Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La justice dément l’ouverture d’une enquête sur la campagne de Sarkozy en 2007

Le parquet a clairement démenti la possibilité d’une enquête sur la campagne présidentielle de 2017 de Sarkozy.

Le journal Le Parisien a affirmé qu’une enquête sur de fausses factures était en cours. Le parquet de Paris a immédiatement réagi par un communiqué de presse en démentant cette information. Aucune investigation ne sera faite sur la campagne de 2007 de l’ancien président.

Dans la certitude de ses faits, le quotidien a mentionné l’ouverture « en toute discrétion, début juillet, d’une nouvelle enquête préliminaire visant Nicolas Sarkozy » concernant les financements illégaux de la campagne présidentielle de 2007.

Toujours d’après Le Parisien, « les investigations visent un système de fausses factures présumé qui, comme dans l’affaire Bygmalion auraient permis d’imputer frauduleusement des dépenses de campagne du candidat sur les comptes de son parti ».

Cette même source a même mis la relation par rapport à l’affaire Bygmalion « une société impliquée dans la campagne 2007 aurait facturé diverses prestations à l’UMP, alors qu’elles avaient été assurées pour le compte du candidat Sarkozy » d’après sa description.

Pour rappel, un trafic monétaire sur les caisses de l’UMP et un gonflement du budget de campagne a valu à Nicolas Sarkozy l’opprobre. Il a subi plusieurs mises en examens suite à des écoutes téléphoniques ainsi que des dossiers judiciaires avec plusieurs pièces à justifications concernant l’affaire.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.