Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La manifestation parisienne des militants anti-viande

"Ouvrons les consciences, fermons les abattoirs"

Question : peut-on respecter les animaux mais quand même manger de la viande ? Car il sera difficile à ces défenseurs de la vie animale de convaincre un terrassier de ne pas engloutir un steak après une journée de labeur. Ou un paysan de renoncer à sa côte de cochon.

 

Nous ne sommes pas ironiques : deux mondes se téléscopent, un monde relativement ancien, fait de travailleurs de force qui mangent de la viande, et d’employés des services qui en ont visiblement moins besoin. Mais le sujet de la viande est trop polémique pour qu’on s’y plonge ou qu’on le résume en trois lignes sans risques.

L’effet premier de ces militants est de faire prendre conscience de certaines réalités douloureuses, pour les animaux en premier lieu et pour la conscience humaine en second. Si on veut un peu faire avancer les choses entre ces deux armées qui se font face, les viandards et les vegans, on peut imaginer un meilleur traitement pour les animaux dits de bouche, une fin moins sordide que celle que les militants de L214 dénoncent, et un relèvement de la qualité générale, l’industrialisation et le profit étant à l’origine de trop nombreuses souffrances.

On le répète : moins de viande, mais de meilleure qualité, d’une provenance si possible locale (ce n’est pas du nationalisme fasciste mais un argument qualitatif), non à la surconsommation qui conduit aux massacres et aux conditionnements industriels immondes, mais pas de criminalisation non plus des amateurs de viande. Tous les humains ne sont pas encore des broutards, ou des mangeurs d’insectes.

- La rédaction d’E&R -

 


 

« Ouvrons les consciences, fermons les abattoirs », « justice pour les animaux » : ce samedi, des centaines de manifestants, dont beaucoup de jeunes, ont défilé dans le quartier République à Paris, à l’appel de l’association de défense des animaux L214.

 

 

Biscuits vegan – pour humains ou pour chiens –, masques de réalité virtuelle pour plonger à 360 degrés dans un abattoir de porcs, radio « paroles d’animaux », la manifestation qui accueille un « village vegan » sur la place de la République, doit permettre aux militants anti-viande de « prendre des forces », selon l’expression utilisée par la co-fondatrice de l’association Brigitte Gothière. D’après la L214, 3 600 personnes ont répondu présentes à l’événement.

[...]

 

 

« Les animaux sont des êtres sensibles et ne doivent pas être tués pour nourrir les humains » dit-il [Sébastien Arsac, co-fondateur de l’association], en jugeant « solide » et « sérieux » le parti animaliste qui présente pour la première fois des candidats au premier tour des législatives dimanche.

 

Deux militants jugés lundi

Sebastien Arsac et un autre militant de L214 seront jugés lundi pour s’être introduits en décembre dans l’abattoir de Houdan en région parisienne, et y avoir placé des caméras filmant notamment l’étourdissement des porcs au CO2, dont des images ont été diffusées cette semaine. Les deux hommes comparaîtront pour « violation de domicile » et « tentative d’atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission d’image ».

Lire l’article entier sur bfmtv.com

La vraie voracité est celle du capitalisme financier,
mais il y a des solutions,
lisez sur Kontre Kulture

 

Viande, consommation, industrie et profit, sur E&R :

 






Alerter

149 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1743703
    Le 11 juin à 18:18 par arto kamera
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Peut-être serait judicieux de ressortir Roland Barthes à ce propos ? : "Comme le vin, le bifteck est, en France, élément de base, nationalisé". Et plus loin encore "Le bifteck participe à la même mythologie sanguine que le vin. C’est le cœur de la viande, c’est la viande à l’état pur, et quiconque en prend, s’assimile la force taurine". Ca fait partie de notre mythologie au même titre que la créche et ses santons. J’ai toujours trouvé les vegan un peu borgnes.

     

    Répondre à ce message

    • #1744271

      « s’assimile à la force taurine » ; s’assimile effectivement ; comme à des époques lointaines dans les sociétés dites primitives, les membres d’un groupe pensaient récupérer la force des membres d’un autre groupe en les mangeant ; c’est purement culturel et à part si l’on se fie aux études financées par les industriels de la bidoche, rien ne prouve que la viande apporte davantage de force (par les protéines ) que d’autres aliments ; quand au commentaire de la rédaction d’ER, c’est vraiment caricatural et binaire (comme souvent, quand ça arrange) : les végétariens/végétaliens (vegan c’est le terme anglais à la mode) seraient tous des lopettes glandant dans des bureaux, les carnivores de solides gaillards durs à la tâche ; personnellement je ne mange pas de viande depuis 15 ans et j’ai fait des travaux de force ; je sais pas si c’est le cas du rédacteur ; par contre c’est vrai que le milieu ’vegan’ est un peu hystérique et sectaire ; faut dire qu’il y a beaucoup de jeunes, ceci explique cela ; bon, ce commentaire sera t’il publié ? taddddddin....

       
  • #1743762
    Le 11 juin à 20:51 par Leïla
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Il faut reconnaître que les abattoirs avec leur odeur de mort, de sang et de tripes étalés sur les murs et le sol, les regard d’effrois des animaux, voir des vaches qui voient leur petits veaux se faire étriper, cela s’apparente à la porte des enfers.

    Dans une société civilisé a t-on besoin de ça ?.

     

    Répondre à ce message

    • #1744025
      Le 12 juin à 08:48 par Ala machine
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Sur du bétail ou sur les foules humaines, tout ce que le complexe militaro-industriel supra-national fait subir à la chaine, à l’aveuglette et sans état d’âme à des quantités négligeables (en qualité* non en nombre) relève de la responsabilité devant Dieu de ceux qui le dirigent. Puisque cela ne l’est pas devant la justice ici-bas.

      * La "qualité" est bien entendu une notion subjective à définir au cas par cas, mais dans ce cas en dehors d’eux-mêmes et des leurs, les maitres du monde nous prennent tous pour de la m...pour ainsi dire.

       
  • #1743781

    Selon les estimations entre 1 et 2.5 milliards d’animaux sont abattu par semaine pour nourrir l’humanité.

     

    Répondre à ce message

  • #1743782
    Le 11 juin à 21:23 par Antoine
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    C’est pas ça qu’on appelle une "secte" ?

     

    Répondre à ce message

  • #1743798

    Entre ces hurluberlus et le transhumanisme il ne restera bientôt plus rien de l’homme !

     

    Répondre à ce message

  • #1743830
    Le 11 juin à 22:25 par espritos
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Je vais essayer de discerner certains aspect sur la culpabilisation de la consommation de la viande .
    La viande contient du fer , certain me diront qu’il y a des légumes , sauf que la grande différence est dut à ce fait : cet aliment contient ceci , le fer++, et les végétaux du — , donc comme vous avez compris la viande fixe les vitamines des végétaux .
    L’autre aspect est purement politique , ce faut scandale est là uniquement pour que le troupeau vote pour eux , en mettant en avant l’émotionnel , ce n’est pas la première fois rappelez-vous un reportage fut diffuser à la télé 2 jours avant les élections , ensuite ce fut le coup du scandale des voitures allemandes , et aujourd’hui la viande , bref leurs scandales sont basés sur des pleurnicheries .

     

    Répondre à ce message

    • #1744061
      Le 12 juin à 10:41 par Leïla
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      "La viande fixe les vitamines des végétaux" ?, non pas du tout. Pour ce qui est des pleurnicheries, faudrait voir comment le petit agneau réagi, pas bien je pense.
      Pour être clair, moi ce qui me gêne, ce sont les abattoirs. (j’y suis rentrée plusieurs fois, c’est pour cela que j’en parle, je connais).

