Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La photo de Manuel Valls candidat à Barcelone affreusement détournée

Les Espagnols ne respectent rien

Vous allez découvrir la réponse espagnole à la candidature de Valls à la mairie de Barcelone. Cet homme qui oscille entre la gauche et la droite, entre la République et le CRIF, entre la France et Israël, entre le nationalisme et le sionisme, entre sa circonscription et Barcelone, ne peut être foncièrement honnête.

 

Cette girouette qui peut passer rapidement de propalestinien à ultrasioniste par ambition personnelle est détesté en France. Il est le ministre monté en grade par l’appui de forces occultes qui n’ont rien à voir avec la République et qui sont même leur ennemi.

L’air de rien, après une élection possiblement truquée en juin 2017, Valls lâche sa circonscription pour aller jouer les filles de l’air en Espagne, pardon, en Catalogne, où se joue la mairie dans un combat de la droite républicaine contre la gauche sécessionniste. L’accueil que lui réservent les Espagnols est à la mesure de la popularité du Premier ministre des années de sang (2015-2016) en France...

 

« “L’ex-Premier ministre de la République française Manuel Valls annoncera le 25 septembre quelle sera sa position par rapport aux élections municipales qui auront lieu à Barcelone en mai 2019”, indique un communiqué transmis vendredi par son entourage, après un tweet énigmatique de Manuel Valls montrant une photo de ses pieds sous l’inscription "Barcelona...". L’annonce est prévue mardi à 19 heures (17 heures GMT) au Centre de culture contemporaine de Barcelone. » (Source : Nouvel Obs)

 

Évidemment, l’ancien Premier ministre des années de sang inféodé aux lobbies antirépublicains ne démissionne pas de son siège de député : il attend le verdict des urnes catalanes. Mais en France, ça pousse pour qu’il dégage, selon l’expression consacrée de Mélenchon. On rappelle, et son conseiller Harold Hauzy le souligne, que Valls avait « porté et défendu la loi sur le non-cumul des mandats dans le quinquennat précédent en tant que ministre de l’Intérieur ». On sent que chez Valls, le respect des convictions est une constante.

« S’il est bien candidat, il est indispensable sur le plan démocratique qu’il annonce aussi sa démission de ses fonctions de député et d’élu municipal d’Evry et que des élections législatives soient convoquées » (Alexis Corbière, député LFi)

Du coup, chez la candidate La France insoumise battue grâce à une décision litigieuse de l’arbitre en 2017, l’espoir renaît, celui d’une législative partielle. Mais Valls a tout prévu :

 

 

Selon Farida Amrani, la candidate LFi battue à l’irrégulière l’an passé, en se faisant nommer maire-adjoint d’Evry, Valls pourrait refiler son siège de député à sa suppléante sans passer par la case élection ! Un tel respect des institutions de la Ve République est tout à l’honneur de l’ancien Premier ministre des années de sang. Du coup, la pétition d’Amrani grossit, grossit...

« Le doute n’est plus. 14 mois après sa réélection dans les conditions que nous connaissons, Manuel Valls mène publiquement campagne à Barcelone, mettant à profit ses indemnités parlementaires et le temps que lui confère son mandat. De ce fait, il déserte l’Assemblée Nationale comme les villes de sa circonscription.

Si aucune disposition législative ou réglementaire ne contraint un député à une présence minimale dans sa circonscription, la situation que nous vivons aujourd’hui est inédite et mérite que nous nous manifestions. Il est ici question d’éthique, du respect de nos institutions et des citoyens qu’elles sont censées représenter.

Pour l’heure, notre invisible député entretient un faux suspense quant à sa décision, à travers une indécente campagne médiatique. Tous les signes montrent en effet que l’ex-premier ministre entrevoit et construit son avenir politique hors de nos frontières.

Dont acte.

Par conséquent, nous demandons la démission de Manuel Valls. Cette pétition s’adresse à tous ceux qui pensent que la République et sa représentation nationale ne doivent jamais être ainsi bafouées. »

La réponse pleine d’humour d’Amrani à Valls :

 

Valls le chien de garde du Système, voir chez Kontre Kulture :

Valls, le républicain du CRIF, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.