Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La manifestation parisienne des militants anti-viande

"Ouvrons les consciences, fermons les abattoirs"

Question : peut-on respecter les animaux mais quand même manger de la viande ? Car il sera difficile à ces défenseurs de la vie animale de convaincre un terrassier de ne pas engloutir un steak après une journée de labeur. Ou un paysan de renoncer à sa côte de cochon.

 

Nous ne sommes pas ironiques : deux mondes se téléscopent, un monde relativement ancien, fait de travailleurs de force qui mangent de la viande, et d’employés des services qui en ont visiblement moins besoin. Mais le sujet de la viande est trop polémique pour qu’on s’y plonge ou qu’on le résume en trois lignes sans risques.

L’effet premier de ces militants est de faire prendre conscience de certaines réalités douloureuses, pour les animaux en premier lieu et pour la conscience humaine en second. Si on veut un peu faire avancer les choses entre ces deux armées qui se font face, les viandards et les vegans, on peut imaginer un meilleur traitement pour les animaux dits de bouche, une fin moins sordide que celle que les militants de L214 dénoncent, et un relèvement de la qualité générale, l’industrialisation et le profit étant à l’origine de trop nombreuses souffrances.

On le répète : moins de viande, mais de meilleure qualité, d’une provenance si possible locale (ce n’est pas du nationalisme fasciste mais un argument qualitatif), non à la surconsommation qui conduit aux massacres et aux conditionnements industriels immondes, mais pas de criminalisation non plus des amateurs de viande. Tous les humains ne sont pas encore des broutards, ou des mangeurs d’insectes.

- La rédaction d’E&R -

 


 

« Ouvrons les consciences, fermons les abattoirs », « justice pour les animaux » : ce samedi, des centaines de manifestants, dont beaucoup de jeunes, ont défilé dans le quartier République à Paris, à l’appel de l’association de défense des animaux L214.

 

 

Biscuits vegan – pour humains ou pour chiens –, masques de réalité virtuelle pour plonger à 360 degrés dans un abattoir de porcs, radio « paroles d’animaux », la manifestation qui accueille un « village vegan » sur la place de la République, doit permettre aux militants anti-viande de « prendre des forces », selon l’expression utilisée par la co-fondatrice de l’association Brigitte Gothière. D’après la L214, 3 600 personnes ont répondu présentes à l’événement.

[...]

 

 

« Les animaux sont des êtres sensibles et ne doivent pas être tués pour nourrir les humains » dit-il [Sébastien Arsac, co-fondateur de l’association], en jugeant « solide » et « sérieux » le parti animaliste qui présente pour la première fois des candidats au premier tour des législatives dimanche.

 

Deux militants jugés lundi

Sebastien Arsac et un autre militant de L214 seront jugés lundi pour s’être introduits en décembre dans l’abattoir de Houdan en région parisienne, et y avoir placé des caméras filmant notamment l’étourdissement des porcs au CO2, dont des images ont été diffusées cette semaine. Les deux hommes comparaîtront pour « violation de domicile » et « tentative d’atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission d’image ».

Lire l’article entier sur bfmtv.com

La vraie voracité est celle du capitalisme financier,
mais il y a des solutions,
lisez sur Kontre Kulture

 

Viande, consommation, industrie et profit, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

149 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1743226

    Les véganes sont également pro-immigration, pro-gay, déglingués par l’ingénierie sociale et à 90% féminins. Il ne s’agit même pas de "souffrance" avec eux, il ne faut pas tuer, point barre. Même si j’élève des poules et coqs sur mon terrain de 1000 m2, et que je prélève quelques coqs de temps à autre (déjà, car ils se battent), que je me sers en oeufs, je suis un immonde nazi.
    Ha, et la fécondation in vitro des vaches, c’est du "viol" hein. Comme si la vache avait la notion du "viol", et du "plaisir sexuel". Stopper la brutalité des abattoirs, oui, humaniser complètement les bêtes, non. Mais c’est très féminin, désolé.

     

    • #1743234
      le 10/06/2017 par emmanuel pas macron
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      si ça peut te faire changer d’avis, je suis végétarien et j’ai voté Le Pen, je suis pour la sortie de l’UE, le renvoi illico presto de tout les migrants, et contre le mariage pour tous. Je ne vois pas ce qui pourrait te faire penser qu’être végétarien c’est être mondialiste. Je suis même considéré par mes proches comme un nationaliste.... Maintenant tu vas dire que je suis pas raccord !


    • #1743248

      Non les véganes ne sont pas nécessairement pro-immigration, pro-gay et tout ce que vous dites. Vous généralisez parce que vous aimez manger de la viande tous les jours, que vous faites peut être un travail qui demande de la dépense physique ce qui peut le justifier, et que vous ne voulez pas vous en passer, ni même réduire.
      On bouffe trop de viande sur cette planète, on coupe des forêts pour faire des paturages stupides, y faire grossir des bêtes qui sont abbatues ensuite sans grande considération, qui terminent en final aux fats food (fast food , pareil ..).
      Moins de viande c’est mieux, ça fait plus de surface agricole pour les céréales, moins de forêts coupées, voir de la place pour de l’agroforesterie afin de fournir du bois de chauffage. De la place pour du maraichage, on devrait mieux subventionner la petite agriculture, pour moins de chomage.
      Les éleveurs expriment souvent leur peine à voir partir leurs bêtes à l’abbatoir, mais ce ne sont pas eux qui tuent, on séquence la chaine, sinon ce serait insuportable. Les gens qui bossent dans les tueries sont dans le sang et la frayeur de ces animaux toute la journée, est-ce que ça fait de gens bien dans leur peau ça ?


    • #1743252

      En plus dire que les véganes sont pro-gay c’est osé quand même, il est bien connu que les gay aiment la viande !


    • #1743260

      Vous avez résumé ma pensée sur le sujet, merci.


    • #1743301

      Mik à raison : globalement, les vegans sont ce que tu décris, point barre. Après, il existe des exceptions, heureusement mais mik à bien saisi le mouvement et son idéologie.


    • Dans 10 ans dire "non" sera nazi.


    • #1743316

      La vérité est que le "véganisme" corresponds à une tactique du système libéral pour ouvrir un nouveau marché. Ils bouffent un tas de saloperies hors de prix censées remplacer la viande, qui l’imite même (goutez les saucissons véganes, à 30 euros le kilo dans les magasins de bobos, fréquentés par des profs et des gonzesses uniquement, appréciez ce bon goût de pétrole ! vous m’en direz des nouvelles). Et quand bien même les conditions d’abattage seraient améliorées (mais faire comprendre aux véganes que cela est du aux rendements ahurissants imposés par le libéralisme, il faudrait déjà qu’ils puisse comprendre ce terme...)... je le répète, moi avec mes vingt volailles à l’air libre, en tuant un coq trois fois par an je suis un salopard.
      D’autant plus excellent qu’il ne s’agit que d’urbains qui n’ont AUCUNE notion d’élevage ni de connaissances des rapports inter-animaux : on mets un coq pour plusieurs poules dans une basse-cour, ou alors c’est bastons en permanence, donc la nature ELLE-MEME nous montre que tuer est strictement NORMAL : à la fois pour se nourrir, comme pour le bon fonctionnement de l’élévage. MAIS, si je ne raisonnais qu’avec compassion et jamais avec raison, j’aurais du mal à piger ça , c’est évident. De la même façon qu’on veut "ouvrir les frontières" et "accueillir tout le monde". Tout ça relève du même logiciel de pensée.


    • #1743318

      "Les véganes sont également pro-immigration, pro-gay"

      Ton com est on ne peut plus correct. Dans le milieu culturel où je travaillais s’était presque un phénomène de mode et les véganes étaient toutes des gonzesses (whites) pro-gay, pro-immigration et tralala. Ce qui en soit n’est pas surprenant parce que les gonzesses ont tjs été le fer de lance de tous ces mouvements débiles. Pour elles c’est important de se sentir concerné par qqchose et de s’engager dans une cause. Il y a de l’émotion et on peut faire son hystérique. Et puis quasi toutes les gonzesses aiment les pédés. Quand je dis gonzesses il faut tout de même souligner que je me réfère à des whites. Les beurettes, femmes blacks en ont rien à foutre des tantes.


    • #1743337

      @Sa majesté
      J’ai été, à peu de choses près je pense, amené à côtoyer le même type de personnes que toi, d’où ma lucidité. Et je plussoie totalement à ce que tu ajoutes. On pourrait affirmer sans trop exagérer qu’un très grand nombre de femelles modernes sont en fait des cyborgs parfaits crées par Soros, façonnés par l’ingénierie sociale, et dans un but de destruction civilisationnelle.
      Vous ne trouverez évidemment, que des radicales pro-avortement parmi les défenderesses des vaches et autres moutons. Un foetus à côté, ça ne vaut pas un kopeck, forcément.


    • @ sa majesté, « Si ça peut te faire changer d’avis », je suis, en résumé, une femme blanche, bac + 5, trentenaire, en couple, qui a voté FN, qui aime les animaux et qui pourtant mange de la viande - je ne suis pas dans le tableau de Michel Drac...


    • #1743631

      Mon avis.
      Evidemment les Végans ont été créés dans un but précis.
      Evidemment ils ont pendant longtemps été laissés sans sponsors (je connais le mouvement depuis au moins 11 ans).
      Evidemment, ils sont sponsorisés depuis peu (c’est pour ça que tout le monde en parle maintenant).
      Evidemment ils sont sponsorisés par le mondialisme (pas besoin d’analyser en profondeur les médias relais pour le voir).

      Donc, Pourquoi ?
      Eh bien pour dissuader les bobos, les pauvres, les bouddhistes (ceux qui protègent même la vie des bactéries et des moustiques), les djeuns, les filles anorexiques ...
      de manger de la viande car elle va devenir trop chère et trop rare.

      Tous vont donc se jeter sur les nouveaux produits protéinés artificiels monopolisés par l’Oligarchie.

      Encore une nouvelle secte filiale de la nouvelle religion Laïque de la Tolérance, du Respect des autres et tutti quanti ...

      PS : parmi les viandes de substitution, il ne faut pas croire que la souffrance animale sera prise en considération car la principale source de protéines de remplacement sera ... ... ...
      ... les INSECTES. Le nombre d’usines dans ce but est en train d’explmoser.
      Qu’en pensent ceux qui (certes avec raison) veulent éviter toute souffrance animale ?

      Thémistoclès


    • #1743633

      Mon avis.

      Evidemment les Végans ont été créés dans un but précis.
      Evidemment ils ont pendant longtemps été laissés sans sponsors (je connais le mouvement depuis au moins 11 ans).
      Evidemment, ils sont sponsorisés depuis peu (c’est pour ça que tout le monde en parle maintenant).
      Evidemment ils sont sponsorisés par le mondialisme (pas besoin d’analyser en profondeur les médias relais pour le voir).

      Donc, Pourquoi ?
      Eh bien pour dissuader les bobos, les pauvres, les bouddhistes (ceux qui protègent même la vie des bactéries et des moustiques), les djeuns, les filles anorexiques ...
      de manger de la viande car elle va devenir trop chère et trop rare.

      Tous vont donc se jeter sur les nouveaux produits protéinés artificiels monopolisés par l’Oligarchie.

      Encore une nouvelle secte filiale de la nouvelle religion Laïque de la Tolérance, du Respect des autres et tutti quanti ...

      PS : parmi les viandes de substitution, il ne faut pas croire que la souffrance animale sera prise en considération car la principale source de protéines de remplacement sera ... ... ...
      ... les INSECTES. Le nombre d’usines dans ce but est en train d’explmoser.
      Qu’en pensent ceux qui (certes avec raison) veulent éviter toute souffrance animale ?

      Thémistoclès


  • « Les animaux sont des êtres sensibles et ne doivent pas être tués pour nourrir les humains

    Tout à fait d’accord

    Si l’animal nous parlait , on n’oserait pas le tuer !

     

    • #1743274

      alors mange des salades et ne met pas ton nez dans mon assiette pleine de viande que je mange souvent crues et saignante ce qui rentre dans mon estomac ne rentre pas dans le tiens contrairement aux bêtises que l’on entends et qui polluent nos oreilles


    • #1743460

      A ce compte la, les plantes aussi !

      Les végétaux ne crient pas, pourtant ils sont du domaine du vivant, donc forcément il est nécessaire de les tuer pour les consommer. Est-ce donc dire que si le règne végétal était démonstratif, il se trouverait des légumes pour s’en émouvoir ?

      le vrai fond de l’affaire, c’est que bon nombre d’humain,tel les soldats termites, sont incapables de s’alimenter par eux même. Au gré du temps, cette distanciation de la chaîne alimentaire produit de la sentimentalité imbécile et hypocrite. Ce n’est pas un hasard si ces mièvreries de moumoune trouvent écho dans les milieux bobos et plus largement, chez les jean-foutre de la société.


    • #1743625

      @ le malicieux
      Ce que vous dites n’a aucun sens, les animaux ont une âme alors que les végétaux sont des habitats pour les esprits de la nature ! il y a là une grande différence ! A une âme ce qui peut se mouvoir, non ce qui reste enraciné. L’ignorance vous fait dires des inepties ! Renseignez vous ! Etudiez !...


    • #1743679

      @ ariane

      l’argument de l’âme... me semble oui ! Vous êtes hindoue je présume ? Autrement, c’est du grand guignol : je répète, nous avons affaire ici à des lâches,imbéciles de surcroî, qui tel un troupeau de vache pour rester dans l’imagerie hindouiste, se fait mener là où l’on veux bien.

      les insectes ont-ils eux aussi une âme ? Pour finir, je subodore que les lions, les loups et autres carnassiers n’ont pas ces élans de conscience au moment de "passer à table". Seuls les HUMAINS DÉGÉNÉRÉS sont assez idiots pour ce faire . Je vous suggère vivement de canaliser votre côté "snowflake" pour les palestiniens, entre autres...


  • Peut-on respecter les animaux mais quand même manger de la viande ?
    La réponse est oui :
    Chaque personne qui mange de la viande peu respecter l’animal qu’il mange en le tuant lui même . Comme c’est le cas dans la nature .
    Pas de chasse , pas de viande .

     

    • Je suis végétarien et entièrement d’accord avec cette assertion. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je ne mange pas de viande... Je n’arriverai pas à tuer une vache ni même un poulet, ni même un poisson. Et je n’ai aucun problème avec le paysan qui le fait pour se nourrir. Par contre, je trouve assez hypocrites, ceux qui achètent leur viande toute préparée alors même qu’ils seraient incapables de tuer l’animal.


    • #1743436
      le 11/06/2017 par réGénération
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Vous parlez de quel gibier ? Parce qu’en ville j’en cherche toujours. Pourtant j’ai tout l’attirail, je fais le guet à chaque coin de rue, mais à cause de l’état d’urgence je dois faire gaffe !


  • #1743255

    Depuis 5 ans, je ne mange plus de viande, plus de laitage, plus de poisson. Je n’ai aucun problème et au niveau conscience, je me sens très légère. C’est agréable !
    Essayez, vous aussi et vous comprendrez !

     

    • #1743330

      "Essayez, vous aussi et vous comprendrez"

      Etant jeune, j’étais un rastaman. J’ai été végétarien pendant 12 ans.Certes, je me portais bien mais de là à en faire un état exaltant y a une marge. Je me porte encore mieux maintenant mangeant de la viande modérément. Ces histoires absurdes que l’homme peut se passer de la viande commence à me les pomper sérieusement. Quand j’étais au Congo, en brousse, à un moment donné on s’était retrouvé sans ravitaillement. Je te prie de me croire que lorsque quelqu’un vint avec de la bouffe qu’on s’était rué dessus comme des sauvages et que tu en aurais fais autant ; viande ou pas viande. Je suis fatigué de vos histoires de snobisme de gens qui vivent dans la ville, n’ont rien vécu, jamais souffert et ne sont que préoccupés par les derniers délires à la mode. C’est grâce à des femmes comme vous que vos mecs sont devenus des vrais tantes ; ça dandine du cul comme des gonzesses et ne pensent qu’a être servi par là où je pense.


    • #1743362

      Vous êtes effectivement très légère...


    • #1743399
      le 11/06/2017 par tranquillemimile
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Avez vous arrêtez le sucre aussi ?


    • #1743464

      Tant que vous n’allez pas manifester ou que vous ne faites pas de prosélytisme ou que vous n’incitez pas violement vos proches à faire de même il n’y a aucun problème.


  • j’ai fait un retour à la terre avec une autonomie alimentaire importante pour une famille avec plusieurs enfant : nous produisons tous les légumes de l’année, les fromages et produits laitiers, la viande( nous en mangeons en moyenne 1 fois par semaine), les oeufs, le miel, ...et tout cela en "bio" (sans aucun produit de traitements bio ou pas)..
    Les animaux que nous mangeons (ovins, bovins, ...) ne vont pas à l’abattoir, ils sont tués et découpés à la ferme.
    Je sais que beaucoup de "vegans" critiquent si ce n’est plus, le fait que nous mangions la viande d’animaux que nous avons élevés, ceci au nom du respect de la vie.
    Mais que font ces gens quand ils ne manifestent pas ?
    Ils sont très majoritairement dans le système capitaliste, ne font rien ou pas grand chose de favorable à la sortie du capitalisme.
    Ils sont donc sans aucun doute plus ou moins directement responsables des morts, souffrances et destructions qui accompagnent le capitalisme partout sur la planète.
    Et les horreurs de cette réalité dépassent, et de très loin, le problème des souffrances dans les abattoirs et de l’alimentation carnée.

     

    • #1743294

      Bravo à vous et à votre famille. Et vous avez raison, qui est le plus cruel ? Pour avoir côtoyer de très près des vegan "hygiénistes" (la totale), j’ai pu constater leur côté "bobos", sans parler de leur incohérence, genre je refuse le système, je n’ai pas de portable mais je vais en avion ! Une synthèse !


    • #1743333

      Comme je vous envie !

      Ce devrait être l’objectif de tout le monde. Que chacun ait sa poule au pot ! Si j’ose le mot.

      Soyez heureux comme nous le sommes.


    • #1743339

      Je crois que vous avez tout dit camarade.


    • Comme je l’ai dit dans un post plus haut, je suis végétarien et.... total respect à cette posture. Il faut aussi arrêter de croire que tout végétarien est un bobo citadin efféminé.


    • #1743578

      @ Janus : certes, mais je fais une différence entre végétarien et vegan, ces derniers étant dans l’idéologie totale et souvent très agressifs. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils alimentent un nouveau commerce à leurs dépens !


    • #1746974
      le 16/06/2017 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      @serge
      Idem et merci pour ton com’
      Moi aussi j’ai fait un retour à la terre et j’ai une famille avec plusieurs enfants !
      Ecole à la maison, ferme, communauté catholique, Eglise ....
      Il n’y a pas mieux Force & Honneur

      @veganisto-bobo-capitalisto-assexués
      Moi je suis tellement pas vegan... que quand je tue poules, cochons, brebis dans ma ferme.... je fais ça, avec des brûlures de cigarettes roulées et un coupe ongles, ça dure des heures !
      Et au bout de plusieurs heures, si ils sont pas mort, je les viole sur du Marilyn Manson avec une effigie de Bush dans mon hangar et ma femme enfile une tenue blanche avec une capuche pointu !
      Docteur suis-je normal d’aimer ma viande et pas la sodomie ou je dois me traiter ?
      En plus je n’ai aucun gout pour les femmes à barbe qui chantent à l’eurovi-SION, et j’emmène mes enfants dans une messe tridentine de Saint Pie V ou ils servent parfois ?
      Que doit-on faire au juste pour nous ?
      Docteur tout est perdu ou on peut encore devenir Charlie nous aussi ?



      à tous les nazes c’est une plaisanterie mes poules ne sont pas assez belles pour que je trompe mon épouse !!!!!!!!



  • Il faudrait mettre en place un système de pré-commande (et de pré-paiement) de la viande en grande surface, dans les petits commerces et chez les bouchers...

    Comme ça tout animal tué serait consommé.
    Plus de gaspillage alimentaire et d’abattages inutiles...
    Sans parler de la sécurisation financière que le pré-paiement apporterait à la filière de la viande...

    Un peu comme avec les AMAP mais pour la viande et à l’échelle nationale...

    Au lieu d’avoir l’obligation d’être rattaché à un médecin traitant en aval, on ferait mieux d’avoir l’obligation d’être rattaché à un boucher en amont...

    Moi j’entends "pré-vente" dans "prévention"...


  • #1743276
    le 10/06/2017 par envolées_des_incultes
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Débat stérile et pipé. Les faibles revenus ne peuvent pas se permettre de se passer de l’industrie pour espérer manger de la viande.
    .
    Des protéines, il en faut tous les jours, au moins pour lutter contre le catabolisme.
    Et rien n’est plus efficace que la protéine animale. Le blanc d’oeuf serait pas mal non plus, mais ça reste animal.
    .
    C’est donc une guerre contre les pauvres que livre ces abrutis. Comme d’habitude euh ...
    .
    Augmentez les revenus, et on mangera comme vous dites ...

     

    • #1743427

      Les protéines ce sont des chaines d’acides aminées, on en trouve au taquet dans les légumes verts. Y’a qu’à voir la musculature que peuvent développer les taureaux ou les gorilles (et non je ne dis pas qu’on doit manger de l’herbe à vache mais des salades, des légumes et des fruits). La viande c’est un morceau de cadavre, ce qui n’est pas bien décomposé finit par pourrir dans le colon avec tous les composés toxiques qui en découlent. Je ne conseille pas de réduire la viande parce que c’est mal mais parce que c’est toxique et loin d’être aussi nutritif que ce qu’on nous dit.


    • #1743465

      @ frugivore

      les gorilles développent aussi d’autres choses que des muscles en quantité prodigieuse...


    • #1743579
      le 11/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, vous êtes ni un taureau, ni un gorille.
      Sachez raison garder et comparer ce qui est comparable.
      .
      Votre organisme et votre microbiote d’humain ne vous permettent pas l’assimilation des nutriments comme ces animaux, à moins que vous ne décidiez de vous réduire à un ruminant ou un primate doté d’un QI de marteau.
      .
      Les études sur l’assimilation des protéines regorgent sur le net ( voir musculation& protéines ).
      Ce que vous apportez à votre organisme déjà constitué sont autant de transformations dont il peut se passer pour effectuer d’autres choses à coté. Vos capacités sont limitées. Il convient d’en tenir compte.
      En l’état, les protéines animales sont celles qui sont le mieux assimilées par nos organismes, très loin devant les végétales.
      .
      Les fibres végétales, solubles et insolubles, sont intéressantes comme pro-biotique et pour nettoyer le tube digestif, mécaniquement et chimiquement.


    • Les gorilles mangent aussi des insectes, des crustacés, des oeufs et des petits mammifères, niveau vegan on a vu mieux...


  • #1743279
    le 10/06/2017 par Jean Le Chevalier
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Il faut que l’abattage se fasse dans des conditions acceptables et digne pour l’animal. Je suis d’accord sur le fait de manger moins de viande, mais de là à arrêter, faut pas abuser. Nous sommes pour l’instant omnivores, et il faudra au moins un siècle avant que nous devenions végétariens ou végétaliens. C’est une question d’évolution, mais les extrémistes veulent aller trop vite (c’est pour cela qu’ils sont extrémistes). Chaque chose en son temps...step by step.


  • Les animaux sont soumis comme nous à la logique marchande, il faut abolir l’argent, mais on ne peut pas lâcher dans la nature des animaux domestiqués qui ont toujours été dépendant des hommes, sinon je suis pour vivre comme les indiens d’’Amérique et retourner à l’état sauvage, nous sommes bien trop dégénérés pour retourner à ce mode de vie.


  • #1743293
    le 10/06/2017 par Bernard Lapotre
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Ce que vous et les commentateurs ici doivent comprendre, c’est qu’il ne s’agit pas d’être pour ou contre la viande.
    Il s’agit de décrypter "l’animalisme" comme une nouvelle excroissance d’un gauchisme à bout de souffle, comme suite logique de l’antiracisme, de l’altermondialisme et de la défense des minorités prétendument opprimées, défendue par des bourgeoises hystériques (si on était dans un pays où les gens ne mangeraient pas à leur faim, on n’aurait pas ce genre de manifestations délirantes de pucelles politiques sur des sujets aussi dérisoires).
    La vraie question, c’est pourquoi ce débat est-il balancé aujourd’hui dans l’espace public, qui l’a provoqué, qui finance et sponsorise les groupuscules vegans, qui sont leurs inspirateurs et idéologues ? Et là, on pourra y voir plus clair.

     

    • #1743315
      le 10/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Merci pour votre lucidité. Elle est réjouissante.
      Il s’agit bien évidemment d’une énième ingenierie du capital pour faire culpabiliser les pauvres, et les tuer à petit feu en les privant d’élements essentiels ( B12, protéines, acides aminés ...)
      Du vegan plus du métissage et l’espérance de vie chute à 55 ans. Un peu de drogue et d’alcool par dessus et c’est la fête du slip, 45 ans. Qui dit mieux ?


    • #1743321

      Héhé... bien vu... c’est d’ailleurs ce qu’explique Lucien Cerise...


    • Avec son point de départ, l anticléricalisme. Ces gauchistes apportent la décadence car ils sont contre les lois naturelles.
      Après l animalisme, c est quoi ?


    • #1743336

      Le débat est lancé parce que nous sommes dans une société de surconsommation alimentaire et de malbouffe. Bien sûr que l’on ne va pas punir les gens qui crèvent la dalle, de manger de la viande.
      Mais c’est justement à nous, qui pouvons nous permettre de revoir notre alimentation et nos moyens de consommer, de le faire.
      Ensuite, que ce soit des bobos qui s’accaparent le combat, oui l’on peut trouver ça dommage.
      Mais c’est comme tout, les LGBT ne représentent pas la majorité des homosexuels qui vivent leur sexualité dans l’intime et qui ne demandent rien !
      Dernier point pour les attardés du bulbe qui nous sortent toujours le "Mais tu prend bien l’avion !".
      Bah oui mec, je vis au XXI siècle, il m’arrive de voyager à l’étranger, je prend ma voiture pour bosser, j’ai des fringues "Made in China" et il m’arrive même de manger encore de la viande au resto !
      C’est pas pour autant que je dois continuer un vivre comme un porc !


    • #1743356
      le 11/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      @ Ray Donovan
      Les animaux seront bien traités quand les humains seront bien traités.
      Tirez sur la bobinette du libéralisme et la chevillette des atrocités cherra.
      Commencez donc par les humains, et le reste suivra.


    • #1743367

      Exactement. Ces têtes creuses devraient se trouver une cause conséquente, le sort des palestiniens par exemple...


    • @envolee des incultes

      Renseignez vous avant de dire des bêtises... Le végétarisme ne rend pas plus faible, ni ne diminue l’espérance de vie... Dr Walker mort après 90 ans, un exemple vivant de ce qu’il préconisait : crudivorisme végétarien.


    • #1743459

      @Janus, le tonton Gilbert est mort lui aussi à 90 ans, il buvait trois litres de blanc le matin, trois litre de rouge l’après midi...


    • #1743556

      Bernard Lapotre.

      Ca fait plaisir de voir un commentaire lucide.

      Vous remarquerez que c’est toujours la même stratégie, a chaque fois la minorité fait le jeux de la victimisation et de la diabolisation.
      En étant "pour" ou "contre" on entre dans le piège du "divisé pour mieux régner".


    • #1743651
      le 11/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      @Janus
      Et alors ? Je ne suis pas cet homme et vous non plus. Nous ne sommes pas des machines et nos particularismes d’individus tiennent aussi ds nos capacités à assimiler ou non certains nutriments.
      .
      Ainsi, en tant que nord européen, je digère le lactose quand les africains ne le peuvent pas.
      En contre-partie, je subis un fort catabolisme auquel je dois tenir compte, et j’ai besoin de protéines à assimilation rapide pour contrer ce phénomène dû, amha, à mon microbiote.
      .
      Donc votre prosélytisme n’a pas sa place dans la sphère public puisque nous sommes tous différents. Bouffez ce que vous voulez, j’en ferais autant, en tenant compte de mes besoins plutôt que l’idéologie.


    • @ envolée des incultes
      C’est curieux que vous parliez de prosélytisme, alors que je n’en fait jamais. En l’occurrence , je parlais seulement d’une chose que vous aviez écrite, à savoir que l’on se retrouverait vite à avoir notre espérance de vie qui baisserait en devenant végétarien. Chose qui me semble erronée... Et au risque de vous surprendre, je suis d’accord avec vous quant au fait qu’on ne doive pas imposer un régime à qui que ce soit, à chacun ses expériences. Loin de moi l’idée de vous empêcher de manger votre viande.


  • #1743304

    Je suis entièrement d’accord avec le slogan "fermons les abattoirs"...
    ...mais d’abord, organisons la relève : je veux voir des élevages familiaux dans tout le pays, des billots dans le coin de toutes les arrière cours et des enfants qui sachent vider un poulet ou un lapin dès le plus jeune âge.
    Au travail camarades !


  • Avec ces gens là la France serait ruinée en 1 semaine.
    Ils emmerdent les pauvres distributeurs de pubs, ils emmerdent les antiquaires avec les peaux et l’ivoire, ils emmerdent les bouchers et les poissonniers, etc... par contre eux ils ont droit de polluer, consommer, tuer, manger.


  • #1743349

    LA question massue à laquelle quasiment aucun véganiste ne sait répondre sans se contredire est : es-tu pour ou contre l’avortement ? dans 99% des cas ils répondent évidemment oui car ça va dans le sens de la philosophie bobo et quand tu leur fais remarquer que ça c’est du spécisme, ils commencent à avoir de grosses sueurs... Faites le test, c’est hilarant !

     

  • En gros vegan, c’est végétalien, le prosélytisme en plus ; je sais que je vais m’attirer les foudres des pro-veganisme fréquentant E&R, mais pour avoir connu une adepte du végétalisme, je peux vous dire que les dégâts sur la santé physique et mentale - 36 ans de végétalisme - sont énormes (dents, défenses immunitaires, etc.)

     

    • #1743453

      Sans compter que les séances matinales... Enfin, ca, ils n’en parlent jamais.


    • Et la consommation de viande augmente drastiquement les chances d’avoir un cancer.

      Et j’attends vos preuves tangibles pour la diminution des défenses immunitaires.


    • #1743582

      @ JM : normalement je ne devrais pas vous répondre, car je sais par expérience que les vegans en général sont dans une idéologie proche d’une secte et peuvent même devenir violents ! Mais passons, je vais quand vous dire que, par expérience vécue (puisqu’il vous faut des preuves), après une année d’alimentation dite "hygiéniste", pour faire court c’est du vegan extrême (fruits-légumes majoritairement crus, quelques oléagineux trempés, ET C’EST TOUT), outre la perte de 15 kilos, cela m’a amenée dans un état critique dans une faiblesse extrême. J’avais testé cette alimentation pour des problèmes de santé, et j’ai failli y passer. Depuis, je remange de tout, bio et de qualité, sauf le gluten qui vraiment ne me convient plus, et je revis.


    • @giustizia

      1/ Votre expérience inintéressante n’est pas un argument valable.

      2/ Ne pas manger de viande ne veut pas dire être hygiéniste.


    • #1744124

      @ JM : c’est vrai que vos interventions brillent par contre, on a tant appris grâce à vous !


  • #1743377
    le 11/06/2017 par The Médiavengers
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Ouf... Je me réjouis des commentaires. J’avais eu peur, par les temps qui courent.
    En effet, je ne vois pas bien le rapport entre le fait de ne pas manger de la viande et la souffrance animale.
    Ce genre d’action (mais de quel genre parlons-nous ?) n’a pour seules conséquences que d’extrêmiser le débat et diviser encore un peu plus la population.
    Je le mettrais en parallèle avec ceux qui croient que de s’abstenir de voter va rendre les politiciens vertueux. En réalité, c’est encore pire.
    Et puis ce qui m’achève dans ce cirque, c’est la phrase "ouvrons les consciences". Cette espèce de slogan devenu fourre-tout, sur-exploité par le militantisme névrosé (de gauche forcément...) de gourou de la conscience des autres est franchement effrayant de bêtise crasse. Ces personnes ont passé une formation d’ouvreur de conscience ? Comment ça marche ? Il y a des diplômes ? Ça paie bien ?

     

    • #1743469

      Ah bon ? Tu ne vois pas le rapport entre le fait de ne pas manger de la viande et la souffrance animale ?

      Je te conseille par exemple d’aller visionner le documentaire "Lucent", dispo gratuitement sur youtube. Et tu reviens nous dire si tu vois, ou toujours pas.


  • #1743381

    " Quand un imbécile veut remédier à un problème , il tombe dans l’excès inverse " ( Proverbe chinois )

    C’est non seulement impératif qu’on arrête de torturer et massacrer des millions d’animaux innocents par jour , surtout les vaches et taureaux sacrés , mais ces histoires de " véganisme " , c’est du pipeau ...et un extrèmisme ...

    L’humain a besoin de produits laitier , beurre clarifié , caillebotte ( un nom ingrat pour le meilleur fromage au monde ... parce que frais ) , yaourt , beurre , lait chaud en hiver , caramel ( lait condensé ) , crème fraiche etc ... etc ...

    Ceci dit , de maltraiter des vaches pour en obtenir du lait est également une abomination , mais là , c’est plutôt chez le psy qu’il faut consulter ...

    Les humains ne sont pas des lapins , et la vraie cuisine végétarienne , c’est la cuisine Indoue , et pour ça , il faut beaucoup de produits laitier !!!


  • #1743386
    le 11/06/2017 par la resistance des carnutes
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Je pense que, si chacun devait manger exclusivement la viande qu’il a tué de ses mains, la consommation baisserait.
    Ne soyez pas hypocrites, commencez par saigner un poulet, puis un lapin.
    Plumez, dépouillez.
    Ensuite, laissez le boucher tuer le cochon, et écoutez son cri...de mort.
    Vous comprendrez ainsi le prix de votre vie.
    Mangez moins et mieux...de la viande, aussi.
    remerciez les dieux, le dieu, la grande Loi, la nature, comme vous voulez, mais prenez conscience.


  • #1743424

    Extrêmement déçu par les réactions des membres sur le sujet.

    E&R se veut à la pointe dissidente... eh ben, reste encore du boulot.

    Notamment comprendre qu’il n’y a pas que l’humain et « ses » droits sur Terre.

    Notamment comprendre que ne pas vouloir être un cimetière ambulant ≠ être libertarien.

    Je suis végétarien (& bio), 1m90 92kg de leveur de fonte, monarchiste et au nord-Bretagne !

    Je souris quand des charognards me parlent de « carences »... et pèsent 60kg.

    Faut arrêter de prendre les « veggies » pour des crevettes moitié hippies hein !

     

    • Faire 1m90 et peser 92kg n’est pas un signe de bonne ou de mauvaise santé et cela n’indique en rien si il y a des carences ou si il n’y a pas de carence. On peut peser 60kg, n’avoir aucune carence et être en parfaite santé.

      Le principe de l’homéostasie du sang fait qu’il est très difficile de détecter une carence, le corps a plein de ressources. Les caries dentaires sont un des signes les plus évidents de carence alimentaire. 98% de la population française souffre de caries dentaires, on en déduira de ce chiffre ce qu’on voudra.

      Dis moi à quand remonte ta derniere carie dentaire et ce que tu as fais pour la soigner et je te dirai si tu es carencé ou pas.


    • #1743455

      Prenez vous des suppléments ?

      je demande car c’est un marché en forte croissance.


    • #1743472

      Tout a fait. Beaucoup de commentaires sarcastiques ici de gens qui se croient plus intelligents.

      Il faut regarder les chiffres de l’impact sur l’environnement de l’elevage de betail. C’est catastrophique.

      Par ailleurs, voir les liens entre la consommation de viande rouge et le cancer (colo-rectal en particulier). C’est egalement mauvais pour la sante.

      Enfin, voir la video de Schwarzenegger et James Cameron qui se sont associes pour demander aux gens d’arreter de consommer de la viande.


    • #1743483

      L’élevage de ruminant s’impose sur plus d’un tiers de la surface terrestre. Basé sur le plus grand système photovoltaïque naturel : la photosynthèse, il apporte de l’énergie, dans la chaine alimentaire, de quoi se couvrir pour l’hiver ou cacher ses attributs, tout en permettant de protéger les sols (plus grand réservoir de Biodiversité de notre planète et le seul piège à carbone véritable), la ressource en eau. La terre dans toute sa complexité est un système parfait pour peu que l’homme cupide ne vienne tout casser ! Seul un élevage pastoral de ruminant peut sauver la planète du réchauffement climatique et d’une partie de la faim !
      Je vous invite a regarder cette vidéo, et ne pas vous laisser tromper par une propagande qui mélange tout par dogmatisme et ignorance. https://www.ted.com/talks/allan_sav...
      Et pourquoi s’arrêter aux animaux. Le règne végétal suit la même règle universelle que le monde animal : la reproduction pour assurer la descendance et maintenir l’espèce. En tant qu’agriculteur j’entend la tomate pleurer quand nous lui arrachons ses fruits, c’est à dire sa descendance, le fruit de sa courte vie. l’agriculture est au service de l’humanité ; au lieu de soulever de la fonte je t’invite à te servir de tes muscles pour produire. Tu auras alors besoin d’une nourriture riche et saine pour mener à bien cette noble activité. Le jour ou tu auras faim comme malheureusement près d’1 milliard d’humain, et que se nourrir ne se réduira pas a faire tes courses mais cultiver la terre comme près de 3 milliard de personnes, tu soulèveras moins de fonte je pense !


    • @ Jean Pierre, tu veux dire que les gens en Occident devraient renoncer à un régime alimentaire qu’ils pratiquent depuis des millénaires parce que, en 2017, quelqu’un a décrété que la consommation de viande rouge pourrait conduire à un cancer du rectum ? L’excès, peut-être, mais comme pour tout, la tempérance est de mise, et les vegans - oui, végétaliens prosélytes, et extrémistes - sont loin de la pratiquer. Et oui, il faut mettre un terme à l’élevage intensif, responsable de la souffrance des animaux, et non, il ne faut pas intimer à la population humaine d’arrêter de manger de la viande.


    • #1743531

      @Jean-Pierre
      Une synthèse ton com, parfait petit texte de prosélytisme végane.
      L’impact sur l’environnement ? pas pire que les cultures de soja OGM, très prisées de tes semblables, pour lesquelles on déforeste l’amazonie en masse... et du coup cela fait crever les animaux locaux qui voient de fait leur espace naturel régresser. Ce serait bien de comprendre qu’il y a la manière directe de tuer les bêtes (abattoirs, chasse, à laquelle je m’oppose d’ailleurs...), et la manière indirecte (pollution, bagnoles qui massacrent à tout va sur les routes crapauds, lapins, blaireaux). Mais vous ne remettez toujours en cause que la première manière, bien évidemment ! car contribuant aussi, quoi que vous en disiez, à la seconde façon de tuer, se focaliser sur la première vous permets de donner dans le manichéisme absolu, façon Cathares : les "gentils", vous, et les "méchants", que vous nommez "carnistes", "spécistes", bien gavés par la propagande de votre insupportable Aymeric Caron, qui n’a sûrement jamais vu un élevage de génisses de près.
      Le cancer ? il s’agit de ne pas abuser de viande rouge, c’est comme le reste. Si je me tape une bouteille de Whisky par jour, j’ai de grandes chances d’avoir une cirrhose, assez peu si la bouteille fait le mois.
      Il n’y a qu’UN motif réel au yeux des véganes, ne pas TUER d’animaux, ils auraient donc bien fait de bons cathares, et une bonne croisade par un Simon de Montfort moderne leur ferait un grand bien.Cependant, beaucoup de véganes ont des chiens et leur file tout de même de la bouffe "carnée", donc il faudrait tuer pour les toutous mais pas pour nous ; j’ajoute que depuis que l’homme a domestiqué le canis lupus pour la chasse et garder les troupeaux, c’était bien évidemment dans un rapport à la consommation de viande. D’où s’ensuit un partage maître/chien (meilleurs morceaux pour moi, le reste pour mon chien). Bref, les lois de la nature, exactement comme les animaux font entre eux. La réponse habituelle du végane face à ça : "mais les animaux dont tu parles sont carnivores, nous pas. Nous sommes herbivores/frugivores". Mais oui, c’est ça. Et mon cul sur la commode.
      Ajoutons que certains extrémistes pousse le vice jusqu’a nourrir leur chien avec des croquettes véganes, c’est fou ce que leur animal doit prendre son pied haha
      Et quand à ce que Schwarzenegger dit... haha... quand on voit l’escroquerie que fut Al Gore sur le climat... y a surtout un bon billet et une bonne image pour les crédules à la fin...


    • #1743655

      @mik ezdanitoff : vraiment un concentre de n’importe quoi.

      Qui t’a dit que j’etais un vegane proselyte ? Qui t’a dit que je ne mangeais plus de viande quelle qu’elle soit ? En l’occurence, je consomme avec plaisir du poulet, du poisson.
      La deforestation de l’Amazonie pour planter du soja OGM a perte de vue, ca sert a quoi a ton avis ? Combien de fois par semaine tu manges du soja ? Rarement ? Jamais ? Et oui, c’est pas pour te nourrir directement mon coco. Essaie de te poser les bonnes questions si tu n’es pas capable de faire la recherche toi-meme. Le soja sert a nourrir le betail que tu prises tellement. Et oui, meme la France, avec toutes ses normes alimentaires et ses reticences face aux OGM n’y echappe pas : le betail en France est nourri avec le soja OGM importe d’Amerique du Sud. Quand tu bouffes le porc/vache que tu prises tant, tu bouffes des OGM mon pote.
      A propos de l’abbatage des animaux, la tu dis vraiment n’importe quoi, mon bon bref. Pour ce qui est des abbatoirs, regarde "Lucent", dispo gratuitement sur Youtube. Dis moi si ces "techniques" d’abbatage sont vraiment necessaires ?
      Pour le whisky, je te suggere justement de faire le test et de boire une bouteille par mois. On en reparle dans 20 ans. Voire 10. Si tu es toujours de ce monde.
      Quand a Al Gore, je ne comprend pas ce qu’il vient faire dans le debat. Je te parle de Schwarzenegger. Ou bien tu es en train de m’apprendre un truc : c’est la meme personne ?


    • #1743716
      le 11/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      @ Jean-Pierre
      Le cancer colorectal n’est pas dû à la viande, mais aux entérocoques et autres bactéries qui pullulent chez les ruminants, d’autant plus quand ces derniers ne voient pas la couleur des champs.
      Poser Scharzy comme une référence, fallait oser ! Le mec gavé de protéines animales et d’anabolisants. Hahaha .
      Vous êtes un farceur ! Vous êtes copain avec ’Hylarante Clito ?
      Gauchisme, quand tu nous tiens ...


    • #1743737

      @Jean-Pierre
      Je suis évidemment pour une mise à mort le plus rapide possible des bêtes, mais rapide ou pas, les véganes s’en cognent ; c’est le fait de tuer , "manger du cadavre", qui les débecte. J’insistais sur la contradiction dont ils (je devrais dire "elles") font preuve en becquetant du soja, car OGM le plus souvent, tout en faisant leur propagande à côté, que tu relaies si bien. Que les animaux soient (paraît-il... pas les vaches de ma région en tout cas... connaissant des éleveurs) nourris avec le même soja, ok, mais la différence est que moi je ne fais aucun prosélytisme pro-viande en prétendant sauver la nature, et ne fais pas preuve de contradictions. Car, étant pour la liberté individuelle, je me FOUS que certains refusent de manger de la viande, en revanche je ne supporte pas leur prosélytisme agressif et leur moralisme. Et tous les motifs invoqués (pollution, cancers etc.) sont des faux problèmes, car ce n’est sûrement pas ça qui motive les végans à la base, mais uniquement "la vie animale", qui est "sacrée". Je dis n’importe quoi sur l’élevage des animaux ? la différence avec le végane de base c’est que je suis un rural, et côtoie des bêtes d’élevage depuis mon enfance. Je tuais le lapin avec mon père quand j’avais huit ans, il m’a apprit comment faire, pour les volailles aussi. Et c’était un moment profond entre père et fils, bien plus qu’un acte d’urbain consistant à aller voir du film de schwarzie ou du spectacle décadent. Pour l’alcool, tout le monde est inégal. Tu diras ça à grand-père Jeannot, mon voisin de 86 ans qui marche à la gnole depuis ses 14 ans. Quand à Gore, Arnold, Cameron, pure escroqueries U.S., toujours prompts à faire la leçon à tous ces yankees de merde.


  • #1743426

    Considérations de ventres pleins.


  • Oui, la bonne question sur ce sujet est bien : "pourquoi ce mouvement maintenant ?"
    Beaucoup de végétariens sont sincères. La cruauté délirante du système industriel des abattoirs et autres élevages concentrationnaires justifient que l’on s’élève contre ce système. Pour autant, ce problème est l’expression morbide de plusieurs choses :

    1/ avec une démographie en constante augmentation, un vieillissement évident des populations et une économie exclusivement basée sur le profit maximal par le coût de produçtion le plus bas, l’industrialisation pense répondre à une consommation qui augmente au prorata.

    2/ quoi qu’en disent les végétariens de tout bord, l’organisme humain n’est pas du tout conçu pour ne consommer que des graines et des végétaux. La longueur importante de l’intestin atteste une métabolisation énergétique qui se fait sur le long terme (18h de transformation entre l’ingestion d’un aliment et l’expulsion des déchets après métabolisation). Rien à voir avec les systèmes digestifs courts des animaux herbivores a 100%. La digestion des hydrates de carbone de la viande exige une digestion longue.

    Alors, oui, pourquoi laisser monter MAINTENANT ce mouvement typiquement américain a l’origine ? (Comme à peu près tout ce qui nous est infligé depuis 70 ans)

    Reponse probable : détérioration de la qualité alimentaire moyenne du pecus vulgum ici et ailleurs. Probable fragilisation de sa santé et, peut-être (?) effectivement une diminution orchestrée de la durée de vie des masses....(? ??)

     

    • #1743478

      Il faut voir plus loin et replacer ce courant dans celui de la deep ecology qui pousse à considérer l’homme comme un dangereux prédateur.
      Avec toujours la même méthode : se servir d’une bonne cause (supprimer la souffrance animale) pour instiller une idéologie mortifère (décroissance qualitative et quantitative de la population)


    • #1743491

      Les herbivores ont des intestins plus longs que ceux des carnivores. Arrêtez de raconter n’importe quoi, vous n’êtes pas scientifique. On peut justifier sa consommation de viande autrement que par vos arguments bidons.
      Personnellement je n’en n’ai rien à carrer du bien-être animal et j’aime la viande, et pas besoin de chercher plus loin.


  • #1743456

    Je fais un boulot physique, je pratique du sport en plus, et je suis pourtant ce qu’on peut appeler un végétarien. A savoir que je mange de la viande ou du poisson (de qualité et non industriel) une à deux fois par mois quand même.

    J’ai diminué progressivement la viande en quelques années, et j’ai surtout découvert des alternatives. J’étais dans le cliché occidental du morceau de viande tous les jours, le soir en général (ce qui n’arrange rien). C’était d’abord par curiosité que j’ai voulu changer, je l’avoue. Et petit à petit, j’ai découvert une autre manière de penser son alimentation. Découvrir la teneur en protéines (végétales, certes) des légumineuses, la teneur en fer des fruits secs (et l’apport énergétique énorme, exemple dattes/figues/amandes), ça permet de s’ouvrir à autre chose, une autre cuisine. Mais aussi à une réorganisation alimentaire. Petit à petit, en complément de cette diminution de la viande, j’ai donc inversé le schéma classique occidental (petit-déjeuner léger, voire absent, déjeuner léger genre sandwich, souper lourd/énergétique alors que l’on va se coucher).

    J’invite tous les détracteurs à se renseigner sur l’alimentation des grands sportifs, vous serez surpris de constater qu’ils ne mangent pas un steak à tous les repas parce que toi même tu sais les protéines c’est hyper important quand on fait du sport. Finalement, se faire traiter de bobo sur E&R parce que l’on choisit une alimentation différente, c’est un peu comme se faire traiter de facho ou de complotiste par des gens extérieurs à E&R. La peur de ce que l’on ne connait pas.

    Se braquer comme certains dans les commentaires, c’est un peu le genre de réactions que j’ai aussi dans mon entourage quand j’évoque les jeûnes que je fais une fois par an. Personne n’a essayé, mais tout le monde affirme que c’est de la merde, que je dois faire attention, qu’il faut manger enfin !, etc.

    En dehors de toute considération purement égoïste, il y a effectivement le bien-être animal qui entre en jeu. Pourquoi s’offusquer du traitement infligé aux chiens en Chine, alors que l’on fait la même chose avec des vaches, porcs, etc ? Ca reste un animal dans les deux cas. La base chez les végétariens est de dire "Tu ne mangeras que les animaux que tu es capable de tuer".

    Pour élargir le débat, je m’adresserais à ceux qui combattent l’avortement, qui sont en faveur de la vie en général, vous sentez-vous en cohérence ? Le simple fait de manger un oeuf, ça ne vous fait rien ?

     

    • Va falloir que vous revoyiez sérieusement la définition du mot "végétarien". Et votre régime alimentaire n’a rien d’exceptionnel.
      Quel est le rapport entre l’avortement et le fait de manger un œuf ?
      En Europe, fort heureusement, on ne "pèle" pas les vaches encore vivantes comme le font les chinois avec les chiens. Ce qui ne veut pas dire que l’on ne doit pas faire d’effort pour leur bien être.
      Pour finir, je n’ai jamais vu dans les commentaires d’E&R de critiques sur le jeûne, bien au contraire.


    • #1743522

      "se faire traiter de bobo sur E&R parce que l’on choisit une alimentation différente"

      Avant que je parte aller nager, j’aimerais bien répondre à ton com. En lisant ton com, j’ai l’impression de lire un type qui veut dire qqchose d’intelligent mais qui en fait ne dit pas grand chose ou, pour le dire de manière plus subtile, n’a pas le niveau. Personne insinue que le fait de vouloir opter pour une alimentation différente serait de facto un bobo. C’est toute la dialectique qui a derrière, celle qui motive le gens, la manipulation, l’ingénierie sociale en amont qui est mise en place que les gens critiquent et rien d’autre ! Et que tu le veuilles ou non tous ces trucs d’alimentation bio attirent surtout les bobos. Comment je sais ? Déjà, j’ai été moi-même végétarien pendant 12 ans mais je vais encore régulièrement dans les magasins bio pour acheter de la levure de bière et de l’huile à base de grain de courge pour la prostate. Et tu sais quoi ? Dans ces magasins c’est bourré de bobos mais surtout plein de gonzesses. Et on se la joue, c’est à celui qui aurait la conscience la plus pure. Et comme tjs, là où y a bcp de gonzesses, il y a tjs une forme de snobisme qui s’installe en étalant bien à la vue de tous les produits quo’n vient d’acheter.


    • #1743740

      On appelle ça "flexitarien", mais comme j’ai pas le niveau, j’ai préféré ne pas employer ce terme. Revoir son rapport à la viande, c’est le premier pas vers un monde plus équilibré, et c’est à mon humble avis le but de ce genre de manif aussi, que les gens se remettent en question sur le délire de consommation industrielle de la viande. Je n’ai jamais prétendu que mon régime alimentaire était exceptionnel. Il faudrait peut-être juste arrêter de croire que c’est pour épater la galerie qu’on change de vie. C’est dingue cette manie de mettre les gens dans des cases.

      Pour les chiens, je parle du simple fait de les manger. Pratique que certains en Occident trouvent choquante, alors qu’on mange d’autres bêtes. C’est juste lié au niveau d’affect qu’on leur accorde. Pour l’oeuf, ça me paraît simple à comprendre. Un oeuf de poule, c’est destiné à donner un poussin, non ? Pareil quand tu manges du veau, tu as conscience que c’est comme si on tuait un bébé de quelques mois parce qu’il a si bon goût ?

      Pour le jeûne, je ne parlais d’E&R. C’est bien noté "C’est un peu comme".

      Tu vas dans un magasin bio, c’est bourré de ce que tu appelles des bobos, donc tu en tires ta généralité ? D’ailleurs, c’est quoi un bobo pour toi, c’est lié à un look alors vu que tu ne leur as même pas parlé ? E&R, c’est bourré de fachos, donc c’est de la merde. Comment je le sais ? Bah c’est simple une amie a été régulièrement sur le site et a constaté ça, donc c’est vrai. Terminé bonsoir. J’aime cette logique du cliché.

      Je ne mange pas forcément bio (un peu quand même, quand c’est le même prix ou moins cher que le "pas bio"), mais surtout je ne mange pas tel ou tel truc pour montrer aux gens comment que je mange bien moi. C’est ridicule. C’est de nouveau foutre les gens dans des cases. Je ne serais qu’un soumis à la nouvelle doctrine mondiale, c’est du lourd ici. Par principe, avant de parler de quelque chose, je l’expérimente. Et j’évite d’en tirer des conclusions absurdes. Si je te dis que je me déplace quasi exclusivement à vélo, c’est bon, tu m’as définitivement étiquetté "bobo" alors ? C’est le puissant lobby vélo qui veut endoctriner le monde, et je ne suis qu’un soumis qui ne sait pas ce qui lui arrive ? Je ne pourrais pas juste remettre en question l’usage de la bagnole, simplement ? A-t-on le droit de se remettre en question sur des sujets variés sans verser dans le militantisme ou sans être étiquetté ?


    • Mais le problème des "anti-avortements" n’est pas de tuer un animal, mais de tuer un être humain. Pas difficile à comprendre, si ? Rien à faire de tuer une poule ou un œuf.
      Si les chinois veulent bouffer du chien, libre à eux. L’essentiel étant qu’ils les élèvent et les tuent "humainement" et pas comme des salopards.
      "Revoir son rapport à la viande, c’est le premier pas vers un monde plus équilibré, et c’est à mon humble avis le but de ce genre de manif aussi", ben non. Les personnes, dans ces manifs, veulent nous imposer leurs façons de vivre, de se nourrir, de penser.
      Je suis d’accord avec Milouz pour dire qu’il faut respecter les animaux, ne pas se bâfrer de protéines animales, mais Bart et ses hamburgers et Lisa et son végétalisme m’emmerde.


    • #1743893

      Etre anti-avortement, c’est être pro-vie en quelque sorte. Un oeuf, un veau, un bébé, j’englobe tout. Je ne fais pas de hiérarchie dans les espèces. Et même quand je me laisse aller à en faire, je trouve souvent davantage d’humanité dans le comportement de mon clebard que dans celui de certains humains.

      Quand tu vois les vidéos L214, je trouve pas qu’on traite mieux nos porcs/vaches/etc en Europe que les chiens en Chine.

      Une manifestation a toujours un côté "extrémiste", c’est le propre de l’engagement selon moi. Ouvrons les consciences, fermons les abattoirs, c’est rien de plus qu’une accroche. Mais à côté de ça, effectivement, il existe des végétaliens brise-burnes avec un discours digne d’une secte.

      Concevoir qu’il puisse existe une partie de la population entre ces végétaliens extrémistes et les bouffeurs invétérés de fast-food, ça serait un grand pas en avant. Je suis pour le compromis de manière générale. J’agis comme un buvard, en prenant ce que je trouve intéressant à gauche à droite. J’aime pas prendre parti. Pour te dire, je me force une fois par mois à regarder le journal télévisé pour entretenir ma capacité d’empathie envers ceux qui en sont encore bercés quotidiennement. Et ça me permet d’être moins trash, de relativiser les réflexions des gens que je fréquente.


    • #1744446

      Commentaire que je trouve plein de sens !

      Si vous avez grandi en rase campagne française vous comprenez aussi. La nature ne connaît pas le sacré, elle connaît l’harmonie.
      Différent.


  • Bonjour,
    Je suis déçue par cet article, qui est loin de la dialectique chère à Lucien Cerise. Vous opposez et généralisez ces deux approches de l’alimentation en mettant du coup tous les végétariens/liens dans le même panier.
    On peut être végétarien pour beaucoup de raisons sans être un(e) féministe parisien hystérique prosélyte et instrumentalisé(e).
    Et on peut se passer de viande en faisant des travaux de force, pour preuve le nombre d’athlètes de haut niveau végétariens.
    Par ailleurs, beaucoup d’études médicales démontrent la toxicité de la viande pour l’organisme.
    Je trouve donc dommage de stigmatiser une partie de vos sympathisants en les rangeant tous dans la même catégorie et en prenant partie tout en disant le contraire.

     

    • #1743494

      Tout à fait d’accord avec votre analyse !


    • #1743541

      Et on peut se passer de viande en faisant des travaux de force, pour preuve le nombre d’athlètes de haut niveau végétariens.



      Ceci est faux. Les sportifs sont des hommes comme tout le monde est on besoin de protéïnes, aussi et sont soumis au règne des marques et de l’argent. Cf "l’affaire Djocovic" qui était le "fer de lance des végans-végétariens" pris "les mains dans le sang" en train de bouffer un bon gros steacks bien saignant... Quelques plates excuses et une "chouïna" plus tard, hop !!! Son corps avait tout éliminé et il était redevenu aussi pur et frais qu’un gardon... Faut arrêter le délire, un peu...



      Par ailleurs, beaucoup d’études médicales démontrent la toxicité de la viande pour l’organisme.



      Les études médicales... Lesquelles ??? Celles qui nous disent qu’ils ne faut suuuuuuuurtout pas manger de viandes parce que ça donne le cancer ? Allez dire ça à mon grand-père, 101 ans, qui bouffe son steack chaque jour et qui fait (je le cire) "mons de jardin qu’avant. Je vieillis, mon drôle" sur un potager de 500m2 ? Ou à un ami de la famille, 97 ans, qui fume son "petit gris", bois son litron de rouge par jour et ses 2-3 "petits jaunes" à chaque repas, et continue de tuer son élevage, ou de se nourrir de sa chasse...

      Par contre, c’est sûr et certain que "les études médicales" qui prouvent que dans l’eau de votre robinet il y a de 2 à 10 000 fois plus d’aluminium que les "préconisations", celles-là, on n’en parle pas... Ça donne pas le cancer l’aluminium... et puis, c’est un traitement de l’eau, alors ça va...

      Ha oui, et les "études médicales" qui vous disent que l’air que vous respirer est de plus en plus pollué, ça compte moins, non ? Non parce que, juste pour infos, l’air que vous respirer, il rentre AUSSI dans les plantes... Elles s’en nourrissent AUSSI, elles... Et puis, les plantes... vaste sujet... C’est pas des "êtres vivants" ? Vous les tuer pas pour les manger ???

      En résumé, et ce n’est pas particulièrement à vous que je m’en prend, mais à tous ceux qui s’imaginent supérieurs parce que "végétariens" ou "végans" ou autres... Ma famille et moi mangeons ce que Dieu nous donnes, et je tue ce que nous devons manger, animal ou végétal. Point. Car TOUTE la vie sur terre, n’est faite de ça : de vie et de mort. Hé oui, messieurs dames, c’est un scoop ! VOUS aussi, allez mourir un jour.

      Seul point d’accord : la mort doit être donnée avec respect. Et personnellement, je prie chaque fois avant de la donner.


    • #1743557

      pour ce qui est des athlètes de haut niveau végétarienne beaucoup ont été contrôlés positif aux dopant,et quand tu vas dans un magasin vegan difficile de croire que ces frêles consommateurs pourraient rivaliser physiquement avec le boucher du coin .


    • Des réponses globalement agressives qui cherchent a imposer leur point de vue brutalement, avec des arguments peu sourcés et qui citent des exceptions pour convaincre...
      Oui il y a des types qui trichent...mais bon l attitude n est pas constructive
      ER c est la réconciliation. Alors je me demande ce que vous recherchez en fait !
      Je suis végétarienne en pleine forme, très sportive. C est ainsi. On se fout sur la gueule en faisant le jeu du système ou on se réconcilie ?


  • Il faut élever un peu le niveau les gens s’il vous plaît, les végans ce n’est pas des végétaliens prosélyte.

    Ici c’est une manifestation spécifique contre l’industrie de la viande mais les végans manifeste aussi contre la corrida , l’industrie du textile(contre la laine par exemple) et du cuir puis les expérimentations animales notamment pour la cosmétique , c’est bien plus vaste que votre assiette et votre petit confort quand même , il faut être sérieux.


  • #1743467

    Les fruits et les légumes sont aussi des êtres vivants. L’eau et l’air sont en quelque sorte vivants. En suivant cette logique, le suicide me parait être la conclusion logique.

     

    • Non, l’eau et l’air ne sont pas vivants ! C’est de la matière inerte, thermodynamiquement passive.


    • #1743529

      Excusez moi mais il y a bel et bien des micro organismes dans l’eau et l’air. De même que votre corps est rempli de millions de microbes et de bactéries nécessaires à son fonctionnement. Après on peut s’interroger sur la définition de "vivant" et ne pas confondre être vivant et être doué de conscience.
      Enfin au final, tout fini par mourir donc autant que ce ne soit pas en vain.


    • @Mandark



      Excusez moi mais il y a bel et bien des micro organismes dans l’eau et l’air. De même que votre corps est rempli de millions de microbes et de bactéries nécessaires à son fonctionnement.




      Il ne faut pas confondre les êtres vivants et le milieu dans lesquels ils vivent. Les micro-organismes sont vivants, mais pas l’eau (H2O), ni l’air (ensemble de gaz) !



      Après on peut s’interroger sur la définition de "vivant"




      Un être vivant est un être thermodynamiquement actif, c’est-à-dire un être complexe qui échange de la matière et de l’énergie de façon autonome avec son milieu, qui est programmé pour cela par un code génétique embarqué, qui naît du vivant, se développe, se reproduit, et meurt.


  • #1743474

    L’enfer est pavé de bonnes intentions. Je condamne fermement toute souffrance infligée aux animaux. (remarquez, que je n’ai pas écrit souffrance inutile, car à mon sens, la souffrance utile, ne se justifie que contre certains hommes. Mais jamais, les animaux)

    Néanmoins, je ne vois rien d’autre, dans ces "vegan" qu’une fraction communautariste de plus. Et donc, pour le dire clairement : des fouteurs de merde !

    Je mange régulièrement de la viande, mais je ne fais pas souffrir les animaux. J’ai donc ma conscience tranquille. Il appartient à une entité supérieure de juger ceux qui se comportent mal envers les animaux et envers les hommes.

    Moi, je ne suis que simple consommateur...

    Chacun à sa place !

     

    • Message classique du consommateur qui croit se dédouaner !
      Ecoutez l’argumentation des végétariens/végans quand à ce discours "je ne fais que consommer, je ne fais pas souffrir", vous aurez du mal à tenir ce discours ensuite sans perdre un brin de cohérence et de bonne foi !
      C’est évident qu’en consommant une viande issue de l’industrie animalière où l’animal n’est respecté en rien d’autre qu’un potentiel de pognon, vous donnez directement votre caution économique à cette manière de consommer de la viande.
      Le fait de choisir un système alternatif de distribution où l’animal est un peu plus "respecté" (sic...), est selon moi une bonne première chose en terme de prise de conscience de notre propre implication/responsabilité et une bonne chose pour l’évolution de la situation.

      Ça n’enlève pas qu’on en reste à tuer un animal qui n’a rien demandé. Souffrance ou pas, aucune cohérence ni consistance dans ce mini débat. Si l’on souhaite la justice et le respect du vivant, une des étapes du moment c’est l’arrêt de la consommation de la chaire animale.
      Et je ne dis pas que c’est facile.


    • #1743569

      Comme j’ai essayé de l’expliquer, le danger de ces communautés donneuses de leçons, consiste à diviser, à fracturer (en fait) encore un peu plus, notre société. Pour cela, elles n’hésiteront pas à justifier le bien fondé de leur cause. Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage. Ou si vous préférez : la fin justifie les moyens.

      Les non-fumeurs, contre les fumeurs, les cyclistes contre les automobilistes, les allergiques-aux-armes-à feu, contre les "cow-boys" les homos contre les hétéros (la réciprocité étant VERBOTEN), les non-viandards contre les "vampires" etc... etc... La liste n’est pas exhaustive. Et nos politicards l’ont bien compris, eux qui ne gouvernent plus dans l’intérêt général, du plus grand nombre, mais en fonction de l’influence communautariste. au service desquelles ils se couchent.

      S’ensuit le bordel généralisé que l’on connaît partout en Europe, où chaque tenant d’une cause, dénonce son adversaire et veut le priver de tout droit. En attendant, qui sait ? Plus si non-affinités ???

      Bizarrement, ces "juges autoproclamés" de tout qui n’est pas eux-mêmes, s’abstiendront de boycotter les pays où l’on bouffe du chien ou du chat, pour autant que le billet de l’avion qui les y conduira, soit low cost. Qu’on y trouve force substances, entre autres déviances. Vous comprenez... la liberté de circuler, pour les personnes est d’une importance capitale. Les mêmes, seront les plus farouches opposants à la peine de mort, contre les jihadistes ou les pédophiles, contre lesquels personnellement, je réclame le peloton d’exécution, QUITTE À EN FAIRE PARTIE !!!

      Et pourtant, moi, je n’emmerde pas ceux qui pensent autrement, je ne fais pas de prosélytisme à deux balles. Je me contente de vivre selon mes paramètres. Et celui, celle ou ceux qui me feront dévier de mes principes n’est/ne sont pas prêts d’être conçus. Même dans un tube en verre !


  • Lorsqu’il y a militantisme, la démarche est extrémiste et antidémocratique. Ils devraient se contenter d’informer sur le sort des animaux, le choix nutritionnel ou la bêtise du commerce, priver les supermarchés de suppléer à tous les métiers artisanaux (boucher, charcutier, boulanger, pâtissier, poissonnier, traiteur etc). Dans leur cas, aucune illusion que le monde bougera, que les gens prendrons conscience de ci ou de ça. Les gens s’en tapent car ils ne savent pas ce que c’est de tuer un animal et de s’en nourrir. Si vous avez des sentiments ou une certaine conscience, vous serez végétarien ! Le monde entier est en surconsommation de viande c’est un très triste fait. La violence envers les animaux est juste écoeurante mais ce genre de manif stupide ne changera rien. Les militants n’acceptent généralement pas le débat et veulent obliger les autres de penser et faire comme eux. Ce n’est pas bon pour la cause animale


  • #1743482

    Ils sont fascinants ces profils psycho comportementaux toujours en train de donner des leçons de tout, tout le temps, à tout le mode ; qui suintent de la contrainte pour les autres en continu. Qui les empêche de ne pas consommer de viande ? Faut-il qu’ils s’évertuent à ce que tout le monde fasse comme eux ? De quel droit ces mises en demeure, ces manifestations grotesques, ces carnavals débiles, ce défilés de demeurées. Ils/elles ne peuvent pas assumer leurs choix sans s’exhiber, sans slogans, sans bruit ? Il faut qu’ils/elles se ’’manifestent’’, monuments de vertu en carton pâte, ils/elles n’ont vraiment rien d’autre à foutre !?


  • #1743492

    Anti-viande ? Il va falloir m’expliquer alors, pourquoi on possède des molaires et prémolaires, vous savez ! celles qui sont faites pour mastiquer et supporter des pressions très importantes, jusqu’à 25 kilogrammes par centimètre carré ! Je ne crois pas que la salade ait autant besoin de pression, vous ne croyez pas ?

     

    • #1743533

      En fait les molaires sont faites pour écraser et mastiquer. Les canines servent à déchiqueter et sont absentes chez les herbivores. L’Homme est une machine incroyable doté de tous les instruments pour manger quasiment n’importe quel type de nourriture.
      Cette petite guerre entre viandards et vegans me fait bien rire car la nature nous donne la réponse : l’Homme est omnivore et peut manger ce qu’il veut. Après, ça ne veut pas dire qu’il doit manger n’importe comment mais c’est une autre question.


    • #1743672

      Et il va falloir aussi que tu m’expliques. Les peuples suivants : les hunzas (dans les montagnes du Pakistan), certains villages de Sicile, des peuples de certaines iles du Japon (Okaido de tete), ont une moyenne d’age bien superieure aux pays dits developpes, ont meme un nombre anormalement eleve de centenaires, n’ont aucune des maladies qu’on connait (cancer, alzeihmer etc), comment ca se fait que ces peuples ont en commun de ne pas du tout manger de viande ? (seul du poisson parfois) Ne serait-ce qu’une coincidence ? Je ne crois pas.

      Et oui, tes molaires tu peux t’en servir aussi pour macher des graines, des cereales, du pain. Et t’as pas plus besoin d’appliquer la pression maximale sur tes molaires que t’as besoin de courir 50km/jour, bien que tes jambes soient prevues pour.