       
  • #1744067
    Le 12 juin à 11:06 par coyoterevolte
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Une manifestation de carnivores avec un slogan : "Il ne reste plus de vraie viande. On veut de la vraie viande". Je défie macron de manger de la viande lidl pendant un mois. Ceux qui ont plus de 20ans savent à quoi ressemble de la vraie viande. Ceux qui ont moins de 20ans peuvent aller en sortie scolaire au restaurant La Rotonde, cantine de macron où ils pourront voir de la vraie viande. "A la mer, les poissons, ils sont pas carrés et panés comme à la cantine" (Manu, les Inconnus)
    Les bénédicités énoncées en début de repas abordaient le problème du meurtre des animaux afin de se nourrir. Cela consistait à rappeler les valeurs de l’effort, l’importance de la vie et de la mort, le respect dû aux animaux, toutes les activités nécessaires pour obtenir de la nourriture. La posture était de tout faire pour minimiser la souffrance de l’animal et finir son assiette pour ne pas gâcher ! Il y avait le proverbe : "tu es ce que tu manges" et tout le monde voulait que leurs bêtes fussent en pleine forme, par envie de bien faire ou par nécessité, pour ne pas mourir. Et si on faisait comme avant, avant l’arrivée de monsanto et mcdo, avant le démembrement, avant le suicide des agriculteurs.
    L’amnésie est une condition nécessaire aux transformations qu’ils veulent nous faire endurer.
    Quand je mange une bonne viande, je sais que la bête a eu une belle vie et je suis heureux.

     

    Répondre à ce message

  • #1744350
    Le 12 juin à 18:32 par Arthur Lepic
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Bonjour, je tiens à témoigner, venant d’un milieu de paysans à l’origine, mais pas un gros viandard pour autant.
    J’aime la viande, mais modérément : viande blanche (poulet, porc, lapin, grenouille et lézard et serpent plus rarement), en petites quantités.
    Les insectes sont délicieux : par exemple les grillons élevés spécialement pour la consommation humaine (une espèce de petite taille avec une carapace molle). Poëllés, et accompagnés de sauce aïl/piment, ils assurent mieux que n’importe quel craqueur apéritif industriel (ils ont un goût de lardons).
    Les criquets ont une carapace un peu dure qui tend à se coincer entre les dents, mais le goût est similaire.
    Ma préférence reste cependant pour les viandes blanches peu grasses : lapin, grenouille, lézard, serpent... Essayez. Les poissons sont pleins de métaux lourds aujourd’hui.

     

    Répondre à ce message

  • #1745404
    Le 14 juin à 17:18 par Ifuckcharlie
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Mon credo c’ est : pas de viande, pas de poisson, pas d’ œuf mais l’ équivalent d’ un yaourt ou un bout de fromage par jour . Je suis devenu strictement végétarien depuis 1976 dés lors que j’ ai compris ce qu’ étaient ces trucs abominables que l’ on voulait me faire avaler . Je ne suis pas une bête mais un humain, je n’ ai nul besoin de tuer un être vivant pour me nourrir , quand a ceux qui argumentent que légumes et fruits sont aussi vivants , ce sont des ânes car s’ ils ne peuvent faire la différence c’ est grave car un petit enfant l’ a fait naturellement pour peu qu’ on le confronte avec la réalité de ce que sont les morceaux de cadavres dont on veut le nourrir . Le mensonge de l’ évolution et la fausse histoire de l’ homme, la propagande de la science matérialiste, on s’ en fout , une seule chose est certaine tant que l’ on mange de la viande on est pas vraiment humain , donc c’ est un choix de conscience et de respect de la forme humaine que Dieu nous a donné . Mais certains ne peuvent pas s’ élever c’ est pourquoi nous avons des incisives, bien que ce soit plus symbolique qu’ utile , si on tient absolument a manger du cadavre ok mais pas la vache, de taureau ou de veau car ça c’ est un péché au même titre que le meurtre d’ une femme ou d’ un enfant . Bien sur je comprend que pour certains ce soit difficile a assimiler et a accepter , (d’ autant que j’ ai milité toute ma vie pour le végétarisme donc les arguments contre je connais) mais ça ne coute rien d’ essayer et il n’ y a strictement aucun danger . La seule carence possible est due au fait de négliger les légumineuses , quelques poids chiches, lentilles , et autres, quotidiennement sont indispensables avec ça peu de produit laitier , des légumes, céréales et fruits et c’ est parfait . On y gagne indiscutablement en santé , en sérénité, et surtout en conscience et de par la compassion qui devient notre on est plus prêt de Dieu .

     

    Répondre à ce message

  • #1746976
    Le 16 juin à 16:05 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Pipo & Pompo sont-ils vegan ?
    Question piège.... vous avez 50 minutes pour rendre votre copie !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents