Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La justice est claire : la police peut cogner sur les Français, pas sur les clandestins

« Deux policiers ont été condamnés, mercredi 6 mai, en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Marseille à quatre ans et à 18 mois de prison pour l’arrestation illégale d’un jeune réfugié afghan, ensuite abandonné dans un terrain vague où il affirme avoir été frappé. Ils ont été incarcérés après le prononcé de cette condamnation pour enlèvement et séquestration, faux et violences volontaires. » (Le Monde)

Comment voulez-vous faire aller bien un pays dont le politique ordonne à la police de cogner dur sur les Français, à coups de matraque et de PV, et d’épargner les migrants illégaux, parfois même délinquants ? Le message est clair : le pouvoir profond, qui décide de la police, de la justice et aussi de la politique, est profondément antifrançais et pro-immigration. On le savait, mais la condamnation des policiers marseillais pour avoir secoué un clandestin – pardon, un réfugié – afghan vient encore une fois le démontrer de manière éclatante.

 

Elle est moche, cette France !

La France marche sur la tête, et c’est la justice qui mène cette danse affolante, diabolique, inepte : le politique a ordonné une répression antisociale contre des millions de Français (les Gilets jaunes) jamais vue depuis la guerre d’Algérie, et il protège en même temps les clandestins qui déforment le visage de notre pays. Tous les clandestins ne sont pas des délinquants, mais le statut de clandestin fait souvent basculer dans la délinquance, dans l’économie parallèle, et parfois dans le crime plus ou moins organisé. Ce n’est pas pour rien que les communautés se reconstituent et se ressoudent parmi les clandestins ; il n’y a qu’à voir les bagarres ultraviolentes entre tribus, que ce soit à Calais ou aux métros Chapelle et Stalingrad (Paris XVIIIe et XIXe).

 

 

 

Le message envoyé par la justice, qui n’a aucune indépendance chez nous, pas la peine de le redémontrer tant ça crève les yeux (ceux des Gilets jaunes en particulier), est simple : agresser les Français est autorisé, voire encouragé, mais on ne touche pas à un poil des immigrés ou des clandestins, et encore moins à Zemmour et Finkielkraut, mais c’est un autre débat. La France, objectivement, n’est pas dirigée par des Français mais par des anti-Français. Si le gouvernement officiel a l’air bien français, le gouvernement officieux ne l’est pas du tout.

« Jamshed S., un Afghan de 27 ans, avait été relâché après un premier contrôle de son titre de séjour de réfugié. Évoquant des invectives en afghan et des doigts d’honneur, les policiers l’avaient rattrapé. Clé de bras et projection violente sur le véhicule, attestent les caméras de vidéosurveillance. “C’est à partir de là que Michel [Provenzano] s’est énervé”, a déclaré la jeune adjointe de sécurité, chargée de procéder au menottage. Au prétexte de consignes destinées à limiter les gardes à vue aux seules infractions au confinement et aux violences graves, les policiers avaient choisi de “l’enlever du secteur”, plutôt que de le présenter pour outrage à “un officier de police judiciaire qui nous aurait ri au nez”. »

Dans l’affaire emblématique qui défraye la chronique du jour, deux CRS ont donc dérapé lors d’une opération de contrôle. Sans tous ces clandestins dehors, protégés par une justice et des associations gauchistes résolument antiracistes, mais racistes contre les Français !, il va sans dire que le plus âgé des deux « sans aucune mention disciplinaire » en 20 ans de métier, celui qui a écopé de quatre ans de prison, n’aurait pas « fait une énorme connerie », selon ses propres mots. Ils ont en effet délocalisé le réfugié à 30 km de Marseille et l’ont un peu secoué, lui cassant son portable pour l’empêcher de photographier la plaque d’immatriculation de la voiture de police. Ensuite les deux CRS ont rédigé une fausse main courante.

Voici maintenant la pointe de l’article du Monde :

« “Vous faites exactement comme les voyous”, lui a opposé la présidente du tribunal. Les trois policiers se sont excusés auprès du jeune Afghan présent à l’audience, l’un d’eux disant même avoir “déshonoré [son] uniforme”. »

Dans cette affaire, l’IGPN a été rapide, efficace, impitoyable, comme jamais dans les affaires de Gilets jaunes blessés, et gravement blessés.

 

 

Les cas ont pourtant été relevés, filmés, prouvés : fin 2019, plus de 2500 Gilets jaunes avaient subi des violences policières, et sur ces 2500 faits avérés, 313 sont devenus des procédures acceptées par la police des polices, qui a transmis 200 dossiers à la justice, qui a au final condamné trois membres des forces de l’ordre. Beaucoup de ces affaires sont en cours. Traduction : ça traîne.

 

« J’ai pété un câble, on a fait une énorme boulette » (Le CRS condamné à 4 ans de prison)

Alors la présidente du tribunal qui admoneste deux policiers chargés à mort par l’IGPN pour avoir outrepassé leurs droits et leur fonction, des policiers qui doivent s’excuser devant un jeune Afghan qui se sait protégé par des lois aberrantes, c’est ça, la France à l’envers, celle du règne de l’antiracisme antifrançais commandité par le pouvoir profond, qui est 100 % socialo-sioniste. On voit chaque jour dans notre vie quotidienne les dégâts de cette idéologie destructrice des valeurs qui fondent toute société raisonnable et vivable. Il est temps que la justice se débarrasse de cette idéologie mortifère.

 

La police des polices, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette institution judiciaire est à vomir...

     

    • c’est pour ça tu prends le who’s who..... tu fais le tri.... et petit à petit avec soin et préçision sur des mois il va falloir cibler....... pas d’autre commentaire, juste se préparer et réfléchir..... ;) mais une belle enquête générale du médecin à l’ouvrier populaire... Qui a fait quoi ?......


  • J’espère qu’on les mettra dans la même cellule que les gilets jaunes qu’ils ont humiliés.


  • Je ne sais pas s’il existe dans toute l’Histoire un gouvernement aussi visiblement hostile à son propre peuple en toute impunité.

     

  • N’est-ce pas aussi un réfugié qui a abattu des gens à Romans il y a quelques semaines ?


  • Les deux policiers ont été incarcérés ! Ils ont dix jours pour faire appel .

     

    • Au bon vieux temps les flics passaient à tabac les délinquants, la police était respectée . Aujourd’hui les flics se font traiter de "fils de putes" et "nique ta mère" par les ordures que vous savez .


    • Si leur histoire peut au moins les faire basculer du bon coté de la reflexion et de l’appréciation de la situation en France, ca sera deja pas mal.


    • Bonnot, t es vraiment une misérable victime.
      Ces ordures de miliciens oppriment sans pitié le peuple français, et tout ce que tu trouve à faire c est de lâcher tes larmes de crocodile.
      À l avenir sois plus respectueux des gilets jaunes assassinés ou grièvement blessés pour la défense de nos droits les plus élémentaires !
      Ces vermines ont choisi leur camp, alors c’est a bhl ou attali de chialer pour eux, moi j’ai plus aucune empathie pour eux.
      Qu ils s entretuent avec la racaille, je serais juste là pour compter les points !


  • Tout le monde voit bien que le véritable ennemi se trouve à l’Élysée et qu’il se sert des flics comme bras armé .Tant que ce type ne sera pas délogé, on ne pourra rien faire et pourtant, il l’a dit et répété "NOUS SOMMES EN GUERRE" mais le seul ennemi pour lui qu’il n’a pas osé cité, "c’est le peuple ".
    macron est en guerre contre le peuple Français, il l’a lui-même avoué .Ça ne peut pas être plus clair .Et il a été élu pour ça ,puisque tous les jours à son lot d’annonces en ce qui concerne les mensonges d’état ,les passes droits , etc etc ......et il ne se passe rien et nous mener à la destruction jusqu’au bout si nous ne réagissons pas .


  • Je suis outré de ce que je viens de lire. Mais comment faire pour que la justice change de main, comment faire la purje ?


  • Tristesse et désolation.
    vivement un changement de "régime"

     

    • Le changement de régime a eu lieu il y a 230 ans quand, ayant aboli les privilèges, les français se sont déclarés libres et égaux en toute fraternité dans un système qu’ils ont appelé République Universelle ; la révolution menée à l’époque se poursuit aujourd’hui et chaque élection en renouvelle les promesses auxquelles beaucoup croient toujours, que désirer de mieux dans le meilleur des mondes.


  • Il est clair que les actes commis par ce policier sont des infractions qui doivent être poursuivies. Cependant, "on est à l’image de ses chefs". "Chefs" qui, depuis les ministres jusqu’au commissaires zélés et chefs de groupe, ont depuis des mois ordonné "d’impacter" (merci préfet Lallement) les gilets-jaunes. La tolérance de ces "chefs" pendant des mois pour ces violences policières anti-peuple et l’inertie de la Justice à enquêter et condamner de telles violences ont tout simplement contribué à répendre un sentiment d’impunité et un comportement de "justicier-cow-boy" parmi certains policiers qui, au vu de leur logiciel restreint, n’ont malheureusement pas compris que taper sur un clandestin- migrant-réfugié-sans papier-demandeur d’asile, ce n’est pas la même chose que taper sur un citoyen français gilet-jaune réfractaire. Comme pour le covid19, à nous de bien comprendre qui sont les réels responsables de tout ce "merdier".

     

  • On y repensant et en prenant un peu de recul, cet isolement et cet distanciation social à comme seul but de ne plus nous réunir. Mais ce qu’il ne savent pas c’est qu’à force de nous isoler les uns des autres nous aurons de plus en plus envie de nous réunir. C’est dialectique, une sorte de yin et yang, car tout est équilibre. Cet stratégie se retournera contre eux tôt ou tard.


  • Donc, pour résumer :
    "Au prétexte de consignes destinées à limiter les gardes à vue aux seules infractions au confinement et aux violences graves"
    ++>Comprendre qu’actuellement le confinement est le prétexte pour ne plus faire de gardes à vue pour cambriolage, vol à la tire, etc. sans violences. C’est open bar.
    Se faire attraper pour non respect du confinement est plus réprimé qu’un cambriolage sans violence ... ?

    "Les trois policiers se sont excusés auprès du jeune Afghan présent à l’audience"
    ++> carte blanche pour les actes de délinquance...
    La justice a pour fonction de préserver le lien social en évitant que les conflits ne se règlent en direct, et qu’ils soient réglés par une tierce partie neutre. S’agissant d’un clandestin délinquant ayant proféré des insultes, il n’y a pas de lien social ... Il n’y a pas d’excuses à présenter.

    "Ils ont en effet délocalisé le réfugié à 30 km de Marseille et l’ont un peu secoué, lui cassant son portable pour l’empêcher de photographier la plaque d’immatriculation de la voiture de police."
    Ils ne lui ont même pas cassé la figure ... ! Les faits sont extrèmement mineurs !
    Quatre ans de prisons pour ça !!!!
    A comparer aux condamnations pour viol, aggressions, etc ... !
    On retire aux policier 100% de leur pouvoir de répression... Ils ne leur reste plus rien pour se faire craindre des délinquants ... !



  • Le message envoyé par la justice, qui n’a aucune indépendance chez nous, pas la peine de le redémontrer tant ça crève les yeux (ceux des Gilets jaunes en particulier), est simple : agresser les Français est autorisé, voire encouragé, mais on ne touche pas à un poil des immigrés ou des clandestins, (...)



    C’est pour cela qu’un flic à terre se vidant de son raisiné a peu de chance de m’émouvoir ou de m’inciter à lui venir en aide. Surtout depuis les Gilets jaunes. Une fois je me suis fait "allumer" pour avoir tenu ces mêmes propos. Je serais curieux de savoir combien ont changé d’avis, entre-temps...

     

    • De plus les flics ont tabassé les gilets jaunes puis les infirmières.... si y’en a un qu’a le corona... un flic qui se présente..... je suis un soignant je le regarde.... narquois......mais franchement j’hésite.....la roue tourne. Tiens toi bien avec la population.


    • "De plus les flics ont tabassé les gilets jaunes puis les infirmières...."

