Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La chronique juridique de Damien Viguier #3 – La question du transgenre

Droit dans les oreilles

La chronique juridique de Damien Viguier est l’une des nombreuses émissions d’ERFM.

 

La présentation de ce troisième épisode :

La promotion du transgenre se développe dans notre pays. Qu’en penser ? Damien Viguier ramène le cas à ceux de l’hermaphrodite et de l’eunuque.

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Retrouvez Damien Viguier
avec les formations E&R (saison 2020-2021) :

 

Formez-vous sur tous les sujets avec Damien Viguier et Kontre Kulture :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qu’il est bon d’écouter un peu de bon sens.


  • toujours interessantes et frappées du bons sens ces interventions de maitre Viguier il n’y va pas par 4 chemins et assonne des arguments percutants pour contrer cette société de malades et de pervertis , lui aussi devrait etre enseigné à l’ecole dans une société de gens normaux conduite par des gens normaux


  • Le Transgenrisme comme le Racisme participent de la même vision-monde : abolir toutes les limites.

    On (re)lira à profit "Éloge des frontières" de Régis Debray.

    Et quand je pense à frontière, c’est jusque dans notre ADN, les 2 fléaux qui nous font face sont : le vaccin et la 5G.


  • Il est toujours très intéressant d’écouter Maître Viguier, donner ses éclairages, empreints de bon sens. Un véritable régal pour l’esprit.


  • En effet, aujourd’hui, pas de possibilité d’esbrouffe quant à la qualification du sexe d’un individu.
    Soit on est homme (xy) soit une femme (xx).
    Il n’y a pas d’hybridation même si, comme le rappelle fort bien Me Viguier, la nature n’est pas parfaite et des personnes naissent avec des parties génitales mal déterminées.

    Les "ressentis" d’individus se déclarant un statut de sexe inverse à la vérité de la nature de leurs chromosomes est une pathologie psychologique, malheureusement...

    Pour rappel, les eunuques étaient très souvent, au départ, de très jeunes et beaux adolescents que les marchands d’esclaves sélectionnaient sur des critères physiques (les plus costauds de ces esclaves étaient destinés à une préparation militaires pour, par la suite , être intégrés aux régiments d’esclaves-soldats des différents empires qui les utilisaient).

    Pendant plusieurs siècles, cette pratique était généralisée, en autre, pour ne pas faire entrer un employé de maison docile potentiellement futur amant de la femme ou de la fille du propriétaire.
    D’où la castration blanche (uniquement le pénis) et même la castration noire (ablation complète pénis/bourse).

    Ces eunuques n’étaient, à ce titre, pas "demandeur" mais victime sauvagement mutilés dans un but mercantile (pratique chirurgicale effectuée d’ailleurs uniquement par des rabbins cooptés par le royaume concerné Verdun pour les Francs et Germains, Tarragone et Valence pour la péninsule Ibérique musulmane ou chrétienne etc...
    Voir les travaux et la synthèse de Mr Alexandre Skirda (la traite des Slaves éditions de Paris)


  • Ce n’est pas Saint-Jérôme mais Origène qui a - ou aurait, selon les versions - suivi à la lettre et au ciseau Mt 19-12... puis l’aurait plutôt regretté.


  • Charcuter pour guérir le mental. Excellent.
    Quelles énormités seront-il capables de nous faire quand il voudront s’occuper de notre âme ?