Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La chronique juridique de Damien Viguier #2 – Le père est-il une "fonction symbolique" ?

Droit dans les oreilles

La chronique juridique de Damien Viguier est l’une des nombreuses émissions d’ERFM.

 

La présentation de ce second épisode :

Agnès Buzin, ministre de la République, a récemment expliqué que le père était une « fonction symbolique » et approuvé que cette fonction puisse être remplie par une grand-mère... Damien Viguier explique ici qu’il s’agit de promouvoir l’un des pires cas d’inceste.

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Retrouvez Damien Viguier
avec les formations E&R (saison 2020-2021) :

 

Formez-vous sur tous les sujets avec Damien Viguier et Kontre Kulture :

 

 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • L’émotion est l’inverse de la raison, mais dans cette lutte contre cette dernière, ce qui est visé c’est en fait, en effet je pense, la folie, l’hystérie. Mais disons la folie.
    Quand on lit certains livres de témoignages sur l’au-delà, ceux qui ont pu avoir une vision de l’Enfer le décrivent en effet comme une sorte d’arène gigantesque où chacune des âmes damnées s’entre-déchirent continuellement dans un climat de Haine - de rage pourrait-on dire.
    On s’éloigne du droit mais... justement, c’est le problème ! L’inceste ne fait pas société, mais conduit au chaos, ambiance familière mais anti-familiale à certains hauts esprits élitistes de ce monde, qui ne souhaitent que servir et se servir...

     

    Répondre à ce message

  • #2492888

    Ces déductions sont limpides. Merci à Me Viguier pour son éclairage, sa pertinence et son courage !
    Ou quand la vérité ressemble à un sketch de Chevalier et Laspalès (La Famille recomposée)...
    Ps : faire comprendre cela à un militant pro LGBTQIA0, c’est peine perdue !

     

    Répondre à ce message

  • il me semble que Buzin voulait dire qu’une grand mère (ou qui que ce soit d’autre) pourrait assumer l’autorité paternelle, endosser le costume du père absent ou défaillant. Possible dans des cas extrêmes qui ne sauraient confirmer une règle quelconque. Aberrant ou affolant à considérer comme substitut naturel possible.

     

    Répondre à ce message

  • Quel bonheur d’ecouter cette analyse plus que cohérente.
    De fait on ne peut que faire le parallèle avec les citations et livres d’Hervé Ryssen, eux mêmes extraits de citations Juives et /ou écrites par des Rabbins.
    Hervé Ryssen n’a fait que retransmettre leurs moeurs lesquels correspondent donc pour partie à l’élocution de Agnès Buzyn.
    Cette personne s’est dévoilée sur plusieurs sujets.

    Même si tout le monde ne regarde pas egalite réconciliation, le pouvoir antechrist à encore beaucoup de travail à faire.

    Dans les villes, ils ont beaucoup avancé mais pas encore gagné
    Dans les campagnes, plus le pouvoir mettra la pression, financière et culturelle, plus les gens se protégeront et auront des réflexes naturels ceux du lien familial.
    Le Père, La Mère, la famille, les amis de confiance, etc.
    Merci à Damien Viguier .
    Bien à vous

     

    Répondre à ce message

  • “ [...] deux murs : la folie ou le crime”...

    ... ou la brèche de la création ?
    Marcel Camus a été élevé par sa mère mais surtout par une grand-mère autoritaire, et par un oncle boucher... avec certes quelques souvenirs de son père, qu’il n’a pas connu mais qui est présent dans toute son œuvre (son dégoût devant le spectacle d’une exécution capitale ; aussi “un homme ça s’empêche”...).

     

    Répondre à ce message

  • Ce type est un phare d’intelligence dans les ténèbres qui nous encerclent...

     

    Répondre à ce message

  • Noé, Moïse, Abraham, Jacob, comment va t-on expliquer à ces Patriarches le XXI ème siècle ?

     

    Répondre à ce message

  • Pousser les gens à l’inceste sur le plan symbolique et du statut. Et c’est sans parler du risque accru d’inceste involontaire : dans le cas d’une PMA avec donneur X largement démocratisée, un nombre significatif d’individus sans père et/ou mère biologiques connus se baladeraient dans la nature, et pourraient par mégarde tomber amoureux de leur frère ou sœur biologiques.

     

    Répondre à ce message

  • L’on peut effectivement prêter quelques projets scabreux à qui l’on veut et rejeter la responsabilité sur les Pierpoljack : cependant, je crois plus simple et bien plus que nécessaire que les bonshommes devenus pères, ne se laissent pas substituer, voire quelquefois n’abandonnent leur rôle, leurs devoirs de pères.
    Là est l’origine du chaos selon moi : si l’on commençait par cela plutôt que de s’occuper des grands-mères ; qu’elles aient beaucoup souffert ou non.
    D’autant qu’il est nombre de grand-mères à avoir éduqué quantité de nains de jardin dont les pères ne sont ou ne reviennent jamais du front ou du bar.
    Aussi, à moins que la ministre n’ait eu pour arrière pensée que, tel le loup de la fable, l’on puisse s’enfiler la grand-mère, la désirer, voire la marier, nous n’avons pas, nous non plus à franchir ce gué, si tant est qu’il soit ouvert insidieusement sous nos pieds pour nous induire en erreur.
    Ainsi, en terme d’éducation(*) des nains de jardin dans une relation que j’appellerai bijective, j’emmène à la campagne, tout en les considérant dans une forme de globalité lointaine, les avis des grands-mères, des grands-pères, des maîtresses, des professeurs, des maires, des juges, des poulets, de qui l’on veut, lorsque c’est moi qui décide entre quatre yeux. Et parfois même celui des mères qui se cachent souvent derrière une susceptibilité mal placée quand ce n’est pas derrière le propre affect de les avoir portés en leur sein. Car bien évidemment, nous, nous ne comprenons rien tant nous ne les avons pas portés. Et ta sœur ?
    Quant aux belles-mères...

    (*) Que cette éducation soit familiale du premier cercle, voire des autres cercles concentriques (neveux, nièces, cousins, etc.) ou périscolaire, au sein de « mon » domaine, personne ne met son nez inquisiteur sans prendre le risque d’une retour de flamme.
    Pour ce qui est du périscolaire ou des autres cercles, la seule chose que je veux savoir des tiers qui me le confient, c’est si le nain de jardin est allergique à quelque chose ou s’il pisse au lit. Le reste je m’en cogne et prend rapidement la tournure : « Patricia, mon petit, je ne voudrais pas te paraître vieux jeux et encore moins grossier... L’homme de la pampa parfois rude, reste toujours courtois... » ; que ce soit pour le nain de jardin qui voudrait faire comme avec sa grand-mère ou quiconque voudrait s’immiscer.

    Aussi, symboliquement, je m’en fous d’autant plus que je suis (pour les adultes) le nazi de service... que les gosses adorent.

     

    Répondre à ce message

    • En France la DDASS - aujourd’hui la PMI ou l’ASE selon les département - est le bras armé de la répression anti familiale et anti-patriarcale.

       
    • @ ABH,

      Votre juste remarque vaut chez les Neuneus ou ceux qui portent encore leurs masques en plein été, sans doute.
      Lorsque les types ne lâchent rien ou si peu (qui tient à la modernité et non au progressisme), nous pouvons seulement constater que les (filles-femmes-mères) ont pris juste un peu plus de gueule, en dehors, que leurs aînées et leurs aïeules : mais cela ne reste que de la gueule, dès lors que les types font le nécessaire (leurs devoirs d’homme ou de pères au sein de la famille nucléaire comme de leurs groupes relationnels) : si en plus ils leurs font faire des vocalises dont seuls le chat et le bois du lit sont au courant...
      Pour le reste de celles qui veulent continuer la pseudo lutte des chiennes de garde, c’est bien souvent seules qu’elles finissent le parcours : peut-être alors, qu’ici, interviennent ces organismes, mais il est déjà trop tard pour l’apologie de l’anti-patriarcat, le père étant déjà en vadrouille.

       
    • Merci pour votre remarque. Pour connaître très bien ces questions je pense au contraire que ces organismes sont la clé de voûte de la main-mise républicaine sur les familles.

      Certes, dans l’absolu rien n’est impossible, et avec force caractère on peut plus ou moins passer entre les gouttes. Mais cela fait tout-de-même plusieurs générations qu’ils mettent la pression (dans le meilleur des cas) aux familles nombreuses et particulièrement aux familles qui ne respectent pas les canons républicains en matière d’éducation. De plus, ces dernières années on assiste à une dérive de plus en plus dictatoriale de leur part.

      Il est très, très peu de familles qui ne baissent pas la tête devant eux, peu ou prou, directement ou indirectement, d’autant que toute la société va dans le sens contraire et que la plupart des familles sont souvent divisées elles-mêmes sur ces questions (vous avez des gens qui vous combattent dans votre propre famille). Même chez les cathos tradis, c’est souvent du zig zag pour passer entre les gouttes.

      Une famille (élargie) soudée est indispensable pour se défendre, or la cohésion et l’indépendance familiale sont ce que la République combat avec le plus d’acharnement, depuis la Révolution et Napoléon.

      Par exemple, si vous êtes dans une optique traditionnelle, que vous ne pratiquez pas la contraception et avez une famille nombreuse, que votre femme est au foyer, que vous n’appliquez pas le gender et différencez l’habit et l’éducation des filles et des garçons, que vous faites l’école à la maison, que vous donnez une éducation chrétienne ferme, que vous n’enseignez pas toutes les théories modernes en matière de sciences et autre, que vous impliquez vos enfants très tôt au travail, que vous leur inculquez le sens de l’ordre et de l’autorité, que vous ne les faites pas vacciner, etc - même si vos enfants sont visiblement équilibrés, incontestablement heureux et en parfaite santé - vous allez avoir des ennuis potentiellement graves, tôt ou tard. Nombreux sont ceux qui s’exilent pour ne serait-ce qu’un seul de ses points.

       
    • *différenciez

       
  • Maître Viguier à vue juste quand il dit que tout pousse à l’inceste. Dans une vidéo de Pierre de Brague il y montre quelques passage de cette incitation à l’inceste qui est aujourd’hui très largement véhiculé sur les plateformes pornographique. Au début je ne comprenais pas vraiment Judith Reisman quand elle disait que le pornographie mène à la pédophilie, maintenant c’est de plus en plus clair. Après l’inceste, viendras la promotion de la pédophile et les esprits y auront déjà étés préparé par la pornographie !

     

    Répondre à ce message