Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La domination bancaire en cinq étapes

Vous n’avez pas besoin d’une armée pour parvenir à une domination mondiale. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un crédit bon marché pour acheter tout ce qui génère la plus haute valeur et/ou revenu.

 

Domination mondiale, cela sonne bien, n’est-ce pas ?

Voici comment l’obtenir en cinq étapes :

 

- 1. Transformez tout en une marchandise qui peut être échangée sur le marché mondial : terre, baux sur la terre, options pour acheter des terrains, des maisons, des bâtiments, des chambres dans les bidonvilles, le travail, des outils, des robots, l’eau, les droits sur l’eau, les droits miniers, les droits sur les lignes aériennes, les navires, les avions, le pouvoir politique, les actions des sociétés, les obligations d’État, les obligations municipales, les obligations des sociétés, les prêts étudiants qui ont été regroupés dans des instruments dérivés, les revenus des parkings des villes, l’électricité, les logiciels, la publicité, le marketing, les médias, les médias sociaux, l’alimentation, l’énergie, les assurances, l’or, les métaux, le crédit, les swaps de taux d’intérêt et, en dernier lieu, les instruments financiers qui contrôlent et/ou organisent en pyramide tous les biens et avoirs réels qui ont été marchandisés (c’est-à-dire presque tout).

Pourquoi est-ce la première étape essentielle dans la domination mondiale ? Une fois que quelque chose a été marchandisé, il peut être acheté et vendu sur le marché mondial dans des devises fiduciaires – des devises qui ne sont pas soutenues par un actif du monde réel et qui peuvent être créées ex nihilo par les banques centrales et privées.

Vous voyez la dynamique, n’est-ce pas ? Créez une monnaie-dette depuis le néant, puis utilisez cet « argent gratuit » pour acheter le monde réel. Joli tour, n’est-ce pas ? Obtenez ce moyen d’échange pour essentiellement rien (c’est-à-dire l’argent à des taux d’intérêt proches de zéro), puis échangez-le pour des biens qui produisent des biens et des services dont tout le monde a besoin ou veut.

Maintenant, nous pouvons comprendre les étapes 2 et 3 :

 

- 2. Permettre aux banques privées de créer de l’argent depuis le néant grâce au système bancaire des réserves fractionnaires. Vous connaissez l’astuce : les banques peuvent émettre 15 $ en nouveaux prêts pour chaque tranche de 1 $ en espèces qu’elles détiennent en réserve. (Selon la réglementation en vigueur, cela peut aller de 10 $ à 35 $ qui peuvent être créés et prêtés pour chaque dollar détenu dans une réserve de trésorerie).

Dans l’environnement actuel des taux d’intérêt zéro, ce nouvel argent peut être emprunté à des coûts quasi nuls par les entreprises et les financiers.

 

- 3. Établir une banque centrale ayant une capacité fondamentalement illimitée de créer de l’argent et de l’utiliser pour soutenir le secteur des banques privées. Si les banques privées sont en difficulté, pas de problème, la banque centrale est là pour les renflouer avec des lignes de crédit illimitées et une capacité illimitée de créer de l’argent neuf.

 

- 4. Affaiblir / détruire la capacité des économies locales à organiser la production et la consommation sans utiliser de monnaie-dette et fiduciaire (c’est-à-dire l’argent contrôlé et émis par les banques centrales et privées). Vous voulez échanger des marchandises commerciales avec le troc ? Oubliez cela. Vous voulez utiliser les liens sociaux plutôt que l’argent ou le crédit bancaire pour organiser la production et la consommation ? Éliminez cette possibilité. Vous voulez émettre des monnaies localement ? C’est contre la loi. Vous voulez utiliser le cash ? Mauvais, très mauvais. Tout le monde doit utiliser les banques et le crédit bancaire.

Une fois ces quatre étapes en place, la cinquième est simple :

 

- 5. Achetez tous les actifs productifs et les flux de revenus du monde avec de la monnaie-dette presque gratuite. Aucun épargnant ne peut rivaliser avec les entreprises et les financiers ayant accès à des milliards de dollars de monnaie-dette presque gratuite.

Peu importe si vous gagnez 1 000 $ ou 100 000 $ par année, vous serez dépassé.

Une fois que tout peut être acheté sur le marché mondial, et que vous avez un accès presque illimité au crédit super-bon marché, vous n’avez pas besoin d’une armée pour atteindre la domination mondiale. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’un crédit bon marché pour acheter tout ce qui génère la plus haute valeur et / ou revenu.

 

 

Comprendre la dette avec Kontre Kulture :

La prédation bancaire et ses conséquences, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1803130
    le 17/09/2017 par pranakundaliini
    La domination bancaire en cinq étapes

    Les seuls véritables gagnants sont les banquiers de la banque centrale,
    qui produisent la monnaie ex-nihilo.
    Les banques de second rang sont toutes ruinées elles ne pourront jamais récupérer ce qu’elles ont prêtées : l’intérêt crée un trou comptable qui est impossible à combler.

     

    • #1803425

      " l’intérêt crée un trou comptable qui est impossible à combler."

      C’est le raisonnement développé dans le film "L’argent-dette".
      Ce film a l’intérêt d’expliquer grosso-modo le principe de la création de monnaie. Mais il diffuse aussi l’idée fausse selon laquelle il est impossible que tous les intérêts soient payés, parce que la monnaie correspondant aux intérêts n’a pas été créée lors de l’émission du prêt.

      En réalité, il suffit à l’emprunteur, au cours de la période de remboursement, de travailler directement, ou indirectement, pour le préteur. Le revenu ainsi dégagé par l’emprunteur lui permettra de payer les intérêts.

      D’une part, la monnaie créée par la dette peur servir à plusieurs transactions avant de retourner au préteur (qui la détruira lorsqu’il annulera la dette dans ses comptes).
      Et sinon, le banquier peut toujours s’accorder un prêt à lui même, en tant que particulier, qu’il utilisera pour payer le travail effectué par l’emprunteur. Et il remboursera ce prêt avec les revenus (salaires ou dividendes) que la banque lui reversa après avoir perçu les intérêts dus par l’emprunteur.

      Bref, ce problèmes des intérêts impossibles à payer, il n’en est vraiment un que lorsque le préteur ne dépense jamais les profits tirés de son activité. Au fond, on en revient au problème exposé par Keynes il y a bientôt un siècle : Si les capitalistes ne font qu’accumuler, s’ils ne dépensent pas suffisamment, la machine économique se bloque.


    • #1803688
      le 18/09/2017 par Anonymous19
      La domination bancaire en cinq étapes

      @ JP
      Keynes n’a écrit que des fumisteries qui ont été acceptées parce qu’elles servaient les puissances de l’argent. Essayez plutôt Von Mises.

      @pranakundaliini
      Vous avez raisons. Ce phénomène particulièrement visible au XXième siècle aux USA a permis de tuer les banques régionales et la croissance du cartel bancaire de Wall-Street actionnaire de la Réserve Fédérale de NewYork, elle-même principal membe du Système de Réserve Fédérale.


    • #1803946

      Les puissances d’argent, qui contrôlent depuis plus d’un siècle l’enseignement et la recherche en économie politique, ont diffusé une version tronquée et réinterprétée de Keynes, pour lui faire dire que l’état devait s’endetter (auprès du privé).
      En passant, de la même manière, elles ont diffusé une version épurée d’Adam Smith, pour lui faire dire que le libre-échange généralisé et la dérégulation, c’était le Paradis. Elles ne diffusent jamais, par contre, les passages de Smith expliquant qu’une nation va à sa perte lorsqu’elle laisse les capitalistes prendre le pouvoir politique.

      Pour revenir à Keynes, vous trouverez dans son livre " La pauvreté dans l’abondance, Paris, Gallimard, 2002, 290 p. (ISBN 978-2-07-042244-9) " quelques passages qui présentent, de la manière la plus simple possible, l’essentiel de sa théorie, telle qu’il la concevait après qu’elle ait muri pendant La Grande Dépression (1929). Il faut bien comprendre que le Keynes réel n’est pas celui prétendu par les économistes néo-classiques. Ce dévoiement a été bien décrit par Imre Lakatos.
      La plus importante, et la plus fidèle, mise en application de Keynes, c’est Hjallmar Schacht qui l’a faite.

      Quant à Von Mises, j’avais regardé il y a longtemps. Absolument pas convaincant. C’est de la pure logique hors-sol, qui donne l’impression à ses adeptes de posséder l’Indiscutable Vérité. Faut dire que c’est bien agréable de pouvoir ainsi s’épargner la très longue et très fastidieuse entreprise consistant à essayer de trier le bon grain de l’ivraie parmi toutes les idées antérieurement publiées, et à apprendre l’histoire économique afin de voir si les idées sont, ou pas, validées par la réalité historique.

      Bref, Von Mise = hors-sol = potentiellement dangereux.


    • #1804001
      le 19/09/2017 par Anonymous19
      La domination bancaire en cinq étapes

      Quant à Keynes, j’avais regardé il y a longtemps. Absolument pas convaincant. C’est de la pure logique hors-sol, des agrégats n’ayant aucune réalité physique, une différenciation de la macro et microéconomie pour justifier que ses théories ne s’applique pas à des cas réel. Bref, il donne l’impression à ses adeptes de posséder l’Indiscutable Vérité. Faut dire que c’est bien agréable de pouvoir ainsi s’épargner la très longue et très fastidieuse entreprise consistant à essayer de trier le bon grain de l’ivraie parmi toutes les idées antérieurement publiées, et à apprendre l’histoire économique afin de voir si les idées sont, ou pas, validées par la réalité historique. Bref, Keynes = hors-sol = potentiellement dangereux. Tout le monde peut voir le résultat autour de lui.
      Enfin, parler de "l’essentiel de sa théorie" est une farce, puisqu’il n’a jamais écrit de théorie cohérente, juste des préceptes ne s’appliquant qu’à des cas particuliers.


    • #1804045

      Et bien, lorsque je parlais de gens qui jouent avec la logique, et qui ne veulent pas se fatiguer plus, je ne croyais pas si bien dire.

      Je rappelles que Keynes a été mis en oeuvre par Hjalmar Schacht. A l’opposé, personne ne semble avoir jamais jugé intéressant d’appliquer la théorie de Von Mises.

      Bref, Von Mises est bel et bien hors-sol. Votre argument face à cela, il se résume à "C’est cui ki di ki y est" Bon, je crois donc préférable de clore la discussion


    • #1804067
      le 19/09/2017 par Anonymous19
      La domination bancaire en cinq étapes

      J’ai arrêté de prendre Keynes au sérieux quand il a parlé d’augmenter la masse monétaire. J’ai trouvé que c’était un grand humoriste quand il a parlé de réduire la masse monétaire.
      D’ailleurs, on attend toujours une explication du paradoxe de Gibsons.

      Keynes c’est comme le socialisme, ça ne marche pas et ça n’a jamais marché parce que ça n’a pas été implémenté correctement. Vivement que les hommes deviennent des abeilles ouvrières et que la société humaine devienne une ruche pour que ces idéologies fonctionnent enfin.

      Pour revenir au dévoiement de Keynes, vous trouverez dans le livre : "Henry Hazlitt - L’économie politique en une leçon" quelques passages qui présentent, de la manière la plus simple possible, son erreur essentiel.


  • #1803160
    le 17/09/2017 par nadir
    La domination bancaire en cinq étapes

    Les alchimistes ont réussi le Grand Œuvre... Ils ont réussi à transformer le plomb ... En or...


  • #1803228
    le 18/09/2017 par trouman
    La domination bancaire en cinq étapes

    J’espère vraiment que la technologie blockchain et les cryptos monnaies vont réussir à nous débarrasser de ce système qui tient les peuples en esclavage, si tant est que les cryptos ne soient elles même récupérées par le système bancaire.

     

    • #1803233
      le 18/09/2017 par BitcoinBuddha
      La domination bancaire en cinq étapes

      Tout à fait d’accord, je pense que c’est le seul espoir crédible pour les peuples de se libérer de la domination des institutions banquaires. BITCOIN


    • #1803236

      Pardonnez-moi mais j’aurais vraiment du mal à croire à une monnaie independante des banques....


    • #1803291
      le 18/09/2017 par DavM29
      La domination bancaire en cinq étapes

      Les crypto monnaies ... Le bitcoin ...
      n’importe quoi. Avec si peu de gens dans le monde à utiliser ce genre de monnaie comment voulez vous qu’elles aient une valeur. Ce
      sont juste des outils spéculatifs comme les autres pas des monnaies alternatives.


    • #1803302
      le 18/09/2017 par michel amm
      La domination bancaire en cinq étapes

      Le blockchain nécessite pour fonctionner des réseaux de communication et des centres serveurs. Ces deux ressources techniques sont entièrement contrôlées par les banques.

      Le blockchain n’est donc qu’un outil qui présente certain avantages et certain inconvénients. Et tout outil peut passer dans les mains des banques.

      La seule monnaie que ne nécessite pas d’outils pour fonctionner est la monnaie métallique. C’est la seule monnaie que les banques ne peuvent totalement contrôler.

      La monnaie métallique présente cependant des inconvénients, en particulier les métaux précieux sont utilisés dans l’industrie et sont en quantité limitée.
      Bien sur beaucoup d’économistes du système disent qu’il n’y a pas assez d’or pour satisfaire les échanges économiques mondiaux.

      Faisons un petit calcul (chiffres approximatif pour donner un ordre de grandeur)

      Volume des échanges journaliers : 6000 milliard de $
      Stock d’or mondiaux déclarés par les banques centrales : 32.000 tonnes.

      Si l’on utilisait l’or comme monnaie cela porterait le prix de 1kg d’or à

      6.000.000.000 / 32.000.000 = 187500 $

      Actuellement le lingot est à 35 280. Le passage à la monnaie or ne ferait que multiplier par 5 le prix de l’or. Ce qui reste raisonnable. De plus le stock d’or mondial est en réalité bien plus important que le stock d’or des Banques centrales (160.000 tonnes )

      On voit qu’il est en fait possible de repasser en monnaie métallique or contrairement à ce que disent les économistes à la solde des financier.

      En fait ce qui est en train de se passer c’est que les banques mondiales vont commercer entre elles avec de la monnaie métallique or, car c’est la seule façon d’éviter la "fausse " monnaie financière.
      C’est pourquoi elles rachètent de l’or. Elles sont en train de passer à l’or parce que l’arnaque du dollars papier n’est plus supportable, les banques pour commercer entre elles veulent une vrai monnaie qui ne puisse pas être créée à partir de rien.

      Par contre localement, pour le citoyen les banques vont évidemment chercher à utiliser de la crypto-monnaie qui leur permettra de diminuer les frais de gestion de la monnaie à presque rien, mais surtout de pouvoir continuer à générer de la monnaie à partir de rien.

      N’oubliez pas quand vous faite une transaction, l’unique façon que cette transaction soit anonyme est que cette transaction se fasse SANS intermédiaire. Si il y a un intermédiaire, banque, réseau de communication, alors la transaction est forcément connue de l’intermédiaire.


    • #1803318
      le 18/09/2017 par paramesh
      La domination bancaire en cinq étapes

      arrêtez avec vos bitcoin et autre bockchain , ce sont des monnaies spéculatives comme le dollar ou l’euro et donc facilement récupérables par le système, il suffit d’en acheter et d’en vendre.


    • #1803338
      le 18/09/2017 par NEVIYW
      La domination bancaire en cinq étapes

      Certains projets comme le MONERO ou le NEXUS sont encourageants car basés sur une totale décentralisation et un total anonymat. Sans aucun doute, les cryptos sont le futur.

      Mais ne soyons pas crédules, les gouvernements ne laisseront pas passer ça aussi facilement.


    • #1803429

      @neview
      Ah tu connais le nexus !
      Perso je pense qu un reseau independant au sol ou en orbite basse devient possible
      Le controle des banques est loin d etre acquis ils ont souvent du mal a maintenir leur propre reseau interne, le controle total est plus un fantasme qu une realite.
      Le meilleur controle reste la peur et l autocensure


    • #1803491
      le 18/09/2017 par Paul82
      La domination bancaire en cinq étapes

      Si Blythe Masters s’intéresse au bitcoin, posez vous des questions.... Et si vous ne la connaissez pas, Pierre Jovanovic a écrit un livre sur elle et ses oeuvres. Édifiant !


  • #1803252
    le 18/09/2017 par amejidonc
    La domination bancaire en cinq étapes

    Très bien résumé, un modele d’esclavagisme subtile (ils sont toujours subtiles cela-dit, l’esclave n’est jamais au courant de sa condition, il va gaiment "d’opportunité en opportunité" dans la confusion la plus totale).

    Et comme le dit trouman, la seule creation humaine qui va vraiment à l’encontre de ce modele, c’est le blockchain et sa creation monetaire decentralisée, meme si la banque a habilement fait croire à ses detracteurs qu’elle en etait la source, à defaut de pouvoir faire disparaitre ces technologies.


  • #1803273
    le 18/09/2017 par bertin
    La domination bancaire en cinq étapes

    L’Oligarchie impériale et le "Souverainisme Social",

    Excellent article sur le système financier de l’Empire .
    On voit à quel point les banquiers de l’Oligarchie ont
    comblé les vœux des marxistes et des trotskistes ,
    rebaptisés souverainistes sociaux ,en ruinant matériellement
    et corrompant les vrais travailleurs honnêtes .
    Cette destruction massive d’une civilisation,
    et cette corruption ou abrutissement généralisée des peuples
    au profit d’une caste est le fruit de l’Union du libéralisme
    et du marxisme pour aboutir à l’enfer trotskiste .
    Le PCF ,à la fête de L’Humanité ,symbolise ce rassemblement.
    L’Empire à la Fête de l’Humanité !
    Une dédiabolisation achevée ,le paradis pour l’Oligarchie et
    l’ Enfer pour les peuples gavés de consommation électroniques
    et de fausse monnaie !


  • #1803285
    le 18/09/2017 par lepunique
    La domination bancaire en cinq étapes

    d’accord ; et après ?

    1- Ce système ne peut pas être soutenable à perpétuité
    2-L’absence d’armée correspond toujours à l’effondrement des empires


  • #1803546
    le 18/09/2017 par quidam populus
    La domination bancaire en cinq étapes

    L’Establishment US ou Etat-Profond, Rome / P2-City / Couronnes anglaise et autres ou Occident compte s’en "sortir" à l’aide du FMI et de ses DTS.

    Cela abouti à leur rêve / culte du NOM avec une monnaie mondiale unique : le BANCOR (ex-Phoenix sur la couverture de The Economist, à Rothschild, de 1986).

    Dimitry Medvedev avait exposé la pièce lors d’une conférence de Presse à Davos en 2011.

    Ce nouveau système financier global au travers des SDS, panier de devises corréllée à l’or, leur servira de sauve-conduit à l’effondrement de leur système du pétro-dollar de Bretton Woods 1944, renforcé par Nixon en 1971 et rentré en vigueur par les accords de la Jamaïque en 1975...

    C’est le fameux "Reset" dont Christine Lagarde vante tant les mérites dans ses allocutions cabalistiques médiatisées.

    Les dettes s’envolent, le mondialisme reste et se renforce... avec en prime une dématérialisation et virtualisation accrue des économies et finances sous-contrôle absolu : disparition du cash, et chasse aux partisans de l’autonomie...

    Les crypto-monnaies rentrent dans ce plan des oligarques de la finance internationale apatride, cosmopolite et messianiste.

    Un ordinateur, cassé, volé, jeté (comme c’est arrivé à un étourdi qui a perdu 2 illions d’USD, en 2012) ou même sans électricité (ne rigolons pas...), et adieu ! les le "bas de laine" non sonnant et non trébûchant...

    Gardons bien toujours présent à ’esprit que la domination scélérate et inique des banksters 666, passe par le VIRTUEL comme mode incontournable de fonctionnement hégémonique...

    Se dire opposant / résistant / dissident, etc... passe obligatoirement par le rejet de l’utilisation des armes létales de leur système. Sinon quoi ?

    Inconséquence, ignorance, incohérence, irrationnalité, faiblesse, imposture, etc... ?

    Les peuples doivent gager que le monde multipolaire qui pointe son nez, déjouera en partie les affres sus-exposé par le saker, sinon "on est très mal" !

     

    • #1803694
      le 18/09/2017 par Anonymous19
      La domination bancaire en cinq étapes

      Le monde multi-polaire est le Nouvel Ordre Mondial.
      Pour instaurer un gouvernement mondial, il faut remplacer l’ancien hégémon par le nouveau. Il faut donc détruire l’ancien, c’est-à-dire les USA et le dollar US.