Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Une bataille de géants aux portes de Moscou

Le 7 septembre 1812, après des semaines de retraite incessante et de politique de la terre brûlée, les Russes commandés par le général Koutouzov se décident enfin à affronter la Grande Armée. Le choc est terrible et oppose plus de 250 000 hommes à moins de 130 km de Moscou, avec à la clef des pertes effroyables encore jamais vues sur un champ de bataille. C’est une véritable « bataille de géants » en plein cœur de la Russie. Si les deux camps revendiqueront la victoire, celle-ci est bien française. Maîtresse du terrain et des redoutes, la Grande Armée de Napoléon s’ouvre ici la route de Moscou, espérant y recevoir une capitulation qui ne viendra jamais...

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2652346

    Mouais ! Ça finira en Berezina ! Des victoires comme ça ressemblent plus à des défaites !

     

    Répondre à ce message

    • #2652580

      @ Leo

      C’est parce que l’on ne voit que le côté Français et que nos élites se plaisent à le montrer systématiquement perdant ... et que l’on ne montre jamais le côté adverse (Russe dans le cas présent).
      L’armée Russe qui talonnait Napoléon était bien inférieure en nombre, elle crevait au moins autant de faim et de froid que la nôtre et le fait que Napoléon ait manqué de peu de se faire capturer à la Berezina prouve que les soldats du Tsar n’ont pas manqué eux-non plus de courage et d’endurance.

      L’écrasante majorité des pertes de la Grande Armée en Russie ont été provoquées par le froid et la maladie (ce qui était le cas de l’ensemble des pertes militaires de l’époque : la bataille faisant peu de pertes le jour-même, celles-ci s’échelonnant dans les jours ou les semaines qui suivent à cause des septicémie provoquées par des blessures mal soignées, sans oublier la crasse dans laquelle vivait le soldat au quotidien).
      Pour ce qui est des pertes directement provoquées par les combats : l’armée Russe a, au final eu des pertes bien plus sévères que l’Armée Française.

      Armée Française qui prendra sa revanche en Crimée quelques décennies plus tard.

       
    • #2652828

      La guerre de Crimée ? Mouais bof même avec leurs alliances royaume uni , empire ottoman , ce n ’est pas convainquant , la France n ’a rien repris ! Les pertes subies par les conditions climatiques ou autres font partie de la guerre , on ne peut pas demander de faire la guerre dans des club med !
      Ah , j’oubliais , la Crimée est russe , il me semble !

       
    • #2652848

      @ Leo

      Le monde, ce n’est pas un jeu vidéo à la con où l’on prend des territoires juste en vu d’avoir la plus grosse partie du bac à sable. Qu’est-ce que t’aurais voulu que l’on fasse avec la Crimée ? En faire un département Français ?
      L’important c’était de montrer que l’armée Française était toujours aussi combative ... et elle l’a prouvé. La prise du fort Malakoff, ça te dit quelque chose ?

       
    • #2653066

      Malakoff ? Mouais , plus de perte du côté alliance européenne ! Le traite de paris s’est éteint comme peau de chagrin et l’armée française que tu décris était une armée européenne de polaks, rosbeef, et autres !
      Elle conservera jusqu’a encore maintenant , la responsabilité de la plus grande honte de l’histoire avec la popularité de l’expression " c’est une Berezina"
      synonyme de déroute , débâcle , échec cuisant et inoubliable , marqué au fer rouge !
      Vive la Russie !

       
    • #2653135

      @Leo,

      Petite question. C’est par russophilie votre " vive la Russie ! " ou juste un sentiment anti français ?
      Non parce que les russes ne sont pas anti français hein...
      L’histoire à prouvé que les russes avaient plus intérêt à s’allier avec la France que l’Angleterre.
      Napoléon est allé en Russie pour rappeler le Tsar Alexandre qui s’égarait. Il a choisi l’Angleterre, est l’oligarchie anglo-saxonne combat la Russie jusqu’à maintenant !

       
    • #2653792

      @xyz
      Toute l’Europe , sauf les grecs , les serbes , les hongrois
      essaie de nuire à la Russie , un pays souverain , nationaliste , ce qui est interdit en France !

       
    • #2654331

      @Leo,

      Vous vous calmez. Vous n’êtes pas foutu de bien écrire un pseudo aussi simple que les quatre premières lettres de l’alphabet.. C’est un manque de respect.
      Ma question est sérieuse, vous n’y répondez même pas.
      Êtes vous russophile (comme moi) ou juste anti français ?
      Parce que là on parle d’un sujet historique.
      Et je vous dis que le Tsar Alexandre avait plus intérêt à s’allié à la France qu’à l’Angleterre. Après avoir détruit les Bourbons, leur pire rivaux, l’Angleterre s’opposera à la Russie des Romanov, soviétique, et encore aujourd’hui avec Poutine.
      L’Empire Atlanto-sioniste sous bannière US n’est que le rejeton de l’Empire Britannique. Autrement dit de l’Angleterre...
      Alexandre prit le parti de l’Angleterre certainement pour unique but d’avoir des visions territoriales à l’ouest. Pologne notamment (déjà).
      Parce que la Russie est belle lorsqu’elle reste protectrice des nations slaves. Or, le panslavisme ça existe aussi, et là elle devient affreusement oppressante. Demandons au polonais...
      Vive la Russie, à condition qu’elle ne dépasse pas la Vistule !

       
    • #2654757

      Oui ; il n’y a que le résultat qui compte . Léo . Et c’est très important le résultat .
      par exemple nous voyons maintenant l’état désastreux du pays et la souffrance du peuple de france après 240 ans de dictature des " lumières " . Hum difficile d’être naïf quand on voit le résultat . En France et dans tout l’occident puisque les lumières ont pollué tout l’occident . >Heureusement l’effondrement va venir dans la souffrance , hélas. Mais la souffrance réveille les hommes endormis par deux siècles d’absurdités et la loi naturelle reviendra comme le jour revient après la nuit .

       
  • #2652353

    "Une journée passive de Napoléon équivaut à trente ans d’activité de Macron."
    C’est exagéré, et disrespectueux vis-à-vis de l’empereur

     

    Répondre à ce message

  • #2652369
    Le 27 janvier à 12:30 par bonnet Phrygien
    La Petite Histoire – Une bataille de géants aux portes de Moscou

    On s’est battu contre presque tout le monde:les chinois,les sarrasins,les turcs,les russes,les anglais,les prussiens,les hongrois,les allemands,les mexicains,les espagnols,les suisses,les italiens,les portugais,les suédois,les hollandais,les musulmans,le viet cong,les égyptiens,les saxons,les huns,..et on arriverait pas à virer les clandestins ?ni les indésirables ?ni cette immigration de la civilisation des arriérés ?
    Allons,allons...

     

    Répondre à ce message

    • #2652575

      C’est vrai. Petite réserve sur la civilisation des arrieres car c’est un peu antinomique et, pour les gens vivant chez eux, cette arrieration aurait tendance à les préserver de certains maux. Je parle bien de ceux qui vivent chez eux. Pas de ceux qui viennent en Europe en croyant pouvoir "dealer" avec la modernité du style je prends ça et laisse le reste, dans un véritable jeu de dupes.
      Mais il est juste de rappeler que les Français ne se sont pas signalés par leur couardise, leur passivité ou leur soumission à l’injustice tout au long de leur (longue) histoire. Se plonger dans cette histoire tumultueuse permet de garder confiance.

       
    • #2654168

      On s’est trop battu .barre / La campagne de Russie fut la fin de cet empereur fort batailleur . Il vendit la louisiane et le mississipi . . Non napoléon non , le bilan est trop en sa défaveur . On ne peut lui pardonner . même son code civile a flingué la démographie française . Nabo non , on ne peut pas lui pardonner ses errements .

       
  • #2652418

    Il y a quelque temps, dans un magazine juif (le Monde Juif ?) j’ai lu un article bien intéressant : son auteur affirmait que les interprètes juifs de Napoléon en Russie le trahissaient quotidiennement . Cela explique que l’armée russe fut "insaisissable" et que les troupes étaient déconcertés par le comportement peu orthodoxe de l’armée russe .

     

    Répondre à ce message

    • #2652495
      Le 27 janvier à 15:12 par le vengeur masqué
      La Petite Histoire – Une bataille de géants aux portes de Moscou

      Les mêmes,selon les Mémoires d’un illustre général de cette époque,faisaient les poches des soldats morts sur les champs de bataille..Pas beau tout çà

       
    • #2652773

      Les mêmes arrachaient les dents des soldats français morts à Waterloo pour les vendre aux dentistes de Londres qui en faisaient des râteliers pour les riches Anglais . Authentique . Les champs de bataille étaient rituellement visités par " ces hyènes sacrilèges " (Chateaubriand, Mémoires) .

       
  • #2652437

    A propos de la "grande armée", seulement 1 sur 6 était véritablement français. Le reste était composé de cas sociaux venus d’autres pays qui s’étaient enrôlés de force ou de gré dans l’espoir de pouvoir manger un peu à sa faim. C’était l’époque où on ratissait les champs à la recherche de jeunes recrues. Même parmi "l’armée française" proprement dite peu de gens en maîtrisait à peine la langue. La grande majorité ne parlait que leur langue régionale ou le patois. Le français est devenue langue officielle seulement vers 1836 (je ne me rappelle plus la date exacte).

     

    Répondre à ce message

    • #2652516
      Le 27 janvier à 15:38 par le moine vengeur
      La Petite Histoire – Une bataille de géants aux portes de Moscou

      @anonyme...sur le chemin de la Rédemption ..encore et toujours..c’est bien...

      Ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539,sous François 1er,:langue du Droit et de l’Administration ;
      Langue de l’Europe au XVIIIème s,les Cours européennes parlaient le français.
      Toute la beauté de notre langue dans les écrits,les discours,la diplomatie à cette époque,(et des suivantes) dépassait de loin ce qu’on entend à l’Assemblée ou de nos ministres aujourd’hui.
      On peut lire nos grands philosophes,nos tribuns,nos diplomates,nos écrivains,nos militaires d’alors pour s’en rendre facilement compte...

       
    • #2652561

      Oui, il y eu les Marie-Louise aussi, ces toutes jeunes recrues françaises.
      Mon ancien chef de service était le descendant d’un soldat polonais de la grande armée qui avait pris sa retraite en héritant d’un lopin de terre dans la Nièvre.

       
    • #2652563

      @anonyme,

      La Grande Armée composée à 1/6ème uniquement de français ? 1/3 est déjà plus juste.
      Pourquoi composée de "cas sociaux" ? S’engager dans l’armée pour manger est être "cas social" ?! Quelle mentalité...
      Pourquoi mettre entre parenthèses l’armée française ?
      La langue française est officielle dans le royaume depuis François 1er. Si les Français parlaient leurs langues régionales, c’est parce qu’a cette époque, c’est le curé qui faisait l’école, il était plus important de connaître le Pater Noster que de maîtriser la langue officielle de l’administration. A l’âge de 10 ans on travaillait dans les champs. Quel mépris du peuple vous avez là... ou plutôt la connerie de rabaisser à la moindre occasion la France et les français.
      De plus, toutes les armées de l’époque n’étaient pas homogènes linguistiquement. C’est bien pour ça que la musique à été créé dans l’armée ! Pas juste pour faire "tagala tsoin tsoin" ! Les bataillons étaient constamment à l’écoute des tambours et des clairons.
      Votre tentative facile de rabaissement à échoué.
      Bonne fin de journée.

       
    • #2652809

      @le moine vengeur

      Voilà ce que j’ai pu retrouvé au sujet de la langue française parler au niveau du peuple et non au niveau des ambassades, dignitaires et autres gratins de la société. Restons un peu sérieux svp !

      "En France, il faut attendre l’instauration de l’enseignement primaire obligatoire en 1880, pour voir le français supplanter la trentaine de parlers locaux ayant toujours cours dans le pays. Le coup fatal leur sera porté avec le développement des mass médias (radio, presse, télévision) qui joueront un rôle capital dans l’uniformisation de la langue."

      @abcd

      Je n’ai aucun dédain pour l’armée française et encore moins pour l’histoire de France. Bien au contraire, je me considère même plutôt comme francophile. Le fait est que les gens qui s’engageaient dans l’armée à l’époque étaient, comme l’armée américaine de nos jours, des crèves la faim. Des gens qu’on enrôlaient de force (vagabonds, mendiants, des enfants errants...). Il arrivait même que des jeunes qui se trouvaient trop près des quais où étaient amarrés les bateaux se faisaient de force embarqués.Vous feriez mieux de lire le livre de Adam Zamoyski qui a écrit un superbe bouquin sur la campagne de Moscou et qui fut un bestseller ou bien, si tu connais pas l’anglais, le livre de Hubert Monteilhet "Au vent du Boulet".

       
    • #2652967

      C’était surtout des personnes qui avaient été expropriées de leur terres agricoles au profit de la bourgeoisie montante que Napoléon a définitivement mis au pouvoir !! C’est la création de la banque de France en 1802...
      Napoléon était un arriviste qui détestait les français
      Il a rétabli l’esclavage sous la pression des lobby déjà.
      Et il a permit à l’Angleterre de gagner la domination du monde. Napoléon 3 se battra pour les anglais en Afrique après sa chute... Quelle famille !

       
    • #2652975

      @anonyme, à ce moment là, dites dans LES armées, et pas que dans l’Armée.
      Rien à changer. De nos jours, beaucoup s’engage pour avoir un métier. L’Armée, premier employeur de France, faut pas l’oublier.
      Je comprends pas trop l’utilité de tels ouvrages. Hormis l’envie de casser un mythe.

       
  • #2652709

    Bien navrant que Bonaparte ne fut pas victorieux à Waterloo sans quoi nous (belges francophones) serions restés français et cette chienlit communautaire permanente que nous vivons ne serait jamais advenue ! Vive la France !
    Jean-Marc.

     

    Répondre à ce message

    • #2654576

      Non , vous Belges je vous conseille l’indépendance . Regardez la France , ce n’est pas mieux qu’en Belgique . Small ( c’est relatif ) is beautiful . Vive le plat pays enfin là aussi si on regarde les Ardennes on relativise aussi . Au tout début de la révolution la "république " envahit la Belgique pour dans un premier temps la piller . La guerre fut vue comme une entreprise qui rapportait . l’épisode napoléonien ne fut qu’une action revancharde due au fait de l’humiliation de la défaite française à la guerre de sept ans . La guerre de sept ans peut être vue de justesse , ou peut être vue presque comme la première guerre mondiale . A la limite si ce pays , la France était vertueux , oui à la limite j’accepterai que vous vouliez vous rattacher à nous autres mais non , le fait est qu’il vous serait plus facile de changer votre petit pays que ce plus grand pays qu’est la France .

       
  • #2652764
    Le 27 janvier à 21:11 par Michel Philippe
    La Petite Histoire – Une bataille de géants aux portes de Moscou

    Arrêtez de cracher dans votre soupe ! On refait pas l’histoire. La France et le français devront ne penser qu’à leurs intérêts !
    Vive la France !

     

    Répondre à ce message

    • #2652832

      Vive la Russie !!!

       
    • #2654967

      Vive la France . Cela est fort bien dit . Le système est en effondrement et le schéma de Ponzi de la dette arrive à son terme et le covide de sens va encore accélérer les choses catastrophiquement nôtres . A voir sur Dedefensa la théorie des cycles de 80 ans qui va détruire le coeur du système . Un renouveau viendra après l’effondrement .
      c’est du Philippe Fabry raffiné et ma foi cela ne manque ni de justesse , ni d’intérêt .

       
  • #2652968

    Jamais compris la popularité de ce type . Au final, il a ruiné la France et l’a jetée dans les bras de l’Angleterre... deux ou trois batailles glorieuses, certes, mais le bilan financier, humain et diplomatique est lamentable....

     

    Répondre à ce message

  • #2653522

    Comme en 1941, les russes avaient beau être vaincus, ils se sont battus encore et encore quitte à se faire tuer sur place pour la patrie. Avis aux néocons.

     

    Répondre à ce message

  • #2655015

    trente ans de l’activité d’un macron . Cela m’a interloqué . Vous imaginez trente ans de macronisme .... ? Ben je pense que la France n’existerait plus . Il est redoutable , il faudrait le prendre d’assaut comme les redoutes de Bagration . Mais là je rêve . Il y a des soirs ou l’on se prend à rêver .... Pêché véniel mais aucunement mortel ..... A petite dose .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents