Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La fessée est-elle fasciste ?

Outré par son interlocuteur, un député écologiste quitte le plateau de LCI

Marie-Aline Meliyi recevait sur le plateau de LCI le député François-Michel Lambert (EELV), à l’origine du texte de loi interdisant les châtiments corporels, et l’écrivain Emmanuel Jaffelin, auteur du livre Apologie de la punition, au sujet de l’interdiction de la fessée, l’une des mesures adoptée par le Parlement dans le cadre de la loi Égalité et citoyenneté. Le débat a rapidement tourné court.

 

 

La loi Égalité et citoyenneté, voir sur E&R :

Réfléchir sur l’éducation avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

115 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1637126
    le 05/01/2017 par La porte en bois
    La fessée est-elle fasciste ?

    Quand il n’y a pas d’arguments, ça sort la carte facho ou "antisémite", on connaît le business des politiciens et des journaleux !

     

    • #1637220
      le 05/01/2017 par réGénération
      La fessée est-elle fasciste ?

      Oui mais çà va pas durer longtemps. Refuser le débat pour préférer le buzz c’est une chose, mais se faire insulter c’en est une autre ! Car facho ou antisémite est une insulte (à notre intelligence entre autre).
      Dans ce cas, il reste la justice pour s’expliquer... ou la correction virile.


  • #1637140
    le 05/01/2017 par rimkus
    La fessée est-elle fasciste ?

    moi ce qui me choque c’est la veste portée par le député,c’est la meme que gerard Jugnot dans UNE EPOQUE FORMIDABLE !!!


  • #1637145
    le 05/01/2017 par Elvis mistouf
    La fessée est-elle fasciste ?

    Sans argument, reste la fuite.


  • #1637158
    le 05/01/2017 par Jean
    La fessée est-elle fasciste ?

    Quand un enfant traverse la route et risque sa vie, une gifle protectrice est salutaire pour lui qu’il puisse intégrer qu’il a fait quelque chose de grave... C’est ce qui m’est arrivé et je remercie ma mère de l’avoir fait car depuis quand je traverse une route mon réflexe est de faire attention grâce a ce souvenir.. Bientôt il vont nous interdire de péter !!


  • #1637168
    le 05/01/2017 par Michael B.
    La fessée est-elle fasciste ?

    Mais les CRS qui ripostent quand ils se font caillasser par des gamins, auront-ils le droit de fesser leurs agresseurs ? Peut-être qu’avec une matraque ça compte pas...
    Ca devient compliqué tout ça, mais j’imagine que l’ensemble suit une logique globale parfaitement structurée et naturelle. Ces lois sont "Quand même !" écrites par des politiciens, ils sont compétents après tout, sinon ils ne seraient pas politiciens !

     

    • #1637215
      le 05/01/2017 par karreg an tan
      La fessée est-elle fasciste ?

      "" Politicien, DONC compétent "" !!!! Ceci est une injure envers les gens compétents !
      Allez plutôt vérifier la compétence des politiciens à l’heure de la sieste sur les bancs de l’assemblée nationale !


    • #1637615
      le 06/01/2017 par Yannick Aebischer
      La fessée est-elle fasciste ?

      @ karreg an tan

      Vous ne percevez pas l’ironie du commentaire auquel vous avez répondu, vraiment ? Mon Dieu, aidez-nous...


  • #1637169
    le 05/01/2017 par Clément
    La fessée est-elle fasciste ?

    Encore une fois le niveau de débat de ces personnes est affligeant de puérilité. Avec un "gauchiste" scandalisé à l’idée de pouvoir "corriger" sa progéniture de façon virile et traditionnelle et l’autre "réac’" incapable d’étayer son argumentaire. Personnellement je trouve de plus en plus nauséabond (pour employer un terme à la mode) ces quadragénaires issus de 68 qui méconnaissent les basiques de l’éducation traditionnelle (qui n’est pas un invariant anthropologique). A savoir l’imposition de limites à l’enfant et en particulier au garçon qui est dans la transgression plus que la fille. Limites qui doivent être signifiées légitiment par une figure paternelle et crédible mais néanmoins aimante. Ceci dit la société a les citoyen qu’elle mérite, c’est-à-dire de plus en plus de parents-enfants eux-même, incapable d’imposer la moindre limite à leur progéniture (Cf l’Hubris grec et le jeunisme de J.C Michéa). Bref tout ceci n’augure rien de bon pour les générations futures malheureusement.

     

  • #1637170
    le 05/01/2017 par Stormhorse
    La fessée est-elle fasciste ?

    Il veut bien discuter mais avec quelqu’un qui est d’accord avec lui... sinon il prend une fessée (symbolique hein, puisque maintenant, et depuis Freud, tout ce passe à ce niveau là) et se barre.

    Qui est le "facho" ?


  • #1637176
    le 05/01/2017 par Eberhard Lemke
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je suis peut-être ringuard mais je suis quand même contre les punitions, aussi corporelles, d’enfant.

     

    • #1637211
      le 05/01/2017 par Memo
      La fessée est-elle fasciste ?

      Oui, tu es ringard.


    • #1637242
      le 05/01/2017 par Rachid
      La fessée est-elle fasciste ?

      vous avez certainement des arguments interessant

      donc question pour vous : est ce que la parole seule suffit a etablir et maintenir les limites necessaires dans le comportement des enfants et adolescents, en particulier les garcons ?

      si votre reponse est oui j’aimerais bien savoir dans quel milieu vous evoluez

      la parole et l’ascendance psychologique et morale ne suffisent pas a gerer des enfants et des ados et si l’on a fait usage de fessees, evidemment a de rares occasions, l’ado a integre le principe de faute et de correction et ainsi il n’est pas besoin d’entrer en conflit psychologique ou meme physique parfois malheureusement.

      il s’agit d’elever l’enfant vers l’age et la responsabilite de l’adulte ce qui permettra l’adulte de s’elever lui-meme vers niveau de conscience qui ne soit pas maladivement egocentique

      me semble t il


    • #1637257
      le 05/01/2017 par ursus
      La fessée est-elle fasciste ?

      @Eberhard Lemke
      Rassurez-vous les ringards sont ceux qui prônent la fessée comme une manière de valider une explication non-intégrée... j’en suis !
      La mise hors la loi de la violence (enfin, une violence mesurée) nous a donné une belle société d’émasculés. Par contre, certains sont "autorisés" à employer cette violence, faut simplement être du bon côté du manche !


    • #1637259
      le 05/01/2017 par Kenshirô
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ce n’est pas ringard, c’est juste de l’inconscience, camarade.

      Sans fixation de limites, on ne rend pas service à ses enfants pour leur avenir. Une fessée justifiée ne peut être que bénéfique ( voir quelques exemples cités dans des commentaires plus haut )
      Sans cela, vous vous retrouverez avec des ados ingérables, sans respect pour ses parents et vous irez faire appel à Pascal le grand frère ou encore à super nanny si vous êtes sans autorité sur vos jeunes enfants.

      Quel mammifère ne réprimande pas ses petits quand ils s’éloignent du "nid" par peur du risque qu’ils se fassent dévorer ?

      La fessée est utile et doit être justifiée. Pas faire de la violence gratuite, bien entendu...
      L’absence de fessée et la violence abusive sur les enfants les conduisent sensiblement sur les mêmes chemins malgré tout.
      Les uns se croieront tout permis et les autres auront peur de cligner des yeux par crainte d’en prendre une. Dans ces deux cas, il y a une perte de repères qui leurs sera préjudiciable dans leur vie d’adulte et encore plus dans leur rôle de parents.


    • #1637287
      le 05/01/2017 par Ronnie
      La fessée est-elle fasciste ?

      Il ne s’agit pas d’être ringard ou non, il s’agit de savoir comment un enfant se construit.
      Avec de l’amour, des règles, des exemples, et parfois des punitions, voire fessées...
      Il ne s’agit pas d’être systématiquement violent.
      Si vos actes sont en accord avec vos paroles et qu’il recoit de l’amour, l’enfant aura tendance à vous prendre comme exemple, et les débordements seront rares.
      Comme on dit ici au Mexique : "la palabra convence, el ejemplo arrastra"
      Ou comme disait Gandhi : "L’exemple n’est pas le meilleur moyen de
      convaincre, c’est le seul."


    • #1637318
      le 05/01/2017 par Waow
      La fessée est-elle fasciste ?

      Étaye ton propos, pour quelle raison est tu contre ? Et on parle bien d’une petite punition pas d’une humiliation physique ou autre c’est une gifle, pas une patate


    • #1637323
      le 05/01/2017 par Pouet
      La fessée est-elle fasciste ?

      « Rassurez-vous les ringards sont ceux qui prônent la fessée comme une manière de valider une explication non-intégrée... j’en suis ! »

      Un psy de mes relations appelle ça : "podocuthérapie".

      Il trouve ça tout à fait normal, à bon escient évidemment.


    • #1638418
      le 07/01/2017 par Robin
      La fessée est-elle fasciste ?

      Tout dépend de la nature de la sanction. Si elle est appliquée à outrance et par stress, elle risque d’être trop fréquente, trop violente. Maintenant la sanction sert aussi à faire ressentir dans sa chair à l’enfant que c’est mauvais. Il doit associer la bêtise à la sanction pour ne pas la commettre à nouveau. Et cela vaut toujours mieux que la dure expérience du monde vrai. Pour éviter que votre enfant ne traverse sans faire attention, la plus dure des mains lui sera infiniment plus agréable que le plus doux des pneus...


  • #1637251
    le 05/01/2017 par Ladislas
    La fessée est-elle fasciste ?

    Viols entre enfants de plus en plus nombreux, une personne se suicide toutes les 40 secondes, chômage de masse, terrorisme d’État, vente record d’anti-dépresseurs,etc...
    Eh !
    Et si on parlait de la fessée ?
    Y a pas à dire, heureusement que les minorités éclairées de notre siècle se penche sur nos problèmes.
    Pour un peu, on se sentirai délaissé.

     

    • #1637375
      le 05/01/2017 par SamWang
      La fessée est-elle fasciste ?

      @ ladislas

      Tu dis qu’ « une personne se suicide toutes les 40 secondes »... ça fait un peu plus de 2000 par jour, soit plus de 600.000 par an. De deux choses l’une : ou bien tu avoues qu’elle était bonne, ta came, ou bien tu donnes des sources...


    • #1638497
      le 07/01/2017 par alexandre
      La fessée est-elle fasciste ?

      @samwang

      http://www.francetvinfo.fr/sante/ma...

      27 suicide par jour, plus proche de la réalité.


  • #1637258
    le 05/01/2017 par Ouioui
    La fessée est-elle fasciste ?

    Ahah, un républicain fragile !


  • #1637280
    le 05/01/2017 par Ronnie
    La fessée est-elle fasciste ?

    "vous m’avez mis qui là ?"
    Génial...le mec est tellement sûr d’être du côté du bien, qu’il trouverait normal de choisir la personne qui va débattre avec lui...
    Non ce qu’i il faudrait pour ce monsieur, c’est que la présentatrice aille systématiquement dans son sens, et qu’il n’y ait personne pour apporter la contradiction.
    Un homme 100% de gauche !


  • #1637288
    le 05/01/2017 par Sigurd Jorsalfar
    La fessée est-elle fasciste ?

    C’est la nouvelle version du théâtre de guignol ? Bah c’était mieux avant !


  • #1637293
    le 05/01/2017 par Blem
    La fessée est-elle fasciste ?

    "Quand vous mettez une gifle vous rompez le dialogue.." 30 secondes plus tard, monsieur quitte (fuit) le débat.. Logique socialiste sans doute...

     

  • #1637307
    le 05/01/2017 par Du guesclin
    La fessée est-elle fasciste ?

    hé oui, dès que quelqu’un dit quelque chose de sain dans ce pays, c’est un fascite ! La raie publique ne tolère pas la liberté dexpression.


  • #1637310
    le 05/01/2017 par Ariane
    La fessée est-elle fasciste ?

    L’ éducation se fait par les contrastes, c’est ce que l’enfant comprend le mieux.
    Autrefois, rien que le regard du père faisait que l’enfant savait s’il respectait ou non la Loi.
    Le père doit représenter l’autorité, la justice, les lois divines...mais la justice ne peut exister sans amour, comme l’amour ne peut exister sans justice. Les deux doivent être intimement liés sous peine de devenir des caricatures. C’est ainsi que l’enfant se sent en sécurité et qu’il peut être "bien élevé" conduit vers le haut, c’est à dire élevé à respecter les Lois divines seul chemin qui mène au bonheur... car le véritable Amour c’est cela, une protection contre les dérapages qui conduisent à la souffrance.


  • #1637319
    le 05/01/2017 par calendula
    La fessée est-elle fasciste ?

    On interdit la fessée à grands renforts de débats, mais il faudrait aussi interdire l’inceste ou les partouzes avec des enfants, car là je pense que c’est bien plus traumatisant pour l’enfant que de recevoir une fessée qui est administrée simplement pour lui montrer ce qu’il faut faire ou pas faire.
    A quand l’autorisation pour un enfant, de dénoncer ses parents pour lui avoir infligé une petite tape, c’est vers çà qu’on se dirige, çà commence avec la fessée et puis après çà sera quoi, mes parents pensent mal... je vais les dénoncer aux autorités....


  • #1637326
    le 05/01/2017 par Eric
    La fessée est-elle fasciste ?

    La carte facho, la seule carte dont disposent les crétins. Je suis intolérant au dernier degré, sans réplique face à des arguments, ou je refuse tout simplement d’écouter, dès lors un seul mot, une seule explication : Euh ?! Facho !!!


  • #1637331
    le 05/01/2017 par Demy
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je ne comprends même pas pourquoi il y a débat. Honnêtement, encore un sujet de ventres rassasiés.


  • #1637338
    le 05/01/2017 par paco
    La fessée est-elle fasciste ?

    Il ne faut pas mettre sur le même plan la gifle et la fessée. la gifle peut être dangereuse car proche du cerveau. La fessée par contre n’est pas contre indiquée.

     

    • #1640309
      le 10/01/2017 par Gui
      La fessée est-elle fasciste ?

      Dangereuse parce que diablement efficace !!!Ils faut toujours traiter au plus près la partie a soigner !!!


  • #1637346
    le 05/01/2017 par Dani
    La fessée est-elle fasciste ?

    Quel plaisir de ne plus avoir la télédistribution, d’ailleurs c’est toute une organisation de ne plus entendre ces intégristes idéologisés au libéral libertaire ; dans le bus la fois passée il y avait un débat sur Trump et blablabla la démocratie, vous imaginez bien le débat, obligé d’entendre cette merde dans les lieux public c’est d’une souffrance, on est obligé de s’organiser, j’ai donc sur moi des bouchons d’oreille, ni une ni deux je les ai enfilés, le soulagement et le plaisir de ne plus les entendre, j’ai pu continuer mon bouquin "mon retour à la terre" de Nicolas Fabre chez les éditions Kontre Kulture. ;)

     

    • #1637471
      le 05/01/2017 par La sardine de Marseille
      La fessée est-elle fasciste ?

      Le "TV-b-Gone" est un petit interrupteur qui éteind automatiquement toutes les télés aux alentours. C’est particulièrement rigolo dans les gares, au McCrado, dans les supermarchés.... le bonheur au bout des doigts.... par contre pas sur que ça coupe la radio.


  • #1637372
    le 05/01/2017 par Fesse
    La fessée est-elle fasciste ?

    Enfin, ils peuvent dire ce qu’ils veulent on n’en a rien à branler. On suit la tradition, une petite fessée ou une petite gifle, "pour le bien de l’enfant", il ne faut pas en faire un drame. Ces connards feraient mieux de s’intéresser aux "sévices" (autrement plus abjects) que subissent certains gosses, mais le sujet n’est jamais abordé. Que l’un ou l’autre aillent bouffer leurs pizza-gate au final. Du débat pour rien...


  • #1637378
    le 05/01/2017 par Bé Hache Elle
    La fessée est-elle fasciste ?

    En ce qui me concerne, la perfection dans l’éducation des enfants je l’ai trouvée dans une citation prononcée il y a 1500 ans par un gardien de moutons illettré dans le désert de l’Arabie :
    Joue avec ton enfant pendant 7 ans, puis éduque-le pendant 7 ans, puis devient son ami et complice pendant 7 ans.

     

    • #1637496
      le 05/01/2017 par al houda
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ibn al mubarak, un des rapporteurs récurrents de l’imam al bukhary, a dit : S’il n’y avait pas les chaines de rapporteurs(de hadith), n’importe qui pourrait dire n’importe quoi.

      Ce qui est le cas ici.

      Par contre le prophete a dit : Il suffit pour mentir de rapporter tout ce qu’on entend.
      Il a aussi dit : Celui qui ment volontairement sur moi qu’il prépare sa place en enfer.


    • #1637769
      le 06/01/2017 par Bé Hache Elle
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ah oui au fait, lorsque je parle de perfection ce n’est pas de l’ironie.
      Je pense vraiment que cette approche de l’éducation est tout simplement ... parfaite !


  • #1637392
    le 05/01/2017 par Auri
    La fessée est-elle fasciste ?

    J’espère que la fessée est toujours autorisée entre adultes consentants ou faut-il demander une dérogation ?

     

  • #1637410
    le 05/01/2017 par Herve
    La fessée est-elle fasciste ?

    Au lieu de citer des proverbes, des phrases toutes faites issues de notre propre "éducation familiale" et autres expériences affectives de vie, qu’elles soient positives ou négatives et qui ne sont que personnelles et réductrices...

    Lisez les pédagogues tels que P. Merieu sur l’autorité, Maria Montessori sur la fessée ( pédagogie dite " nouvelle" mais qui date de près d’1 siècle !) ou encore Winnicot (il y a 70 ans !), Loczy, ou encore Rufo Dolto et Myriam David, et après vous pourrez commencer à critiquer et participer de manière concrète et valable au débat, avec des arguments sérieux.

    La fessée, tout comme la gifle, est un élément de violence DESTRUCTEUR de l’identité profonde du futur adulte en construction.

    La véritable autorité n’a nul besoin de violence physique : ceci est même une éclatante démonstration d’échec et de faiblesse face a l’éducation de l’enfant.

    Qu’est-ce que l’autorité ? C’est avant tout la considération, le respect : comment se construit-il ? Comment en tant que parent peut-on réellement construire notre autorité ?

    La violence n’apporte qu’une seule chose : la crainte et la frustration de l’esprit.

    Mais l’autorité c’est tout autre chose, et c’est bien plus difficile à construire, et c’est pour cela que certaines personnes ont recours à la violence : on n’a plus le recours de la pensée, du raisonnement et des mots, donc on se réfugie dans la facilité : le rapport physique.

    Lisez, lisez, et lisez encore, et dans tous les domaines, Alain Soral le répète suffisamment : "Rien ne remplace a lecture".

    Alors informez-vous sérieusement sur le sujet : on a 60 ans de retard en France dans l’éducation.

    A bon entendeur !

    Signé : un Educateur de Jeunes Enfants.

     

    • #1637507
      le 05/01/2017 par Krissy59
      La fessée est-elle fasciste ?

      Enfin un message qui me rassure, merci !
      J’ajoute ma référence : Alexander Sutherland Neill ("Libres enfants de Summerhill", pour ceux que cela intéresse), qui disait, en substance, qu’un parent frappe son enfant parce qu’il est petit et qu’il ne peut pas lui rendre.
      En revanche, il ne frappe pas son patron, parce qu’il le craint.
      Il est tellement facile de reporter nos colères et nos frustrations sur un enfant, qui lui, bien-sûr, doit obéir pour satisfaire la soif de pouvoir de l’adulte.


    • #1637520
      le 05/01/2017 par glumotte
      La fessée est-elle fasciste ?

      Chacun son point de vue sur le sujet.
      Les mecs qui écrivent des pavés sur le sujet n’ont rien d’autre à faire, à mon sens.
      Les félins, par exemple, n’ont pas besoin de ces bouquins pour tarter leurs progénitures lorsqu’ils font les cons.
      Pour nos gosses, l’extérieur devient une jungle de plus en plus hostile.
      Une tape sur les doigts ou sur les fesses serait un élément de violence DESTRUCTEUR de l’identité profonde du futur adulte en construction ?????
      Merde, je dois me poser des questions alors... suis-je un homme ? Suis-je vraiment hétéro ?? Merde, j’ai les chocottes !! Que faire !! Papa, pourquoi as-tu été si méchant !?


    • #1637546
      le 06/01/2017 par Bl4st
      La fessée est-elle fasciste ?

      Votre message n’est que du blabla gauchiste.
      "un élément de violence destructeur de l’identité profonde du futur adulte en construction"
      Sérieusement... C’est une blague ???
      On éduque son enfant en fonction de celui-ci, de sa personnalité. Certains ont besoin de gifles ou de fessées, d’autres non.
      Dire qu’il y a une seule façon d’éduquer un gosse, c’est une escroquerie comparable à celle de la psychanalyse.
      Ce discours ne m’étonne pas venant d’un éducateur, métier qui ne peut exister que par la propension toujours plus grande de parents ne faisant plus le boulot.


    • #1637549
      le 06/01/2017 par pifpaf
      La fessée est-elle fasciste ?

      Françoise Dolto signait une pétition en 1977 qui tendait à banaliser la pédophilie ?
      C’est surement pour le bien de l’enfant, pour qu’il jouisse de la vie.


    • #1637569
      le 06/01/2017 par noname
      La fessée est-elle fasciste ?

      "La fessée, tout comme la gifle, est un élément de violence DESTRUCTEUR de l’identité profonde du futur adulte en construction."

      Moi je pense que celui qui pense ça n’a vraiment rien connu de la brutalité de la vie quand on est pas un nanti bien confortablement installé sur son canapé. Ton gamin qui n’aura jamais connu de limite se retrouvera face a des gens qui eux en ont PAR NATURE et il ne saura pas de défendre et on verra qui sera le plus destructeur pour le restant de sa vie. D’ailleurs tu peux le constater, les gamins qui foutent
      le bordel n’on justement et en général, pas de père ou un père laxiste.

      T’es éducateur en plus, que Dieu protège les futures victimes que tu éduques...


    • #1637594
      le 06/01/2017 par gino
      La fessée est-elle fasciste ?

      Bravo et merci Herve, vous avez tout dit.
      En plus d’être plus posé et polis que moi
      Envers ces petites personnes...


    • #1638432
      le 07/01/2017 par Mayol Arkan Torquemada....
      La fessée est-elle fasciste ?

      Signé : un Educateur de Jeunes Enfants.




      Les pauvres, des futures victimes de la vie, de l’argent, des envies, des racailles, du porno, etc...
      « Forge un homme pour le reste de ta famille en ton aîné... le plus grand protégera les autres et te remplacera toi le père digne et fort, protecteur de la famille...ainsi sur ton lit de mort tu partiras le cœur en paix ! »
      Je ne sais plus qui disait cela (en gros, je n’est plus la citation exacte, mais on s’est compris c’était certainement pas un émasculé de gauche libéral-libertaire éduc de banlieue)
      Ton bla-bla me rappelle les educs spé et les assistantes sociales qui s’occupaient de moi jeune , c’est de la merde victimaire !
      C’est pas ça qui va les aider dans cette vie de plus en plus dure (sans couverture sociale, sans travail, sans retraite, au milieu des nouveaux arrivants, qui travailleront pour les plus honnêtes, pour 80 centimes de l’heure, dimanche et jours fériés , et pour les autres qui convoiteront ce que les tiens t’ont laissés et que nos gouvernants ne t’ont pas pris encore !
      Education à la suédoise on voit ce que ça donne !
      Ils finiront sur TF1 dans Pascal le grand frère ou tox dans une salle de shoot pour les plus chanceux !


    • #1638485
      le 07/01/2017 par PaulTricard
      La fessée est-elle fasciste ?

      Un père taiseux, froid et distant,alcoolique plongé dans ses pensées perpétuellement ressassées, m’inspirait crainte et frustration sans jamais avoir levé la main sur moi.
      Une petite claque (exceptionnelle) ne fera pas douter votre enfant de l’amour que vous lui portez, si vous lui demontrez, mais lui signifie que la limite a été largement dépassée alors que l’indifference ou l’absence ne pose aucune limite (par définition) et le fait douter de l’amour que vous devriez lui donner et ainsi de sa propre valeur.

      On voit bien le résultats des educateurs (ou sont les parents ?) avec les racailles delinquantes qui ne craignent ni les flics, ni la prison et qui volent autrui pour ne pas être aussi frustrés qu’ils sont médiocres.


  • #1637413
    le 05/01/2017 par késako
    La fessée est-elle fasciste ?

    Emmanuel Jaffelin est mauvais... et je vais prendre l’AUTORITE vis-à-vis de vous...
    Oh Manu, t’es pas devant ton gosse... C’est quoi cette rhétorique ?

    Hors mis le débat entre ces deux messieurs sur la baffe méritée ou pas...

    Emmanuel Jaffelin dit a un moment : ...Les enfants ont en fait plus... (dommage qu’il n’ait pas pu préciser sa pensée) - et plus loin - ...vous savez qui font le plus d’enfants en France... (dommage qu’il n’ait pas pu encore préciser sa pensée) et développer sur ce qui est de cette « idéologie de gauche » actuelle... Le sujet étant toujours « La Baffe », je reste concentré, moi.

    A partir de là, François-Michel Lambert s’engouffre dans la brèche, en profite pour le traiter de facho ! C’est facile car ; ...vous savez qui font le plus d’enfants en France... Tout çà colle aux propos de Zemmour et des pourcentages ethnik qu’il annonce sur la délinquance des cités et patati et patata... (hors mis la financière que ces mêmes lascards méconnaissent...)

    Sinon ce débat, un vrai dialogue désaccordé... Echanges de plus en plus impossible, procès d’intention systématique, sans doute consciemment, c’est une technique comme une autre. Mais je puis croire que cela est vraiment ENDEMIQUE. Féminisation de la société... Manque de virilité intellectuelle tout azimut...

    Maintenant le débat sur la baffe... çà commence des fois très tôt... 1an et demi, la petite claquette sur la mimine quand au bout de trois NON, ton fils replonge la mains dans le bol de noix de cajou...
    La claquette vaut mieux qu’un long discours et l’enfant comprend très vite le sens des interdits. Et çà jusqu’à ce qu’il ne finisse pas sous un hall de cité à fourguer son paradis artificielle – ou dans un bureau par détournement de fonds, délits d’initié, fraude... son paradis, mais fiscal...

    Taxa Carbonara ? Es una otra Historia... Y’a des baffes qui se perdent.


  • #1637415
    le 05/01/2017 par ben’s
    La fessée est-elle fasciste ?

    Tout dépend...Il peut y avoir de l’amour dans une punition. Je reste d’avis qu’il faut éviter la violence physique. La fessée c’est un peu différent. C’est codé. C’est le tarif quoi. Si elle n’est pas forte ça va.
    Ce qui détruit un enfant ce sont les humiliations et les coups portés avec sadisme.
    Quand ma tante nous grondait je voyais de l’amour dans ces yeux. Quand ma mère me punissait ou me frappait j’y voyais de la haine, de la rage et du plaisir sadique.

     

    • #1637479
      le 05/01/2017 par Hans Zeitoun
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ben’s, je trouve ce commentaire basé sur votre histoire perso très intéressant.
      Avez-vous par chance déjà cherché à comprendre quelle pouvait être l’origine de cette différence essentielle entre votre tante et votre mère ?
      Ces deux femmes avaient-elles, elles aussi, été "corrigées" ? De la même manière ?
      Questions très difficiles, je m’en doute mais ca ferait avancer le schmilblick, je pense.
      Cordialement


  • #1637418
    le 05/01/2017 par pleinouest35
    La fessée est-elle fasciste ?

    Si ces gens de "gôche" avaient reçu davantage de fessées, ils ne feraient pas de fautes impardonnables comme celles que commit l’Elysée le 1er Janvier 2017 !


  • #1637444
    le 05/01/2017 par Fuku
    La fessée est-elle fasciste ?

    Le véritable fascisme, c’est l’intrusion de l’état au cœur même de la famille. L’éducation d’un enfant relève de la capacité d’un couple à inculquer à un enfant les règles essentielles de la vie en famille et en société. Mais comme le dit rossignol (pas de mes amours hein !) les enfants n’appartiennent pas aux parents... C’est dans la continuité de l’intrusion du mal au sein même de la famille où chaque foyer sera mis sur écoute et camérifilmé dans le salon... A part ça la France ne pourra pas être libre tant que la religion catholique enseignera l’amour et le respect de son prochain selon le rabbin vincent peillon...


  • #1637463
    le 05/01/2017 par Lowik
    La fessée est-elle fasciste ?

    Pardon mais je ne comprend pas bien l’intérêt de la publication de cet extrait.

    Ok le mec est un peu "léger" de quitter le plateau et s’emporte un peu vite. Est-ce une manière de critiquer la loi Egalité & Citoyenneté ?


  • #1637470
    le 05/01/2017 par nature
    La fessée est-elle fasciste ?

    Personnellement,je ne suis pas pour la gifle,mais comme disait ma grand mère,les fesses n’ont pas d’âme !

     

    • #1637953
      le 06/01/2017 par Drago
      La fessée est-elle fasciste ?

      Les LGBTistes veulent aussi s’approprier la fessée...
      en uniforme nazi et une cravache à la main, dans des séances de bondage.


    • #1637959
      le 06/01/2017 par Drago
      La fessée est-elle fasciste ?

      Non, mesdames LGBTistes... la fessée ne vous appartient pas !


  • #1637554
    le 06/01/2017 par noname
    La fessée est-elle fasciste ?

    L’autre gars qui fait le bonhomme et qui propose de mettre une gifle à son interlocuteur et qui se barre comme un voleur MDR...

    Perso je suis tombé récemment sur un cas de figure "typique" avec mon neveu de 4 ans, qui refusait de m’écouter sur quelque chose de précis après trois avertissements .

    Evidemment c’est pas mon gosse et ses parents sont à coté mais je l’ai pris physiquement et je l’ai déplacé ailleurs. Pas le temps de discuter des heures avec un gamin de 4 ans qui veut faire sa loi et qui m’empêche d’être tranquille, si ça avait été mon gosse je lui aurais mis une fessée ou une gifle (proportionnelle à son age évidement).

    Mon père n’avait plus besoin de m’en mettre car il n’avait qu’a me menacer de le faire quand je faisais le con, même mon, cousin l’avait fait et je l’apprécie énormément !

    Enfin bon, les gens normaux ne se privent pas et tant mieux.


  • #1637583
    le 06/01/2017 par pol
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je me permet un léger hors-sujet sur le thème de la correction physique, suite à tous les commentaires la concernant (dont certaines sont exaspérantes de suffisance).

    La bonne raison pour "corriger" son enfant c’est :
    - pour fixer une limite forte : important lorsqu’il s’agit de sécurité par exemple
    - pour rendre l’autorité indiscutable dans certaines situations : c’est une des responsabilité des parents

    La bonne méthode pour "corriger" son enfant c’est :
    - de le prévenir qu’au delà d’une limite il y aura correction : une correction ne pourra être anticipée que si elle est comprise
    - de l’inviter (fermement) à venir recevoir sa correction : ça l’oblige à accepter le lien de causalité suite à quoi il réfléchi déjà au rapport bénéfice/coût
    - de toujours rester calme : la perte de contrôle ouvre la porte à la violence (voir définition plus bas)
    - de ne jamais taper pour provoquer la douleur mais pour vexer (ex. tape sur les fesses) : ça tempère l’excès d’amour propre (car non, l’enfant n’a pas vocation à être roi)

    Quel est l’intérêt de procéder ainsi ? L’enfant admet généralement que la correction est juste, il apprend aisément les limites concernées, et la correction devient de facto rare. S’il faut d’après moi préférer la pédagogie sous sa forme théorique (et c’est de loin celle que je privilégie), la mise en pratique est parfois plus efficace, voire indispensable.

    Une petite définition de la violence :



    Selon l’OMS, la violence est l’utilisation intentionnelle de la force physique, de menaces [...] qui entraîne ou risque fortement d’entraîner un traumatisme, des dommages psychologiques, des problèmes de développement ou un décès



    Donc ce sont bien les conséquences de l’utilisation intentionnelle de la force physique et des menaces qui caractérisent ces dernières comme "violentes". C’est toute la différence entre une punition corporelle modérée mais réfléchie et intelligible, et une gifle assénée sous le coup de la colère et pour quelque raison que ce soit.

    Pour terminer, l’OMS (et les bonimenteurs de tous poils) semblent faire l’impasse sur la violence psychologique. Curieuse absence dans tous ces discours, dans la mesure où c’est une violence facile à mettre en oeuvre, encore moins visible que la violence physique, et qu’elle peut occasionner des dégâts ô combien plus destructeurs chez un enfant. Combien de parents qui pratiquent le chantage à haut niveau ? Qui se vengent de la difficulté qu’occasionne l’éducation des enfants ?


  • #1637609
    le 06/01/2017 par missa
    La fessée est-elle fasciste ?

    Les parents sont responsables de leurs enfants donc de leur éducation en conséquence une tape sur les fesses ne les tuera pas par contre ne jamais taper à la tête et pas de coup de pied ainsi que s’adresser de façon violente à un enfant, du style "je vais te fracasser". Je suis une maman, je sais pratiquement ce qu’est l’éducation d’un enfant et je n’accepte pas de leçon de gens qui ne vivent que de la théorie sonnante et rémunératrice pendant qu’on refuse un salaire aux parents. L’enfant a besoin de limites et la fessée en est parfois une avec explication du pourquoi mais je rajoute que les décisions des parents n’ont pas toujours à être justifiées. Surtout ce que ces gens oublient c’est qu’entre parents et enfants il existe un lien très fort qui s’appelle l’amour. Chose qui n’existe pas avec tous ces pseudo défenseurs des enfants. Tout ça à cause de tous ces parents qui maltraitent leurs enfants, on condamne la majorité par le prisme de cette minorité. Et que pensent ces gens des enfants qui maltraitent leurs parents ?


  • #1637616
    le 06/01/2017 par L’étrangère
    La fessée est-elle fasciste ?

    Bof...Moi des claques, des bleus et des gifles j’en ai reçu un peu trop dans mon enfance et mon adolescence, figurez-vous que cela ne faisait qu’exacerber ma révolte. Mes parents étaient trop sévères, ils voulaient tout le temps que je sois première dans tout ce que je faisais et aujourd’hui je remets en cause la pédagogie par punition corporelle.

    J’ai lu que les adultes qui développaient des pulsions sado-masochistes dans leur sexualité avaient souvent été frappés dans leur enfance, ils voudraient en réalité recréer l’instant de douleur en le maîtrisant.... Comme quoi, les gifles, les claques et tout ça, c’est pas forcément la solution. Je n’ai jamais levé la main sur personne, même pas sur mon chien, et je préfère la vie comme ça.

     

    • #1637877
      le 06/01/2017 par Homme alpha
      La fessée est-elle fasciste ?

      L’étrangère on s’en fou de ta vie et de ce que tu préféres, c’est grâce à des faux "pacifiques" dans ton style qu’on est arrivé à légiferer en faveur de l’ultra violence libérale dans laquelle on se trouve aujourd’hui.

      Et si personne ne supporte de vivre avec toi à part ton chien demande toi si c’est parce que tu es si parfaite que tu le dit.


    • #1637985
      le 06/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Homo Sapiens,

      J’ai jamais dit que j’étais parfaite et mon chien n’est pas le seul compagnon de ma vie ! On peut évidemment éduquer un être sans lui donner des torgnoles ! C’est ce que préconise Rabelais et Pouchkine, entre autre, cela ne fait pas d’eux des libertaires gauchistes décadents !


    • #1638151
      le 07/01/2017 par Homme alpha
      La fessée est-elle fasciste ?

      Donc tu ne remercies pas tes parents de t’avoir donné une éducation stricte qui t’as certainement permis d’avoir une bonne situation aujourd’hui, de connaître les limites, de pas être une débile qui suit l’ideologie dominante malgrès certains penchants sado maso... ça te regarde.

      Moi j’ai jamais reçu une trempe de mes parents, et donc j’ai du les prendre ensuite de tout les cotés par les profs et par la vie, j’ai cherché les limites partout et dans tout les domaines ce qui m’ a amené à vivre dans une remise en question extreme de toute forme d’autorité, avant de me stabiliser plus ou moins grâce entre autres à quelques exemples dont Soral...et je sais que cette déstructuration vient du fait que j’ai eté eduqué dans le laxisme gauchiste le plus total.

      Donc c ’est pas une histoire de prendre des torgnoles ou pas, mais de savoir pourquoi on les prends. Si y’ a aucun respect par refus de ce qu’on veut nous inculquer, torgnol ou pas rien n’ y fera.

      A un moment faut pardonner à ses parents ok tu lis des grands penseurs dont tu aimes la pertinance des avis sur l’éducation que t’as pas eu et dont tu rêverais pour tes enfants que t ’as surement pas et par extension pour toute l’humanité, d’autres pensent différement, manque de bol pour les autres les lois de la societé liberale vont pas dans leur bon sens à eux. Ils n’ont plus le droit d’être des hommes avec des attributs d’autorité ou de chef de tribu, car la societé ultra liberale mono parentale que tu cheris tant veut donner cette autorité aux femmes et au homosexuels et pedosatanistes sans foi ni loi, et castrer tout attribut d’autorité masculine dans l’homme, certains l’ont tres bien décrit pour que certains homo sapiens inadaptés par encore completement pervers et encore debout dans mon style puisse encore s’exprimer quelque part , malgrès qu’ils ne se soient pas aussi bien adapté au neo liberalisme atheiste comme la femme "strictement mais bien eduquée" que tu es l’est devenu, seule ou avec son chien et son ou ses compagnons.

      Le monde vers lequel on va sera de plus en plus invivable pour les hommes qui veulent le rester, et les femmes nous seront de plus en plus insuportables à sauter dans la merde à pieds joints, pour moi il est là votre sado masochisme. Vous faire détester des derniers hommes tout en prêchant la non violence à grand renforts de destruction de toutes les societés traditionelles. Et toutes les lectures du monde n’y changent rien.

      hommes et femmes ne sont plus


    • #1638308
      le 07/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?



      La société ultra-libérale monoparentale que tu chéris tant




      Merci j’ai bien ri. Je vous laisse a vos élucubration. J’ai un fils et il se porte très bien sans torgnole, il sera vitrailliste comme sa mère, car c’est le chemin qu’il a naturellement choisi. Il faut dire qu’il est né dans un atelier de vitraux, c’était son destin...

      Quatre aux torgnoles que j’ai reçues de mon père, non, elle n’étaient pas justifiées, alors arrêtez de me juger sans me connaitre.

      Salut !


    • #1638321
      le 07/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Heu...Je voulais dire "quant aux torgnoles" pas "quatre" ! Pardon, c’est mon correcteur.

      L’éducation n’a nul besoin de violence. Préservez surtout vos enfants de la télévision et de la pornographie car cela exacerbe chez eux des désirs inutiles qui les mèneront vers la violence. Choisissez bien les films que vous regardez, apprenez leur a élever des animaux et ne les envoyez pas a l’école, il existe des structures artistiques (entre autre) qui sont très bien faites pour qu’il puisse avoir son Bac, et pourquoi pas l’université après. Lisez, lisez un maximum et donnez lui l’envie de lire autre chose qu’Asterix. Frapper un enfant, que ce soit aux fesses ou sur la joue, est une décision grave qui n’est aucunement constructive.


    • #1638356
      le 07/01/2017 par noname
      La fessée est-elle fasciste ?

      Si elles n’étaient pas justifiées alors vous êtes complètement à coté de la plaque sur ce sujet. CQFD.

      C’est fou le nombre de gens qui ont eu des parents violents qui viennent nous donner leur avis sur ce sujet en mettant leur expérience d’enfant battu comme généralité absolue, c’est du yann moax dans le texte. Si vous n’avez jamais eu à lever la main sur votre enfant, c’est bien mais dans la vraie vie tous ne sont pas aussi tranquille que le votre. Faut sortir un peu de sa cabane.


    • #1638423
      le 07/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      No name,

      Je critique évidemment la décision très bolchevique de ce gouvernement car il ne doit en aucun cas envahir la sphère privée, mais si vous n’avez que la gifle pour vous faire respecter, c’est pas terrible et c’est encore moins viril.

      Une punition doit être constructive, pas bête et méchante, la punition doit permettre a l’enfant de se racheter. Si punir c’est aider a grandir, alors faisons le intelligemment !


  • #1637633
    le 06/01/2017 par Leïla
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je ne comprend pas que l’on puisse frapper un enfant ! Pourquoi faire ? l’éduquer ?!!. Surtout sur cette partie du corps, c’est ridicule quant on y pense, c’est humiliant, avilissant, cela met dans le coeur de l’enfant du ressentiment, de la honte, qui ne s’effacera pas de si tôt. Non ! Pas de fessée !.
    On aime, on éduque, on chéri, on élève, on respect ses enfants, nul besoin de mettre la main sur le postérieur.
    J’ai quatre enfants, je n’ai pas eu besoin de faire ça, et je peux témoigner qu’ils m’aiment et me respectent en retour.

     

    • #1637672
      le 06/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Merci ! Que les parents ici présents vous entendent.


    • #1637792
      le 06/01/2017 par Mayol Arkan Torquemada....
      La fessée est-elle fasciste ?

      @Leïla
      Je me permet d’intervenir à ton commentaire !
      Tes enfants, vifs, turbulents, sans jugement aucun (on est pas tous égaux si ?) moi je suis papa de bientôt quatre enfants, idem (pour le moment deux garçons, une fille et le quatrième pour dans quelques mois) , ma femme enceinte gère notre ferme et l’école à la maison, comme je suis là que quelques jours (raison professionnelle) par semaine, deux garçons en pleine fleur qui gambadent, courent, grimpent se chamaillent, c’est pas des inactifs qui aurait une télé et une playstation (je ne dis pas que les tiens sont amorphes loin de moi cette pensé)
      Tout jeune ils rentrent le bois, nous aident (même si cela reste une formalité vu leur jeune âge ils se doivent d’aider leur mère) une éducation sans corrections ou réprimandes (fessé, coin, lignes) ça les fait doucement sourire !



      Quant à (ma femme ou moi) si nous fessons un de nos garçons c’est pas pour leur péter les dents ou les mettre KO. Il faut comparer ce qui est comparable !
      Il y a une différence entre mettre une fessé et maltraiter ses enfants,.il y a aussi une différence entre mettre un enfant au coin et l’humilier !
      Je ne pense pas que celui qui violente, agresse ses enfants ,cette loi est un quelconque impact sur lui ! (exemple la mère &le beau-père de Fiona 5 ans)
      Par-contre le papa dont l’enfant l’aura fait condamner par un tribunal pour une fessé, verra son autorité sapé à jamais et ce sera un échec-et pour ce papa-et pour cet enfant, mais aussi pour la société !
      Une fois que l’enfants se sentira tout puissant, d’abord à la maison, puis (déjà) à l’école, puis devant les forces de l’ordre, on le retrouvera en Syrie, dans des tournantes, des crimes, des manifs antifas ou toxicomane prêt à agresser une vieille dame, pour lui voler trois sous pour une dose !
      La réprimande, la punition sont utile, elles apprennent aux enfants les frustrations ,qui seront quotidiennes dans sa vie... si personnes n’apprend les frustrations, les règles, l’autorité, la dureté (de la vie), on va vers le chaos ..les enfants ne seront plus faire face à un non ou à un refus, une impossibilité
      Et quand lors d’un contrôle de gendarmerie ou d’un refus de son patron ou d’une mauvaise note de son prof ,il lui faudra faire face, il n’en sera pas capable et son seul moyen, sera la colère, l’hystérie et la violence illégitime (qui sera pour lui un caprice, rien de plus, mais pour sa victime, ses parents, la société ce sera un drame)



      Bien à toi camarade à chacun sa méthode non ?


    • #1637823
      le 06/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      J’ai quatre enfants, je n’ai pas eu besoin de faire ça, et je peux témoigner qu’ils m’aiment et me respectent en retour.




      Très bien, vous avez eu la chance d’avoir des enfants "faciles" (pas la moindre tapette non plus ?).
      le problème est donc ailleurs : vous n’avez jamais rencontré d’enfant "tête à claque" ? vous savez le petit merdeux qui vous nargue, qui pique des crises de rage dès qu’on lui refuse quelque chose, qui vous frappe dès que vous essayez de l’empêcher de faire ce qu’il veut ? des gosses comme ça, il y en a, et ce n’est pas toujours une question d’éducation, ce sont des enfants difficiles tout simplement, rebelles à toute autorité. ces gosses là ont besoin d’être "maîtrisés", et le plus tôt possible, et c’est aux parents de le faire car "qui aime bien châtie bien".
      soyez un peu réaliste, il y a une différence entre des parents brutaux qui frappent leurs enfants pour un rien ou pour se passer les nerfs, et des parents qui en sont réduit en dernier recours à la force physique pour établir une limite à ne pas dépasser quand leur gamin dépasse les bornes "et que cela devient dangereux pour l’avenir. je n’ai jamais été giflé ni fessé par mes parents et j’ai eu la chance de ne jamais avoir eu à le faire avec mes propres enfants, mais je suis lucide et quand je vois ce qui se passe autour de moi, de bonnes fessées sont souvent une excellente solution car la fessée sert justement à humilier l’arrogance, (non tu n’es pas le plus fort) quand toute discussion raisonnable a été épuisée. il ne doit pas y avoir de principe dans la façon d’éduquer, mais une adaptation à faire en fonction de chaque enfant.
      Au fait, je parle toujours d’enfants et non d’adolescents car, pour un parent, frapper un adolescent ne sert hélas plus à rien, le ver est déjà dans le fruit.


    • #1637975
      le 06/01/2017 par specialk
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ah ouais ?

      Ben moi j’ai eu un papa. J’ai reçu des fessés et quelques baffes... Toujours méritées. Et tant mieux. J’ose pas imaginer ce que je serais devenu sinon.. A 30 piges il reste mon ultime exemple, je l’aime et lui aussi.


    • #1637996
      le 06/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      En tant que femme je me retrouve dans le discours de Leila, on a sans doute plus d’aptitudes pour la douceur . C’est pas parce qu’on ne donne pas des fessées a son enfant qu’on le traite pour autant en Roi ! Il y’a des façons de faire comprendre les choses dans la vie, on peut pousser fermement l’enfant dans ses derniers retranchements pour lui faire comprendre qu’il a eu tort...

      Enfin bon, moi je dis ça parce que des torgnoles j’en ai reçu et je suis pas convaincue par leurs vertus. Le nombre important de personnes traumatisées par la violence de leurs pères est une réalité, ne l’oubliez pas.

      Maintenant, je suis bien consciente qu’il y des enfants difficiles, méchants, voire agressifs. Je ne sais pas comment je réagirai par exemple si je voyais un enfant torturer un camarade. Peut-Être que dans des cas pareil la violence s’imposerait.


  • #1637682
    le 06/01/2017 par permaclyte
    La fessée est-elle fasciste ?

    Il faut voir les pays nordiques (Suède, Finlande..), cela as été interdit chez eux depuis bientôt 30 ans et ils se retrouve maintenant avec une génération de branleur insolents a qui personne n’as jamais donné de limite.

    Cela se vois aussi en France vu le nombre de cas sociaux qui passent dans des émission toutes plus abrutissantes les unes que les autres...

    Le bon sens fait réfléchir sur les publicités comme celle ou un enfant renverse son verre accidentellement et que la mère lui tire une grosse gifle... je m’en suis pris des trempes et des bonnes mais parce que je faisais des grosses coneries, mais pas pour quelque chose d’aussi futile soyons raisonnable..
    De quel frustration sont sujet ces promoteurs de haine parents/enfants


  • #1637801
    le 06/01/2017 par Tom
    La fessée est-elle fasciste ?

    Il faut faire une loi qui interdit aux parents leur role de parents parce que finalement les enfants st deja propriete de l’etat, des petits soldats endettes.
    A part ca vive la France et vive la republique !
    Le Pen 2017

     

    • #1637962
      le 06/01/2017 par Drago
      La fessée est-elle fasciste ?

      Ceux qui n’ont pas eu de fessées pendant leur enfance...
      ça leur manque plus tard.


  • #1637866
    le 06/01/2017 par A chier
    La fessée est-elle fasciste ?

    Bienvenue dans la societé de l’hermaphrodite roi...qui n’a jamais eté tapé sur les fesses dans son enfance mais qui se rattrapera très largement et en profondeur tout le reste de sa vie ...monde de merde


  • #1637871
    le 06/01/2017 par JeanBruller
    La fessée est-elle fasciste ?

    Bientôt interdit le " file dans ta chambre ! ".....

     

  • #1637886
    le 06/01/2017 par Homme alpha
    La fessée est-elle fasciste ?

    Ok on a compris ceux qui mettent des gifles à leurs enfants sont des "fachos"

    Le gauchiasse sort du plateau pour aller répandre sa daube plus loin en se glorifiant de s’ être fait victimisé par quelqu’un qui n’est juste pas d’accord avec lui d’ être une eternelle victime au trou de balle large comme le tunnel sous la manche...
    Et on peut laisser intervenir ensuite la police de la pensée unique après avoir sorti le mot magique "facho", et par extension raciste antisémite révisioniste... Le compte est bon sujet suivant.


  • #1637909
    le 06/01/2017 par Iris
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je suis un peu atterrée des commentaires que je lis ici (d’habitude ça vole un peu plus haut). J’ai 2 enfants et je me fais respecter sans avoir à leur lever la main dessus. Et ce qui est formidable c’est quils comprennent que le respect est mutuel et je n’ai pas à l’obtenir avec des menaces.
    Bien sûr n’importe quel parent même très équilibré peut déraper et mettre une fessée sous le coup de la frustration, c’est humain. Mais de là à prôner la fessee comme moyen d’éducation c’est vraiment de la paresse intellectuelle. Moi chacune des fessees que j’ai pu recevoir m’a donné envie de donner un coup en retour, vous trouvez ça constructif ?
    Ce qui est inquiétant en revanche c’est effectivement cette intrusion de la république a l’intérieur de la famille. Qui définit la fessee ? Comment prouver qu’elle a été donnée ? Est ce encore une façon de fragiliser la cellule familiale et de nous prendre nos enfants ? Tout cela m’inquiète beaucoup. Mais Tout de même, ne tombons pas dans l’excès inverse en défendant les châtiments corporels !

     

    • #1638170
      le 07/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      Bien sûr n’importe quel parent même très équilibré peut déraper et mettre une fessée sous le coup de la frustration,



      vous êtes très fort, vous parvenez à justifier l’injustifiable pour dénigrer le justifiable.
      et bien non, un châtiment corporel ne doit jamais être donné sur le coup de la colère . il ne peut être justifié que s’il est donné en pleine conscience, lucidement et donc, pour un parent, avec amour.
      un châtiment corporel ne doit être donné qu’en ultime recours, c’est d’ailleurs très souvent un deal (la menace est suffisante pour éviter d’avoir à l’utiliser. et puis beaucoup d’enfants n’ont pas besoin bien heureusement à ce recours ultime.
      Dans ce genre de débat, le problème est que tout le monde pense que tout doit être blanc ou noir.
      essayez de comprendre que chaque enfant est un cas particulier, que les conflits sont la dernière chose que des parents recherchent avec leurs enfants.
      Ce n’est pas parce que le châtiment corporel a été en occident un système institutionnel d’éducation, qu’une petite fessée bien méritée quand tout le reste a échoué rentre obligatoirement dans cette idéologie totalement perverse.
      je me refuse à croire que l’on ne puisse considérer que deux catégories de parents : les bourreaux et les laxistes.
      et surtout ce n’est pas parce qu’il y a des viols que l’on devrait interdire le sexe.


  • #1638023
    le 06/01/2017 par Ravenor
    La fessée est-elle fasciste ?

    Le problème du châtiment corporel c’est qu’il est un conditionnement qui enseigne très tôt à l’enfant que dans la vie, c’est par l’intimidation et la mise en application de la violence physique que l’on détermine qui a le pouvoir et qui ne l’a pas mais enseigne également que la meilleur méthode pour vaincre ou con-vaincre sont opposant que l’on à raison (fascisme) c’est d’appliquer sur lui de l’intimidation ou de la violence physique. Du coup c’est une méthode qui bâti des cultures et civilisations dont les USA sont la parfaite incarnation, alors si vous validez l’éducation à base de châtiment corporel vous ne pouvez pas déploré les méthodes de politique extérieure américaine des dernières décennies parce que le lien est total. Dès lors l’enfant devenu adolescent devient un handicapé des rapports humain, incapable de percevoir sa relation au monde autrement que par le principe Dominant/Dominé ; Puissant/Impuissant et le serpent se mord la queue et le monde continu de tourner sur des civilisations ou quelque dominants écrasent des populations dominés, par la violence des bombes ou celle de l’économie de marché et dans ce monde les sans-dents ne rêvent que d’une chose c’est de devenir les prochains dominants qui pourront enfin jouir de dominer ceux d’hier, parce qu’éduqué les nouvelles générations à traiter les conflits par le bon sens et le dialogue c’est à terme l’espoir d’avoir une humanité moins animale et plus civilisé.

     

    • #1638124
      le 07/01/2017 par Nicolas
      La fessée est-elle fasciste ?

      Je suis sur que les gosses américains se prennent moins de tartes que les gosses des pays sous-développés.


    • #1638194
      le 07/01/2017 par tigrée bleu gris
      La fessée est-elle fasciste ?

      Au quotidien il n’est pas toujours possible de faire entendre raison à un enfant difficile par le seul moyen du dialogue. Ceux pour lesquels il faut en dernier ressort utiliser la fessée sont du genre à tutoyer les limites du cadre en de multiples circonstances.
      Il me semble donc judicieux qu’ ils apprennent jeunes que le recours aux mains pour régler les litiges, conflits, désaccords...(bref tout ce qui devra immanquablement - pour ces fortes têtes - les opposer à l’un ou plusieurs de leurs semblables dans leur vie d’adulte) ne doit survenir que si le dialogue est vain, et vraiment dans le pire des cas. La cruauté dans nos sociétés modernes prend cette forme, celui qui y est confronté ne peut s’y soustraire.
      Sans oublier que certains mots blessants font des dégâts comparables aux coups en terme d’estime de soi, chez les jeunes gens.


    • #1638235
      le 07/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      je ne sais par pour les USA, mais pour ce qui est des sociétés traditionnelles,on ne frappe pratiquement jamais les enfants , on laisse entièrement libre les tout petits jusqu’à la naissance du suivant, et là le changement est radical puisqu’on le responsabilise par rapport à son cadet ; cela se passe en fait assez en douceur car l’exemple est aussi autour de soi. cela implique aussi la rareté des enfants uniques (qui sont parfois des problèmes ’comme en occident) mais en règle générale, même le petit dernier devient responsable de son cousin ou même de son voisin.
      le fait de responsabiliser les enfants très tôt leur donne un sens de la hiérarchie naturelle, de comprendre assez vite ce que sont des limites car il a très vite un rôle d’éducation pour ses cadets. et il ne faut pas croire qu’on en fait des adultes prématurés, tout se passe dans le domaine de l’enfance et du jeu, les parents intervenant fort peu. le châtiment corporel est donc très rare et il se situe toujours dans la deuxième phase, jamais dans la première comme chez nous. maintenant, vous dire ce qui est le mieux, sincèrement les deux systèmes se valent mais ne sont pas interchangeables si l’on considère que les conditions de vie et les structures familiales et communautaires sont totalement différentes.
      Ce qui est particulièrement évident par contre c’est que l’éducation traditionnelle donne des enfants beaucoup mieux intégrés à leur société que nos enfants à la notre (mais nos sociétés sont aussi beaucoup plus dures par rapport à leurs valeurs théorique, donc le sentiment d’injustice et la rebellion y sont plus courants)


    • #1638290
      le 07/01/2017 par Rocio
      La fessée est-elle fasciste ?

      Oui , mais vous semblez ignorer un fait , la grande majorité des pervers sont dans la toute puissance , donc l’absence de limites , et ce phénomène s’origine dans l’enfance. L’excès ou le manque d’autorité peuvent aboutir à des résultats désastreux. Le système a bien compris qu’en faisant des enfants rois incapables de dépasser leurs frustrations des générations d’individus entièrement soumis à leurs pulsions seront encore plus facilement manipulables .
      Le but de cette loi est belle et bien de retirer l’autorité parentale , sous couvert de protection de l’enfance afin de mieux permettre au marché de s’imposer et aux pervers qui sont derrière tout ça d’en profiter.


  • #1638107
    le 06/01/2017 par Fdouli
    La fessée est-elle fasciste ?

    Peut-être que quelqu’un y a déjà pensé...pour moi la meilleure solution c’est de ne pas faire d’enfant. Ou au maximum faire seulement "UN enfant"...à un âge raisonnable : c.a.d quand la femme a 35 ans et l’homme 40 ans ( la terre est déjà assez peuplée).


  • #1638125
    le 07/01/2017 par fred
    La fessée est-elle fasciste ?

    Les mères un peu viriles qui ont la gifle facile avec un père qui s’écrase, ça donne des garçons qui ont peur des femmes

     

    • #1638243
      le 07/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      c’est tout à fait évident et vous nous rappelez que le rôle de la mère est de protéger et que c’est au père que revient le dur rôle de sanctionner. vous donnez en fait du grain à moudre aux défenseurs de la fessée dans sa dimension éducative. inversez les données et tout part en couille.
      la fessée c’est comme la prison, c’est le recours ultime ; il faut des prisons mais le but n’est pas d’y fourrer la majorité de la population


  • #1638176
    le 07/01/2017 par padrepio
    La fessée est-elle fasciste ?

    La personne la plus gentille, généreuse, enthousiaste qui puisse se trouver sur Terre, j’ai la chance immense de la connaître, et très bien. Cette personne n’a jamais reçu de fessées, de gifle, de torgnole ou de coup de pied au cul de la part de son père, jamais. Aucune punition corporelle. Tout juste une petite main ferme reçue aux fesses par sa mère, mais elle se dénonçait d’une bêtise commise par un de ses frères, donc légère fessée pas méritée.
    Le père, lorrain d’origine, était un militaire, très pieux, ayant fait petit et grand séminaires, et la mère française née au Maroc.

    Cette femme que je connais a toujours profondément respecté ses parents, avec une tendresse toute particulière pour son père, homme droit et juste. Aujourd’hui elle est psychologue clinicienne, formatrice en hypnose Eriksonienne, et connaît très bien le cas d’enfants battus, même peu battus. Son rapport est son appel : il ne faut pas punir physiquement les enfants. Plus que les coups en eux-mêmes, c’est la PEUR que ces coups suscitent. La peur de ne plus être aimé par ceux qui sont sensés le protéger.

    On peut montrer sa réprobation à un enfant plus intelligemment qu’avec les coups et la peur. C’est du moins son avis. En tant que personne d’un bonté infinie, n’ayant jamais à subir les coups d’un homme mûr et fort, en tant que professionnel de la question son avis semble juste et bon.

    Les enfants difficiles le sont peut-être devenus à force de coups, de mépris, de manque d’amour et de peurs légitimes.

    Donc, cette loi, ça n’est pas plus mal. Défense de toucher à un enfant ça calmera peut-être quelques-uns de ceux qui rossent leur enfant. ça n’enlèvera peut-être pas toute la peur et aux moins quelques bleus, c’est déjà ça !

     

    • #1638274
      le 07/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      Plus que les coups en eux-mêmes, c’est la PEUR que ces coups suscitent. La peur de ne plus être aimé par ceux qui sont sensés le protéger.



      réfléchissez trente secondes et remplacez coups par punition ou engueulade (il y a des mots bien pire que des coups, surtout venant des parents).
      or justement la peur de la sanction quand on franchit les limites est le rempart de toute morale sociale (que ce soit la peur de la prison ou celle de l’enfer).
      je remarque aussi que votre psychothérapeute clitoridienne adepte de l’hypnose parkinsonienne, s’est quand même pris une tapette bien qu’elle ait été une enfant adorable.
      Vous mélangez tout, le choix n’est pas à faire entre l’éducation à coup de nerfs de boeufs et l’éducation de l’enfant roi qui n’a aucun sens des limites et des parents copains. mais trouver un juste milieu
      Vous êtes pour cette loi à cause des nerfs de boeuf, (réaction émotionnelle saine , mais pas suffisante car du même coup cette loi rend obligatoire la deuxième optique, celle de la non éducation : on regarde la plante pousser avec admiration, mais quand elle part de travers : ah non surtout pas de tuteur, c’est traumatisant.
      Maintenant si une fessée méritée vous a traumatisé à vie, désolé mais c’est que la sélection naturelle ne fait plus son travail


  • #1638232
    le 07/01/2017 par Semena
    La fessée est-elle fasciste ?

    1er commentaire : sur le contexte.
    Rappelons-nous d’abord et avant tout que le pouvoir cherche par tous les moyens à masquer le social par le sociétal. Il faut donner l’impression de faire avancer la société, de la faire évoluer. Une réflexion sur l’éducation des enfants est majeure et centrale, le débat sur la fessée est secondaire et marginal.

    Cette loi est passée le 22 décembre, le moment des fêtes de famille. Encore une belle quenelle dans notre gueule !

    Le sujet vient sur la table par le conseil de l’Europe qui condamne la France pour ne pas punir assez clairement les châtiments corporels. Il y a 1 an, un article du Monde déclarait que 80% des français étaient opposés à cette loi. Nouvelle démonstration que le pouvoir se soumet à Bruxelles mais ne sert pas les intérêts des français. A 6 mois des élections, les socialistes se tirent une belle balle dans le pied !

    2ème commentaire : sur la fessée.
    En droit, on cherche à savoir s’il y a eu intention de blesser, de donner la mort, etc. C’est un élément essentiel qui va jouer de manière parfois très importante sur le jugement rendu. De même pour une fessée : quelle est l’intention ?

    Plus loin dans le même esprit, une parole du Bouddha dit : "l’action n’est rien, l’intention est tout." Autrement dit, dans une vision spirituelle et compassionnelle (qui n’est pas défendable en droit, j’entends) qu’importe le résultat, l’important est : qu’avez-vous voulu faire ?


  • #1638249
    le 07/01/2017 par Juan
    La fessée est-elle fasciste ?

    Quel raciste, réactionnaire fachosphériste, ces gens me dégoutent, allumons une bougie pour l’aider à se soigner afin qu’il intègre le bienmieuxvivre ensemble.


  • #1638451
    le 07/01/2017 par Jay
    La fessée est-elle fasciste ?

    Débat intéressant.
    Il y a bien 2 points de vue qui se défendent.
    Perso, je pense que pour l’éducation d’un enfant, la première chose qu’il faut c’est l’Amour. Ainsi même s’il y a des erreurs dans l’éducation, elles seront compensées.
    Et cet Amour commence avant la conception même de l’enfant.
    En effet, c’est étonnant, mais alors même que l’on planifie tout dans notre société, de la maison jusqu’aux tomates, l’enfant est une de ces choses qui bien souvent n’est pas planifiée et c’est malheureux car cela va changer toute la psychologie parents-enfant.


  • #1638583
    le 07/01/2017 par Leïla
    La fessée est-elle fasciste ?

    @ Mayol Arkan Torquemada, heu non, ça va merci, mes enfants ne sont pas turbulents et surtout ne l’ont jamais été étant enfant, n’en déplaise à monsieur @Paramesh, désolée pas de tapette en vue, mon fils ainé est casé et a fait des études supérieures dans l’informatique, ses soeurs font des études supérieures également. Pas d’arrogance, plus de discrétion qu’autre chose, de la rigolade ça c’est sur, je ne m’en glorifie pas, et je ne vais pas m’excuser d’avoir des enfants équilibrés, grâce à Dieu et parce que je ne les jamais tapé, ni physiquement, ni psychologiquement. Je dit simplement, et je rejoins @Iris l’étrangère et Krissy, sur ce point.
    Pour ce qui est des enfants difficiles, bien sur que j’en ai croisé, et bien puisqu’il y a des enfants comme cela, je prendrais le problème dans l’autre sens, il est évident que les enfants sont à l’image des parents, malheureusement quand les parents sont perturbés, forcément cela va agir sur l’enfant, il y a un mimétisme qui s’installe, les chats ne font pas des chiens. Si les parents sont brutaux et difficiles à vivre, les enfants le seront certainement.
    Et pour finir, Dieu n’a jamais conseillé aux parents de frapper leur progéniture.

     

    • #1638641
      le 07/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Dieu n’a jamais conseillé aux parents de frapper leur progéniture



      En effet, c’est anti-Christique. Si Jesus avait eu un enfant, je ne pense pas qu’il l’aurait frappé. Lever la main sur un petit être (qui plus est qui sort de notre chair) est un cap, une sorte de rubicon franchi. Parfois on ne sent pas sa force et le drame peut arriver bien plus vite qu’on ne le croit. Les journaux sont remplis de sordides faits divers !


    • #1639042
      le 08/01/2017 par Paysan Breton
      La fessée est-elle fasciste ?

      @ Leila

      Dieu n’a jamais fait publier de recueil sur la manière d’éduquer les enfants. Il nous a fait Homme doué d’intelligence et d’esprit. Comme Chrétien, je suis un être incarné, mais l’Esprit n’est pas toujours plus fort que la Chair, et mes enfants le savent : je peux me mettre en colère et donner une tape. Cela leur inspire de la crainte, et la seule pensée de la réprimande paternelle ou un seul regard noir suffisent pour leur faire reprendre leur esprit. Je n’en éprouve aucune fierté ni honte particulière : la crainte du père est aussi une manière de pousser droit.

      Et s’il fallait supprimer la fessée ou autre tape, il faudrait également renoncer à hausser la voix, gronder, à ironiser ou même chercher à toucher son enfant là où ça fait mal... Je ne dis pas que c’est impossible, mais que tous ceux qui disent ne pas avoir eu besoin de recourir à la fessée ou la tape soit ont utilisé une autre forme de violence, soit sont des personnes d’un calme à toute épreuve soit ont eu des enfants dotés d’un caractère particulièrement facile...

      Enfin, focaliser le débat sur la seule fessée, c’est aussi stigmatiser certains parents soucieux d’éduquer correctement leurs enfants... mais l’heure est me semble-t-il plutôt à la remobilisation des parents démissionnaires. Rien de pire que l’indifférence en matière d’éducation : "que tu réussisses ou pas à l’école, je m’en fous, c’est ton avenir, c’est pas moi qui vis à ta place", ou bien "j’men fous c’que tu vis je te demande juste de me foutre la paix", ou bien l’absence de dialogue, sont des paroles ou négligences bien plus destructrices qu’une tape quand le gamin dépasse les bornes. C’est refuser à ses enfants l’amour dont il a besoin pour grandir.


    • #1639370
      le 08/01/2017 par cedric m
      La fessée est-elle fasciste ?

      je suis chrétien et je connais plusieurs versets bibliques qui encourage la correction et même celle qui est physique selon le modèle de notre Père céleste qui punit ceux qu’il aime !


    • #1639411
      le 09/01/2017 par Mayol Arkan Torquemada....
      La fessée est-elle fasciste ?

      @Leïla



      « heu non, ça va merci, mes enfants ne sont pas turbulents et surtout ne l’ont jamais été étant enfant »



      Je n’ai pas dit cela , je posais une question en aucun cas je ne me suis permis de dire quoi que ce soit sur vos enfants ! (que je ne connais point)
      Je dis juste que nous ne sommes pas égaux et si vos enfants sont dans un milieux universitaire ce n’est point le cas des miens (ni de moi d’ailleurs) ils sont dans un milieux rural (tracteur, village, chasse, champ, paysan, etc...) religieux (scout, catéchisme, capucin) et militant (politique et religieux) par les connaissances leur papa !
      Ensuite mes enfants sont certainement à mon image et à celui de mon épouse , en effet pas d’un milieux aristo, ni bourgeois, mais d’un milieux ou on ne doit rien à personne et on travaille dur !
      Je ne vous fait aucun reproche et suis même heureux pour vous mais je ne me reproche rien dans l’éducation de mes garçons et fille...ils sont des petits hommes et c’est ce que je veux faire d’eux ils sont polis, instruit, correct, ils ont la foi, le reste n’est que futilité !
      Je leur évite une perte de temps et de valeurs avec la télé, l’ordi ou le rap là ou j’habite pas d’abris bus avec des homme qui se lèchent pour une campagne homosexuelle, pas plus que des miss nues pour vendre des strings, ni de tag sur les murs des fermes aux alentours ou des prostitués qui racoleraient dans ma commune de 100 habitants ou de dealers et de punks à chiots qui passeraient vendre des produits illicites, c’est tout ce qui m’intéresse pour mes gosses leur tranquillité et la paix pour leur âme...
      Bien à vous camarade


    • #1639448
      le 09/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Quels sont ces versets Bibliques, de quels livres ? Si c’est le Deuteronome, cela ne me surprendrait guère.


    • #1640155
      le 09/01/2017 par cedric m
      La fessée est-elle fasciste ?

      @ l’étrangère :

      Quand on est chrétien il faut prendre en compte tous les livres de la Bible même le Deutéronome, après tout dépend de l’interprétation... bref

      Voici quelques versets à propos des châtiments :

      "N’épargne pas la correction à l’enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point. En le frappant de la verge, Tu délivres son âme du séjour des morts. "

      (la bible, LSG Proverbes du roi Salomon chap23 vers 13et 14)

      "La verge et la correction donnent la sagesse, Mais l’enfant livré à lui-même fait honte à sa mère. "

      (proverbes 29:15)

      "Celui qui ménage sa verge hait son fils, Mais celui qui l’aime cherche à le corriger."

      (proverbes 13:24)

      Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend ;
      6 Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils.
      7 Supportez le châtiment : c’est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ?
      8 Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils.
      9 D’ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie ?
      10 Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon ; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté.
      11 Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice.

      (Épîtres aux hébreux 12 : 4 à 11)

      Voila...


    • #1640256
      le 09/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Cédric,

      Tout cela n’est pas catholique...C’est protestant ! Je dirais même plus, c’est judeo-protestant ! Les Catholiques ne reconnaissent pas le livre du Deuteronome. Le Dieu protestant est vengeur, celui des catholiques est loin de la bassesse vengeresse.


    • #1640671
      le 10/01/2017 par cedric m
      La fessée est-elle fasciste ?

      L’étrangère,

      La Bible n’est ni catholique, ni protestante.. ! le Deutéronome est reconnu par l’église catholique comme tout les livres de l’ancien testament
      et je t’ai aussi cité un verset du nouveau testament.. !

      Dieu n’est pas vengeur selon toi ? et le jugement dernier tu en as entendu parler ?

      Dieu est justice et la punition n’est que le salaire ou la juste rétribution de celui qui agis mal, même si Dieu fais souvent miséricorde il y a temps ou il châtie... ! pas pour détruire mais pour nous aider a reprendre le bon chemin donc par amour !

      Donc pour revenir à notre sujet, la punition peut être exercé par amour, elle est souvent nécessaire, utile et saine ! si les parents ne châtient pas leurs enfants il n’auront pas la notion de l’autorité, des limites et de l’interdit donc ils risquent de faire châtier violemment par la réalité de la vie.


  • #1638732
    le 08/01/2017 par L’étrangère
    La fessée est-elle fasciste ?

    C’est marrant parce que sur ce fil on voit clairement la différence entre les sexes :

    - Les femmes sont majoritairement contre la fessée et les hommes sont à 90% pour. C’est une belle preuve de notre complémentarité. Derrière le désaccord se cache la richesse des points de vue. La femme est douce, l’homme est ferme.

    C’est ça l’équilibre !

     

    • #1638895
      le 08/01/2017 par paramesh
      La fessée est-elle fasciste ?

      Alleluyah, vous commencez à comprendre, j’en suis fort aise, et pour sortir un instant de la fessée, je pense que vous conviendrez avec moi que nos sociétés actuelles où le père est souvent absent ou laxiste par fatalité (chômage, assistanat, propagande féminisante), les femmes qui, elles, sont dans le quotidien de l’éducation ont énormément de mal à faire respecter une autorité à laquelle elles ne sont pas génétiquement ou culturellement (au choix) prédisposées, ce qui se vérifie hélas dans l’état pitoyable d’une grande partie de notre jeunesse d’aujourd’hui.
      Petite histoire pour terminer : sur une plage un gosse (genre petit morveux qui nargue) s’amusait à balancer du sable sur mon chien qui se levait à chaque fois pour l’éviter. les parents lui ont bien dit dix fois d’ arrêter, peine perdue, jusqu’à ce que mon chien (un énorme berger Allemand très malin et ayant une grande habitude des gosses) se lève d’un coup et se mette à grogner et montrer les crocs à 10 centimètres du visage du gamin (c’était vraiment impressionnant et le gamin, terrifié, s’est mit à hurler). Du coup, panique générale et les parents m’agonient d’insultes.
      Résultat des courses tous les gens qui avaient assisté à la scène ont pris ma défense (ou plutôt celle du chien) le commentaire général étant. "il y a vraiment des baffes qui se perdent".
      Ah oui c’était aussi le temps béni où on n’interdisait pas encore les animaux sur les plages car je pense qu’aujourd’hui les réactions auraient été moins unanimes.


    • #1639049
      le 08/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Merci Paramesh pour votre petite histoire. J’aime bien lire ce genre de truc, c’est toujours révélateur sur la bassesse humaine. A mon tour de vous parler de mon histoire. Mon père faisait beaucoup de zèle du fait qu’il n’était présent que quelques jours par semaines. Je ne vous cache pas que cela nous emmerdait, mes soeurs et moi. L’ambiance était douce dans notre cocon familial, et quand il venait, une sévérité, une menace et une droiture un rien déplacée envahissait notre maison. Il voulait racheter son absence, je le comprends bien, mais faut pas faire ça, c’est pas bien.

      Enfin bon, il nous a toujours fait comprendre qu’il aurait voulu un fils, et il a eu que 3 filles . Ca doit pas être facile de gérer 3 filles... Mes soeurs et moi on a fait beaucoup de conneries dans la vie, et je reste persuadée que nous cherchions, a travers nos bêtises, a nous libérer de l’emprise d’un père beaucoup trop sévère. Comme quoi, il faut y aller au cas par cas et ne pas faire de généralités. Les coups sur nous, ça n’a pas marché.On sent une espèce de déchirure, nous sommes des personnes un peu a fleur de peau. J’en parlais cette nuit avec ma soeur suite aux messages postés ici. Tout cela remue des choses que nous préférerions oublier.


    • #1639328
      le 08/01/2017 par Leïla
      La fessée est-elle fasciste ?

      @Paysan Breton, je pense que vous mélangez tout, parce que vous voulez avoir raison sur ce fait. Pensez vous que des personnalités comme Einstein, Gandhi, ont eu des pères brutaux, sincèrement, ça m’étonnerait, la violence n’a jamais et ne fera jamais de bien à qui que ce soit, en plus vous faites exprès de dire ce que je n’ai pas dit, où alors vous ne comprenez pas l’évidence, ai-je dit que je n’élève pas la voix quand il le faudrait ?Non, je n’ai dit cela nul part. Et bien, si vous ne faites pas la différence entre se fâcher un coup, et frapper, je comprend que vous ne compreniez pas ce que je veux exprimer . J’ai eu un papa patriarche, à la maison, on ne s’amusait pas à lui répondre de travers, il avait ce regard qui donnait envie de se faire pipi dessus ! Pas le genre à faire des simagrées quand quelque chose n’allait pas !, et du coup, pas besoin de taper sur ses enfants,on savait direct pourquoi, moi pareil, je n’ai pas eu besoin de les frapper, ils n’ont jamais eu envie, ni même penser à faire de bêtises ( ce sont eux qui me l’ont dit) ni ne m’ont mal parlé, leur père, prof d’aïkido entre autre, idem,n’a pas eu à le faire.
      Non Jésus n’a jamais dit de frapper ses enfants ! " Jésus a dit : Laissez-moi vous instruire, car je suis DOUX et HUMBLE de cœur... Matthieu 11 : 29 La douceur et l’humilité doivent être la marque de bonnes relations entre parents et enfants".
      De plus, il y a aussi des enfants sensibles, je pense aussi aux enfants Asperger, autistes, ce n’est peut être pas évident de repérer cela quand ils sont très jeunes, frapper sur ces enfants là, bonjour les dégâts.


    • #1639455
      le 09/01/2017 par L’étrangère
      La fessée est-elle fasciste ?

      Paramesh,

      Je voulais juste ajouter une petite réflexion. Un père laxiste peut être destructeur dans l’éducation de l’enfant certes, mais un excès d’autorité peut également étouffer l’enfant. La nocivité est la même, dans un cas comme dans l’autre. Pour ma part, c’est l’excès d’autoritarisme qui m’a détruite pendant de longues années. Il y a des choses que je ne peux pas pardonner, à mon propre père, et ça, c’est quelque chose de terrible.... De ne pas parvenir à pardonner.


  • #1639189
    le 08/01/2017 par delphin
    La fessée est-elle fasciste ?

    Je préconise une bonne fessée pour le député écolo Lambert.


Commentaires suivants