Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – La débâcle de 1870 et la chute du Second Empire

Nous sommes en 1870, la France se prépare à entrer en guerre contre la Prusse. Une guerre qui, dit-on à Napoléon III, sera facile et rapide. Oui mais...

 

 

Se passionner pour l’histoire avec Kontre Kulture :

La Petite Histoire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les deux Bonaparte ont fait un tort immense à la France : la premier, à Waterloo, a fait perdre à la France sa prépondérance en Europe, qu’elle occupait depuis la victoire de Rocroi (1643) . Seulement à Waterloo ce sont l’Angleterre et la Prusse qui se sont unis pour battre la France . Avec l’idiot Napoléon III, c’est la Prusse seule qui a battu la France ! Le XIXème, à partir de 1815, est un siècle de déclin pour la France ; en 1800 c’est la première puissance mondiale, en 1900 elle est 4ème, elle passe derrière les USA, la GB et l’Allemagne . La cause essentielle, trop peu évoquée : une dénatalité catastrophique par rapport aux autres nations européennes comme la GB et l’Allemagne, beaucoup plus prolifiques .

     

    • Ce n’est justement plus la Prusse seule qui a combattu la France mais touts les royaumes allemands,Bavière comprise (Louis II était contre)....Supériorité numérique éclatante,donc !

      L’empire allemand a logiquement été proclamé à Versailles en 1871... !!

      Pour les détails,voir les vidéos d’Henri Vuillemin....Et la volonté de Thiers de consolider son pouvoir au dépends du pays !


  • Dommage que vous vous contentiez d’ânonner l’histoire officielle :cette défaite c’était la faute à pas de chance.
    Tous les responsables de la défaite promus ou épargnés, Mac Mahon futur président responsable de la défaite de Sedan ,le Général Leboeuf " pas un bouton de guêtre." pas inquiété, Bazaine resté retranché à Metz condamné à mort et évadé tranquillement pour finir ses jours en Espagne. Vous n’expliquez pas l’étincelle qui a mis le feu au poudre, l’erreur soi-disant de traduction, adjudant contre ordonnance, de la fameuse dépêche d’Ems ; on comprend a postériori qu’elle ait pu embraser l’essentiel de la population française pour déclencher la guerre, population essentiellement rurale dont la préoccupation première était de manger et d’assurer son avenir et non de se plonger dans des interprétations fantasques d’une dépêche. N’oubliez-pas que la guerre est un autre moyen de faire de la politique.. SI vous voulez faire de l’histoire de la vraie, dégagez-vous de tous ces contes à dormir debout et essayer de comprendre par vous-même le moteur de l’histoire : l’argent, la cupidité, le pouvoir. Le reste n’est que fariboles pour nous les sans-dent.
    Bien cordialement.

     

  • L’Affaire Bazaine mérite quand même un épisode ... ou une allusion. François Achille Bazaine passé à la postérité comme le traître de Metz.

    Par Henri Guillemin :
    https://www.youtube.com/watch?v=euK...

    Pax


  • Et encore, il ne parle pas du traître Thiers...


  • Soutien à notre Histoire,par les temps qui courent,on n’en n’a jamais assez besoin !
    Napoléon III s’est pris de bonnes pilées(la guerre mexicaine...)mais fut aussi le protecteur de Viollet-le Duc,rénovateur infatiguable de notre patrimoine,(Pierrefonds,Carcassonne,les grandes cathédrales,de la statuaire,etc..)a su trouver Bibracte,le grand camp gaulois,quant’à Alésia,on ne sait pas où s’est...on ne veut pas le savoir !


  • Il est difficile de croire que la presse a fait cela en toute innocence.

    La France est en déclin constant depuis le parlementeurisme, et certains prônent une nouvelle république.

    La dose est le poison ? C’est quoi le projet ?


  • Bonjour,

    Je crois qu’il manque l’analyse de Guillemin qui complète seulement celle présentée dans cette vidéo : A savoir qu’il fallait détourner la colère du populo qui grondait vers un ennemi extérieur afin d’éviter une nouvelle révolution. Les versaillais avaient déjà choisi leur camp, celui des puissants donc de l’occupant.


  • Un très bon travail en 10 minutes. Combien de gens connaissent sommairement l´histoire de XIXè siècle, même parmi les prof de français, ou d´histoire - ce n´est plus au programme ou seulement évoqué- ?

    Et la République n´a pas intérêt à ce que la population connaisse l´Histoire de la République, ce qui est le cas. Je pense que les critiques de cette vidéo doivent être mesurées. Ce type de travail assez simple - pas simpliste -, doit être diffusé, et enseigné, car l´essentiel y est. On a compris que le soldat francais s´est battu courageusement, et que ce sont les élites qui se sont fourvoyés.
    Ne pas oublier que l´élève sort de l´école complètement décérébré.
    On peut ensuite chercher qui gouvernait la presse toujours indépendante, pour qui roulait Bismarck, etc.

    Écouter Guillemin est passionnant, mais c´est pas super facile au premier abord.
    Ensuite, il faut analyser l´histoire dans une perspective économique, le rôle de la haute finance -Rotschild entre autre-, et des loges, ce qui n´est pas simple, car officiellement ca n´existe pas, et c´est officieusement interdit de diffuser ces informations. Silence radio sauf sur internet.

    La seule critique que je formulerais à l´égard de cette excellente émission qu´est La petite histoire est, parfois, son esprit trop Charli. Les heures les plus sombres, la démocratie c´est mieux qu´avant...

    Enfin, le fait que Napoléon III soit décrié par la République, et soit enterré à l´étranger, est un signe de sa qualité. La plupart des stations de Métro et grands Boulevards ont été donné aux pires traîtres.


  • De Bismarck à Merkel, l’Allemagne suit depuis 150 ans le même fil directeur : mettre la France à genoux.....

     

    • #1769720

      C’est la République qui nous a appris à viser toujours trop court et à voir les choses toujours d’en bas plutôt que d’en haut.

      La France est à elle toute seule toute l’Europe.

      Sa division en états date du Traité de Verdun en 847 : avant, la France s’appelait la Francia occidentalis et l’Allemagne la Francia orientalis.C’était la même France et ses frontières étaient celles de l’Empire romain d’Occident.

      Il faut recréer cette unité française, substituer à l’UE apatride, l’Europe de la Pax Francia. : refonder l’ Empire Franc romain germanique (libre catholique franc salien et franc germanique).

      Sedan est la conséquence du Traité de Verdun.
      La 1ere guerre mondiale la conséquence de Sedan
      la 2 nd la conséquence de la première

      Il faut annihiler le Traité de Verdun cause première de toutes nos guerres et rivalités fratricides

      Dire que l’Empire ( franc romain germanique) est indivisible, Trois en Un , Un en trois : Paris (Capitale politique de l’Empire) , Rome (capitale spirituelle de l’Empire) , Aix la Chapelle (capitale historique et économique de l’Empire) : la France, l’Italie, l’Allemagne

      C’’est une oeuvre française au sens étymologique du terme.


    • @Francois Desvignes

      Ça change un peu de clairvoyance, enfin !

      Eh oui, ce qui fait de la France le fer de lance historique du capitalisme, du libéralisme et de la mondialisation, n’en déplaise aux nationalistes à obsolescence programmée.

      Vive la Liberté (de faire chier le Monde) !


  • Et pendant que les peuples européens se massacrent allégrement, la France, L’Allemagne, la Hollande et La Grande-Bretagne (...) financent, de concert, le développement industriel, logistique, urbain et militaire des USA... ben oui !

     

  • Il était une fois dans ce grand cimetière...
    Ecoute bien, l’ami, c’est une histoire vraie
    Le gouvernement d’alors avait perdu sa guerre
    L’Etat de Prusse avait vaincu l’Etat Français

    Pendant qu’on s’arrangeait entre grands de l’époque
    Pour payer le tribut au premier des tueurs
    Voilà que de Paris le peuple se convoque
    Et décide- comme ça ! -qu’il ne veut plus de supérieur !

    L’Etat de France implore son ami vainqueur
    De lui donner la main pour "mater la canaille"
    Car il faut, sans tarder, aller clouer la peur
    Aux cerveaux parisiens qui bravent la mitraille !

    Et c’est le dix-huit mars de l’an soixante et onze
    Que, depuis le palais où rota Louis Quatorze,
    Monsieur Thiers a brandi quelques canons de bronze
    Et crié vers Paris "Ils vous feront rendre gorge !"

    Il faut gratter l’oubli dont on a recouvert
    Les leçons de ceux qui furent assassinés
    Il faut savoir que l’autonomie ouvrière
    A laissé dans l’Histoire des blessures infectées


Commentaires suivants