Procureur de ce tribunal, dans lequel ses propres enquêteurs désignent le président Kagamé comme étant le donneur d’ordre de l’assassinat de son prédécesseur Juvénal Habyrimana, meurtre qui, rappelons-le, déclencha le génocide du Rwanda.

Ce rapport confirmait trois autres enquêtes indépendantes qui concluaient toutes à la culpabilité de Paul Kagamé dans l’attentat contre l’avion du président Habyarimana, à savoir le « Rapport Hourigan », l’enquête française du juge Bruguière et l’enquête espagnole du juge Merelles.

Puis, venant à l’appui de ce rapport, le 10 octobre 2018, le journal canadien The Globe and Mail révéla, sous le titre « New information supports claims Kagame forces were involved in assassination that sparked Rwandan genocide », qu’au terme d’une enquête rocambolesque, le professeur belge Filip Reyntjens avait réussi à se procurer, preuves photographiques à l’appui, les numéros de série des 40 missiles sol-air livrés par l’URSS à l’Ouganda, pays soutenant Paul Kagamé, ce dernier ayant précédemment été officier des services secrets ougandais. Or, les numéros des deux missiles ayant abattu l’avion du président Habyarimana sont de la même série...

Ces documents seront sans nul doute communiqués à la justice française et aux parties civiles, ce qui fait que la réquisition de non-lieu va être fortement contestée sur ce point et sur bien d’autres. Il va donc être « difficile » aux magistrats instructeurs de suivre les demandes du vice-procureur Ranucci.

D’autant plus que ce dernier accumule les erreurs et les contre-vérités. Ainsi, page 92 de sa réquisition, il écrit, contre toute évidence et contre tout ce que contient le dossier, et cela le jour même où le Globe and Mail publiait une nouvelle preuve de la possession par le FPR de Paul Kagamé des missiles utilisés le jour de l’attentat : « Les investigations menées n’ont pas établi de manière formelle que l’APR (l’armée de Paul Kagamé) disposait en 1994 de missiles sol-air ».

Une justice indépendante ne pourra donc que balayer ce réquisitoire aux fins de non-lieu qui ressemble fortement à un mémoire en défense.

Plusieurs chercheurs anglo-saxons menant actuellement des recherches détaillées, l’on peut donc s’attendre à d’autres révélations. Le tribunal de l’Histoire sera finalement le juge ultime, et du commanditaire du crime, et des tentatives diverses d’étouffement de l’enquête.

Retrouvez Bernard Lugan sur Kontre Kulture

Un incontournable pour comprendre la France et le Rwanda
sur Kontre Kulture

 

La France, la francophonie et le Rwanda, sur E&R :

 
 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2062828

    La France est occupée par les anglo-saxons depuis 1940, certains disent 1789 (vu les liens entre les révolutions américaine et même anglaise et celle qui eut lieu ici mais qui au contraire des deux autres laissera le pays exsangue).Mais auparavant, la royauté ne réussit qu’à brider le potentiel de ce finistère sans égal (règnes désastreux dès Louis XIII mais déjà François Ier fut médiocre à moyen, je lui reproche le désastre de Pavie, sa lutte contre l’Empire etc).
    Donc en tant que colonie des E.U., elle ne peut que s’aplatir devant ses maîtres et retarder sa fin le plus possible, situation qui ne sera pas éternelle.

     

    Répondre à ce message

  • #2062872
    Le 15 octobre à 14:51 par Francophile
    Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

    Par exemple, Senghor et Diouf, grands intellectuels qui pourtant me semblent « noirs », ont toujours fait la promotion de la France à travers la francophonie. Je pense que Macron, employé porteur de la mission de détruire la France, doit lui aussi ressentir une mystérieuse jubilation à prendre de telles décisions.

     

    Répondre à ce message

  • #2062913

    La francophonie, c’est notre Commonwealth à nous !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2063067

    Pour piller le Congo voisin il faut passer par le Rwanda .
    Le rwanda obéit aux ordre des Anglo-saxons pour le pillage du Congo.
    Le criminel Kagame est le vrai chef du Congo ,la France (Total)lorgne sur legisement du pétrole du parc Virunga
    Macron joue la realpolitik.

     

    Répondre à ce message

  • #2063070

    Humiliation nationale ? J’ai lu un jour dans un article que Kagame souhaitait l’humiliation de la France. Mais la France n’a pas été humiliée par Kagame mais par ses dirigeants de gauche comme de droite, Mitterrand et Chirac après lui. N’oublions pas que c’est Chirac qui a continué la politique de Mitterrand contre le Rwanda et qui a lancé le rapport Brugière. N’ounblions qu’au moment du génocide il y avait la cohabitation en France et que Juppé, ami de Chirac, était ministre des affaires étrangère.
    Juppé qui occupait les mêmes fonctions sous Sarkozy a également soutenu l’attaque contre la Lybie.
    Finalement, le Rwanda et la Lybie auront connu la même destin sous l’impulsion de nos dirigeants.

     

    Répondre à ce message

  • #2063101
    Le 15 octobre à 19:55 par listener
    Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

    Mort à la francophonie ! La francophonie, c’est une dangereuse et coûteuse connerie.

    Il faut que le moins d’étrangers possible parlent notre langue. Il faut suivre en la matière la politique des japonais qui ont horreur d’entendre un étranger parler japonais. Ils ont raison. Une langue difficile, c’est un manière très efficace de défendre le territoire. Une langue impossible à déchiffrer. Indécryptable. Une langue est un "chiffre", pas un alphabet.

    Je ne ressens aucune fierté à entendre que le bassin du Congo et ses dizaines de millions de "locuteurs" parler français et qui n’attentent qu’une chose : un visa pour la France ou un canot pour Dunkerque Que Kinshasa soit la plus grande ville francophone du monde m’effraie ! D’ailleurs tout cela est ridicule car le français qu’on parle au Congo, c’est du congolais, comme le français qu’on parle au canada, c’est du canadien (exception pour Haiti où la bonne société parle le français le plus pur du monde). Ailleurs, cela ne résonne pas vraiment français mais franco-amerloque. Merde !

    Déjà, Jean-Jacques Rousseau ne parlait pas vraiment le français mais en fait le genevois On a vu ce que cela a donné.. Et les Belges, ils parlent français ? Non. Ils parlent le belge.

    ll faut donc compliquer au maximum la langue française en métropole, en faire une langue tellement opaque et mystérieuse qu’elle dégoûte les étrangers comme le tchèque ou le finnois. Vive Mallarmé et Saint-John-Perse, à bas Boileau ! La langue comme ligne maginot. Des casemates. .

    Malheureusement, Malherbe et Racine ont imposé une simplification et un appauvrissement du français et il est devenu trop clair. En plus, il a été une langue de cour et même des cours européennes, très policée. Trop épurée. Résultats : zéro. Et ces cons veulent en faire une "langue universelle" ! Du "basic french". Beurk ! Surtout pas ! Revenons à Rabelais !

    "Rabelais que nul ne compris,
    "Berça Adam pour qu’il s’endorme
    "Et son éclat de rire énorme
    "Est un des gouffres de l’Esprit".
    (Victor Hugo)

    L’anglais est en fait une langue en danger de mort car tout le monde le parle ou le comprend plus ou moins et elle ne possède plus de secret pour personne, comme le grec à la fin de l’antiquité était de devenue la langue du monde connu (la "Koïné") et elle a perdu la capacité de résistance, car le rôle d’une langue, c’est de ne pas être comprise, justement, des "estrangers".

     

    Répondre à ce message

    • #2063220

      Alors là , bravo !! Je vous tire mon chapeau !!! Magnifique texte. La première des frontières, c’est en effet la culture, la langue...

       
    • #2063364

      Rabelais n’écrivait pas en français mais en poitevin.

      Clément Marot écrivait en français, et c’est bien plus clair.

       
    • #2063409

      Je n’en dirai pas plus sachant que king apprécie, il n’y a rien à ajouter !!…

       
    • #2063451
      Le 16 octobre à 10:58 par Avion à réaction
      Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

      @listener

      Rarement lu un truc aussi stupide.
      Demandez aux anglo saxons si imposer sa langue ne contribue pas à imposer son prisme et une vision du monde bien particulière.
      Demandez leur pourquoi toutes les transactions les plus importante en tout cas, ainsi que le commerce mondiale se fait en anglais, sans compter la culture populaire en Occident avec ses avantages et ses inconvénients.

      Le Francais parlé dans le monde, c’est la raison pour laquelle la France conserve son prestige historique symbolique.
      Vouloir y mettre fin c’est contribuer à la décadence de l’influence Francaise et ..compliquer la langue au niveau local ?? Pouquoi ? Pour que le congolais ou le québécois ne comprennent plus ce qu’on dit ? Les Japonais le font donc il faut faire pareil. .mouai du n’importe quoi ce commentaire ou comment prétendre défendre une culture en la marginalisant..

       
    • #2063572

      "la politique des japonais qui ont horreur d’entendre un étranger parler japonais"

      C’est on ne peut plus faux, la politique du Japon c’est le soft power, parce que c’est le seul moyen pour eux d’avoir une influence dans le monde (pas de vraie armée, politique soumise aux us ...), et ça passe par la langue et aussi par l’organisation d’évènements culturels soutenus par le pays (ça va de trucs folklo avec des samourais à des cours de caligraphie, promotions des kimonos, cérémonies religieuses...).

      Je connais des Japonais natifs, que ce soit mes prof (qui doivent avoir secrètement horreur de bosser dans un établissement qui enseigne leur langue) ou de "simples personnes" qui vivent au Japon, et comme à peu près tout le monde, ça leur fait plaisir au contraire, tant que tu es pas la carricature du weaboo qui les objectivent.

      Cela étant je trouve la francoohonie problématique car impérialiste, instaurant une situation inégale de fait. Le jour où cette orga ira dans les deux sens en promouvant le français ET le khmer / wolof / inuit / arabe marocain parlé par ses membres et incidemment ex-colonies je soutiendrai l’initiative de bon cœur.

       
  • #2063116

    Bernard Lugan contredit donc Guillaume Ancel (il vient de sortir un livre sur la question et était présent en tant que militaire au Rwanda au moment du génocide) qui affirme que l’avion du président Habyrimana a été détruit par un missile lancé par des mercenaires d’Europe de l’Est à la solde de la France qui voulait se débarrasser d’un président africain désireux de prendre ses distances avec la France. M. Ancel dit aussi que la France a participé au génocide des Tustsis aux côtés des Hutus.

     

    Répondre à ce message

  • #2063137
    Le 15 octobre à 20:43 par VIVACHAVEZ
    Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

    Paul Kroigammée, drôle de nom.........

     

    Répondre à ce message

  • #2063173
    Le 15 octobre à 21:41 par Le Malicieux
    Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

    Un mec au torse nu lui aura fait perdre l’esprit...

     

    Répondre à ce message

  • #2063208
    Le 15 octobre à 22:28 par Per Svensson
    Rwanda : raison d’État ou nouvelle humiliation nationale ?

    Honte à Macron !
    Radio-Canada a même dit que le bilan de Kagamé était « mitigé »­...
    https://ici.radio-canada.ca/nouvell...

    « Reconnaissant à mots couverts le bilan mitigé du Rwanda en matière de droits de la personne, Justin Trudeau s’est défendu de s’être rallié à la candidature de Louise Mushikiwabo, nommée par consensus à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en échange d’un appui des pays africains pour l’obtention d’un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU en 2021. »

    Rien sur le pillage organisé du Congo, les massacres au Congo, la guerre qui y est entretenue par l’Ouganda et le Rwanda, etc.
    _

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents