Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La chute de l’empire Thomas Langmann

Le pitoyable destin d’un "fils de" sans talent

Il a coréalisé Astérix aux Jeux olympiques, a produit le biopic en deux parties de Jacques Mesrine avec Vincent Cassel et a connu la gloire en produisant The Artist, qui a décroché six César et cinq Oscar. Mais à 46 ans, Thomas Langmann est un producteur dans la tourmente. Après la plainte de son épouse Céline Bosquet pour menaces réitérées de violences et harcèlement, il a placé ses deux sociétés de production (La Petite Reine SAS et La Petite Reine Production SAS) en procédure de sauvegarde, première alerte préventive pour éviter la cessation de paiement.

 

« C’est une mesure provisoire qui permet de traverser une période difficile », a affirmé au Figaro Langmann, qui n’a pas souhaité répondre à nos questions. Tout en soulignant qu’il n’y avait aucun licenciement. Mais les chiffres ne trompent pas : ses dernières productions ont été des échecs, parfois retentissants. Depuis 2014, Colt 45 n’a engrangé que 65 000 entrées, The Search 68 000, Un moment d’égarement 854 000 spectateurs, À fond 944 000 et Stars 80, la suite 325 000, alors que chaque film a coûté entre 12 et 20 millions d’euros.

 

Une « cour » composée de « béni-oui-oui »

« Pour se renflouer », dixit un proche, Langmann a commencé en 2016 à vendre la collection de tableaux de maîtres de son père, le cinéaste Claude Berri. Au grand dam de certains musées parisiens, qui espéraient recevoir des toiles en donations.

Plusieurs de ses ex-collaborateurs expliquent le naufrage de La Petite Reine par ses « dysfonctionnements ». Et notamment par l’omnipotence de son patron, entouré d’une « cour » composée de « béni-oui-oui » voire de « sangsues » auquel Langmann inspire « du respect ou de la crainte ».

[...]

« Depuis le succès de The Artist, on ne peut plus dire non à Thomas »

Beaucoup reconnaissent au producteur des « éclairs de génie » – comme celui d’avoir financé The Artist alors qu’aucun de ses collègues n’y croyaient. Dans la troupe de Stars 80, beaucoup défendent un « gamin génial », « qui adore la musique, filmait avec son smartphone les artistes et chantait avec eux pendant les répétitions ».

[...]

Fâché avec de nombreux collaborateurs

Dans l’équipe du film Colt 45, on se souvient avec amertume des essais passés pour l’un des rôles par Matthias Schoenaerts et JoeyStarr.

« Matthias, qui venait d’être choisi par Jacques Audiard pour “De rouille et d’os”, avait été exceptionnel sur les auditions, raconte un témoin. JoeyStarr, lui, avait totalement raté sa prestation. On était tous d’accord… Mais Thomas n’a rien voulu entendre. Il a dit : “on prend Joey et pas l’autre Flamand, avec un nom imprononçable”. »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 


 

Farid Khider, l’ami sulfureux de Thomas Langmann

 

 

Cet automne, pendant la promotion de Stars 80, la suite réalisé par Thomas Langmann, il était présenté comme le « bras droit » du cinéaste et producteur. Certains décrivent plutôt Farid Khider comme son « assistant » ou son « garde du corps ».

[...]

Le grand public connaît ce beau gosse de 44 ans pour sa participation à La Ferme célébrités 3 sur TF1 en 2010. Une émission de téléréalité dans laquelle il s’était distingué par une altercation avec Adeline Blondieau, ex-épouse de Johnny Hallyday, qui l’avait menacé d’un couteau après un « comportement obscène ».

 

Condamné pour acquisition et détention illégale d’armes

Khider a aussi figuré dans les pages Faits divers des journaux. En octobre 2011, Farid accompagnait son frère lors d’un trafic de drogue à Orly quand ce dernier a été tué à la kalachnikov. En juin 2013, il a été condamné pour acquisition et détention illégale d’armes. Il a aussi passé six mois en prison pour des affaires d’extorsion de fonds en juin 2015. Et il y a un an, il a été blessé par balles lors d’un guet-apens devant son domicile de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) où nous avons essayé de le joindre hier.

[...]

Dans une interview donnée en septembre dernier dans les locaux de La Petite Reine, la société de production de Langmann et diffusée sur Youtube, Khider assurait avoir « plein de projets », dont « une pièce de théâtre » et « un film sur (sa) vie : un Rocky à la française »

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Un film français et de la boxe française,
à voir sur Kontre Kulture

 

Le triste cinéma pas français, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1937859

    "The Artist" qui n’est en passant qu’un mauvais plagiat du sublime "Singing in the rain".

     

  • #1937888
    le 06/04/2018 par Georges 4bitbol
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    A sa décharge sa mère et son frère se sont suicidés. Son oncle Rassam également. Une histoire familiale difficile et une personnalité déconstruite. Le fric ne fait pas de miracle.


  • #1937890
    le 06/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    C’est précisément ce type de personne qui ne devrait avoir aucun pouvoir.

    L’argent ne fait pas la culture, et les fréquentations toxiques plomberont un logiciel déjà bien handicapé de naissance.

    L’argent n’est qu’un outil, et tu n’as pas besoin d’avoir une collection de marteaux pour bien enfoncer un clou, surtout si toi et tes collaborateurs avez tous 2 mains gauches...

    Matthias Schoenaerts était énorme, dans Bullhead, film policier belge écrit et réalisé par Michaël R. Roskam, sorti en 2011.
    Combien ça coûte, un film comme ça ?
    Il faut prendre le temps de regarder, faire l’effort de comprendre en quoi consiste le talent, comment il se déploie.
    Thomas Langmann a l’air fasciné par le monde des voyous : dans Bullhead justement, les deux frères garagistes, magnifique composition d’acteurs, y’a pas une once de glamour, ils ont réussi à incarner de la pure viande de taule !
    Ça coûte rien, ça : ça coûte l’effort de prendre le temps d’apprécier.
    À l’inverse, être pris dans une spirale de superficialité, ça doit vite chiffrer.

    Bon : l’avenir du Cinéma n’appartient pas à ces gens-là.
    Ce ne sont que des frasques annexes, certainement pas le coeur du sujet.

     

    • #1938067
      le 07/04/2018 par Henri
      La chute de l’empire Thomas Langmann

      Entièrement d’accord avec cette analyse.
      Voyez ou revoyez Bullhead, du vrai grand cinéma avec une vrai perfomance de Matthias Schoenaerts. Comment un producteur peut il passer à côté d’un tel acteur sans lui dérouler le tapis rouge alors que la piètre perfommance de Starr (qui n’en n’a que le nom) a contribué à plomber ce film que Mathias aurait tiré vers le haut....langman ose tout c’est même à ça qu’on le reconnait.


  • #1937902
    le 06/04/2018 par VORONINE
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Des personnages débiles, corrompus, imbus d’eux mèmes, sans morale , sans valeurs ...et maintenant sans pognon , qui peuplent l’univers frelaté des gloires éphémères ! Aucun intérèt .

     

  • #1937922

    Pour se renflouer, il n’a qu’à produire un film sur les "heures les plus sombres de notre histoire" puis suggérer au ministère de la culture de le faire visionner à tous les écoliers.
    Ou alors, produire les Ch’tis 3.

     

    • #1937978
      le 06/04/2018 par Ciné80
      La chute de l’empire Thomas Langmann

      Je crois qu’il devrait plutôt produire une pitrerie classique avec en vedette Richard Anconina et Jean Benguigui. C’est dans ce genre de formule qu’il réussirait le mieux.


  • #1937924
    le 06/04/2018 par Gloria Lasso
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    The artist... film quelconque qui ne doit son succès qu’à son distributeur américain (Weinstein... aujourd’hui dans la tourmente) patron des "oscars", à "l’oscarisation" communautaire et à la communication qui s’en suivit....


  • #1937953
    le 06/04/2018 par Rusty James
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    La mafia organisee et la petite delinquance de banlieue : le fleuron de la nouvelle culture francaise

     

  • #1938008
    le 07/04/2018 par Sedetiam
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Langmann inspire « du respect ou de la crainte »




    Chez moi, que dalle.
    Il n’y a vraiment que le(s) Parisien pour se faire dessus.

     

    • #1938100
      le 07/04/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
      La chute de l’empire Thomas Langmann

      Un Parisien ?

      Non : il s’agit plutôt des personnes qui attendent quelque chose de ce producteur, professionnel d’une certaine industrie cinématographique, comme si leur vie en dépendait.

      Les Parisiens, dans l’ensemble, ont d’autres soucis.
      Également ceux qui croient au Cinéma, il ne faut pas tout confondre.

      Thomas Langmann, ça ne s’adresse qu’à une certaine catégorie de personnes, et à moins d’un miracle, c’est déjà du passé.

      Le diptyque Mesrine de Jean-François Richet est très sympa, mais ’faudrait que je revois le André Génovès, de 1984, je crois qu’il y a des passages un peu maladroits, et du coup assez émouvants, plus proches de la réalité.


  • #1938063
    le 07/04/2018 par Mister X
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Vu le pléthore de films disponibles en nos temps et leur accès facilité par internet ; il est juste normal que le cinéma soit devenu un produit de grande consommation avec tous les travers de ce type de produit : fadaises et fades, surabondance de nullités, rentabilité impossible, domination des conglomérats et lobbies.
    Il ne peut pas en être autrement.
    Vivement l’arrivée des films bio et dissidents.


  • #1938093
    le 07/04/2018 par bertin
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Occident et Oligarchie,

    Le monde Occidental est en train de "pourrir"
    par sa tête culturelle .
    L’Oligarchie,va perdre son instrument de perversion
    universelle,qui lui permet de manipuler les peuples .
    On attend la réaction des élites collaboratrices.
    Soral qui a compris l’essence du système ,a un
    boulevard devant Lui.Seule la trahison,peut
    l’empêcher d’accomplir un grand destin .
    Puisse le peuple des vrais travailleurs trouver enfin
    un chemin de libération .


  • #1938127
    le 07/04/2018 par anonyme
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Et il n’a pas encore pris d’assaut les caisses de l’état !? Petit joueur ! Il devrait faire comme ses collègues qui sont même installés dedans depuis belle lurette et qui phagocytent la ressource et la détournent à leur profit. Ce qui fait que des moyens qui devraient d’abord être mis en oeuvre pour favoriser la pratique des arts dans la population (les arts demandent chacun leur apprentissage) en font juste, par défaut, une masse de spectateurs passifs inutiles à eux-mêmes mais rentables pour qui les exploite(elle paie même cette population, ce qu’elle ne voit ou n’utilise pas). Merci qui !?

     

    • #1938229
      le 07/04/2018 par anonyme
      La chute de l’empire Thomas Langmann

      Et le pire, le plus scandaleux, le plus inacceptable, c’est que cette ressource détournée, monopolisée, est utilisée pour tirer toujours plus vers le bas (au niveau de médiocrité, de stupidité, de malveillance de qui la disperse) ceux qui sont ciblés avec !


  • #1938211
    le 07/04/2018 par Eric Mico
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Tout est relié au mondialisme comme disait Vincent Lapierre, mais là c’est quoi l’intérêt ? Deux liens - gratos ? - pour Le Parisien ?


  • #1938764
    le 08/04/2018 par Fabien
    La chute de l’empire Thomas Langmann

    Si y’a liquidation judiciaire, je récupère Céline Bosquet !
    Non ! Preumse !!

    A moins qu’elle n’ait déjà été refourgué à un émir ou un riche propriétaire de médias avec les tableaux de maître.


Commentaires suivants