Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Quand les Gaulois mettaient Rome à genoux

Véritable traumatisme dans l’histoire romaine, le sac de Rome en 390 avant J.-C. intervient alors que la ville éternelle se croit intouchable et au sommet de sa puissance. Il s’agit du premier raid gaulois en Italie et celui-ci aboutit au sac de la ville et à l’humiliation des Romains. C’est lors du paiement de l’énorme rançon réclamée par les Gaulois que leur chef, Brennus, jette son épée sur la balance en s’écriant « vae victis », malheur aux vaincus ! Un épisode qui marquera profondément les consciences et ne sera sans doute pas pour rien dans l’invasion de la Gaule par Jules César quatre siècles plus tard.

 

(NDLR : la vidéo ci-dessous débute automatiquement à 2’04 pour vous épargner les publicités et autres annonces)

Les Gaulois et Rome, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 390 avant JC, ce n’est pas l’apogée de Rome, loin de là puisque l’Egypte n’est pas conquise et Carthage existe toujours...l’apogée de Rome se situe plutôt vers 30 avant JC...

     

    • Non, l’apogée de Rome c’est sous les Antonins, donc bien après l’époque d’Auguste. Territorialement parlant, c’est sous Trajan que l’empire fut le plus grand, avec une forte (mais éphémère) poussée en Orient mais aussi et surtout la conquête de la Dacie.
      Petite anecdote, j’ai lu que dans les paroles de l’hymne roumain, Trajan y est cité.


    • Oui, et c’est de cette conquête que vient l’expression "de l’eau dace, toujours de l’eau dace"...


  • Invasion de Rome par les gaulois ? Je pensais que c’était les celtes.


  • Oui, mais la défaite finale des Gaulois restent quand même un évènement très marquant pour les Français.

     

    • C’est eux qui inaugurent l’esprit français avant l’heure, en combattant l’Empire.

      Les révoltes paysannes du 13e siècle (Pastoureaux) se justifient contre les premières salves du capitalisme naissant (Sienne, Italie). On garde le christianisme et ses valeurs spirituelles mais on combat la dime.
      L’ordre des Franciscains est le dernier à incarner la véritable église, dont Saint-François sera le premier stigmatisé de notre histoire - et dont Padre Pio beaucoup plus tard au 20e siècle se dira le descendant - paraît-il celui qui a empêché que Jean-Paul II soit assassiné alors que son assassin avait tiré à bout portant.


  • #2624986

    C’est vrai que le Gaulois ... ça peut faire de la casse ...


  • Le mythe gaulois... Et ils parlaient quelle langue "ce" peuple ? Il faudrait qu’Alain se penche sérieusement sur tous ces mythes fabriqués pour créer artificiellement des peuples, et les manipuler. Cela fait mal au cœur, mais c’est salutaire.

     

    • Ainsi que sur le mythe de la localisation d’Alesia à Alise-Sainte-Reine...
      A la place du site se trouvant à quelques kilomètres du lieu de résidence d’AS, Lausanne, je parle bien évidement de Chaux-des-Crotenay, Syam et Crans dans le Jura,
      Cela n’est rien d’autre qu’un nouvel exemple de manipulation, histoire de gros sous pour changer.
      Je vous conseille de jeter un œil à ce site

      http://www.archeojurasites.org/lale...


    • A priori les Gaulois parlaient un dialecte gaëlique, une sorte d’irlandais mais en plus ancien, c’est plus ou moins ça la langue celtique.

      Tu t’attendais à quoi ? A ce que les Gaulois soient des indo-iraniens ou des égyptiens ?

      Tu t’attends à découvrir une vérité cachée sur les Gaulois ?


    • On nous assène que les Gaulois parlaient , mais n’écrivaient pas, une langue apparentée au breton et gaélique actuels. Je pense que dans le sud de de ce qui deviendra la France et aussi en Espagne, au Portugal et en Italie il se pratiquait des langues très proches, ancêtres des langues dites romanes qui ont connu une large diffusion par la suite.


  • La défaite d’Adoua en Ethiopie avait été, aussi, un traumatisme pour les italiens et la revanche engagé par Mussolini en 1935 suivait une demande nationale qui n’avait que le but de venger l’humiliation. D’où la popularité du Duce alors à son apogée.

    Les gaulois Senonnes avaient un chef de guerre de grande valeur qui leur a permit de vaincre. Vercingétorix n’avait que les Arvernes derrière lui et à passer son temps à unifier les autres tribus sans parvenir vraiment à en faire une grande armée à la romaine.


  • #2625002

    C’est vers la fin du Ve s. av. J-C,qu’un groupe important de celtes,les Sénons,entra en contact avec les Etrusques qui demandèrent l’aide de Rome.Les romains appelaient les Celtes "Gaulois".Les romains relatent,lors de leur conquête des îles britanniques, que les celtes utilisaient des chars bien que ceux-çi fussent tombés en désuétude au profit de la cavalerie dans le reste de l’Europe.Leurs armes,lances,épées,boucliers,casques,étaient de très bonnes factures.Ils inventèrent également la cotte de mailles et un procédé mécanique simple pour moissonner consistant à couper les épis et à les récolter au fur et à mesure.Mais le raffinement des gaulois et leur délicatesse se retrouvent surtout dans leur joaillerie souvent très complexe,magnifique,ce qui indique que seule une société prospère peut avoir le loisir de développer.Les tombes retrouvées montrent que parfois les femmes étaient chef de village,vieille tradition française qui place la femme à l’égal de l’homme,à ce sujet,toutes les routes de France partent de Notre-Dame,et la Marianne est le symbole de la République.Vive nous !

     

    • Vive nous, d’accord, mais quelques unes de vos affirmations demandent tout de même un minima de sources historiques. Autrement je peux très bien écrire qu’on a découvert des tombes avec des hottes, c’était certainement un père Noel avant l’heure !
      De nos jours les femmes sont égales aux hommes, on voit tous les jours le résultat si réjouissant à vous lire.


    • #2625604

      lol... "vive nous" surtout quand on "crève de nous" si j’ose dire... Comparer la France Marianne de toutes les décadences raciales possibles avec celle des fiers Gaulois d’il y a 2000 ans c’est un peu fort le café... Mais ça fait sourire de bon matin merci à vous.


    • #2625702

      @Surnom
      Mes sources proviennent du N° 10 de Grands mystères de l’Histoire consacré à la civilisation celte
      sur 150 pages pour la 1ère partie de l’article.
      Pour la seconde qui parle des tombes de chefs de village féminine,elles ont été découvertes du côté de Troyes il y a peu de temps,cad 3/4 ans,(quoiqu’on en ait déjà retrouvé précédemment) et avec un peu de recherche vous pourrez visionner les fouilles faites sur youtube.
      Maintenant si vous contestez un propos,c’est bien et je n’y vois aucun inconvénient,au contraire,mais c’est à celui qui conteste d’apporter la preuve du contraire,sinon on peut tout contester gratuitement,çà fait ignorant,c’est tout.


  • #2625004

    Il est troublant de constater que cet épisode glorieux n’est pratiquement pas évoqué par les manuels d’histoire y compris avant mai 68.
    Vercingétorix est largement traité mais Brennus est prestement escamoté....
    Je n’ai appris son existence qu’en lisant l’excellent album d’Alix intitulé : "Les Légions Perdues" lorsque j’avais 10 ans mais je n’en ai jamais entendu parler à l’école....Pourquoi un tel oubli à une époque où la haine de la France n’était pas encore au programme d’EDNAT ???

     

    • #2625143

      parce que la republique jacobine tout comme la france depuis louis XIV est l’heritere de l’empire romain.

      exemple d’institutions romaines encore en vigeur :

      les prefets, les procureurs, les senateurs...

      sans compter le droit francais issu en grande partie du droit romain.

      nous sommes toujours sous occupation.


    • #2625150

      @Ramon...justement parce qu’il ne s’agit que d’un épisode qui ne changea pas le cours de l’Histoire fut-il glorieux.Par la suite,"les gaulois" se prirent quelques "piquettes" par les romains et retournèrent en Gaule.A mon avis,la période celte est apprise rapidement pour laisser place à l’incroyable Histoire de France qui suit.Parce que nos connaissances n’étaient pas encore aussi précises sur les celtes qui ne laissèrent aucun (ou peu peut-être) écrits,à partir de là,on ne pouvait faire que des suppositions et donc que des interprétations....Peu d’écrits sur cette période,"La Guerre des Gaules de César",et c’est par l’archéologie qu’on a pu en savoir plus.


    • Le débat serait long, très long... J’ai déjà vainement essayer mais pas facile de remettre en cause le "nos ancêtres les Gaulois".
      Mythe "réunificateur" apparu seulement sous la 3e République, le but étant, au regard du régime, de civiliser les "barbares" que nous étions.
      Indisciplinés, sauvages, bagarreurs, sales, vivant dans des huttes de pailles, vaincus, etc...
      Le "gaulois réfractaire" est, il me semble, toujours cité avec mépris de la part de nos dirigeants.
      Ce que je veux dire par là, c’est que, sans renier les origines celtes (dont les miennes ) du peuple français, la République nous a sorti les Gaulois dans le seul but de nous réduire en esclavage.
      Oubliant par ailleurs qu’un français est aussi un Romain, un Germain, un Ibère, un Ligure, un Scandinave, un Basque, mais aussi, et ça c’est déjà plus délicat pour certains, un Maures, mais aussi un descendant des troupes d’Attila donc plutôt turco-mongol, puis plus tard espagnol, italien, polonais, russe, serbe, etc...
      Tout ça pour dire que la République n’est en aucun cas Rome. Elle est tout son contraire. Elle ne sait même pas qu’un français c’est avant tout un être profondément romanisé. C’est un Romain. Elle n’a pas à "l’éduquer".
      Rabaissant constamment le peuple français, elle en oublie (volontairement) que sa branche gauloise fut respecter par les plus grands peuples de l’antiquité.
      D’où le fait qu’on préférera vous expliquer les Gaulois avec une BD Asterix, plutôt que vous parlez de Brennus...
      Les Gaulois, cette grosse branche de nos racines, sont tellement fascinants mais aussi tellement inconnus...


    • #2625197

      "Brennus" (son nom latin) n’est pas authentifié, il n’est même pas sûr qu’il ait existé.

      Brennos, c’est un terme pour dire chef de guerre en gaulois, c’est comme si César était appelé "Dux" ou Auguste "Princeps", c’est un titre plus qu’un prénom.

      Ensuite, faut aussi rappeler que les Sénons de Brennos se font dessouder à la sortie, et que l’or romain est rendu (même si ça non plus, c’est pas authentifié, les romains ont pu dire ça après coup). Mais bon, c’est pas une invasion réussie non plus.

      Enfin, Gaulois ne veut pas dire Français, ni même vivant en France. Ceux de Brennos étaient vraisemblablement des gaulois d’Italie du Nord, des gens qui vivaient entre la Ligurie et la Vénétie (à corriger, faut voir, je ne sais plus d’où ils sont).
      Donc c’est un peu comme les Galates, difficile de s’en revendiquer puisqu’il ne s’agissait pas de gaulois de Gaule, mais vraisemblablement de peuples Boïens d’Europe Centrale (Allemagne-Autriche-Bohême-Hongrie).

      Les détails sont à vérifier mais je suis presque sûr de ce que je dis, d’où la difficulté pour la France de se revendiquer de Brennos, alors que Vercingétorix était Arverne et ça c’est sûr, donc Vercingétorix a eu le rôle et pas Brennos pour des questions de proximité et d’exactitude.


    • #2625211

      @Ramon Mercader,
      oui, ce que vous dites est profondément vrai, depuis la Chute de l’Empire d’occident, nombre de royautés et d’Empires ont voulu imiter Rome.
      Il en a été de même en France où certaines élites se sont complu à dévaloriser nos ancêtres au profit des romains.

      Ceci est particulièrement palpable à propos de la Guerre des Gaule ; on parle peu de la victoire de Vercingétorix à Gergovie, mais on en fait des tonnes sur Alésia. C’est peu être par remords que Napoléon III a tenu à re-situer Alésia à Alise Ste Reine en Côte d’or, alors que cette série de batailles a eu lieu dans le Jura, à Syam-Chaux des Crotenay, à côté de Champagnole.
      André Berthier, le découvreur du véritable site de la cité antique de Tiddis en Numidie.

      L’Archéologie officielle a refusé depuis les années 60 toutes les fouilles archéologiques sur ce site ce Chaux des Crotenay, pourtant très riche en promesses. On y a notamment trouvé des trous de loup, caractéristiques des défenses de César. Mais interdiction a érté faite à l’agriculteur d’effectuer des fouilles.

      Pour plus d’information, Cf le reportage télé "L’ombre d’un doute" de Frank Ferrand et l’association ArchéoJuraSite.

      Pour se rendre compte de la virulence officielle contre Frank Ferrand, sur Google et sur Startpage il suffite de taper les 3 mots clés "Frank Ferrand Alésia" et l’on voit que le 1er site qui s’affiche conteste Frank Ferrand.


    • #2625276

      @rhésus..y’a pas d’occupation qui tienne.
      Pendant toute la période du Moyen-Age,et jusqu’après la Révolution,le Droit n’était pas romain,c’est Napoléon qui le rétablit.Chaque région avait ses lois,ses coutumes,sa monnaie,sa Justice,sa langue.L’aîné héritait de tout les biens.Les suivants entraient dans les Ordres,dans l’Armée...
      L’organisation de l’Etat comme on la connaît encore aujourd’hui avec (ses départements),préfectures,Cours de Justice,etc.. est-elle mauvaise ?L’intelligence,c’est aussi prendre le meilleur même s’il vient de nos voisins à l’origine.Par contre,on aurait pu faire comme les allemands qui interdisent à l’Etat la faillite,on n’en serait pas à 110% d’endettement,et tout irait mieux,voyez,c’est un exemple qu’il faudrait suivre si on arrive pas à l’inventer nous-même.


    • @ le moine vengeur : " Pendant toute la période du Moyen-Age, et jusqu’après la Révolution,le Droit n’était pas romain, c’est Napoléon qui le rétablit. "

      La moitié nord de la France était régie par des coutumes, la moitié sud par le droit écrit qui était du droit romain.

      Le Code civil, dit Napoléon, reprend en grande partie la Coutume de Paris. Il n’est pas l’oeuvre de Napoléon mais l’aboutissement d’une synthèse commencée plus d’un siècle avant par Domat, avec des options qui sont favorable à l’individualisme et qui détruisent la famille clanique ou souche.

      Il innove en abolissement l’obligation d’établissement des enfants par les parents (ou plutôt par la famille élargie). Il impose un mariage très inégal entre l’homme et la femme qui devient presque mineure, et une égalité stricte d’héritage entre les enfants (ce qui était désastreux pour les paysans). Il Il introduit la propriété romaine avec l’usus, le fructus et l’abusuf à la place de l’opposition entre domaine utile et domaine éminent ou honorifique.


    • #2625709

      @PL :
      Je m’incline volontiers devant l’érudition.


  • #2625045

    et maintenant on est toujours sous occupation romaine : prefets, senateurs, procureurs, lois issues du droit romain.

     

    • C’est vrai que Rome c’est tellement négatif, que Clovis en est aller à se convertir au christianisme et à faire respecter la loi romaine pour instaurer durablement son Royaume en Gaule.
      Lâchez vos BD Astérix, lisez Bainville !


  • Y a une erreur et pas des moindres.
    Ce n’est pas Yvan mais Yann Le Bohec.
    Il n’est pas un spécialiste des gaulois mais de l’époque antique romaine.
    Le spécialiste en civilisation gauloise est Jean Louis Brunaux.


  • Martial Bild toujours à réclamer des thunes, ils n’ont toujours pas compris à TVL que c’est invitant des personnes plus pertinentes qu’ils rallieront d’autres publics et donc d’autres soutiens, parce que Onfray, Guaino... au secours quoi.


  • Les Gaulois étaient ni plus ni moins que des Celtes anciens

    L’invasion romaine a ensuite métissé ces féroces guerriers, les rendant plus "doux" par la culture écrite et la centralisation du pouvoir

    Mais la Conquête des Gaules, comme l’écrit César, se heurta finalement aux derniers retranchements celtes farouches d’Armorique, puis d’Angleterre. D’où la plus lente latinisation de la "Basse-Bretagne", moitié occidentale de la Bretagne actuelle. Vinrent ensuite les guerres contre l’envahisseur Saxon, dont les Gallois, Cornouaillais et Bas-Bretons furent des héros, mais c’est une autre histoire...


  • Les Gaulois ont été parmi les plus puissants guerriers de l’antiquité.
    Il est à noter l’influence militaire gauloise sur les réformes de l’armée romaine. À l’époque de Brennus, Rome combattait encore à la grecque, de façon hoplitique. La cavalerie et les longues épées gauloises ont eu raison des lourdes phalanges.
    C’est après le sac de Rome que les manipules romaines apparaissent.
    À noter sur le nouvel équipement Romain : casque gaulois, cote de maille gaulois, développement de la cavalerie avec longues épées d’inspiration gauloise. Merde quand même !
    La force de Rome aura été d’avoir eu la faculté de s’inspirer de leurs plus grands adversaires.
    Le petit glaive des légionnaires s’inspirera de l’épée courte des ibères.
    Pour la cavalerie, les auxiliaires étaient bien souvent gaulois ou germains.
    Là où Rome resta unique et novatrice, c’est dans le Génie et l’Artillerie.
    Les Romains développèrent tellement l’arme du Génie, qu’une doctrine typiquement romaine était de mise : on ne gagne pas avec le glaive, mais avec la pelle et la pioche.
    Ce qui fut leur force deviendra leur faiblesse avec l’arrivée des invasions barbares avec leurs armées mobiles.


  • C’est bien de s’enorgueillir d’un glorieux passé, si seulement on pouvait faire la même chose avec le présent, ce qui est loin d’être le cas.
    PS : j’essaie de garder le moral malgré tout, soyez-en sûrs.
    Joyeux Noël à tous !


  • Mythe basé sur les Vikings envahissant l’Europe.

     

    • À quelle époque ? Les Étrusques (en Italie) étaient descendants des Hyperboréens du nord, tout comme les Gaulois et les Vikings, bien avant (vers -1200) la création de Rome qui a pu fonder sa puissance grâce aux échanges marchands à proximité de la mer.
      Le moment où ça clash c’est parce que l’un veut plus de territoire tout simplement et parce que l’idée de frontière n’existe pas encore.
      C’est une question de pouvoir entre communautés occidentales, qui a la plus grosse, alors qu’ils sont tous de la même souche. En fait ils se battent entre eux, entre "frères". C’est con.


    • DRead

      Les étrusques n’étaient pas des indo-européens, ni ne parlaient une langue indo-européenne, les étusques étaient une population orientale originaires ( selon Hérodote et bien d’autres ) de l’anatolie ancienne, d’ailleurs il suffit de regarder les fesques ils font vachement typés.


  • La Gaule a été conquise en seulement 7 ans (58-51 av.JC). C’est ridicule de dire que les Gaulois furent de bons guerriers. Pour vous donner une idée les Romains ont mis plus de 200 ans pour vaincre les Ibères (218-19 av.JC).

     

    • @ El Mapuche
      vous avez raison, cette époque n’a pas été la plus glorieuse pour la France. Les gaulois n’étaient en effet pas unis et trop dispersés pour opposer une vraie résistance aux légions de Cesar. En tout cas vous portez bien votre surnom, celui du seul peuple indien à n’avoir jamais été soumis par les espagnols !
      Pixel


  • @ la petite histoire #2625197

    « le mot brennus était un titre d’honneur : ce n’est pas un nom propre ».

    Note 1 de bas de page 64 de la Revue Atlantis n°145 janv./février 1950 dirigée par Paul Le Cour


  • « Persuadés que l’homme traverse de nombreuses existences – Taliesin, barde et donc historien du VIe siècle – évoque ses vies antérieures sous mille formes, les Gaulois ne redoutaient pas la mort. À cela, s’ajoutait la croyance en l’existence des dieux. [...] Le chevalier Vercingétorix laissant tomber son épée devant César, représente la fin d’un idéal spirituel, écrasé par la force matérielle : les jeux du cirque, les combats de gladiateurs, remplaceront les enseignements de haute philosophie [celtique] destinée à former une élite. Aujourd’hui, ce dont la France se meurt, c’est d’avoir perdu cet idéal que le Christ s’était efforcé de ressusciter en Palestine en utlisant l’organisme d’un descendant de Gaulois [en Galilée, Galates, galets ..]

    L’esprit de chevalerie qui caractérise cet idéal, fut réveillé en notre pays à diverses reprises avec Du Guesclin, Bayard, Jeanne d’Arc, ...
    Il est un feu qui couve sous la cendre qu’un souffle suffirait à ranimer. »
    « Quand la France se tait, le monde anxieux, écoute son silence » (André Chénier)
    Extrait Revue Atlantis n°145 p. 75,76 janv.fév. 1950. Paul Le Cour.

    Nous devions conquérir le monde de la matière, par l’intellect notamment. Le Christ savait que la foi, – confiance – déclinerait, la Science spirituelle de Haute Tradition, celle que les ésotéristes ont conservée, se ferait discrète car persécutée L’abandon de cette intuition en la réincarnation dût s’opérer dans l’inconscient collectif européen, pour se spécialiser à la conquête du monde, son industrie, le machinisme. Voilà c’est fait !

    La série « Spartacus » n’a pu gommer, édulcorer la vaillance, l’esprit chevaleresque et la redoutable hardiesse face à la mort des esclaves gaulois et thraces. C’est dire que ces qualités de vaillance et courage défiant la mort par un sens du sacrifice exceptionnel pour un idéal, est porté par la certitude d’un au-delà après la mort, puis la réincarnation. Elle fut gommée des enseignements de l’Église officielle a/c de 553, Concile de Constantinople.

    La Chrétienté d’Occident refusant de reconnaître la « Loi de la Réincarnation » s’est ainsi égarée dans un cul-de-sac théologique.

    Spartacus, un Thrace, des esclaves devenus gladiateurs issus de la Thrace, puis les esclaves gaulois Crixus, Gannicus, Castus et Œnomaüs, furent à l’origine de la « troisième guerre servile », le plus important soulèvement d’esclaves contre la République romaine, entre 73-71 av. J.-C.

    « Voici, je viens comme un voleur » Ap. 15-16


  • #2626526

    ouais super...et aujourd’hui on a la gauloise qui se met à genou devant le subsaharien partout dans les merdias https://www.youtube.com/watch?v=YlY...


Commentaires suivants