Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

Retour sur les origines de Jeanne d’Arc, petite paysanne illettrée et inconnue que rien ne prédestinait à son incroyable destin.

 

 

Prolongez la vidéo en lisant
Le Procès de Jeanne d’Arc de Robert Brasillach chez Kontre Kulture !

 

Jeanne, au secours ! Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "paysanne illettrée et inconnue que rien ne prédestinait à son incroyable destin"
    Tellement incroyable, qu’en effet, je n’y crois pas un instant...

     

    • #2265566

      Cherches-tu seulement à croire, j’en doute... En tout cas que ça soit le Christ ou Jeanne, ça dérange, parce que le spirituel ça fait pas vendre n’est-ce pas.


    • #2265577

      Surtout qu’à son fameux procès, elle s’exprima dans un français parfait ; chose pourtant inaccessible, à pareille époque, à une paysanne sans instruction....


    • #2265628

      À Léo : Je pense qu’il ne faut pas négliger ses voix qui l’ont instruite, qui l’ont formée, qui l’ont préparée (de manière surnaturelle) à sa mission. Réfléchir sur Ste Jehanne d’Arc sans cette dimension est une impasse. Ce n’est que mon avis et je ne préjuge pas de ce que vous pensez bien sûr.


    • #2265631

      En effet selon certaines sources, ce serait la tante du roi, qui aurait manigancé cette affaire, en utilisant la demi soeur du roi, avec la complicité des services secrets de l’époque. Et pour les besoins de la cause, l’église se serait faite complice, pour bâtir la légende de Jeanne, qui arrangeait tous les puissants de l’époque, en charge de la couronne de France.
      Cela dit, il reste une belle légende, et puis Jeanne en armure, il faut reconnaitre que cela en jette !


    • #2265644

      @Léo

      Qu’est-ce que tu ne crois pas exactement ? Tu ne crois pas aux faits historiques documentés ?
      Tu ne crois pas à la défaite des Anglais ? Tu ne crois pas à son procès et à sa mort sur le bûcher ?


    • Vous avez raison de douter, c’est sain... cependant, on se fout de savoir si une légende (comprendre : un récit oralement transmis) est vraie ou pas ; car elle contient toujours du vrai. Les hommes ont cependant besoin de "récits arrangés" pour avancer, bouger, se relever.

      Le réalisme ne soulève rien d’autre que du bavardage d’intellos médiatiques. Ils en vivent, alors ils causent, pérorent, débattent plus ou moins bien, s’empaillent ou se congratulent par le truchement de leurs argumentations. Et puis, rien n’en sort jamais du réalisme.

      L’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs afin qu’elle se transmette et se pérennise. On arrange, on enlumine ici, on rabote là et surtout... on y ajoute une dimension magique car c’est la magie qui stimule et donne de l’espoir. A cette époque, avouons-le, il en fallait... de la magie !

      La Jeannette à évidemment existé et elle a sans doute tenté quelque chose, mais on ne sait pas quoi exactement. Elle était très pieuse et quand on a la Foi, on peut en effet se retrouver en état de transe (légère souvent, très intense parfois). Et la transe, dans toutes les communautés qui pratiquent une religion, un culte ou de la magie, génère visions et manifestations des sens qui sont exacerbés.

      J’indique en passant que j’ai fait moi-même l’expérience de plantes enthéogènes (dont les substances ont un effet psychotropes induisant des états modifiés de conscience). Quand on a expérimenté ces plantes on sait que ce qu’on "voit, entend ou reçoit" n’est en aucun cas une hallucination. Seuls ceux qui n’ont jamais expérimenté le nient...

      Jeannette D’Arc a été vraisemblablement dans de fréquents états modifiés de conscience. Qu’elle ait "entendu" des voix n’a rien de choquant pour toute personne qui a expérimenté des états modifiés de conscience. Qu’importe d’ailleurs si les voix sont authenques ou non, l’essentiel ce sont les changements de vision du monde et de soi générés par ces états modifiés.

      La France est depuis devenu "le" pays du cartésianisme dur. On n’admet pas facilement l’inexplicable et on veut démonter et... démontrer que tout s’explique par la "science". Dommage, parce que in fine un peuple qui ne croit plus en rien d’autre que le factuel scientifique dépéri. Ça, en revanche, c’est bel et bien démontrable et on le constate mois après mois dans notre ex-doux pays noyé dans un laïcisme quasi pathologique qui asphyxie lentement les esprits.

      Alors laissons-nous emporter par le "récit" de Jeanne d’Arc...


    • Pour répondre à certains autres messages, le spirituel ne me pose aucun problème étant moi-même croyant, mais convaincu par aucun culte. Ma méfiance...
      Je ne comprends pas le dessein de Dieu dans cette histoire : modeler une enfant pour en faire une guerrière brûlée dans les flammes.
      Dieu sacrifierait ses enfants chéris par le feu, qui plus est sur l’autel de la guerre ? Lui qui condamne et le sacrifice par le feu et la guerre...
      Que ses prophètes meurent assassinés par les menteurs en portant la parole de vérité, c’est compréhensible mais brûlée par la grâce de Dieu pour une guerre parmi tant d’autres sur cette terre, cela me laisse perplexe.
      Quant aux traces historiques, je trouve paradoxale une croyance absolue dans des récits vieux de 500 ans, de la part de personnes doutant fortement de ceux vieux de 50 ans appuyés d’images et de témoignages.


    • #2265957

      Certains croient que l’homme a marché sur la lune, d’autre que des abrutis illettrés ont lancé un Jumbo Jet contre les tours jumelles ou que Notre-Dame s’est enflammé à cause d’un mégo de cigarette.

      Moi j’ai envie de croire la légende de Jeanne d’Arc car c’est beau, c’est pur et c’est l’amour de sa patrie.


    • #2266048
      le 27/08/2019 par Frédéric Boussard
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Lisez alors les témoignages des témoins du deuxième procès de Jeanne d’Arc, vous aurez des éléments plus factuels pour croire.


    • #2266135

      @leking

      C’est une preuve supplémentaire de l’intervention divine.


    • #2266435

      T’a raison on est plus en 1400 , faudrait arrêté de nous prendre pour des cons !


    • #2266447

      @u roitelet

      C’est peut-être tout simplement une preuve que sa présence à la cour du roi et son contact avec de grands seigneurs assez bien éduqués a peut-être fini par lui donner accès à un usage du français meilleure.

      Faut pas s’improviser historien quand on ne sait rien.


    • #2266500

      Bayin...
      Elle n’a pas pu apprendre le Français en seulement deux ans !


    • #2266621

      léo, lis son procès, tout y est, ce n’était pas une pouilleuse et sa famille faisait partie des notables de son village, ses parrains et marraines étaient gens de bien, de plus elle avait quelque instruction puisqu’elle a écrit plusieurs lettres, et surtout elle parlait un excellent français alors qu’elle était de lorraine
      tu trouveras tout sur ce site les lettres et archives, le texte integral du procès en condamnation en latin, français, et patois (pour les témoignages) plus le procès en nullité
      http://www.stejeannedarc.net/
      maintenant si tu veux encore plus fouillé, tu as le Champion, c’est hélas pratiquement tout en latin (mais du latin de cuisine donc très facile à lire pour un latiniste)
      https://archive.org/details/procsde...
      il y a une troisième version trilingue encore plus complète car elle reprend tous les interrogatoires des témoins qui ont été cités à charge ou à décharge mais je ne la retrouve pas


  • #2265555
    le 26/08/2019 par bonnet Phrygien
    La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

    Où es LA Jeanne qui ,encore une fois,comme beaucoup de femmes dans l’Histoire de France,emmènera le peuple derrière elle pour demander la destitution du gouvernement ?
    Toutes les routes de France partent de Notre-Dame,Paris sauvé par une femme,la Marianne dans toutes nos mairies,les femmes celtes qui déjà commandaient des villages...C’est bien dans notre culture.
    Nous l’attendons,car l’impression est qu’aucun homme politique ne peut galvaniser le peuple...
    Une femme,sortie de nulle part,que personne n’attend,une Jeanne révolutionnaire,symbole fertile d’une France souveraine !
    (C’était mes 5mn d’extase !,pardonnez à l’humble serviteur qui ne demande rien pour lui-même)

     

    • #2265573
      le 26/08/2019 par anti franc mac
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      C’est qui Marianne ?....... connais pas.

      C’est le buste de Jeanne d’Arc qui devrait occuper toutes les mairies de France.


    • #2265678

      Est_ce qu’une histoire identique serait possible aujourd’hui ?
      Soral, Dieudonné, Front National !


    • #2266052
      le 27/08/2019 par Julot casse croûte
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Jeanne d’Arc c’est la pucelle d’Orléans en plus d’être Sainte !
      aux antipodes de Marianne la prostituée, la putain de la République
      c’est pour cela que les Frans-macs adorateurs de Baphomet
      détestent Jeanne d’Arc et l’ont bannie de l’histoire de France !
      et ont adopté comme égérie cette catin, cette ribaude de Marianne !


  • #2265802

    Pierre Hillard sur la Triple Donation ;

    https://www.youtube.com/watch?v=pJw...


  • #2266005

    Qu’elle ait existé ou non, peu importe, c’est devenu un mythe salvateur, le bas-peuple dirigeant des armées, ce que les nobles voire le roi étaient incapables de faire face à des Anglais plus disciplinés. C’est très français, avec le côté frondeur anti-élites inutiles.

     

    • #2266014

      Je ne vois pas comment on peut sérieusement remettre en question l’existence de Jeanne d’Arc. On a les archives de son procès et le récit de son épopée de sources différentes.


    • #2266128

      C’est très français... SAUF QUE les archives de la couronne britannique regorgent littéralement des mêmes faits que les archives françaises. Preuves à l’appui. Et ce malgré l’humiliation et les défaites cuisantes et successives.
      Une explication, peut être ???


  • #2266194

    Pourquoi ER relaye cette vidéo alors que le travail a été rigoureusement réalisé depuis longtemps par henri guillemin ??

    Déçu :/

     

    • #2266287

      Guillemin était un matérialiste. Par conséquent il n’a pu ni accepter ni comprendre tous les phénomènes surnaturels qui ont entouré manifestement la vie de Jeanne d’Arc.

      On ne peut pas demander à quelqu’un qui s’est mis un bandeau sur les yeux de voir la réalité dans toutes ses dimensions.


    • #2266720

      Titus, tu dis une connerie, Guillemin était chrétien de gauche et croyant, mais il était philosophiquement anticlérical et plutôt anti républicain (tiens, notre brave Cauchon n’était-il pas évêque ?) par contre quand il traite d’histoire, il est matérialiste parce que l’histoire c’est des faits, pas des racontars. tu devrais écouter sa conférence sur Jésus en plus de celle sur Jeanne d’Arc cela te ferait du bien (c’est pas bon de toujours vouloir être plus royaliste que le roi)


    • #2266894

      @paramesh

      Guillemin ne croyait pas au surnaturel dans l’Histoire, c’est-à-dire à l’intervention de Dieu dans l’Histoire, ce ui est contradictoire pour un prétendu chrétien. Sa conférence sur Jeanne d’Arc en témoigne particulièrement. Il est quelque peu gêné aux entournures pour essayer de recoller les morceaux historiques avec la colle matérialiste : il sent bien que ça ne colle pas, qu’il y a quelque chose qui lui échappe.

      C’est assez édifiant de voir cet historien si talentueux et passionnant se cogner contre le mur de la réalité, par aveuglement volontaire, parce qu’il s’est interdit de penser que Dieu puisse intervenir dans l’Histoire des Hommes.


    • #2267210

      Titus ne mélange pas foi et histoire, on peut très bien expliquer jeanne d’Arc sans se référer à un miracle. Si Guillemin s’était amusé à sortir des arguments religieux dans un récit historique, c’est tout son travail d’historien sérieux sur tous les autres sujets qui serait tombé par terre. Gaxotte ou Bainville sont chrétiens mais comme historiens ils se contentent des faits, ils n’y mèlent pas l’intercession divine. le côté miraculeux des choses, même s’il peut sembler très pertinent ne peut pas expliquer l’histoire qui se prétend une science.
      l’appel du 18 juin aussi peut sembler miraculeux pour un croyant.


    • #2267219

      @paramesh

      Non, on ne peut pas complètement expliquer l’épopée johannienne en niant le surnaturel. Ce n’est pas une question de foi, mais une question de tenir compte des faits réels.


  • #2266382

    Une question que j’ai toujours voulu poser aux Catholiques (je suis athée, mais un athée respectueux des croyances des autres rassurez-vous) à propos de Jeanne d’Arc et de son extraordinaire épopée : pourquoi Dieu aurait-il pris le parti du Royaume de France et des Catholiques français contre les Anglais ? Ces derniers n’étaient-ils pas eux aussi Catholiques à l’époque ? Était-ce lié au fait que le Roi d’Angleterre, en revendiquant le trône de France, ait menacé le pacte conclu entre Dieu et le Royaume de France à Reims en 496 ?

     

    • #2266478
      le 28/08/2019 par Être et durer
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Question intéressante à laquelle je ne pourrais répondre que partiellement et sans pouvoir m’extraire totalement d’une lecture subjective, partisane et certainement mystifiée du roman national et de l’épopée johannique.
      On peut tout d’abord rappeler qu’à cette époque ce sont les Anglais qui sont les envahisseurs.
      Ensuite préciser comme vous le faite que La France est bien la fille aînée de l’Eglise et qu’elle a toujours bénéficié, tant qu’elle était enracinée dans la foi du Christ, de la protection et de l’intervention divine lors des crises majeures de son histoire. Ensuite, il faut évoquer le sacre de Reims et l’onction reçu par les rois de France depuis Clovis. Cette dernière fait du souverain le lieutenant de Dieu sur terre en même temps qu’elle consacre l’union entre le roi et son royaume sur le modèle des noces entre le Christ et l’Eglise. Enfin on peut aussi penser que la France a un destin particulier et une place particulière dans le plan divin ce dont je suis intimement convaincu.

      Maintenant, il faut bien comprendre que les Valois ont parfaitement su exploiter à leur profit la saga johannique pour en tirer un surcroit de légitimité, assoir leur autorité et restaurer l’unité du royaume. L’intervention divine donnant à cette dynastie une caution spirituelle dont ne pouvait se prévaloir ses adversaires Anglais et Bourguignons. A ce moment, nous quittons donc l’hagiographie pour entrer dans une lecture politique des événements. Jeanne d’Arc incarne justement cette rencontre entre le spirituel et le politique. Elle souligne en creux à quel point ces deux dimensions du pouvoir sont liées et complémentaires. Elles se soutiennent, se complètent et s’équilibrent mutuellement. L’empereur Romain était aussi dans sa titulature Pontifex Maximus, les rois de l’Ancien Testament étaient rois et prêtres. Traduction historique d’une nécessaire transcendance du pouvoir politique sans laquelle il est nu.


    • #2266875
      le 28/08/2019 par Jean de Roubaix
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Ne pas omettre pour autant que le Duc de Bourgogne Jean sans Peur
      voulant se rapprocher du Roi de France Charles VI pour une alliance
      tomba en fait dans un odieux guet apens et fut traitreusement assassiné le 10/09/1419
      sur le pont de Montereau...cette ignominie aura comme conséquences désastreuses que le successeur de Feu Jean sans Peur :
      son fils le Duc de Bourgogne Philippe le Bon
      se ralliera au Roi Henri V d’Angleterre !


    • #2266938
      le 28/08/2019 par Être et durer
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Jean sans peur comme son père Philippe III le Hardi ne désirait qu’une chose, prendre l’ascendant au conseil du roi et évincer les créatures de Louis d’Orléans (frère du roi fou Charles VI). C’est parce que ce dernier a réussi a contrecarrer tous ces plans que Jean sans peur à commandité son assassinat. Quant à l’alliance avec l’Angleterre elle était conforme aux intérêts du duc de Bourgogne car les riches cités drapières des Flandres (possession du duc) étaient étroitement dépendantes des importations de laine anglaise. Le meurtre de Jean sans Peur n’est que la réponse tardive du clan Orléans au sanglant précédent que les Bourguignons ont tenté de présenter comme un légitime tyrannicide.


    • #2267174
      le 29/08/2019 par Être et durer
      La Petite Histoire – L’enfance de Jeanne d’Arc

      Erratum : à la relecture, je m’aperçois d’une erreur. Le père de Jean sans peur est bien Philippe II le hardi et non pas Philippe III le hardi comme indiqué.


    • #2267202

      les anglais ou tout du moins l’aristocratie est normande et française, la cour parle français. le peuple lui est celte et saxon mais il n’a pas son mot à dire.. le sang de cette aristocratie est normand (viking croisé autochtone français) et la culture est 100% française.
      Pour la religion, cela s’explique mais trop long pour un post, la France est la fille aînée de l’Eglise car Clovis a choisi le catholicisme (plutôt que l’arianisme majoritaire à l’époque) et le triomphe du catholicisme sur le reste de l’Europe occidentale en est la conséquence. (Et sans même parler de l’importance statutaire de saint Louis pour l’Eglise)
      .
      De toutes façons le conflit entre anglais et français est au départ un combat de nobles féodaux qui ont des liens de sang et des conflits de suzeraineté entre eux. cela a plus à voir avec la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons qu’un conflit entre deux nations différentes.
      le phénomène Jeanne d’Arc c’est que dans cette guerre féodale, cette toute jeune fille a le culot, (c’est sûr qu’elle a une foi à déplacer les montagnes) de désigner le dauphin comme protecteur légitime du royaume, et ce, au nom du Christ.
      elle sublime ce conflit féodal en donnant une dimension spirituelle à la cause du futur roi de France, elle lui confirme la légitimité de saint Louis. pas étonnant que le clergé à la solde des anglais doive impérativement la juger hérétique car si elle ne l’est pas, cela confirme l’onction divine du dauphin.


  • La gretta des temps anciens ? L’instrumentalisation des enfants n’a pas d’age apparemment.