Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La dictature sous le masque de la démocratie

Pourquoi le passe sanitaire est-il jugé conforme à la constitution ? Pour deux raisons essentielles. Parce que le variant Delta. Et parce que le vaccin. Le variant Delta du virus est plus contagieux. Le vaccin « réduit fortement les risques de circulation du virus ». Le présupposé de tout cela, évidemment, c’est l’existence de « la » Covid-19, virus très mortel pour lequel n’existerait aucun traitement. Ce sont les circonstances exceptionnelles qui justifient le passe sanitaire. Cette mesure est temporaire (bien entendu), mais elle durera autant que le virus.

 

À partir de là, il faut se réjouir que le législateur n’exige la présentation du passe sanitaire que pour les lieux qui présentent un risque particulier de diffusion du virus (peut-être aurait-il pu faire mieux, il lui reste en tous cas de la marge).

Dans son infinie bonté, il laisse libre l’accès aux urgences des hôpitaux. Dans les centres commerciaux, on pourra encore accéder librement aux biens et services de première nécessité. Et les transports publics longue distance resteront libres d’accès en cas d’urgence. Enfin, les activités politiques, syndicales ou cultuelles ne sont pas comprises comme « activité de loisirs », elles restent libres.

Et finalement le Conseil constitutionnel ne croit pas une seconde que le but du passe sanitaire soit de rendre aux gens la vie impossible et de les pousser à se faire vacciner. En effet, on ne voit dans la loi aucune obligation vaccinale. On peut obtenir son passe sanitaire en guérissant du coronavirus, et sinon en ayant un test à jour.

On ne pourra pas donc pas dire que nous sommes en dictature. Le Conseil constitutionnel a jugé. Ce sont des sages. Ils savent. Vous pas. Le Président a rappelé qu’en France, notre beau pays, tout se fait de manière démocratique. Enfin quoi ! Chaque mesure est décidée selon les règles, soit par le pouvoir exécutif, soit pas le pouvoir législatif. Et l’on peut toujours saisir un juge pour se défendre.

Si vous n’êtes pas contents, attendez les élections. D’ici là, n’oubliez pas que ces assemblées et ce Président ont été élus à la majorité absolue des Français. Il faut donc respecter la volonté générale. Si vraiment vous voulez manifester vos désaccords, là aussi la France reste le pays de la liberté. Vous pouvez le faire, à condition évidemment de ne pas employer des slogans, des chants, des panneaux qui pourraient déplaire au Prince.

La loi ressemble à un poignard. Le pouvoir tient le manche. N’essayez pas de lui retirer son couteau par la lame.

Damien Viguier

 

Formez-vous avec maître Damien Viguier dès la rentrée !

 

En lien, sur E&R :

 
 

Livres de Damien Viguier (28)







Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2779994
    Le 5 août à 18:38 par becalme
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Toute ressemblance avec la situation actuelle serait très certainement fortuite.

    Les 8 critères de la torture psychologique d’après la charte de BIDERMAN.

    1- Isolement : Priver la victime de tout soutien social. Développer chez elle une préoccupation intense d’elle même. La rendre dépendante de l’autorité.

    2- Monopolisation de la perception  : Fixer l’attention sur une situation difficile immédiate. Censurer les informations contraires à l’autorité. Punir l’indépendance et réduire la capacité de déplacement de la victime.

    3- Epuisement : Réduire sa capacité de résistance morale et/ou physique en l’épuisant à remplir des tâches inutiles.

    4- Menaces : Cultiver la peur, le stress et le désespoir en inondant la victime d’informations anxiogènes. La menacer de se retrouver encore plus isolée des autres si elle pense résister.

    5- Indulgences occasionnelles : Promettre une récompense en échange de soumission et procurer une motivation positive après soumission. Empêcher l’accoutumance aux privations imposées en lâchant un peu la bride en de rare occasions.

    6- Démonstration de puissance : Suggérer l’inutilité et la futilité face à une autorité beaucoup plus puissante.

    7- Humiliations et dégradations : Convaincre la victime que résister porterait atteinte à son estime de soi alors qu’en capitulant elle agit pour la bonne cause. La réduire à un niveau de survie animale par la suppression de tous les plaisirs "non-essentiels".

    8- Imposer des demandes stupides : Développer l’habitude à la soumission par des directives stupides, inutiles ou illogique.

    Source : Amnesty International "Rapport sur la TORTURE"

     

    Répondre à ce message

  • #2779998
    Le 5 août à 18:54 par fidelis
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Si maître Viguier en a le temps - dont je sais bien qu’il est compté – il serait sans doute très utile pour nous tous d’avoir son avis sur la tribune https://www.lefigaro.fr/vox/politiq...

    Et plus concrètement, quels droits et sur quelle base légale, un citoyen pourra demain objecter lorsqu’il se fera interpeller et verbaliser pour défaut de « pass sanitaire » dans les endroits où celui-ci sera désormais obligatoire ?

    Merci d’avance de nous éclairer maître Viguier et félicitations pour votre engagement en faveur de la liberté qui fait honneur à la tradition française tristement ébranlée en ces temps obscurs.

    Force et Honneur.

     

    Répondre à ce message

  • #2780088
    Le 5 août à 21:10 par truc
    La dictature sous le masque de la démocratie

    La 5ème "république" est en fait une dictature fondée sur le trucage des élections législatives par le scrutin majoritaire à deux tours . Toutes les véritables démocraties élisent leurs députés à la Proportionnelle . De Gaulle en 1958 a supprimé la Proportionnelle car avec elle il aurait été chassé du pouvoir aux premières législatives . Et c’est bien pour cela qu’il avait préféré démissionné en janvier 1946 . Par ailleurs les 12 ans de pouvoir ininterrompu de Netanyaou démontrent que la Proportionnelle n’entraine pas forcément l’instabilité ministérielle .

     

    Répondre à ce message

    • #2780324
      Le 6 août à 10:02 par ladko
      La dictature sous le masque de la démocratie

      Vous avez bien appris votre leçon mais le problème actuel n’a rien à voir avec le mode de scrutin.

      Tant que des branquignols seront envoyés à l’assemblée, ce sera la m...

       
  • #2780090
    Le 5 août à 21:17 par tunisoral
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Magnifique conclusion toute en creux. Comprenne qui voudra.

     

    Répondre à ce message

  • #2780111
    Le 5 août à 21:55 par Nabil
    La dictature sous le masque de la démocratie

    On est en train de vivre l’ordre 66 et les clones appliquent l’ordre sans poser de questions. Pour ceux qui connaissent Star Wars ils se rappelleront que c’est le moment qui fait basculer la société dans le côté obscure. Même Yoda se barre dans son ermitage à ce moment là car il comprend qu’il n’y a plus grand chose à faire si ce n’est attendre le moment opportun qui arrivera dans l’épisode IV qui je vous le rappelle s’appelle "Nouvel espoir". Bref je continue dans mon délire Star wars mais aujourd’hui soit on choisi d’être un Jedi, soit un Sith, Soit un clone. Perso je pense qu’être un Jedi c’est quand même bien plus sexy.

     

    Répondre à ce message

  • #2780248
    Le 6 août à 07:50 par On nous ment, on nous spolie !
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Votre conclusion est une image excellente pour se souvenir que l’État dispose du monopole de la violence légale, et, que chaque fois, on butte dessus jusqu’à perdre notre sans froid, et, aussi nos valeurs…
    AMHA, la spiritualité reste la voie !

     

    Répondre à ce message

    • #2780603
      Le 6 août à 17:09 par DestroyThe SystM
      La dictature sous le masque de la démocratie

      Un CRS signe une décharge de l’Etat mentionnant "Ni Dieu, ni maître".
      Ce qui signifie, qu’ils peuvent charger leur femme, enfant, famille, ami, etc...
      Vous ne pourrez rien faire sans dépasser la notion de non-violence. parce que la violence est du côté de l’Etat.
      Si vous en avez marre de votre job, barrez-vous, croyants levez-vous fièrement et pensez à Jeanne d’Arc.
      La vie est une résistance face à la mort. Vivre ou mourir, il faut choisir. :-)

       
  • #2780704
    Le 6 août à 20:36 par kermit la grenouille
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Macron a été élu en faisant "barrage au FN" et au "Républicain" des conneries comme ca.

    Il n’a aucune légitimité, pour info il fait 7% des inscrits aux dernières élections.

    Aujourdhui on sait reconnaitre les dictateurs en costume cravates : c’est les pire.

     

    Répondre à ce message

  • #2780734
    Le 6 août à 21:35 par Picrok
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Dans mon bled pour le marché de nuit : paSS obligatoire et masque obligatoire !

     

    Répondre à ce message

    • #2782012
      Le 9 août à 05:49 par Quelle étrange époque
      La dictature sous le masque de la démocratie

      Fait gaffe parce que avec le couvre-feu, le marché nocturne, bientôt sera le jour
      Qu’est ce que tu veux, c’est pour ton bien, merde quand même

       
  • #2780801
    Le 7 août à 03:59 par La débrouille
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Pour éviter la vaccination simuler un début de « la » G19 vous aurez accès prioritaire au traitement (ex.Raoult, rester vigilant). Très utilisé dans d’autres pays pour éviter le paiement des test PCR pour voyager, par exemple.

     

    Répondre à ce message

  • #2781575
    Le 8 août à 15:45 par Clemens
    La dictature sous le masque de la démocratie

    Il y a le « passeport sanitaire », mais il y a aussi le « passeport escales » :

    https://youtu.be/sEiKs957ygs

    qui fait son racolage avec des escales gratuites pour les plaisanciers qui déclarent leur croisière... La mer qui était le dernier espace de circulation libre de tout contrôle devient elle aussi un espace policier.

    Notez le ton puéril, infantilisant et inoffensif de la présentation de ce système de flicage digne de la Stasi est-allemande ou de la Securitate roumaine... Et le vicieux de la distribution des rôles : l’appel à la soumission volontaire à la surveillance policière s’adresse à la femme à qui l’on fait miroiter du yoga gratuit pendant que l’homme est occupé à travailler et faire rentrer l’argent sur son ordinateur...

    Ces passeports « sanitaire », « escales » et les autres qui finiront peut-être par fusionner très bientôt devraient être bien nommés pour ce qu’ils sont. Le passeport sanitaire est un « Ausweis sanitaire » (prononcer ôssevaïsse), l’Ausweis tout court pour faire simple.

    Enfin, la convergence de ces passeports « sanitaire » ou « escales » est le symptôme que le régime qui est mis en place actuellement va bien au-delà d’une simple dictature et qu’il est un véritable régime totalitaire. Tous les aspects de la vie humaine, le travail, les loisirs, l’intimité, la circulation, etc. sont intégrés à la surveillance policière, aucun domaine ne doit échapper à la surveillance... ce qui est bien la définition du totalitarisme.

    La vidéo a été mise en ligne le 10 septembre 2020. Le compte est actif depuis le 5 décembre 2019 (pour rappel, 1er cas de COVID est détecté officiellement à Wuhan le 1er décembre 2019). Une belle synchronisation...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents