Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La planète écolo-mondialiste pleurniche après le niet de Trump sur le climat

 

 

Donald Trump vient de donner un grand coup de pied dans la fourmilière écolo-mondialiste en refusant d’entériner les accords de Paris sur le climat. À l’utopie pseudo-écologique qui cache une avancée du mondialisme il préfère la réindustrialisation américaine. C’est le sens de son « Pittsburgh contre Paris ».

 

 

Réaction tout en subtilité de Ségolène Royal, ministre de l’Écologie du gouvernement précédent, et qui ne fait pas partie des repêchés du macronisme malgré son implication dans la campagne du candidat de la Banque :

 

 

La réaction officielle de la ville de Paris, malheureusement incarnée par la féministe Anne Hidalgo, celle qui joue du matin au soir avec son interrupteur à couleurs au gré des attentats (ce qui veut dire qu’elle assimile la décision de Trump a un attentat) :

 

 

Plus mesuré, le président de la République française avertit les Américains, se prenant déjà pour le nouveau leader du « monde libre » :

 

 

« Si nous ne faisons rien nos enfants connaîtront un monde fait de migrations, de guerres, de pénuries... »

Emmanuel Macron promet pénuries, migrations, guerres et famines si l’on ne s’occupe pas du dérèglement climatique, alors que ces fléaux sont déjà là, et provoqués par l’oligarchie mondialiste aux commandes :

 

 

 

La piétaille gauchiste enchaîne, avec son sens de la mesure habituel, menaçant Trump et ses administrés d’une fin du monde précoce :

 

 

De l’autre côté de l’Atlantique aussi, le sérieux scientifique et politique fait place au « tout-émotionnel » qui semble avoir expulsé la Raison :

 

 

L’écologie existe, c’est la philosophie qui gagne de plus en plus d’êtres humains préoccupés par l’avenir d’une planète commune. Oui mais l’écologie a été détournée pour en faire une idéologie mondialiste, qui remplace actuellement le socialisme véritable, celui qui a pour tâche d’améliorer le destin concret des peuples. Le libéralisme destructeur qui tranforme tout en argent en détruisant les rapports humains et en tirant sur des capacités naturelles limitées a curieusement milité pour les accords de Paris, signés par 195 délégations le 12 décembre 2015 sous l’égide du ministre des Affaires étrangères de l’époque Laurent Fabius. Un ministre aligné sur les intérêts de l’axe américano-sioniste, on l’a vu en Syrie. La COP21 fut en réalité une ébauche de gouvernement mondial.

« La décision d’aujourd’hui est un revers pour l’environnement et pour le leadership des États-Unis dans le monde », a tweeté Lloyd Blankfein. C’est la première fois que le banquier, un des plus puissants de Wall Street, se sert de son compte Twitter ouvert pourtant en 2011. Ce tweet a été repris immédiatement par le compte officiel de Goldman Sachs et son authenticité confirmée à l’AFP par la firme. (Europe 1)

Pour en revenir à l’écologie véritable, une expérience agricole créative, la reconversion dans une vie professionnelle plus adaptée à ses besoins, l’éloignement des contraintes du capitalisme concurrentiel urbain, le refus de la compétition interhumaine qui est le début de la guerre de tous contre tous, cela vaut mieux que ces allumages d’Hôtel de ville en vert ou que l’expression d’une sentimentalité diffuse sous forme de tweet. L’écologie est affaire de connaissance philosophique et scientifique, et la prise de conscience d’un destin commun et d’une solidarité obligatoire n’est pas encore universelle.
Cela viendra, sous la pression de la nécessité, comme toujours avec l’Homme.

Le pseudo « réchauffement climatique » ne fait l’objet d’aucun consensus,
comme expliqué sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents