Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La fabrication de la menace d’ultra droite par le pouvoir profond et les médias mainstream

(Pour info Décugis aime beaucoup inventer)

 

Le fantasme de l’attentat d’ultra droite de ces dernières années (un milieu pénétré parfois jusqu’au sommet et suivi de toutes les manières possibles par le renseignement) est un marronnier de la presse mainstream socialo-sioniste. C’est le nonosse déjà complètement rongé qui est lâché aux toutous gauchistes qui ont besoin de frisson bourgeois bohème et d’un ennemi identifiable qui ne soit pas de l’élite.

 

 

Même cinéma aujourd’hui avec les mêmes ingrédients :

 

 

Des titres bien vendeurs pour des contenus décevants

Ce marronnier est le descendant direct du marronnier de la menace skinhead qui pesait soudain sur la France socialiste des années 80. Il fallait en réalité détourner l’attention et la colère des pauvres – qui allaient se faire entuber par le « socialisme » libéral fabiusien – vers des méchants de théâtre. La jeunesse jacklanguisée a suivi, on le voit avec le succès du film du bourgeois Kassovitz La Haine.

 

 

Les groupuscules « Blood and Honour » ou de suprématie blanche sont aussi peu nombreux qu’ils sont visibles médiatiquement. L’effet de loupe fonctionne à fond et permet de cacher la forêt de la violence et de l’armement dans les banlieues, dont les éléments radicalisés échappent complètement à la « République » (et dont le PS a longtemps profité d’un point de vue électoral et « commercial »).

 

 

Pendant ce temps, pendant que le lecteur lambda qui gobe les bobards de la presse quotidienne tremble à l’idée d’une invasion skin sur la France, les vrais terroristes – les producteurs de terreur – continuent leur travail de sape sur la nation puisqu’ils tiennent toutes les manettes et le curseur à peurs.

 

 

L’article de l’OJIM qui suit montre le système de reprise à l’aveugle et d’inflation de l’information initiale par les titres de la presse mainstream qui arrivent à transformer une petite saisie en menace frontale contre la République. Et ça tombe bien, l’Assemblée (ou ce qu’il en reste) vient de voter un texte sur le respect des principes de la République.

Décidément, les affaires tombent toujours à pic pour le gouvernement, dès lors qu’il cherche à faire passer une loi liberticide dans le dos de la population. Il y a les menaces fabriquées, et il y a la vraie menace oligarchique. En général, c’est le pouvoir profond qui crée les menaces factices (voir la provocation de Carpentras).

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Durant la semaine du 11 au 17 janvier 2021, nombre de médias de grand chemin se sont fait l’écho d’un danger imminent qui pèserait sur la France : il y aurait une ultra droite en train de s’armer. Heureusement, l’État et les médias veillent.

[...]

Coup de filet médiatique

Pour Le Monde, le 14 janvier, c’est d’ailleurs d’un « très gros coup de filet » dont il s’agit, réalisé par « la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne dans les cercles discrets des passionnés d’armes. Dix personnes ont été interpellées dans plusieurs régions de France et placées en garde à vue, mardi 12 janvier, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juin 2020 notamment des chefs d’acquisition, de détention, de transport d’armes et d’association de malfaiteurs. Selon nos informations, six de ces interpellés sont des militaires en activité ou de jeunes retraités du ministère de la défense. » Des passionnés mais un « réseau atypique par son ampleur et sa proximité avec les milieux du narco-banditisme », qui aurait fourni des armes à des trafiquants de drogue et «  des sympathisants d’ultra droite ».

La suite immédiate de l’article est un sommet de rhétorique de grand chemin :

« Les faits doivent encore être consolidés par les gardes à vue mais pour certains des interpellés, la question se pose de savoir si ces armes auraient pu servir à nourrir, dans des délais encore à établir, un projet d’action violente. L’un d’entre eux était connu pour être un sympathisant d’extrême droite tandis qu’un autre était “fiché S” en raison de ses liens avec l’ultra droite ».

Autrement dit, l’auteur de l’article ne sait rien, ce qui ne l’empêche pas d’affirmer sur la base de très vagues supputations que peut-être, un peut-être qui se voudrait assuré, un danger d’ultra droite menace. Une menace d’autant plus inquiétante selon l’article que plusieurs des interpellés sont des militaires en activité, le fait a en premier lieu été indiqué par TF1, et des militaires retraités. Diable ! Un coup d’État en préparation ?

