Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La moitié des animaux sauvages de la planète a disparu en 40 ans

L’action de l’homme a entraîné la disparition, en 40 ans, de plus de la moitié des animaux sauvages de la planète : ce constat brutal est au cœur du rapport Planète Vivante 2014 de l’ONG WWF, dernier état des lieux d’une Terre surexploitée.

"Les différentes formes du vivant sont à la fois la matrice des écosystèmes permettant la vie sur Terre, et le baromètre de ce que nous faisons vivre à notre planète", écrit le directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF International), Marco Lambertini. "Et en nous désintéressant de leur sort, nous courons à notre perte", alerte-t-il.

Entre 1970 et 2010, l’Indice Planète Vivante - qui mesure l’évolution de 10 380 populations de 3 038 espèces de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons - a chuté de 52%. Et "cette tendance lourde ne donne aucun signe de ralentissement", selon la 10e édition du rapport, selon lequel il est encore possible d’agir pour renverser ce déclin.

Les zones les plus touchées sont l’Amérique Latine (-83%), suivie de près par la région Asie-Pacifique. Ce sont les espèces d’eau douce qui ont payé le prix fort (-76%), quand les espèces terrestres et marines ont diminué de 39%.

Responsabilité humaine

La baisse annoncée de 52% est beaucoup plus marquée que dans les rapports précédents, en raison de changements dans le mode de calcul qui proposent une représentation plus fidèle de la répartition mondiale des espèces de vertébrés, précise l’ONG spécialisée dans la protection des espèces en danger.

Dans son dernier rapport bisannuel, datant de 2012, le WWF faisait état d’une baisse de 28% des espèces sauvages entre 1970 et 2008. L’indice ne couvrait alors que 2699 espèces.

Les causes de ce déclin : la perte et la dégradation des habitats (en raison de l’agriculture, l’urbanisation, la déforestation, l’irrigation, etc.), la chasse et la surpêche, ainsi que le changement climatique. Ainsi, de nombreux poissons et animaux de rivage ont disparu du Coorong, zone du sud de l’Australie où le prélèvement d’eau pour l’irrigation a augmenté la salinité.

Ou encore, en Afrique, l’aire de répartition de l’éléphant ne représentait plus en 1984 qu’environ 7% de son aire historique. Et dans cette portion congrue, à cause du braconnage, le nombre d’éléphants s’est effondré de 60% entre 2002 et 2011.

"Biocapacité" en recul

L’humanité surexploite la Terre, consomme plus de ressources que la planète ne peut en reconstituer, plus de poissons qu’il n’en naît, plus de CO2 émis que les forêts et les océans peuvent en absorber, martèle le WWF. "Aujourd’hui, nous avons besoin de la capacité génératrice d’une Terre et demie pour disposer des services écologiques dont nous profitons chaque année", rappelle l’ONG.

Et la "biocapacité", soit la superficie disponible pour assurer ces biens et services, ne cesse de se contracter avec l’explosion de la démographie mondiale. Entre 1961 et 2010, la population est passée de 3,1 à près de 7 milliards d’habitants, et la biocapacité disponible par tête de 3,2 à 1,7 d’hectare global (qui représente la productivité moyenne mondiale d’un hectare biologiquement productif).

"La population mondiale devant atteindre 9,6 milliards d’habitants en 2050 et 11 milliards en 2100, la biocapacité disponible pour chacun de nous va continuer à régresser (...) dans un monde marqué par la dégradation des sols, la pénurie d’eau douce et la montée du coût de l’énergie".

Pays riches en cause

A qui la faute ? Les pays les plus riches sont globalement ceux dont l’empreinte écologique par habitant est la plus élevée.

En 2010, le Koweit arrivait en tête, suivi du Qatar, Émirats arabes unis, Danemark, Belgique, Trinidad et Tobago, Singapour, États-Unis, Barheïn et Suède. En avant-dernière position figurait la Chine, qui détient néanmoins la première place pour son empreinte totale, devant les Etats-Unis et l’Inde.

"L’utilisation des ressources et des services écologiques des pays à hauts revenus est cinq fois plus élevée par tête que dans les pays à bas revenus" et donc, pour maintenir leur niveau de vie, les pays riches ont largement recours à la biocapacité des autres. Si nous vivions tous comme les Qataris, il faudrait 4,8 planètes, et 3,9 si nous étions tous Américains.

Voir aussi, sur E&R :

De la survie chez les humains avec Kontre Kulture :

Pour en savoir plus,
rendez-vous chez notre partenaire Prenons le Maquis !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et la moitié ce n’est pas RIEN !


  • les memes enculés qui détruisent la planète et dans le meme temps qui viennent donner des leçons de vie aux autres en les massacrant par tous les moyens si il le faut ????


  • Le compte à rebours déjà bien commencé , parle de lui même !


  • La Chine est le 2ème pays riche le moins polluant par tète de pipe au monde ?? Donc les médias nous auraient trompés sur la question (c’est pas comme si ça m’étonnais...)

    A noté aussi que les pays de tète sont tous des petits états à faible population (la Belgique culmine à 11 Millions) ce qui explique leur ratio élevé et celui faible de la Chine avec ces 1.3 Milliard (officiel...)

    Par contre, les USA dans le peloton de tête avec pourtant plus de 300 Millions d’habitant !!! VOILA les vrais pollueurs, les donneurs de leçon au monde entier...


  • Tous les dimanches je pédale pendant des heures à travers champs et forets de la région parisienne et je constate qu’il n’y a plus du tout d’animaux, meme les humbles campagnols semblent avoir disparu . Restent quelques corneilles par ci par là . Le seul bois où les lapins pullulent à 10 heures du soir, c’est le bois de... Boulogne, ils y sont peinards, à peine dérangés par les belles madames et leurs empressés clients...


  • Ils ont réussi à nous refourguer leur changement climatique. Bordel de bordel !


  • Tant qu’il n’y aura pas une réduction drastique du nombre d’humain sur cette planète ça continuera de plus belle.
    Heureusement a la vitesse où cela va ,cela ne devrait plus trop tarder...Pour le plus grand bien de toutes les nations animales et végétales.

     

    • #984304
      le 30/09/2014 par MaxdeCannes éternellement détaché hors de l’OSS
      La moitié des animaux sauvages de la planète a disparu en 40 ans

      Est-ce de l’humour ou croyez-vous ce que vous disent les laveurs de cerveaux qui seraient incapables de laver des carreaux ?


    • #984330

      Faut aller dire ça au petit Mamadou qui vient de naître dans son pays d’Afrique, qui a du mal à se nourrir, qui a des parents qui font cuir le peu de nourriture qu’ils ont sur un feu de bois, qui dégage beaucoup de dioxyde de carbone, et qui vient de naître dans un pays où la natalité est considérée comme une arme de démographie massive à long terme.
      Il faut aller lui dire qu’il serait sain qu’il se laisse crever de faim. Vous ne croyez pas ? Après tout, comme le dit si bien Rockfeller : les humains pauvres ne sont pas en voie d’extinction, qu’il en disparaisse un ou deux million : c’est pas grave.
      N’est-ce pas ?


    • C’est bien gentil de me sortir "toute la misère du monde". Effectivement le petit noir du bout du monde c’est pas vraiment de sa faute.Mais ses parents qui crèvent déjà la dalle,ils n’auraient pas pu faire un effort ?
      Vous avez quoi comme solution ?
      Que l’on se mettent tous aux énergies propres ? Que l’Humain se mettent ,tout d’un coup ,a respecter son prochain et la nature ?
      Vous rêvez ou quoi ? Tout le monde n’a pas mauvais fond ,mais ils y en aura toujours assez pour massacrer tout ce qui vie pour une poignée de dollar entouré d’une masse d’idiots utile qui ne voient jamais rien venir.
      Et puis les rotschild &co ,ah oui ,ils sont méchant. Mais a ce que je sache ,on joue tous avec les bidules technologiques qu’ils nous revendes non ?
      Tout ces trucs qui ne marchent qu’avec des terres rares qui fait que l’on arase des montagnes entières.
      Personne n’y trouve rien a redire,tant qu’on a sont appli smartphone.
      Paraitrait même que les français sont les plus connectés.
      Dès qu’il y a une connerie a faire ,un piège où tomber ,notre peuple n’est pas le dernier.
      Désolé si je ne partage pas votre optimisme.
      Vu l’état de délabrement spirituelle de l’ensemble de l’Humanité, je considère que l’on est trop nombreux.
      Oui-oui au pays des gentils va me parler de permaculture et autre bio-truc. De vivre sainement ,un corps sain dans un esprit sain.
      Sauf que vous êtes cernés par les débiles et que ,d’une manière ou d’une autre ,ils nous emportent avec eux.
      C’est une vision sombre,certes. J’écris ce que je vois,pas ce que j’aimerai voir.


  • En 40 ans la proportion des Blancs dans la population mondiale a du baisser également de 50%, grace à LEUR médecine qui a permis aux peuples de couleur de connaitre une véritable explosion démographique . Une fois de plus on constate que l’enfer est pavé d’altruistes intentions .


  • L’homme est vraiment la pire des bêtes qu’il peut y avoir.


  • #984202
    le 30/09/2014 par Yéti_déporté_au_Benêtland
    La moitié des animaux sauvages de la planète a disparu en 40 ans

    Population africaine x4 dans le siècle, donc qui restera pauvre, pour atteindre 5 milliards ...

    Le barbecue d’éléphant a de l’avenir ...

    100 millions d’africains réservés pour Benêtland ... Dans les Alpes c’est le barbecue de marmotte ... (ça tient au ventre moins longtemps). Par contre ça tiendra les prix de l’immobilier 3x plus chers qu’ils ne devraient être sans cette pression de la demande due à l’augmentation de la population (0,5%/an avec 0,1% de croissance trafiquée, et record uropéen de distribution de dividende, tous les carctères d’une économie colonisée)

    « La communauté est le site cosmique de la pro-venance de l’homme en l’être alors que la polis est le site mercantile de sa relégation en l’avoir » Francis Cousin


  • #984215

    Dixit WWF, dont l’origine est douteuse !
    À étudier de près pour préciser les moyens et les fins !


  • " L’action de l’homme a entraîné la disparition, en 40 ans, de plus de la moitié des animaux sauvages de la planète…"

    Qu’elle soit stupide ou mal intentionnée, prenons garde à cette doctrinaire amplificatio ad homines qui fait rejaillir sur l’espèce humaine toute entière la responsabilité d’une minorité agissante.

    Dans ce cas comme dans de nombreux autres, il faut lire : L’action des forces oligarchiques bancaires mondialistes sataniques a entrainé la disparition, en 40 ans, de plus de la moitié des animaux sauvages de la planète…

    Merci de rectifier systématiquement.

     

    • Merci pour cette correction et ce bon sens salutaire.
      Il est plus que jamais nécessaire d’insister sur ce point.
      Demain sinon les esprits faibles se réjouiront de leur propre massacre.
      Ne resteront plus sur Terre que les véritables responsables de ce désastre.
      L’opinion publique est déjà travaillée en ce sens (cf : Série Britannique Utopia).
      Le diable se proclame vainqueur avant l’heure pour que l’on se résigne à crever en silence.
      Il veut nous rendre coupable de ses propres méfaits. C’est là son ultime piège.
      Le désespoir est une arme maléfique au service de princes sans noblesse.
      À nous de les montrer du doigts et de les condamner.
      Alea jacta est...


    • Je crois que tu ne réalises pas bien qu’absolument tout ce qui t’entoure est complètement artificiel, et que tous les objets qui font ton quotidien sont le fruit d’une dépense colossale d’énergie, et d’une exploitation jamais égalée des ressources naturelles, renouvelables comme finies. Foutre sur le dos d’autrui l’entière responsabilité des dégâts sur l’environnement engendrés par ce mode de vie est d’une suprême lâcheté. Certes, certains s’en foutent bien plus plein les fouilles que le commun des occidentaux, mais cela n’aurait jamais été possible sans non pas le consentement tacite, mais la participation active de la grande majorité de la population.

      L’essor du capitalisme est principalement du à la révolution industrielle, qui n’a pu être un succès que parce qu’en bout de chaîne, il se trouvait toujours assez de clients pour acheter suffisamment et rendre rentable l’investissement. Et chaque instant de perpétuation du modèle productif industriel est le résultat de la collaboration d’une bonne partie de la population à ce modèle, ce qu’on appelle : consommation. ET TU CONSOMMES, quintuple buse !

      On consomme tous, parce qu’on est absolument incapables de maintenir notre niveau de confort uniquement par nos efforts personnels, c’est la conséquence de la spécialisation. Seuls ceux qui ont pu renoncer au confort qu’ils n’étaient pas capable de produire exclusivement par leurs efforts personnels, en s’assurant de n’avoir sur leur environnement qu’un impact minime (qu’après deux siècles d’abandon il ne reste presque plus aucune trace décelable de l’existence d’un humain en ce lieu), seuls ceux-là peuvent vraiment se dédouaner de toute responsabilité.


    • Non, on est tous responsable sur ce coup là.
      La destruction des espèces passe avant toute chose par la destruction de leurs milieux naturels. Rare sont les espèces qui disparaissent par la sur chasse.
      Donc où nous nous installons, nous prenons toute la place. Que ce soit par nos villes, nos cultures, nos routes, nos élevages, nos industries et leur besoins en matière première. Ce qui tue les animaux sauvages est de croire que cette terre nous appartiens, plutôt que de croire que c’est nous qui lui appartenons.

      Que des hommes accentuent ce phénomène par l’industrialisation pour remplir leur compte en banque, n’est qu’un accélérateur.

      Faut être honnête, tout ce qui compose les affaires qui nous entourent, est tiré de la nature, donc du milieu naturel de ces dis animaux sauvages. A tout les niveaux c’est pousse toi de là que je m’y mette.


    • Tout d’abord, j’assume ma responsabilité de triple buse.
      De là à dire que je massacre ma planète, désolé mais non.
      Tout acte a ses conséquences et j’en ai profondément conscience.
      Mais en dernière instance, je ne ne suis pas au pouvoir et je cours après la connaissance.

      Je vais faire simple.
      Nous sommes assistés et maternés par un système grossier, destructeur et sans scrupule. Vous êtes responsable de ce que vous produisez à condition de pas y être contraint, de gré ou de force !

      J’ai déjà travaillé et participé au désastre. Pourquoi l’ai-je fais ?
      Parce que j’étais vulnérable, sans argent, abruti par la télé et en quête de reconnaissance.
      L’abstraction et le vice entretenus par quelques uns maintiennent l’homme dans un état de confusion tel qu’il accepte de ne PAS ÊTRE MAÎTRE de sa vie.

      On lui rabâche à longueur de journée que BIGMAMA est une solution démocratique et juste.
      S’insurger contre elle ce serait dénigrer ce pourquoi des hommes sont morts.
      S’insurger contre elle ce serait dénigrer le seul idéal valable et fonctionnel.
      S’insurger contre elle ce serait dénigrer les avancées technologiques.

      Bon dieu ne voyez vous pas sa propagande et l’expression de sa condescendance se manifester en permanence ? Ne voyez vous pas les efforts et le sang froid nécessaire pour parvenir à lui tenir tête ? Dieudonné, Soral ça vous dit quelque chose ?

      Nous ne sommes que des galériens sur ce bateau et vous me dites tenir la barre ? C’est absurde...

      Vous sentez vous coupables des quelques 3000 essais nucléaires qui ont déjà martelé la Terre ?
      Vous sentez vous coupables de l’uranium, des ogms, des pesticides, des marées noires ?
      Vous sentez vous coupables d’être des esclaves serviles au service de quelques fous lucides ?
      Vous sentez vous coupables de l’aliénation par l’argent et la propriété qui encense ce chaos ?

      Le machiavélisme qui pousse les hommes à continuer de ramer est aujourd’hui à son paroxysme.
      La cybernétique, l’éducation et la norme enchaînent les hommes à cette destruction programmée.
      S’en défaire n’est pas une mince affaire. Il faut faire preuve d’un grand courage.
      La survie et le fouet idéo sans logique à tôt fait vous rappeler au désordre...


  • La moitié des animaux sauvages de la planète a disparu en 40 ans ?!....hé bien le reste de l’animalerie goy suivra !!!........signé Le Talmud.....


  • Comme l’a dit un sage qui fut aussi un grand guerrier Tatanka Yotanka plus connu sous le nom de Sitting Bull dans un discours aux dirigeants americains :
    "Que ferez vous quand vous aurez tué tous nos bisons, empoisonnés tous nos points d’eau, vous mangerez et boirez vos pieces d’or ?"...
    A méditer !!!!!!


  • #984323

    Traduction :



    A qui la faute ? Les pays les plus riches sont globalement ceux dont l’empreinte écologique par habitant est la plus élevée.



    Comprendre : il faut, grâce à l’austérité, appauvrir les "riches" (pas les riches des pays riches qui dirigent les multinationales qui polluent, non, juste les middle-class et les classes plus pauvres des pays riches). Loué soit la sacro-sainte austérité quand sa fidèle alliée, dame écologie, vient à son secours pour convaincre les incrédules.



    En 2010, le Koweit arrivait en tête, suivi du Qatar, Émirats arabes unis, Danemark, Belgique, Trinidad et Tobago, Singapour, États-Unis, Barheïn et Suède. En avant-dernière position figurait la Chine, qui détient néanmoins la première place pour son empreinte totale, devant les Etats-Unis et l’Inde.



    La Chine est un modèle pour sa capacité à maintenir les pauvres dans la pauvreté...pardon, pour maintenir sa population dans l’écologiquement-correct. En revanche, la nation chinoise doit être durement pourfendue car elle a une industrie qui concurrence l’occident qui est la seule partie du monde à défendre l’écologiquement-correct.

    Moi, pour ma part, j’ai arrêté de trier mes déchets depuis belle lurettes ! Un pays qui est capable d’élire Sarkozy ou Hollande ne mérite pas à ce que l’on se fatigue à le maintenir propre.


  • "Je souhaitais vous faire part d’une révélation surprenante... J’ai longtemps observé les humains et ce qui m’est apparu, quand j’ai tenté de qualifier votre espèce, c’est que vous n’étiez pas réellement des mammifères... Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous, les humains, vous êtes différents, vous vous installez quelque part et vous vous multipliez... Vous vous multipliez jusqu’à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisées et votre seul espoir de réussir à survivre c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit ! Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode... Vous savez lesquels ? Les virus ! Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète, vous êtes la peste... Et nous, nous sommes l’antidote !"

    La réplique la plus pertinente et la plus sensée du cinéma américain (The Matrix)....qui se vérifie un peu plus tous les jours


  • La donnée CO2 fausse tout le classement.


  • Je ne fais pas confiance au WWF, c’est un paravent eugéniste du N.O.M.
    Tout est bon pour préparer les esprits à la mise en place à venir d’un grand plan de gestion des humains par un état totalitaire mondial (puçage obligatoire, contrôle strict des naissances, utérus artificiel et autres cauchemars techno-scientifiques).
    Mais c’est l’occasion d’entendre certains nous gratifier de bonnes blagues, type "nations animales et végétales", c’est le grand peuple Géranium qui doit être content de cette reconnaissance...

     

    • Je te remercie de ce clin d’oeil ainsi que le peuple des géraniums (que l’on oublie trop souvent de citer..).
      Cela dit ,j’emploie les termes des amérindiens, et pas de wwf qui sont un ramassis d’enfoirés (les dirigeants en tout cas).
      Pas de new-age là dedans,je tenais a le préciser.


  • Le WWF fondé par un eugéniste, qui privatise des espaces naturels pour les "réserver"... Pour qui la solution pour réduire la pression écologique il faudrait réduire la population mondiale à 1 milliard d’individus... J’ai des doutes quand aux biais véhiculés par leurs analyses... renseignez vous sur les dessous de cette "fondation"...


  • S’il y a plus d’animaux, l’humanité sera funambule ou ne sera pas.


  • Cette organisation a des antennes dans des domaines divers...cela sans l’’eau trouble ....

    ....... également leur intervention dans plusieurs courants religieux ... ce qui me parait bizarre

    En France, dans le présent on sait que la moitié des espèces d’oiseaux de nos campagnes ont disparu.......destruction des habitats, pesticides, etc ......
    L’oiseau est le premier animal pour la chaîne alimentaire........
    Malgré les interdictions , le braconnage de certaines espèces d’oiseaux continuent, dont les ortolans.....
    N’oublions pas les lézards, les rongeurs, lézards, les hérissons, les blaireaux, les tortues, etc
    Disparitions de ces espèces par les erreurs commises pas l’homme, pesticides, prolifération d’ animaux domestiques....
    Cela va faire mal....... mais des études demandées par les Réserves Naturelles de France mettent en évidence les dégâts occasionnés par les chiens sur la faune sauvage
    Le chat, félin est un chasseur redoutable et un prédateur ......rien ne lui échappe : oiseaux, reptiles, amphibiens, mammifères... et même les chauve-souris...
    étude faites par un biologiste : 60 chats domestiqués équipés de colliers-émetteurs....
    résultat : chacun, en moyenne, croque 200 oiseaux ou petits mammifères bien qu’il soit par ailleurs nourri à la maison ou à la ferme
    Le haret ou chat errant peut tuer chaque année jusqu’à 1000 animaux sauvages - oiseaux et petits mammifères.....
    Au total près de 40 millions d’oiseaux pourraient être tués par notre bon ami, chaque année dans un l’état de Wisconsin des USA
    Dans le désert australien, les chats sont en partie, responsables de la disparition des petits rongeurs....
    Il ne s’agit pas d’accuser le chien ou le chat mais de constater les dégâts ......


  • Une preuve supplémentaire de la fausseté de la théorie de l’évolution. La sélection naturelle ne fait pas apparaître de nouvelles espèces. Les espèces disparaissent, mais ne se transforment pas.


Afficher les commentaires suivants