      Et n’oublions pas les pompiers qui naviguent entre le caillassage par les racailles et le gazage par les CRS tout en continuant de secourir les gens sans relâche. Pour gazer un pompier ou le caillasser, il faut être au minimum du niveau du débile profond !!!


  • Vu que les malfrats d’en haut et d’en bas non pas peur de la police, il ne reste qu’à celle ci à emmerder les classes intermédiaires dociles pour sauver l’honneur s’il en reste. C’est parce que le service public de la police ne protège plus ceux qui les rémunèrent, que les simples citoyens ne voient en eux que des distributeurs de PV.


  • A Marseille les migrants sont tous accueillis dans des associations entre autres
    - La caravelle
    et
    - La chaumière
    financés par le conseil departemental de bouches du rhones Mme VASSAL

    grace aux migrants ils obtiennent des financements énormes pour le logement l’accueil des enfants et des familles.

    (je ne sais pas si on a le droit de dire le nom des associations)

     

  • Tant pis pour ces flics collabos du système. Ces putes traîtres à la nation au lieu de se placer du côté du Peuple, ils servent leurs maitres qui les humiliant et les méprisent. Donc pour moi qu’ ils crèvent ces flics (Surtout les ordures anti-FRANCE )

     

  • La justice(système réglementaire), les politiques-gouvernement(système de gestions national), l’état major(système d’ordre), les médias(système de communication), les banques et les multi-actionnaires(système monétaire) applique "l’ordre dans le chaos".

    La république est complètement corrompu et souhaite détruire le pays pour continuer a régner. (Ceux qui continue sans rein faire a appliqué leurs règles inhumaine seront dans un futur proche plus que des sbires a sacrifier)

    Beaucoup de français croient encore qu’ils sont là pour nôtres sécurité et garantir la liberté.


  • On lance une pétition pour dénoncer ce jugement ?

     

  • Il y a deux sortes de policiers dans la police, antithétiques.
    Les policiers de souche, avec expérience, peuvent être encore tout à fait corrects.
    Ces deux derniers mois, ils n’ont pas fait de zèle à Paris. Je pense qu’ils se rendent compte de l’infinie tristesse de la situation en France.
    Ce que la France subit, c’est une colonisation sournoise, mais écrasante. Le colon proche-oriental adore humilier et a hérité d’une longue, très longue tradition de mépris du travail, du fait de l’organisation sociale désertique en maîtres/esclaves.
    Le but des braves gens qui nous enferment et prétendent le faire à tout moment : nous transformer en dhimmis dans notre propre pays.
    L’argent prêté est sans doute arrivé avec l’obligation de se prosterner à l’orientale.


  • Les camions ferait mieux de rouler sans se soucier de ces guignols. Comme dit Dieudonné Juridiquement ils n’existent pas, RAHHH ça va je sais très bien que ce sont des mammifères ferme là !!!!

    Le plus dramatique c’est que c’est ça qui va arriver tôt ou tard. La faute à nos dirigeants qui ne sont jamais responsable (lire un livre d’un auteur moustachu qui a dirigé un pays de l’autre côté du rhin et qui démontre l’énorme problème d’une démocratie comme la notre). Chaque représentant se noie dans la masse en disant que ce n’est pas QUE de SA faute il y a les autres aussi et comme on ne fait pas d’exemple du style fusillier pour haute trahison ou autre il continue comme l’exemple des ventes d’entreprises stratégiques pour le compte de l’ennemie (toute nation n’a que des alliées par intérêt qui deviendront tôt ou tard des ennemies voir l’histoire US ou british). On avait des entreprises de renommés internationale avec un savoir faire qu’on mettra des générations à récupérer si on arrivera un jour vu qu’on arrive même plus à aller sur la lune avec toute la technologie qu’on possède aujourd’hui juste dans un smartphone je me marre (Coluche).


  • #2457634
    le 07/05/2020 par L’zObs école de journalisme d’investigation et de réinformation
    La justice est claire : la police peut cogner sur les Français, pas sur les (...)

    il faut les ménager et les chouchouter tous ces migrants
    c’est la future relève des policiers et des gendarmes
    tous ceux-là mêmes qui dans pas longtemps feront
    des contrôles d’identité et la chasse au faciès des Blancs-Français !
    et qui traqueront et arrêteront tous ceux qui leur sembleront suspects
    parce que trop Blanc ou roux et blond ou ayant les yeux bleus ou verts !


  • donc en résumé ,on a perdu la guerre ,les afghans occupent la France , et les juges collaborent ,ah ?...ben comme en 40 avec d’autres...ben décidément...


  • Pendant ce temps, les français font des barbecues avec leur chômage partiel, payés par de la nouvelle dette (passée de 105 à 115% du PIB).

    Ca tient toujours et mieux encore ...

     

  • Avoir déshonoré l’uniforme est une chose, finir de se déshonorer en chialant devant cette justice n’arrange rien.


  • La nationalité française ne protège pas. Dans les faits elle sert à rien. J’ai été naïf mais plus j’avance dans le temps, plus je me rends compte que c’est un gros boulet (PV, police, justice..). Dégouté !

     

  • Il est tragique d’opposer les malheurs en acceptant les uns tout en condamnant les autres. L’idée de justice ne s’embarrasse pas du lien de proximité ethnique ou de l’appartenance nationale qui n’est l’un comme l’autre ni une catégorie sociale, ni une réponse logique ou causale à une finalité rétributive.

    Peu importe d’où l’on vient, l’essentiel à considérer se résout à la seule idée de justice.

     

    • La justice doit évidemment distinguer les situations et discriminer selon celles-ci. Un citoyen et un étranger ne peuvent pas avoir les mêmes droits et ne doivent pas être traités de façon égale.


    • Il est tragique de voir une justice adepte du 2 poids 2 mesures. Les tortures qu’ont dû subir les Gilets Jaunes en comparaison du traitement de faveur réclamé et apprécié de certains étrangers en dit long sur l’état de décadence dans laquelle se trouve la justice en France.
      Il n’est plus question de réformer mais de se débarrasser de cette justice qui ne répond plus qu’aux objectifs d’une minorité anti française de culture socialo capitaliste. En bref, les abrutis de 68 alliés aux bandits de la finance. Un peuple n’a que faire d’une « idée de justice », il veut une justice honnête égale pour tous.


  • Depuis le temps qu’on vous dit que la sécurité relève de la nation et de ses membres, mais surtout pas de la police qui n’est qu’une milice aux ordres . . .

    Si les ricains ont mis le droit de port d’armes et de formation de milices citoyennes dans leur constitution, ça n’est pas pour des prunes.


  • Combien de viols et de crimes commis en France par ces afghans ? Et pas un mot de la pornocrate Marlène...

     

  • Et quand la police capture un immigré délinquant puis qu’elle est accusée de propos "racistes" lors de l’interpellation, eh bien on poursuit les flics et on libère le délinquant !


  • Pour rappel, le rappeur fianso c’est 5000 euros d’amende pour avoir bloqué une autoroute.
    Son avocat élu avait trouvé un vice de procédure pour empêcher la prison à son ami :-)


  • Elle est loin de nous l’époque où la "gifle réglementaire" était administrée par les policiers, qu’ils soient gardiens de la paix, officiers de paix, inspecteurs ou commissaires.
    A tous les étages d’un commissariat, la distribution de mornifles tombait dès le premier outrage ou manque de respect. Il en était de même dans le bureau de beaucoup de vieux magistrats, et dans les prisons.
    C’était la génération de la machine à écrire, du téléphone filaire, de la conscription obligatoire, de la virilité, de l’autorité.... MÊME SOUS LA GAUCHE !!!
    Et puis.... et puis... les anciens sont partis au fur et à mesure à la retraite, remplacés par la génération élevèe par les profs soixante-huitards.
    Arrêt du service militaire, ouverture massive aux femmes, comme le dirait notre cher président : "Vers la féminisation".
    Voilà pourquoi la police, la gendarmerie et la justice sont passées, petit à petit, de l’ambiance d’une 3ème mi-temps de rugby à celle de l’école des petits rats de l’opéra de Paris.
    Ouvrez les yeux mes amis !!
    Prenez juste Paris et sa petite couronne, et jetez un œil aux organigrammes des commissariats et des parquets.
    Vous allez être surpris !!!
    Allez manger au restaurant administratif du nouveau TGI de Paris, et vous verrez !!!
    Des femmes, et des femmes, et encore des femmes, partout, à tous les niveaux, notamment aux plus hauts.
    Il faut des femmes, c’est une certitude, et beaucoup sont extrêmement compétentes, mais il y en a beaucoup trop. Il n’y a plus d’équilibre. Elles ont pris le pouvoir, jusqu’à oser faire un repas entre filles, de la commissaire à la gardienne de la paix, interdit aux hommes du service (une des brigades de la sous-direction des affaires financières au 36)...du jamais vu dans la police !!!!!
    Pour faire peur, il faut être craint.
    Cela pourrait aller très vite pour remettre de l’ordre dans ce pays, mais personne ne veut se salir les mains.
    D’ailleurs, la petite initiative des CRS à Marseille leur coûte très cher, et ils ont été remercié comme il se doit de 20 ans de pavés, de boulons, d’insultes pris dans la gueule pour éviter à ces messieurs et dames de l’élite d’être chassés du pouvoir.
    Je propose à tous les CRS et gendarmes mobiles d’avoir une pensée pour leurs collègues révoqués et taulards lorsqu’ils seront en faction devant le TGI de Marseille pour une mission de maintien de l’ordre.
    Vous n’êtes que de la chair à canon messieurs les policiers, et vous n’avez toujours pas compris !


  • P de M, comment s’étonner, elle est entièrement dirigée par des F-M. 


  • #2457940
    le 08/05/2020 par L’zObs école de journalisme d’investigation et de réinformation
    La justice est claire : la police peut cogner sur les Français, pas sur les (...)

    ce gouvernement marche sur la tête et la tête dans le cul
    libérer des milliers de délinquants multirécidivistes, des narcotrafiquants,
    des dealers, des voleurs, des violeurs, des criminels ...
    et emprisonne ses policiers ...

    c’est Satanique comme comportement Maçonnique !

     

    • enfin la on va pas défendre des gens qui se comporte mal, sous couvert d’uniforme !
      les mêmes sont les premiers à mal se comporter avec des gilets jaunes, le quidam gentil et honnête, bref c’est un abus de pouvoir
      par des gens qui devraient être exemplaires !
      aucuns pardon !
      la question des migrants c’est un autre problème
      qu’il faut régler bien en amont ..


    • Grandstef vous avez une dent contre la Police ou quoi ???
      Je vous trouve plutôt injuste et dur avec notre Maréchaussée
      d’autant plus que ceux là de policiers ont bien fait leur boulot !
      pour une fois que ces policiers appliquent à la lettre le règlement et la Loi
      on ne va pas quand même pas en plus leur jeter des pierres
      ils se font assez caillasser et lapider comme ça !


  • Petit indien policier, il ne faut pas s’en prendre aux tuniques bleues.


  • Un État socialiste qui en n’a que le nom.
    Dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France relaient avec zèle, voire même anticipent, l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États. La politique généreusement appliquée sur le territoire français est « globaliste » ; elle fait, à ce titre, fort peu de cas des petites gens et des petites et moyennes entreprises pour, au contraire, laisser la part du lion aux multinationales et à leurs propriétaires anonymes.
    En conclusion, la France qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste, dans le sens « social » du terme, est en revanche l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine. (extrait de la p.242 du livre de Valérie Bugault, Les raisons cachées du désordre mondial)


  • C’est le cas depuis 1974 et c’est devenu la norme en 1981. La Ve ripoublique n’a jamais eu pour vocation de faire régner l’ordre ou encore moins de rendre la justice, même de classe, il existe de très nombreux ouvrages là dessus.
    En cas de guerre civile le pays est très mal parti. Or celle-ci semble inéluctable : le pays n’a absolument pas ou plus la moindre perspective d’avenir, ni financière (plus de monnaie, la nouvelle aurait coûté plus de 56 000 euros par habitant d’après agoravox mais c’est sans doute bien plus), ni commerciale, ne fabriquant plus rien.
    De plus, le parasitisme social de la banque et de ses obligés, les parasites du bas, atteint des sommets.
    S’il fallait juger tous les coupables même de façon expéditive, ça prendrait des années. Les serviteurs du pouvoir ne tourneront pas casaque facilement (pas le QI, désorganisés) et ils savent qu’ils n’auront aucune place dans un nouveau régime.


  • #2458408
    le 08/05/2020 par L’zObs ou le vrai journalisme d’investigation et de réinformation
    La justice est claire : la police peut cogner sur les Français, pas sur les (...)

    pour une fois que des flics font bien leur boulot
    en remerciements l’Etat ne trouve pas mieux
    que de les emprisonner !
    c’est carrément transgressif et subversif comme
    comportement et qu’à adopté cet Etat ???
    cet Etat serait il devenu complotiste à défaut d’être étatiste ???


  • la police idéale pour les instances judiciaires Maçonniques
    et pour la Magistrature Maçonnique serait alors
    une police xénophile, gallophobe et bien sur Maçonnique !


  • Selon Michel Onfray , le POPULICIDE des Français serait à l’oeuvre (Valeurs Actuelles des 1 et 26 Avril dernier ) .
    Quand on lit des choses pareillles ,oui on y croit dur comme fer .

    https://www.valeursactuelles.com/cl...

    Une variante du Génocide EXPEDITIF ...celui qu’endure les Français depuis 50 ans !!!!!!!
    Edifiant !!

    De nouvelles conceptions supposent l’adoption de nouveaux termes. Par « génocide », nous entendons la destruction d’une nation ou d’un groupe ethnique. Ce nouveau mot, forgé par l’auteur pour signifier une vieille pratique dans son évolution moderne, est composé du mot grec genos (race, tribu), et du mot latin cide (tuer), s’apparentant ainsi par sa formation à des mots comme tyrannicide, homicide, infanticide, etc. En règle générale, le génocide ne signifie pas nécessairement la destruction immédiate d’une nation, sauf lorsqu’il est réalisé par des meurtres en masse de tous les membres d’une nation. Il entend plutôt signifier un plan coordonné de différentes actions visant à la destruction de fondements essentiels de la vie de groupes nationaux, dans le but d’exterminer les groupes eux-mêmes. Un tel plan aurait pour objectifs la désintégration des institutions politiques et sociales, de la culture, de la langue, des sentiments nationaux, de la religion et de la vie économique de groupes nationaux, ainsi que la suppression de la sécurité personnelle, de la liberté, de la santé, de la dignité, voire de la vie des personnes appartenant à ces groupes. Le génocide vise le groupe national en tant qu’entité, et les actions en question sont dirigées contre des individus, non pas ès qualité, mais en tant que membre du groupe national .

    Commentaire :
    Description et énumération très précises , n’est-ce pas , de tous les maux mortels qui touchent l’Europe de l’Ouest et la France en particulier.
    Ces lignes viennent renforcer et valider de façon significative que de nos jours ,un génocide (contrairement au temps passé) n’a nul besoin de se passer dans le sang. Une invasion migratoire permanente dont une partie des nouveaux arrivants est farouchement hostile à la population du pays "envahi " ,le tout accompagné et complété minutieusement par la destruction orchestrée et planifiée de toutes les institutions du "pays cible " suffit à "faire le sale boulot "


  • moi pour le coup, je salue la décision de justice ! Incarcérer des gens qui appartiennent au corps de métier qui éborgnent les gilets jaunes est un acte patriotique.
    On ne peut pas défendre à coups de LBD40 le pouvoir et s’offusquer que ce dernier vous méprise ensuite messieurs les forces de l’ordre.
    En tant qu’esclaves-cogneurs du système, apprenez à vous faire gifler par lui.


  • On pourrait l’interpréter sous un angle différent

    la Justice est claire et a donc tranché que :
    la police pouvait cogner sur les Français
    et que les racailles pouvaient lyncher du flic !


Commentaires suivants