    • #1744439
      le 12/06/2017 par envolées_des_incultes
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      T’inquiètes, on va t’expliquer Jean-Pierre.
      Concernant la longévité des peuples dont tu fais état, ils ont en tous en commun d’être ethniquement pur. Par essence, ils vivent longtemps. Pas de métissage chez eux.Ils ont aussi en commun d’habiter dans des lieux où il y a peu ou pas de pression bactérienne, ni de la part des insectes. A contrario de la thèse du darwinisme sociale, ce sont les petites bêtes qui mangent les grosses en dernier ressort. Chez les Hunzas, même les plantes ne sont pas malades et ils font des enfants tôt, pas à 30-35 balais.
      Pas grand chose à voir avec l’alimentation.
      Ils ne subissent pas Macron et ses patrons, ni l’esclavage de la dette. Le capitalisme chez les Hunzas, ça n’existe pas. C’est une vie en communauté, sans stress, sans TV. Ils sont un peuple, une terre, unis à la vie à la mort. Tout le contraire de nous, dont les métissages successifs ont dégradé notre patrimoine génétique et brisé toutes les solidarités.
      Si ces populations peuvent manger que des légumes ( ce dont je doute, elles mangent aussi des chèvres, du poulet, des œufs, du poisson, etc ...), c’est parce que leur microbiote, réduit à presque rien, leur permet le temps d’assimilation des nutriments que nous ne pouvons nous permettre ici, car chaque jour que Dieu fait, les bactéries nous bouffent de l’intérieur. Les légumes qu’ils mangent sont fraichement cueillis ( donc plein de vie et vit. ), sauf les céréales et fruits séchés. Et puis leurs organismes ont du se spécialiser sur des générations, comme ce fut le cas pour nous aussi, avant que les Orientaux et l’Afrique viennent chambouler les fragiles équilibres de nos corps. Tu peux ajouter la géologie qui tient également un rôle quand il y a du granit ; il relargue du radon, un gaz radio-actif aux propriété anti-bactériennes.
      Comme je suis très sympa, et pour te faire plaisir, je veux bien manger de la beu et des insectes, si tu augmentes mes revenus mensuels de 10 000€. . Tu ne voudrais pas que je mange des fruits et légumes pourris, sans saveurs ni vitamines, n’est-ce pas ? T’aimes les animaux ...
      Alors, ? T’en dis quoi ? Tu défends les animaux ou pas ? Alors milites pour la remigration, c’est écologique ; la pression sur l’éco-système français n’est plus tenable et les animaux en souffrent énormément. Pourtant, y a plein de la place en Afrique.


  • #1743493

    Depuis la nuit des temps c’est comme ça, l’homme est un animal (on a tendance à l’oublier), certes placé au sommet de la chaine alimentaire. Et alors ?! Tout est vivant, une salade c’est vivant aussi. Si on part la dessus, on arrête de bouffer et on crève aussi ? Après il y a des abus c’est sur mais bon. C’est dingue cette époque à vouloir tout remettre en cause, c’est le signe d’un malaise profond. "Faites" pas chier comme dirait l’autre !!

     

    • #1743588

      Intéressant ! J’ai posé un jour la question à une "hygiéniste" extrémiste à fond, je lui ai demandé dans l’absolu quel était le but de tout ça, et bien elle m’a répondu qu’en Inde il y a des illustres je-ne-sais-plus-quoi qui ne MANGEAIENT PLUS DU TOUT ! Et voilà, tout est dit. Quant à elle, elle était toute attristée de ne réussir, pour le moment, qu’à supporter de manger trois pommes par jour ! Et d’ajouter que ses enfants lui pesaient et que quand ils n’étaient pas à la maison, elle gérait mieux ses trois pommes quotidiennes. Donc : !?!?!?


  • #1743497

    Je ne suis pas antisémite, raciste, homophobe, phallocrate et je suis végétarien. Mais je ne me soumettrais pas aux valeurs juives, LGBT, vegan et féministes.
    Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre (Cf : Le prisonnier).


  • #1743503

    Ce sont des questions de riches et de rassasiés. Les pauvres et les sans-abris ne se posent pas la question.

     

    • #1743618

      C EST FAUX.
      Quand on ne sait pas de quoi on parle, on la ferme.

      Le végétarisme a été inventé ancestralement par des pauvres miséreux, des ascètes éveillés, en Inde, cela ne vient pas du tout des bourgeois (comme vous) qui ne pensent qu’à leur petit plaisir personnel, leur fric, leur gastronomie, leur bagnole, etc etc.

      De même, la charité a été prônée par des pauvres, Jésus, Bouddha, tous les ascètes chrétiens, hindous et bouddhistes, pendant que les riches, là encore, n’ont jamais pensé qu’à leurs plaisirs personnels et à leur porte monnaie.

      S’en foutre de la souffrance animale, c’est ça l’embourgeoisement, l’égoisme des ventres pleins et des petits mecquetons qui se la pètent "je ne suis pas homo", juste parce qu’ils ont fait de la gonflette minable pour "paraitre".

      Bref, que de réponses stupides sur ce fil.... des fois, la soit disant "dissidence" fait pitié.


  • #1743519
    le 11/06/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Je suis vegan, j’aurais bien participé à cette manifestation, au delà de l’aspect éthique, il y a l’aspect écologique, l’élevage des ovins, bovins, caprins, créatures aquatiques est extrêmement polluant. Il faudrait taxer aussi les animaux domestiques pour la même raison, au moins en ville. Les plantes meurent en peu de temps, leur but est de produire des graines donc on ne les tue pas en les consommant.

     

    • #1743681
      le 11/06/2017 par Marcel le gueux
      La manifestation parisienne des militants anti-viande

      Vous savez que dans un monde végan sans animaux domestiques, les braconniers pulluleront pour vendre de la bonne viande à prix d’or. Et tous les animaux que vous souhaitiez protéger en les rendant à l’état sauvage ou en les plaçant dans des réserves seront en voie d’extinction.


  • #1743537

    Moi, je m’en tape que l’animal meurt ! Quelle que soit la manière. Il meurt de toute façon. Même si une mort douce serait préférable.

    Du moment qu’on l’a respecté de son vivant.

    C’est bizarre ; tout ces gens qui se soucient plus du bien-être de canards, de boeufs, de veaux, de moutons, etc., que du bien-être de leurs propres concitoyens.

     

    • #1743573

      Complètement dingue ce commentaire...


    • #1743623

      On n’a pas un coeur pour les humains et un coeur pour les animaux, on a un coeur ou on n’en a pas !
      J’ai de l’empathie pour tout ce qui souffrent, humains ou animaux. Les animaux sont mes amis et je ne tue pas mes amis !


    • #1743711

      Dingue ? Pourquoi dingue ?

      Les animaux sont aussi mes amis, j’adore la nature et tout ce qui y vit ; et pourtant, je n’ai aucun scrupule à manger de la viande et avec le fait qu’il faille tuer. Et je ne vois pas pourquoi j’en aurais. Du moment que l’animal est respecté.
      J’ai déjà tué des canards, des poulets, des lapins à la ferme pendant des vacances quand j’étais petit. En les égorgeant !

      Bien qu’au début cela me dégoûtait pronfondément, je vous assure qu’une fois habitué et en pensant aux bons petits plats du soir, on s’y habitue très vite. La nature, c’est aussi s’adapter.

      C’est la nature, encore une fois. Combien d’autres animaux meurent, chaque jour, mangés par d’autres ? Combien souffrent ? Car il y en a, croyez-moi !

      Imaginons (même si ça n’a pas vraiment de rapport) que vous longiez une rivière et qu’un homme et un chien sont en train de se noyer, il n’y a qu’un choix possible, l’un des deux va inévitablement y passer si vous sauvez l’autre.

      Lequel sauvez-vous ? Le chien ?

      Restons sérieux, s’il vous plait. Bien sûr qu’il y a une différence.

      J’ai beau adorer la nature et les animaux et avoir de la peine quand j’entends qu’une forêt est déboisée ou qu’une espèce animale s’est éteinte, par exemple, ce n’est pas comparable avec la mort d’un de mes semblables.

      Est-ce que cela fait de moi un monstre ? Certainement pas !

      Même les chiens les plus cons viennent pour des carresses. Ce qui étonnent très souvent leur maître.
      Ils le sentent et le voient dans mes yeux que je les aime et que je ne leur veux aucun mal.

      Par contre, oui. J’ai moins d’affinités avec les vaches. Sûrement car nous n’avons pas les mêmes types interactions avec cette espèce.

      Je ne sais pas trop quoi dire finalement. Je ne devrais même pas avoir besoin de me justifier, en fait.

      C’est la vie, quoi !


  • #1743562

    1. Interdiction des élevage industriels
    2. Financement par l’état de mise en place d’élevage bio en plein air
    3. Taxation des produits étrangers.

     

    • Oui, quand nous reprendrons le contrôle du pays, pour paraphraser Alain Soral ; pour l’heure, nous devons agir à notre échelle en privilégiant, par exemple, la production locale.


  • #1743581

    Encore un lobby pour inciter les petites gens à ne plus manger de viandes et tout laisser à nos maîtres, qui auront toute la viande de la terre.

    Je comprends pas qu’on soit tellement manipulé et cette idéologie dominante qui tant à s’émouvoir du sort des animaux et d’être indifférent du sort des humains m’horripile.

    Oui, les animaux meurent dans des conditions critiquables, oui, il faut respecter les vaches, les cochons, les moutons, les poules, les coqs etc, mais de là à inciter les gens à ne plus en manger, je trouve ça totalement dérisoire et dangereux.

    Ces gens du parti animalier (allez voir qui finance encore cette campagne) ont-ils le même niveau de conscience pour les êtres-humains ?

    Prioriser la cause animale à la cause des personnes je trouve ça très dangereux.

    Sauvons et les êtres-humains et les animaux.


  • #1743632

    Ces mêmes personnes sont prêtes à te traiter d’assassin si tu refuses de faire vacciner ton gosse.
    Quand ça m’arrive, je leur conseille de taper "Foetal bovin serum extraction" sur google image.
    On utilise du sérum foetal bovin pour plusieurs valences vaccinales.


  • #1743637

    Le problème n° 1 des vegans est qu’ils sont des bobos citadins qui ne connaissent rien aux problèmes liés à l’agriculture et qui n’ont visiblement pas reçu l’héritage culinaire de nos ancêtres qui, contrairement à ce qu’on croit, ne mangeaient pas énormément de viande, en tout cas moins que maintenant. Et si je ne me trompe pas, ce sont les Américains, mangeurs de gros steaks qui ont implanté l’habitude de manger beaucoup de viande chaque jour sans compter la société de consommation et l’élévation du niveau de vie. http://www.persee.fr/doc/rbph_0035-...

    Et maintenant les mêmes (le mot anglais "vegan" trahit son origine) nous disent que nous sommes des "viandards", des gens qui se goinfrent de barbaque et qui sommes indifférentes aux souffrances des petits agneaux et des paisibles vaches.

    Je pense que ces gens-là doivent arrêter de se foutre de notre gueule et nous Français (et les Européens avec) devont reprendre notre indépendance d’esprit.

    La méconnaissance de la campagne et du milieu agricole fait dire bien des bêtises à certains : en fait, si l’élevage disparaissait, ce serait des milliers d’hectare qui partiraient en friche car en fait, les prés utilisés pour faire paître les troupeaux, sont peu ou pas productifs pour la culture des céréales ou des légumes.

    En Provence par exemple, on utilise les garrigues et tous les terrains pauvres pour faire paître les chèvres et les alpages sont utilisés pour les vaches ou les moutons, essayez de faire pousser du blé ou des carottes à 2000 mètres d’altitude ou plus pour voir.... Quant aux animaux de ferme, rendus inutiles par le veganisme généralisé, ils ne tarderaient pas à disparaître car aucun paysan ne va élever des poules, des vaches ou des moutons pour faire joli et aucun citadin, gentil vegan, ne va garder une vache ou un canard pour lui tenir compagnie dans son appartement...

    Il faut savoir aussi que le veganisme est à la mode car le gros business trouve que l’élevage industriel n’est plus rentable et pense remplacer celui-ci par la viande artificielle et la consommation d’insectes. Une perspective qui ne m’enchante pas personnellement. En fait, la vraie solution est de diminuer la consommation de viande et de refonder totalement l’agriculture vers une agriculture familiale de qualité mais ça bien entendu, les banquiers et les PDG des multinationales de l’alimentation ne veulent pas en entendre parler.... http://www.lesinrocks.com/2017/02/1...


  • #1743639

    A noter que être vegan inclus aussi le refus d’utiliser les animaux de quelque manière que ce soit : donc pas de chevaux dressés pour la pratique de l’équitation, pas de chien dressés pour renifler la drogue ou sauver des gens pris dans des avalanches etc.... Un truc totalitaire. Par contre le sort des bébés à naître les indiffèrent totalement et les "penseurs" de ce mouvement veulent l’antispécisme, autrement dit que l’homme et l’animal soient considérés de la même façon, des animaux "sujets de droits" et certainement la voie royale vers la dédiabolisation de la zoophilie.


  • Ils devraient commencer par faire des manifestations anti-cons à Paris .C’est vrai qu’il y aurait pas beaucoup de monde .

     

    • #1743691

      JE VIENS DE LA SORTIR AU REPAS DE MIDI, CELLE-CI, avec, en plus, un petit "mais à celle-là on devrait pas vous y voir, je pense"... En présence de 2 végans "strémistes"... J’me suis bien marré en voyant leur tronche...


  • #1743675
    le 11/06/2017 par Marcel le gueux
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    C’est du pur extrémisme, le genre qui déclenche des guerres. Ils veulent imposer leur nouvelle façon de vivre à la mode pleine de privations sans chercher de consensus. Des gens comme ça ne veulent pas sauver les animaux, ils veulent avant tout faire chier ceux qui sont pas d’accord avec eux. Ils sont comme les anti-FN : des masos hystériques prêts à toutes les destructions sociales, tant que ça fait chier le FN...


  • #1743678

    Je suis végétariens et adhérant à L214, et absolument convaincu que les végans ont raison. Consommer de la viande sans se préoccuper des conséquences est du même ordre que de regarder le journal télévisé sans se poser de questions.
    Ce qui me dérange, c’est que Lucien Cerise a raison, l’antispécisme est un piège qui sera utilisé contre nous au même titre que l’antiracisme.

     

    • #1743709

      @Xavier, si tu es adhérent à L214, va sur le site viande info(vitrine de l’association truffées de mensonges.), regarde qui est au comité de rédaction, ensuite va sur le site les cahiers antispécistes, et regarde le comité de rédaction, tu peux aussi flâner sur ce site, je te conseille tout particulièrement deux articles, "égalité animale et avortement" ainsi que "féminisme et vivisection", ces articles lus par Dieudonné me feraient mettre une goutte dans le slip.


  • #1743684

    C’est horrible !!

    Le forum est infesté d’agent du gouvernement, dés que vous vous exprimer ils arrivent avec leur copié collé.
    ils ont déga préparé toutes les réponse pour chaque arguments.

    vous les reconnaitrez a leurs agressivité, leurs façon de jugez, de donner des ordres et leur explication vont dans les détails.
    Le même comportement que pourrais avoir un anti-fa ou un déba TV.

    Ca me rappelle le figaro il y a quelque année, tout les commentaire vont dans un sens.


  • #1743702

    La majorité des végans sont des gens insupportablement peu subtils, la plupart sont des gauchistes de la pire espèce avec tout ce que cela comporte d’hypocrisie et d’hystérie. Je ne mange pratiquement jamais de viande mais je risque pas de rejoindre ces tarés

     

  • #1743703

    Peut-être serait judicieux de ressortir Roland Barthes à ce propos ? : "Comme le vin, le bifteck est, en France, élément de base, nationalisé". Et plus loin encore "Le bifteck participe à la même mythologie sanguine que le vin. C’est le cœur de la viande, c’est la viande à l’état pur, et quiconque en prend, s’assimile la force taurine". Ca fait partie de notre mythologie au même titre que la créche et ses santons. J’ai toujours trouvé les vegan un peu borgnes.

     

    • « s’assimile à la force taurine » ; s’assimile effectivement ; comme à des époques lointaines dans les sociétés dites primitives, les membres d’un groupe pensaient récupérer la force des membres d’un autre groupe en les mangeant ; c’est purement culturel et à part si l’on se fie aux études financées par les industriels de la bidoche, rien ne prouve que la viande apporte davantage de force (par les protéines ) que d’autres aliments ; quand au commentaire de la rédaction d’ER, c’est vraiment caricatural et binaire (comme souvent, quand ça arrange) : les végétariens/végétaliens (vegan c’est le terme anglais à la mode) seraient tous des lopettes glandant dans des bureaux, les carnivores de solides gaillards durs à la tâche ; personnellement je ne mange pas de viande depuis 15 ans et j’ai fait des travaux de force ; je sais pas si c’est le cas du rédacteur ; par contre c’est vrai que le milieu ’vegan’ est un peu hystérique et sectaire ; faut dire qu’il y a beaucoup de jeunes, ceci explique cela ; bon, ce commentaire sera t’il publié ? taddddddin....


  • #1743762

    Il faut reconnaître que les abattoirs avec leur odeur de mort, de sang et de tripes étalés sur les murs et le sol, les regard d’effrois des animaux, voir des vaches qui voient leur petits veaux se faire étriper, cela s’apparente à la porte des enfers.

    Dans une société civilisé a t-on besoin de ça ?.

     

    • #1744025

      Sur du bétail ou sur les foules humaines, tout ce que le complexe militaro-industriel supra-national fait subir à la chaine, à l’aveuglette et sans état d’âme à des quantités négligeables (en qualité* non en nombre) relève de la responsabilité devant Dieu de ceux qui le dirigent. Puisque cela ne l’est pas devant la justice ici-bas.

      * La "qualité" est bien entendu une notion subjective à définir au cas par cas, mais dans ce cas en dehors d’eux-mêmes et des leurs, les maitres du monde nous prennent tous pour de la m...pour ainsi dire.


  • Selon les estimations entre 1 et 2.5 milliards d’animaux sont abattu par semaine pour nourrir l’humanité.


  • #1743782

    C’est pas ça qu’on appelle une "secte" ?


  • Entre ces hurluberlus et le transhumanisme il ne restera bientôt plus rien de l’homme !


  • #1743830

    Je vais essayer de discerner certains aspect sur la culpabilisation de la consommation de la viande .
    La viande contient du fer , certain me diront qu’il y a des légumes , sauf que la grande différence est dut à ce fait : cet aliment contient ceci , le fer++, et les végétaux du — , donc comme vous avez compris la viande fixe les vitamines des végétaux .
    L’autre aspect est purement politique , ce faut scandale est là uniquement pour que le troupeau vote pour eux , en mettant en avant l’émotionnel , ce n’est pas la première fois rappelez-vous un reportage fut diffuser à la télé 2 jours avant les élections , ensuite ce fut le coup du scandale des voitures allemandes , et aujourd’hui la viande , bref leurs scandales sont basés sur des pleurnicheries .

     

    • #1744061

      "La viande fixe les vitamines des végétaux" ?, non pas du tout. Pour ce qui est des pleurnicheries, faudrait voir comment le petit agneau réagi, pas bien je pense.
      Pour être clair, moi ce qui me gêne, ce sont les abattoirs. (j’y suis rentrée plusieurs fois, c’est pour cela que j’en parle, je connais).


  • #1744067

    Une manifestation de carnivores avec un slogan : "Il ne reste plus de vraie viande. On veut de la vraie viande". Je défie macron de manger de la viande lidl pendant un mois. Ceux qui ont plus de 20ans savent à quoi ressemble de la vraie viande. Ceux qui ont moins de 20ans peuvent aller en sortie scolaire au restaurant La Rotonde, cantine de macron où ils pourront voir de la vraie viande. "A la mer, les poissons, ils sont pas carrés et panés comme à la cantine" (Manu, les Inconnus)
    Les bénédicités énoncées en début de repas abordaient le problème du meurtre des animaux afin de se nourrir. Cela consistait à rappeler les valeurs de l’effort, l’importance de la vie et de la mort, le respect dû aux animaux, toutes les activités nécessaires pour obtenir de la nourriture. La posture était de tout faire pour minimiser la souffrance de l’animal et finir son assiette pour ne pas gâcher ! Il y avait le proverbe : "tu es ce que tu manges" et tout le monde voulait que leurs bêtes fussent en pleine forme, par envie de bien faire ou par nécessité, pour ne pas mourir. Et si on faisait comme avant, avant l’arrivée de monsanto et mcdo, avant le démembrement, avant le suicide des agriculteurs.
    L’amnésie est une condition nécessaire aux transformations qu’ils veulent nous faire endurer.
    Quand je mange une bonne viande, je sais que la bête a eu une belle vie et je suis heureux.


  • #1744350

    Bonjour, je tiens à témoigner, venant d’un milieu de paysans à l’origine, mais pas un gros viandard pour autant.
    J’aime la viande, mais modérément : viande blanche (poulet, porc, lapin, grenouille et lézard et serpent plus rarement), en petites quantités.
    Les insectes sont délicieux : par exemple les grillons élevés spécialement pour la consommation humaine (une espèce de petite taille avec une carapace molle). Poëllés, et accompagnés de sauce aïl/piment, ils assurent mieux que n’importe quel craqueur apéritif industriel (ils ont un goût de lardons).
    Les criquets ont une carapace un peu dure qui tend à se coincer entre les dents, mais le goût est similaire.
    Ma préférence reste cependant pour les viandes blanches peu grasses : lapin, grenouille, lézard, serpent... Essayez. Les poissons sont pleins de métaux lourds aujourd’hui.


  • #1745404

    Mon credo c’ est : pas de viande, pas de poisson, pas d’ œuf mais l’ équivalent d’ un yaourt ou un bout de fromage par jour . Je suis devenu strictement végétarien depuis 1976 dés lors que j’ ai compris ce qu’ étaient ces trucs abominables que l’ on voulait me faire avaler . Je ne suis pas une bête mais un humain, je n’ ai nul besoin de tuer un être vivant pour me nourrir , quand a ceux qui argumentent que légumes et fruits sont aussi vivants , ce sont des ânes car s’ ils ne peuvent faire la différence c’ est grave car un petit enfant l’ a fait naturellement pour peu qu’ on le confronte avec la réalité de ce que sont les morceaux de cadavres dont on veut le nourrir . Le mensonge de l’ évolution et la fausse histoire de l’ homme, la propagande de la science matérialiste, on s’ en fout , une seule chose est certaine tant que l’ on mange de la viande on est pas vraiment humain , donc c’ est un choix de conscience et de respect de la forme humaine que Dieu nous a donné . Mais certains ne peuvent pas s’ élever c’ est pourquoi nous avons des incisives, bien que ce soit plus symbolique qu’ utile , si on tient absolument a manger du cadavre ok mais pas la vache, de taureau ou de veau car ça c’ est un péché au même titre que le meurtre d’ une femme ou d’ un enfant . Bien sur je comprend que pour certains ce soit difficile a assimiler et a accepter , (d’ autant que j’ ai milité toute ma vie pour le végétarisme donc les arguments contre je connais) mais ça ne coute rien d’ essayer et il n’ y a strictement aucun danger . La seule carence possible est due au fait de négliger les légumineuses , quelques poids chiches, lentilles , et autres, quotidiennement sont indispensables avec ça peu de produit laitier , des légumes, céréales et fruits et c’ est parfait . On y gagne indiscutablement en santé , en sérénité, et surtout en conscience et de par la compassion qui devient notre on est plus prêt de Dieu .


  • #1746976
    le 16/06/2017 par Joseph Gobelet d’urine chef de la propagande
    La manifestation parisienne des militants anti-viande

    Pipo & Pompo sont-ils vegan ?
    Question piège.... vous avez 50 minutes pour rendre votre copie !


Commentaires suivants