[...]

Grossissement ou silence selon les cas

Ainsi, l’ensemble des médias de grand chemin qui relate la saisie de cet important stock d’armes et le démantèlement du réseau concerné, une fois les détails donnés sur les quantités, « une tonne de matériel » selon Le Figaro, mettent en avant une supputation issue d’une dépêche de l’AFP et relayée par TF1 concernant l’éventuelle implication de vagues sympathisants d’ultra droite. Il n’y a pas le moindre début d’un fait mais la simple indication de cette hypothèse suffira à en faire une sorte de « vérité », autrement dit une fake news.

La réalité ? Il y a des armes partout en France, en particulier dans toutes les cités et les « quartiers ». Ces armes sont entre les mains de délinquants, de criminels, de djihadistes et d’apprentis terroristes ou plus simplement de « jeunes ». Dans tous les cas, des individus ethniquement clairement identifiés. La circulation et la vente de ces armes font l’objet d’un trafic permanent contre lequel les forces de l’ordre luttent, parvenant parfois à démanteler des réseaux. Dans ce dernier cas, lorsque le réseau démantelé concerne des populations « multiculturelles », les médias de grand chemin ne font pas de choux gras.

Malgré les centaines de morts liés aux attentats perpétrés en France depuis le début de ce siècle et bien que le trafic d’armes soit lié à des communautés précises, les médias officiels en parlent peu ou pas. Par contre, si un « sympathisant d’ultra droite » est supposé être lié à l’achat d’une arme, ces mêmes médias n’hésitent plus : la dictature menacerait en France. Que ces « sympathisants » existent ou non, sous réserve que l’on puisse apprendre ce que signifie « l’ultra droite » dont parlent ces médias, peu importe au fond aux médias de grand chemin. L’important est de faire croire qu’un danger menacerait.

Lire l’article entier sur ojim.fr

La droite qui fait trembler la gauche

 






Alerter

78 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ça ne me concerne pas ! Je suis tellement à droite qu’on ne me voit plus !

     

    Répondre à ce message

  • #2650030

    L’extrême droite se balance elle-même
    Conversano Merkado et Solveig Mineo ont reconnue qu’ils avaient dénoncé un ultra natio de chez eux parce que le gars n’aimait pas les juifs (donc antisioniste et certainement antisémite) 
    Ils s’en sont eux-mêmes glorifié sur les forums et sur les réseaux sociaux
    Regardons aussi l’affaire de l’identitaire qui est impliqué dans le Bataclan Claude Herman qui avait dénoncé les réseaux DPS du Front National dans une émission télé
    Regardons l’histoire des militants d’ultra droite (lol) AFO
    Regardons celui qui avait voulu tirer sur Chirac Unité Radicale 
    Regardons les récentes embrouilles entre Alexis Issaurat (unité blanche) 
    Regardons l’histoire du PNFE avec William Abitbo
    J’en passe et des Meyer 
    Bref que des balances, qui se balancent entre eux 
    En plus ils sont infiltré comme un anus chez un proctologue 
    Autant dire que fréquenter ces milieux c’est prendre le risque de se retrouver sur une liste de la DGSI DGSE 
    Les mouvements politiques de droite comme de gauche sont sous l’œil des renseignements intérieur 
    Les skins en sont le parfait exemple avec Carpentras et aujourd’hui tous les jeunes qui partent chez AZOV (bosser pour BHL et Israël)
    Je parle même pas de Gladio ou tutti quanti

     

    Répondre à ce message

  • Menace terroriste de l’Ultra-Droite ?.
    C’est bon signe, le gouvernement va nous payer et nous fournir des armes. #antifa

     

    Répondre à ce message

  • Et je pense à ce jeune Youriy, lynché ces jours ci à Paris.

    Encore un jeune d’origine immigrée lynché par des autochtones indigènes francais.
    Les images barbares sont d’une pure horreur, terribles ignobles, insupportables .
    Les auteurs ne sont pas identifiés mais on pense évidemment instinctivement à l’extreme droite, l’ultra droite ou la méga droate ; le frisson fa$ciste comme un delirium tremens.
    Ces sous-hommes chassent en meute dans la France Orange Mécanique
    Heureusement la presse mainstream oligarchique nous apprend précocement et avec une grande anticipation qu’après plusieurs jours en réanimation, qu’avec ces 3 fractures du crâne , tout le sang qu’il a perdu,
    son visage poupin défoncé à coups de pieds et de marteau, tout comme son corps martyrisé ;
    "il va mieux",
    - mieux...
    presque déjà trop tôt "mieux".... comme si...

    Comme si...

     

    Répondre à ce message

  • J’adore l’exposition de fusils de chasse et d’antiquités. Les commandos de tueurs psychopathes professionnels suréquipés de l’état vont pouvoir jouer aux héros sans risque.

     

    Répondre à ce message

  • Valeurs actuelles ن@Valeurs
    RaquelGarrido s’attaque aux “charognards d’extrême-droite qui se servent de Yuriy pour relativiser leur propre complaisance” Flèche vers la droite avec pointe vers le bas

    Lola Cohen " charognards d’extrême-droite" ???
    Parce que s’indigner qu’un pauvre gosse se fasse massacrer par une bande de hyènes de banlieue, c’est être un « charognard d’extrême-droite » ? Pauvre folle va...

     

    Répondre à ce message

  • Arrêtons de parler de "pouvoir profond" sous prétexte de traduction. Il n’a rien de profond, il lui suffit d’être caché. Donc : "pouvoir caché".
    Les traducteurs professionnels savent bien que le mot à mot est parfois stupide.

     

    Répondre à ce message

  • J’avoue que j’ai suivie le scénario de Magali Robin et Alexis Cossette comme beaucoup , jusqu’à la dernière minute j’espérai un retournement de situation. Maintenant que la douche froide est passé , c’est le temps de la réflexion .Ma théorie , c’est que l’organisation Qanon est un truc bidon , un faux drapeau virtuel, le but étant d’identifier les personnes hostiles à la propagande du système. Ces derniers jours Francis Lallane a publié une tribune pour destituer le gouvernement , de façon constitutionnel et militaire. Les esprits les plus éclairés connaissent la fiabilité de Francis et la personne qui l’épaule dans cette démarche, je pense que cette initiative ressemble à Qanon et a le même objectif.

     

    Répondre à ce message

    • #2651405

      Certains de mes amis y croyaient aussi.
      Et voila : RIEN
      Tout simplement.
      Même pas un coup de feu ou des tensions internes.
      RIEN

      J’attends toujours UN seul témoignage d’enfant "échappé" d’un tunnel sous terrain.
      Vous savez ... ceux qui sont censés être des milliers ?
      Bref : QANON était un outil de Trump pour prétendre être "du côté des prolos".

      Sauf que, vu que Trump a négocié sa rédition avec Biden ... le combat classe capitaliste nationaliste VS classe capitaliste mondialiste est terminé.

      L’armée s’est couchée, c’est sa nature.
      La justice de classe a soutenu Biden (même les "républicains").
      Et Trump va pouvoir rejouer au golf.

      C’est PAREIL en Angleterre : Brexit réussi !
      Juste après : confinement et fermeture des écoles.

      Quelle "émancipation prolétarienne" ...
      Passons aux choses sérieuses : la lutte de classe

      Attendre que des milliardaires soient "de notre côté" est une vaste BLAGUE qui a trop durée.

       
    • #2651438

      @HaineEtMensonge
      Tout à fait d’accord avec toi camarade
      Des milliardaires de notre côté c’est la vaste blague soutenue par le guignol Abauzit
      Allez on retourne à l’usine, dans les tracteurs, sur les chantiers, en intérim, ou à pôle emploi... putain on s’fait toujours baiser et ça vient toujours de la droite (pour finir par la gauche progressiste) avec un petit soutien des bourgeois chrétiens mains dans la main avec les chrétiens de gauche

       
  • Wow, une table remplie d’armes de chasse à un coup. J’me demande pourquoi les militaires ne s’en procurent pas.

     

    Répondre à ce message

  • Moi je préfère un dictateur qui travaille , qu’un démocrate qui vole et qui réprime son peuple ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents